Office de l'agenouillement

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur: Auteurs

Office de l'agenouillement

Messagepar Monique » Jeu 25 Mai 2006 15:35

Traduction Denis Guillaume

PENTECÔTE
LE DIMANCHE SOIR A VÊPRES

Office de l'agenouillement

Le jour de la Pentecôte, le dimanche soir à Vêpres, on prépare des bouquets de feuillage et de fleurs pour les officiants et pour tous les frères.
Le Prêtre commence en disant:

Béni soit notre Dieu, en tout temps, maintenant et dans les siècles des siècles.

Le Chœur: Amen.
Le Lecteur: Roi céleste, et les prières initiales .
Après Notre Père, les 12 Kyrie eleison, puis Gloire au Père... Maintenant... et Venez, adorons. Le Supérieur (ou le Lecteur lit le psaume 103.

Le Diacre (ou le Prêtre) dit la grande litanie; le Chœur: Kyrie eleison.

On chante aussitôt: Seigneur, je crie vers toi, exauce-moi, puis les stichères suivants, que l'on répète pour faire six stichères.

Lucernaire, t. 4

Tous les peuples ont vu * des merveilles en ce jour * dans la cité de David, lorsque l'Esprit saint descendit * sous la forme de langues de feu, * comme saint Luc nous l'a rapporté: * les Disciples du Christ se trouvant réunis, * soudain retentit du ciel un fracas, * une violente bourrasque de vent, et ce bruit remplit * toute la maison où ils siégeaient; * et tous, ils se mirent à parler * en langues étrangères, pour enseigner * la doctrine nouvelle de la sainte Trinité.

L'Esprit saint, qui est, qui était, qui sera toujours, * sans principe ni fin, * jouit du même rang que le Père et le Fils; * il est la Vie,le Seigneur, vivifiant,* la lumière et la source de la clarté; * il est le bien, le trésor de bonté; * par lui le Père est connu et le Fils glorifié; * à tous il révèle l'unique puissance et l'intime union, * la même adoration de la sainte Trinité .

L'Esprit saint, lumière et vie, * eau vive qui jaillit mystiquement, * Esprit de sagesse, de science, de bonté, * droiture, intelligence souveraine purifiant les péchés; * il est Dieu et nous déifie; * feu jaillissant du feu, * parlant et agissant * il répand les charismes venant de Dieu; * par lui tous les Prophètes et les Apôtres divins * ont reçu la couronne en compagnie des Martyrs; * étrange vision, prodige inouï: * le feu se divise pour le partage des dons.

Gloire au Père... Maintenant, t. 6

Roi céleste, Consolateur, * Esprit de vérité, * partout présent et remplissant l'univers, * trésor de grâces qui donnes la vie, * viens et demeure en nous, * purifie-nous de tout ce qui est vil * et sauve nos âmes, 0 Dieu de bonté.

Entrée avec l'encens. Lumière joyeuse, et le grand prokimenon.

Prokimenon, t. 7:
Quel dieu est grand comme notre Dieu? Tu es le Dieu qui fait des merveilles.
Versets: 1 . Parmi les peuples tu as manifesté ta puissance.
2. Je me souviens des œuvres du Seigneur,je me souviens d'autrefois, de tes merveilles.
3. Je contemple toutes tes œuvres et sur tes hauts faits je médite.

Aussitôt après le prokimenon, le Diacre dit (en mineur, comme à la Litie): Prions encore le Seigneur en fléchissant les genoux.

Le Chœur: Kyrie eleison (3 fois). On se met à genoux, la tête découverte.

Le Prêtre dit à haute voix:

Seigneur immaculé, incorruptible, infini, invisible, inaccessible, inexplicable, immuable, insurpassable, incommensurable, indulgent, qui seul possèdes l'immortalité et qui habites une lumière inaccessible; qui as fait le ciel et la terre, et la mer et tout ce qu'ils renferment, qui satisfais toute demande, avant même qu'elle ne soit formulée; nous te prions et te supplions, Maître ami des hommes, Père de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ: pour nous les hommes et pour notre salut il est descendu des cieux, a pris chair du saint Esprit et de Marie, la toujours-vierge et glorieuse Mère de Dieu; tout d'abord, il nous instruisit par ses paroles, ensuite il nous donna l'exemple de ses œuvres: lorsqu'arriva sa Passion salvatrice, à nous ses humbles serviteurs, indignes et pécheurs, il montra comment il faut prier, en courbant la tête et en fléchissant les genoux, pour nos propres péchés et pour ceux du peuple. Toi donc, Seigneur compatissant et ami des hommes, écoute-nous en ce jour de la Pentecôte,où notre Seigneur Jésus Christ, après être monté aux cieux et s'être assis à la droite de Dieu son Père, envoya le saint Esprit sur ses Disciples et Apôtres; et 1 'Esprit reposa sur chacun d'eux, et tous, ils furent remplis de sa grâce inépuisable, pour dire tes merveilles en d'autres langues et prophétiser.

