Dimanche de la Samaritaine

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Dimanche de la Samaritaine

Message par Monique » mar. 16 mai 2006 17:24

DIMANCHE DE LA SAMARITAINE

Image



LE SAMEDI SOIR AUX PETITES VÊPRES

Lucernaire, t. 4

Devant ta vivifiante Croix * sans cesse nous nous prosternons, ô Christ notre Dieu, * et nous glorifions ta Résurrection le troisième jour: * par elle, Dieu tout-puissant, tu rénovas la nature humaine corrompue * et tu nous as montré le chemin du ciel, * ô Dieu de bonté, seul Ami des hommes.

Pour effacer la peine due au péché * sous l'arbre défendu, * Sauveur, tu t'es laissé clouer sur l'arbre de la croix; * et par ta descente aux Enfers * tu as brisé les liens de la mort, * ô Dieu tout-puissant; * aussi, devant ta Résurrection d'entre les morts * nous nous prosternons et, dans l'allégresse, nous te chantons: * Seigneur tout-puissant, gloire à toi.

Tu as brisé, Seigneur, les portes de l'Enfer * et par ta mort tu as anéanti le royaume de la mort; * de la fosse tu as libéré le genre humain * en accordant au monde l'immortelle vie * et la grâce du salut.

Peuples, venez et célébrons * la Résurrection du Sauveur le troisième jour: * c'est elle qui nous a libérés des chaînes de l'Enfer* et nous a valu l'immortelle vie; * aussi chantons tous: Seigneur crucifié, * enseveli et ressuscité, * sauve-nous par ta Résurrection, seul Ami des hommes.

Gloire au Père, t. 6

Près du puits de Jacob * Jésus, trouvant la Samaritaine, lui demande de l'eau, * lui qui couvre la terre de nuées! * Merveille, celui qui chevauche les Chérubins * converse avec une femme dépravée; * il demande de l'eau, celui qui suspendit la terre sur les eaux, * il cherche de l'eau, celui qui remplit les sources et les étangs; * mais en vérité il désire sauver la pécheresse du filet de l'ennemi, * l'abreuver d'eau vive pour éteindre les flammes de ses passions, * dans son unique bonté et son amour pour les hommes.

Maintenant... Théotokion, t. 4

Sans semence tu conçus, * ineffablement tu enfantas * celui qui renverse de leur trône les puissants * pour exalter les humbles et relever le front des croyants * qui glorifient la croix du Christ, sa mise au tombeau * et sa glorieuse Résurrection; * aussi, Mère de Dieu qui nous procures de tels biens, * nous te disons bienheureuse et sans cesse nous te chantons * comme celle qui intercède pour le salut de nos âmes.

Apostiches, t. 4

Seigneur, en montant sur la croix * tu as effacé l'ancestrale malédiction; * descendu aux Enfers, tu libéras les captifs * depuis les siècles détenus, * accordant au genre humain l'immortelle vie, * et par des hymnes nous glorifions * ta vivifiante et salutaire Résurrection.

Je célébrerai ton nom d'âge en âge.

Le Fils intemporel né du Père éternel,* par condescendance et pour le salut des mortels, * de Dieu qu'il était s'est fait homme pour ouvrir * au premier père à nouveau le Paradis, * délivrant de la ruse du Serpent tout le genre humain * et, dans son indulgence, sauvant * son image déchue; * aussi fit-il d'une vierge immaculée * la Mère qui donne le jour à l'Époux * et que nos âmes tiennent comme l'ancre du salut.

Écoute, ma fille, regarde et tends l'oreille.

Bienheureuse, il a demeuré dans ton sein * corporellement, le Créateur de l'univers, * pour refaire l'homme déchu et fourvoyé par le Serpent; * dans la chair tu nous enfantes ineffablement notre Dieu, * délivrant de la tombe et renouvelant * par ton enfantement le genre humain; * c'est pourquoi, 0 Vierge inépousée, * nous chantons et nous glorifions, * ta divine grâce et te supplions, * afin d'être sauvés * de tout châtiment grâce à toi.

