le nouveau martyr Eugène Rodionov

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

le nouveau martyr Eugène Rodionov

Message par Claude le Liseur » lun. 23 févr. 2004 12:55

Eugène Rodionov était un jeune Russe qui faisait son service militaire dans le corps des garde-frontière en Tchétchénie. Il a été capturé par un groupe de guerriers tchétchènes commandés par Rouslan Khajkhorojev. Reconnu comme chrétien en raison de la croix qu'il portait au cou, il fut invité à se convertir à l'Islam. Détenu pendant trois mois par les rebelles tchétchènes si admirés par la bien-pensance occidentale et si soutenus par l'Arabie séoudite et les Etats-Unis, il refusa toujours d'apostasier et de se convertir à l'Islam. Les héros de M. Bernard-Henri Lévy finirent par le décapiter, devant son refus d'apostasier, le jour de ses 19 ans (1996).

Il s'agit d'un cas archétypal de martyr mort pour avoir refusé d'abjurer la foi orthodoxe. Le jeune Eugène Rodionov a fait l'objet d'une canonisation populaire, selon un curieux procédé hérité des anciennes traditions de l'Eglise: le 23 février 2002, les fidèles ont posé son icône sur l'autel de la cathédrale de Saint-Pétersbourg. Ce procédé est à l'origine de l'expression française "élever sur les autels", et nous montre une fois de plus que seule l'Eglise orthodoxe a conservé les traditions de l'ancienne Eglise d'Occident.
Naturellement, cette canonisation populaire devra être confirmée par l'Eglise et la commission compétente du patriarcat de Moscou examine s'il y a lieu de confirmer ce culte spontané. Cependant, comme ce que l'on sait de la captivité et de la mort du jeune soldat Eugène Rodionov correspond à la définition la plus stricte du martyre, on a toutes les raisons de penser que ce culte sera confirmé.
J'ai donc pris sur moi d'anticiper la décision finale du patriarcat de Moscou en inscrivant déjà, dans la rubrique "calendrier des saints" de ce forum, à la date du 23 février, la mention "mémoire d'Eugène Rodionov, garde-frontière, martyr par la main des Musulmans en Tchétchénie en 1996".

Maxime
Messages : 29
Inscription : dim. 29 juin 2003 20:22
Localisation : Moscou – Kiev, Russie
Contact :

le nouveau martyr Eugène Rodionov

Message par Maxime » lun. 23 févr. 2004 16:29

ICI on peut lire un interview (l'an 2000) de sa mère Lioubov (l'amour en français) RODIONOVA :
http://www.pravoslavie.ru/guest/rodionova.htm

Et ICI est la traduction automatique de cet interview par translate.ru

Bon careme !
Maxime
[url=http://la-france-orthodoxe.net]la-france-orthodoxe.net[/url]
[url=http://fr.hristianstvo.ru]fr.hristianstvo.ru[/url]
[url=http://pravoslavie.ru]www.pravoslavie.ru[/url]

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Rodionov

Message par eliazar » lun. 01 mars 2004 20:52

Cher Claude,

Je ne suis pas certain que tu aies raison d'anticiper la décision du Patriarcat de Moscou - qui semble avoir quelques raisons d'hésiter.

Selon mes informations, de source sérieuse (sinon infaillible : elle n'est qu'orthodoxe, évidemment!) les autorités de l'Eglise russe seraient, pour le moins, perplexes à ce sujet. Il apparaitrait que l'histoire du martyre de Eugène Rodionov soit une création de sa mère.

En tout cas le patriarcat ne disposerait pas de pièces pouvant réellement étayer cette histoire.

A ce sujet, tu pourrais éventuellement consulter l'interview du secrétaire de la commission de canonisation du Patriarcat sur www.tserkov.info , numero 1-2 pour janvier 2004.

Je ne peux évidemment que te transmettre, sans autre...
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » lun. 01 mars 2004 22:54

Bien, je l'efface du calendrier.

Pour une fois, vox populi n'aura pas été vox Dei.

En tout cas, Lioubov Rodionova aura bien trompé son monde, parce que j'ai retrouvé cette histoire dans plusieurs sources que je croyais sérieuses. Même l'aumônier général de l'armée russe avait fait une déclaration selon laquelle il y avait plusieurs cas semblables!

Parmi mes sources, Irène Séménoff-Tian-Chansky, dans Printemps de la foi en Russie, Editions Saint-Paul, Versailles 2000, p. 248:

"Des Russes ont effectivement été martyrisés. Parmi eux, le jeune soldat Evgueny Rodionov, décapité par les Tchetchènes le 23 mai 1996, parce qu'il avait refusé de se convertir à l'islam et de retirer sa croix. Aujourd'hui, sa mémoire a été célébrée par un film, et sa tombe, près de Podolsk (dans la région de Moscou), est honorée par la population."

Je me demande quel sérieux je peux encore attribuer à ce livre (par ailleurs très oecuméniste et philopapique) où, en mai 2000, l'auteur alignait des arguments contre la canonisation de saint Nicolas II (lequel avait déjà été canonisé par l'Eglise russe hors frontières, qui n'est pas une bande de fantaisistes, en 1981, et allait l'être par le Patriarcat de Moscou, qui n'est pas non plus porté à la canonisation de fantaisie, trois mois plus tard) et en même temps nous parlait de ce nouveau-martyr dont l'interview que tu as eu l'obligeance de nous communiquer nous apprend maintenant que les actes ne reposent que sur une opération de sa mère...

Maxime
Messages : 29
Inscription : dim. 29 juin 2003 20:22
Localisation : Moscou – Kiev, Russie
Contact :

Re: Rodionov

Message par Maxime » mar. 02 mars 2004 0:50

eliazar a écrit :Selon mes informations, de source sérieuse (sinon infaillible : elle n'est qu'orthodoxe, évidemment!) les autorités de l'Eglise russe seraient, pour le moins, perplexes à ce sujet. Il apparaitrait que l'histoire du martyre de Eugène Rodionov soit une création de sa mère.
En effet le journal www.tserkov.info souvent ne représente que les idées de son redacteur-en-chef Serguei Tchapnine. Ce fait est bien connu dans l'Église Russe. Oui, il a pris l'interview du secrétaire de la commission de canonisation du Patriarcat, pourtant ce secrétaire ne représante la plénitude de la commission et personne ne peut trouver la communiqué de la commission de canonisation sur ce sujet.

De plus, plusieurs membre de l'Église Russe ont été très contrariés par ce interview non-officiel. Je voudrais évoquer ici la réponse faite par le président du département du Patriarcat de la collaboration avec les forces armées et les forces de l'ordre, archiprêtre Dimitri Smirnov, au question d'une représentante de l'agence ITAR-TASS durant la conférence-internet de la Cathédrale du Christ Sauveur à Moscou (17/12/2002) :

"Je crois personnellement et confesse que Eugène a fait l’exploit chrétien digne de la canonisation, et j'espère que bientôt, dès que nous recevrons les renseignements supplémentaires – elle aura lieu... Le respect vers Eugène n’est pas encore si large, comme il faut. C’est pourquoi quelque temps doit passer. Mais il n’existe pas les hasards chez le Dieu. Il faut croire, espérer et prier".

Pardon pour la traduction... Le texte complète de la conférence est sur le site officiel du Département :
http://www.pobeda.ru/about/int_most.html ,

ainsi que le vidéo-enregistrement :
rtsp://video.rootvision.net/customers/pobeda.ru/xxc/odimitriy200212.smil

Image
La photo de Eugène Rodionov.

Image
La photo d'une pannychide sur son tombeau.
[url=http://la-france-orthodoxe.net]la-france-orthodoxe.net[/url]
[url=http://fr.hristianstvo.ru]fr.hristianstvo.ru[/url]
[url=http://pravoslavie.ru]www.pravoslavie.ru[/url]

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » mer. 03 mars 2004 2:05

Maxime, merci infiniment pour votre intervention. Il devient très difficile de savoir où se trouve la vérité depuis que prolifèrent sur Internet les sites orthodoxes.

La confusion est d'autant plus grande que nous ne savons pas l'orientation des différents sites (sauf lorsqu'ils affichent un souzdalisme militant).

Sur la photo d'Eugène Rodionov, on devine qu'il portait une croix autour du cou, ce qui corrobore déjà le début du récit que donnait mes sources, à savoir que ses ravisseurs l'avaient remarqué à cause de sa croix.

Comme vous le savez, je modère sur ce site une rubrique "calendrier des saints" où j'essaie de faire figurer les saints orthodoxes de tous les pays, ce qui est très délicat pour des pays dont je ne peux pas du tout lire la langue et où je dois me fier à des sources de seconde main (comme la Géorgie ou le Liban). Pour les saints de Russie, Ukraine et Biélorussie, je suis confronté à un autre type de problème: le grand nombre des canonisations depuis 1988. Je travaille avec une source en langue russe (un calendrier pour l'année 2004 publié à Saint-Pétersbourg), qui est malheureusement très incomplète (par exemple, on n'y trouve pas les noms de famille des nouveaux martyrs du joug communiste et j'essaie de les chercher dans la traduction française du livre de l'archiprêtre Polsky, traduction dans laquelle il est difficile de s'y retrouver) et une source en langue anglaise (le calendrier 2001 de la fraternité Saint-Germain-de-l'Alaska), dont j'ai peur qu'elle ne soit déjà dépassée.

