Aux néo-martyrs du papisme....

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » ven. 14 août 2015 13:42

"La vérité, toute la vérité, rien que la vérité" ....

La maxime est nécessaire partout,
et plus particulièrement dans le domaine religieux,
faute de quoi s'installe le jeu de Colin Maillard ...
Jeu qui paraît plaisant mais qui se révèle à la longue assez sinistre ...

Image
Jeu de Colin Maillard par Le Harivel (~1850), Bellême (Normandie)


Odysseus
Dernière édition par Odysseus le ven. 14 août 2015 14:13, édité 1 fois.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Du pain dur et du vinaigre : est-ce bien suffisant ?..

Message par Odysseus » ven. 14 août 2015 14:12

Un travail honnête et une petite part de bonheur :
c'est tout ce que demandent les hommes (et les femmes) de chaque pays.

En d'autres termes,
disons que le (bon) pain et le (bon) vin sont nécessaires à la vie du genre humain en France.

Si cette distribution paraît aisée, en fait elle ne l'est guère,
car il faut compter, surtout en France, avec un jeu social aujourd'hui terriblement perverti et faussé,
Les accapareurs et les tricheurs de toutes sortes ont existé à toutes les époques,
mais ils sont aujourd'hui très, très nombreux !...
Et puis l'Histoire a également généré des opposants systématiques
à ce qui paraît être pour chacun, dans chaque pays : un bon droit i.e. du (bon) pain et du (bon) vin !

Ce (bon) pain et ce (bon) vin ont d'ailleurs des significations théologiques profondes,
toutes relatives au Fils du Père, lui, le Créateur de toutes choses...

Signalons au passage que, dans l'Orthodoxie, le levain du (bon) pain représente ou symbolise le Saint Esprit.

a+

Odysseus.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » sam. 15 août 2015 23:04

Aux temps des âges farouches, existaient les sauvages :
Ceux-ci avaient, pense-t-on généralement, :
un os dans le nez,
de la peinture plein le visage,
une matraque à la main,
et une grosse marmite dans laquelle ils faisaient bouillir leurs ennemis
pendant des heures voire des jours ou des années .....

Mais c'étaient des sauvages et ils vivaient il y a très très longtemps ....

Il y a 36.000 ans, certains d'entre eux (les plus évolués) ont découvert une grotte à Pont de l'Arche (dans l'Ardèche).

Image

Une curieuse arche est située près de l'entrée de la grotte.

Une fois découverte cette grotte bizarre, ces sauvages ont compris toute l'importance d'une grotte pareille pour leur agrégat de sauvages, isolés chacun de son côté dans la jungle terrible. Fort sauvages les uns envers les autres et Isolés chacun de leur côté, ces sauvages rendaient un culte à l'Ours. C'était, d' après ce qu'en pensent les spécialistes de la Préhistoire, un culte curieux, tout de virtualité et de religiosité, sans conséquence d' aucune sorte sur la matérialité.
.
Aussi les hommes-oiseaux (ainsi appelait-on les membres du clergé en ces temps très obscurs et farouches) ont-ils peint cette grotte pour essayer de faire évoluer vers la Connaissance leur population de sauvages très ignorants ... Ignorants sauvages ! En effet, aux questions élémentaires des hommes-oiseaux : "Un animal avec des grandes dents et des griffes : qu'est-ce que c'est ?" ou "Quelles sont les deux grandes catégories d'animaux ?" tous ces sauvages fort ignorants ne savaient que répondre. Eh oui ! Aux temps des âges farouches, grande devait être l'ignorance ...

Dans le fin fond le plus difficile à trouver de la grotte, ces préhistoriques ont représenté un affrontement singulier et féroce :
des carnivores et des rhinocéros menacent ou agressent des mammouths (à la grande mémoire) qui s'enfuient ...

Image
grotte Chauvet - panneau central de "la sacristie"

L'objet de cet affrontement ?
Probablement l'éternelle histoire : demain !
Si l'on en juge par ce panneau qui se trouve au centre de la "sacristie".
Il est probable donc que ces sauvages à la cervelle sûrement épaisse n'avaient pas plus connaissance du romantisme que de la délicatesse.
Pensaient-ils à la façon des chiens ou des matérialistes d'aujourd'hui ?
Certains savants comme des experts de la période néolithique le pensent volontiers ....

