Le combat du dragon dans le ciel

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Jean-Baptiste
Messages : 5
Inscription : mer. 31 août 2016 19:54

Le combat du dragon dans le ciel

Message par Jean-Baptiste » dim. 15 janv. 2017 16:46

Bonjour,

Je suis catholique traditionaliste, et j'ai décidé de poster ce message après avoir lu plusieurs sujets de votre forum, qui ont suscité ma surprise. D'abord, j'ai été étonné de voir que certains d'entre vous avaient connaissance de la crise actuelle dans l'Église catholique. Bien sûr, en un certain sens tout le monde la connaît ; mais seulement à moitié : car la grande majorité des Français ne savent pas pourquoi les églises sont vides depuis plusieurs dizaines d'années, et ignorent le rapport avec Vatican II et la réforme liturgique. Ensuite, ma seconde surprise a été de constater que dans votre religion, vous n'êtes pas seulement en désaccord sur le Filioque et l'Immaculée Conception comme je le croyais, mais sur bien d'autres sujets.

J'ai remarqué par exemple que vous contestiez la "théorie de la justification", c'est-à-dire l'idée qu'on doive satisfaire pour ses fautes, et que le Christ ait Lui-même dû offrir une satisfaction parfaite afin d'effacer notre faute. Or en vérité, quoi de plus logique ?

Pareillement, sur le purgatoire et sur plusieurs autres questions, vos théologiens ont une façon d'ergoter qui rappelle l'intellectualisme grec de l'antiquité. D'ailleurs il faut savoir qu'après la prise de Constantinople par les Turcs (qui eut lieu comme par hasard à la Pentecôte...), bien des lettrés grecs de Byzance s'exilèrent en Italie et y importèrent leur culture décadente, qui donna lieu à la Renaissance avec le romantisme et la paganisation de l'art.

Cependant je ne suis pas venu pour polémiquer avec vous, ni pour vous provoquer : car je suis certain qu'on ne convainc pas quelqu'un par de vaines discussions. Mais je ne peux m'empêcher de constater que les théologiens grecs sont prompts à ergoter sans fin. D'ailleurs vous ne pouvez pas nier que même entre vous, vous êtes en désaccord sur bien des questions, au point que les "orthodoxes" n'ont aucun chef unique ; or le peuple de Dieu a toujours eu un chef unique sur terre, comme c'était déjà le cas chez les Juifs, avec le grand prêtre (et avant lui avec les patriarches).

Un jour, j'ai vu un sédévacantiste raconter sur un forum qu'il avait été "orthodoxe", et il énumérait toutes les dissensions théologiques qu'il y avait connues. La liste était interminable, et son message avait presque un aspect comique...

Ce qui m'a le plus surpris en lisant vos messages, c'est le fait que sous certains aspects vous semblez vous rapprocher de nos "catholiques modernistes". Par exemple, plusieurs membres de ce forum ont dit qu'ils avaient connu des catholiques traditionalistes, et qu'ils les avaient trouvés "durs". Cela me fait penser à certains modernistes qui disent que nous avons "des obsessions morbides", ce parce que nous parlons de l'enfer et du péché mortel...

Je n'aurais pas du tout pensé que vous étiez en désaccord sur la "théorie de la justification", étant donné que je croyais le clergé "orthodoxe" au moins aussi austère que le clergé catholique (le vrai, pas les modernistes) voire plus.

Sachez que je ne suis ni lefebvriste ni sédévacantiste (encore moins rallié). Je fais partie de ces catholiques peu nombreux qui croient à la survie du Pape Paul VI. Vous allez comprendre pourquoi je vous raconte ça...

Cette théorie (la survie de Paul VI) vient notamment d'exorcismes. En 1975, une mère de famille suisse a subi des exorcismes en tant qu'âme victime, c'est-à-dire que les démons ont dû avouer qu'elle était possédée à titre d'expiation, et qu'ils seraient contraints de faire plusieurs révélations sur l'état de l'Église (suite aux adjurations des prêtres). Les exorcismes se poursuivirent pendant des dizaines d'années car la condition de la délivrance de la possédée n'avait pas été satisfaite (un évêque devait conférer l'imprimatur aux révélations). En 1978, les démons révélèrent que ce n'était pas le vrai pape qui avait été enterré, mais le sosie (un franc-maçon infiltré qui ne voulait plus jouer son rôle). Le vrai pape, lui, était emprisonné au Vatican parce que la Loge était incapable de le tuer. En 1981, les démons révélèrent que Paul VI avait pu s'enfuir, dans la nuit du 12 au 13 juillet. Il se rendit en Crète, où il fut caché par des Grecs dits "orthodoxes".

Voici comment les démons ont décrit cet exil, sous la contrainte du Ciel :
B = Il est resté assez longtemps en Crète. Nous l'avons dit un jour. Il a été dans plusieurs endroits de l'île de Crète, juste après Rome. Ils l'ont accueilli là-bas avec beaucoup de bienveillance. Ils ont été très bons pour lui. Et beaucoup ont su que c'était le vrai pape. Mais ils ne sont pas très catholiques là-bas. Cependant ces crétois – comment s'appellent-ils donc... (orthodoxes grecs, évêque = Archimandrite). Il est triste que ce soient eux qui aient accueilli le Pape Paul VI avec une telle bonté. Mais c'était dans le plan du Très-Haut pour qu'ils reviennent d'autant plus vite à la vraie Église Catholique. Tout était dans le plan du Très-Haut, dans la mesure où cela pouvait être dans son plan, alors que les francs-maçons voulaient tout anéantir et ont maintenant anéanti beaucoup de choses. Mais tout ce que le Pape Paul VI a fait était cependant dans le plan du Très-Haut. Il put fuir en Crète. Les anges l'ont assisté. Il porte la vraie Tiare, et celle-ci doit d'abord être ramenée à Rome, parce que le faux pape actuel ne porte pas de tiare. Il est terrible de vouloir porter une tiare d'or et des vêtements de pape, quand des vers et des larves logent dessous ! C'est terrible, c'est une faute terrible, alors qu'il sait très bien que Paul VI vit encore ! Je ne veux pas parler !
D = Mais l'homme opposé à leurs mauvais desseins [des francs-maçons] est, selon le plan éternel du Très-Haut, précisément votre vrai Chef, le Pape Paul VI qui, maintenant, séjourne et habite en Crète, bien entouré par ces hommes vrais, clairs, aimants, qui ont encore leurs principes, qui ont encore de meilleurs principes que vos "catholiques modernistes", qui vivent encore selon leur tradition ce qui leur sert au salut, qui font encore ce que leurs pères disent et ont dit. Il est mieux pour l'homme de vivre, plus selon les méthodes et les opinions de ses parents et ancêtres lorsqu'elles sont bonnes naturellement, que de choisir la liberté de sa propre opinion, une liberté qui au fond ne l'est pas et qui mène à la corruption et à la servitude. Il est mieux de vivre comme ces hommes et ces princes de l'Église pourrait-on presque dire bien qu'ils ne soient pas très catholiques, que comme votre Église moderniste et ses évêques et cardinaux, sans parler du "pape" Jean Paul II. Nous ne devons même pas le mentionner puisqu'il n'est pas du tout le vrai Pape, et l'on ne devrait pas du tout avoir besoin de le mentionner. Je ne veux pas parler ! Je ne veux pas en dire plus !... Adjurations de l'exorciste.
Le Pape Paul VI reviendra à Rome pour excommunier le clergé moderniste, qui n'est pas la véritable Église. Un antipape règne au Vatican, et il enseigne le naturalisme, le péché, par exemple avec son encyclique Amoris Laetitia. Les prêtres modernistes n'enseignent plus la vérité, et leur liturgie ne correspond plus à rien. Ils ne mènent pas les gens au Ciel.

Nous catholiques, nous ne vous regardons pas comme nous regardons les protestants. Le protestantisme a détruit tous les fondement de la foi ; or on ne peut pas dire la même chose des "orthodoxes". Néanmoins il n'y a "qu'une seule Église et un seul pasteur" ; et elle n'a été fondée ni par Arius, ni par Luther, ni par Photius, ni par les "saints des derniers jours", et que sais-je encore.

Nous sommes en 2017, le centaine des apparitions de Fatima. Suite à la banqueroute en Italie puis dans toute l'Europe, le Pape Paul VI reviendra à Rome, lorsque la guerre sera proche. C'est pour cette raison que le signe décrit au chapitre 12 de l'Apocalypse apparaîtra dans le ciel en 2017, ce qui est une première dans l'histoire de l'humanité : https://www.youtube.com/watch?v=uOiHtFVn2JA

Il faut savoir que toute l'histoire chrétienne, sous forme d'analogies et de figures, est prédite dans l'Ancien Testament. Or l'histoire décrite est bien celle de l'Église catholique, et d'aucune autre Église. D'ailleurs le grand prêtre juif n'a qu'un seul équivalent : le Pape (le vrai). Pour ceux d'entre vous qui s'intéresseraient à la question, j'ai traduit des vidéos d'un ami américain qui est à l'origine de cette thèse inédite : http://media.wix.com/ugd/a02570_a08f38b ... 17563f.pdf

Le chapitre 12 de l'Apocalypse est crucial pour comprendre la crise actuelle de l'Église, car il décrit les deux étapes du combat du dragon : le combat dans le ciel et le combat sur la terre. Le ciel symbolise l'Église (conformément à la métaphore de Daniel s'appliquant à la Synagogue) et donc le combat dans le ciel désigne le combat de Satan à l'intérieur même de l'Église catholique, par l'intermédiaire de la franc-maçonnerie. Quant au combat sur la terre, ce sera le combat de Satan à l'extérieur de l'Église, lorsque le clergé moderniste aura été "rejeté hors du ciel" c'est-à-dire en dehors de l'Église (excommunié) : ce combat extérieur sera le règne de l'Antéchrist.

Les deux étapes décrites au chapitre 12 de l'Apocalypse furent préfigurées par la crise maccabéenne, durant laquelle le Temple de Jérusalem fut infiltré par une secte diabolique de la tribu de Bilga, qui était l'équivalent de la franc-maçonnerie. Un faux autel fut mise en place dans le Temple de Jérusalem (l'équivalent de la table de la liturgie moderniste), ce qu'on appelle l'abomination de la désolation. Il régnait, comme aujourd'hui, une mentalité oecuméniste, syncrétique. Un ami à moi a décrit cela dans son ouvrage "Le Pape Matyr de la fin des temps", disponible gratuitement sur internet. À l'époque quatre faux pontifes ont pris la place du vrai grand prêtre Onias III (qui dû s'exiler) comme aujourd'hui quatre antipapes ont pris la place du vrai Pape Paul VI, qui a lui aussi dû s'exiler (en 1981). Après l'étape du syncrétisme dans la Synagogue vint celle de la persécution ouverte des Juifs par Antiochus, figure de l'Antéchrist.

Le terme "l'accusateur a été rejeté", au chapitre 12 de l'Apocalypse, est une référence à un autre grand prêtre "modèle" de l'Ancienne Alliance, le Pontife Jésus, qui est revenu de la captivité de Babylone pour restaurer la théocratie juive, tout comme le Pape Paul VI reviendra de la captivité de la nouvelle Babylone qu'est la fausse Église pour restaurer la théocratie pontificale. C'est donc lui qui "rejettera le dragon hors du ciel", c'est-à-dire qui excommuniera le clergé moderniste. Il y a ici une prophétie analogique.

Si vous souhaitez approfondir cette question, vous trouverez aisément mes ouvrages sur internet, en tapant "Jean-Baptiste André" et "la survie de Paul VI". Mon meilleur ouvrage s'intitule "La survie de Paul VI prédite par l'apôtre Saint Jean".

L'invasion des sauterelles durant cinq mois (symbolisant cinq SIÈCLES), dans l'Apocalypse, décrit la prolifération des hérésies protestantes, depuis la formulation des thèses de Luther (en 1517) jusqu'en 2017. Les sauterelles détruisaient les moyens de subsistance NATURELLE des hommes, et par analogie les protestants ont détruit les moyens de subsistance SURNATURELLE des hommes.

L'Apocalypse prédit toute l'histoire de l'Église. Le meilleur ouvrage du 20e siècle sur l'Apocalypse est celui du Père Kramer (catholique), intitulé "The Book of Destiny" (jamais traduit en français). L'une des utilités de son ouvrage est qu'il prouve que les nations fidèles à Dieu ont toujours été protégées : or si Byzance Lui avait été fidèle, elle l'aurait été ; mais c'est tout le contraire qui s'est passé, et Constantinople a été prise le jour exact de la Pentecôte. Certains saints ont reçu révélation que c'était un châtiment de Dieu, ce qui n'a rien d'étonnant. Voici ce que l'on peut lire sur internet :
En effet, que les Grecs aient été châtiés par Dieu pour avoir nié le Filioque ressort aussi d’une révélation privée du bienheureux Constant de Fabriano (mort en 1481). Il faisait d’instantes prières pour que les musulmans n’envahissent point Constantinople. Mais Dieu lui révéla alors qu’il allait permettre l’invasion turque, en vue de châtier les schismatiques grecs, coupables d’avoir nié le Filioque. Constant avait la coutume de réciter tous les jours l’office des morts et d’y joindre très souvent le Psautier. Il assurait ne l’avoir jamais achevé sans obtenir la grâce qu’il demandait. Les Turcs, à cette époque, s’avançaient vers Constantinople. On le pria de dire le Psautier, pour détourner ce fléau qui alarmait la chrétienté; mais il affirma que l’ayant plusieurs fois commencé, il n’avait jamais pu l’achever; ce qui lui faisaient penser que Dieu permettait qu’il en soit ainsi, pour montrer qu’il voulut punir les Grecs de leurs multiples séparations de l’Église catholique. L’événement prouva bientôt que sa conjecture était vraie. Par ailleurs, ce saint religieux connut aussi d’avance les maux que devait éprouver sa patrie et les annonça longtemps avant l’époque à laquelle ils se furent sentir.
L'islam a subjugué toutes les nations hérétiques (ariennes, nestoriennes, pélagiennes,etc.) : c'était le bras de Dieu châtiant l'hérésie. Or, la secte mahomète fut également employée par Dieu contre Byzance, à cause de son schisme. Tandis que l'Europe catholique résista toujours à l'envahisseur. Quant aux protestants, non seulement ils furent eux aussi attaqués par les mahométans dans des pays d'Europe de l'Est (par exemple la Hongrie qui s'en repentit en redevenant catholique), mais ils furent subjugués pas des capitalistes athées et des financiers sionistes sans scrupules, parce que pour avoir secoué le joug léger du Christ, ils avaient mérité de tomber sous le joug cruel des impies.

Nikolas
Messages : 363
Inscription : dim. 16 mai 2010 15:19
Localisation : Poitiers

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Nikolas » dim. 15 janv. 2017 18:34

J'ai presque envi de rire quand je lis ce genre de message sur ce forum orthodoxe.
J'espère que Claude, nettement plus spécialiste que moi du catholicisme, prendra la peine de vous répondre plus en détail.

Néanmoins je vous répondrai brièvement sur quelques points :
-"au point que les "orthodoxes" n'ont aucun chef unique ; or le peuple de Dieu a toujours eu un chef unique sur terre, comme c'était déjà le cas chez les Juifs, avec le grand prêtre "
Décidement les catholiques n'arriveront jamais à comprendre saint Paul et les saints Apôtres, et donc les orthodoxes. Pour nous chrétiens, il n'y a qu'un seul et unique chef de l'Eglise : LE CHRIST, le seul grand prêtre.
sous certains aspects vous semblez vous rapprocher de nos "catholiques modernistes".
Vous connaissez très mal l'Orthodoxie alors.
Il faisait d’instantes prières pour que les musulmans n’envahissent point Constantinople. Mais Dieu lui révéla alors qu’il allait permettre l’invasion turque, en vue de châtier les schismatiques grecs, coupables d’avoir nié le Filioque.
A prosteriori les grecs ont dit préférer l'assujettissement au turban plutôt qu'à la tiare. Moins de risque de compromission avec l'hérésie papiste et d'adultération de la Vrai Foi. Peut être était-ce la Providence de Dieu.
l'Europe catholique résista toujours à l'envahisseur [musulman]
Les serbes orthodoxes attendent toujours vos remerciement pour cela.

N'ayant pas le verbe de Claude, ni le temps à y consacrer, je vous laisse a vos prophéties démoniaques et révélations d'exorcismes.

Jean-Baptiste
Messages : 5
Inscription : mer. 31 août 2016 19:54

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Jean-Baptiste » dim. 15 janv. 2017 19:50

Bientôt vous rirez moins.
Décidement les catholiques n'arriveront jamais à comprendre saint Paul et les saints Apôtres, et donc les orthodoxes. Pour nous chrétiens, il n'y a qu'un seul et unique chef de l'Eglise : LE CHRIST, le seul grand prêtre.
Dieu a voulu qu'il y eût toujours un chef unique sur terre pour diriger Son peuple, puisque des patriarches à nos jours, le peuple saint en a toujours eu un. D'ailleurs le grand prêtre juif était l'infaillible docteur de la loi, au point que ses jugements devaient être suivis sous peine de mort. Il en est de même aujourd'hui avec le Pape, car quiconque refuse ses jugements infaillibles récolte la mort spirituelle. Je ne vous parle pas du franc-maçon déguisé en pape qui occupe le Vatican actuellement, je vous parle du vrai vicaire du Christ.

S'il n'existait pas de chef unique terrestre, l'unité de l'Église ne serait pas manifestée.

La primauté appartient à l'Église de Rome, comme on le voit dans l'épître de Saint Clément.
A prosteriori les grecs ont dit préférer l'assujettissement au turban plutôt qu'à la tiare. Moins de risque de compromission avec l'hérésie papiste et d'adultération de la Vrai Foi. Peut être était-ce la Providence de Dieu.
Si Byzance avait été fidèle à Dieu, Notre-Seigneur n'aurait jamais permis que l'empire byzantin disparût, ni que Constantinople fût prise par les infidèles. Toute l'histoire ecclésiastique, et l'histoire juive, démontrent que Dieu ne permet jamais que son peuple soit vaincu sinon en châtiment de ses propres fautes. Toutes les nations hérétiques ou schismatiques ont été subjuguées par l'islam, les communistes, ou les capitalistes impies.