Devant ta face imploreront les plus puissants.

Afin de nous révéler à tous l'abondance de ton amour * et l'océan sans limite de ta bonté, * efface tous les péchés de tes serviteurs; * sur toute créature, étant la Mère de Dieu, * tu as pouvoir, Vierge immaculée, * et dans ta puissance tu mènes tout selon ton gré; * car la grâce de l'Esprit saint qui t'habite vraiment, * Bienheureuse, agit avec toi * en toutes choses éternellement.

Gloire au Père, t. 8

O Christ notre Dieu, lorsque sur terre tu apparus * pour accomplir ineffablement notre salut, * la Samaritaine, écoutant la parole du Dieu qui nous aime tant, * abandonna sa cruche près du puits * et courut à la ville en disant: * Venez voir celui qui connaît les secrets de nos cœurs; * ne serait-ce pas le Christ, le Messie attendu, * celui qui possède la grâce du salut?

Maintenant... Au milieu de la fête, Sauveur, * alors que tu enseignais, les Scribes se demandaient: * D'où connaît-il les Écritures, n'ayant pas étudié? * Car, eux-mêmes, ils ignoraient * que tu es la Sagesse créatrice du Monde. Seigneur, gloire à toi.

Tropaire dominical du ton 4 et tropaire de la Mi-Pentecôte: voir à la fin des Grandes Vêpres.

GRANDES VÊPRES

Tropaire pascal, chanté en tout 3 fois. Psaume 103. Grande Litanie de paix et Premier Cathisme. Au Lucernaire, on chante ces 10 stichères.

Lucernaire, t. 4

Devant ta vivifiante Croix * sans cesse nous nous prosternons, ô Christ notre Dieu, * et nous glorifions ta Résurrection le troisième jour: * par elle, Dieu tout-puissant, tu rénovas la nature humaine corrompue * et tu nous as montré le chemin du ciel, * ô Dieu de bonté, seul Ami des hommes.

Pour effacer la peine due au péché * sous l'arbre défendu, * Sauveur, tu t’es laissé clouer sur l'arbre de la croix; * et par ta descente aux Enfers * tu as brisé les liens de la mort, * ô Dieu tout-puissant; * aussi, devant ta Résurrection d'entre les morts * nous nous prosternons et, dans l'allégresse, nous te chantons: * Seigneur tout-puissant, gloire à toi.

Tu as brisé, Seigneur, les portes de l'Enfer * et par ta mort tu as anéanti le royaume de la mort; * de la fosse tu as libéré le genre humain * en accordant au monde l'immortelle vie * et la grâce du salut.

Peuples, venez et célébrons * la Résurrection du Sauveur le troisième jour: * c'est elle qui nous a libérés des chaînes de l'Enfer* et nous a valu l'immortelle vie; * aussi chantons tous: Seigneur crucifié, * enseveli et ressuscité, * sauve-nous par ta Résurrection, seul Ami des hommes.

*
Voici la moitié des jours * commençant avec la Résurrection du Sauveur * et par la fête de Pentecôte s'achevant, * en les deux faisant le joint, * s'éclairant de leur double clarté et se glorifiant * de précéder l'Ascension du Seigneur.

Sion écoute et se réjouit, * car elle est annoncée, l'Ascension du Christ; * ses fidèles enfants exultent de joie; * voyant que la mort sanglante du Christ * est effacée par le saint Esprit, * L'Eglise se prépare à célébrer dignement * la joyeuse mi-temps de ces deux fêtes sacrées.

Voici venir la riche effusion * de l'Esprit divin sur tout être vivant, * ainsi que l'écrivait le prophète Joël; * voici en son milieu la fête d'avance fixée, * car après sa mort, sa mise au tombeau, sa résurrection, * sans mensonge le Christ a promis * aux Disciples la venue du Paraclet.

