Pour une réponse orthodoxe aux besoins spirituels en Europe

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » jeu. 18 août 2005 16:47

Le diocèse de Provence occidentale ! Tiens, pas mal… C’est une entité administrative à proposer à l’heure où l’on discute chez les politiciens du bien-fondé de garder des départements.
Plus sérieusement. Le rivage méditerranéen n’est pas si exceptionnel. Le vrai clivage, en France, c’est entre Paris et la province. Ce côté hargneux dont parle Eliazar, et qui ne date pas d’hier puisque une des premières règles édictées par Clovis à l’usage de ses rejetons, c’est l’interdiction d’entrer en armes à Paris ! Mais qui a fait une capitale (régionale) de cette bourgade de garnison gallo-romaine qu’était Lutèce (littéralement Les Boues, ou L’Embourbée comme a dit le poète) ? Dioclétien, inventeur du totalitarisme appliqué. Qui en a fait une ville impériale ? Julien l’Apostat. Donc l’origine de la « Ville-Lumière », c’est un marécage bourré de moustiques avec quelques pêcheurs de brochet sur une île que le vieux Jules a trouvée pratique pour lancer un pont, d’où une garnison pour le garder et finalement les plus raides et les plus idéologues des empereurs l’élèvent au rang de capitale. Depuis lors, on continue d’y bourdonner pointu façon moustique, de s’y piquer et d’y proclamer des idéologies de préférence tordues. Hélas, la pollution a fait fuir les brochets.
C’est sûr que l’ambiance ne se prête pas à la construction sereine de l’Eglise locale. Et pourtant cette ville folle fut une pépinière de saints : Denis, Eleuthère, Rustique, Geneviève, Clotilde, Marcel, Germain, Aude, Aure, Céline, Bathilde, Maur, Clodoald (Cloud), Séverin, Doctrovée, Eloi, Ouen, Landry, Merry et je dois en oublier quelques uns. Tous venus d’ailleurs, au moins de province ou de l’actuelle banlieue, la plupart repartis ailleurs mais ayant laissé là… comment le dire de façon juste ? le germe ou les prémices de la transfiguration ?
Quant à l’église catho, si elle est en complète déliquescence en France, quid de l’Afrique, des Philippines et de l’Amérique du Sud ? C’est là que l’institution romaine tient et se cramponne, d’où les curés congolais et les bonnes sœurs canaques à Paris. Quid aussi de la vague de conversions aux USA ? Et que recouvrent, concrètement, ces apparentes réussites dont nos médias se sont fait l’écho avec leur habituel discernement (!!!) tant que les paris ouverts sur la succession de JPII faisaient vendre du papier ? Je ne suis pas sûre que la situation française avec ses évêques nestoriens et ses fidèles ignorant l’Evangile soit plus représentative du catholicisme qu’Olivier Clément ou, dans un autre style, Jean François Var ne le sont de l’orthodoxie. Je sais qu’au Québec, il y a aussi pas mal de délires dans les milieux cathos et je suppose qu’on trouverait les mêmes aux USA, mais dans le reste du monde ? Je ne parviens pas à en avoir une idée claire.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Répondre