Que penser des "juifs messianiques"?

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

luzortodoxa
Messages : 30
Inscription : dim. 15 mai 2005 14:51

Que penser des "juifs messianiques"?

Message par luzortodoxa »

Ce groupe je ne sais pas du tout la date exacte de son apparition, mais il provoque la controverse si bien chez les adeptes du judaisme rabbinique que chez certains chretiens. Que penser d'eux? et s'il n'ya rien à penser, représentent-ils un danger? et si oui pourquoi?
Il s'agit de personnes de descendance juive qui reconnaissent Jesus comme Sauveur et Dieu mais qui affirment que l'Eglise doit revenir à ses racines juives. Ils respectent les lois de cacherout, le shabbat et autres fêtes juives et appellent les "Gentils" à les suivre et défendre Israël. En ce sens, cela ne me dérange pas plus que cela, ce qui me dérange c'est qu'ils haissent le nom de "chrétiens" et semblent ne pas vouloir se mélanger à "l'eglise des gentils".
Je ne comprends pas trop où veut en venir ce groupe et j'attends vos impressions. Merci.
O Seigneur, comme mes larmes coulent quand je vois ton sang faire de même.
Jean-Louis Palierne
Messages : 1044
Inscription : ven. 20 juin 2003 11:02

Message par Jean-Louis Palierne »

Il y a toujours eu dans le peuple d’Israël des hommes et des femmes qui ont reconnu que le Christ était le Messie et qu’il était le Verbe incarné. En fait la primitive Église, lors de la Descente du saint Esprit à la Pentecôte, était uniquement composée de juifs qui avaient fait cette double confession.

Très tôt des hommes issus de la gentilité ont aussi demandé à entrer dans l’Église. Pierre et Jacques (et probablement les autres Apôtres) eurent du mal à admettre que ce fût possible, mais sur l’insistance de Paul, “l’Apôtre des Gentils”, ils l’admirent. Les Actes des Apôtres ne nous relatent probablement que les moments essentiels de ce débat. Puis les païens furent de plus en plus nombreux à entrer dans l’Église. Subsistait cependant une Église de Jérusalem composée essentiellement de Juifs baptisés. C'ést elle que l'Église orthodoxe appelle "la Mère des Églises". Lorsque les Romains entreprirent d’écraser les turbulents juifs de Palestine (ce qui fut long et difficile) l’Église de Jérusalem se réfugia au delà du Jourdain (c’est le début de l’Église en Jordanie, qui fait toujours partie du patriarcat de Jérusalem). Les juifs convertis se firent de plus en plus rares dans l’Église, bien que ce n’ait jamais été impossible. À notre époque il y a une recrudescence des conversions de juifs à l’Église.

Avec la “Guerre juive” et l’écrasement du judaïsme palestinien, le judaïsme a profondément changé de caractère. Le culte du Temple avec ses immenses sacrifices a disparu. Les descendants du sacerdoce s’appellent les “Cohens”. Les réunions de prière dans les synagogues ont une autre signification. Et de toutes les nombreuses tendances antérieures, seule le pharisaïsme s’est maintenu. C’est alors que sont apparus le Talmud et la Kabbale.

Les juifs convertis et baptisés ont parfaitement le droit de continuer à appliquer les préceptes alimentaires du judaïsme, mais les décisions du concile des Apôtres prévoient qu’ils n’y sont pas obligés. Ce que l’on peut le plus reprocher aux Juifs messianiques, c’est de se tenir à l’écart de l’Église. Le comble c’est lorsqu’ils prétendent écarter les chrétiens qui voudraient venir parmi eux. Mais les chrétiens auraient bien tord de se laisser impressionner par l’exclusivisme judaïque. L’Église orthodoxe a conservé tout ce qu’il faut conserver du judaïsme : la Torah et les Prophètes (traduits en grec dans un texte plus proche de la Tradition juive que le texte massorétique), et le Sabbat (que l’Église grecque appelle toujours Sabbat). Mais elle célèbre la Résurrection par une fête du “jour du Seigneur” qui surpasse le Sabbat, de même que la Pâque chrétienne doit toujours tomber après la Pâque juive.
Jean-Louis Palierne
paliernejl@wanadoo.fr
luzortodoxa
Messages : 30
Inscription : dim. 15 mai 2005 14:51

Message par luzortodoxa »

