Vêpres orthodoxes à Notre-Dame

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » ven. 16 avr. 2004 7:32

CHRIST EST RESSUSCITÉ !

Qui qu'en grogne !!!

Merci, cher Axel, pour cette belle goutte de baume sur nos plaies à vif!

Même si çà pique un peu...

Dieu veuille que çà aide à notre (la tienne, la mienne) guérison!

PS : Et vivent les Évêques Orthodoxes qui auront un jour le courage apostolique de venir nous dire une parole de vérité !

C'est la nuit qu'il est bon de croire à la Lumière.
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » ven. 16 avr. 2004 7:56

XB!
Et vivent les Évêques Orthodoxes qui auront un jour le courage apostolique de venir nous dire une parole de vérité !
Et Jean Louis Palierne écrivait déjà il y a deux ans sur l'ancien forum:

Sujet: Un rappel : les normes de comportement sur ce Forum
8 28.11 16h06 Auteur: Jean-Louis Palierne
Malheureusement en France, où il serait facile d'aller d'évêque en évêque
(contrairement aux canons qui veulent qu'il n'y ait qu'un seul évêque dans une
même cité), nous n'en voyons aucun qui prenne au sérieux son devoir de précher
l'Orthodoxie, rien que l'Orthodoxie et toute l'Orthodoxie.
dur dur tout ça! Et qui taxait mes messages de "Il serait même plutôt du style citron."? Eliazar qui confond mes figues avec ses pastèques? Mes citrons ne sont rien à côté de vos scuds...messire

Claude le Liseur
Messages : 4078
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » ven. 16 avr. 2004 11:01

Axel a écrit :
Il ne s'agissait ni d'une démarche de repentance, ni d'une demande de pardon comme celle effectuée par Jean-Paul II en mai 2001 à Athènes.

(...)

Pourquoi aller chez des gens qui passent leur temps à ne tenir aucun compte de la Sainte Tradition, des Saintes Ecritures, des Saints Canons, de l'enseignement des Pères de l'Église et du serment qu'ils ont fait à l'occasion de leur ordination épiscopale.
Pourquoi aller chez des gens qui passent leur temps à tenir un langage flou, ambigüe, équivoque.
Pourquoi aller chez des gens qui fournissent nos pays en évêques ne maitrisant même pas nos langues et qui se contentent d'administrer de façon phylétiste leur petit troupeau.
Pourquoi aller chez des gens qui après des décennies d'implantion en nos pays ne font aucun effort missionnaire et chez qui se convertir à l'orthodoxie signifie s'éthnifier. Ras le bol!

Jean-Paul II n'a pas fait la moindre demande de pardon, ni manifesté la moindre repentance lors de son voyage à Athènes en 2001. C'est la presse occidentale qui a inventé cette demande de pardon qui ne se trouvait pas dans son allocution.
De même que la presse occidentale a inventé une visite triomphale qui n'en fut pas une.
Les socialistes grecs, à l'origine de son invitation en tant que chef de l'Etat du Vatican, durent mobiliser 30'000 hommes de la police anti-émeutes pour contenir la population qui manifestait sa colère contre la visite sur la terre sacrée d'Hellade de l'artisan du massacre des orthodoxes de Croatie, Bosnie et Kosovo. Les cloches de tous les monastères de Grèce ont sonné le glas pendant sa visite.
La presse occidentale et la propagande vaticane inventant les succès que Jean-Paul II n'est plus guère en mesure d'avoir sur le terrain, je tiens à vous signaler, pour rétablir les justes proportions de ce triomphe de la diplomatie vaticane, qu'en septembre 2003, 2 ans et demi plus tard, j'ai encore eu l'occasion de voir un sketch sur une chaîne de télévision grecque où un comique imitait la visite du pape. Tragique malentendu: là où le Vatican voit des succès diplomatiques, les Grecs avaient vu une manifestation d'impérialisme dérisoire.

