sur l'hérésie de l'ecumenisme

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Répondre
NATHANIEL
Messages : 14
Inscription : mar. 06 avr. 2004 1:06
Localisation : Tours, France

sur l'hérésie de l'ecumenisme

Message par NATHANIEL » mar. 06 avr. 2004 2:12

Tours, le 6 avril 2004





Chers Amis,


Que pensez-vous sur la plus dangereuse hérésie de nos temps, l'ecumenisme?


Nathaniel

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » mer. 07 avr. 2004 23:18

Monsieur,
L'oecuménisme n'est pas une hérésie: il est une apostasie.

Pourriez vous nous indiquer si vous appartenez à l'Eglise patriarcale de Roumanie compromise comme tout patriarcat dans l'oecuménisme ou bien si vous avez rejoint une communauté VCO roumaine?

Souhaitant avoir répondu de façon exhaustive à votre question, je vous prie d'agréer, Monsieur , l'expression de mon dévouement très respectueux.
Antoine

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 avr. 2004 12:22

Il n'y a que deux groupes de VCO en Roumanie:

- le synode vieux-calendariste de Roumanie, Biserica ortodoxa de stil vechi, qui a son centre au monastère de Slatioara et l'essentiel de ses quelque 100'000 fidèles en Moldavie, avec quelques communautés à Bucarest et dans la région de Târgu Mures;

- comme ce synode reconnaît la grâce dans les sacrements de l'Eglise patriarcale de Roumanie, des super-intégristes grecs "floriniens", dont les correspondants en France sont le groupe qui édite l'excellente revue La Lumière du Thabor, ont créé en Roumanie une juridiction vieille-calendariste concurrente qui a UN prêtre (par ailleurs connu pour avoir diffusé sur Internet de fausses nouvelles) qui célèbre dans un appartement à Bucarest.

Pour ce qui est de l'oecuménisme, c'est chez deux prêtres de l'Eglise patriarcale que j'ai trouvé la superbe caractérisation de l'oecuménisme: erezia erezilor, l'hérésie des hérésies.

Et oui, l'Orthodoxie est parfois différente de ce que l'on imagine dans les châteaux du pays bigouden.
Dernière modification par Claude le Liseur le jeu. 08 avr. 2004 22:23, modifié 1 fois.

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » jeu. 08 avr. 2004 21:14

Pour ce qui est de l'oecuménisme, c'est chez deux prêtres de l'Eglise patriarcale que j'ai trouvé la superbe caractérisation de l'oecuménisme: erezia erezilor, l'hérésie des hérésies.
Deux ce n'est pas beaucoup hélas...

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 avr. 2004 22:24

C'est déjà un début, surtout que l'un l'avait écrit dans un livre...

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » ven. 09 avr. 2004 10:01

Des noms!
Un titre !
Merci.

Dragos
Messages : 19
Inscription : dim. 14 déc. 2003 19:19
Localisation : Jassy, Roumanie

Message par Dragos » ven. 09 avr. 2004 14:17

Antoine a écrit :Monsieur,
L'oecuménisme n'est pas une hérésie: il est une apostasie.

Pourriez vous nous indiquer si vous appartenez à l'Eglise patriarcale de Roumanie compromise comme tout patriarcat dans l'oecuménisme
Pas d?amour, c?est terrifiant

Claude le Liseur
Messages : 4082
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » ven. 09 avr. 2004 15:41

[quote="Dragos
Pas d?amour, c?est terrifiant[/quote]



L'amour consiste-t-il à demander à une femme pasteur protestante coréenne d'invoquer les esprits des sorcières comme ce fut le cas lors de la réunion du Conseil oecuménique des Eglises à Canberra (j'ai une cassette VHS avec les images)? Il y a d'autres formes d'amour qui me semblent plus urgentes.

eliazar
Messages : 806
Inscription : jeu. 19 juin 2003 11:02
Localisation : NICE

Message par eliazar » ven. 09 avr. 2004 20:16

Cher Drogos,

Je voudrais ajouter une note personnelle, quant à "l'amour du frère inconnu", chez les orthodoxes œcuménistes.

J'ai appartenu à différentes paroisses orthodoxes, en raison de mes changements d'adresse. Chaque fois, j'y suis entré avec le cœur, et en participant sincère. J'ai donc goûté à différents styles d'œcuménisme, selon ces différentes paroisses : russe, grecque populaire, grecque bourgeoise, serbe, francophone. J'ai aussi été dans deux paroisses non œcuménistes : russo-serbe et française.

Mon expérience contredit malheureusement la réflexion de Drogos : là où j'ai trouvé le moins d'amour, c'est dans l'œcuménisme. Partout, j'ai constaté une certaine méfiance de la part du clergé, et une sorte de paternalisme un peu distant (naturellement, c'était plus marqué chez certains, et moins chez d'autres; mais cela allait parfois jusqu'à la franche rebuffade). Par contre, j'ai trouvé de l'amour fraternel chez les Grecs, plus que chez les Russes ou les Serbes (toujours en mettant à part les cas de personnes, car j'en ai aussi connues qui étaient attachantes et ouvertes, bien sûr : mais je parle "en général", comme s'agissant d'une atmosphère ambiante).

Alors, mon expérience m'a conduit à préférer les cyniques un peu brutaux comme dans la répartie d'Antoine qui t'a choqué. Mais nous, ici, sommes habitués au style d'Antoine, qui désarçonne parfois les nouveaux-venus; disons qu'il ne cherche jamais à attrapper les mouches avec du miel! Il serait même plutôt du style citron. Mais je ne t'apprendrai surement pas que les citrons sont des agrumes très utiles pour donner des vitamines! Même s'ils me font grimacer ou grincer des dents!

Et a contrario, j'ai pris avec les années une véritable aversion pour les grands discours œcuménistes sur "l'amour du frère" - parce que j'ai trop vu ce qu'il y avait derrière cette façade peinte...

Alors, à ton tour de me pardonner !
< Demeurons dans la Joie. Prions sans cesse. Rendons grâce en tout... N'éteignons pas l'Esprit ! >

Jean Béziat
Messages : 45
Inscription : jeu. 13 mai 2004 17:27
Localisation : Béarn

l'amour contre l'Amour

Message par Jean Béziat » ven. 14 mai 2004 16:07

Cette maladie pernicieuse qui met en avant l’amour de Dieu pour les hommes, est facilement acceptée par les amis du plaisir (Saint Jean Climaque, ‘’L’Echelle sainte’’ ; 5, 52).

Saint Paul aussi a dit quelque part : Si je cherchais l'amour des hommes, il y a longtemps que je ne serais plus le serviteur du Christ.
Quant à Jean, l'apôtre bien-aimé, il a d'avance cloturé le débat :
Si vous m'aimez, gardez mes commandements (Jn., 14, 15);
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime (Jn., 14, 21);
L'amour consiste à marcher selon Ses commandements (2-Jn., 6).
Bien sûr, l'un des commandements est : Aimez-vous les uns les autres. Mais on oublie un peu trop facilement la suite : comme je vous ai aimés. Sans parler du reste : Je ne suis pas venu apporter la paix, mais la division, ou : Qui n'assemble pas avec moi disperse, ou encore: Nul ne vient au Père que par moi, et enfin : Puisque tu es tiède, je m'en vais te vomir de ma bouche.
Dans l'amour du Christ
Jean

Répondre