Aujourd'hui même, Notre-Seigneur va bientôt permettre que le Vatican soit brûlé et détruit, comme le fut jadis le Temple de Jérusalem, à cause de l'infidélité des prêtres, suite à Vatican II et à la réforme liturgique. Rome a été envahie par le passé, mais jamais Dieu n'a permis qu'elle fût définitivement conquise, parce qu'elle est le centre de la chrétienté. L'ange qui vole "au milieu du ciel", au chapitre 18 de l'Apocalypse, décrit un évêque (dans l'Apocalypse l'ange désigné un évêque), qui réapparaît au centre de la chrétienté, c'est-à-dire à Rome. C'est le Pape Paul VI qui reviendra dans la Ville Éternelle pour enseigner la vérité. Quant au "refuge de la femme dans le désert", au chapitre XII de l'Apocalypse, il désigne le refuge de l'Église dans la ville de Rome durant 1260 années (1260 jours symboliques) depuis la donation de Pépin le Bref en 754 jusqu'à la canonisation invalide et sacrilège de l'antipape Jean-Paul II en 2014, qui signe l'imminence du châtiment à venir, à savoir la destruction physique du Vatican. Dans la Bible le "désert" est une image du paganisme, donc le refuge dans le désert symbolise le refuge de l'Église à Rome, ancienne ville païenne par excellence qui devient la capitale de la chrétienté : c'est la victoire de Dieu.

La brochure dont j'ai donné le lien plus haut PROUVE que l'Ancien Testament prédit toute l'histoire chrétienne, la captivité babylonienne étant une figure de la spoliation des États pontificaux, comme le montrent de nombreuses analogies :
Depuis le premier exil à Babylone jusqu'à l'édit de Cyrus autorisant les Juifs à retourner à Jérusalem et à reconstruire le Temple, il s'écoula 70 ans.
De même, depuis les premières annexions des États pontificaux en 1859 jusqu'au traité du Latran, il s'écoula 70 ans.
Les Juifs furent exilés en dehors de leur terre.
Les papes Pie VI et Pie VII aussi.
Le Roi Cyrus finança le retour des Juifs à Jérusalem, et même la reconstruction du Temple.
Suite aux accords du Latran, Mussolini proposa 4 milliards de lires pour le rétablissement des États pontificaux.
Le Roi Cyrus demanda aux Juifs qu'ils priassent pour lui, sa famille et la Perse durant les sacrifices du Temple.
Le traité du Latran demandait que l'Église, en Italie, priât pour le Roi et pour l'État le dimanche et les jours de fête.
Après que les murs de Jérusalem furent reconstruits, elle devint une cité-État, et les Juifs étaient souverains à l'intérieur de ses murs.
De même, le traité du Latran créa les limites de la cité-État du Vatican, et le Pape fut souverain en ses murs.
Malgré leur autonomie à Jérusalem, les Juifs étaient les vassaux de l'Empire perse.
Quant au Vatican, il était certes autonome à l'intérieur de ses murs, mais ses évêques devaient prêter allégeance à l'État italien. Le traité stipulait également que le Vatican ne devait pas se prononcer sur les affaires internationales, et se cantonner aux affaires spirituelles.
Néhémie et Esdras lisaient à haute voix le Livre de la loi, qui avait été découvert peu avant l'édit de Cyrus. Après l'exil, ils promulguèrent la loi de Moïse, afin qu'elle régît les mœurs des Juifs.
Le traité du Latran fit de la religion catholique la religion d'État en Italie. Il fut stipulé que le code de droit canon de 1917 gouvernerait le droit civil italien.
Les Juifs achevèrent de reconstruire le Temple au début du mois d'Adar ; c'est donc à partir de cette date qu'ils le récupérèrent.
Les catholiques, eux, récupérèrent la basilique Saint Pierre le 11 février 1929, lors de la signature du traité du Latran ; or le 11 février correspond exactement au début du mois d'Adar dans le calendrier juif.


Si votre religion était la vraie, l'Ancien Testament préfigurerait votre histoire à vous, pas la nôtre, à nous enfants de l'Église Une, Sainte, Catholique, Apostolique, et Romaine.

Ma brochure comporte encore de nombreuses autres preuves.

Les serbes orthodoxes attendent toujours vos remerciement pour cela.
Ce n'est pas grâce à eux que l'Europe chrétienne a survécu aux hordes mahomètes, puisqu'ils ont été vaincus dès le XIVème-XVème siècle...

C'est plutôt grâce aux Croisés, au roi polonais catholique Jean Sobieski, et à beaucoup d'autres chefs d'états catholiques vaillants.

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par J-Gabriel » dim. 15 janv. 2017 21:29

Jean-Baptiste a écrit :
Si Byzance avait été fidèle à Dieu, Notre-Seigneur n'aurait jamais permis que l'empire byzantin disparût, ni que Constantinople fût prise par les infidèles. Toute l'histoire ecclésiastique, et l'histoire juive, démontrent que Dieu ne permet jamais que son peuple soit vaincu sinon en châtiment de ses propres fautes. Toutes les nations hérétiques ou schismatiques ont été subjuguées par l'islam, les communistes, ou les capitalistes impies.




Si votre religion était la vraie, l'Ancien Testament préfigurerait votre histoire à vous, pas la nôtre, à nous enfants de l'Église Une, Sainte, Catholique, Apostolique, et Romaine.

Et vous, les Traditionalistes, qu'avez vous fait pour mériter cette punition d'avoir perdu Rome et ce pape toujours vivant selon la chair malgré qu'il soit né en 1897 ?
Jean-Baptiste a écrit :Si votre religion était la vraie, l'Ancien Testament préfigurerait votre histoire à vous, pas la nôtre, à nous enfants de l'Église Une, Sainte, Catholique, Apostolique, et Romaine.


A quelle place dans l'AT on écrit sur vous ?

Jean-Baptiste a écrit : Nous catholiques, nous ne vous regardons pas comme nous regardons les protestants. Le protestantisme a détruit tous les fondement de la foi ; or on ne peut pas dire la même chose des "orthodoxes". Néanmoins il n'y a "qu'une seule Église et un seul pasteur" ; et elle n'a été fondée ni par Arius, ni par Luther, ni par Photius, ni par les "saints des derniers jours", et que sais-je encore.
Par saint Clément non plus...

Jean-Baptiste
Messages : 5
Inscription : mer. 31 août 2016 19:54

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Jean-Baptiste » dim. 15 janv. 2017 23:01

Et vous, les Traditionalistes, qu'avez vous fait pour mériter cette punition d'avoir perdu Rome et ce pape toujours vivant selon la chair malgré qu'il soit né en 1897 ?
Les péchés d'impureté chez les prêtres :
D = Pourquoi coule-t-il si peu de grâces et pourquoi l'Église a pu déchoir pour ainsi dire à ce point-là ? Car avant qu'elle puisse ressusciter, elle est bientôt, actuellement, comme une prostituée... Il me faut dire, comme le Très-Haut m'y oblige, qu'il y a une raison principale à cet état de choses : c'est que les prêtres ne veulent plus vivre la sainte Pureté, ne la vivent plus. Cela commence naturellement chez votre faux chef, Jean-Paul II, le "guide", tout au moins qu'il devrait être... Cela commence déjà là et descend aux cardinaux francs-maçons, qui naturellement ne vivent cette vertu en aucune façon, et cela continue jusqu'aux évêques, puis jusqu'aux prêtres. Et qui montre encore en exemple cette haute vertu aux fidèles ?... Comment les fidèles peuvent-ils être encore disposés à vivre cette vertu, si le prêtre lui-même n'est plus prêt à la vivre et ne la prêche plus du haut de la chaire ? Et comment peut-il prêcher pour que les fidèles se donnent à la Très-Haute, se consacrent à Elle et au Christ-Roi, gardent Sa Pureté et aiment la vertu s'il ne l'a pas gardée lui-même et s'il ne vit pas la vertu en général ? Même s'il prêche cela, s'il le prêchait encore, cela ne pourrait plus enflammer les cœurs des fidèles car le peuple sent bien s'il vit ou non la vertu (exorcisme du 13 octobre 1986).
Notez que le faux pape Bergoglio, avec ses "annulations" de mariage à répétition, s'aligne sur vous "orthodoxes", qui autorisez le divorce alors que le Christ a proclamé l'indissolubilité du mariage.
A quelle place dans l'AT on écrit sur vous ?
Je l'ai dit plus haut. Notez que Daniel prophétise que le sacrifice sera "arraché au prince des forts" : il ne s'agit pas seulement du grand prêtre juif Onias III (qui s'est exilé lors de l'abomination de la désolation et son faux autel), il s'agit du Pape dont il est la figure, à savoir Paul VI, qui a subi la trahison de Bugnini et du cardinal Béa, ces deux francs-maçons ayant fait promulguer un texte falsifié permettant l'entrée en vigueur de la nouvelle messe, en trompant Paul VI sur la nature du texte. Voir sur ce point les témoignages de Louis Bouyer, Mgr Martin, Mgr Basile Harambillet, et d'autres.
Par saint Clément non plus...
Sa lettre témoigne du fait que déjà à cette époque, l'Église de Rome possédait la primauté.
À partir du moment où vous admettez que les Évangiles sont la Parole de Dieu, vous devez admettre cela aussi...

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par J-Gabriel » lun. 16 janv. 2017 0:15

Jean-Baptiste a écrit :
Je l'ai dit plus haut. Notez que Daniel prophétise que le sacrifice sera "arraché au prince des forts"

Sa lettre témoigne du fait que déjà à cette époque, l'Église de Rome possédait la primauté.
À partir du moment où vous admettez que les Évangiles sont la Parole de Dieu, vous devez admettre cela aussi...
Oui je sais, cependant en vous lisant je peux seulement constater que vous avez une interprétation assez personnelle des faits et je ne trouve rien de concret qui pourrait répondre à ma question.

Pour les prophéties de l'AT en principe elles sont accompli depuis longtemps et ne se renouvelles pas indéfiniment. Pour saint Clément son témoignage ne fait pas autorité. Et maintenant pour conclure, quand je lis vos interventions j'ai plus l'impression de lire un polar genre Da Vinci Code qu'une expérience sur la foi en Christ. Et c'est surtout dommage que via vos propres interprétations vous êtes amené à croire que Dieu puisse punir par la mort ou la désolation un être humain quel qu'il soit...

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 3:31

Bonjour ,
Tout d'abord je conseille à ce monsieur d'aller voir un psychiatre. Ça lui fera du bien...
1.Si Dieu a puni les Grecs, qui sont les vrais Romains en effet, d'où l'animosité des purs Germains envers eux, du fait de leur refus à se soumettre à la secte germanolatine du catholicisme, apparue au XI siècle, et qui s'imposa en Europe via des guerres alliant le sabre et le goupillon, ne faut-il pour autant expliquer la raison pour laquelle l'islam est devenu la deuxième et pour certains la première religion en France, fille aînée, ou plutôt fondatrice du catholicisme ? Et des bombes explosent un peu partout sur son territoire ?
2. Le Christianisme, sous sa forme authentique bien sûr, qui n'est autre que l'Orthodoxie, n'est pas un dogme politico matérialiste qui est le Catholicisme, État Église qui donnent naissance à des phénomènes semblables à ceux de l'Islamisme : Croisades, guerres de religions et même génocide http://mobile.agoravox.fr/actualites/in ... -les-98430 croyez-vous que Dieu se réconait dans les massacres contre les Serbes?
3. Le Catholicisme se trouve en rupture avec l'ancienne Église romaine du premier millénaire .
4.Dans ce désert qui est aujourd'hui le Catholicisme en France et en général en Europe, n'y voyez-vous guère le signe d'une punition divine?
5. Photius n'a pas fondé aucune Église, il est resté fidèle à l'Église Indivise, c’est plutôt le pape Nicola qui fonda une Église-État.
6. Dans le Christianisme,on n'accéde pas à la vie éternelle en massacrant des êtres humains.
7. Vous les cathos tradis, cédévaca, ou autres vous n'êtes que une pâle survivance de ces barbares médiévaux qui ont créé le Catholicisme.....Les autres furent civilisés avec Vatican II en abandonnant ainsi le sabre....Même si nombre d'entre eux aiment encore le sang vu la canonisation d'Aloïs Stepivac http://acvila30.ro/la-croatie-de-mgr-st ... s-forcees/
8. Pour ce qui de la Primauté du Siège de Rome l'article ci-dessous présente correctement la position de l'Eglise du Christ.
9. Pour les hérésies du Catholicisme le livre du père Vladimir Guetté, ex-catholique est révélateur,
Disponible gratuitement en pdf : https://books.google.gr/books?id=MpBJAA ... ue&f=false
10. Pour ce qui est de la formation du Catholicisme le livre du même père est incortounable : https://books.google.gr/books?id=21lIAA ... ue&f=false