Image
grotte Chauvet - " la sacritie"


Mais quel fut la raison de cet affrontement ?
Des carnivores voraces qui attaquent de paisibles et inoffensifs mammouths : ce n'est guère banal !
Les spécialistes de la Préhistoire pensent généralement qu'il y aurait eu au départ un différent très sérieux :
mais ils n'arrivent pas à s'entendre pas sur la nature de ce différend :

S'agissait-il d'un endettement excessif portant sur des canines d'ours et des molaires de rennes ?
ou s'agissait-il de la disparition brutale et tragique de nombreux préhistoriens innocents ?
Peut-être des familles entières de préhistoriques ont-elles disparues (que faire en une grotte ?)
ou se sont-elles dispersées ? voire se sont-elles mélangées à d'autres populations ?
Quoiqu'il en soit : ce fut un différent très sérieux, si l'on en juge par ces nombreux panneaux portant des points rouges ...


Image
grotte Chauvet - la salle d'entrée : le bison émissaire ..

Certains spécialistes du monde préhistorique prétendent qu'il s'agirait là d'un "bison émissaire", auteur de tous les maux à l'égal de l'âne de la Fable...... Ce "bison émissaire était-il un "homme-oiseau" ? Une chapelle particulière ? Une tribu de la vallée de la Vélèze ? On ne sait.
Quoiqu'il en soit, ces hommes (préhistoriques) paraissent fort en avance sur leur temps, Auraient-ils déjà lu l'ouvrage de René Girard : "Le bouc émissaire" ?...

Tout ceci se passait donc il y a 36.000 ans ...
La vie devait y être très difficile car la télévision n'avait pas encore été inventée.
Heureusement, aujourd'hui en 2015, la civilisation a été inventée depuis longtemps ...

Aussi, en France, pays papiste, mais pays soucieux de ses traditions,
voit-on partout le culte rendu à l'Ours dans les espaces publics ou privés où généralement un simple écran de télévision posé devant le public suffit à rendre le culte.
Ajoutons, de plus, que le clergé parisien rend le culte à l'Ours avec une ferveur émouvante,
puisque si Paris intra-muros compte 1.100.000 habitants, environ 600.000 sont des personnes seules.
(~250.000 hommes seuls et ~350.000 femmes seules vivent dans Paris indique le site des pages jaunes de France Télécom).

Que voulez-vous ?

L' Ours céleste, ce carnivore impénitent mais aussi ce Prince de l' obscure Clarté, s'occupe probablement aussi de la multiplication des usines de télévision, des questions d'emploi (les demi-emplois), de rétribution à minima (les demi-salaires), et de logement (les demi-logements).

Mais rendons justice à la civilisation papiste et ne la diffamons pas :
les papistes interdisent aux sauvages de se mettre un os dans le nez, de se peinturlurer le visage et de faire bouillir (en public) les gens dans des grandes marmites.
D' ailleurs notons que les papistes demandent aux sauvages de s'habiller de façon décente pour sortir : on ne les remarque d'ailleurs absolument pas parmi tous les papistes ...

a+

Odysseus
Dernière édition par Odysseus le jeu. 05 janv. 2017 18:59, édité 23 fois.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Filioque : quel désastre !

Message par Odysseus » dim. 16 août 2015 20:29


Supérieur aux doctrines : le Saint Esprit.
C'est Lui qui anime le (bon) clergé
et qui permet à ce dernier de se préoccuper (avec soin) des fidèles
afin qu'ils parviennent tous à une certaine harmonie (fructueuse).

Parmi les buts du Saint Esprit :
chasser l'injustice,
promouvoir les gens vertueux et leur faire porter du fruit pour défendre la Patrie avec intelligence.
créer.

Après leur séparation d'avec l'Orthodoxie (mot qui signifie "doctrine droite") en 1054,
les papistes ont fait sombrer leurs fidèles dans l'ignorance du Saint Esprit
et ont égarés leurs fidèles dans un nombre impressionnant de doctrines :

en voici une liste :
Le catharisme, le protestantisme, le jansénisme, le quiétisme, le modernisme, etc ....

le catharisme exige la pureté la plus radicale,
le protestantisme voit le Christ dans le banquier honnête.
le jansénisme confondant le moyen avec le but enseigne à travailler uniquement et avec une ardeur inouï à son salut éternel.
le quiétisme incite à ne s'inquiéter de strictement rien.
le modernisme veut que tout le monde philosophe sur la république, la laïcité et la république planétaire...

C'est, dit-on, la présence du mot "Filioque", qui, jointe à l'ignorance des fidèles,auraient,
et de façon stupéfiante,
éteint ou évacué du papisme le Saint Esprit,
Lui qui doit être toujours être visible par tous.
"Lui qui donne la vie'" dit le canon du Credo.

Par opposition sans doute au mauvais esprit qui, selon les théologiens fort avertis, serait rat, aurait l'esprit du rat, s'amuse avec les gens et les crève.

a+

Odysseus.
Dernière édition par Odysseus le ven. 14 oct. 2016 21:06, édité 2 fois.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » dim. 16 août 2015 22:53

La communication dans le papisme laisse-t-elle à désirer ?

Sachons d'abord qu'il est licite de communiquer sur le papisme,
qu'à la condition expresse de n'en dire que du bien.
Tout autre type de communication est illicite,
même s'il s'agit de redresser une injustice
(injustice toujours possible dans cette assemblée finalement composée uniquement d'hommes par définition "faillibles")

Constatons deuxièmement la lenteur du processus de communication-décision dans le papisme.
Entre le moment où
Bartholomée de Las Casas dénonce le traitement inhumain infligé aux Indiens par les conquistadores du Nouveau Monde,
et le moment où
le pape de l'époque demande de cesser cette ignominie et ces traitements déshonorants qu'infligent des gens issus du monde papiste,
il s'écoule tout de même 20 ans....

Evidemment les intérêts, un profit facile rassemblent beaucoup de vautours et de carnivores etc ....
On comprend donc la lenteur, puisqu'il s'agit d'hommes faillibles,
Mais tout de même : 20 ans !

Les livres d'histoire n'enseignent pas encore si des Indiens habitant les régions des mines d'or ont survécu,
Mais peut-être finira-t-on par l'enseigner en
2015 + 20 soit en 2035 !

Evitons tout de même de généraliser :
Chez les papistes, il y a de tout i.e. il y a aussi des braves gens....

a+

Odysseus

Nikolas
Messages : 357
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Nikolas » lun. 17 août 2015 19:05

Excusez moi, mais où voulez vous en venir ?

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » mar. 18 août 2015 18:38

Le Saint-Esprit est prévenant ...
Pour la société Il est de l'ordre du moyen et rarement du but.

Il est vraiment dommage que la Troisième Personne divine soit pareillement oubliée en France.

Et d'ailleurs, les dommages en sont considérables :
Partout ce ne sont que des désordres et des luttes pour la domination.
Perte du sens du divin, perte du sens moral et du patriotisme ..
Voyons toutes ces luttes : quel gâchis !
Intelligence et dynamisme sont aussi les attributs du Saint Esprit ...

Mon but serait, s'il est possible, de faire comprendre à l' hétérodoxie,
l'importance du Saint Esprit. "Il est Seigneur et il donne la vie !"


a+

Odysseus.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Pour éviter des futurs néo-martyrs au papisme....

Message par Odysseus » mer. 19 août 2015 21:51

La barbarie à visage chrétien a un nom : l' hétérodoxie.
dominer et profiter ou faire profiter en exploitant la crédulité et la religiosité ; ce n'est pas nouveau.
Le procédé est aussi vieux que le monde (cf : la grotte Chauvet -36.000 ans)
la raison en est également aussi vieille que le monde : les intérêts de quelques uns.

Dans ces situations qui se répètent périodiquement,
les populations sont généralement troglodytes ( i.e. chacun vit dans sa grotte ou plutôt chacun se comporte comme un ours).
Gageons qu'il devait en être ainsi lors de la Révolution française,
il suffit de lire Montesquieu qui disserte sur les "méchants troglodytes"...(est-ce dans "De l' esprit des lois" ? Je ne sais plus....)

Ajoutons que durant ces périodes de la Préhistoire, les hommes-oiseaux ou homme-réseaux étaient le plus souvent habillés d'une peau d'ours, pour indiquer à leurs contemporains la nécessité et l'utilité de la cohésion du groupe. Cohésion qui passe aujourd'hui encore par le divin i.e. la sympathie, la justice, l'estime, le respect, le soutien, l' entraide, la solidarité, les relations amicales, l'émulation, etc... Malgré celà, et on ne sait pourquoi, les responsables préhistoriques avaient parfois une forte propension à ne considérer la société, son dessein, ses membres uniquement sous un angle "pratique", utilitaire, concret, "pragmatique", "réaliste" ... Peut-être durant ces périodes, le divin ne les intéressait-il plus du tout. Qui le sait ?

Les animaux des grottes pariétales en France ont tous, en effet, les yeux toujours rivés au sol ...Ayant apparemment peu de soucis pour l'élévation, la hauteur, la noblesse, le divin ... Il faut aller en Espagne, pour admirer une rebellion contre l'ordre de la société du "concret" : là, A Altamira, me semble-t-il, les artistes préhistoriques ont représenté un cheval qui se dresse fièrement, la tête dressée vers le ciel, en signe de défi ...Mais, c'est l'Espagne !

