Le combat du dragon dans le ciel

Échangez vos idées librement ici

Modérateur: Auteurs

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Mar 17 Jan 2017 0:32

Lol......Vous crâchez dans la soupe....l'Empire rayonnant fut détruit par les mains de tes encêtres qui à l'époque étaient au même niveau mental que les talibans actuels qui détruisent la culture des autres sous prétexte des différences religieuses. Dieu n'est ni punisseur ni génocidaire , ne souhaite pas la perte de l'homme mais son salut. Par contre celui qui l'a remplacé sur la terre, le Vicarius Christi, à savoir l' évêque déchu de Rome...Le pape, lui oui, il peut être pounisseur, génocidaire , barbare, bref il peut être latin dans tous ses états car sa doctrine est calquée sur la féodalité et la mauvaise compréhension et interprétation de certains passages de la Bible. Si vous n'aimez pas les Lumières grecques réjoignez la Barbarie....Et d'après ce que je vois vous y étés déjà car vos propos qui condamnent des personnes à la mort n'appartiennent pas à l'humanité mais à la barbarie. Vos dérivés sectaires ne nous intéressent pas . Nous avons la Lumière du Thabor qui éclaire nos vies. Dieu fait du bien à travers le bien.. Toute oeuvre de guerre et de destruction vient de Satan et de son serviteur ici-bas le pape déchu...Bon Paradis.
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar patrik111 » Mar 17 Jan 2017 20:26

Gianbattista Montini étant né en 1897, expliquez-nous comment il pourrait être encore en vie aujourd’hui.

Merci par avance.
patrik111
 
Messages: 103
Inscription: Dim 03 Juil 2011 18:45

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Mar 17 Jan 2017 21:14

Lorsqu'on croit à la superstition,on se permet de raconter n'importe quoi
Dernière édition par Yann Parissy le Mer 18 Jan 2017 2:21, édité 1 fois.
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar patrik111 » Mar 17 Jan 2017 22:00

M. Parissy,

Bien qu'assez d'accord avec vous, je vous serais reconnaissant de reformuler votre dernier post en faisant ressortir ce qui est citation pour le distinguer clairement de votre réponse. Cordialement.
patrik111
 
Messages: 103
Inscription: Dim 03 Juil 2011 18:45

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Claude le Liseur » Mer 18 Jan 2017 16:44

Nikolas a écrit:J'ai presque envi de rire quand je lis ce genre de message sur ce forum orthodoxe.
J'espère que Claude, nettement plus spécialiste que moi du catholicisme, prendra la peine de vous répondre plus en détail.




Au risque de vous décevoir, je pense que je ne prendrai pas la peine de répondre plus en détail au grand défoulement de notre visiteur papiste, qui sera toutefois invité à aller s'amuser ailleurs.

Mais j'ai eu un vrai moment de bonheur: cela faisait au moins vingt ans que je n'avais plus entendu parler de la survie de Paul VI remplacé par un sosie.

Et Louis XVII, toujours en vie lui aussi ?

Lequel des deux est le Grand Monarque ?

C'est sans doute la révélation du énième secret de Fatima qui nous donnera la réponse tant attendue à cette angoissante question existentielle.
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Claude le Liseur » Mer 18 Jan 2017 17:03

Il y a quand même un point sur lequel je souhaite répondre, parce qu'il permet, en quelques lignes, de juger du niveau de l'argumentation de notre valeureux néo-croisé du papisme militant.

Jean-Baptiste a écrit:

L'Apocalypse prédit toute l'histoire de l'Église. Le meilleur ouvrage du 20e siècle sur l'Apocalypse est celui du Père Kramer (catholique), intitulé "The Book of Destiny" (jamais traduit en français). L'une des utilités de son ouvrage est qu'il prouve que les nations fidèles à Dieu ont toujours été protégées : or si Byzance Lui avait été fidèle, elle l'aurait été ; mais c'est tout le contraire qui s'est passé, et Constantinople a été prise le jour exact de la Pentecôte. Certains saints ont reçu révélation que c'était un châtiment de Dieu, ce qui n'a rien d'étonnant.


C'est dommage que vous ne sachiez même pas que, le jour où Constantinople est tombée, l'empereur Constantin XI et le patriarche Grégoire III avaient tous deux adopté la religion catholique romaine et étaient en communion avec votre Pape et votre Papauté, tandis que les évêques fidèles à la foi orthodoxe avaient été chassés du synode et avaient dû constituer une synaxe dissidente. L'empereur et le patriarche étaient tous deux des uniates, ou plutôt des unionistes comme on disait à l'époque, et l'on commémorait votre Pape à Sainte-Sophie.

Les faits vont donc à l'exact contraire de votre thèse: on peut supposer que Constantinople, gardée par la main de Dieu en 1421 quand l'empereur et le patriarche étaient tous deux orthodoxes, est tombée en 1453 quand ils se fussent tous deux ralliés à votre Papauté pour en espérer un secours humain qui allait se révéler tout à fait illusoire.

Quand on veut aborder un sujet, il est parfois préférable de s'instruire.
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Claude le Liseur » Mer 18 Jan 2017 17:53

Jean-Baptiste a écrit:
Cependant je ne suis pas venu pour polémiquer avec vous, ni pour vous provoquer : car je suis certain qu'on ne convainc pas quelqu'un par de vaines discussions. Mais je ne peux m'empêcher de constater que les théologiens grecs sont prompts à ergoter sans fin. D'ailleurs vous ne pouvez pas nier que même entre vous, vous êtes en désaccord sur bien des questions, au point que les "orthodoxes" n'ont aucun chef unique ; or le peuple de Dieu a toujours eu un chef unique sur terre, comme c'était déjà le cas chez les Juifs, avec le grand prêtre (et avant lui avec les patriarches).




Trouvé sur le site Internet de notre éphémère visiteur, un article qu'il signe et donc revendique, par lequel on pourra juger à quel point les catholiques romains sont exempts de tout désaccord entre eux:

http://www.lasurviedupapepaulvi.com/201 ... -remy.html


La religion charnelle de Louis-Hubert Remy

Publié par Jean-Baptiste sur 18 Décembre 2016, 19:01pm
Ce matin j'ai fait un tour sur le blog catholicapedia, et j'ai vu un article où un sédévacantiste (un certain Jean-Marie) invite ses coreligionnaires à s'abstenir d'aller à la Messe, y compris "non una cum". Le motif ? Les vilains prêtres non una cum ne croient pas au Grand Monarque (ne riez pas), au règne du Sacré-Coeur, à "l'éclipse de l'Église" du Secret de la Salette, et à la nomination du futur pape par Saint Pierre et Saint Paul ; pire encore, la plupart défendent la thèse guérardienne !

On voit que les sédévacantistes sont toujours aussi libéraux (bien qu'ils s'en défendent), car ce Jean-Marie n'invite pas ses frères à suivre les règles de l'Église, mais leur choix personnel. Il ne leur dit pas : "l'Église enseigne que", il dit : "n'allez pas chez les prêtres même non una cum, car ils ne partagent pas nos idées". Car en effet, depuis quand l'Église enseigne-t-elle qu'il faut croire au "Grand Monarque", au règne du Sacré-Coeur, et à l'éclipse de l'Église du Secret de la Salette ?!

L'ami Jean-Marie reproche aux prêtres guérardiens de ne pas se ranger dans le camp du sédévacantisme complet, mais s'il connaissait vraiment la doctrine catholique, il saurait que l'idée selon laquelle la hiérarchie catholique a disparu est une pure et simple hérésie, contraire à l'enseignement du magistère ordinaire universel, et à l'encyclique du Pape Pie IX contre les Vieux Catholiques. Mgr Guérard des Lauriers le savait très bien, et c'est pour cette raison qu'il n'a pas défendu l'idée du sédévacantisme complet, qui aboutit nécessairement à la négation de la permanence de l'Ecclesia docens. Certains tentent de contourner le problème en disant qu'il demeure des évêques fidèles, même en apparence soumis à l'Église moderniste ; mais cela ne résout rien car premièrement la juridiction doit être octroyée par un pape légitime, et deuxièmement le corps de l'Église ne peut pas être soumis à un faux chef : donc les évêques qui sont canoniquement soumis à Bergoglio ne peuvent pas représenter l'Église visible.

Même en période de vacance il y a toujours des évêques et des cardinaux titulaires d'une juridiction octroyée par le dernier pape encore vivant, et cette hiérarchie est reconnaissable, ce qui n'est pas le cas des rares évêques vivants titulaires d'une juridiction octroyée par le Pape Pie XII, puisqu'ils sont canoniquement soumis à une fausse tête (Bergoglio). MAIS SURTOUT, il est facile de réfuter le sédévacantisme (sous toutes ses formes) par cette considération très simple : la succession épiscopale sur le Siège de Pierre étant perpétuelle (conformément à la Constitution Pastor Aeternus), même en période de vacance l'Église doit manifester ses efforts en vue de l'élection du prochain pape (en témoignage de la perpétuité) ; or, à supposer qu'une vacance de plus de cinquante ans soit possible, il faudrait au minimum que l'Église manifeste ses efforts en vue de l'élection du prochain pape, ce qui n'est pas le cas actuellement, et ce qui prouve donc infailliblement qu'il existe un pape vivant sur cette terre (le sédévacantisme étant donc une hérésie). Ce pape vivant, je l'ai déjà expliqué, n'est nul autre que le dernier à avoir été accepté pacifiquement et universellement (Paul VI) ; et en cela l'Église enseigne infailliblement, de certitude de foi ecclésiastique, que le Pape Paul VI est vivant.

Pour revenir à la question du guérardisme, si Mgr Guérard des Lauriers a refusé le sédévacantisme, c'est bien parce qu'il savait que cette position théologique était hérétique. Donc notre ami Jean-Marie n'est pas fondé à lui faire ce reproche, et il ne connaît rien à la Constitution divine de l'Église (il n'a qu'à lire des manuels de théologie plutôt que de lire des prophéties fumeuses sur le Grand Monarque). Le problème de Mgr Guérard des Lauriers, c'est que sa théorie ne résout rien du tout, et elle constitue une hérésie bien plus pernicieuse que le sédévacantisme complet, car en un certain sens elle est plus difficile à réfuter, à cause de son caractère hautement spéculatif, qui lui permet de s'affranchir du raisonnement canonique. Dans mon ouvrage de théologie dogmatique, j'ai prouvé que le guérardisme contredit :

1°) la doctrine de l'acceptation pacifique ;

2°) la sécurité et la légalité de la succession apostolique ;

3°) la visibilité de l'Église (qui doit être matérielle et formelle) ;

4°) l’infaillibilité pontificale.

En raison de la doctrine de l'acceptation pacifique, le "pape matériel" ne pourrait exister que dans le cadre de l'hypothèse du pape hérétique, c'est-à-dire un pape validement élu mais qui sombrerait dans l'hérésie privée ; or j'ai déjà expliqué qu'il était impossible qu'un pape sombre dans l'hérésie, à cause de la promesse du Christ à St. Pierre ("j'ai prié pour que ta foi ne défaille pas"). Cette théorie du pape hérétique conduit à une négation de l'infaillibilité pontificale, car si l'on considère que le Pape peut sombrer dans l'hérésie privée de façon pertinace, il n'y a plus d'obstacle à ce qu'il perde les prérogatives attachées au Souverain Pontificat (n'étant plus catholique membre du corps de l'Église) et qu'il sombre jusque dans son magistère d'enseignement universel, c'est-à-dire en tant que docteur public... Autant dire que le dogme de l'infaillibilité pontificale n'aurait plus de sens.

Pour que vous compreniez les griefs de ce catholique en déroute (Jean-Marie), sachez que les sédévacantistes de catholicapedia (amis de Louis-Hubert Remy) croient aux théories de nos milieux selon lesquelles un grand roi de nationalité française viendra restaurer le règne de la religion en France, combattra les infidèles, et régnera de concert avec un "Saint Pape", qui a d'ailleurs si peu d'importance qu'on parle moins de lui que du fameux "Grand Monarque", personnage quasi messianique dont on ne connaît pas l'identité, conservé dans le secret par Dieu Lui-Même,etc. En fait, c'est tout le blasphème de cette idée charnelle du Grand Monarque, qui est élevée au rang de théorie messianique, où le "Grand Monarque" devient une forme de demi-dieu. Relisez les Évangiles, vous verrez que les Juifs disaient la même chose à propos du Messie : "on ne saura pas d'où il vient". C'était l'un des principaux motifs d'incrédulité qu'ils évoquaient à l'encontre de la mission du Christ, car, disaient-ils, lui on sait d'où il vient, "c'est le fils du charpentier" (Saint Joseph) ! Les catholiques charnels sont aujourd'hui abusés exactement comme l'étaient les Juifs charnels en leur temps.



Quant à l'idée selon laquelle le prochain pape sera nommé par Saint Pierre et Saint Paul sans élection subséquente, je l'ai déjà évoquée : il s'agit d'une vieille hérésie sédévacantiste, qui montre encore une fois qu'ils n'ont aucune connaissance de la théologie dogmatique. Mgr Sanborn a eu raison de leur répondre que la succession apostolique est légale, et ne peut donc pas s'opérer par voie purement charismatique ; mais Louis Hubert Remy n'a jamais été capable de le comprendre car en dépit de sa vantardise, il connaît mal la Constitution divine de l'Église. Dans nos milieux, quand on rappelle la doctrine catholiques certains gens simples et sans instruction répondent que nous vivons une situation extraordinaire, et donc qu'il est possible qu'exceptionnellement le Pape soit nommé par Saint Pierre et Saint Paul. En vérité ces gens n'ont rien compris à la nature divine de l'Église et à la manière dont s'opère la succession apostolique : car en tout temps, le Pape sera élu par des cardinaux réguliers titulaires d'une juridiction octroyée par le dernier pape régnant, conformément au caractère légal (et non charismatique) de la succession apostolique. L'abbé Grossin, dans une controverse avec Mgr Sanborn et l'abbé Ricossa, a dû lui-même l'admettre : c'est-à-dire qu'il a avoué que dans l'hypothèse de cette nomination du prochain pape par Saint Pierre et Saint Paul, il faudrait que ce pape fût élu régulièrement par des cardinaux afin que son titre soit valide (et donc les apôtres ne joueraient qu'un rôle de désignation, ne conférant aucune autorité réelle) ; or c'est le serpent qui se mord la queue, car les sédévacantistes complets tels que l'abbé Grossin n'admettent pas l'existence de cardinaux réguliers aujourd'hui !

