Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Message par Claude le Liseur » mer. 08 oct. 2008 18:21

Quelle ne fut pas ma surprise en trouvant dans mon courrier un beau numéro double (N° 51-52) de La Lumière du Thabor, qui reste sans aucun doute la plus intéressante publication orthodoxe en français, mais que je croyais disparue depuis des années, après une brève tentative de reparaître.

Si quelqu'un a des informations sur cette nouvelle résurrection de cette revue, je le prie de nous en parler sur le forum.

Ce numéro est consacré à divers aspects de l'enseignement orthodoxe sur la Mère de Dieu, mais il contient aussi de très intéressantes notes de lecture (notamment de deux livres de Runciman, sur le schisme de 1054 et la chute de Constantinople, du livre de Khomiakov et de La Turquie chrétienne, ces deux-là publiés chez Xenia à Vevey).

[/i]

voloc
Messages : 18
Inscription : mer. 24 sept. 2008 12:56

LUMIÈRE DU THABOR

Message par voloc » sam. 18 oct. 2008 16:40

Je reçois toujours les bulletins via mails; là je viens de recevoir le BULLETIN NUMERO 35 – OCTOBRE 2008 par exemple...

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: LUMIÈRE DU THABOR

Message par Claude le Liseur » sam. 18 oct. 2008 18:04

voloc a écrit :Je reçois toujours les bulletins via mails; là je viens de recevoir le BULLETIN NUMERO 35 – OCTOBRE 2008 par exemple...
Cette Lumière du Thabor là envoyée par courriel depuis le Canada a repris le nom de la Lumière du Thabor, revue internationale de théologie orthodoxe publiée depuis 1985 à Paris - même si, depuis le début des années 1990, l'éditeur officiel est L'Âge d'Homme à Lausanne.
Le présent fil parlait de la résurrection de la revue française, qui n'avait pas publié de numéro depuis plusieurs années.

GIORGOS
Messages : 286
Inscription : dim. 30 mai 2004 6:02
Localisation : Argentine

Message par GIORGOS » sam. 25 oct. 2008 21:18

Je viens aussi, de recevoir aujourd’hui La Lumière du Thabor numéro 51-52, revue de la Fraternité Orthodoxe St. Grégoire Palamas (à Paris et ailleurs), dédiée à la Très Sainte Mère de Dieu selon la Tradition Orthodoxe.
Cet excellente publication peut être demandé aux éditeurs L’Age d’Homme

http://www.lagedhomme.com/boutique/list ... =58&num=41

Elle contient des Homélies de St. Grégoire Palamas, de St. Photios, St. Dimitri de Rostov, St. Nicodème l’Aghiorite, St. Jean de Changaï et San Francisco, la Vie de St.Maxime le Kavsokalyve et un intéressant travail du P. Nicolae Dura sur l’ecclésiologie orthodoxe.
Par ailleurs il y a des commentaires de livres, comme le signalait Lecteur Claude, et chroniques de l’actualité ecclésiale. Je sais que sur le dernier point peut avoir différence d’opinions, mis il n’est pas une bonne raison pour dédaigner tout le bon et sérieux du travail que les membres de la Fraternité St. Grégoire Palamas font.
Giorgos
SEÑOR JESUCRISTO, HIJO DE DIOS, TEN PIEDAD DE MÍ PECADOR.

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » dim. 02 nov. 2008 18:26

Le site orthodoxie.com vient de publier une recension du dernier numéro de la Lumière du Thabor par le docteur Jean-Claude Larchet http://www.orthodoxie.com/2008/11/recen ... .html#more :

«La Lumière du Thabor. Revue internationale de théologie orthodoxe», no 51-52, Fraternité orthodoxe St Grégoire Palamas et éditions L’Age d’Homme, Paris et Lausanne, 2008, 267 p.
Tandis que la revue «Contacts» qui, depuis sa fondation entendait se situer «dans la mouvance» seulement «de l’Église orthodoxe» et s’est orientée «de facto» depuis un certain temps vers une formule mixte orthodoxe-catholique, et que le «Messager orthodoxe» reste obstinément centré sur la philosophie religieuse et la littérature russe de l’entre-deux guerres, la troisième revue orthodoxe publiée en France, «La Lumière du Thabor» (à ne pas confondre avec la «revue» informatique émanant d’un site canadien, coutumier du piratage, qui en a illégalement usurpé le titre) suit, malgré une parution devenue irrégulière, la voie qui est la sienne depuis sa création: la fidélité à la Tradition patristique, tant dans le domaine de la théologie que dans celui de la spiritualité. On trouvera ainsi dans ce numéro, comme dans les précédents, des traductions de textes des Pères anciens ou d’auteurs spirituels grecs ou russes plus récents, tous de grande qualité.

Qu’on en juge par le sommaire : deux lettres de saint Photios le Grand, intitulées respectivement : «Qui est ma mère ?» et «La toute beauté qui a sauvé le monde» ; une homélie de saint Grégoire Palamas sur «la Nativité de la Mère de Dieu» (la revue, dans ses numéros précédents, a publié beaucoup d’autres homélies du Docteur hésychaste) ; «la vie et les miracles de saint Maxime le Kavsokalyve» par son biographe Théophane le Périthéorite ; le long commentaire (près de 80 pages), par saint Nicodème l’Hagiorite, du Canon de l’Annonciation ; le «récit sur l’Entrée au temple de la Mère de Dieu et sur la vie qu’elle y mena» par saint Dimitri de Rostov ; une homélie d’Élie Meniati (célèbre prédicateur grec de la fiin du XVIIe siècle) sur «L’espérance des désespérés» (en référence à Mt 18, 34) ; un texte de saint Jean de Shanghaï et de San Francisco intitulé «Le Buisson ardent. L’hérésie nestorienne et le troisième concile œcuménique». Figure aussi dans ce numéro une intéressante étude du Père Nicolas Dura, professeur de droit canonique à la Faculté de théologie de l’Université de Constanza (Roumanie), sur la synodalité épiscopale.
La partie «Chronique», dont l’esprit est tributaire de la situation de schisme dans laquelle se trouve le groupe des «Vrais Chrétiens Orthodoxes» dont émane la revue, appelle quant à elle de nombreuses réserves tant sur le fond que sur la forme.
On peut se procurer le numéro à la librairie L'Age d'Homme (5 rue Férou, 75006 Paris) ou auprès de la Fraternité Orthodoxe St Grégoire Palamas (30 bd de Sébastopol, 75004 Paris).
Jean-Claude Larchet

J-Gabriel
Messages : 644
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Message par J-Gabriel » mer. 27 mai 2009 13:41

Claude le Liseur a écrit : Si quelqu'un a des informations sur cette nouvelle résurrection de cette revue, je le prie de nous en parler sur le forum.
D'après des gens qui travaillent à l'édition ici à Lausanne, la publication n'est pas terminée; elle est juste moins régulière.

En fait j'habite juste à côté de l'éditeur sans l'avoir jamais remarqué, j'espère ainsi croiser m. Dimitrijevitch pour lui demander des informations.

J-Gabriel
Messages : 644
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

(suite au message précedent)

Message par J-Gabriel » dim. 30 août 2009 17:19

Donc, on m’a dit clairement à l’Age d’Homme que la publication de cette revue ne s’arrête pas, simplement la fraternité orthodoxe de saint Grégoire Palamas diffuserait désormais des articles plus généralisés.

Dans son livre "Mais où donc se cache l’Eglise orthodoxe" Jean-Louis Palierne, d’éternel mémoire, écrit ceci à propos de cette revue :
Qu’il s’agisse donc de la prolifération de "groupe de substitution" crées par des Français en recherche, ou bien de ce jumeau secret des communautés modernistes qu’est l’ECOF, et devant une démission aussi totale des Eglises orthodoxes, on comprend qu’un groupe de jeunes intellectuels français ait entrepris de constituer une communauté dans le cadre d’une Eglise zélote grecque.
Elle a joui d’une audience d’autant plus importante qu’elle diffusait avec une incontestable compétence universitaire la meilleure littérature patristique, peu ou pas traduite en français avant la publication de leur revue, où ces traductions de valeur figuraient malheureusement pêle-mêle avec des querelles de cénacle intellectuel et des polémiques parfaitement stériles. Ils ont été associés au lancement de la seule entreprise éditoriale qui se présente ouvertement comme orthodoxe dans l’édition française.
Naturellement, s’appuyant sur le monopole d’orthodoxie qu’il prétend exercer, le club des théologiens modernistes s’arroge un droit de censure hautain à l’encontre de ces éditions « qui ne sont pas canoniques » à ses yeux –créant autour d’elles un no man’s land où s’épaissit le silence la plus complet et qui contraste étrangement avec l’indulgente bienveillance qu’il manifeste lorsqu’il s’agit d’entrer en contact avec des Eglises parfaitement hétérodoxes.

p.118
Je voulais aussi dire que "La Lumière du Thabor" n’est pas seulement le nom d’une revue, c’est aussi le nom d’une collection de livre dirigé par cette équipe d’intellectuels (en fait il s’agit plutôt d’une association culturelle orthodoxe ayant pris le nom de Fraternité Orthodoxe Saint Grégoire Palamas). Par exemple la Philosophie orthodoxe de la Vérité de saint Justin (Popovitch), fait partie de cette collection.
De la même collection je viens de terminer un livre sur saint Nectaire le Thaumaturge (1920†). Ce livre est une esquisse biographique du saint que propose le père Ambroise Fontrier (1992†). Ce livre contient aussi des témoignages de personnes ayant connus le saint, mais pas seulement ; il y a aussi en préface, un texte de saint Justin Popovitch « avec tous les saints » et aussi pour l’épilogue. Il y a également 3 appendices (en général, la collection à toujours de bon appendice), le premier appendice est divisé en 4 parties qui sont des études sur l’ecclésiologie orthodoxe du saint (très utile par les temps qui courent):

1-De l’Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique
2-Sur la fondation sur terre du Royaume de Dieu
3-L’œuvre de l’Eglise
4-Authenticité et autorité de l’Eglise

(à la manière de Khomiakov : dans le 3 et 4 saint Nectaire oppose l’ecclésiologie orthodoxe à la Congregation Sanctorum des Protestants)

L’appendice 2 comporte :
-Indroduction à l’hymne à l’amour divin
-Hymne
L’appendice 3 c’est une captivante biographie du père Ambroise Fontrier par le père Patric (1993†)

SAINT NECTAIRE D’EGINE, P.AMBROISE FONTRIER, L’AGE D’HOMME, COLLECTION LA LUMIERE DU THABOR
160 pages pour un bon investissement.

Je signale au passage que ce livre trouve son exact traduction (dans son entier) en roumain:
Sfântul Nectarie din Eghina,Schiţa biograficâ, de preot Ambroise Fontrier, editura Agapis

J-Gabriel
Messages : 644
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Message par J-Gabriel » mar. 29 déc. 2009 14:52

La Lumière du Thabor. Revue internationale de théologie orthodoxe, no 51-52, Fraternité orthodoxe St Grégoire Palamas et éditions L’Age d’Homme, Paris et Lausanne, 2008, 267 p.
Tandis que la revue Contacts qui, depuis sa fondation entendait se situer «dans la mouvance» seulement «de l’Église orthodoxe» et s’est orientée «de facto» depuis un certain temps vers une formule mixte orthodoxe-catholique, et que leMessager orthodoxe reste obstinément centré sur la philosophie religieuse et la littérature russe de l’entre-deux guerres, la troisième revue orthodoxe publiée en France, La Lumière du Thabor (à ne pas confondre avec la «revue» informatique émanant d’un site canadien, coutumier du piratage, qui en a illégalement usurpé le titre) suit, malgré une parution devenue irrégulière, la voie qui est la sienne depuis sa création: la fidélité à la tradition patristique, tant dans le domaine de la théologie que dans celui de la spiritualité. On trouvera ainsi dans ce numéro, comme dans les précédents, des traductions de textes des Pères anciens ou d’auteurs spirituels grecs ou russes plus récents, tous de grande qualité.
Qu’on en juge par le sommaire : deux lettres de saint Photios le Grand, intitulées respectivement : «Qui est ma mère ?» et «La toute beauté qui a sauvé le monde» ; une homélie de saint Grégoire Palamas sur «la Nativité de la Mère de Dieu» (la revue, dans ses numéros précédents, a publié beaucoup d’autres homélies du docteur hésychaste) ; «la vie et les miracles de saint Maxime le Kavsokalyve» par son biographe Théophane le Périthéorite ; le long commentaire (près de 80 pages), par saint Nicodème l’Hagiorite, du Canon de l’Annonciation ; le «récit sur l’Entrée au temple de la Mère de Dieu et sur la vie qu’elle y mena» par saint Dimitri de Rostov ; une homélie d’Élie Meniati (célèbre prédicateur grec de la fin du XVIIe siècle) sur «L’espérance des désespérés» (en référence à Mt 18, 34) ; un texte de saint Jean de Shanghaï et de San Francisco intitulé «Le Buisson ardent. L’hérésie nestorienne et le troisième concile œcuménique». Figure aussi dans ce numéro une intéressante étude du père Nicolas Dura, professeur de droit canonique à la Faculté de théologie de l’Université de Constanza (Roumanie), sur la synodalité épiscopale.
La partie «Chronique», dont l’esprit est tributaire de la situation de schisme dans laquelle se trouve le groupe des «Vrais chrétiens orthodoxes» dont émane la revue, appelle quant à elle de nombreuses réserves tant sur le fond que sur la forme.
On peut se procurer le numéro à la librairie L'Age d'Homme (5 rue Férou, 75006
Paris) ou auprès de la Fraternité orthodoxe St Grégoire Palamas (30 bd de Sébastopol, 75004 Paris).
Jean-Claude Larchet


http://www.orthodoxie.com/2008/11/recension-la-lu.html
Voilà une critique que je trouve franche et que je partage ici. Bravo monsieur Larchet.
Claude le Liseur a écrit : Si quelqu'un a des informations sur cette nouvelle résurrection de cette revue, je le prie de nous en parler sur le forum
Voilà j’ai eu vent qu’une prochaine "résurrection" se prépare pour le début de l’année prochaine

Nikolas
Messages : 407
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Message par Nikolas » mer. 14 déc. 2011 20:02

Bonjour,

Je suis actuellement en train de lire ce dernier double numéro de "La Lumière du Thabor", et à la page 142 à la fin de la présentation précédant la vie de saint Maxime le Kavsokalyvite, l'on peut lire ceci:
"De nos jours, où tous les critères de la sainteté semblent perdus de vue, ce qui n'empêche pas les canonisations de proliférer, bien au contraire, nous prierons saint Maxime dit l'égaré de nous garder de l'égarement, et de nous conduire vers l'Arche vivante et spirituelle..."
Je ne vois pas à quoi l'auteur fait référence dans le passage que j'ai souligné. Si quelqu'un, je pense plus particulièrement à Claude qui est un fidèle lecteur de cette revue, peut m'éclairer je le remercie d'avance.

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Message par Claude le Liseur » mer. 14 déc. 2011 22:04

Nikolas a écrit :Bonjour,

Je suis actuellement en train de lire ce dernier double numéro de "La Lumière du Thabor", et à la page 142 à la fin de la présentation précédant la vie de saint Maxime le Kavsokalyvite, l'on peut lire ceci:
"De nos jours, où tous les critères de la sainteté semblent perdus de vue, ce qui n'empêche pas les canonisations de proliférer, bien au contraire, nous prierons saint Maxime dit l'égaré de nous garder de l'égarement, et de nous conduire vers l'Arche vivante et spirituelle..."
Je ne vois pas à quoi l'auteur fait référence dans le passage que j'ai souligné. Si quelqu'un, je pense plus particulièrement à Claude qui est un fidèle lecteur de cette revue, peut m'éclairer je le remercie d'avance.

Je crois que c'est une allusion polémique au fait que les Eglises locales des anciens pays communistes ont procédé à beaucoup de canonisations depuis la chute du communisme (et en fait depuis les années 1950 dans le cas des Roumains, dont la vie religieuse était moins entravée) alors que -surtout dans l'optique vétéro-calendériste qui est celle de la revue - on serait en pleine décadence spirituelle.
Il faut aussi comprendre que l'Eglise de Roumanie, par exemple, n'avait procédé à aucune canonisation dans toute son histoire jusqu'en 1950, alors qu'elle avait pourtant eu des périodes de vie spirituelle intense; il y a aussi eu un effet de rattrapage, de réparation par rapport au passé, et pas seulement une utilisation opportuniste des canonisations (par exemple pour faire oublier un passé de compromissions avec le pouvoir politique).

J-Gabriel
Messages : 644
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Deuxième résurrection de "La Lumière du Thabor"

Message par J-Gabriel » jeu. 19 janv. 2012 16:39

Sur ce fil je voudrais signaler un livre fraîchement parue :
Théoclète Dionysiatis • ENTRE CIEL ET TERRE

« Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit fait dieu », dit saint Athanase en s’appuyant sur son expérience personnelle.
Tout homme est appelé à devenir dieu en passant par les trois stades de la purification du cœur, de l’illumination et de la glorification. Tel est le message intemporel de l’orthodoxie, et telle est la vie des moines du Mont Athos.Loin des reportages à l’eau de rose et des clichés caricaturaux, ce livre, écrit par le moine de la Sainte Montagne, présente, sous la forme d’un dialogue clair et vivant, cette ascension spirituelle qui est le cœur du christianisme authentique.

http://www.lagedhomme.com/boutique/fich ... fr&num=211


Alors à ne pas confondre avec un tout autant bon ouvrage issu de la "Collection Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle" de la même maison d'édition.

Bien que le sujet, pour faire court, soit la "déification", ce livre s'il avait été structuré autrement aurait très bien pu être le numéro 53 de la fameuse revue "La Lumière du Thabor". En effet il y a un glossaire très utile, une introduction de quasi 60 pages signée Philarète Métropolite de France; indications sur d'autres ouvrages, et avec de nombreuses citations patristiques. Au milieu de l'introduction je dirai que l'auteur fait carrément un commentaire sur Jn 15, 15.

Moi j'ai commencé par l'Appendice qui est la correspondance échangée entre le père Théoclète et père Ambroise (Fontrier), un bijou en soi.

PS: le prix est de 19euros (il est imprimé derrière), peut-être que ça ne va pas changer, je ne connais rien à la régulation des marchés, mais un conseil: pour un bon investissement, ne laissez pas stagner et sautez dessus !

Répondre