Donc, n'hésitez pas à intervenir si vous remarquez des oublis et des erreurs dans le calendrier des saints. Je vous serais reconnaissant de m'envoyer les corrections par message personnel, de façon à ce que je puisse ensuite corriger les messages sans bouleverser leur ordre chronologique.

Merci d'avance et encore une fois merci pour la mise au point.

Maxime
Messages : 29
Inscription : dim. 29 juin 2003 20:22
Localisation : Moscou – Kiev, Russie
Contact :

Eugène Rodionov

Message par Maxime » ven. 05 mars 2004 0:23

Cher Claude,

pour ce moment le calendrier ecclésiastique russe le plus complet dans l'internet est days.ru. Vous le connaissez sans doutes. Pourtant il peut arriver que vous ne saviez pas que le calendrier d'aujourd'hui est accessible par adresse days.ru/Days/today.htm. Puis les nouveaux martyrs sont marqués dans la liste par croix.

Environ 2000 hommes sont canonisés parmi les nouveaux martyrs depuis 1988. Concernant les nouveaux saints de l'Eglise russe vous pourrez vous adresser aux deux sources interactives :

1. Le fond "La Mémoire des martyrs et les confesseurs de l'Eglise orthodoxe russe" avec le calendrier des saints canonisés depuis 20e siècle : fond.ru/calendar.htm ainsi que des documents officiels, icones, textes des offices, photos, écritures, etc.

2. La base des données "Les martyrs et confesseurs de la Russie" par Institut de théologie orthodoxe Saint-Tikhon qui contient l'information sur 20000 chrétiens persécutés en Russie pendant le joug soviétique.

Le livre de l'archiprêtre Polsky est très incomplète et ancien. Il représent la base des données utilisée par l'Eglise orthodoxe "hors frontières" dans la canonisation du 1981. Il est écrit dans les années 1950s avec l'absence de données d'archives.

Au cas où je remarque qch incorrects je vous écris.
[url=http://la-france-orthodoxe.net]la-france-orthodoxe.net[/url]
[url=http://fr.hristianstvo.ru]fr.hristianstvo.ru[/url]
[url=http://pravoslavie.ru]www.pravoslavie.ru[/url]

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Rodionov

Message par Claude le Liseur » dim. 19 févr. 2017 22:08

eliazar a écrit :Cher Claude,

Je ne suis pas certain que tu aies raison d'anticiper la décision du Patriarcat de Moscou - qui semble avoir quelques raisons d'hésiter.

Selon mes informations, de source sérieuse (sinon infaillible : elle n'est qu'orthodoxe, évidemment!) les autorités de l'Eglise russe seraient, pour le moins, perplexes à ce sujet. Il apparaitrait que l'histoire du martyre de Eugène Rodionov soit une création de sa mère.

En tout cas le patriarcat ne disposerait pas de pièces pouvant réellement étayer cette histoire.

A ce sujet, tu pourrais éventuellement consulter l'interview du secrétaire de la commission de canonisation du Patriarcat sur http://www.tserkov.info , numero 1-2 pour janvier 2004.

Je ne peux évidemment que te transmettre, sans autre...
.



Une histoire confuse.
Le nouveau martyr Eugène Rodionov est le dernier des saints guerriers mentionnés dans le livre du RP Michel Quenot, Les glorieux combattants, Orthdruk, Bialystok 2015, pp. 204-207, avec reproduction d'une icône p. 205. Le livre indiqué que le martyre eut lieu le 23 mai 1996 et la canonisation en 2002. Une église lui serait consacrée à Grozny. J'ai peine à croire que tout ceci soit sorti de l'imagination de Madame Lioubov Rodionova.
Pourtant, le site pravmir.ru a publié le 28 janvier 2013 une déclaration du secrétaire de la commission synodale pour les canonisations selon laquelle Eugène Rodionov ne serait pas canonisé.
D'où sortent les informations du RP Quenot?

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: le nouveau martyr Eugène Rodionov

Message par Claude le Liseur » dim. 19 févr. 2017 22:30

Ceci étant, l'Internet russophone est rempli de reproductions d'icônes d'Eugène Rodionov et de textes d'offices et de prières en mémoire du jeune soldat. J'en conclus que, s'il n'est pas encore canonisé, son histoire semble crédible.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités