Page 1 sur 1

Sainte Russie

Publié : ven. 05 mars 2010 10:09
par Anne Geneviève
L'exposition qui s'ouvre au Louvre et que j'ai pu voir lors du vernissage hier soir est une splendeur -- et plus encore. Même dans un contexte de musée, pouvoir prier quelques instants devant la Vierge de Vladimir ou la grande déisis du monastère de la Dormition et Saint Cyrille du Lac Blanc, c'est un temps fort.

http://www.louvre.fr/llv/exposition/det ... 9&pageId=0

http://culture.france2.fr/art-et-exposi ... 04856.html

Même si ça fait hurler les laïcistes !
http://www.louvrepourtous.fr/Le-Louvre- ... a,055.html
(je mets tout de même ce lien car il explique comment s'est préparée l'expo.)

http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html

Si vous passez à Paris, allez-y sans hésitation.

Re: Sainte Russie

Publié : sam. 06 mars 2010 12:14
par J-Gabriel
Mais d’où viennent toutes ces saintes icônes ? Parce que j’ai vu qu’à la fondation Gianadda de Martigny il y a également une exposition dédiée quasiment au même thème !

Re: Sainte Russie

Publié : sam. 06 mars 2010 12:32
par J-Gabriel
Image

Re: Sainte Russie

Publié : sam. 06 mars 2010 22:33
par Anne Geneviève
Pour la plupart, des grands musées russes. Mais vous savez, il y en a des milliers dans les réserves, de quoi alimenter dix expos en même temps !

Re: Sainte Russie

Publié : sam. 06 mars 2010 23:52
par J-Gabriel
Incroyable ! C’est vrai que j’avais entendu que des bolchéviques avaient ramassés une bonne quantité de saintes icones –ce qui en même temps les auraient préservés d’une détérioration, paraît-il- pour les entreposer aux archives. Mais maintenant que le raz de marée rouge c’est évaporé, l’Eglise ne cherche pas à les récupérer ? Et sans rentrer dans la superstition, est-il juste que des saintes icones finissent ainsi exposées dans des musées ?

Re: Sainte Russie

Publié : dim. 07 mars 2010 10:18
par Anne Geneviève
Il y a un problème de conservation, si j'ai bien compris ce que m'a dit une amie iconographe qui est allée étudier de près les icônes des réserves du musée de Moscou. La peinture à l'œuf est solide mais il arrive un moment où il faut contrôler l'hygrométrie et l'ambiance microbienne si on veut conserver les originaux. J'ai cru comprendre, mais évidemment je peux me tromper et les choses peuvent évoluer, que le patriarcat et les jeunes iconographes préféraient que ces merveilles restent bien dorlotées dans ces réserves et y avoir accès pour les copier, travailler d'après les originaux plutôt que d'après photo.
Par contre, de nombreuses icônes privées se sont retrouvées là sans avoir ces qualités "archétypales" et pourraient être rendues -- mais à qui ? Ce n'était pas forcément des icônes paroissiales, plutôt des icônes familiales. Que préférez-vous ? Qu'on les rende à des héritiers incroyants et qu'elles se retrouvent sur le marché du Louvre des Antiquaires et autres boutiques d'art pour finir comme tableaux bourgeois sur les murs de n'importe qui ou qu'on les garde au musée, témoins muets d'un âge de foi ? Pour l'instant, je préfère les voir dans ces réserves plutôt que comme élément de décor profane devant lequel on prend l'apéritif -- ou pire.

Re: Sainte Russie

Publié : mer. 10 mars 2010 20:46
par J-Gabriel
Anne Geneviève a écrit :Il y a un problème de conservation, si j'ai bien compris ce que m'a dit une amie iconographe qui est allée étudier de près les icônes des réserves du musée de Moscou. La peinture à l'œuf est solide mais il arrive un moment où il faut contrôler l'hygrométrie et l'ambiance microbienne si on veut conserver les originaux. J'ai cru comprendre, mais évidemment je peux me tromper et les choses peuvent évoluer, que le patriarcat et les jeunes iconographes préféraient que ces merveilles restent bien dorlotées dans ces réserves et y avoir accès pour les copier, travailler d'après les originaux plutôt que d'après photo.
Par contre, de nombreuses icônes privées se sont retrouvées là sans avoir ces qualités "archétypales" et pourraient être rendues -- mais à qui ? Ce n'était pas forcément des icônes paroissiales, plutôt des icônes familiales. Que préférez-vous ? Qu'on les rende à des héritiers incroyants et qu'elles se retrouvent sur le marché du Louvre des Antiquaires et autres boutiques d'art pour finir comme tableaux bourgeois sur les murs de n'importe qui ou qu'on les garde au musée, témoins muets d'un âge de foi ? Pour l'instant, je préfère les voir dans ces réserves plutôt que comme élément de décor profane devant lequel on prend l'apéritif -- ou pire.
Malgré que je reste décidé que nos saintes icônes ne devraient pas être exposées dans un musée –il y a une telle réduction en cela, je vous remercie pour vos éclaircissements.

Re: Sainte Russie

Publié : mer. 10 mars 2010 21:26
par Irène
Jean Gabriel, j'ai beaucoup entendu parler de cette exposition par des personnes non orthodoxes.
Et je peux vous dire qu'elles ont été touchées.

Re: Sainte Russie

Publié : mer. 10 mars 2010 22:36
par Dorian
...

Re: Sainte Russie

Publié : mer. 10 mars 2010 23:57
par J-Gabriel
Bien évidement que Notre Seigneur et Dieu est omniprésent, et Sa puissance bienfaisante est sans limite. Donc je ne doute à aucun moment qu’une telle exposition puisse être bénéfique quelque part. Là où moi-même j’ai du mal c’est quand je vois des saintes icônes misent dans un musée populaire, au même rang que des objets aztèques ou khmers !
Je suis allé une fois à ce genre d’expo et, immédiatement mais venu à l’esprit cette affreuse déduction : « voilà c’est comme si le Christ n’avait pas ressuscité, et le christianisme serait placé au rang d’autres religions… ».
Aussi, je viens d’apprendre qu’au Louvre il y aurait une relique de la sainte Croix ! J’en suis navré, il y a quelque chose que je n'arrive pas à accepter.