Concile: une question pratique et préalable

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Concile: une question pratique et préalable

Message par Claude le Liseur » lun. 01 févr. 2016 13:39

Comme on le sait, la synaxe des primats des Eglises orthodoxes locales s'est tenue à Chambésy, dans le canton de Genève, en Suisse, à la fin du mois de janvier 2016.

A propos de la liturgie concélébrée par les primats le 24 janvier, disons que ce qui aurait pu être un grand moment d'unité orthodoxe a été en partie gâché par l'esprit bien genevois que certains membres du public (je n'ose dire fidèles dans ce cas...) ont apporté avec eux dans une cathédrale Saint-Paul-Apôtre-des-Nations qui s'était trouvée très bien jusque-là de leur absence.

Des documents ont été adoptés par les primats pour être soumis à la réflexion d'un concile (ce même concile à la préparation duquel feu le métropolite Damascène Papandreou avait travaillé une bonne vingtaine d'années avant son accident).

Ces documents ont été publiés en traduction française par le site orthodoxie.com le 30 janvier http://orthodoxie.com/documents-approuv ... vier-2016/ .

Ces traductions françaises semblent avoir été publiées le 28 janvier 2016 sur le site Internet du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou.

Surprise, alors que ce site est multilingue (russe, anglais, italien, français, grec et espagnol - il n'y a curieusement pas de version allemande), les documents adoptés par les primats réunis à Chambésy ne sont disponibles qu'en français, en grec et en russe.

Je n'ai rien trouvé qui indique quelle est la version originale (grecque ? russe ? un texte anglais, qui, pour des raisons qui m'échappent, n'aurait pas été publié sur le site du patriarcat de Moscou ?) ni qui a assumé la responsabilité de la traduction.

Certes, à propos des langues, je trouve dans le règlement adopté pour le concile une disposition cocasse, puisque l'article 9 alinéa 1 prévoit que les langues officielles du concile seront l'anglais, le français, le grec et le russe et que l'arabe sera en plus langue de travail. Je m'étonne autant de la présence du français (que personne n'utilisera) que de l'absence du roumain, du serbe, du bulgare et du géorgien. On comprend d'avance que tout se fera en anglais et que les autres langues seront des langues de traduction (là encore, je comprends que l'on veuille tenir compte du poids numérique de l'Orthodoxie russe et de la tradition de publier les décisions conciliaires en grec, mais quelle est la justification d'une traduction en français ?). On dirait une volonté d'imiter le système onusien, le grec prenant ici la place du chinois et l'espagnol passant à la trappe (là encore, pourquoi?).

Mais cet étrange article 9 alinéa 1 du règlement d'organisation et de fonctionnement du concile ne répond pas pour autant à la question: quelle est la langue d'origine des documents publiés par le département des relations extérieures du patriarcat de Moscou? La traduction française a-t-elle une quelconque valeur officielle? Je souhaiterais en effet avoir accès au texte original plutôt que de partir de la traduction pour pouvoir comprendre les résultats des travaux des primats.

Si une âme charitable a réussi à trouver le texte original, qu'elle n'hésite pas à l'indiquer ici.

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » dim. 14 févr. 2016 19:33

Bonjour,
Ne connaissant pas la réponse à votre question cher Claude, je me permet d'utiliser cette file pour y recenser les critiques qui se font jour, face aux décisions de la dernière synaxe des primats.

- Disons d'amblé que le document sur "Le sacrement du mariage et ses empêchements" http://orthodoxie.com/le-sacrement-du-m ... echements/ n'a pas été approuvé par le Patriarche de Géorgie et sa délégation, ni par la délégation du Patriarcat d'Antioche en l'absence du Primat. Les raisons de cette non approbation du document par ces Eglises, malgré le fait que le document ait été validé pour être présenté au Concile n'ont pas été communiqué.

- Notons aussi les tensions entre l'Eglise de Grèce et le Patriarcat de Constantinople. Le Primat de Grèce n'ayant pas participé à la synaxe de Chambésy en protestation de pression exercée par le Patriarcat de Constantinople. http://orthodoxie.com/tensions-dans-les ... -de-grece/

- ainsi que la question (juridiction du Qatar) encore n'ont résolue entre les Patriarcats d'Antioche et de Jérusalem, actuellement encore en rupture de communion.

Eglise de Grèce

- M. Dimitrios Tselengidis, professeur de dogmatique à la Faculté de théologie à l’Université Aristote de Thessalonique, a envoyé ses premières observations théologiques aux hiérarques orthodoxes de plusieurs Églises orthodoxes locales (dont celles de Grèce, Russie, Serbie, Géorgie, Bulgarie, Alexandrie et Antioche) concernant le texte « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien » http://orthodoxie.com/les-relations-de- ... -chretien/ . Il demande en conclusion son retrait. M. Tselengidis critique également un article du document sur le mariage.
Son texte traduit en français est proposé ici http://orthodoxie.com/remarques-sur-le- ... -chretien/

- Le métropolite Hiérothée (Vlachos) a également écrit au Saint-Synode de l'Eglise de Grèce pour émettre des critiques concernant ce document, ainsi que sur celui de "La mission de l'Eglise orthodoxe dans le monde moderne" où il dénonce un problème d'anthropologie. http://www.pravoslavie.ru/english/90896.htm

- Un article sur les critiques qui s'élève dans l'Eglise de Grèce au sujet du concile, rajoutant le métropolite Séraphim du Pirée à la liste des hiérarques émettant des critiques:
http://www.lorientlejour.com/article/97 ... ments.html