Notons que déjà à cette époque (- 36.000 ans), le péché contre l'Esprit (i.e. le péché contre l'esprit qui préside à la distribution du pain et du vin) était chose fréquente. Aussi, certains préhistoriens de cette époque, fort remués, ont-ils lancé une malédiction qu'ils voulaient éternelle sur ces hommes-réseaux (ce clergé) qui portaient le poids de ce péché si particulier.

En ces âges farouches, la pire des réprobations était donc sur les hommes-oiseaux, appelés aussi "hommes-réseaux". Ceux-ci s'étaient-ils accordés pour murer dans leur silence leurs congénères et les vendre ? Le Conseil de la Vallée de la Vélèze avait-il convenu de se débarrasser de leur classe moyenne porteuse des haches ? Avaient-ils lancé à leurs trousses le plus silencieusement du monde de féroces anathèmes ? ( qui les les privaient (discrètement) de tout silex ou autre moyen de survie (sagaie, hache etc ...) ? A cette époque confuse et obscure de l'aube de l'Humanité, privées de leur part de céréales bouillies et de leur ration de kwass (probablement le vin de l'époque) bien des vies ressemblaient plus à des survies qu'à des vies. Des négriers mettaient-ils en coupe réglée toute la société préhistorique ? Les scientifiques hésitent à se prononcer, car, à cette époque, on ne connaissait pas la verroterie. Quoiqu'il en soit, la vigueur de la malédiction qu'ont lancée certains de ces préhistoriques de ces temps-là nous parvient encore 30.000 ans après !

Image
Grotte Chauvet - main négative - (-36.000 ans)

Mais depuis. aucun responsable n'est plus revêtu de la peau de l'ours, comme aux âges farouches,
probablement parce que l'heure de la civilisation occidentale aux temps modernes est devenue atomique.

a+

Odysseus
Dernière édition par Odysseus le dim. 01 janv. 2017 23:51, édité 37 fois.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Un continent sous la loi !

Message par Odysseus » mer. 09 sept. 2015 14:15

Enfreindre le code de la route peut amener des amendes, voire de la prison.
C'est la loi.

Car la loi, dit-on, est partout, en France.
Ce qui est normal, car la France est un pays de petites chefferies.
Contrevenir à la loi revient donc à remettre en question le pouvoir d'un chef (petit ou grand).
Puisque la chefferie tient la société, il est normal qu'elle organise la vie en commun, et donc qu'elle édicte des lois pour permettre une vie en société..

La loi dans le domaine religieux a une toute autre portée.
Car, en pays papiste, le domaine religieux n'a pas échappé à la loi..
Mais une fois posée la Résurrection, la loi fut considérée avec une telle méfiance et circonspection
que Saint Paul rappela abondamment dans ses écrits que la loi ne pouvait s'appliquer aux bienfaiteurs de leur Patrie et de l'humanité.
"L'amour n'est pas sous la loi.." "Et il n'y a pas de lois contre de telles choses ..." écrivait-il.

Pourquoi, en effet, devrait-on appliquer au sel de la terre, des lois de réparation et de régénération de l'humanité ?
C'est inutile. Le sel de la terre a le droit (et le devoir) de penser et de faire ce qu'il veut.

Et d' ailleurs, le Saint Esprit n'a que faire de la loi : c'est le coeur qui parle ...
Les ordres, contraintes, conventions, naïvetés et obligations venues d'en-haut (des chefferies au pouvoir) ne sont pas la vie !
Lorsque le Saint-Esprit n'était pas encore descendu sur terre, c'est à dire avant 33 avant J.C. la loi ne fit pas que des heureux.
et souvent les hommes se permettaient à son sujet des appréciations peu flatteuses :

Voici par exemple ce que pensaient de la loi, les hommes de la grotte Chauvet, d'il y a 36.000 ans :

Image
grotte Chauvet -36.000 ans.


a+

Odysseus

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » dim. 29 nov. 2015 23:12

Les mythologies qui nous sont parvenues sont parcourues par des personnages caractéristiques,
qui vivent de fureurs et de sombres agissements....
A l'heure où la mythologie n'avait pas été encore inventée : les artistes de la grotte Chauvet ont multiplié les rhlnocéros qui courent, se battent et menacent.