T.1
Source de miracles, tu vins à la source de Jacob, * à la sixième heure du jour, * prendre le fruit de la mère des vivants, * car Eve, à cette heure, trompée par le serpent, a perdu le Paradis. * La Samaritaine s'approcha donc pour puiser de l'eau*et le Sauveur, lorsqu'il la vit, lui demanda: * Donne-moi de l'eau pour la soif de mon corps * et moi, je te donnerai une eau jaillissante en l'éternelle vie. * La femme courut à la ville sagement * porter aux foules la nouvelle en disant: * Venez voir le Christ Seigneur, le Sauveur de nos âmes.

t.2
Le Seigneur vint s'asseoir * près du puits de Jacob * et la Samaritaine lui demanda * Donne-moi l'eau de la foi* et de la piscine baptismale je recevrai les flots, * l'allégresse et la rédemption; * Source de vie, Seigneur, gloire à toi.

Le Fils et Verbe de Dieu* qui du Père partage l'éternité * vint à la source, lui la Source des guérisons; * or une femme de Samarie * s'approcha pour puiser de l'eau * et, lorsqu'il la vit, le Sauveur lui dit: * Donne-moi de l'eau à boire et va, * appelle ton mari! * Mais celle-ci s'empressa de dissimuler; * comme parlant à un homme et non à Dieu, * elle dit: Je n'ai point de mari! * Et le Seigneur lui répondit: * Tu as bien fait de dire: Je n'ai pas de mari, * car tu en as eu cinq, et maintenant * celui que tu as n'est pas ton mari! * A ces mots, la femme, effrayée, * courut à la ville dire aux gens: * Venez voir le Christ, * celui qui donne au monde la grâce du salut.

Gloire au Père, t. 6

Près du puits de Jacob * Jésus, trouvant la Samaritaine, lui demande de l'eau, * lui qui couvre la terre de nuées! * Merveille, celui qui chevauche les Chérubins * converse avec une femme dépravée; * il demande de l'eau, celui qui suspendit la terre sur les eaux, * il cherche de l'eau, celui qui remplit les sources et les étangs; * mais en vérité il désire sauver la pécheresse du filet de l'ennemi, * l'abreuver d'eau vive pour éteindre les flammes de ses passions, * dans son unique bonté et son amour pour les hommes.
Maintenant, t. 4

L’ancêtre de Dieu, le prophète David, * parlant de toi et s'adressant à celui * qui fit pour toi des merveilles, * a chanté mélodieusement: * A ta droite se tient la Reine. * Car il fit de toi la mère qui nous donne la Vie, * le Christ notre Dieu, * qui a voulu virginalement s'incarner en toi * afin de restaurer sa propre image * corrompue par le péché * et de prendre sur ses épaules * la brebis perdue retrouvée sur la montagne * pour la ramener vers le Père * et selon sa volonté la réunir aux puissances des cieux * pour sauver le monde, ô Mère de Dieu, * en lui accordant en abondance la grâce du salut.

Entrée. Lumière joyeuse.

Prokimenon, t. 6
Le Seigneur règne, * revêtu de majesté. Vts: 1. Le Seigneur s'est revêtu de puissance, il l'a nouée comme ceinture à ses reins. 2. Tu fixas l'univers, inébranlable, ton trône est stable pour toujours. 3. A ta demeure convient la sainteté, Seigneur, pour la suite des jours.

Litie

Après les stichères du saint patron du monastère.

Gloire au Père... Maintenant, t. 3
En ce jour se réjouissent la terre et le ciel, * car le Christ est apparu comme un homme porteur de notre chair * pour sauver Adam et tout le genre humain * de l'antique malédiction; * par ses miracles suscitant l'admiration, * il est venu en Samarie; * à une femme il apparaît, cherchant de l'eau, * lui qui se revêt des nuages portant l'eau du ciel; * et nous tous, les fidèles, nous nous prosternons devant celui * qui dans son dessein bienveillant * a voulu rejoindre notre humaine pauvreté.

Apostiche, t. 4
Seigneur, en montant sur la croix * tu as effacé l'ancestrale malédiction; * descendu aux Enfers, tu libéras les captifs * depuis les siècles détenus, * accordant au genre humain l'immortelle vie, * et par des hymnes nous glorifions * ta vivifiante et salutaire Résurrection.

Stichères de Pâques, t. 5

1. Que Dieu se lève * et que ses ennemis se dispersent!

Pâque, ta sainteté se révèle en ce jour à nos yeux: * Pâque nouvelle et sacrée, * Pâque mystique du Seigneur, * Pâque vénérable, * Pâque du Christ libérateur, * Pâque tout-immaculée, * Pâque à nulle autre pareille, * Pâque des fidèles, * Pâque nous ouvrant les portes du Paradis, * Pâque dont tout fidèle reçoit la sainteté.

2. Comme se dissipe la fumée ils se dispersent, * comme fond la cire en face du feu!

Venez, femmes annonciatrices de ce que vous avez perçu, * et dites à Sion: * Reçois de nous la joyeuse nouvelle * de la Résurrection du Christ; * exulte de joie, * Jérusalem, danse d'allégresse, * voyant le Christ ton Roi * sortir du tombeau, comme de la chambre un époux.

3. Périssent les impies en face de Dieu, * mais les justes jubilent devant lui!

Les porteuses de parfum, * venues de bon matin * au sépulcre de la Source de vie, * trouvèrent un Ange assis * sur la pierre du tombeau, * et cet Ange leur parla ainsi: * Pourquoi cherchez vous parmi les morts celui qui vit, * pourquoi pleurez-vous sur la tombe du Seigneur immortel? * Allez informer ses Disciples de la Résurrection.

4. Voici le jour que fit le Seigneur, * exultons d'allégresse et de joie.

Pâque de toute beauté, * Pâque, divine Pâque, * Pâque vénérable se levant sur nous, * Pâque, joyeusement l'un l'autre embrassons-nous. * O Pâque, rédemption de nos peines, * car, en ce jour, du tombeau * comme au sortir de la chambre nuptiale * resplendissant s'est levé * le Christ, comblant de joie les myrophores en leur disant: * Informez les Apôtres de ma Résurrection!

Gloire au Père, t. 8

O Christ notre Dieu, lorsque sur terre tu apparus * pour accomplir ineffablement notre salut, * la Samaritaine, écoutant la parole du Dieu qui nous aime tant, * abandonna sa cruche près du puits * et courut à la ville en disant: * Venez voir celui qui connaît les secrets de nos cœurs; * ne serait-ce pas le Christ, le Messie attendu, * celui qui possède la grâce du salut?

Maintenant...

C'est le jour de la Résurrection, * en cette fête rayonnons, * l'un l'autre embrassons-nous; * du nom de frères appelons même nos ennemis, * pardonnons à cause de la Résurrection * afin de pouvoir chanter:

Le Christ est ressuscité des morts, * par sa mort il a triomphé de la mort, * il nous délivre du tombeau * pour nous donner la vie. (1 fois)

Après le Cantique de Siméon, Trisagion et Prière du Seigneur.
Si l'on fait la Vigile, on chante Réjouis-toi, Vierge Mère de Dieu; sinon:

Tropaire, t. 4

Recevant de l'Ange la joyeuse nouvelle * de la Résurrection de leur Seigneur * et détournant l'ancestrale condamnation, * les saintes Femmes se firent gloire d'annoncer aux Apôtres: * Le Christ a triomphé de la mort, * il est ressuscité, notre Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

Gloire... Maintenant, t. 8

Au milieu de la fête désaltère mon âme assoiffée, * car à tous les hom-
mes, Sauveur, tu déclaras: Qu'il vienne à moi et qu'il boive, celui qui a soif! * Source de vie, ô Christ notre Dieu, gloire à toi.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mar. 16 mai 2006 17:32

MATINES

Tropaire pascal, chanté 3 fois en tout. Gloire à Dieu au plus haut des cieux etc.,

et l'hexapsalme. Grande litanie, puis Le Seigneur est Dieu.

Tropaire, t. 4

Recevant de l'Ange la joyeuse nouvelle * de la Résurrection de leur Seigneur * et détournant l'ancestrale condamnation, * les saintes Femmes se firent gloire d'annoncer aux Apôtres: * Le Christ a triomphé de la mort, * il est ressuscité, notre Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

Gloire... Maintenant, t. 8

Au milieu de la fête désaltère mon âme assoiffée, * car à tous les hommes, Sauveur, tu déclaras: * Qu'il vienne à moi et qu'il boive, celui qui a soif! * Source de vie, ô Christ notre Dieu, gloire à toi.

Cathisme I, t. 4

Voyant l'entrée du tombeau * et ne pouvant soutenir l'éclat de l'Ange éblouissant, * les saintes femmes porteuses de parfums * furent saisies d'effroi et disaient: * A-t-on volé celui qui ouvrit au Larron le Paradis, * s'est-il levé, celui qui avant sa Passion annonçait déjà sa Résurrection? * Il est vraiment ressuscité, le Christ notre Dieu, * accordant à ceux de l'Hadès * l'immortelle vie et la résurrection.

Gloire au Père...

Sauveur immortel, tu es ressuscité, * réveillant avec toi le monde entier; * par ta puissance, 0 Christ notre Dieu, * tu as brisé l'empire de la mort; * Dieu de tendresse, tu as montré * à tous les hommes la résurrection. * Toi qui nous aimes, nous te glorifions.

Maintenant...
Théotokion: Le mystère caché de toute éternité * et que les Anges mêmes ne connaissaient, * grâce à toi, ô Mère de Dieu,* sur la terre nous fut révélé: * Dieu s'incarne sans confondre les deux natures en cette union, * et librement il a voulu souffrir pour nous sur la croix,* pour ressusciter Adam et sauver nos âmes de la mort.

Cathisme II, t. 4

Descendu des célestes parvis, * Gabriel s'approcha de la pierre où se trouvait le Roc de notre vie; * de blanc vêtu, il cria aux femmes éplorées: * Cessez vos chants funèbres, car vous possédez pour toujours celui que vous aimez; * prenez courage, car il est vraiment ressuscité, * celui qu'en pleurant vous cherchez; * allez dire aux Apôtres: Il est ressuscité, le Seigneur!

Gloire au Père ....

Librement tu as voulu souffrir la croix, Dieu Sauveur, * en un sépulcre neuf les mortels t'ont déposé, * toi dont le verbe rassemble les confins de l'univers; * et par ta vivifiante Résurrection * l'hostile Mort fut enchaînée et dépouillée, * et les captifs de l'Hadès crièrent: Le Christ est ressuscité, * pour les siècles il demeure, comme Source de vie.

Maintenant...
Théotokion: Joseph fut saisi d'effroi en contemplant * le mystère où la nature est dépassée, * il se souvint de la toison couver de rosée, * Mère de Dieu, lorsque sans semence tu conçus, * du buisson non consumé par le feu, * du rameau d'Aaron qui fleurit; * ton époux et ton gardien * te rendit témoignage devant les prêtres en criant: * La Vierge enfante et demeure vierge même après
l'enfantement!

Polyéléos: Louez le nom du Seigneur, louez-le... et les Evloghitaires de la Résurrection: Les chœurs angéliques

Hypakoi t. 4
Premières annonciatrices de ta merveilleuse Résurrection, * les Myrophores, Seigneur, * coururent vers tes Apôtres en disant: * Le Christ est ressuscité comme Dieu, * accordant au monde la grâce du salut.

Anavathmi, t. 4
Antienne 1
Dès ma jeunesse elles m'ont traqué* les passions qui m'assaillent, * mais toi, ô mon Sauveur, * protège-moi et sauve-moi.
Que soient tous confondus par le Seigneur * les ennemis de Sion, * qu'ils soient comme l'herbe que roussit * le feu qui la dessèche!

Gloire au Père... Maintenant...

C'est par grâce de l'Esprit saint * que toute âme vit * et s'élève en toute pureté, * pour resplendir de la triple unité en un mystère sacré.

Antienne 2
Avec ardeur je crie vers toi, Seigneur,* du fond de mon âme: * que ton oreille, ô mon Dieu, * se fasse attentive à ma voix!

Tout homme qui met * dans le Seigneur son espérance * bien haut s'élèvera * au-dessus de tout chagrin.
Gloire... Maintenant...
Ils jaillissent du saint Esprit, * les flots de la grâce * qui arrosent l'entière création * pour faire éclore la vie.

Antienne 3
Vers toi j'élèverai mon cœur, * vers toi, ô Verbe de Dieu: * que nul des plaisirs de cette vie * ne m'entraîne aux misères d'ici-bas!

Comme éprouve de l'affection * un fils pour sa mère, * plus encore devons nous avoir * pour le Seigneur un fervent amour.

Gloire... Maintenant...

Richement nous infuse l'Esprit saint* sagesse, contemplation et connaissance de Dieu: * par lui c'est l'éternel dessein * du Père que le Verbe a révélé.

Prokimenon, t. 4: Lève-toi, Seigneur, viens à notre aide * et rachète-nous pour la gloire de ton nom.

Verset: O Dieu, nous avons ouï de nos oreilles, nos pères nous ont raconté l'œuvre que tu fis de leur temps, aux jours d'autrefois.

Que tout ce qui vit et respire loue le Seigneur.

Évangile: Eothinon 7

Ayant contemplé la Résurrection du Christ, * prosternons-nous devant notre saint Seigneur Jésus: * il est le seul sans péché. * O Christ, nous nous prosternons devant ta Croix * et nous chantons et glorifions ta sainte Résurrection, * car tu es notre Dieu, * nous n'en connaissons nul autre que toi: ton nom, nous le proclamons; * venez, tous les fidèles, * prosternons-nous devant la sainte Résurrection du Christ; * voici que par la croix la joie a pénétré le monde entier; * sans cesse louons le Seigneur * et chantons sa Résurrection, * car en souffrant pour nous sur la croix * il a détruit la mort par sa mort. (3 fois)

Psaume 50. t. 6

Gloire au Père: Par les prières des Apôtres, * dans ta bonté, Seigneur, * efface la multitude de nos péchés.

Maintenant: Par les prières de la Mère de Dieu....

Aie pitié de moi, 0 Dieu, * en ta grande bonté, * en ton immense miséricorde efface mon péché.

Ressuscité du tombeau * comme il l'avait prédit, * Jésus nous donne l'éternelle vie * et la grâce du salut.

Prière: Sauve, Seigneur, ton peuple
avec les 12 Kyrie eleison.
Canons de Pâque et de la Mère de Dieu.
(6 tropaires), puis les canons de la Mi-Pentecôte (4) et de la Samaritaine (4)
Le canon de la Samaritaine (ton 4) est signé Joseph dans l'ode 9. C'est l'œuvre du Studite, archevêque de Thessalonique.


Ode l, t.1
(Canon de Pâque, voir dimanche des myrophores)
*
La borne de la mort, tu l'as renversée* lorsque tu enfantas le Christ, l'éternelle Vie, * qui de tombe s'est levé maintenant, * illuminant le monde, ô Vierge immaculée.