- Communiqué du Saint-Synode permanent de l’Église orthodoxe de Grèce à ses clercs, moines et fidèles, au sujet du Concile panorthodoxe http://orthodoxie.com/communique-du-sai ... orthodoxe/

Eglise de Chypre
- Mgr Athanase métropolite de Limassol, a également écrit une lettre adressée au Saint-Synode de l'Eglise de Chypre, critiquant le document « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien » ; ainsi que la méthode de vote choisit pour le futur concile (à savoir un vote par Eglise locale). http://orthodoxie.com/lettre-du-metropo ... -orthodox/

-L’Église orthodoxe de Chypre a proposé des corrections au texte « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »
http://orthodoxie.com/leglise-orthodoxe ... -chretien/

Patriarcat de Géorgie

- L'Eglise de Géorgie a annoncée le 16 Février qu'elle rejetaient le document « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien ». Elle a également émit des critiques concernant d'autres documents. Et elle se proclame gardienne de l'Orthodoxie http://www.pravoslavie.ru/english/90950.htm (anglais - géorgien)

- Une clarification du Métropolite André de Gori concernant la position de l'Eglise de Géorgie au sujet de la préparation du concile en réponse à des calomnies d'un clerc du Patriarcat de Constantinople : http://orthodoxie.com/le-metropolite-de ... orthodoxe/

- Communiqué de l’Église orthodoxe de Géorgie sur le saint et grand Concile, avec la liste de ses participants http://orthodoxie.com/communique-de-leg ... ticipants/

- Les représentants de l’Église orthodoxe de Géorgie ont déclaré qu’ils ne participeront pas au Concile en Crète
http://orthodoxie.com/les-representants ... -en-crete/

- Le Patriarcat de Géorgie maintient son refus de participer au Concile
http://orthodoxie.com/le-patriarcat-de- ... u-concile/

Patriarcat de Bulgarie

- Dans l'Eglise de Bulgarie des clercs, moines et laïc ont adressés une lettre au Patriarche et au Saint-Synode concernant le document « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »,
(qui critique aussi au passage le paragraphe 5a. du document sur le mariage) http://orthodoxie.com/des-pretres-et-mo ... concernan/

- Décision du Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie rejetant plusieurs points du document préconciliaire sur les relations avec le reste du monde chrétien
http://orthodoxie.com/decision-du-saint ... -chretien/
aussi lisible en intégralité ici http://orthodoxologie.blogspot.fr/2016/ ... glise.html

- Décision du Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie demandant le report du Concile ou bien annonce qu'elle ne participera pas
http://orthodoxie.com/leglise-orthodoxe ... orthodoxe/

- Le métropolite de Lovetch Gabriel sur les raisons qui ont incité l’Église orthodoxe de Bulgarie à renoncer à sa participation au Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/le-metropolite-de ... orthodoxe/


Mont-Athos

- Ainsi que le long article de L’archimandrite Basile (Gondikakis) du monastère d’Iviron, Mont-Athos, à propos du Concile, qui contient quelques conseils et rappels bienvenu http://orthodoxie.com/archimandrite-bas ... orthodoxe/

- Les monastères du Mont-Athos répondent aux documents préparatoires du prochain Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/plusieurs-monaste ... orthodoxe/

- Lettre du Monastère de Karakallou à propos du Grand Concile Orthodoxe
http://orthodoxologie.blogspot.fr/2016/ ... allou.html

- Lettre de l’higoumène du monastère de Koutloumousiou à la Sainte Communauté du Mont Athos au sujet du prochain Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/lettre-de-lhigoum ... ont-athos/

- Lettre de la Sainte-Communauté du Mont Athos au sujet du saint et grand Concile de l’Église orthodoxe
http://orthodoxie.com/lettre-de-la-sain ... orthodoxe/


Patriarcat de Moscou

- Des clercs de l'église en Moldavie cesse de commémorer le Patriarche de Moscou en raison de leur désaccord avec le document pré-conciliaire de Chambésy sur les « Relations des Églises orthodoxes avec l’ensemble du monde chrétien » et avec la rencontre du patriarche de Moscou et du pape François.
Message du Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie au sujet des clercs « non-commémorants » du diocèse métropolitain de Chișinău et de Moldavie http://orthodoxie.com/message-du-synode ... -moldavie/

- Le Synode de l’Église orthodoxe russe hors-frontières propose des corrections aux projets de documents du futur Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/le-synode-de-legl ... orthodoxe/

- À l’occasion du colloque organisé le 19 avril à l’Université Saint-Tikhon de Moscou au sujet du Concile panorthodoxe, l’archevêque de Berlin et d’Allemagne Marc a commenté le message de l’Église orthodoxe russe hors-frontières au sujet des projets de documents préconciliaires destinés à être soumis au futur Concile panorthodoxe : http://orthodoxie.com/intervention-de-l ... oncile-pa/

- Liste des participants de l’Église orthodoxe russe au Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/liste-des-partici ... orthodoxe/

- Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe demande au patriarche Bartholomée de convoquer une réunion préconcilaire panorthodoxe extraordinaire http://orthodoxie.com/le-st-synode-de-l ... ordinaire/

- Les moines de la Laure de Potchaïev (Ukraine) s’expriment au sujet du Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/les-moines-de-la- ... orthodoxe/

- Déclaration de l’Eglise orthodoxe russe qui demande le report du Concile panorthodoxe et annonce sa non-participation au concile prévu en Crète
http://orthodoxie.com/declaration-de-le ... -en-crete/

- Message du patriarche de Moscou Cyrille aux primats et représentants des Églises orthodoxes locales réunis sur l’île de Crète http://orthodoxie.com/message-du-patria ... -de-crete/


Patriarcat de Serbie
- Réflexions de l’évêque de Bačka Irénée (Église orthodoxe serbe) au sujet du Concile panorthodoxe.
http://orthodoxie.com/reflexions-de-lev ... orthodoxe/
Mgr Irénée est l'un des délégués de l'Eglise orthodoxe de Serbie qui travailla au processus préconciliaire.