De tous ces animaux naîtront les mythologies ; avec, en premier lieu, le personnage du cyclope que décrit Homère.
(en grec : cyclope ou Kykl-ops littéralement : "l'Opinion du Cercle" que l'on pourra traduire par "l'exécuteur des basses oeuvres" ou "le garde-chiourme".)

Ce personnage mythologique que décrit Homère a, de façon évidente, abdiqué toute forme d'humanité :
Il pense comme "le Cercle (d'initiés)" lui dit de penser,
de plus, son oeil unique le dispense de voir ce qui donne du relief à la vie.
Homère ajoute, de façon ironique, que les cyclopes ne savent pas travailler la terre et vivent dans des grottes.
Ils vivent dans des grottes car la société, ses rapports humains, son commerce et sa bonne marche sont pour eux des notions dont ils n'ont que faire.
et enfin, leur langage est d'une brutalité inouïe : voyant Ulysse, Polyphème adopte tout de suite le ton de l' Inquisiteur : "Etranger, qui es-tu et d'où viens-tu ?é
Il termine par : "Je te mangerai le dernier : voilà mon présent !" Etre ignoble et grossier indifférent à la vie humaine !

La grotte Chauvet et son drame multiplient les dessins de rhinocéros.
Ces rhinocéros étaient les cyclopes de cette époque qui faisaient résonner dans les cercles, les êtres et les sociétés de toutes les fureurs de l'animalité !
Il a sûrement fallu du courage aux artistes de la grotte Chauvet pour imprimer avec leur paume toute leur répugnance pour ces bètes à forme d'homme.

Image
le triste sort réservé au cyclope ...

Rhinocéros et Cyclopes sont des personnages intemporels, qui (probablement) perdurent encore aujourd'hui :
puisque l'on peut se demander légitimement si la Civilisation, par raison de fureurs et de brutatités, n'a pas disparu pour laisser place à la Préhistoire.

a+

Odysseus..

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

leur réputation de Sauvages ne les inquiétait pas !

Message par Odysseus » dim. 27 déc. 2015 1:07

A la Préhistoire, des tribus vivaient sur un territoire de chasse et de cueillette (jusqu' en - 10.000 av. J.C.).
(En -10.000 av. J.C. fut découvert la domestication des plantes et des animaux.)

Auparavant, l'animal avait un statut particulier : il était très considéré et il vivait en symbiose avec les tribus. Totems et tabous devaient structurer (probablement) les sociétés préhistoriques. Bien que les moeurs de ces hommes devaient être fort rudes et sauvages, chacune de ces tribus veillait (notamment) à maintenir auprès de ses voisins une bonne réputation. Car tout le commerce des dents d'ours, des silex taillés et des graines en dépendait.

A cette époque, la civilisation n'avait pas encore été inventée et le dialogue était considéré (en toute occasion) comme une faiblesse impardonnable. La religion fonctionnait (discrètement) sur un mode exclusivement carnassier - les hommes-oiseaux, ces hommes-réseaux étaient de très grands buveurs de sang, activité qu'ils pratiquaient jusqu'à la saoulerie, et toujours avec une très grande dissimulation. Les appelait-on "hommes-sangsues" ? Peut-être ... ais alors, seulement, les initiés ...

Image
Preuve des affrontements préhistoriques : ses signes où figurent l'homme-oiseau (?),puis le cercle ou le conseil, la féminité (?) , l'attirance, l'infiltration (?) , l'adéquation (la croix de Saint André),.... le temple, l'anguille, l'éclair, le rameau florissant, le nombrillisme, le mépris, etc ...

Les hommes-oiseaux s'interrogeaient certainement sur l'efficacité du culte rendu à l'Ours des grottes, à l'Anguille des marais, à la Tortue des Bois, au Mouton des Montagnes, au Chien des forêts. au Loup dévoreur, à l'Oiseau parleur, à la Grenouille, au Rat maître des miettes, des terriers et du Trotte-menu, au Veau des Prairies. Le Préhistorique lambda était sans défense aucune devant autant de cultes carnassiers car la légitime défense (qui permet de répondre proportionnellement à l'attaque et sur le même mode) était une notion inconnue, et pas même enfantée sous le Ciel.

Dans ces sociétés préhistoriques, les hommes et les sorciers étaient des guerriers frustres qui avaient le casse-tête facile. Et il n'était pas rare de voir un guerrier ou un sorcier s'acharner de façon prolongée, outrée et démesurée avec son casse-tête sur un chasseur-cueilleur égaré. Tels étaient les moeurs avant que n'apparaisse la Civilisation. Celle-ci apparut lorsque débutèrent les arts du feu ( peut-être vers - 8.000 av.J.C.). C'est à dire l'art de la poterie, puis l'art du cuivre, puis l'art du bronze, puis l'art du fer...