Pour le reste, je trouve extraordinaire, mon cher Axel, que vous ayiez ras-le-bol d'une Eglise à laquelle vous n'appartenez pas.
De mon côté et de mon expérience personnelle, il me semble plus important de communier au vrai Corps et au vrai Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ que de m'exciter parce que le patriarche oecuménique a reçu courtoisement un Mgr Daucourt que je connais surtout pour de grotesques déclarations publiées en 1994 dans la revue uniate L'Oeuvre d'Orient .
A part ça, je vous ferais remarquer que mon évêque parle le français comme si c'était sa langue maternelle. Son auxiliaire aussi. Notre patriarche aussi.
Quand on accuse l'Eglise orthodoxe de ne pas faire d'efforts missionnaires en Occident, on devrait peut-être se demander si les Occidentaux méritent des efforts missionnaires, ou s'ils n'inventeront pas toujours un moyen de se défausser pour ne pas suivre la voie étroite?

Axel
Messages : 106
Inscription : jeu. 25 sept. 2003 23:28

Message par Axel » ven. 14 mai 2004 21:51

Il apparait que tous les orthodoxes indigènes n'ont pas l'air de considérer les occidentaux comme des üntermenschen contrairement à ce que d'aucuns du côté de chez Jean Jacques semblent insinuer.
Et j'en veux pour preuve cette louable initiative:
La Mission orthodoxe australienne de la Sainte Croix (the Holy Cross Australian Orthodox Mission) du Patriarcat d’Antioche à Melbourne innove en offrant pour la première fois des offices exclusivement en langue vernaculaire i.e en anglais ! Et il y a mieux :celà se fait dans une optique prosélyte! Non? Si! Cibles affichées : catholiques, protestants et incroyants en recherche d’un secours spirituel.
Pour l’anecdote, c’est dans ce même bâtiment que le premier office orthodoxe fut célébré à Melbourne, il y a de cela 110 ans.
Tout est parti de la femme écossaise de l’hellénophone Stéphane Atsis, qui bien que convertie à l’orthodoxie, lassée par des offices exclusivement dans la langue de Periclès fit la remarque désabusée suivante : « Ils font de moi une païenne magique. Je ne comprends pas un mot.»
Pour Stéphane c’est le déclic : l’approche des Eglises orthodoxes en Australie est erronée: jusque là, quelles soient grecques, russes, serbes ou autres, elles consistent à offrir, à l’instar de Garbit, une culture maison aux communautés expatriés. C’est bon comme là-bas dit!
Alors que convaincue d’être l’Eglise du Christ, l’Eglise orthodoxe ferait mieux de travailler à l’évangélisation des peuples avec l’accent du pays conformément à la mission confiée par le Sauveur : « Allez enseigner toutes les Nations… ».
Atsis dit : « Nous voulons donner à la tradition des apôtres une chance de fleurir ».
Il est rejoint dans son initiative par Jean Kakos, secrétaire de la Mission :
«J’étais un athée à l’Université. En étudiant l’histoire, j’ai réalisé que l’orthodoxie était l’Eglise que Jésus a établit, mais j’étais irrité qu’Elle exclu les gens à cause des barrières de la langue. »
Quel dommage que cela arrive si tard et qu’il faille user d’un microscope pour déceler de pareilles initiatives au sein de l’orthodoxie. Mais mieux vaut tard que jamais aussi ne boudons pas notre plaisir et il nous reste à espérer que cet exemple fera tâche d’huile.

Dhoxa tou Theou!
Lien :
http://www.theage.com.au/articles/2004/ ... 29426.html

Claude le Liseur
Messages : 4078
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » ven. 14 mai 2004 23:05

Axel,

Je me pose une question: pourquoi, message après message, vous plaignez-vous que l'Eglise orthodoxe n'utilise pas assez les langues vernaculaires dans les pays occidentaux, alors que vous vous efforcez en même temps de nous convaincre de l'inutilité de tout effort missionnaire?

Je suis heureux là où je suis, vous êtes heureux là où vous êtes, alors pourquoi voulez-vous absolument me démontrer que je devrais être malheureux?

Répondre