- Message du concile des évêques de l’Église orthodoxe serbe au sujet du saint et grand Concile, à tous les primats et saints-synodes des Églises orthodoxes locales
http://orthodoxie.com/message-du-concil ... s-locales/

-"Lettre synodale de l’Église orthodoxe serbe au patriarche œcuménique Bartholomée" http://orthodoxie.com/lettre-synodale-d ... s-synodes/

- Déclaration de l’Église orthodoxe serbe du 15 juin au sujet du grand et saint Concile http://orthodoxie.com/declaration-de-le ... t-concile/

- Composition de la délégation de l’Église orthodoxe serbe au grand et saint Concile http://orthodoxie.com/composition-de-la ... t-concile/


Patriarcat de Roumanie
- 200 moines et moniales du diocèse de Moldavie de l’Église orthodoxe roumaine ont adressé une lettre ouverte au métropolite de Moldavie et de Bucovine Théophane, faisant part de leur préoccupation au sujet du Concile panorthodoxe http://orthodoxie.com/200-moines-et-mon ... reoccupat/
(voir aussi Moldavie dans la juridiction du Patriarcat de Moscou)

- Le patriarche de Roumanie, au sujet du saint et grand Concile : « Nous devons exprimer l’unité, mais aussi la co-responsabilité »
http://orthodoxie.com/le-patriarche-de- ... nsabilite/

- Composition de la délégation de l’Église orthodoxe roumaine au saint et grand Concile http://orthodoxie.com/composition-de-la ... d-concile/


Patriarcat d'Antioche
- Communiqué du secrétariat du Saint-Synode d’Antioche au sujet du Concile Panorthodoxe http://orthodoxie.com/communique-du-sec ... dantioche/

- Mgr Ignace : Répond à pourquoi le patriarcat d’Antioche ne participe pas au grand Concile en Crète http://orthodoxie.com/mgr-ignace-pourqu ... -en-crete/


Eglise d'Albanie
Déclaration de l’Église orthodoxe d’Albanie sur le Concile panorthodoxe http://orthodoxie.com/declaration-de-le ... orthodoxe/

Patriarcat d'Alexandrie
Théodore II, patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique demande à toutes les Églises orthodoxes de participer au Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/theodore-ii-patri ... orthodoxe/


Patriarcat de Constantinople

- Encyclique patriarcale et synodale au sujet de la convocation du saint et grand Concile de l’Église orthodoxe
http://orthodoxie.com/encyclique-patria ... orthodoxe/

- Message vidéo du patriarche œcuménique Bartholomée sur le Saint et Grand Concile
https://www.youtube.com/watch?v=NCBybW7Z2X0
On trouvera d'autres vidéo consacré au sujet du concile sur cette chaîne youtube patriarcale
https://www.youtube.com/user/Patriarchate/videos
Hélas tout en anglais.

- Liste de la délégation du Patriarcat œcuménique au saint et grand Concile de l’Église orthodoxe
http://orthodoxie.com/liste-de-la-deleg ... orthodoxe/

- Décision du Patriarcat œcuménique au sujet du maintien du Concile panorthodoxe à la date prévue http://orthodoxie.com/decision-du-patri ... te-prevue/



Le site internet officiel du Concile panorthodoxe qui se réunira en Crète du 19 au 26 juin est en ligne. Proposé en quatre langues: en grec, en anglais, en russe et en français.
https://www.holycouncil.org/

La rédaction du message du Concile panorthodoxe a commencé en Crète, en l’absence du représentant de l’Église orthodoxe russe
http://orthodoxie.com/la-redaction-du-m ... oxe-russe/

Petite synaxe des primats des Églises orthodoxes du 17 juin
http://orthodoxie.com/petite-synaxe-des ... juin-2016/


Eglise orhodoxe en Amérique (non invitée au concile)
Déclaration du Saint-Synode de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA) au sujet du saint et grand Concile
http://orthodoxie.com/declaration-du-sa ... juin-2016/
Dernière édition par Nikolas le sam. 25 juin 2016 14:00, édité 37 fois.

Erg74
Messages : 13
Inscription : jeu. 13 août 2015 15:27

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Erg74 » lun. 15 févr. 2016 15:31

Le métropolite Athanase de Limassol parle comme Saint Marc d'Ephèse !

Image

Extraits :
« ...L’Église orthodoxe du Christ n’a jamais perdu « l’unité de la foi et la communion du Saint Esprit » et n’accepte pas la théorie du rétablissement de l’unité de « ceux qui croient dans le Christ », parce qu’elle croit que ladite unité existe déjà dans celle de ses enfants baptisés... absolument aucune différence n’existe entre l’Église du XXIème siècle et celle du premier siècle... j’exprime humblement mon désaccord au sujet de l’abolition de la pratique de tous les Saints Conciles locaux et œcuméniques en vigueur jusqu’ici, laquelle voulait que chaque évêque disposât de son propre suffrage. »
Lettre du métropolite de Limassol Athanase au Saint-Synode de l’Église de Chypre concernant le document adopté par la Synaxe des primats au sujet des « Relations des Églises Orthodoxes avec l’ensemble du monde chrétien » (11 Février 2016)
Le métropolite de Limassol Athanase a adressé la lettre suivante au Saint-Synode de l’Église de Chypre concernant le document adopté par la Synaxe des primats au sujet des « Relations des Eglises orthodoxes avec l'ensemble du monde chrétien ».
Béatitude, saints Pères,
J’ai reçu les textes qui ont été approuvés en tant que décisions des différentes Conférences préconciliaires, qui ont eu lieu de temps à autre pour la préparation du Saint et Grand Concile de l’Église orthodoxe, lesquels textes entérinent officiellement les sujets qui seront soumis au Saint et Grand Concile, afin d’y être adoptés. Je vous remercie chaleureusement de leur envoi.
Puisque, conformément au règlement d’organisation et de fonctionnement du Saint et Grand Concile de l’Église orthodoxe qui nous a été envoyé, et concrètement dans l’article 12, paragraphes 2 et 3, il est mentionné que nous pouvons exprimer nos vues à notre Synode local tout d’abord, je soumets humblement au Saint-Synode de notre très sainte Église, sur l’injonction de ma conscience, mes opinions et mes convictions au sujet des questions ci-dessous.
En ce qui concerne le texte de la Vème Conférence préconciliaire orthodoxe, qui a eu lieu du 10 au 17 octobre 2015 à Genève-Chambésy, et qui est intitulé « Les Relations des Églises Orthodoxes avec l’ensemble du monde chrétien », je dois déclarer ce qui suit :
Je suis absolument en accord avec les trois premiers articles du texte. Cependant, pour ce qui concerne les articles 4 et suivants, je dois observer ce qui suit : lorsque l’Église orthodoxe prie – ce qu’elle fait toujours – « pour l’union de tous », je pense qu’elle a en vue le retour dans l’union avec elle de tous ceux qui s’en sont retranchés et qui s’en sont éloignés, à savoir les hérétiques et les schismatiques. Ce retour a lieu après qu’ils aient renié leur hérésie ou leur schisme. Après avoir quitté cela, ils s’incorporent à l’Église orthodoxe et la rejoignent – s’unissent à elle – par la pénitence et la procédure prévue par les saints canons.
L’Église orthodoxe du Christ n’a jamais perdu « l’unité de la foi et la communion du Saint Esprit » et n’accepte pas la théorie du rétablissement de l’unité de « ceux qui croient dans le Christ », parce qu’elle croit que ladite unité existe déjà dans celle de ses enfants baptisés. Cette unité existe entre eux et avec le Christ, dans la foi droite [de l’Église], laquelle n’existe pas chez les hérétiques et les schismatiques. C’est pourquoi l’Église souhaite à ces derniers leur retour au sein de l’Orthodoxie dans la pénitence.
Je crois que ce qui est mentionné dans l’article 5 au sujet de « l’unité perdue des chrétiens » constitue une faute, car l’Église, comme peuple des fidèles de Dieu unis entre eux et avec le chef de l’Église qui est le Christ, n’a jamais perdu cette unité, qui est la sienne et n’a donc pas besoin d’être retrouvée, voire encore à être recherchée, et ce parce qu’elle a toujours existé et existera, étant donné que l’Église du Christ n’a jamais cessé ou ne cessera pas d’exister. Il s’est produit que des groupes ou des peuples, ou encore des personnes isolées, soient partis du corps de l’Église. Or, celle-ci souhaite et doit s’efforcer, dans un esprit missionnaire, que ceux-ci reviennent tous dans la pénitence par la voie canonique dans l’Église orthodoxe. Cela signifie qu’il n’existe pas d’autres Églises, mais seulement des hérésies et des schismes, si nous voulons être exacts dans nos formulations. La formule « pour la restauration de l’unité chrétienne» est erronée parce que l’unité des chrétiens – à savoir les membres de l’Église du Christ – n’a jamais été rompue, du fait que ces derniers restent unis avec l’Église. La séparation d’avec l’Église et l’abandon de l’Église a malheureusement eu lieu de nombreuses fois par les hérésies et les schismes, mais la perte de l’unité interne de l’Église ne s’est jamais produite.
Je me demande pourquoi il est question dans le texte d’une référence multiple aux « Églises » et aux « Confessions » ? Quelle est la différence entre elles et quel élément les caractérise pour que certaines soient appelées « Églises » et les autres « Confessions » ? Quelle Église est celle qui est hérétique, quelle est celle qui constitue un groupe ou une confession schismatique ? Quant à nous, nous confessons une seule Église, et toutes les autres sont des hérésies et des schismes.
Je considère que l’attribution du titre « Église » à des communautés hérétiques ou schismatiques sont, théologiquement, dogmatiquement et canoniquement, absolument erronées, car une est l’Église du Christ, comme cela est mentionné dans l’article 1, et une communauté ou groupe hérétique ou schismatique ne peut être appelée par nous Église. Seule l’Église orthodoxe peut l’être.