Le feu fut découvert et domestiqué vers - 500.000 av. J.C. et l'art de la poterie ne démarra qu'en ~ -10.000 av. J.C. L' on reste sans voix devant ces sociétés, ces hommes et leur abrutissement au cours des millénaires qui défilèrent de -500.000 à -10.000 av. J.C. , si l'on songe qu'il suffisait de jeter qq pierres dans un feu un peu fort pour faire naître l'âge de la poterie, l'âge du cuivre ou l'âge du fer. Mais qu'ont-ils fait durant tout ce temps ? C'est renversant !

Qu'était-ce que ces sociétés ? L'oppression et la tristesse infusées par cette quête folle et effrénée de la saoulerie les rendait-elle moroses, monotones, routinières, sans âme ? La société préhistorique fut-elle d'une rare oppression ? Ce n' est peut-être qu' un heureux hasard si la Civilisation des bêtes à 2 pattes finit par naître. Et plus tard, bien plus tard, il fut décidé de promouvoir le vin dans le culte du divin. Promotion que le papisme n'a apparemment pas tout à fait très bien compris ....Mais enfin .... la Civilisation : où est-elle aujourd'hui ?

a+

Odysseus.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Horreur ! Ce sont des sauvages anthropophages !

Message par Odysseus » dim. 03 janv. 2016 19:48

Nous connaissons aujourd'hui en France environ 300 grottes où s'est épanoui l'art pariétal. On en connaît aussi environ 186 en Espagne, et probablement en existe-t-il beaucoup d'autres dans d'autres pays européens, voire dans des pays asiatiques ou africains. Les grottes connues sont répandues dans le midi de la France et notamment dans la vallée de la Vélèze en Dordogne. C'est là que se trouve la grotte de Lascaux.

La grotte de Lascaux est aussi appelée la Chapelle Sixtine de l'art pariétal. Comme toute chapelle Sixtine, la grotte de Lascaux raconte une Création.
C'est à dire l' avènement d'un monde nouveau, décidé par le Conseil des Grands Sorciers de tous les sauvages anthropophages de l'époque et de la région de la Vélèze.. (Nous sommes à -17.000 ans avant J.C.).

En fait, il semblerait que toutes ces grottes racontent une Création : certaines de ces Créations sont enfantées en utilisant de nombreux carnivores : ours, hyènes, lions comme dans la grotte Chauvet (-40.000 ans av. J.C.). Ces acteurs un peu particulier jouaient un rôle important dans la Création : il pourchassait toute déviation ou erreur dans le dessein créateur.

D''autres grottes comme la grotte de Lascaux racontent une Création sur un mode plus subtil : le mode de l'abrutissement (nous sommes en -17.000 ans av. J.C.) : des cavalcades de bovidés ou de ruminants (chevaux, aurochs, cerfs) qui fuient (les questions indiscrètes), constituent l'action de prévention de l'Erreur ou de la Déviation dans la Création en cours ...
Image
Une calvalcade de ruminants et de bovidés à Lascaux (le moulin n'avait pas encore été inventé !) .... pauvres préhistoriques !

Les oiseaux, comme les humains, sont bien évidemment absents de ces Chapelle Sixtine, Car il n'y ont pas leur place et probablement ne participent-ils pas de façon active à ces infâmes Actions de groupe. Alors la société se transformait en agrégat de troglodytes ...

17.000 ans plus tard, les populations sont donc un jour sorties de leurs grottes pour construire à la face du Ciel des bâtiments dédiés au culte divin. Il est curieux tout de même qu'en pays papiste, ces bâtiments ignorent immensément et volontairement l'importance du Saint Esprit, i.e. l'importance de Celui qui donne la vie et qui procède du Père (Lui, le Créateur et le Bienfaiteur de tous). En Occident, le Christianisme a-t-il eu lieu ? On le dit. Mais en est-on bien sûr ? La grotte de Lascaux est, pour beaucoup ici en Occident, criante de vérité !

a+

Odysseus





.
Dernière édition par Odysseus le ven. 15 avr. 2016 11:40, édité 2 fois.

Odysseus01
Messages : 3
Inscription : ven. 17 juil. 2015 21:21

Ces anges gardiens n'étaient que des dévoreurs d'hommes !

Message par Odysseus01 » lun. 04 janv. 2016 13:09

. Ainsi, ces animaux représentés sur les parois des grottes préhistoriques seraient en fait des anges gardiens qui participaient, à leur manière, à la Création, laquelle était soumise au dessein créateur du Conseil des Grands Sorciers de la vallée de la Vélèze.