Merci de votre réponse, c'est que j'ai rencontré des juifs messianiques justement et leur façon de parler des chrétiens m'a laissé un peu à l'écart et cela m'a fait mal d'une certaine façon puisqu'ils n'arretent pas de démontrer la supériorité des juifs. Je ne suis pas antisemite pour le moins du monde simplement cela me paraissait bizarre et en même temps me vexait. Ces éclaircissements indiquent donc qu'ils ont le droit de pratiquer leur coutume. En ce qui concerne la non acceptation des chrétiens ils l'expliquent par le fait que l'on peut etre membre associé sans plus et pour éviter l'infiltration de "faux" juifs. Ce qui est abherrant. Mais l'eglise orthodoxe baptise t'elle de nos jours des personnes de descendance juive qui veulent fêter leur sabbat le samedi et respecter les lois alimentaires?
O Seigneur, comme mes larmes coulent quand je vois ton sang faire de même.
Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine »

cela m'a fait mal d'une certaine façon puisqu'ils n'arretent pas de démontrer la supériorité des juifs.

Cette "supériorité" que vous dénoncez ne devrait pas vous atteindre. Examinez en quoi cela vous a fait mal et la douleur disparaîtra aussi vite qu'elle est venue.
Mais l'eglise orthodoxe baptise t'elle de nos jours des personnes de descendance juive qui veulent fêter leur sabbat le samedi et respecter les lois alimentaires?
Il faut renverser votre question: ces personnes demandent-elles le baptème à l'Eglise orthodoxe?
Comment respecter dans sa praxis le sabbat tout en assistant aux vigiles le samedi soir ou encore aux fêtes qui tombent ce jour? L' Eglise fête le huitième jour; le sabbat est donc une régression face à la Résurrection. Le Christ respectait le sabbat parce que la Résurrection n'avait pas encore eu lieu.
Quant au respect des lois alimentaires il n'y a aucune incompatibilité tant qu'elles n'entravent pas la pratique orthodoxe du jeûne et que le précepte évangélique suivant est respecté: "ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui est impur mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l'homme impur" Matt. 15,11.

L'Eglise orthodoxe n'a pas pour habitude d'émettre des jugements catégoriels et d'axer sa conduite en fonction de normes collectives a priori, mais elle tient compte de l'intégralité de la personne qui s'adresse à elle et juge de toute opportunité d'exercer son économie dans la miséricorde en vue du salut.
Dernière modification par Antoine le ven. 03 févr. 2006 9:50, modifié 1 fois.
Claude le Liseur
Messages : 4216
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Toute cette discussion me paraît d'autant plus intéressante qu'il y a quand même une religion en pleine expansion, l'adventisme du 7e jour, qui s'est entièrement fondée sur le fait qu'il fallait rejeter le dimanche, et dont le "sabbatisme" a justifié une séparation radicale d'avec tout le reste du christianisme. Ce n'est d'ailleurs pas, à ma connaissance, la première hérésie chrétienne qui se soit fondée sur la substitution du samedi au dimanche.

De l'adventisme du 7e jour sont issus les Témoins de Jéhovah (qui, eux, ne sont carrément plus chrétiens) et des Témoins de Jéhovah sont issus les Amis de l'Homme, branche suisse, puis les Amis de l'Homme, branche française (groupe considéré comme particulièrement sympathique par tous les observateurs extérieurs, mais dont les convictions s'éloignent si notablement du christianisme comme du jéhovisme qu'il s'agit sans doute d'une des religions les plus surprenantes qui soient).
Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine »

Estce que ces juifs messianiques sont ceux qui soutiennent BUSH aux usa?
J' ai lu un article que j' ai trouvé très confus à ce sujet.

Ca, je ne saurais le dire, je sais que les chretiens evangeliques soutiennent activement Bush et le judaisme messianique etant tres proche peut etre que oui puisqu'ils sont pour sa politique avec Israel. D'autres points de vue?

Ces deux messages sont hors forum et ont été supprimés. Evitons de politiser et restons-en aux contenus doctrinaux.
Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

En général, les juifs qui demandent le baptême ne se sentent plus soumis à la Loi et s’en libèrent. J’en ai vu un célébrer les bénédictions du repas du shabbat, mais c’était dans un monastère, dans un but pédagogique et il les avait décalées du vendredi au samedi soir afin de respecter à la fois le jeûne du vendredi et le sens de la fête dominicale. Cette transposition était assez intéressante, les prières sont très belles, cela permettait de mesurer la parenté prophétique et la distance infinie entre ces bénédictions et l’eucharistie.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."
Répondre