Rien, dans ce texte, ne mentionne que la seule voie qui conduit à l’unité avec l’Église est seulement le retour des hérétiques et des schismatiques, dans la pénitence, à l’Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique du Christ, qui, conformément à l’article 1 est notre Église orthodoxe.
La référence à la compréhension « de la tradition de l’Église ancienne » donne l’impression qu’il existe une différence ontologique entre l’Église ancienne des saints sept Conciles œcuméniques et sa continuation authentique jusqu’à aujourd’hui, laquelle est notre Église orthodoxe. Nous croyons qu’absolument aucune différence n’existe entre l’Église du XXIème siècle et celle du premier siècle, car l’un des traits distinctifs de l’Église est le fait que nous confessons dans le Credo que celle-ci est apostolique.
Dans l’article 12, il est mentionné que le but commun des dialogues théologiques est « le rétablissement final de l’unité dans la vraie foi et dans l’amour ». L’impression est donnée que nous, Orthodoxes, cherchons notre rétablissement dans la foi vraie et l’unité de l’amour, comme si nous l’avions perdue et que nous cherchions à la trouver par des dialogues théologiques avec les hétérodoxes. Je considère que cette théorie est théologiquement inadmissible par nous tous.
La référence du texte au « Conseil Œcuménique des Églises » me donne l’occasion de définir ma position à l’égard de différents événements syncrétistes anti-canoniques qui s’y sont produits de temps à autre, et aussi de son appellation, puisque, en lui, l’Église orthodoxe est considérée comme « l’une des Églises », ou une branche de l’Église une, qui cherche et lutte pour sa réalisation en lui. Mais pour nous, la seule et unique Église du Christ est celle que nous confessons dans le Credo.
Pour ce qui concerne l’idée selon lequel la sauvegarde de la foi orthodoxe authentique n’est assurée seulement que par le système conciliaire qui « constitue le juge désigné et ultime en matière de foi » contient une dose d’exagération et n’est pas conforme à la vérité. En effet, dans l’histoire ecclésiastique, de nombreux conciles ont professé et légalisé des dogmes erronés et hérétiques, tandis que le peuple fidèle les a rejetés et a sauvegardé la foi orthodoxe, faisant triompher la Confession orthodoxe. Ni un concile sans le peuple fidèle – le plérôme de l’Église – ni le peuple sans concile des évêques peuvent se considérer comme le Corps et l’Église du Christ, et exprimer correctement l’expérience et le dogme de l’Église.
Je comprends, Béatitude et saints frères synodaux, que des expressions dures et outrageantes ne peuvent figurer dans des textes ecclésiastiques contemporains, et que personne, je pense, ne veut des expressions de ce type. Cependant, la vérité doit être exprimée avec exactitude et clarté, toujours, naturellement, avec discernement pastoral et amour réel envers tous. Nous avons un devoir également envers nos frères qui se trouvent dans les hérésies et les schismes, d’être absolument sincères avec eux et, avec amour et peine, de prier et de faire tout pour leur retour dans l’Église du Christ.
Je pense humblement que des textes d’une telle importance et d’un tel poids émanant du Saint et Grand Concile de l’Église orthodoxe, doivent être rédigés avec soin et formulés avec toute l’exactitude théologique et canonique, de telle façon qu’il n’en surgissent pas des définitions et des déclarations qui ne sont pas claires et appropriées théologiquement, ainsi que des formulations erronées qui peuvent mener à de mauvaises interprétations et à des altérations du vrai point de vue de l’Église orthodoxe. Par ailleurs, un Concile, pour être valide et canonique, ne doit en rien se départir de l’esprit et de la doctrine des saints Conciles qui l’ont précédé, ainsi que de l’enseignement des saints Pères et des saintes Écritures, et il ne doit peser aucune ombre sur la formulation de la vraie foi.
Quand les groupes hérétiques et schismatiques ont-ils été appelés Églises par nos saints Pères, quand et où dans les textes des saints canons et les définitions des Conciles œcuméniques ou locaux ? Si les hérésies sont des Églises, où est la seule et Une Église du Christ et des saints Apôtres ?
En outre, j’exprime humblement mon désaccord au sujet de l’abolition de la pratique de tous les Saints Conciles locaux et œcuméniques en vigueur jusqu’ici, laquelle voulait que chaque évêque disposât de son propre suffrage. Il n’a jamais été question de ce schéma : un suffrage par Église – ce qui rend les membres du Saint et Grand Concile, excepté les primats, de simples éléments décoratifs, leur ôtant le droit de vote.
J’ai encore certains autres désaccords et objections sur d’autres points des textes, mais je ne veux pas vous fatiguer plus avec cela, et je me limite aux thèmes que je considère de plus grande importance, au titre desquels j’exprime mon désaccord, mon point de vue et ma foi.
Je ne veux, par ce que j’ai écrit, attrister personne, et je ne souhaite pas que l’on considère que je donne une leçon ou que je juge mes frères et mes pères en Christ. Simplement, je ressens le besoin d’exprimer ce que ma conscience m’impose.
Je demande que mes opinions soient inclues dans les actes du Saint-Synode.
En demandant vos saintes prières, je reste votre humble frère dans le Christ,
+ Athanase de Limassol.