Mais cette Création n'allait pas de soi, et des récalcitrants au dessein des Grands sorciers savaient se faire entendre si l'on en juge par le dessin de ce cheval, atteint par diverss traits.
.
Image

La Préhistoire : quelle animation !

Admirons également cet échange de regards bovins ! Voyons comme ces bovins semblent dialoguer et communier dans la pensée bovine préhistorique : indifférence et bien-être ! Quels grands artistes furent ces préhistoriques !

Image
Lascaux grotte -17.000 ans av. J.C.

a+

Odysseus





.[/quote]

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Y a-t-il quelque chose de changé depuis Néanderthal ?

Message par Odysseus » mer. 27 janv. 2016 22:27

L'Homme de Néanderthal a habité l'Europe et l'asie occidentale depuis les temps les plus anciens et les plus farouches ( ~ 1,8 millions d'années) jusqu'à -30.000 à -25.000 ans, dates où il a disparu.

Sa robuste constitution, sa petite taille et son squelette épais et également son régime probablement carnivore semblent montrer que les populations dites de Néanderthal étaient des chasseurs robustes. Néanderthal avait bien sûr maîtrisé le feu vers -500.000 ans av. J.C..
Des chasseurs du reste sûrement expérimentés et habiles puisqu'ils ne craignaient pas de s'attaquer aux lions, aux léopards et aux grands ours des cavernes qui peuplaient ces continents. Il est probable que ces populations habitaient plutôt les forêts, là où le gibier est abondant.

L'homme de Néanderthal a survécu à plusieurs glaciations. C'est dire si la constitution de ces gens était robuste. Physiquement, ils étaient trapus, plutôt petits mais très musclés. Leur visage avait le front et le menton fuyant. Mais Néanderthal avait développé une culture très originale : la culture moustérienne. Que certains scientifiques archéologues jugent supérieure à celle de Cro-Magnon.

Lorsque les hommes de Cro-Magnon dits encore "homo sapiens" commencèrent à se fixer en des territoires connus et commencèrent à considérer les animaux non plus comme du manger mais des auxiliaires pour survivre, alors commença une compétition avec ces populations de chasseurs. Compétition qui se conclut par la domestication complète de la nature et la disparition de Néanderthal, le chasseur des forêts...

C'était la Préhistoire et la Civilisation n'avait pas encore été découverte.

Dans cette compétition pour la domination, il est probable que Cro-Magnon dit aussi "Homo sapiens" utilisa des méthodes fort peu hnnnêtes, mais qui semblent perdurer encore aujourd'hui (les hommes de Cro-magnon sont-ils encore parmi nous ?). Chasseur devant se déplacer pour se nourrir, Néanderthal était forcèment seul ou peu nombreux lors de la chasse. L'isoler , le pousser dans des courses lointaines et ainsi l'exclure devait être alors un jeu d'enfant pour les hommes-oiseaux des "Cro-magnon".

Mais Néanderthal se rendait compte des menées invisibles de Cro-Magnon et entassait assez souvent une dizaine de crânes d'ours devant les campements de Cro-Magnon, comme pour lui dire : "Vous commencez à nous emmerder à venir chez nous rendre votre culte infâme à l'ours des cavernes !" ..
Emmenait-il parfois ses congénères dans une grotte (comme celle de Bruniquel) pour l'instruire ou l'avertir ?.

La grotte de Bruniquel montrent ainsi apparemment que les braves Néanderthals qu'ils soient néanderthaliens ou néanderthaliennes, ont dû se défendre contre des menées mortifères et la montée de la subversion dans leur société. La place au soleil a toujours été chère ! Les frises du Parthénon seront, bien bien plus tard, un avertissement aux populations de braves gens devant les classiques et habituelles menées subversives. Mais enfin, à Bruniquel, nous sommes, nous disent les archéologues en -176.000 av. J.C. et la sculpture n' avait pas encore été inventée.

Image
Deux amas de stalagmites circulaires de la grotte de Bruniquel (Aveyron - France). La datation les fait remonter à - 176.000 ans. Mais cette datation à l'uranium est-elle exacte ?

C'est ce qu'indiquent (probablement) les deux amas circulaires de concrétions stalagmitiques entassés dans cette grotte (un peu humide). De fait, j'imagine volontiers que devant un public probablement choisi, mais naïf ou fort peu averti, de braves sorciers devaient pointer les méfaits de l'ours céleste et en déplorer l' indécrottable passivité de ses victimes (qui se faisaient envahir et subvertir) en montrant un vestige d' une trace de pattes d'ours au milieu de ces stalagmites. "Néanderthaliens ! Néanderthaliennes ! " disaient-ils "Agissez ! Le Monde Néanderthal a produit des équipes de chasseurs les plus fameux de l'Univers ! Ne soyez pas comme ces mangeurs de bouillies qui nous entourent ! Soyez solldaires ! Pratiquez l'entraide ! Faîtes équipe ! Ne mangez plus votre bouillie chacun de votre côté ! Faîtes le vide de ces montées subversives ! Plus de bouillies ! Renversez le pouvoir de toutes ces bouilles de mangeurs de bouillies ! Vive le Néanderthalat libre ! ",

Et sans doute Néanderthal se défendit-il contre ses ennemis ...
mais il faudra cependant attendre 176.000 ans pour que soit rendue publique la proclamation : "La vérité vous rendra libres !"

A propos de la ville de Caussade, où est située la grotte de Bruniquel, il est curieux de constater qu'un "de Caussade", religieux catholique de son état et originaire de cette région, a écrit vers 1850 un traité intitulé :"De la Providence divine" qui fit fureur en son temps (dans le monde catholique de l'époque). Dans ce traité qui ignore et fait fi de toute pyramide humaine, de leurs intentions, décisions et actions, le fatalisme, sous couvert de religion chrétienne, est étalé complaisamment. La passivité devant l'adversité a-t-il existé dans cette région ? A-t-il été transmis de générations en générations dans cette contrée pour inspirer en fin de compte le P. de Caussade ? Des catholiques pourraient nous éclairer sur ce point. Mais rappelons néanmoins qu'il a existé des catholiques prêts à braver les éléments pour affirmer le juste, le vrai et l'honnête (Bartholomée de Las Casas). Mais cette race de catholiques existe-t-elle encore aujourd'hui ?


a+

Odysseus.
.
Dernière édition par Odysseus le dim. 01 janv. 2017 23:55, édité 20 fois.

Odysseus
Messages : 97
Inscription : mer. 20 juil. 2011 23:27

Re: Aux néo-martyrs du papisme....

Message par Odysseus » dim. 03 avr. 2016 14:19

La Préhistoire est-elle vraimlent si éloignée de nous ?
Les hommes ne sont jamais que les hommes. Qu'ils soient en possession de machines ou d'arcs et de flèches.
Et d'ailleurs, le progrès n'a-t-il pas déréglé quelque peu la société des hommes ? Si l'on songe aux difficultés de nos contemporains dans tous les domaines : familial, économique, démographique etc ..

Mais voyons comment furent les hommes avant la stupéfiante nouvelle de la Résurrection ( ν ανασταση)

Image

Faisons le détail des signes les plus explicites :



Ligne 1


signe n°1 : signe aviforme : représente probablement les hommes-oiseaux et donc : le clergé préhistorique (évêques et prêtres), les ailes de ces hommes oiseaux ont leurs extrémités tombantes : ainsi signifient-ils une portée tribale, ethnique ou nationale à leur religion.

Signe 2 : Le cercle. Désigne un ensemble des décideurs surprenants : ils forment un ensemble complet fermé. Probablement : toutes leurs décisions sont tout à fait relatives à leurs intérêts exclusifs.

signe 3 : la féminité : qui ne la reconnaît pas ? le signe qui la représente est proche du signe représentant l'unité ( I ), sans doute pour signifier qu'il n'y a là pas beaucoup plus qu'une marchandise.

signe 4 : le coeur ou les sentiments. Ce signes est encore tracé de nos jours sur les murs et les arbres (parfois ornés d'initiales et d'une flèche).

signe 5 : le tissu humain dévoyé : En bonne police, un tissu est composé d'un fil de trame et d'un fil de chaîne, tout à fait perpendiculaires les uns aux autres. Ici, les fils de trame ne sont pas perpendiculaires aux fils de chaîne. Entendez : il se trame qq chose de pas clair et de non avouable, au plus profond de la société préhistorique. Ce qui donne un défaut à l'ensemble du tissu : il y a nombre de faux-plis. Entendez : beaucoup sont retirés de l'Action ou passent à côté (du réel, de la réalité)...

signe - : la croix de Saint André signifie l'adéquation complète et parfaite. l'accord complet, etc ...qui peuvent être un raccourci plus ou moins facile selon qu' elle remplit plus ou moins le cadre complèt.
Dernière édition par Odysseus le ven. 02 déc. 2016 20:34, édité 4 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités