Première liturgie en langue tsigane

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Première liturgie en langue tsigane

Message par Claude le Liseur » ven. 16 janv. 2009 10:24

Le site orthodoxie.com (www.orthodoxie.com) renvoie au site du patriarcat de Roumanie (http://www.basilica.ro/ro/stiri/cd_cu_s ... omani.html ) où nous trouvons le communiqué suivant qui nous apprend l'apparition d'une nouvelle langue liturgique:


Comunităţile de rromi din România au primit gratuit compact discul ce conţine Sfânta Liturghie ortodoxă în limba rromani. CD-ul a fost realizat de “Aşezământul Vasiliada” al Arhiepiscopiei Bucureştilor, lansarea lui având loc la sfărşitul anului trecut. Pe 23 decembrie 2008, la Mănăstirea Radu Vodă din Bucureşti, a fost săvârşită pentru prima dată Sfânta Liturghie în acestă limbă. Slujba a fost oficiată de Preasfinţitul Părinte Varsanufie Prahoveanul, episcop vicar al Arhiepiscopiei Bucureştilor. În anul 2006 a fost editată şi Cartea de rugăciuni în limba rromani.

Ma traduction:

Les communautés tsiganes de Roumanie au reçu gratuitement un CD qui contient la sainte Liturgie orthodoxe en langue tsigane. Le CD a été réalisé par l'Institut Basiliade de l'archevêché de Bucarest et lancé à la fin de l'année dernière. La première liturgie dans cette langue a été célébrée le 23 décembre 2008 au monastère Prince-Rodolphe de Bucarest. L'office a été célébré par Monseigneur Barsanuphe de Prahova, évêque auxiliaire de l'archevêché de Bucarest. En 2006, on avait aussi édité un livre de prières en langue tzigane.

Je traduis cette information parce que je suis toujours intéressé quand j'apprends l'apparition d'une langue liturgique. Après tout, le calendrier ecclésiastique prévoit bien la commémoration de la première liturgie en langue iakoute (sakha) qui fut célébrée le 31/19 juillet 1859. Souhaitons donc bonne chance à cette nouvelle langue liturgique.

Rappelons que le tzigane est une langue indo-européenne, plus précisément indienne, proche du hindi. Il existe en français, aux éditions L'Harmattan, un manuel Parlons tsigane qui est assez médiocre. L'illustre collection Kauderwelsch Wort für Wort des éditions Peter Rump a
publié un guide de conversation allemand-tzigane dont Assimil préparerait une adaptation française pour sa collection Assimil Evasion.

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Première liturgie en langue tsigane

Message par Claude le Liseur » dim. 18 janv. 2009 18:43

Claude le Liseur a écrit :Le site orthodoxie.com (www.orthodoxie.com) renvoie au site du patriarcat de Roumanie (http://www.basilica.ro/ro/stiri/cd_cu_s ... omani.html ) où nous trouvons le communiqué suivant qui nous apprend l'apparition d'une nouvelle langue liturgique:


Comunităţile de rromi din România au primit gratuit compact discul ce conţine Sfânta Liturghie ortodoxă în limba rromani. CD-ul a fost realizat de “Aşezământul Vasiliada” al Arhiepiscopiei Bucureştilor, lansarea lui având loc la sfărşitul anului trecut. Pe 23 decembrie 2008, la Mănăstirea Radu Vodă din Bucureşti, a fost săvârşită pentru prima dată Sfânta Liturghie în acestă limbă. Slujba a fost oficiată de Preasfinţitul Părinte Varsanufie Prahoveanul, episcop vicar al Arhiepiscopiei Bucureştilor. În anul 2006 a fost editată şi Cartea de rugăciuni în limba rromani.

Ma traduction:

Les communautés tsiganes de Roumanie au reçu gratuitement un CD qui contient la sainte Liturgie orthodoxe en langue tsigane. Le CD a été réalisé par l'Institut Basiliade de l'archevêché de Bucarest et lancé à la fin de l'année dernière. La première liturgie dans cette langue a été célébrée le 23 décembre 2008 au monastère Prince-Rodolphe de Bucarest. L'office a été célébré par Monseigneur Barsanuphe de Prahova, évêque auxiliaire de l'archevêché de Bucarest. En 2006, on avait aussi édité un livre de prières en langue tzigane.

Je traduis cette information parce que je suis toujours intéressé quand j'apprends l'apparition d'une langue liturgique. Après tout, le calendrier ecclésiastique prévoit bien la commémoration de la première liturgie en langue iakoute (sakha) qui fut célébrée le 31/19 juillet 1859. Souhaitons donc bonne chance à cette nouvelle langue liturgique.

Rappelons que le tzigane est une langue indo-européenne, plus précisément indienne, proche du hindi. Il existe en français, aux éditions L'Harmattan, un manuel Parlons tsigane qui est assez médiocre. L'illustre collection Kauderwelsch Wort für Wort des éditions Peter Rump a
publié un guide de conversation allemand-tzigane dont Assimil préparerait une adaptation française pour sa collection Assimil Evasion.

J'ai posté le message ci-dessus alors que j'étais hors de ma bibliothèque et n'avais pas toute ma documentation sous la main. Je le complète donc avec les références des trois ouvrages dont je dispose sur la langue tzigane:

Vania de Gila-Kochanowski

Parlons tsigane

L'Harmattan, Paris 1994, 264 pages


Mozes Heinschink et Daniel Krasa

Romani Wort für Wort

Peter Rump, Bielefeld 2004, 192 pages (manuel de conversation sur base allemande, 177e titre de la collection Kauderwelsch - une adaptation française serait en préparation pour la collection Assimil Évasion des éditions Assimil)


Gheorghe Sarău

Dicţionar rrom (spoitoresc) – român

Kriterion, Bucarest 1998, 139 pages

Dictionnaire sur base roumaine


Enfin, notons que notre infatigable traducteur et mélode, feu l'archimandrite Denis Guillaume - dont j'attends toujours que l'Assemblée des évêques orthodoxes de France déplore le rappel à Dieu dans un communiqué, ne fût-ce que d'une phrase, et ce alors que sept mois, jour pour jour, se sont écoulés depuis son décès - avait reproduit une péricope en kalderash, un des dialectes tsiganes de Roumanie, dans son Évangéliaire polyglotte de Pâques (Samizdat, Nîmes 1999, p. 105).

Selon l'usage, et conscient que la plupart des lecteurs de ce forum n'ont jamais eu l'occasion d'entendre cette langue, je citerai ici le premier verset de l'Évangile selon saint Jean dans le texte original grec, la traduction française et la traduction tsigane fournie par l'archimandrite Denis Guillaume.


« Εν άρχη ην ο λόγος και ο λόγος ην προς τον θεόν και θεός ην ο λόγος. »

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. »

« Mai anglal sas e Vorba, ai e Vorba sas le Devlesa, ai e Vorba sas o Del.»

Le lecteur n'aura pas manqué de noter, dans la flexion du mot voulant qui signifie Dieu, une ressemblance extraordinaire avec les sonorités du sanscrit ou du hindi.

J-Gabriel
Messages : 642
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

A lecteur Claude, oups, Claude le liseur

Message par J-Gabriel » mer. 21 janv. 2009 2:00

Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde.. (Mt 28, 19-20)
Claude le liseur a écrit :...... (http://www.basilica.ro/ro/stiri/cd_cu_s ... omani.html ) où nous trouvons le communiqué suivant qui nous apprend l'apparition d'une nouvelle langue liturgique:
Comme cela fait du bien de lire des nouvelles réjouissantes. Que cela leur soit bénéfique

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Première liturgie en langue tsigane

Message par Claude le Liseur » mer. 02 nov. 2011 13:03

Une autre langue liturgique récente: l'hébreu. Très intéressante interview d'un prêtre converti du judaïsme, très polyglotte (français, yiddish, allemand, anglais, hébreu, russe) et qui dessert dans le cadre du patriarcat de Jérusalem une paroisse créée pour des immigrants de l'ancienne Union soviétique. Il explique qu'il célèbre pour eux la liturgie en hébreu plutôt qu'en slavon parce que c'est la langue du pays dans lequel ils ont choisi de vivre.

http://www.theologyweb.com/campus/showt ... dox-Priest

Selon certaines sources, le patriarcat de Jérusalem serait remonté de 100'000 à 150'000 fidèles répartis en trois groupes à peu près équivalents:

- quelque 50'000 fidèles arabes en Jordanie (eux-mêmes divisés entre réfugiés palestiniens, sédentaires transjordaniens et Bédouins transjordaniens)
- quelque 50'000 fidèles arabes sur la rive occidentale du Jourdain (eux-mêmes divisés entre ceux qui ont le passeport israélien et ceux qui ne l'ont pas, et répartis entre Israël et la Cisjordanie;je ne sais pas s'il y en a encore à Gaza)
- quelque 50'000 fidèles d'autres origines, en Israël, issus pour l'essentiel de l'immigration venue de l'ancienne Union soviétique.