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » lun. 15 févr. 2016 19:59

Oui la lettre du Métropolite Athanase a été publiée ce jour en français sur Orthodoxie.com. J'ai donc édité mon message précédant.

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Claude le Liseur » mer. 17 févr. 2016 15:53

Je note qu'une version anglaise (que je suppose être la version originale) a maintenant été publiée sur le site du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou.

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » mer. 24 févr. 2016 20:51

L'Eglise de Géorgie annonce qu'elle rejettent le texte « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien ».
Elle a également émit des critiques concernant d'autres documents.
http://www.pravoslavie.ru/english/90950.htm (en anglais et géorgien)
Et se voit en Gardienne de l'Orthodoxie.

Le métropolite Hiérothée (Vlachos) a également écrit au Saint-Synode de l'Eglise de Grèce pour émettre des critiques concernant ce document, ainsi que sur celui de "La mission de l'Eglise orthodoxe dans le monde moderne" où il dénonce un problème d'anthropologie. http://www.pravoslavie.ru/english/90896.htm

Ce qui fait suite au critiques précédentes.

P.S: J'ai édité mon premier message pour le tenir à jour

J-Gabriel
Messages : 642
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par J-Gabriel » dim. 28 févr. 2016 20:24

A propos de Mgr Athanase de Limassol, au vu de sa bonne conscience ecclésiologique, il devrait savoir que l'on ne peut qualifier un concile de "saint" avant l'heure. A moins que cela soit une erreur de traduction. Par-contre, et il me semble, que le futur concile peut reconnaître le précédent comme Saint 8e concile œcuménique, je crois qu'il devrait s'agir du concile qui s'est tenu en l'an 869 dans la Nouvelle Rome.

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » lun. 07 mars 2016 20:14

J-Gabriel a écrit :Par-contre, et il me semble, que le futur concile peut reconnaître le précédent comme Saint 8e concile œcuménique, je crois qu'il devrait s'agir du concile qui s'est tenu en l'an 869 dans la Nouvelle Rome.
On peut toujours rêver.
Qui vivra verra.

La fronde continue contre le document « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien », dans l'Eglise de Bulgarie des clercs, moines et laïc ont adressés une lettre au Patriarche et au Saint-Synode (qui critique aussi au passage le paragraphe 5a. du document sur le mariage).
http://orthodoxie.com/des-pretres-et-mo ... concernan/

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » lun. 21 mars 2016 20:37

Poursuivons notre relation :
- Selon le site bulgare « Dveri na Pravoslavieto », l’Église orthodoxe de Géorgie n’aurait pas rejeté le texte pré-concilaire « Relations de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien »
http://orthodoxie.com/selon-le-site-bul ... de-leglis/

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » lun. 21 mars 2016 20:40

Encyclique patriarcale et synodale au sujet de la convocation du saint et grand Concile de l’Église orthodoxe

+ Bartholomée,
Par la Grâce de Dieu archevêque de Constantinople,
la Nouvelle Rome, et patriarche œcuménique
À tout le plérôme de l’Église
La grâce et la paix de Dieu soient avec vous !

Notre sainte Église orthodoxe, qui est ornée « comme de velours et de lin fin» par le sang de ses martyrs, les larmes de ses vénérables pères et les combats et sacrifices de ses confesseurs de sa foi, célèbre aujourd’hui sa fête onomastique. Après une période d’un siècle d’âpres combats, c’est à juste titre et avec raison que ce jour a été appelé et désigné comme « dimanche de l’orthodoxie », puisque la vérité a brillé et a triomphé du mensonge, par la vénération des icônes sacrées, comme portant la présence personnelle et la grâce divine du Fils et Verbe de Dieu incarné et de Ses saints. De cette manière a été reconnu et prêché encore une fois que « Le Verbe est devenu chair et a habité parmi nous» (Jean I, 14), honorant ainsi et sanctifiant la création matérielle et notre corps, pour que nous devenions « participants à la nature divine » (cf. II Pierre 1,4), participants à la grâce et la vie divines. Dans cette grande et salvatrice vérité, qui a été attaquée par ceux qui refusaient la vénération des saintes icônes, la voie de la victoire de la vérité sur le mensonge a été, dans ce cas également, celle suivie par l’Église depuis son début et pendant tout le cheminement de son histoire. Celle-ci n’était autre que celle de la conciliarité. La distinction entre la vérité et le mensonge, l’orthodoxie et l’hérésie, n’est pas toujours discernable. Les hérétiques croyaient et croient qu’ils possèdent la vérité, et il y aura toujours ceux qui caractériseront « d’hérétiques » ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs vues. L’Église orthodoxe, dans ce cas, ne reconnaît qu’une seule et unique autorité : le concile de ses évêques canoniques. Sans décision conciliaire, la distinction entre orthodoxie et hérésie n’est pas possible. Tous les dogmes de l’Église et les saints canons portent le sceau de la conciliarité. L’Église orthodoxe est l’Église de la conciliarité. L’Église orthodoxe a souligné dès son début ce principe ecclésiologique, et elle l’applique fidèlement au niveau local. Cela a été en vigueur durant de nombreux siècles, au niveau universel et panorthodoxe également, mais a été interrompu en raison des circonstances historiques pendant longtemps. Aujourd’hui, nous nous trouvons dans l’agréable position d’annoncer officiellement depuis ce trône sacré et œcuménique que, par la grâce de Dieu, avec l’accord de tous les primats des très saintes Églises orthodoxes, sera réalisé l’événement décidé depuis plus de cinquante ans, le saint et grand Concile et toute l’Église orthodoxe, et ce sur l’île de Crète, du 18 au 27 juin de cette année. Ses travaux commenceront par une divine liturgie panorthodoxe en la sainte église Saint-Ménas d’Héraklion, le jour grand et insigne de la Pentecôte, et se poursuivront à l’Académie orthodoxe de Crète à Kolymvari, près de La Canée. Ce saint et grand Concile sera présidé par Notre Humilité entouré des autres primats des Églises orthodoxes ; les autres hiérarques participeront comme membres du concile par les délégations de toutes ces Églises. Le but premier de ce concile panorthodoxe est d’enseigner que l’Église orthodoxe est l’Église une, sainte, catholique et apostolique, unie dans les sacrements, et en particulier dans la divine eucharistie et la foi orthodoxe, mais aussi dans la conciliarité. C’est pourquoi le concile a été préparé depuis un longue période de temps, par une série de commissions préparatoires et de consultations préconcilaires, de telle façon que les textes de ses décisions soient inspirés d’unanimité et que leur message soit transmis « d’une seule bouche et d’un seul cœur ». Les thèmes dont s’occupera le saint et grand Concile, définis déjà de façon panorthodoxe lors de la décision de sa convocation, concernent principalement les problèmes de structure intérieure et de vie de l’Église orthodoxe, qui nécessitent une résolution immédiate. En outre, il y a les questions concernant les relations de l’orthodoxie avec le reste du monde chrétien et la mission de l’Église à notre époque. Nous savons, bien entendu, que le monde attend d’entendre la voix de l’Église orthodoxe au sujet de nombreux problèmes urgents qui préoccupent l’homme contemporain. Mais il a été jugé nécessaire que l’Église orthodoxe règle en premier lieu ses problèmes internes avant de parler ou de s’adresser au monde, ce qu’elle n’a pas cessé de considérer comme son devoir. Le fait que, après tant de siècles, l’orthodoxie exprime sa conciliarité sur un niveau mondial, constitue le premier pas, décisif, dont on attend, par la grâce de Dieu, qu’il mène à la convocation, Dieu voulant, d’autres conciles panorthodoxes.

Chers frères et enfants bien-aimés dans le Seigneur,

Les grands événements historiques sont dirigés par la grâce de Dieu. C’est Lui qui, en définitive, est le Maître de l’histoire. Nous semons et peinons, mais Celui qui fait croître est Dieu (cf. I Cor. 3,8). Le saint et grand Concile de l’Église orthodoxe constitue réellement un événement historique et c’est en Dieu uniquement que nous plaçons sa réussite. Aussi, nous appelons les fidèles orthodoxes, clercs et laïcs, à la prière au Dieu trinitaire pour qu’Il couronne par Ses bénédictions cet événement, afin que par celui-ci Son Église soit édifiée et que soit glorifié Son très saint Nom. Les temps sont critiques et l’unité de l’Église a pour devoir de constituer un exemple d’unité pour l’humanité déchirée par des divisions et les conflits. Le succès du saint et grand Concile est l’affaire de tous les membres de l’Église qui sont appelés à montrer leur intérêt envers lui. Déjà, les textes qui ont reçu un accord panorthodoxe et qui ont été soumis au saint et grand Concile sont publiés et sont mis à la disposition de chaque fidèle bien intentionné pour qu’il en soit informé et tenu au courant, mais aussi pour exprimer son opinion et ses attentes quant au saint et grand Concile. Annonçant cela à tout le plérôme de l’Église orthodoxe dans tout l’univers en cette fête insigne, nous souhaitons que le Seigneur accorde à Son Église et à nous tous Sa grâce en abondance et Sa bénédiction, et qu’Il donne au monde entier « la paix en tout temps, de toute manière! » (2 Thess. 3,16).

Le 20 mars de l’année du Seigneur 2016

† Bartholomée, archevêque de Constantinople
Votre fervent suppliant devant le Seigneur

† Métropolite Jean de Pergame
† Métropolite Isaïe de Denver
† Métropolite Alexis d’Atlanta
† Métropolite Jacques des Îles des Princes
† Métropolite Joseph de Prikonisos
† Métropolite Méliton de Philadelphie
† Métropolite Emmanuel de France
† Métropolite Nicétas des Dardanelles
† Métropolite Nicolas de Detroit
† Métropolite Germain de San Francisco
† Métropolite Maxime de Selymbria
† Métropolite Amphiloque d’Adrianopolis

Source: Patriarcat œcuménique (en grec et anglais) https://www.patriarchate.org/-/patriarc ... direct=%2F
(en français) http://orthodoxie.com/encyclique-patria ... orthodoxe/

Claude le Liseur
Messages : 3843
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Claude le Liseur » mar. 22 mars 2016 22:19

Cette encyclique patriarcale confirme malheureusement ce que je craignais.

La plupart des conciles ont été réunis parce qu'ils répondaient à une nécessité pressante, pas parce qu'on avait envie de faire un grand raout avec le maximum d'évêques. La doctrine reçue du Sauveur était attaquée par l'arianisme, et celui-ci fut combattu à Nicée; face aux pneumatomaques, ce fut Constantinople; Éphèse face au nestorianisme; Chalcédoine répondit à Eutychès; et ainsi de suite jusqu'aux conciles hésychastes du XIVe siècle (réponse au thomisme, au rationalisme et à Barlaam le Calabrais), aux conciles du XVIIe siècle (réponse à la Réforme) et au concile de 1872 (face à la confusion entre religion et nation).

Là, on réunit un concile sans véritable raison, pour la forme et pour la frime, pour exprimer "sa conciliarité sur un niveau mondial" . Ce "niveau mondial" fleure bon l'idéologie (mondialiste), mais appelle quelques réserves :

- Drôle de représentation à l'échelle du monde: ni l'Eglise de Finlande, ni celle du Japon, ni celle d'Estonie, ni celle d'Amérique ne seront convoquées.

-Le meilleur moyen d'exprimer sa conciliarité à l'échelle mondiale, ce serait d'avoir partout une action missionnaire aussi fervente que celle du patriarcat d'Alexandrie en Afrique noire plutôt que de partout favoriser le phylétisme.