Jean-Baptiste
Messages : 5
Inscription : mer. 31 août 2016 19:54

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Jean-Baptiste » lun. 16 janv. 2017 10:46

Bonjour ,
Tout d'abord je conseille à ce monsieur d'aller voir un psychiatre. Ça lui fera du bien...
Ce que je dis de la survie du Pape Paul VI, d'une part le meilleur exégète de l'Apocalypse du XXème siècle le dit aussi à sa manière, d'autre part la foi ecclésiastique l'enseigne infailliblement : Paul VI étant le dernier pape accepté pacifiquement par l'Église universelle, il est infailliblement vivant. Mais nous en reparlerons bientôt...
Au passage, si vous étiez moins sot vous sauriez que récemment, des personnes aussi vieilles que lui sont mortes (à 119 ans, notamment). Ce qui n'est d'ailleurs pas un hasard puisque Paul VI doit juger le monde en tant que doyen de l'humanité.

Le catholicisme n'est pas "apparu" au XIème siècle : les papes ont toujours existé depuis Saint Pierre. Vous versez dans la même absurdité que les protestants, qui ont fondé une nouvelle Église (et même des milliers de nouvelles Églises). L'Église de Rome a toujours été considérée comme possédant la primauté. Au passage vous me parlez de l'invasion de l'Europe par les mahométans actuellement, mais premièrement les nations européennes ont apostasié le catholicisme, et deuxièmement l'Apocalypse décrit justement cette présence des immigrés arabo-musulmans comme "l'invasion du camp des saints". Les saints désignent les chrétiens dans la Bible, et l'Europe est le berceau du christianisme, contrairement aux nations orientales, qui ont toutes sombré dans le schisme ou l'hérésie (arianisme, nestorianisme, schisme grec,etc.).

Vous me parlez des Croisades et vous les dénoncez, mais si elles n'avaient pas été menées, vous et moi nous serions peut-être mahométans aujourd'hui, cher Monsieur. D'ailleurs, là encore l'Ancien Testament les a prophétisées et les décrit comme une bonne chose : https://gloria.tv/video/beXw7g8uzYxS1EqRRo37fJhiC
Lors des guerres quelles qu'elles soient, il y a souvent des exactions, pour ne pas dire presque toujours. Vous le savez très bien. La papauté n'a jamais demandé aux Croisés d'assiéger Constantinople, par exemple. Mais il vous faut reconnaître que les torts ont été partagés entre les Croisés et les Grecs, car Alexis Comnène désirait que les conquêtes des Croisés lui revinssent, et regardait les Croisés comme ses vassaux. Or, les terres qu'il n'avait pas été capable de protéger, il était juste qu'elles revinssent à ceux qui s'étaient montrés assez braves pour les reprendre...

Si les chefs Croisés n'étaient pas tous des modèles de sainteté, il n'empêche que les Croisades ont permis la défense de toute la chrétienté, et la reconquête temporaire des Lieux saints. On peut ajouter un enrichissement formidable de l'Europe, grâce au commerce né des Croisades.
4.Dans ce désert qui est aujourd'hui le Catholicisme en France et en général en Europe, n'y voyez-vous guère le signe d'une punition divine?
C'est ce qu'avait prédit l'Apocalypse en décrivant "l'apostasie des nations", qui montre encore une fois que la Bible témoigne de la vérité du catholicisme puisqu'elle décrit l'histoire catholique, et non l'histoire hétérodoxe... D'ailleurs la chute des anges du chapitre 12 est une allégorie de Vatican II : tous les anges sont rassemblés dans le ciel, ce qui symbolise un concile œcuménique (les anges représentant des évêques et le ciel l'Église), durant lequel les bons et les mauvais pasteurs s'affrontent. De même les Pères reconnaissent que la femme symbolise l'Église (et de manière allusive la Vierge Marie, qui est Mère de l'Église) ; or elle donne naissance à l'enfant mâle, qui désigne non seulement le Christ, mais le Pape, qui est spirituellement enfanté par l'Église, et qui tient la verge de fer, symbole de la séparation des bons et des méchants au Livre de Zacharie : car le Pape a le pouvoir d'excommunier ceux qui doivent être retranchés du sein de l'Église.

Soi dit en passant, vous me parlez de l'état du catholicisme en France mais regardez l'état de la Russie : un enfant sur deux est avorté. Nos français païens n'en font pas autant...

Code : Tout sélectionner

5. Photius n'a pas fondé aucune Église, il est resté fidèle à l'Église Indivise, c’est plutôt le pape Nicola qui fonda une Église-État.
Vous avez pour père le défenseur d'un empereur incestueux, et vous l'appelez un saint. Et Michel Cérullaire ne valait pas mieux. Presque tous les fondateurs de sectes hérétiques et schismatiques ont été des hommes vils.
6. Dans le Christianisme,on n'accéde pas à la vie éternelle en massacrant des êtres humains.
7. Vous les cathos tradis, cédévaca, ou autres vous n'êtes que une pâle survivance de ces barbares médiévaux qui ont créé le Catholicisme.....Les autres furent civilisés avec Vatican II en abandonnant ainsi le sabre....Même si nombre d'entre eux aiment encore le sang vu la canonisation d'Aloïs Stepivac.
Le catholicisme existe depuis la Pentecôte.

Nous ne sommes pas responsables des massacres commis par les Oustachis, qui étaient les créatures du fascisme germano-italien, soit un mouvement anti-chrétien et anti-catholique. Je pourrais moi aussi invoquer contre vous la persécution des catholiques par les Russes, qui précéda justement le châtiment communiste.

Si le catholicisme était, comme vous dites, "une hérésie", les Saintes Écritures ne témoigneraient pas de sa vérité au point de prédire toute son histoire, dont celle de la crise actuelle de l'Église :
https://gloria.tv/video/UvfWhJdcMiAB1Lv6e1ceGQruR


EDIT : Concernant le Cardinal Stepinac, ce qu'il a approuvé c'est simplement la création d'un État catholique (théoriquement catholique disons). Mais il n'a pas approuvé les exactions du régime oustachi, au contraire : il les a dénoncées, comme un vrai fils de l'Église.

