Accueil des français dans les différents diocèses

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Emmanuel
Messages : 36
Inscription : jeu. 22 juil. 2004 11:37
Localisation : Paris

Re: Accueil des français dans les différents diocèses

Message par Emmanuel »

Jean-Mi a écrit :
bref, outre-Quiévrain, même situation qu'à Paname'
mille fois hélas

Jean-Mi'
Encore qu'à "Paname", le nombre de paroisses est tel qu'il est facile de trouver chaussure à son pied. Les grandes juridictions y ont toutes au moins une paroisse francophone et une paroisse "ethnique" ce qui permet de satisfaire tout le monde.

Lorsque je me suis trourné vers l'orthodoxie, je me suis naturellement rendu dans l'église Orthodoxe qui est à 2 minutes de chez moi.

Une paroisse Slobodovene, avec des offices integralement en Slobodovène, prêches compris (le prêtre parlant de toutes façons à peine Français).
Il m'a suffit de faire quelques stations de metro et de franchir la Seine pour trouver une paroisse francophone où je me suis rapidement et facilement integré.

C'est en assistant à un week-end organisé par la Fraternité Orthodoxe de L'Ouest que j'ai compris le "luxe" dans lequel je vivais à Paris.


PS : Il me semble que c'est le site satirique "The Onion Dome" qui a initialement utilisé le terme de "Slobbovian" pour decrire les travers des paroisses "ethniques" sans donner de noms.

http://www.theoniondome.com/2007/12/brigid/

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique »

Que Dieu me pardonne et vous bénisse !
Priez pour moi.
Dernière modification par Monique le ven. 30 mai 2008 8:37, modifié 2 fois.

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie »

Le Christ est ressuscité!

Vraiment je crois qu'il ne faut pas généraliser une expérience personnelle.
Monique, j'entend bien votre expérience négative. Je pense que vous devriez tout de même vous en ouvrir au doyen et à un de nos évêques, c'est tout à fait légitime.
Personnellement, j'ai une expérience réussie de vie en paroisse franco-roumaine en région parisienne, et je connais de nombreuses paroisses du doyené où les choses se passent très bien.
Ce ne doit pas être le cas partout=les écrits de lecteur Claude et de Monique en témoignent.
Pour autant, lire (mais j'ai peut être mal vu ou fait un raccourci) que le Patriarcat Roumain est francophobe me parait vraiment ridicule, même si j'entend que ceux qui ont eu une expérience malheureuse en paroisse le pensent, faisant une généralité de leur cas personnel.

Je vous souhaites de tout coeur de trouver une paroisse conforme à vos attentes.

Ploscaru Mihaela
Messages : 192
Inscription : lun. 01 mars 2004 17:05
Localisation : BOURGES 18 FRANCE

Message par Ploscaru Mihaela »

pour nous, en paroisse franco roumaine le prêtre , Roumain, fait tout pour partager sa sollicitude en langue et soucis entre français et roumain mais il est vrai que parfois quelque membre roumain en visite même diacre ne suive pas le prêtre et quand il indique une écténie en français par exemple pour une réponse en fr&nçais les visiteurs qui connaissent le francais répondent en Roumain mais bon ...c'est " rigolo " et très marginal ..

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

Il n'y a pas à Paris de paroisse franco-serbe mais des échanges fréquents. J'ai souvent vu un ou deux Serbes à Asnières pendant la liturgie, et qui viennent communier, et les Français vont souvent partager des fêtes, des offices et les activités extra-liturgiques rue du Simplon. Selon le souhait de monseigneur Luka, les deux communautés apprennent à se connaître.
En province ou en Suisse, il arrive que des Serbes fréquentent régulièrement la paroisse francophone quand il n'y a pas de paroisse serbophone à proximité. Il n'y a pas de choc d'identité ethnique mais je comprends aussi qu'ils aient envie de prier dans leur langue maternelle. Cette absence de choc vient peut-être, paradoxalement, du fait que leur identité est très affirmée et que donc ils peuvent s'ouvrir sans risque. L'autre (le Français) n'est pas vécu comme un chien chez les chats, un envahisseur dangereux, mais comme l'autre, le voisin qui peut être l'ami et s'insérer dans le même ensemble. La coexistence de deux langues dans un même diocèse ne pose pas de difficulté particulière.
Cela dit, personne n'est parfait ! Ni les Serbes ni les Français, mais quand il y a des frottements, ce sont plutôt des questions d'individualités ou, chez les Serbes, de vieilles méfiances entre familles.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Irène
Messages : 941
Inscription : mar. 30 sept. 2003 11:46
Localisation : Genève

Message par Irène »

Monique, je comprends très bien votre état d'esprit, et vous n'avez à vous excuser de rien ! C'est une souffrance et il est difficile parfois de vivre certaines situations. Et nous sommes là pour nous aider et nous soutenir.


Je ne pense pas que le Patriarcat de Roumanie soit francophobe : je pense tout simplement que nous sommes en exil ! On fait ce qu'on peut, quand on peut, et surtout quand cela ne risque pas de froisser les membres de la communauté dans laquelle nous sommes invités.

Quand nous sommes dans une paroisse, nous ne sommes pas chez nous , et cela n'enlève rien à ceux qui font des efforts pour nous accepter, pour donner certaines parties de la liturgie en français. Tant mieux si dans certaines paroisses certains se sentent parfaitement intégrés, j'en suis extrêmement heureuse pour eux. Mais de ce que je sais, ce n'est pas la majorité des orthodoxes français (ou suisses).

Et je ne vois pas de solution !

Répondre