saints pour le 27 novembre du calendrier ecclésiastique

Les listes des saints de chaque jour sans leur biographie

Modérateur : Auteurs

Répondre
Claude le Liseur
Messages : 3896
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

saints pour le 27 novembre du calendrier ecclésiastique

Message par Claude le Liseur » mer. 17 nov. 2004 18:40

Saints FACOND (FACUNDUS) et PRIMITIF (PRIMITIVUS), martyrs sur l'emplacement de l'actuelle Sahagun en Léon (Espagne) sous Dioclétien (vers 300).

Saint LAVIER (LABERIUS), martyr à Saponare en Campanie.

Saint PINUFE, ascète en Egypte (IVème siècle).

Saint NATHANAËL, ascète en Egypte (IVème siècle).

Saints PAPINIEN et MANSUET, évêques en Numidie (actuelle Algérie), martyrs par la main des Vandales ariens (Vème siècle).

Saint JACQUES le Persan (ou l'Intercis), grand-martyr par la main des Zoroastriens sous Yazdgerd Ier (421). (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI des Ménées.)

Saint MOÏSE de Palestine.

Saint SEACHNALL (SECHNALL), disciple de saint Patrick et premier évêque de Dunsauglin dans le Meath en Irlande (457).

Saint MAXIME, évêque de Riez en Provence, thaumaturge (460).

Saint URCHAUD, ermite près de Pont-Scorff en Bretagne (VIème siècle).

Saint GALLGO, fondateur de Llanallgo au pays de Galles (VIème siècle).

Saint SIFFREIN (SYFFROY, SIFFRIDUS, SIFFREDUS), natif de Campanie, évêque de Carpentras dans le Comtat-Venaissin (vers 540).

Saint EUSICE (YSIS, EUSITIUS) de Chalusset, fondateur du monastère de Celles en Berry (vers 542).

Saint LEONARD, abbé de Celles-Saint-Eusice en Berry (vers 580).

Saint ACHAIRE (ACARIUS), moine de Luxeuil en Franche-Comté, puis évêque des sièges réunis de Tournai en Hainaut et de Noyon en Picardie (639 ou 640). On l'invoque contre la mauvaise humeur.

Sainte BIHILDE, duchesse de Thuringe, en son veuvage fondatrice du couvent d'Altmunster à Mayence en Rhénanie (710).

Saint FERGUS, Irlandais de nation, évêque missionnaire en Ecosse (vers 721).

L'icône de la Mère de Dieu du Signe et la fête du Signe de la Très Sainte Mère de Dieu qui eut lieu à Novgorod la Grande en 1170. (Office traduit en français par le père Denis Guillaume au tome XI du Supplément aux Ménées.)

Invention des reliques de saint Vsévolod (Gabriel) de Pskov (1192).

L'icône de la mère de Dieu du Signe de Koursk (1295). (Autres commémorations le 8 septembre, le 3 mars et le neuvième vendredi après Pâques.)

Saint THEODOSE, moine près de Tirnovo, propagateur de la spiritualité hésychaste en Bulgarie (1363).

Saint JACQUES, archevêque de Rostov, confesseur de la foi orthodoxe face à l'iconoclaste Marcien et thaumaturge (Russie 1392).

Saint DIODORE (DAMIEN) de la Montagne Saint-Georges, fondateur de monastère (Russie 1633).

L'icône de la Mère de Dieu du Signe d'Abalak près de Tobolsk en Sibérie (Russie 1637).

L'icône de la Mère de Dieu du Signe "TSARSKOSIELSKAÏA".

L'icône de la Mère de Dieu du Signe de Sérafimo-Poniétaïev près de Nijni-Novgorod (Russie 1879).

Saints NICOLAS, archevêque de Vladimir, BASILE, BORIS, THEODORE, NICOLAS, ALEXIS, JEAN et SERGE, prêtres, JOASAPH, CRONIDE, NICOLAS, ALEXIS et APOLLOS, moines, et JEAN, laïc, martyrs par la main des Communistes (Russie 1937).

Répondre