Ecof

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » lun. 07 mars 2005 16:17

eh oui malheureusement, il n'y a pas d'AOC (Appelation Orthodoxe Contrôlée) dans la loi française... ce qui fait que vous pouvez vous trouver confronté à beaucoup d'appelations deffectives...
ça a la couleur, l'apparence de loin, dès qu'on gratte un peu le crépi, on déchante.
mais sauf erreur, ce n'est pas propre aux chrétiens..
l'Etat français ne semble pas très regardant sur les différents courants musulmans ou juifs... (je dis courant parce que je sais pas si on parle de confession en France pour ces religions).

tiens au passage j'étais hier Blvd Blanqui, c'était étrange c'était dimanche de la vénération de la croix qui était ornée d'une rose, vers la fin les prêtres et les diacres sont allés devant la croix
il y a un prêtre (un barbu! georges, qui se plaignait de n'avoir vu que des clercs glabres, aurait du voir ça! une belle barbe blanche! et un diacre aussi sur les deux avait une barbe) qui a fait une homélie sur le symbolisme de la croix et de la rose, et une allusion aussi au fait que c'était courant d'avoir une rose d'or dans les trésors des cathédrales au Moyen âge. Certes... pourquoi pas

et aussi ils étaient au dimanche de la mi-carême! en fait ils ont le calendrier catholique romain...

enfin, je m'arrête là, mais pour dire l'AOC, ça aurait du bon quand même!!

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

rappel

Message par samuel » mar. 05 avr. 2005 14:31

Communiqué de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France (A.E.O.F.)



Constatant la recrudescence en France de communautés, de groupes
ou de personnes (clercs ou laïcs), , l'Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) qui se prétendent de l'Eglise
orthodoxe

entend dissiper toute confusion à cet égard en précisant ce qui
suit.

L'Eglise orthodoxe confesse une unité doctrinale et sacramentelle,
qui se manifeste de façon ininterrompue depuis son origine jusqu'à
aujourd'hui, dans la fidélité à la foi apostolique. Ceci s'exprime
par sa théologie, son ecclésiologie et sa Tradition, dans la
nature conciliaire de son organisation.
L'Eglise orthodoxe dans le monde est constituée par des
Eglises-soeurs, autocéphales ou autonomes, qui s'assurent d'une
reconnaissance et d'une communion mutuelles, partageant la même
ecclésiologie, confessant la même foi et appliquant le même droit
canonique.
L'organisation canonique définitive des communautés orthodoxes en
France et dans les autres pays se trouvant en dehors des limites
géographiques historiques des Eglises autocéphales, sera examinée
par le Grand et Saint Concile panorthodoxe dont la préparation se
poursuit actuellement. Dans l'attente d'une telle organisation, la
commission interorthodoxe préconciliaire préparatoire, réunie à
Chambésy (Suisse) en novembre 1993, a préconisé la création
d'Assemblées épiscopales
. En application de cette recommandation,
une Assemblée des évêques orthodoxes de France s'est constituée en
février 1997, succédant ainsi au Comité interépiscopal orthodoxe
créé en 1967. C'est pourquoi l'Assemblée des évêques orthodoxes de
France est canoniquement la seule habilitée à représenter
l'orthodoxie et à manifester l'unité et la canonicité de l'Eglise
orthodoxe en France.
Ainsi, toute personne (clerc ou laïc), groupe ou communauté se
prétendant être "chrétien orthodoxe" ou s'attribuant cette
appellation sans être en communion avec l'Assemblée des évêques
orthodoxes de France ne peut se prévaloir d'un statut canonique
orthodoxe dans ce pays. Par conséquent l'Assemblée des évêques
orthodoxes de France ne peut être tenue responsable de leurs
agissements et / ou déclarations.
Aussi, et afin d'éviter toute confusion ou amalgame dans l'opinion
publique, l'Assemblée des évêques orthodoxes de France
invite-t-elle les médias à se renseigner auprès d'elle sur le
statut canonique de toute communauté, groupe et / ou personne
(clerc ou laïc) se réclamant de l'orthodoxie en France.

Pour l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

Le 1er avril 1999

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » mar. 05 avr. 2005 16:57

L'Eglise orthodoxe dans le monde est constituée par des
Eglises-soeurs, autocéphales ou autonomes, qui s'assurent d'une
reconnaissance et d'une communion mutuelles, partageant la même
ecclésiologie, confessant la même foi et appliquant le même droit
canonique.
Les évêques de l'AEOF ne sont donc pas fondés à appeler "Eglise soeur" la communauté catholique romaine qui elle même a déjà clarifié sa position sur cette appellation galvaudée et qu'elle restreint de son côté aux "Eglises" soumises au pape. On se demande alors pourquoi Mgr Emmanuel au nom de l'AEOF se complaît si souvent dans cette dénomination à l'égard des autorités ecclésiastiques romaines. On ne joue pas de violon sans archet.

Dans l'attente d'une telle organisation, la
commission interorthodoxe préconciliaire préparatoire, réunie à
Chambésy (Suisse) en novembre 1993, a préconisé la création
d'Assemblées épiscopales. En application de cette recommandation,
une Assemblée des évêques orthodoxes de France s'est constituée en
février 1997
Une "préconisation" d'une commission préconciliaire n'a pas de valeur canonique. Par ailleurs, on se demande pourquoi le président de l'AEOF n'est pas élu à ce poste par l'ensemble des évêques qui composent la dite Assemblée et pourquoi faut-il que ce soit systématiquement à l'évêque de la métropole grecque parachuté par Constantinople et que revienne cette fonction.

Feu l'archevêque Serge délarait qu'il fallait considérer l'AEOF non pas comme une instance canonique mais comme un club de rencontre épiscopal dont il déplorait l'absentéisme permanent et significatif de ses membres. Je ne sais si cette désertion des réunions internes au "club" a cessé depuis son décès, mais nous voyons tous les jours que cette organisation ne fonctionne pas et nous en subissons les rivalités internes. La canonicité n'est pas un "statut" qui s'invente. Elle est la Vie de l'Eglise et il n'y a pas de succédané.

Nous attendons la constitution d'un véritable synode de France selon l'ecclésiologie orthodoxe. Seul un tel synode pourra se prévaloir de canonicité. En attendant les ecclésioles fleurissent sous une rosée suicidaire et c'est le printemps toute l'année.

Georges Papathanassios
Messages : 74
Inscription : ven. 28 janv. 2005 12:12

Message par Georges Papathanassios » mar. 12 avr. 2005 15:40

Le papier du "Conseil épiscopal" écofien présente une bien étrange analyse, n'ayant que peu de rapports avec le droit canon et l'ecclésiologie orthodoxe. Les arguments particulièrements capilotractés qu'il avance tentent de se baser sur le droit associatif, l'antériorité, ou le soi-disant nombre de "paroisses". Et surtout sur un déni de la réalité.

Il était loisible à l'écof de faire appel de cette déposition en 93. Mais rien. Non plus qu'en 2000, en réponse à l'avis d'expertise canonique qui met les points sur les i confirmant que interdit de fonction épiscopal revient à être déposé. Il rappel alors l'aggravation de la situation par la poursuite de la fonction épiscopale déchue, et surtout prend en compte, dans son commentaire, la découverte du mariage de "l'évêque" depuis 95. L'ex-évêque répond au Patriarche qu'il ne porte pas plainte de cet avis !

En 93 chaque prêtre fut par courrier personnellement averti de l'interdit qui frappait l'évêque Germain, et la disparition de l'éveché roumain "sui generis" qui s'en suivait.

Les motifs, de discipline, de foi, d'ecclésiologie, de liturgie...sont abondemment rappelés, et mieux, furent exprimés et contresignés par des délégations de l'écof maintes et maintes fois, dans des protocoles conditionnant la poursuite de l'existence de l'évéché français au sein du Patriarcat au respect d'engagements fermes, chaques fois violés.
Pour mémoire:

"Par conséquent vous avez été maintes fois invité par le patriarcat Roumain de participer, accompagné par vos collaborateurs, à des discussions dans le cadre de diverses commissions synodales. Chaque fois ont été dressés des protocoles et vous avez signé des engagements et des déclarations (1974,1976, 1978,1979, 1982, 1985, 1987, 1988, 1989, 1990), stipulant que vous allez vous intégrer dans l’orthodoxie universelle. Vous les avez cependant chaque fois ignorés et transgressés sciemment, faisant preuve de désobéissance et d ‘insoumission. " (déposition de 93).

On est bien au delà des 2 ou 3 convocations adressées par des évêques que réclament les canons !

Et en cas de contestation de la forme de cette déposition, l'appel devait être fait à être entendu physiquement devant un Tribunal ecclésiastique roumain. Il n'en fut rien, nous le savons.

Rappeler qu'en 36 un décret russe créait une "Orthodoxie occidentale" n'a pas d'impact, quant on sait de plus que ce Patriarcat fut quitté, des sanctions déja prises etc...Que les statuts 1905 n'aient pas été altérés, n'est pas un gage de canonicité, qu'il reste des fidèles dans l'écof non plus.
Nier la déposition de l'évêque Germain et la vacuité de tous les actes sacramentels accomplis depuis 93 au sein de cette communauté ne change en rien la réalité.

Et celle-ci se traduit par le fait que l'écof n'est en communion avec aucune Eglise Orthodoxe, car elle est hors de l'Eglise Orthodoxe, bien que confessant la foi orthodoxe.

samuel
Messages : 93
Inscription : mer. 17 nov. 2004 13:11

Message par samuel » ven. 15 avr. 2005 11:59

Mon opinion et analyse personnelle:

D'ailleurs, rien ne nous indique vraiment qu'il n'y ai pas eu de procès canonique, ni même de convocations infructueuses audit procès.

Nous apprenons dans les documents de l'ECOF que depuis 91 cette dernière s'attendait à des sanctions, d'où la demande (refusée) d'exeat faite par l'evêque.

L'exposé des motifs de la déposition semble commencé dés 74, et réitéré lors de chaque protocole, signé par l'ECOF (donc les faits incriminés sont reconnus) et enfin dans l'acte de 93, résumés il est vrai.

Une Eglise a parfaitement le droit de retirer de sa juridiction un diocèse, dont l'évêque est déposé, ou d'en redessiner les frontières.

En l'absence de plaintes, appels, procédures, (et pourtant en 2001 l'ECOF s'est engagée dans un procès civil) la décision canonique de l'Eglise Roumaine est acceptée et reçue par toutes les Eglises Orthodoxes (voir par exemple l'attitude de l'Eglise Serbe).

Le mariage postérieur (95) de l'ex-évêque ne fait qu'aggraver sa situation personnelle, ajouttant une imposibilité canonique de plus a l'exercice de l'épiscopat déja interdit.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » ven. 15 avr. 2005 16:35

d'autant qu'après l'avoir épousée en cachette, il l'a répuidée... donc en premier déposé, et pour conclure en apothéose excommunié!

ben ça c'est un poumon occidental de tuberculeux si vous voulez mon avis (en réponse à Pie XII et son poumon à l'Occident, et l'autre à l'Orient)

Jean-Louis Palierne
Messages : 1044
Inscription : ven. 20 juin 2003 11:02

Message par Jean-Louis Palierne » ven. 15 avr. 2005 23:09

Le 19 janvier dernier, hilaire nous donnait une information sur laquelle nous avons eu toute une discussion :
Dernière info paru dans le journal de l'ECOF: départ d'une délagation pour la grèce le 2 mai.

d'après la chancellerie de l'archevêché d'Athènes, un rapprochement pouvant conduire à une reconnaissance canonique est en cours...

l'Archevêque Christodoulos et Monseigneur Hardy sur la même photo!
Eh bien il semble que l'ÉCOF ait plusieurs fers au feu (comme depuis toujours d'ailleurs). De Prague il semble l'Église de Tchéquie et de Slovaquie s'apprête à accueillir fraternellement l'ÉCOF, et en particulier à lui fournir le saint Chrême. Cela devrait avoir lieu prochainement. J'attends des précisions.
Jean-Louis Palierne
paliernejl@wanadoo.fr

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 16 avr. 2005 8:33

l'église tchèque et slovaque ? quelle surprise...

ils ont des évêques à ordonner à l'ECOF? Germain accepterait d'autres évêques ? Il n'y a pas un moine digne de ce nom... à moins qu'ils fassent des évêques mariés, ou que certans prêtres poussent leur femme dans les escaliers?

l'AEOF accepterait elle de ce fait Germain dans son assemblée ?

la réception éventuelle du St Chrême rendrait elle caduque sa déposition? effacerait son mariage-répudiation, ses liens avec les milieux ésotéristes sa tendance au tricot thomisme?

remarquez qu'il est plus facile de faire un pélerinage en civil à Prague qu'au Mont Athos!

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 16 avr. 2005 9:02

pour les personnes qui souhaiteraient transmettre un dossier canonique sur l'ECOF :

Eglise orthodoxe des Terres tchèques et de Slovaquie

Central Ministry of the Orthodox Church
Delostrelecka ul. 7 - 160 00 Prague 6
P.O. Box 655 - 111 21 Prague 1
tél : + 420/2 - 24 916 69 - fax : + 420/ 2 - 24 313 137
site : http://www.pravoslav.gts.cz
Sa Béatitude Dorothée, archevêque de Prague,
Métropolite de toutes les terres tchèques et de Slovaquie

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » sam. 16 avr. 2005 9:21

Ecof: Un tchèque sans provision.

Jean-Louis Palierne
Messages : 1044
Inscription : ven. 20 juin 2003 11:02

Message par Jean-Louis Palierne » sam. 16 avr. 2005 9:39

hilaire a écrit :ils ont des évêques à ordonner à l'ECOF? Germain accepterait d'autres évêques ? Il n'y a pas un moine digne de ce nom... à moins qu'ils fassent des évêques mariés, ou que certans prêtres poussent leur femme dans les escaliers?
Oui, ils ont des évêques à faire ordonner. Il y en a qui font signer par leurs épouses une promesse de séparation pour le cas ou monsieur serait élu évêque.

L'espoir de reconnaissance canonique est si réel que des prêtres qui s'étaient éloignés de l'ÉCOF vers d'autres groupes cherchent à y revenir.
Jean-Louis Palierne
paliernejl@wanadoo.fr

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 16 avr. 2005 10:48

Antoine, le coup du Tchèque sans provision, c'est excellent! et les ornements pour une éventuelle ordination: blancs... un tchèque en blanc ! pour le Saint Chrême touchons du bois allez... un tchèque en bois... bon je m'arrête là.

mais, répudier sa femme c'est l'excommunication normalement.. pas l'ordination épiscopale !

jean françois var évêque il y aurait de quoi tousser ! le Grand Aumônier du Grand Prieuré des Gaules Evêque de l'Eglise Catholique Orthodoxe de France via un Tchèque sans provision ! j'ai du mal à l'imaginer concélébrant avec le Métropolite Joseph ou Daniel

Tchecof, nouvelle Eglise du Sol de France, une pièce inédite. Remarquez il a écrit les 3 soeurs, ça sera peut être le nom du premier monastère!
autre élan prophétique, Tchekov est venu se soigner en France car il était atteint de tuberculose, quand je vous disais que le poumon occidental était un poumon de tubar!!

les anciens prêtres de l'ECOF, passés dans l'Eglise, retourneraient dans le giron Ecofais? quelle d'écofiture! il faudrait un exéat pour cela non (là je parle des sérieux pas des pilleurs) à moins que les néo coptes et autres Uacoriens revirent dans leurs premiers travers... Alphonse Goettman Evêque? Michel Mendes?

vous parlez d'un brochette! Les Trois Soeurs version Tchecof: Goetmann, Mendès, Var !!!!!!! ah ben elle serait belle l'autocéphalie! comment ça pourrait cohabiter avec le reste de l'orthodoxie?

Jean-Serge
Messages : 340
Inscription : mer. 14 juil. 2004 12:19
Localisation : Ile de France

Message par Jean-Serge » sam. 16 avr. 2005 11:04

Jean-Louis Palierne a écrit : Eh bien il semble que l'ÉCOF ait plusieurs fers au feu (comme depuis toujours d'ailleurs). De Prague il semble l'Église de Tchéquie et de Slovaquie s'apprête à accueillir fraternellement l'ÉCOF, et en particulier à lui fournir le saint Chrême. Cela devrait avoir lieu prochainement. J'attends des précisions.
Accueillir ainsi l'ECOF, sans visite sur place, sans enquête... C'est un peu léger comme attitude...(si les choses se déroulent de la sorte). J'espère qu'ils ne se feront pas berner comme des débutants et prendront la peine de varier leurs sources d'information. Cela dit il me semble que ce petit monde bruisse des rumeurs les plus folles. La dernière en date ne disait-elle pas que l'UACORO serait reçue dans l'Eglise serbe et qu'elle fusionnerait alors avec l'ECOF (avant de lancer une OPA sur l'Eglise celtique avec un apport de fonds de la part de Vassula Ryden)?

Pour la question du mariage, je pense que canoniquement parlant, si les conjoints sont d'accord pour se séparer et embrasser la vie monastique, l'ordination épiscopale peut avoir lieu... Avec quatre évêques, l'ECOF pourra proclamer ainsi son autocéphalie...
Priidite, poklonimsja i pripadem ko Hristu.

Claude le Liseur
Messages : 4154
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » sam. 16 avr. 2005 12:16

L'Eglise orthodoxe de Tchéquie et Slovaquie est une Eglise fantôme, qui ne doit son autocéphalie prématurée qu'à des manoeuvres politiques de l'Union soviétique après la deuxième guerre mondiale et qui a complètement renié l'héritage considérable de saint Gorazd de Prague.

Elle est tout à fait susceptible de recevoir l'ECOF dans son sein, ne tenant pour rien la déposition et l'excommunication de Mgr Germain. Je pense même qu'elle verrrait là une occasion de nuire aux patriarcats de Constantinople et de Roumanie.

Après tout, l'Eglise orthodoxe de Tchéquie et Slovaquie a fait des choses encore plus extraordinaires et anti-canoniques à Lausanne l'année dernière. Le diocèse de Brno aura ainsi puissamment contribué à ridiculiser l'Orthodoxie auprès du public vaudois. Mais, puisque cela nuisait à Constantinople, le but était atteint.

Nous ne pouvons placer notre espoir que dans des protestations fermes des Eglises de Constantinople, de Serbie et de Roumanie auprès de l'Eglise de Tchéquie et Slovaquie, protestations qui auraient suffisamment d'ampleur pour la faire reculer. Je pense que, plutôt que de s'adresser à l'Eglise de Tchéquie et Slovaquie qui sait pertinemment ce qu'elle fait, il faut transmettre le dossier au métropolite Emmanuel, au métropolite Joseph et à l'archevêque Lucas qui sont les représentants des trois patriarcats cités plus haut au sein de l'Assemblée des Evêques orthodoxes de France.

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 16 avr. 2005 12:27

d'autant que ce que disais Jean LouisPalierne sur les velléités de retour de certains prêtres à l'ECOF du fait de cette arrivée inespérée de Saint Chrême, les concerne au plus haut point.

quelle est cette ridiculisation de l'orthodoxie que vous évoquez ?

Répondre