Ecof

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » ven. 25 août 2006 17:31

ainsi donc chère anne geneviève, vous ne risquez pas d'être en odeur de sainteté écofienne, au même rang que le curé d'ars, jeanne d'arc, louis IX, françois d'assise, où d'être icônisé telle thérèse de lisieux. Mince !

pour ce qui est de votre présence ici sur ce forum, effectivement ça doit en faire écumer plus d'un, mais bon, c'est pas de notre faute si l'ECOF n'est pas orthodoxe, que son prétendu évêque ne trompe plus personne (ou de moins en moins de monde)...

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » ven. 25 août 2006 18:45

Cela n'en fait écumer qu'un ou deux, à ma connaissance. Mais ce n'est pas grave. Je peux me passer d'auréole en plastique moulé !
L'ECOF, c'est mon passé. J'en ai reçu de bonnes choses que je ne renie pas. J'en ai aussi reçu de plus douteuses, je n'hésite pas à le dire en ce cas. Je n'ai pas de détestation "en bloc" ou à l'aveugle, même pas en ce qui concerne l'ex-évêque Germain. Au fait, c'est lui le "on" de mon post précédent. Je suis sévère avec sa position anti-canonique, j'ai comme les autres souffert à cause de ses errements, je n'oublie pas ce qu'il y a pu avoir de positif à travers lui malgré tout.
Rien n'est simpliste dans cette histoire mais il y a beaucoup de souffrance et qui dure.
L'ECOF a été orthodoxe dans son enseignement, quoi qu'en ait dit Michel Philippe Laroche, et canonique jusqu'en 93 et de cela je ne démordrai pas ; d'ailleurs tout le monde le reconnaît puisque prêtres et diacres ont été accueillis en tant que tels. Après 93, c'est un clivage, une déchirure qui s'est faite progressivement, qui a abouti à la rupture de 2001 et finalement à l'intégration de petites paroisses francophones soit dans la métropole roumaine, soit dans le diocèse serbe ou ailleurs encore, selon les lieux et les proximités. Depuis 2001, en le voyant d'un peu loin, à vrai dire, j'ai l'impression que l'ECOF résiduelle est une structure qui se survit mais comme une coquille vide ou trouée et qui ne peut tenir qu'en se repliant dans une mentalité d'assiégés, d'où ces grandes affirmations sur le site. Qui perd aussi peu à peu ce qui y restait d'orthodoxe, comme une eau de source diluée dans un fleuve aux eaux mêlées. C'est surtout très triste. Je n'ai pas vraiment envie de prolonger l'ironie.
Par contre, ma présence sur le forum est approuvée et encouragée par ceux qui sont sortis de l'ECOF.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Claude le Liseur
Messages : 4078
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Message par Claude le Liseur » sam. 26 août 2006 11:56

Peut-être qu'on s'étale sur l'hétérodoxie de l'ECOF pour ne pas parler de l'hétéropraxie de certains évêques bien orthodoxes et bien canoniques.

Et, à tout prendre et n'en déplaise, Louis IX de France, qui, jusqu'à sa mort, empêcha Charles d'Anjou et la Papauté de réaliser l'attaque projetée contre la Ville bénie de Dieu de Constantinople, me semble bien plus proche de l'Orthodoxie que ceux qui traînent dans la boue à longueur de journée le patriarcat oecuménique, fussent-ils évêques prêts à bénir n'importe quoi, pourvu que cela fût hostile à Constantinople.

Que Dieu leur soit juge.

Et qu'Il préserve l'ordre canonique contre toutes les tentatives impérialistes et mondaines de renverser la τάξης.

"Que celui qui a des oreilles entende!" (Mt 11, 16).

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie » dim. 27 août 2006 18:17

Pour moi, je parle des problèmes de l'ECOF dans un unique but: aider à la prise de conscience de ses membres.

Absolument pas pour masquer les actions d'évêques canoniques qui poseraient question.

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » mar. 29 août 2006 11:53

Mon cher Glicherie, ce souci pastoral vous honore mais dans les faits il rate son but. Vos interventions sont perçues non comme une invite à la métanoia mais comme une hostilité obsessionnelle disproportionnée et systématique, et cela même par des gens qui ont quitté l'ECOF depuis des années et me demandent régulièrement : "Mais qu'est-ce qu'on lui a fait, à ce Glicherie ? Pourquoi est-ce qu'il s'acharne comme ça ?" Et c'est peut-être parce que c'est très souvent vous qui relancez ce fil ou donnez des nouvelles comme celle de l'ordination d'Irénée Luz. J'avoue que j'ai eu la même impression négative jusqu'à ce que notre dialogue en mp me révèle votre réel souci d'accueil et d'aider au retour à l'Eglise. Donc c'est une question de langage et de méthode. J'ajoute que ceux qui me font ces réflexions ne sont ni oecuménistes ni particulièrement "modernistes". Il y a peut-être une méthode à revoir.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie » mar. 29 août 2006 13:52

Ce que vous me dites m'attriste. Hélas je n'ai ni le talent, ni les connaissances, ni la subtilité d'un Jean Louis Palierne ou lecteur Claude pour faire passer le message que j'aurai souhaité.
Je m'excuse aussi de blesser des anciens de l'Ecof qui l'ont aimé, dont c'est l'histoire...m'adressant plus à des personnes comme "Innocent" qui nous écrivait mener un combat au sein de l'Ecof pour son retour à l'Orthodoxie canonique, ou d'autres encore dans l'ambiguité, et j'ai cru que rappeler des faits canoniques régulièrement serait utile. A cet effet j'ai posté aussi les appels à la pénitence des évêques Seraphim et Athanase.

J'entend que je les ai assénés brutalement et compulsivement, et le déplore.


Pardonnez moi et priez pour moi.

Jean-Louis Palierne
Messages : 1044
Inscription : ven. 20 juin 2003 11:02

Message par Jean-Louis Palierne » mar. 29 août 2006 15:57

Ce qui m’étonne dans votre façon de parler de l’ÉCOF, Anne Geneviève, c’est qu’alors que vous pensez avoir bien connu l’ÉCOF vous semblez ignorer la quantité énorme de personnes qu’elle a blessées, parfois même cruellement, et même brisées après les avoir grugées. Je pense à tous ces gens dont on a stoppé net, comme gazé, l’élan spirituel, sans oublier les familles brisées, divisées contre elles-mêmes, les enfances gâchées et sans oublier les situations cassées et les spoliations. Il me semble qu’en réalité vous ne connaissez que très peu de choses sur ce qu’a été la trop longue imposture de l’ÉCOF.

Il m’arrive de rencontrer parfois, le plus souvent très loin de l’ÉCOF, des gens qui s’intéressent à l’Orthodoxie, qui discutent et posent des questions et puis tout à coup un blanc dans la conversation, une gêne et la question : mais est-ce ce que vous connaissez ce machin bizarre dans le XIIIème, j’y suis passé par hasard, j’ai vu un peu, j’ai lu un peu, j’ai posé des questions, puis j’ai tourné le dos. Est-ce que c’est sérieux ? Les gens qui parlaient ainsi, eux au moins ont eu le bon réflexe assez rapidement pour n’en pas subir de dommages. Mais il y en a qui y ont laissé beaucoup de plumes. Il y en a qui ont sombré dans la folie, dans le désespoir, et jusqu’au suicide. Si vous voulez en parler, posez des questions, fouillez des placard.

Beaucoup de drames se sont succédé. Beaucoup de gens ignoraient ce qui s’était passé la veille, et n’ont pas su ce qui se passait le lendemain de leur départ. Il y a d’ailleurs beaucoup de choses dont on ne peut pas parler.

J’y ai passé un peu de temps, un peu trop sans doute, et depuis mon départ le hasard des choses a fait que j’ai appris beaucoup de choses qui s’étaient déroulées peu avant mon passage, ou longtemps avant, mais aussi après et parfois longtemps après. J'ai fait la connaissance, sans le chercher, de gens qui avaient fait partie du groupe fondateur, mais aussi de gens qui y ont joué un rôle après mon passage. Beaucoup de choses s’y sont passées, parfois comiques, le plus souvent tragiques, mais toujours douloureuses. Personne ne peut dire combien de prêtres ont été ordonnés.

Je crois que, heureusement le pouvoir de séduction de cette chose étrange est épuisé, elle se vide peu à peu de son contenu, ne recrute pratiquement plus de nouvelles victimes, mais comprenez que maintenant encore il y a des gens qui n’ont pas su en guérir.

Je pense que vous ignorez la plus grande partie de ce qui s’est passé là-bas.
Jean-Louis Palierne
paliernejl@wanadoo.fr

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » mar. 29 août 2006 18:01

Je crois avoir écrit en toutes lettres :
Rien n'est simpliste dans cette histoire mais il y a beaucoup de souffrance et qui dure.
Donc ne m'accusez pas de n'avoir rien vu, rien compris. Je sais beaucoup plus que je ne dis, beaucoup de choses dont je ne parle pas parce que ce sont les histoires des autres et qu'il ne m'appartient pas de les étaler. J'en ai dit assez sur un autre fil. J'ai fini par me décider au bout de plusieurs mois à répercuter à Glicherie un écho revenu à mes oreilles pour dissiper un malentendu qui le concerne. Je l'ai fait sur ce fil car l'occasion m'en était donnée et je sais que les gens en question le lisent. Point barre.

Mais puisque vous avez l'air de me prendre pour une oie blanche, je vous rassure : j'ai soulevé les jupons de l'ECOF et j'ai vu qu'elle avait quelques dessous d'une propreté douteuse. Ou plus exactement, je sais à peu près qui a fait quoi, y compris dans l'ordre financier. Mais je me demande aussi quelle Eglise résisterait à l'examen si on faisait la liste de tous les pécheurs notoires ou secrets qu'elle a un jour abrités et de leurs turpitudes. J'ai lu sur ce forum même d'autres douleurs et d'autres questionnements. J'ai eu par ailleurs quelques échos d'amis du milieu diplomatique et/ou politique et j'en ai appris de belles sur d'autres instances orthodoxes dans le monde et d'autres personnages. Et alors ?
J'ai aussi des notions d'histoire de l'Eglise et c'est plus souvent celle des violences, des lâchetés, des péchés humains trop humains qu'une exposition d'icônes et de vitraux.
Ce qui me transperce, m'ébahit, me jette face contre terre, c'est que Dieu malgré tout cela n'abandonne pas la partie et que l'Eglise reste en même temps et au travers de la liturgie une réalité divino humaine, corps du Christ, interface par quoi l'humanité est travaillée dans ses ultimes profondeurs.
A l'ECOF d'avant 93, ne vous déplaise, j'ai vu les deux. L'abîme des turpitudes et les eaux de feu de l'amour divin.
Séduction ? Il y a plus confortable pour séduire !
Après, j'ai vu progressivement se vider de la Présence, se cliver... Rien n'a été simple et j'avais assez le sens de mes responsabilités pour que l'interrogation soit quotidienne. Comment pouvez vous croire un instant que j'aie pu côtoyer la douleur sans la partager ?
Pourtant, j'essaie aussi d'être juste. Il y a eu beaucoup de souffrance, il y en a encore mais il y a eu aussi joie et prière, transmission théologique. L'ECOF a aussi par delà tout ce tragique dont vous parlez joué un rôle de sas vers l'orthodoxie, non négligeable.
Vous dites y avoir passé peu de temps. Moi, j'y ai passé beaucoup de temps, assez pour en voir à peu près toutes les facettes.

Bon, vous me faites me déboutonner et j'ai horreur de ça, j'arrête.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » mer. 30 août 2006 18:58

eh bien si on passe par là autant remercier nestorius et autres fomenteurs d'hérésies qui sont autant d'occasions pour l'Eglise de se réunir en concile oecuménique.

merci aux prostituées, aux assassins, aux voleurs et aux adultères et aux menteurs d'exister comme ça on peut les pardonner.

merci à moi, d'être pécheur à chaque instant...

merci au monde d'être monde quoi !

comme cela on peut tous apprendre la grâce du pardon les uns des autres sur un pied d'égalité.

ô merveille de l'état de pécheur !

ô mystère de l'Esprit qui sanctifie tout et tous...

Ploscaru Mihaela
Messages : 192
Inscription : lun. 01 mars 2004 17:05
Localisation : BOURGES 18 FRANCE

ECOF

Message par Ploscaru Mihaela » jeu. 31 août 2006 10:19

nous avons fait un passage par l'Ecof et Anne Gneviève a raison...aussi venant de Roumanie et ayant vécu ce qui s'y passait au niveau écclésiale il y aurait EEEnormèment à dire et redire; toutefois de l'Ecof, je n'ai pas connu de gens Véritablement blessée ou défigurée dans leur réelle et profonde intégrité, un moment oui, sur le coup peut-être quelque chose, mais enfin comme le blessé sur la route Le Christ en son Eglise accueillante( parfois pas si vite, tout de suite,) a Pu verser l'huile de sa miséricorde et nous désaltérer à nouveau du Vin Divin, et l'épreuve moins pour moi que pour mon époux qui y a perdu beaucoup nous et lui reste une joie reçue même ainsi de la Divine providence d'une "humiliante" et heureuse pédagogie ; fraternnellement en Christ Mihaela

Glicherie
Messages : 365
Inscription : ven. 18 juin 2004 14:41

Message par Glicherie » jeu. 31 août 2006 10:47

Comme Jean-Louis, j'ai rencontré beaucoup de gens très blessés, des différentes "époques" de l'Ecof (avant 93, 2000, après), certains ne s'en sont jamais remis, d'autres ont perdus la foi, d'autres s'en tirent bien.

Certains même n'ont visiblement pas été touchés, et c'est tant mieux.

L'Ecof s'inscrit dans l'histoire d'un grand nombre de francophones venus à l'Orthodoxie, et nul ne prétend qu'elle ne leur a légué que du négatif.

Les interventions faites sur ce fil visent principalement à démontrer objectivement, factuellement, en quoi elle n'est plus reconnue comme canonique depuis 1993 par l'Eglise Orthodoxe, et ce documents à l'appui.

De même sont fournis des lectures différentes de certaines sources citées par les tenants actuels de l'Ecof pour justifier leur positions (position du P.Schmemann ou Mgr Kallistos sur le rite occidental...).

Je regrette que la fréquence, la maladresse de mes écrits etc...ai pu passer pour de l'acharnement malveillant et ai blessé des personnes (qu'elles aient la bonté me pardonner!).

Ploscaru Mihaela
Messages : 192
Inscription : lun. 01 mars 2004 17:05
Localisation : BOURGES 18 FRANCE

ECOF

Message par Ploscaru Mihaela » jeu. 31 août 2006 14:54

cher Glicherie, nous comprrenons et apprècions votre intervention, c'est vrai, parfois ici ou là, 'un ou l'autre semble un peu abrupte en son expression mais tout autant un message ne peut donner facilement toute la palette expressive de nos penseés que nous aurions pu exposer autrement lors d'une conversation orale et en vis à vis, merci donc à Anne-Geneviève et merci à Glicherie. Mihaela et Daniel

Jean-Louis Palierne
Messages : 1044
Inscription : ven. 20 juin 2003 11:02

Message par Jean-Louis Palierne » jeu. 31 août 2006 18:24

On ne peut pas se promener une rose à la main et dire je ne m’attarde pas sur les petites méchancetés. Je crois qu’il faut être net : beaucoup de gens ont constaté des choses inacceptables. On ne peut pas être précis parce qu’on ne peut pas donner de noms, mais l’inacceptable est inacceptable, encore plus quand il est commis de sang froid, par des ruses et des calculs intelligents, avec l’autorité du pouvoir spirituel, et sans aucun souci des douffrances causées. C’est Dieu qui jugera, mais le manque de lucidité est aussi une faute.

J'ai connu à l'ÉCOF des gens qui ont aidé à des choses inacceptables sans y voir de mal. En toute candeur. J'ai appris depuis qu'ils avaient ) leur tour des victimes. Par le plus grand des hasards j'en ai rencontré un récemment dans la rue. Il m'est tombé dans les bras : Ah Jean-Louis, si je t'avais écouté !

Eh bien je crois qu'on n'a pas le droit d'être naïf.
Jean-Louis Palierne
paliernejl@wanadoo.fr

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » ven. 01 sept. 2006 14:38

Hilaire :

Le bx Augustin, que je n'apprécie guère par ailleurs, disait : "heureuse faute qui nous a valu un tel Rédempteur." Il ne faisait évidemment pas l'apologie du péché mais de l'amour divin. Je n'ai rien dit d'autre sinon que nous sommes tous pécheurs et qu'en grattant bien, on va trouver dans toutes les Eglises locales des escrocs, des voleurs, des libertins, etc. Sauf que ce n'est pas leur présence qui fait que l'Eglise est Eglise.
Le Christ seul est sans péché.
Le Christ.
Même pas le patriarche...!!!

Et péché pour péché, je préfère voir ce qui se passe en moi que parler des turpitudes des autres, eussent-ils (eu) des responsabilités à l'ECOF et fût-ce pour en plaindre les victimes. Cela ne veut pas dire que je suis aveugle, Jean Louis, je le répète.

Bien entendu, l'ECOF n'est plus canonique depuis 1993. Mais je pense qu'à la 17e page, c'est devenu évident pour tous les lecteurs du forum.
Glicherie a compris, ceux à qui s'adressait le message ont compris, est-ce qu'on peut passer autre chose ? Merci.
Je propose qu'on ne ranime ce fil qu'en cas d'événement grave.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

hilaire
Messages : 297
Inscription : mer. 19 janv. 2005 13:26

Message par hilaire » sam. 09 sept. 2006 12:50

c'est pas moi qui le dit....(c'est tiré du site de l'Institut Saint denis):

Allocution du Doyen de l'Institut
(séance de clôture de l'année académique : 28 juin 2006) 1

Le bilan de cette année est clair et sévère : le nombre des étudiants va décroissant. Il faut l’affirmer brutalement et ne pas faire semblant de ne rien voir. Ce qu’il nous faut aussi observer, c’est une certaine baisse de fréquentation de notre Église. Or, il y a entre l’Église et l’Institut un lien organique qui féconde l’un par l’autre, et réciproquement. C’est un constat. Et je me garderai de toute analyse, dont on ne fera pas éternellement l’économie pourtant ; mais il n’est pas ici de saison de s’y livrer.

bon sinon juste pour l'anecdote, quand vous ouvrez la page du site il y a un lien avec un casino en ligne... l'ECOF aurait elle des soucis d'argent, à moins qu'il s'agisse d'un probléme de fond, fonds....

Répondre