- L'Orthodoxie contemporaine me paraît bien en peine de raisonner sur une base cosmique: en dehors des patriarcats de Constantinople et d'Antioche, plus ou moins répandus à travers le monde et devenus multiethniques, et du patriarcat d'Alexandrie, Eglise multiethnique dont le ressort correspond au continent africain, la plupart des Eglises locales, bien loin d'agir à l'échelle mondiale, continuent à représenter exclusivement la culture grecque, les cultures sud-slaves, les cultures caucasiennes, la culture roumaine et les cultures slaves orientales, souvent sans tenir compte des changements intervenus depuis 1453, 1914, 1917 et 1945.

En conclusion, on a l'impression que ce concile s'apparente surtout à une opération médiatique, qui risque de ne pas atteindre le but recherché, en montrant plutôt le provincialisme et la division que l'universalité et la conciliarité. Par ailleurs, contrairement à ce qu'affirme Sa Toute-Sainteté, je n'ai pas l'impression que les thèmes prévus pour le concile nécessitent une "résolution immédiate": je ne connais personne que la manière de proclamer l'autonomie (et non l'autocéphalie) d'une Eglise locale empêche de dormir...

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » jeu. 31 mars 2016 13:57

Claude le Liseur a écrit :Cette encyclique patriarcale confirme malheureusement ce que je craignais.

La plupart des conciles ont été réunis parce qu'ils répondaient à une nécessité pressante, pas parce qu'on avait envie de faire un grand raout avec le maximum d'évêques. La doctrine reçue du Sauveur était attaquée par l'arianisme, et celui-ci fut combattu à Nicée; face aux pneumatomaques, ce fut Constantinople; Éphèse face au nestorianisme; Chalcédoine répondit à Eutychès; et ainsi de suite jusqu'aux conciles hésychastes du XIVe siècle (réponse au thomisme, au rationalisme et à Barlaam le Calabrais), aux conciles du XVIIe siècle (réponse à la Réforme) et au concile de 1872 (face à la confusion entre religion et nation).

Là, on réunit un concile sans véritable raison, pour la forme et pour la frime, pour exprimer "sa conciliarité sur un niveau mondial" . Ce "niveau mondial" fleure bon l'idéologie (mondialiste), mais appelle quelques réserves :

- Drôle de représentation à l'échelle du monde: ni l'Eglise de Finlande, ni celle du Japon, ni celle d'Estonie, ni celle d'Amérique ne seront convoquées.

-Le meilleur moyen d'exprimer sa conciliarité à l'échelle mondiale, ce serait d'avoir partout une action missionnaire aussi fervente que celle du patriarcat d'Alexandrie en Afrique noire plutôt que de partout favoriser le phylétisme.

- L'Orthodoxie contemporaine me paraît bien en peine de raisonner sur une base cosmique: en dehors des patriarcats de Constantinople et d'Antioche, plus ou moins répandus à travers le monde et devenus multiethniques, et du patriarcat d'Alexandrie, Eglise multiethnique dont le ressort correspond au continent africain, la plupart des Eglises locales, bien loin d'agir à l'échelle mondiale, continuent à représenter exclusivement la culture grecque, les cultures sud-slaves, les cultures caucasiennes, la culture roumaine et les cultures slaves orientales, souvent sans tenir compte des changements intervenus depuis 1453, 1914, 1917 et 1945.

En conclusion, on a l'impression que ce concile s'apparente surtout à une opération médiatique, qui risque de ne pas atteindre le but recherché, en montrant plutôt le provincialisme et la division que l'universalité et la conciliarité. Par ailleurs, contrairement à ce qu'affirme Sa Toute-Sainteté, je n'ai pas l'impression que les thèmes prévus pour le concile nécessitent une "résolution immédiate": je ne connais personne que la manière de proclamer l'autonomie (et non l'autocéphalie) d'une Eglise locale empêche de dormir...
On ne peut pas dire non plus que la question de l'organisation canonique dans la "diaspora" n'est un problème très important et que son règlement est nécessaire.
Même si je n'ai pas beaucoup d'espoir pour son règlement lors du futur concile.

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » mar. 05 avr. 2016 19:43

- Une clarification du Métropolite André de Gori concernant la position de l'Eglise de Géorgie au sujet de la préparation du concile en réponse à des calomnies d'un clerc du Patriarcat de Constantinople : http://orthodoxie.com/le-metropolite-de ... orthodoxe/

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » ven. 08 avr. 2016 18:32

- Un article sur les critiques qui s'élève dans l'Eglise de Grèce au sujet du concile, rajoutant le métropolite Séraphim du Pirée à la liste des hiérarques émettant des critiques:
http://www.lorientlejour.com/article/97 ... ments.html

Nikolas
Messages : 352
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Concile: une question pratique et préalable

Message par Nikolas » ven. 15 avr. 2016 21:38

Le Synode de l’Église orthodoxe russe hors-frontières propose des corrections aux projets de documents du futur Concile panorthodoxe
http://orthodoxie.com/le-synode-de-legl ... orthodoxe/

Intervention de l’archevêque de Berlin et d’Allemagne (Église orthodoxe russe hors-frontières) au colloque organisé à l’Université Saint-Tikhon de Moscou au sujet du Concile panorthodoxe
À l’occasion du colloque organisé le 19 avril à l’Université Saint-Tikhon de Moscou au sujet du Concile panorthodoxe, l’archevêque de Berlin et d’Allemagne Marc a commenté le message de l’Église orthodoxe russe hors-frontières au sujet des projets de documents préconciliaires destinés à être soumis au futur Concile panorthodoxe : http://orthodoxie.com/intervention-de-l ... oncile-pa/
Dernière édition par Nikolas le lun. 09 mai 2016 13:44, édité 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 6 invités