Novelius
Messages : 64
Inscription : mar. 23 nov. 2010 10:05

Re: Première liturgie en langue tsigane

Message par Novelius » jeu. 03 nov. 2011 18:50

Selon certaines sources, le patriarcat de Jérusalem serait remonté de 100'000 à 150'000 fidèles répartis en trois groupes à peu près équivalents:

- quelque 50'000 fidèles arabes en Jordanie (eux-mêmes divisés entre réfugiés palestiniens, sédentaires transjordaniens et Bédouins transjordaniens)
- quelque 50'000 fidèles arabes sur la rive occidentale du Jourdain (eux-mêmes divisés entre ceux qui ont le passeport israélien et ceux qui ne l'ont pas, et répartis entre Israël et la Cisjordanie;je ne sais pas s'il y en a encore à Gaza)
- quelque 50'000 fidèles d'autres origines, en Israël, issus pour l'essentiel de l'immigration venue de l'ancienne Union soviétique.
C'est une bonne chose alors que la tendance générale pour le moyen-orient et le proche-orient est à la baisse des chrétiens. Toutefois il faut voir si l'évolution à long terme se poursuit, car coincé entre les islamistes et les intérêts US/Israël la situation des chrétiens de Terre Sainte est tout de même délicate.

J'avais entendu qu'un certains nombres de turcs étaient passer de l'Islam à l'Orthodoxie en langue turque qu'en est t'il ? J'avais même vu une interview télévisée d'une femme turquie convertie à l'Orthodoxie ou elle expliquait les raisons de son choix. Mais je ne sais pas trop si c'est une tendance réelle ou juste quelques personnes.

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Première liturgie en langue tsigane

Message par Claude le Liseur » jeu. 03 nov. 2011 21:13

Novelius a écrit :
C'est une bonne chose alors que la tendance générale pour le moyen-orient et le proche-orient est à la baisse des chrétiens. Toutefois il faut voir si l'évolution à long terme se poursuit, car coincé entre les islamistes et les intérêts US/Israël la situation des chrétiens de Terre Sainte est tout de même délicate.

J'avais entendu qu'un certains nombres de turcs étaient passer de l'Islam à l'Orthodoxie en langue turque qu'en est t'il ? J'avais même vu une interview télévisée d'une femme turquie convertie à l'Orthodoxie ou elle expliquait les raisons de son choix. Mais je ne sais pas trop si c'est une tendance réelle ou juste quelques personnes.
C'est juste une bonne nouvelle qui ne renverse pas la tendance générale. Il faut dire que le nombre de chrétiens orthodoxes dans le ressort du patriarcat de Jérusalem a augmenté d'environ 50'000 personnes suite à une immigration en provenance de l'ancien bloc soviétique de 1'000'000 personnes. Bien entendu, aucun autre pays du Moyen-Orient et du Proche-Orient ne connaît d'immigration en provenance d'Europe. Par ailleurs, les chrétiens palestiniens ont beaucoup souffert du fait de l'Etat d'Israël.

S'agissant de la Turquie, cela ne concerne à ma connaissance que quelques dizaines de personnes. On en parle parce que c'est à peu près le seul Etat de la région (avec le Liban) où il est possible de passer de l'Islam au christianisme sans s'exposer aux rigueurs de la loi. C'est aussi à peu près le seul Etat musulman où des musulmanes peuvent épouser des chrétiens: dans leur livre sur la quasiment disparue minorité orthodoxe d'Istamboul, Méropi Anastassiadou et Paul Dumont donnent une statistique de mariages célébrés dans les dernières églises orthodoxes d'Istanbul où le mari est chrétien orthodoxe et l'épouse musulmane (avec vraisemblablement baptême de l'épouse dans la plupart des cas). Cela arrive, car le Code civil d'Atatürk a au moins cela de bon que le mariage d'un chrétien et d'une musulmane (avec ou sans conversion de l'épouse) est autorisé en Turquie, mais c'est très rare - vu l'effectif déjà très réduit de la minorité orthodoxe de ce pays.
Je ne connais qu'une seule paroisse orthodoxe qui semble célébrer essentiellement en turc (à Mersin sous la juridiction du patriarcat d'Antioche et sous la responsabilité du RP Ispir Teymur), mais je crois qu'elle est plutôt constituée d'Arabes orthodoxes passés au turc que de convertis.

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Première liturgie en langue tsigane

Message par Claude le Liseur » mar. 27 sept. 2016 22:09

Claude le Liseur a écrit :Le site orthodoxie.com (http://www.orthodoxie.com) renvoie au site du patriarcat de Roumanie (http://www.basilica.ro/ro/stiri/cd_cu_s ... omani.html ) où nous trouvons le communiqué suivant qui nous apprend l'apparition d'une nouvelle langue liturgique:


Comunităţile de rromi din România au primit gratuit compact discul ce conţine Sfânta Liturghie ortodoxă în limba rromani. CD-ul a fost realizat de “Aşezământul Vasiliada” al Arhiepiscopiei Bucureştilor, lansarea lui având loc la sfărşitul anului trecut. Pe 23 decembrie 2008, la Mănăstirea Radu Vodă din Bucureşti, a fost săvârşită pentru prima dată Sfânta Liturghie în acestă limbă. Slujba a fost oficiată de Preasfinţitul Părinte Varsanufie Prahoveanul, episcop vicar al Arhiepiscopiei Bucureştilor. În anul 2006 a fost editată şi Cartea de rugăciuni în limba rromani.

Ma traduction:

Les communautés tsiganes de Roumanie au reçu gratuitement un CD qui contient la sainte Liturgie orthodoxe en langue tsigane. Le CD a été réalisé par l'Institut Basiliade de l'archevêché de Bucarest et lancé à la fin de l'année dernière. La première liturgie dans cette langue a été célébrée le 23 décembre 2008 au monastère Prince-Rodolphe de Bucarest. L'office a été célébré par Monseigneur Barsanuphe de Prahova, évêque auxiliaire de l'archevêché de Bucarest. En 2006, on avait aussi édité un livre de prières en langue tzigane.

Je traduis cette information parce que je suis toujours intéressé quand j'apprends l'apparition d'une langue liturgique. Après tout, le calendrier ecclésiastique prévoit bien la commémoration de la première liturgie en langue iakoute (sakha) qui fut célébrée le 31/19 juillet 1859. Souhaitons donc bonne chance à cette nouvelle langue liturgique.

Rappelons que le tzigane est une langue indo-européenne, plus précisément indienne, proche du hindi. Il existe en français, aux éditions L'Harmattan, un manuel Parlons tsigane qui est assez médiocre. L'illustre collection Kauderwelsch Wort für Wort des éditions Peter Rump a
publié un guide de conversation allemand-tzigane dont Assimil préparerait une adaptation française pour sa collection Assimil Evasion.

Si les éditions Assimil ont en effet publié le guide de conversation annoncé dans ce message de 2009 (Le Rromani de poche, par Mozes Heinschink et Daniel Krasna, adaptation française de Medo Gurbetovski, Assimil, Chennevières-sur-Marne 2010) , le reste des informations qui annonçait la célébration de la première liturgie en langue tsigane le 23 décembre 2008, aussi bien celles du site orthodoxie.com que du site du patriarcat de Roumanie, me semblent sujettes à caution.
En effet, j'ai eu l'occasion d'acheter, à la librairie du patriarcat de Serbie à Belgrade (juste à côté de l'hôtel Moskva), un sacerdotal bilingue serbe / tzigane (la langue serbe tend, je le rappelle, à remplacer le slavon dans les paroisses de Serbie):
Служебник/Služebnik, Beseda, Novi Sad 1993, 424 pages, vendu pour le prix modique de 300 dinars. Ce missel a été publié sous les auspices de Monseigneur Irénée, évêque de Novi Sad (Neusatz / Újvidék ) et de la Bačka ( Batschka / Bácska), en 1993 donc. Je serais fort étonné que le sacerdotal ait été publié en rrom en 1993 et qu'il n'y ait jamais eu aucune célébration dans cette langue jusqu'en 2008. J'en déduis donc que la date du 23 décembre 2008 correspondait probablement à la première célébration en langue romani en Roumanie, mais qu'il y en avait déjà eu en Serbie.
Bien entendu, la partie en langue tsigane ait écrite en caractères latins, mais en caractères latins serbes. C'est ainsi que le "Béni est le règne du Père et du Fils et du Saint-Esprit" du début de la liturgie des fidèles devient en langue rromani (op. cit., p. 113):

Bahtardo Thagaripe Dadesko thaj Čhavesko the Sumnale Ođako, akana thaj ande sasti vrjama.

Je laisse les connaisseurs nous dire si les origines indiennes de cette langue ressortent à sa lecture. En tout cas, selon le lexique du Rromani de poche, dad = père, ćhavo = fils, donc, une fois de plus, autant de variantes de l'alphabet latin qu'il y a de pays...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités