Orthodoxie en Suisse, 1990-2000

Copier / Coller ici les messages de l'ancien forum

Modérateur : Auteurs

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Orthodoxie en Suisse, 1990-2000

Message par Antoine » jeu. 31 juil. 2003 12:35

Date : 20.05 13h09
auteur : lecteur Claude


En réponse à une demande d'Eliazar, voici les effectifs des personnes qui se sont déclarées de confession orthodoxe (les statistiques fédérales comptent aussi les non-chalcédoniens dans cette rubrique) au recensement suisse de 2000:

Zurich 29'592 (2,37% de la population résidante du canton)
Berne 9'153 (0,96%)
Lucerne 7'801 (2,23%)
Uri 525 (1,51%)
Schwytz 2'758 (2,14%)
Obwald 464 (1,43%)
Nidwald 418 (1,12%)
Glaris 873 (2,29%)
Zoug 2'620 (2,62%)
Fribourg 1'961 (0,81%)
Soleure 3'561 (1,46%)
Bâle
-Ville 4'783 (2,54%)
-Campagne 3'336 (1,29%)
Schaffhouse 1'712 (2,33%)
Appenzell
-(demi-canton autrefois protestant d'Appenzell Rhodes Extérieures)
1'568 (2,93%)
-(demi-canton autrefois catholique d'Appenzell Rhodes-Intérieures.)
215 (1,47%)
Saint-Gall 12'709 (2,81%)
Grisons 2'929 (1,57%)
Argovie 11'523 (2,10%)
Thurgovie 3'924 (1,71%)
Tessin 7'236 (2,36%)
Vaud 10'560 (1,65%)
Valais 3'092 (1,14%)
Neuchâtel 1'102 (0,66%)
Genève 7'166 (1,73%)
Jura 270 (0,40%)

Total 1990: 71'501 (1% de la population totale) dont 8'618 Suisses (0,2% de la population suisse) et 62'883 étrangers (5% de la population étrangère)
Total 2000: 131'851 (+ 84,4%) (1,8% de la population totale) dont 28'936 Suisses
(+ 235,8%) (0,5% de la population suisse) et 102'915 étrangers (+ 63,7%) (6,9%
de la population étrangère)

Ces chiffres - bons en apparence - ne doivent pas faire illusion.
L'administration fédérale est forcée d'enregistrer comme orthodoxe quiconque se
déclare orthodoxe. En réalité, l'augmentation de la population orthodoxe est due
à un afflux de réfugiés serbes pendant la guerre de Yougoslavie, qui -
contrairement aux réfugiés arabes évoqués par Eliazar à propos du Canada - ne
sont plus orthodoxes dans leur immense majorité (on estime que moins d'un tiers
des Serbes et un quart des Monténégrins sont baptisés). Arrivés en Suisse,
beaucoup se sont indiqués comme orthodoxes au recensement, parce que c'était
l'héritage culturel de leur famille, mais sans que cela corresponde à une
appartenance religieuse. Il semblerait qu'en fait le nombre des baptisés
orthodoxes (et préchalcédoniens) en Suisse ne dépasse pas les 60'000, bien en-
dessous du chiffre du recensement.
La Suisse est l'un des pays occidentaux où l'Eglise orthodoxe se veut le plus
comme une Eglise étrangère: pas de coordination entre les différentes
juridictions, pratiquement pas de célébrations en allemand, français ou italien,
pas de publications, pas de monastères, pas de témoignage. L'augmentation du
nombre d'orthodoxes de nationalité suisse est due uniquement aux
naturalisations; le nombre des citoyens suisses convertis ne dépasserait pas les
200 (et encore nombre d'entre eux sont en fait des Suisses issus de la 2ème
génération de l'immigration française et italienne en Suisse romande).
De plus, la pratique religieuse est extrêmement faible, sauf chez les Grecs et
les Coptes.
Tout ceci explique que la présence orthodoxe en Suisse soit en fait beaucoup
moins significative qu'en Belgique ou en France, malgré des chiffres qui
pourraient laisser supposer le contraire.
Dernière édition par Antoine le jeu. 31 juil. 2003 12:54, édité 1 fois.

Antoine
Messages : 1782
Inscription : mer. 18 juin 2003 22:05

Message par Antoine » jeu. 31 juil. 2003 12:36

Date : 22.05 10h19
auteur : Éliazar


Christos anesti, cher Claude !

Vous écrivez : « Arrivés en Suisse, beaucoup se sont indiqués comme orthodoxes
au recensement, parce que c'était l'héritage culturel de leur famille, mais sans
que cela corresponde à une appartenance religieuse. »

Cela veut bien dire - hélas! - que dans les Derniers Temps, la foi se réduira à
une peau de chagrin PARTOUT, et pas seulement chez les kto.

Que cela se produise jusque chez les orthodoxes des pays de l'Est me rappelle
tristement les années de l'occupation allemande en France, où il n'y avait
jamais eu autant de catholiques "affichés"...

Non parce que les Français allaient davantage prier (même ceux qui avaient la
trouille) mais parce qu'ils ne voulaient pas qu'on les prenne pour des Juifs ou
des Communistes !

Le Saint Esprit ne risquait pas de s'y tromper !

Merci pour ces statistiques, en tout cas...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités