Antirrhétique

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

NicolasII
Messages : 14
Inscription : mer. 01 mars 2006 13:08

Antirrhétique

Message par NicolasII »

Bonjour,

Je suis à la recherche de l'"Antirrhétique" d'Evagre le Pontique.
Est-ce édité en France ?

Nicolas.

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine »

Rappelons que Origène, Evagre le Pontique et Didyme l’Aveugle ont été déclarés anathèmes au V°Concile Œcuménique de Constantinople en 553.
Évagre était très suspect , de par son ouvrage: les "Kepalaïa Gnostica",
Aussi le Traité sur la prière aurait été conservé sous le pseudonyme de saint Nil.
Il est composé de 153 chapitres, nombre pris volontairement en référence aux 153 poissons de Jn 21, 11.

Traité de La prière
Saint Nil
Ed De la vie Spirituelle

On ne le trouve que dans les librairies spécialisées en livres anciens.

Il semblerait contrairement à ce qu'écrit O.Clément dans son premier tome de la philocalie (ed DDB -JC Lattès p226) que le Saint Nil l'Ascète soit bien notre Evagre. On peut donc se reporter à la philocalie.




D’Evagre :

- Le Traité Pratique, SC 170-171, Cerf, 1971

- Scholies et priverbes, SC 340, Cerf, 1987.

- Le gnostique, SC 356, Cerf, 1989

- De la prière à la perfection. Au moine Euloge. Traité sur la prière,
Coll. Les Pères dans la foi. Ed. Migne


Voir l'excellent livre du Hieromoine Nicolas Molinier:

Ascèse, Contemplation et Ministère
d’après l’histoire Lausiaque de Pallade d’Hélénopolis.
Collection spiritualité orientale,n° 64
Abbaye de Bellefontaine

Par ailleurs , puisque nous sommes en temps de carême et que nous citons cet auteur, voir également du hiéromoine Nicolas Molinier: "Vie de Sainte Marie l'Egyptienne".
publié dans les fascicules du Monastère Saint Antoine le Grand, 26 190 St Laurent en Royans.

Le Père Nicolas accompagne sa traduction de la Vie de Sainte Marie l'Egyptienne de passages judicieusement choisis extraits de l'Echelle Sainte de Saint Jean Climaque.
Cela change de la présentation médiocre (pour ne pas dire stupide) qu'en fait Jacques Lacarrière dans son livre "Vie de Sainte Marie Egyptienne pénitente" suivie de Vie de Saint Syméon le Stylite,(traduction Arnauld d'Andillly) ed Jérôme Millon, 1985

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine »

Si l'on considère que ce traité conservé sous le nom de Saint Nil est bien d'Evagre il y a l'excellent livre de:
Archimandrite Eusebios N. Vittis
Aux cimes de l'intelligible
Le Traité de la prière de Saint Nil L'Ascète, ed. Axios, 1997.

Les 153 strophes sont regroupées en bilingue grec français à la fin du livre et commentées tout au long du livre par l'archimandrite Eusébios N. Vittis.

Et si l'on considère que ce n'est pas Evagre qui a écrit ce traité, ce livre reste quand même une excellente lecture...

L'archimandrite Eusebios écrit dans ses remarques préliminaires:

<<Dans ce livre nous entreprenons une analyse et un examen en quelque sorte méthodique du "Traité de la prière" de Saint Nil l'Ascète. Le texte grec original se trouve entre autres dans la "Philocalie" (Tome I, pages 176 à 189. Ed. "Astéros", Athènes 1957). Les spécialistes disent que le texte de cet excellent traité a en réalité pour auteur Evagre le Pontique, mais qu'il a circulé pour différentes raisons sous le nom de Saint Nil, qui était un ascète érudit et l'auteur de nombreux textes spirituels. Ici nous ne faisons pas oeuvre particulière de théologie-philologie, ni une analyse en accord avec les exigences d'une dissertation académique sévère; nous ne nous adressons pas non plus à un public de spécialistes, au point qu'il soit besoin d'entrer dans le domaine de discussions, telles que la recherche de l'identité de l'auteur d'un texte qui a circulé sous un autre nom, et autres choses de ce genre. Ces discussions, et ce qui en résulte, nous les laissons aux spécialistes; ils sont plus compétents que nous.
Nous nous intéressons plus au contenu de ce traité d'une haute spiritualité, du fait qu'il est très édifiant et nous aide beaucoup à pénétrer plus avant dans l'esprit et la pratique de la prière "vraie et spirituelle". Il nous suffit que de grandes figures de la spiritualité aient hautement apprécié ce texte et l'aient recommandé par la parole et par l'exemple à des générations de générations de moines et de fidèles chrétiens. Ainsi, le saint le plus spirituel des temps modernes, Saint Nicodème l'Athonite, a trouvé que ce texte convenait très bien au viatique spirituel et à l'orientation des moines orthodoxes et des simples chrétiens, et l'a inclus dans la célèbre "Philocalie", l'attribuant à Saint Nil. L'autorité spirituelle de Saint Nicodème et sa spiritualité orthodoxe indéniables sont la garantie de la valeur de ce texte, qui nous a été transmis comme étant l' oeuvre de Saint Nil. Acceptons donc le "Traité de la prière" comme nous l'avons trouvé dans la "Philocalie>>

Répondre