Voyant ressuscité ton Fils et notre Dieu, * avec les Apôtres tu jubiles, Pleine de grâce immaculée; * la première, ô Mère de Dieu, tu as reçu * l'annonce du salut comme principe de toute joie.

t. 8
«Tu figeas la mer, faisant sombrer Pharaon et ses chars, * tu sauvas ton peuple en le menant à pied sec, * Seigneur, tu conduisis vers la montagne de sainteté * ceux qui disaient: Chantons pour notre Dieu * une hymne de victoire au vainqueur des combats.

Tous les peuples, battez des mains: * le Christ source-de-vie a brisé les liens de l'Enfer, * il a ressuscité les morts et par son verbe il a guéri les maladies, * car il est notre Dieu * qui donne vie aux amants de son nom.

Changeant l'eau en vin, tu fis merveille, Seigneur, * toi qui avais changé en sang les fleuves d'Égypte jadis * et, prodige nouveau, tu as ressuscité les morts. * Gloire, Seigneur, à ton ineffable dessein, * gloire à ton abaissement qui nous élève jusqu'à toi.

Tu es, Seigneur, notre résurrection, * tu es le fleuve d'éternelle vie, * tu as voulu, Sauveur, connaître la fatigue et la soif; * soumis aux lois de la nature, tu es venu à Sichar * et demandas à la Samaritaine de te donner de l'eau.

Théotokion: Seule en ton sein, 0 Mère de Dieu, * tu as pu cerner ton propre créateur; * merveille, tu restes vierge en l'enfantant dans la chair; * et, puisqu'il est ton Fils et ton Dieu, * implore-le sans cesse pour les brebis de ton bercail.

t.4
« Celui qui frappa l'Égypte et son tyran, * les faisant couler dans la mer * a sauvé de l'esclavage de Pharaon * son peuple chantant l'hymne de Moïse victorieux: * Car il s'est couvert de gloire.

L’Enseveli s'est éveillé, * il éveille en lui le genre humain: * se réjouisse l'entière création * et que les spirituelles nuées * fassent pleuvoir la justice en ce jour!

Seigneur qui as bien voulu * souffrir la croix dans ta chair, * le troisième jour tu es ressuscité des morts, * vidant les geôles de l'Enfer * et délivrant les âmes captives, comme Prince de la vie.

Les Myrophores, ayant aperçu * l'ange à l'aspect resplendissant, * craintives, s'éloignèrent du tombeau, * chez les Disciples se hâtant de courir * pour leur apprendre la résurrection du Christ. Seigneur qui es l'eau vive et qui bâtis* tes chambres hautes sur les eaux, * à la Samaritaine tu accordas * les saintes ondes qu'elle demandait, * connaissant ta miséricorde infinie.

Gloire: Aux fidèles qui sincèrement te glorifient, * Trinité sainte, donne le salut, * Père, Fils et saint Esprit, * Créateur de l'univers, et, dans ta bonté, * accorde-nous le pardon de nos péchés.

Théotokion: Trône de feu, réjouis-toi,* chandelier d'or et lumineuse nuée, * palais du Verbe, réjouis-toi, * mystique table qui fus digne de porter * le Christ, notre pain de vie.

« Jour de la Résurrection! * Peuples, rayonnons de joie: * c'est la Pâque, la Pâque du Seigneur! * De la mort à la vie, * de la terre jusqu'au ciel * le Christ notre Dieu nous conduit: *chantons la victoire du Seigneur.


Ode 3
(Canon de Pâque, voir dimanche des myrophores)

*
A la vie qui ne connaît plus de couchant * je retourne en ce jour par la bonté * de celui qui est né de toi, ô Vierge immaculée, * et fait luire son éclat sur les confins de l'univers.

Le Dieu que tu as mis au monde dans la chair * est ressuscité des morts comme il l'avait prédit: * l'ayant vu de tes yeux, 0 Vierge immaculée, * danse et jubile, magnifie-le comme Dieu.

t.8
“Mon cœur est affermi dans le Seigneur, * ma force s'exalte en mon Dieu, * ma bouche s'élargit devant mes ennemis, * car ton salut me fait danser de joie.

Ne jugez pas selon l'apparence, * disait le Seigneur aux Juifs qu'il enseignait, * lorsqu'il vint dans le Temple, ainsi qu'il est écrit, * au milieu de la fête prescrite par la Loi.

Ne jugez pas selon l'apparence: * le Christ est venu en vérité, * celui que les Prophètes ont annoncé * comme venant de Sion pour rassembler l'univers.

Si vous ne croyez pas à ses paroles, * croyez du moins aux œuvres du Seigneur: * vous erreriez en rejetant le Saint * dont Moïse a parlé dans sa Loi.

Théotokion: Sans changement le Seigneur s'est fait homme, * bien qu'il fût l'Un de la sainte Trinité, * et le feu brûlant de sa divinité * n'a pas consumé le sein très-pur de la Mère de Dieu.

t. 4

« Mon cœur est affermi dans le Seigneur * qui accomplit le vœu de qui le prie; * l'arc des puissants, il l'affaiblit * et les faibles se ceignent de puissance.

Verbe, tu fus mis en croix selon ton bon vouloir, * et les rochers se fendirent en te voyant, * l'entière création trembla d'effroi, * comme d'un songe les morts s'éveillèrent des tombeaux.

Les âmes des justes, o Verbe, te voyant* descendre avec ton âme aux Enfers, * échappèrent aux liens qui depuis les siècles les retenaient * et chantèrent ta puissance qui dépasse tout esprit.

Pourquoi ce trouble, pourquoi, ô Femmes, cherchez-vous * avec la myrrhe le Seigneur dans le tombeau? * I1 est debout, et le monde avec lui s'est réveillé, * disait aux Myrophores un Ange resplendissant.

Prince de vie et Source d'immortalité, * près de la source tu t’es assis, * commeblant la Samaritaine, en ta bonté, * des ondes de sagesse qu'elle implorait de toi.

Gloire: Unique et suprême est le Dieu que nous chantons, * le Père, le Fils et l'Esprit divin, * Trinité que les célestes puissances glorifient: * Saint, saint, saint es-tu dans les siècles.

Théotokion: Ayant conçu merveilleusement dans ton sein, * Vierge Mère, le Dieu de l'univers, * tu l'enfantas d'une façon qui dépasse l'entendement,* demeurant vierge comme avant l'enfantement.

“Venez, buvons tous au flot nouveau * de la source d'immortalité * merveilleusement jaillie * non plus du rocher dans le désert, * mais sur le tombeau du Christ, * notre force et notre joie.

Kondakion, t. 4
Au milieu de la fête prescrite par la Loi, * Créateur et Seigneur de l'univers, * Christ notre Dieu, tu dis à ceux qui t'entouraient: * Venez puiser aux flots de l'immortalité! * C'est pourquoi nous nous prosternons devant toi* et fidèlement te crions: accorde-nous ta compassion, * car tu es la source de notre vie.

Cathisme, t.4
Que le ciel se réjouisse, que dansent les mortels, * car le Christ, né de la Vierge et dans notre chair apparu, * par sa propre mort a délivré * de la poussière du tombeau le genre humain; * demandant à la Samaritaine de l'eau, * dans l'éclat du miracle, il lui offre à son tour * la source de grâce et l'immortelle vie.

Gloire au Père... Maintenant...

Prince de sagesse et Maître de savoir,* au milieu de la fête prescrite par la Loi, * assis dans le Temple, tu enseignais, * disant aux foules rassemblées: * Celui qui a soif, qu'il vienne à moi, * qu'il boive l'eau que j'accorde maintenant; * en elle tous les hommes goûteront la vie divine et la joie.

Répondre