Cela fait plus de vingt ans que Louis-Hubert Remy, en bon représentant de commerce qu'il était, ressort cette hérésie de la désignation charismatique du pape. Lorsqu'il fréquentait le monastère de Saint Laurent-en-brionnais, il rebattait les oreilles des gens avec ça. Un jour où je réfutais cette hérésie dans une chapelle survivantiste, une vieille dame qui fréquentait elle aussi le monastère de Saint Laurent s'exclama "Ah ça, qu'est-ce qu'on l'aura entendu !" LHR répète des milliers de fois la même chose, même quand on lui prouve que c'est intenable et faux. Lorsque l'abbé Guépin l'a expulsé de sa chapelle, il a dit que chez lui le raisonnement était réduit à la caricature, au slogan ; et vous en jugerez aisément si vous visionnez sa conférence où il explique ce qu'est un libéral, qu'il oppose au "contre-révolutionnaire", en long en large et en travers, disant à chaque fois "le libéral fait ceci", "le contre-révolutionnaire fait cela". Rien de plus vain et de plus ennuyeux ! C'est typique de l'attitude monomaniaque de nos milieux, et de la part d'un ancien représentant de commerce cela n'a rien d'étonnant : LHR vante le sédévacantisme et la religion catholique par des slogans et des stéréotypes, comme il vantait les biens matériels qu'il était chargé de vendre dans sa profession.

Quant à l'éclipse de l'Église du Secret de la Salette, LHR et sa bande n'ont rien compris de ce que cela signifiait, puisque cette terminologie fait référence aux deux "refuges de la femme" du chapitre XII de l'Apocalypse, dont j'ai déjà parlé, qui prédisent l'exil d'un pape durant la crise actuelle de l'Église, et l'exil de son successeur durant le règne de l'Antéchrist. Cette situation a été préfigurée à travers la crise maccabéenne, qui s'est déroulée elle aussi en deux étapes. LHR et sa bande, eux, entendent cette éclipse en un sens hérétique, à savoir que toute la hiérarchie de l'Église aurait disparu. Une telle idée est digne d'une secte protestante...

Enfin, quant au règne du Sacré-Coeur, là encore on est face à l'erreur de la théorie classique de Jean Marty et du marquis de la Franquerie, selon laquelle le règne de l'Antéchrist sera précédé d'une période de paix et de l’exaltation de la religion dans le monde. J'ai déjà réfuté cette affirmation, qui a causé un grand tort dans le monde catholique, et qui endort les fidèles, alors que le règne de l'homme de perdition est imminent.

Je terminerai en rappelant que selon la doctrine catholique il faut assister à la Messe sous peine de péché mortel, à moins qu'elle soit illicite c'est-à-dire célébrée PAR un hérétique/schismatique notoire ou EN COMMUNION avec un hérétique/schismatique notoire, ou encore que le rite ne soit pas catholique. Or, le schisme ou l'hérésie notoire impliquent soit un jugement ecclésiastique soit la revendication de l'hérésie (ou du schisme) par son auteur, comme ce fut le cas avec Luther et Calvin. Donc il est licite d'assister à une Messe célébrée en communion avec Bergoglio (tant qu'il n'a pas été excommunié par Paul VI), conformément au 4ème Concile de Constantinople ; et c'est même obligatoire quand on ne peut pas assister à une autre Messe (non una cum Bergoglio). Ceux qui restent chez eux commettent un péché mortel, suivant leur degré de conscience. J'en connais qui ont commis ce péché toute leur vie et qui s'en flattent, mais c'est une grave faute dont ils devront rendre compte devant Dieu, car ils se sont privés de grâces infinies souverainement utiles à leur salut... Et combien plus coupables sont les prêtres qui enseignent aux fidèles à agir ainsi !

Le sectarisme de catholicapedia pousse ses adeptes toujours plus loin dans le schisme pratique, et dans un esprit pharisaïque et monomaniaque.


En effet, tout ceci respire l'unité, la concorde et l'amour fraternel.
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Claude le Liseur » Mer 18 Jan 2017 18:54

Jean-Baptiste a écrit:



Cette théorie (la survie de Paul VI) vient notamment d'exorcismes. En 1975, une mère de famille suisse a subi des exorcismes en tant qu'âme victime, c'est-à-dire que les démons ont dû avouer qu'elle était possédée à titre d'expiation, et qu'ils seraient contraints de faire plusieurs révélations sur l'état de l'Église (suite aux adjurations des prêtres). Les exorcismes se poursuivirent pendant des dizaines d'années car la condition de la délivrance de la possédée n'avait pas été satisfaite (un évêque devait conférer l'imprimatur aux révélations). En 1978, les démons révélèrent que ce n'était pas le vrai pape qui avait été enterré, mais le sosie (un franc-maçon infiltré qui ne voulait plus jouer son rôle). Le vrai pape, lui, était emprisonné au Vatican parce que la Loge était incapable de le tuer. En 1981, les démons révélèrent que Paul VI avait pu s'enfuir, dans la nuit du 12 au 13 juillet. Il se rendit en Crète, où il fut caché par des Grecs dits "orthodoxes".






Il est évident que les démons sont une source d'information fiable...
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Mer 18 Jan 2017 19:03

oui, c'est bien connu...d'autant plus que ces êtres fréquentent souvent les caves du Vatican.......
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar patrik111 » Mer 18 Jan 2017 19:36

Yann Parissy a écrit:oui, c'est bien connu...d'autant plus que ces êtres fréquentent souvent les caves du Vatican.......


Et, malheureusement, ces caves-là ne se rebiffent point.
patrik111
 
Messages: 103
Inscription: Dim 03 Juil 2011 18:45

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Irène » Mer 18 Jan 2017 22:00

Veuillez me pardonner d'avoir validé l'inscription de ce monsieur.

Cependant, aurions nous pu imaginer tout ceci si nous ne l'avions lu ?
Irène
 
Messages: 934
Inscription: Mar 30 Sep 2003 11:46
Localisation: Genève

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Mer 18 Jan 2017 22:25

Ce que ce monsieur raconte n'a rien de nouveau. Il puise ses arguments dans les Contra Errores Graecorum.
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Mer 18 Jan 2017 23:07

Une littérature antiorthodoxe dans laquelle les auteurs latins combattent à leur manière les "erreurs" des "grecs schismatiques".
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Claude le Liseur » Mer 18 Jan 2017 23:38

Irène a écrit:Veuillez me pardonner d'avoir validé l'inscription de ce monsieur.

Cependant, aurions nous pu imaginer tout ceci si nous ne l'avions lu ?



Il n'y pas à s'excuser: j'ai vraiment eu un moment de bonheur. Pas à cause des à-peu près historiques et de la polémique anti-orthodoxe déjà lue et relue et fatigante à force d'ignorance et d'inconsistance, mais parce que j'ai, pendant quelques minutes, eu le sentiment d'avoir retrouvé mes dix-huit ans, quand on rencontrait encore des survivantistes. Il y en avait qui se promenaient en Suisse romande avec des photos de Paul VI en 1963 et du même en 1978 pour "prouver" la substitution, comme si un homme ne changeait pas en quinze ans. Il y avait même une revue bretonne à la fois survivantiste et naundorffiste, que je n'ai jamais eue entre les mains, mais dont feu Emmanuel Ratier parlait dans le tome I de l'Encyclopédie politique française. Je croyais que l'espèce avait totalement disparu. Et non!

Je me suis donc senti, le temps d'une lecture, vingt-trois ans en arrière, quand j'étais jeune étudiant, et puis je me suis souvenu que nous sommes bien en 2017, et que j'ai pris un coup de vieux, comme ce pauvre Paul VI (Montini) qui fêtera ses 120 ans cette année, toujours détenu dans les caves du Vatican (ou en fuite en Crète - je n'ai pas très bien compris)...
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Re: Le combat du dragon dans le ciel

Messagepar Yann Parissy » Jeu 19 Jan 2017 0:21

Lol. Que fait-il un pape en Crète? On dit que le régime crétois contribue à la longévité. Le lieu n'a pas èté choisi par hasard .....L'allusion est claire .
Yann Parissy
 
Messages: 25
Inscription: Lun 12 Sep 2016 13:27

PrécédentSuivant

Revenir vers Forum général

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 3 invités