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 12:07

Aloïs Stepivac est sorti du national-catholicisme autrichien qui inspira le national-catholicisme croate qui par son tour fut la matrice du nazisme....Car la secte du catholicisme fonctionnait toujours comme une instance de blanchissement des désirs des conquêtes des chefs 'chretiens'
Les papistes sont les initiateurs du racisme moderne. Le papisme n'a rien à voir avec les appotres. C'est Charlemagne qui fonda une nouvelle conception du credo qui par la suite fut imposé à l'Église de Rome, lorsque cette dernière fut envahie par les Franks....Rien de nouveau sous le soleil latin.
Et encore un ex-catholique qui par la grâce de Dieu est retourné dans le giron de l'Église du Christ, lÉglise Orthodoxe. Ces articles peuvent vous éclairer sur maints points.
Bonne lecture:
http://www.egliserusse.eu/blogdiscussio ... a3808.html

http://www.egliserusse.eu/blogdiscussio ... a1386.html

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 12:45

La vidéo que vous venez de citer présente une interprétation basée sur une lecture protestante des Écriture..Donc hérétique.....Ça m'étonne pas que vous y adhérier car votre pseudo-esglise 'catholique' n'est autre que le premier des protestantismes.
Le 'schisme grec' n'est pas prévu dans Bible car n'a jamais existé....Par contre la Chute du pape est prédit dans l'Apocalypse à travers l'allégorie de l'étoile déchue....Le pape ne tien pas les clés du Royaume de Dieu, mais les clés des abysses....Et dans sa chute entraîna grand nombre de chrétiens comme Satan entraîna grand nombre d'Anges.
Depuis le pape est un État qui perdit la Grâce Divine et dont la sotéorologie est erronée.
Le pape déchu fut la source de tous les maux du continent européen : fillioquisme, barbarie, scolastique,purgatoire,croisades, guerres de religions,protestantisme, nazisme,modernisme,pédophilie,pornocratie, orgies romaines, collaboration avec la mafia et le fascisme,génocides des peuples Amérindiens et la liste n'est pas clôse....On sait pas ce que Satan fera sortir encore des caves du Vatican, mais le Seigneur gardera son Église car il est plus fort que lui.

Lectures conseillés afin d'approfondir sur les vraies causes de votre éloignement de l'Eglise du Christ: http://foiorthodoxe.blogspot.gr/2010/08 ... ncien.html
https://books.google.gr/books?id=SXWRbs ... me&f=false
Dernière modification par Yann Parissy le lun. 16 janv. 2017 12:52, modifié 2 fois.

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 12:50

En plus, dans lÉglise du Christ, c'est l'Église qui interprète la Bible car elle seule est infaillible , on ne peut pas accepter des approches personnelles basées sur des exégèses protestants donc hérétiques.

J-Gabriel
Messages : 643
Inscription : ven. 08 sept. 2006 23:29
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par J-Gabriel » lun. 16 janv. 2017 12:57

Jean-Baptiste a écrit :
Vous avez pour père le défenseur d'un empereur incestueux, et vous l'appelez un saint. Et Michel Cérullaire ne valait pas mieux. Presque tous les fondateurs de sectes hérétiques et schismatiques ont été des hommes vils.
Vous avez ouvert une autre page de l'Evangile à part celles du chapitre 12 de l'Apocalypse ? Regardez à Jean 8,5 comme le Christ va mettre en déroute ceux qui veulent obstinément lapider une femme dite adultère...


Jean-Baptiste a écrit :
Nous ne sommes pas responsables des massacres commis par les Oustachis, qui étaient les créatures du fascisme germano-italien, soit un mouvement anti-chrétien et anti-catholique. Je pourrais moi aussi invoquer contre vous la persécution des catholiques par les Russes, qui précéda justement le châtiment communiste.
Concernant le Cardinal Stepinac, ce qu'il a approuvé c'est simplement la création d'un État catholique (théoriquement catholique disons). Mais il n'a pas approuvé les exactions du régime oustachi, au contraire : il les a dénoncées, comme un vrai fils de l'Église.
Quoi ? Cela ne vous arrange pas qu'au moins 700'000 schismatiques furent massacrés ? C'était sûrement une punition divine selon vos théories, alors pourquoi ce dignitaire papiste irait à l'encontre du plan divin en le dénonçant ?

Je ne savais pas exactement ce que c'était les traditionalistes, mais là à vous lire je constate que si vous arrivez un jour au pouvoir il faudra craindre une nouvelle Inquisition...

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 13:04

Pire que ça....Les Tradis sont des néo-barbares tout court....

Yann Parissy
Messages : 25
Inscription : lun. 12 sept. 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Yann Parissy » lun. 16 janv. 2017 14:08

D'ailleurs l'église catholique actuelle traverse une nouvelle période de pornocratie qui commence par sa tête.....Bénois XVI ou le pape qui aimait les beaugosses....Comme la majorité de son clergé d'ailleurs......

http://m.yagg.com/2010/12/15/video-buzz ... -torse-nu/

Jean-Baptiste
Messages : 5
Inscription : mer. 31 août 2016 19:54

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Message par Jean-Baptiste » lun. 16 janv. 2017 15:52

La vidéo que vous venez de citer présente une interprétation basée sur une lecture protestante des Écriture...
Pas du tout, mes propos n'ont absolument rien de protestant : c'est une pure et simple pétition de principe. D'ailleurs il est faux de dire que l'Église interdit de formuler des thèses eschatologiques fondées sur la Bible. Habituellement les prêtres et fidèles sont simplement tenus d'obtenir un imprimatur.

Le Pape ne peut pas être "l'étoile qui tombe du ciel" du chapitre VIII, puisque la foi de Pierre et de tout ses successeurs dans l'épiscopat est indéfectible. Le Pape est l'infaillible docteur de la foi, comme l'était le grand prêtre juif (Caïphe n'était pas un grand prêtre légitime). "Benoît XVI" n'est pas pape du tout, c'est un serviteur du diable qui a été invalidement élu, du vivant de Paul VI.

