Au bal des hypocrites

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 4201
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Au bal des hypocrites

Message par Claude le Liseur »

Ce message s'inscrit dans la suite des fils "Deux ou trois choses que l'on ne dit pas sur le Kosovo..." viewtopic.php?t=2269 et "Kosovo = Pays basque ?" viewtopic.php?t=2272 .

Comme on le sait, la Russie vient de reconnaître l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.

Et voici que l'agence de presse Associated Press nous communique la réaction des proconsuls qui "gouvernent" l'Europe au nom de Washington:

PARIS -- La présidence du Conseil de l'Union européenne "condamne fermement" la décision de la Russie de reconnaître l'indépendance des provinces géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, a-t-elle fait savoir dans un communiqué diffusé mardi.

La France, qui préside l'UE ce semestre, "condamne fermement cette décision (...qui...) est contraire aux principes d'indépendance, de souveraineté et d'intégrité territoriale de la Géorgie, reconnus par la charte des Nations unies, l'Acte final de la conférence sur la sécurité et la coopération en Europe et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité" de l'ONU.

"Dans ce contexte, la présidence du Conseil de l'Union rappelle avec force son attachement au principe d'intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières internationalement reconnues", poursuit la présidence française de l'UE (PFUE).

La PFUE "appelle de ses voeux une solution politique des conflits en Géorgie" et "examinera de ce point de vue les conséquences de la décision de la Russie", selon le communiqué.

"C'est contraire à l'intégrité territoriale de la Géorgie et nous ne pouvons pas l'accepter, a déclaré le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. "Nous allons prendre des mesures qui certainement seront définies lors du conseil européen (extraordinaire) du 1er septembre, où il va falloir adopter une attitude commune des 27 pays", a-t-il ajouté.
AP

Les hypocrites, les sycophantes, les fourbes !

Est-ce que M. Kouchner, qui avait été un des plus empressés à reconnaître l'indépendance de la province serbe du Kosovo décidée à Washington pour affaiblir l'Europe dans les circonstances que je rappelais dans un des fils cités plus haut, en avait quelque chose à faire des "principes d'indépendance, de souveraineté et d'intégrité territoriale (...), reconnus par la charte des Nations unies, l'Acte final de la conférence sur la sécurité et la coopération en Europe et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité" de l'ONU, quand il s'agissait de la Serbie?

La vilénie des dirigeants des pays d'Europe occidentale atteint des sommets. Ils n'ont pas inventé la trahison, pas plus qu'ils n'ont inventé l'impérialisme. Ils ont juste réussi à le couvrir sous le manteau des "droits de l'Homme", du "droit international" et de bien d'autres valeurs qu'ils sont les premiers à bafouer dès que l'occasion s'en présente. Ils sont tous devenus des néo-protestants dispensationnalistes américains. Et, comme l'Histoire s'accélère, ils sont mis de plus en plus devant leurs contradictions.

Hélas, les malheureux sujets de ces gouvernants d'occasion sont eux-mêmes si lobotomisés et si béatement plongés dans leur civilisation an-historique que nous pouvons gager qu'il ne se trouvera personne pour rappeler qu'il y a moins de six mois, à propos du Kosovo, les Kouchner, Sarkozy, Merkel, Brown, Calmy-Rey & Cie disaient exactement le contraire de ce qu'ils disent aujourd'hui à propos de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.
Et en plus, jamais au nom de la Realpolitik (puisque celle-ci leur recommanderait d'abord de prendre en compte l'intérêt de leur pays, et non les ordres de leur maître!), mais au nom des grands, immortels et intangibles principes, toujours foulés aux pieds par ceux qui s'en drapent.

Si au moins, au lieu de jouer aux messies à la petite semaine et aux prophètes de principes juridiques qui leur sont en réalité complètement inconnus, ils se laissaient guider ne serait-ce que par le simple réalisme, ils se rendraient compte que l'Allemagne, la France et l'Italie sont sur le continent européen et que leur premier intérêt serait de freiner l'hybris étasunienne, de se désolidariser des puériles provocations anti-russes et de comprendre une bonne fois pour toutes que nous ne sommes pas et que nous ne pouvons pas êtres des néo-protestants dispensationnalistes américains scrutant l'accomplissement des prophéties dans les vols de bombardiers au-dessus de Belgrade et proclamant que Jésus-Christ parlait anglais.

Toutefois, j'espère que les lecteurs de ce forum sont moins lobotomisés que les sujets idéaux de ces princes qui nous malgouvernent et qu'ils se rappelleront les avertissements qui furent publiés ici même, lorsque certains membres de ce forum se permettaient humblement de signaler que la reconnaissance du Kosovo ouvrait la boîte de Pandore de la décomposition de l'Europe en micro-nationalismes.

Et je ne vois pas en quoi la cause des Albanais du Kosovo est plus ou moins légitime que celle des Ossètes descendants des Alains. Mais toute la bande des chefs d'Etat-donneurs de leçons, devenus les dirigeants d'une véritable idéocratie, ne sait plus parler que par la répétition psittacique de grands principes dont ils n'ont en réalité pas la moindre idée (il est vrai que ce ne sont pas des modèles d'éthique). La logomachie leur tient lieu de pensée. Alors, plutôt que de dire, "nous sommes au service de Washington, nous reconnaissons qui elle veut et nous condamnons qui elle veut", on vous expliquera que le droit des peuples justifiait l'indépendance du Kosovo, tandis que le principe de souverainté des Etats interdit l'indépendance de l'Abkhazie.