Les étoiles tombantes du chapitre VI de l'Apocalypse font référence aux prêtres ariens, l'étoile "ardente comme une torche" du chapitre VIII fait référence au patriarche Michel Cérullaire, et l'étoile du chapitre IX fait référence à Luther.

Voici comment j'ai résumé l'interprétation du Père Kramer quant au schisme grec dans l'un de mes ouvrages :
Troisième trompette : l'étoile ardente qui tombe du ciel
 
10 Et le troisième ange sonna de la trompette ; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.
11 Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent de ces eaux, parce qu'elles étaient devenues amères.
 
Comme on le voit au chapitre I verset 20 de l'Apocalypse, l'étoile désigne un prêtre ou un évêque. Ici, il s'agit d'une « grande étoile ardente », et donc d'un évêque. Mieux encore, c'est un métropolitain.
 
Le Père Kramer écrit :
« Les évêques, qui détiennent les révélations divines et la plénitude des pouvoirs spirituels, sont la lumière du monde. Cet évêque ne perd pas son éclat en tombant ou apostasiant(...). S'il était tombé dans l'hérésie, sa chute causerait la mort de tous ceux qui boiraient les eaux corrompues, et il perdrait la lumière qui sert à éclairer le monde. Au contraire, il brille encore dans la plénitude de la lumière divine, et donc il garde les vraies doctrines de Jésus-Christ, l'ordination valide et les sacrements(...). Il ne tombe donc pas dans l'hérésie ou l'incroyance, mais dans le schisme. »
 
L'évêque en question est le patriarche Photius, nommé en violation du droit canon, qui est le premier instigateur du schisme grec, au IXème siècle. Plus tard, Michel Cérullaire prendra son relais, au Xème siècle. Les grecs schismatiques enseignent plusieurs hérésies, l'une des plus graves étant la négation de la primatie pontificale ; mais par ailleurs, ils ne contredisent pas les fondements de la foi chrétienne. Les ariens, eux, portaient atteinte au mystère de la Rédemption, en niant la divinité du Christ ; quant aux protestants, ils ont rejeté les sacrements, nié le culte des saints, et sont allés jusqu'à abolir le sacrifice eucharistique. Ici, au contraire, les grecs schismatiques ne nient pas l'essentiel du dogme, excepté la primatie pontificale. Donc l'étoile qui tombe du ciel conserve sa lumière, parce qu'elle conserve les sacrements, et la plus grande partie des révélations divines. Cependant, elle change les eaux en absinthe ; et elle est elle-même nommée « Absinthe ».
 
Le Père Kramer commente ce mot ainsi :
 
« Le nom 'Absinthe' prédit clairement une grande apostasie dans l'Ancien Testament, tant par la signification du terme que par la chute de l'étoile(...). Dieu décrit l'absinthe comme la nourriture de la désobéissance(...), comme la nourriture des mauvais prêtres et des faux prophètes(...). L'absinthe est donnée en aliment aux peuples, aux prêtres et aux évêques qui refusent d'obéir à l'autorité de l'Église, qui tient un mandat divin du Christ. Il s'agit d'un schisme(...).
« La définition de l'absinthe et l'usage symbolique qu'en font les prophètes indique que la troisième trompette désigne le SCHISME GREC(...). Cette désobéissance pervertit les sources de la vie spirituelle et les transforme en sources de mort, car dans le schisme formel les sacrements sont reçus de manière sacrilège. »
« Les fleuves et les fontaines symbolisent les sources du savoir, la vérité divine, la vie spirituelle, les sacrements. L'étoile, toujours ardente lors de sa chute, représente un évêque qui n'a pas perdu son éclat par l'hérésie. »
 
Le verset 11 dit : « et le tiers des eaux fut changé en absinthe » : car le schisme grec a fait perdre à l'Église un tiers de ses membres.
 
Si les grecs étaient demeurés fidèles à l'Église, ils n'auraient jamais perdu Constantinople et tout leur empire d'orient ; le Roi du Ciel punit les nations hérétiques et schismatiques. Lors du siège de Constantinople, le bienheureux Constant de Fabriano priait afin que la ville ne fût pas prise par les Turcs ; mais Dieu lui révéla qu'Il permettrait la victoire des Turcs, afin de châtier les grecs de leur schisme et de leur négation du filioque. Le 29 mai 1453, Constantinople tombait sous la main des infidèles, le jour même de la fête du Saint-Esprit. Nulle date ne pouvait donner de meilleure signature au châtiment divin.
 
Par la suite, les grecs lettrés et savants émigrèrent en Italie, et polluèrent l'Europe occidentale par le culte de l'antiquité et les arts profanes, qui allaient donner lieu à la Renaissance, période de corruption morale. Le schisme grec fut donc un double désastre : non seulement il fit perdre à la chrétienté un tiers de ses fidèles et un empire rayonnant, mais il provoqua un affadissement moral de l'occident chrétien.
 
Citons le Cours d'histoire ecclésiastique de l'abbé Blanc :
« Les Grecs se partagèrent : les uns, ceux surtout dont l'esprit était le plus cultivé, se retirèrent avec leurs livres, leur idiome et leut littérature en Occident, le plus grand nombre à Rome et en Italie(...). Malheureusement, ils ranimèrent avec les études antiques les idées du paganisme. L'esprit païen de l'ancienne civilisation se releva en effet ; il vint altérer sur tous les points la littérature et les arts, et les arracher en quelque sorte du moule des idées chrétiennes, où ils se formaient lentement ».

Le Filioque a été rajouté pour combattre les hérésies qui niaient la divinité du Christ : c'est une explicitation légitime de la foi de l'Église, qui a toujours fait face aux circonstances en adaptant sa manière d'exposer le dogme. Elle ne change pas le dogme, mais elle adapte son explication suivant les nécessités des temps.

En grec le Filioque aurait été une hérésie mais en latin il ne l'est pas parce que le terme latin équivalent à "procéder" ne signifie pas "avoir pour origine ultime". Nous catholiques, nous ne prétendons pas que le Fils est l'origine ultime du Saint-Esprit. De même, quand vous dites que selon le dogme de l'Immaculée Conception Marie ne pouvait pas pécher in radice, vous mésinterprétez totalement la doctrine catholique.

À part accuser les autres, que savez-vous faire ? Vous ne répondez pas au fond de mes arguments...

Répondre