On se demande sur quels critères on jugera si l'indépendance est légitime ou pas en ce qui concerne la Bretagne, la Flandre, l'Ecosse, le Pays basque, la Catalogne, la Galice, la Corse, Harghita et Covasna, la Crimée, et pourquoi pas mon jardin tant qu'on y est.

J'en arrive à imaginer avec délectation Sarkozy et Kouchner présidant au démantèlement de la malheuruse nation France tombée entre leurs mains et annonçant la reconnaissance de l'indépendance de la Corse... le jour où les Etats-Unis d'Amérique en auront décidé ainsi.

Et tout ceci au nom de grands principes!

Molière, reviens, Tartuffe est roi!

Nectari
Messages : 55
Inscription : jeu. 11 janv. 2007 11:37
Localisation : Catalunya (Espagne)

Message par Nectari »

D’accord avec vous. Mais, il faut parler aussi du silence de l’orthodoxie sur cette affaire. Le silence, des dits Patriarcats, c’est fruit de ne pas être un affaire de son état, c’est fruit du phylétisme ?


Nectari

Alexandr
Messages : 85
Inscription : sam. 15 oct. 2005 10:59

Message par Alexandr »

Euh... Les Russes, les Ossètes et les Géorgiens sont orthodoxes, non? En tout cas, certains voit ça comme un conflit intra-orthodoxe. C'est à ce genre d'occasion que les clercs doivent prendre la parole, ou ils verseraitent trop dans la politiques?

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

Erreur, Nectari, des patriarches et des évêques ont parlé - mais les médias francophones n'ont pas répercuté, sauf orthodoxie.com qui est un média "interne".

Déclaration sur la situation canonique inchangée des Ossètes et des Abkhazes :
http://www.orthodoxie.com/2008/08/pour- ... .html#more

Neuvaine de prière en Géorgie :
http://www.orthodoxie.com/2008/08/tbilissi-gorgie.html

Le patriarche de Géorgie a demandé un couloir humanitaire aux autorités russes par l'intermédiaire d'Alexis II et semble l'avoir obtenu :
http://www.orthodoxie.com/actualitseurope/

Contact téléphonique entre Alexis II et le catholicos Elie de Géorgie
Prières pour le caucase organisées par le patriarche Daniel de Roumanie :
http://www.orthodoxie.com/actualitseurope/page/2/

Etc. Pas un mot dans nos journaux, oeuf corse !
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Nectari
Messages : 55
Inscription : jeu. 11 janv. 2007 11:37
Localisation : Catalunya (Espagne)

Message par Nectari »

Merci! Mais, et les autres patriarcats? De la discrétion pour être une affaire d’autres nations? Bien sur, on n’a pas la possibilité de parler ou nom de toute l’Orthodoxie, mais de Christ, oui.


Nectari

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

Les autres, je ne sais pas. J'ai pris au vol ce que Christophe Levalois a publié, je n'ai pas eu le loisir de faire une recherche sur Internet dans les sites anglophones.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Claude le Liseur
Messages : 4201
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur »

Le bal des hypocrites continue, puisque, selon une dépêche AFP, le sieur Sarkozy, drapé dans son manteau de président de The European Union - un manteau qui satisfait sans doute plus certaines vanités que celui de président de la république française -, déclarait aujourd'hui à la tribune de l'Organisation des Nations Unies - organisation qu'un de ses lointains prédécesseurs, qui, lui, n'était drapé que de gloire, qualifiait en son temps de "machin":


"Mais l'Europe dit à la Russie avec la même sincérité qu'elle ne peut transiger sur le principe de souveraineté et de l'indépendance des Etats, sur leur intégrité territoriale, sur le respect du droit international."

Mais quel besoin pousse l'orateur - si tant est qu'on puisse encore lui appliquer ce nom... - à cette répétition mantrique des mots "souveraineté", "indépendance", "intégrité territoriale", "respect du droit international", mots qui expriment des principes qu'il a lui-même violés avec le cynisme le plus éhonté et l'effronterie la plus flamboyante quand il s'agissait de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité de la Serbie? (Sans même parler des atteintes portées à la souveraineté de son propre pays - mais c'est une autre affaire.)

Cette espèce de répétition incessante de la même litanie, ne pouvant bien sûr que réveiller certains souvenirs du mois de février 2008 chez l'auditeur ou le lecteur dont la mémoire dépasse celle d'un poisson rouge, cette espèce de provocation permanente à l'égard des gens qui ne se contentent pas des doses de désinformation anti-russe de nos media et qui se demandent pourquoi on applique deux poids et deux mesures, comment les expliquer?

Le sentiment d'impunité?

Ou la conviction que nous sommes vraiment tous des imbéciles?

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève »

Pour comprendre le parti pris anti-russe de nos médias et ce que valent réellement les principes de souveraineté, etc., il est bon de s'intéresser à certaines multinationales bien soutenues par le gouvernement américain. Tout le monde voit les questions pétrolières mais il y a aussi la tentative de maîtrise alimentaire mondiale par Cargill, Monsanto, etc.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie »

Oui, je suis tout aussi ébahi d'entendre que le pays qui à la suite des USA a le plus vivement réagit par le biais de son 1er ministre est l'Angleterre, qui est tout de même le pays fondateur qui s'est illustré en occupant l'Irlande toute entière, puis le nord du pays !!!

Répondre