Maintenant donc, écoute notre supplication et souviens-toi de nous, tes humbles serviteurs, si dignes de condamnation; fais revenir nos âmes captives, toi dont la tendresse intercède pour nous, accueille-nous qui nous prosternons devant toi et te crions: «Nous avons péché.»

A toi nous fûmes confiés dès la naissance, dès le sein maternel c'est toi notre Dieu. Mais comme un souffle nos jours se sont évanouis, nous sommes dépouillés de ton soutien, privés de toute défense. Aussi, mettant notre confiance dans ta bonté, nous crions: ne te souviens pas des péchés de notre jeunesse, ni de nos égarements, purifie-nous de nos fautes cachées, ne nous rejette pas au temps de la vieillesse, ne nous abandonne pas quand déclinera notre vigueur; avant notre retour en terre accorde-nous la conversion, entoure-nous de grâce et de bienveillance. Regarde nos péchés selon la mesure de ta bonté, oppose l’océan de ta miséricorde à la multitude de nos fautes. Du haut de ta demeure sainte, Seigneur, considère ton peuple, qui attend de toi l'abondance de ta miséricorde, protège-nous, dans ta bonté, délivre-nous de l'emprise du mal, fortifie notre vie par tes lois saintes et sacrées. Qu'un Ange fidèle soit le gardien de ton peuple; rassemble-nous tous en ton royaume; accorde le pardon à ceux qui espèrent en toi; à eux comme à nous pardonne tout péché; purifie-nous par la puissance de ton saint Esprit, déjoue les entreprises de l'ennemi contre nous.

Il ajoute cette prière:
Tu es béni, Seigneur, Maître tout-puissant, qui fais briller le jour de l'éclat du soleil et illumines la nuit à la clarté du feu; toi qui nous as permis de traverser la durée de ce jour et de nous approcher du début de la nuit, écoute notre prière et celle de tout ton peuple; pardonne-nous nos fautes volontaires et involontaires, reçois notre prière vespérale et envoie sur ton héritage l'abondance de ta pitié et de ta miséricorde. Protège-nous de tes saints Anges comme d'un rempart, couvre-nous du bouclier de ta justice, entoure-nous de ta vérité; défends-nous par ta puissance, délivre-nous de toute embûche et machination de l'ennemi. Accorde-nous en outre que la présente soirée et la nuit qui vient soient parfaites, saintes, paisibles et sans péché, exemptes de scandale et de mauvais songes, comme du reste tous les jours de notre vie. Nous te le demandons par les prières de la sainte Mère de Dieu et de tous les Saints qui t'ont plu depuis les siècles.
Le Chœur: Amen.

Le Diacre:
Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. Faisant mémoire de notre Dame, la très sainte, très-pure, toute bénie et glorieuse Mère de Dieu et toujours-vierge Marie ainsi que de tous les Saints, offrons-nous nous-mêmes, les uns les
autres et toute notre vie au Christ notre Dieu.
Chœur: A toi, Seigneur.
Le Prêtre:
Car il t'appartient de nous faire miséricorde et de nous sauver, ô notre Dieu, et nous te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Le Chœur: Amen.
Le Diacre dit la litanie ardente.
Le Prêtre dit l'ecphonése:

Car tu es un Dieu de miséricorde, plein d'amour pour les hommes, et nous te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.
Le Chœur: Amen.
Le Diacre:
Prions encore le Seigneur en fléchissant les genoux.

Le Chœur: Kyrie eleison (3 fois). On se met à genoux, la tête découverte.

Le Prêtre lit, de façon à être entendu de tous, la deuxième prière:

Seigneur Jésus Christ notre Dieu, qui aux hommes as donné la paix, tu accompagnes encore notre vie et toujours tu accordes aux croyants le don du très-saint Esprit, en vue de l'héritage qui ne nous sera pas enlevé. En ce jour, tu as envoyé plus manifestement cette grâce à tes disciples et Apôtres, purifiant leurs lèvres par les langues de feu. Par eux, nous tous, les humains, ayant reçu et entendu en notre propre langue la connaissance de Dieu, nous avons été illuminés par la lumière de l'Esprit et délivrés des ténèbres de l'erreur. Grâce au partage visible des langues de feu et par une force surnaturelle, nous avons appris à croire en toi, à te confesser avec le Père et le saint Esprit comme une seule divinité, une seule puissance, une seule majesté.

Toi donc, reflet du Père, empreinte inaltérable et immuable de sa substance et de sa nature, source de grâce et de sagesse, ouvre aussi mes lèvres pécheresses, apprends-moi comment et pour quoi je dois prier. Car tu es celui qui connaît la grande multitude de mes péchés, mais ta miséricorde surpassera leur immensité. Voici que je me tiens
devant toi, saisi de crainte, versant le désespoir de mon âme dans l'océan de ton amour. Gouverne ma vie, toi dont le verbe et la puissance ineffable de ta sagesse gouvernent toute la création. Prends le gouvernail de ma vie, toi le havre paisible de ceux que menace la tempête. Dirige ma vie et fais-moi connaître la route à suivre. Accorde à mes pensés l'Esprit de ta sagesse, à mon manque de sens l'Esprit de ta connaissance, à mes œuvres de rien l'Esprit de ta crainte, renouvelle en mon cœur un Esprit de droiture, un Esprit souverain soutienne ma pauvre âme!

Afin que, chaque jour, conduit vers le bien par ton Esprit de bonté, je puisse accomplir tes commandements et me souvenir sans cesse de ta glorieuse parousie, où tu scruteras nos actions. Ne permets pas que je sois effleuré par les plaisirs corrompus de ce monde, mais donne-moi la force de tendre à la jouissance des trésors futurs.

Toi-même, Seigneur, tu as dit que tout ce qui sera demandé en ton nom sera tout de suite accordé par le Dieu et Père dont tu partages l'éternité. Et moi, tout pécheur que je suis, en ce jour où descend ton Esprit saint j'implore ta bonté: accorde-moi tout ce que je demande en vue du salut. Oui, Seigneur, auteur de tout bienfait, en ta bienveillance et ta libéralité, c'est toi qui accordes en surabondance ce que nous demandons. Tu es le Dieu compatissant et plein d'amour qui a voulu communier à notre charnelle condition sans en connaître le péché, tu infléchis ton cœur vers ceux qui devant toi fléchissent les genoux, et pour nos offenses tu t'es fait propitiation.

Toi donc, Seigneur, accorde à ton peuple la plénitude de ton amour, exauce-nous du haut de ton ciel très-saint, sanctifie-nous par la puissance de ta main salvatrice, mets-nous à l'ombre de tes ailes, ne méprise pas l'œuvre de tes mains. Contre toi seul nous avons péché, mais tu es aussi le seul que nous servons, nous ne savons pas nous prosterner devant un dieu étranger ni lever les mains vers un autre dieu. Seigneur, efface nos transgressions et, recevant notre prière à genoux, étends vers nous tous une main secourable, accepte notre prière unanime comme un encens d'agréable odeur, montant devant le trône royal de ton immense bonté.

Il ajoute cette prière:

Seigneur, Seigneur, tu nous délivres de la flèche qui vole de jour: délivre-nous aussi de toute œuvre perpétrée dans les ténèbres. Reçois le sacrifice vespéral de nos mains qui s'élèvent vers toi. Rends-nous dignes de parcourir l'étape de cette nuit sans encourir de reproche, sans être tentés par le mal. Délivre-nous de toute frayeur et de toute crainte produites en nous par le Démon. Accorde à nos âmes la componction, à nos pensées le souvenir de l'examen du terrible et juste jugement. Perce nos chairs des clous de ta crainte et mortifie nos membres attachés à la terre, afin que, dans le silence du sommeil, nous soyons éclairés par la vision de tes jugements. Éloigne de nous tout songe malsain et tout désir mauvais. Fais-nous lever à l'heure de la prière, fortifiés dans la foi et progressant dans la voie de tes commandements.

Le Diacre:
Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. Faisant mémoire de notre Dame, la très-sainte, très-pure, toute bénie et glorieuse Mère de Dieu et toujours vierge Marie ainsi que de tous les Saints, offrons-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie au Christ notre Dieu.

Chœur: A toi, Seigneur.

Le Prêtre: Par la grâce et la bienveillance de ton Fils unique, avec lequel tu es béni, ainsi que ton très-saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Ch. Amen.
Le Supérieur (ou le Lecteur): Daigne, Seigneur, ce soir....

Le Diacre: Prions encore le Seigneur en fléchissant les genoux.

Le Chœur: Kyrie eleison (3 fois). On se met à genoux, la tête découverte.

Le Prêtre lit à haute voix la troisième prière:

Source vive et lumineuse et sans cesse jaillissante, force créatrice et coéternelle du Père, toi qui as accompli merveilleusement tout le plan divin pour le salut des mortels, ô Christ notre Dieu, qui as brisé les liens de la mort et les verrous de l'Enfer, après avoir terrassé la multitude des esprits mauvais; toi qui t'es offert pour nous en victime sans tache, livrant en sacrifice ton corps immaculé, exempt de tout péché; et qui, en cet ineffable et redoutable mystère, nous as procuré l'éternelle vie; toi qui, descendu aux Enfers, en brisas les éternels verrous et montras le chemin du ciel à ceux qui étaient assis dans les ténèbres; toi dont la sagesse divine prit à l'hameçon le dragon de l'abîme, le prince du mal, et l'enchaînas dans l'opacité des infernaux séjours, dans le feu qui ne s'éteint et les ténèbres extérieures, où tu l'enfermas par ta puissance infinie; Sagesse illustre du Père, ferme soutien des opprimés, lumière de ceux qui sont assis dans les ténèbres et l'ombre de la mort; toi, Seigneur d'immarcescible gloire, Fils bien-aimé du Père très-haut, Lumière éternelle de l'éternelle Lumière, Soleil de justice, écoute-nous qui te prions: donne le repos aux âmes de tes serviteurs, nos pères et frères défunts, nos autres parents selon la chair et tous nos frères dans la foi, dont nous faisons mémoire maintenant, car tu as le pouvoir sur toutes choses et tu tiens en tes mains les confins de la terre.

Maître tout-puissant, Dieu de nos Pères et Seigneur de miséricorde, créateur des mortels et des êtres immortels, de toute nature humaine qui vient au monde, puis se désintègre, de la vie et de la mort, du séjour ici-bas et du passage en l'au-delà, toi qui mesures aux créatures leur temps de vie et fixes le moment de la mort, qui fais descendre aux Enfers et qui en fais remonter, qui enchaînes en la faiblesse et libères en la force, qui règles le présent pour notre bien et diriges l'avenir en notre faveur, qui fais revivre par l'espérance de la résurrection ceux qu'a blessés l'aiguillon de la mort,

toi-même, Seigneur de l'univers, notre Dieu et Sauveur, espoir des confins de la terre et de ceux qui sont loin sur mer, toi qui, en ce jour final, grandiose et salutaire de la Pentecôte, nous as révélé le mystère de la sainte, consubstantielle, coéternelle, indivisible, inconfusible Trinité et qui as préparé la descente et la venue de ton saint et vivifiant Esprit, répandu sur tes Apôtres sous la forme de langues de feu, en as fait les annonciateurs de notre sainte foi, les confesseurs et les hérauts de la véritable connaissance de Dieu; toi qui, en cette fête éminemment parfaite et salutaire, as daigné recevoir nos prières d'intercession pour ceux que retiennent les Enfers, et qui nous as donné grandement l'espérance de te voir accorder aux défunts la délivrance des afflictions qui les accablent et leur soulagement: écoute nos prières malgré notre faiblesse et notre misère; accorde aux âmes de tes serviteurs défunts le repos dans le séjour de la lumière, de la fraîcheur et de la paix, en un lieu d'où sont absents la peine, la tristesse et les gémissements; place leurs âmes dans les tabernacles des justes, rends-les dignes de paix et de réconfort, car ce ne sont pas les morts qui te loueront, Seigneur, ni les captifs de l'Enfer qui auront l'audace de confesser ton nom; mais nous, les vivants, nous te bénissons et te supplions, nous t'offrons nos prières d'intercession et nos sacrifices d'expiation pour leurs âmes.

Il ajoute cette prière:

Dieu éternel et plein de majesté, saint et ami des hommes, qui en cette heure nous as jugés dignes d'être admis en la présence de ta gloire inaccessible pour chanter et louer tes merveilles, montre ta miséricorde envers nous, tes indignes serviteurs; accorde-nous la grâce de t’offrir sans cesse d'un cœur contrit la louange du Trois-fois-saint et l'action de grâces pour les immenses bienfaits qu'en notre faveur tu accomplis en tout temps. Souviens-toi, Seigneur, de notre faiblesse, ne nous perds pas à cause de nos péchés, mais exerce ton grand amour envers notre misère, afin que, délaissant les ténèbres du péché, nous marchions au plein jour de la justice et que, revêtus des armes de lumière, nous passions notre vie à l'abri des séductions du Mal et qu'en toutes choses nous te glorifiions avec confiance, toi le seul Dieu véritable et ami des hommes, Seigneur et créateur de l'univers; car c'est vraiment un grand mystère que la délivrance de tes créatures au temps fixé, puis leur réunion pour le repos éternel.

Pour toutes choses nous te rendons grâces, pour notre venue en ce monde et pour notre départ, qui, en vertu de ton infaillible promesse, fait naître en nous l'espérance de la résurrection et de la vie sans mélange dont nous souhaitons jouir lors de ta seconde et future parousie. Car tu es l'initiateur de notre résurrection, le juge intègre et bienveillant de tous les mortels trépassés, le Maître et Seigneur de la rétribution. C'est toi qui as voulu participer intimement à notre chair et notre sang, par un effet de ton extrême condescendance, à nos passions irréprochables, jusqu'à te soumettre volontairement à la tentation, en signe de l'amour dont tu nous aimes; qui, après avoir subi toi-même la tentation, es devenu notre ferme soutien dans les épreuves et nous entraînes vers ton impassibilité.

Reçois donc, 0 Maître, nos prières et nos supplications, accorde le repos à nos pères et mères, à nos frères et sœurs, nos enfants, nos parents et alliés, à toutes les âmes décédées avant nous, dans l'espérance de la résurrection et de la vie éternelle. Inscris leurs noms dans le livre de vie, place-les dans le sein d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, sur la terre des vivants, dans le royaume des cieux, dans le Paradis de délices, conduis-les dans tes saintes demeures, par le ministère de tes Anges lumineux, ressuscite leurs corps, au jour fixé par toi, selon tes saintes promesses, qui ne peuvent faillir. Car pour tes serviteurs, Seigneur, il n'y a point de mort: lorsque nous nous séparons de notre corps pour te rejoindre, ô notre Dieu, ce n'est qu'un passage du chagrin au bonheur, au repos, à la joie. Si nous avons péché contre toi, sois-nous propice, à nous comme à eux, car personne devant toi n'est exempt de souillure, quand même sa vie ne serait que d'un jour, sinon toi seul qui sur terre es apparu sans péché, Jésus Christ notre Seigneur, par qui nous espérons tous obtenir le pardon et la rémission de nos péchés.

C'est pourquoi, Dieu bon et ami des hommes, remets, pardonne, efface nos fautes volontaires et involontaires, manifestes et cachées, commises consciemment ou par ignorance, en action, en pensée, en parole, dans toute notre conduite et nos mouvements. A ceux qui nous ont précédés accorde la liberté, la rémission, à nous tous ici présents, ta divine bénédiction, à nous et à tout ton peuple, une fin paisible et heureuse; ouvre-nous ton cœur plein d'amour pour les hommes au jour de ta redoutable et terrifiante Parousie, et rends-nous dignes de ton Royaume.

Il ajoute cette autre prière:

Dieu très-haut et plein de majesté, qui seul possèdes l'immortalité et qui habites une lumière inaccessible, avec sagesse tu as formé toute la création, séparant la lumière des ténèbres, plaçant le soleil pour présider au jour, la lune et les étoiles pour présider à la nuit; et, malgré nos péchés, tu nous as permis de nous tenir en ce jour devant ta face, pour proclamer ton nom et t’offrir notre culte vespéral. Seigneur ami des hommes, dirige toi-même notre prière comme l'encens devant toi, et reçois-la comme un parfum d'agréable odeur. Accorde-nous une soirée et une nuit paisibles; revêts-nous des armes de lumière, délivre-nous de toute frayeur nocturne et de toute intrigue menée dans les ténèbres; et le sommeil que tu as accordé comme repos à notre faiblesse, rends-le pur de toute image diabolique. Oui, Seigneur et Maître de l'univers, dispensateur de tout bien, fais que, durant la nuit, pénétrés de componction sur notre couche, nous nous souvenions de ton saint nom et que, l'âme éclairée par la méditation de tes commandements, nous nous levions dans l'allégresse pour glorifier ta bonté et présenter à ta compassion nos prières et nos supplications pour nos propres péchés et pour ceux de tout le peuple, que nous te demandons de garder en ton amour, par les prières de la sainte Mère de Dieu.

Le Diacre:

Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. Faisant mémoire de notre Dame, la très-sainte, très-pure, toute bénie et glorieuse Mère de Dieu et toujours vierge Marie ainsi que de tous les Saints, offrons-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie au Christ notre Dieu.

Chœur: A toi, Seigneur. Le Prêtre:

Car tu es le repos de nos âmes et de nos corps, et nous te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Le Chœur: Amen.
Le Diacre dit la litanie de demandes:

Ch. Amen.
Le Prêtre: Paix à tous.
Ch. Et à votre (ton) esprit.
Le Diacre:
Inclinons la tête devant le Seigneur.
Ch. Devant toi, Seigneur.

Le Prêtre dit à voix basse:

Seigneur notre Dieu, qui as incliné les cieux et qui es descendu pour le salut du genre humain, penche ton regard sur tes serviteurs et sur ton héritage. Car devant toi, Juge redoutable et ami des hommes, ils inclinent la tête et courbent la nuque, sans attendre le secours des hommes, mais comptant sur ta miséricorde et espérant ton salut. Garde-les en tout temps, ce soir et cette nuit, de tout ennemi, de toute action hostile du démon, des vaines réflexions et des pensées mauvaises.

Puis à haute voix:
Que la majesté de ton règne soit bénie et glorifiée, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Ch. Amen. Et l'on chante les stichères des apostiches.

Apostiches, t. 3

En ce jour les langues sont devenues* comme un signe manifeste pour tous: * car le peuple dont le Christ est sorti selon la chair * pour son manque de foi est déchu de la grâce de Dieu, * tandis que nous, les Gentils, * nous avons hérité la divine clarté, * confirmés par les paroles des Apôtres du Christ * proclamant la gloire du Dieu et bienfaiteur de l'univers; * inclinant avec eux notre cœur* et fléchissant les genoux, * fortifiés dans la foi par le saint Esprit, * devant le Sauveur de nos âmes nous venons nous prosterner.

O Dieu, crée en moi un cœur pur, * en mon sein renouvelle un esprit de droiture.

En ce jour l'Esprit consolateur * est répandu sur toute chair; * par le choeur des Apôtres commençant, * il communique ensuite la grâce à tout croyant; * il confirme la vérité de sa puissante venue * en donnant aux Disciples des langues de feu * pour la louange et la gloire de Dieu; * et dans la lumière spirituelle qui éclaire nos cœurs, * fortifiés dans la foi par le saint Esprit, * nous implorons de lui pour nos âmes le salut.

Ne me rejette pas loin de ta face, * ne retire pas de moi ton Esprit saint.

En ce jour les Apôtres du Christ * sont revêtus de la force d'en-haut, * car le Paraclet consacre le temple de leur cœur,* inaugurant sa présence par la mystique nouveauté * d'une connaissance qu'en langues étrangères ils iront proclamer* pour nous apprendre à vénérer * en trois personnes l'unique Dieu, * l'éternel bienfaiteur de l'univers; * à la lumière de leurs enseignements, * devant le Père prosternons-nous, * devant le Fils et l'Esprit saint, * en implorant de lui pour nos âmes le salut.

Gloire au Père... Maintenant, t. 8

Venez, tous les peuples, adorons * en trois personnes l'unique Dieu, * dans le Père le Fils avec le saint Esprit, * car le Père engendre le Fils hors du temps, * partageant même trône et même éternité, * et l'Esprit saint est dans le Père, glorifié avec le Fils, * une seule puissance, une seule divinité, * un seul être devant qui * nous tous, les fidèles, nous prosternons en disant: * Dieu saint qui as tout créé par le Fils * avec le concours du saint Esprit, * Dieu saint et fort par qui le Père nous fut révélé et par qui le saint Esprit en ce monde est venu, * Dieu saint et immortel, Esprit consolateur * qui procèdes du Père et reposes dans le Fils, * Trinité sainte, gloire à toi.

Cantique de Siméon, puis le Trisagion et la prière du Seigneur. Le Prêtre: Car à toi. Le Chœur: Amen, et le tropaire de la Pentecôte .

Le Diacre:
Sagesse!
Le Chœur: Bénissez (ou Veuille bénir).
Le Prêtre:
Que vous bénisse celui qui est béni, le Christ notre Dieu, en tout temps, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Ch. Amen, et Affermis, Seigneur. Le Prêtre: Très-sainte Mère de Dieu, sauve-nous.

Ch. Plus vénérable que les Chérubins.
Le Prêtre: Gloire à toi, Christ notre Dieu, notre espérance, gloire à toi.

Ch. Gloire au Père... Maintenant... Kyrie eleison (3 fois). Père, bénissez (ou veuille bénir).

Le Prêtre dit le Congé:
Que celui qui, sorti du sein paternel, s'est lui-même anéanti, assumant notre humanité tout entière pour la diviniser, puis, remontant vers le ciel, s'est assis à la droite de Dieu le Père et envoya l'Esprit divin, saint et consubstantiel, égal en puissance, en gloire, en éternité, sur ses Disciples et Apôtres; qui, par l'Esprit, les illumina eux-mêmes et, par eux, le monde entier: le Christ notre vrai Dieu, par l'intercession de sa Mère toute pure et immaculée, des saints, glorieux et illustres Apôtres, hérauts de la divinité et porteurs de l'Esprit, ainsi que de tous les Saints, ait pitié de nous et nous sauve, lui qui est bon et qui aime les hommes.
Dernière édition par Monique le Jeu 15 Juin 2006 12:51, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 15 Juin 2006 12:50

Nouvelles Traductions AEOF

Vêpres du Dimanche de la Pentecôte
Office de l'agenouillement


Après la bénédiction le lecteur

Prières initiales

Le lecteur:
Amen.

Gloire à Toi, notre Dieu, Gloire à Toi !

Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Toi qui es partout présent et qui emplis tout, Trésor des biens et donateur de vie, viens et fais ta demeure en nous, purifie-nous de toute souillure, et sauve nos âmes, Toi qui es bonté.
Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel aie pitié de nous (3 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.
Toute Sainte Trinité, aie pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés,
Maître, pardonne-nous nos iniquités, Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom.
Kyrie eleison. (3 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles Amen.
Notre Père qui es aux cieux que ton Nom soit sanctifié, que ton royaume vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, donne-nous aujourd'hui notre pain essentiel, remets-nous nos dettes, comme nous les remettons aussi à nos débiteurs, et ne nous laisse pas entrer dans l'épreuve, mais délivre-nous du malin.

Le prêtre:
"Car à Toi appartiennent.. "

Le lecteur:
Amen.
Kyrie eleison (12 fois)
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen

Venez, adorons et prosternons-nous devant Dieu notre Roi
Venez adorons et prosternons-nous devant le Christ notre Roi et notre Dieu
\enez, adorons et prosternons-nous devant le Christ Lui-même notre roi et notre Dieu.


PSAUME 103
Contemplation de la nouvelle création dans le Christ.
(Traduction Père Placide Deseille)

De David. Sur la création du monde.

Bénis le Seigneur, ô mon âme, Seigneur mon Dieu, tu as été grandement magnifié; tu t'es enveloppé de louange et de splendeur, tu as jeté sur toi la lumière comme un manteau, tu as déployé le ciel comme une peau.Il a formé la voûte de ses chambres hautes avec les eaux, lui qui fait des nuées son char, lui qui s'avance sur les ailes des vents;Iui qui fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs des flammes de feu;Iui qui a fondé la terre sur ses bases, et jamais elle ne sera ébranlée.L'abîme l'enveloppera comme un vêtement, les eaux se dresseront comme des montagnes;à ta menace, elles prendront la fuite, à la voix de ton tonnerre, elles seront saisies d'épouvante.Les montagnes s'élèvent et les vallées descendent, au lieu que tu leur as fixé.Tu as posé une limite que les eaux ne franchiront pas, pour qu'elles ne reviennent plus couvrir la terre.Tu as envoyé les sources dans les ravins, entre les montagnes, les eaux se fraient un passage;elles abreuveront toutes les bêtes des champs, les onagres y étancheront leur soif. Au-dessus d'elles, les oiseaux du ciel établiront leur demeure, du milieu des rochers ils feront entendre leur voix. De ses chambres hautes, il abreuve les montagnes; la terre sera rassasiée du fruit de tes œuvres. Tu fais pousser l'herbe pour le bétail, et les plantes pour le service de l'homme, pour qu'il tire le pain de la terre, et le vin qui réjouit le cœur de l'homme, pour que l'huile fasse resplendir son visage, et que le pain fortifie le cœur de l'homme. Les arbres de la campagne seront rassasiés, les cèdres du Liban que tu as plantés; Ies passereaux y font leur nid, la demeure du héron les domine.. Aux cerfs appartiennent les hautes montagnes, les rochers sont le refuge des lièvres. Il a fait la lune pour marquer les temps, le soleil connaît l'heure de son coucher. Tu as posé la ténèbre, et ce fut la nuit; alors toutes les bêtes de la forêt se mettront en mouvement, les lionceaux qui rugissent après leur proie, et réclament à Dieu leur nourriture. Le soleil s'est levé, et ils se sont rassemblés, ils vont à leur repaire se coucher. L'homme sortira pour son travail, pour sa besogne jusqu'au soir. Que tes œuvres sont admirables, Seigneur, tu as fait toutes choses dans ta sagesse; la terre est remplie de tes créatures. Voici la mer, vaste et spacieuse; là vivent des reptiles sans nombre, des animaux petits et grands;. Ià circulent des navires, et le dragon, que tu formas pour t'en rire.. Tous attendent de toi que tu leur donnes la nourriture en son temps. Tu la leur donneras, et ils la recueilleront; tu ouvriras la main, et tous seront comblés par ta bonté. Mais quand tu détourneras ta face, le trouble les saisira; tu retiras leur esprit, et ils disparaîtront, et ils retourneront à leur poussière. Tu enverras ton Esprit, et ils seront créés, et tu renouvelleras la face de la terre.. Que la gloire du Seigneur demeure éternellement ! Le Seigneur se réjouira dans ses œuvres. Lui qui regarde vers la terre, et la fait trembler, lui qui touche les montagnes, et elles fument. Je chanterai au Seigneur en ma vie, je jouerai des psaumes pour mon Dieu tant que je serai.. Que mes pensées lui soient agréables; moi, je trouverai mes délices dans le Seigneur. Que les pécheurs disparaissent de la terre, comme les impies, afin qu'il n'en soit jamais plus. Bénis le Seigneur, ô mon âme.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen
Alléluia, alléluia, alléluia. Gloire à Toi, ô Dieu. (3 fois)


GRANDE LITANIE

Le diacre:
En paix, prions le Seigneur!

Le chœur:
Kyrie eleison!

Le diacre:
- Pour la paix qui vient du ciel et pour le salut de nos âmes, prions le Seigneur!

- Pour la paix du monde entier, la stabilité des saintes Eglises de Dieu et pour l'union de tous, prions le Seigneur!

- Pour cette sainte maison, pour ceux qui y pénètrent avec foi, piété et crainte de Dieu, prions le Seigneur!

- Pour notre très saint père N., patriarche de X., notre métropolite (archevêque ou évêque) N., l'ordre vénérable des prêtres, le diaconat en Christ, pour tout le clergé et tout le peuple, prions le Seigneur.

- Pour la France notre patrie, pour ceux qui la gouvernent et toutes ses autorités , pour tout son peuple, prions le Seigneur


- Pour cette ville (ce village, ce monastère), pour toute ville et toute contrée et pour tous ceux qui y vivent dans la foi, prions le Seigneur.

- Pour des saisons clémentes, l'abondance des fruits de la terre et des jours de paix, prions le Seigneur.

- Pour ceux qui sont en mer et dans les airs, pour les voyageurs, les malades, les prisonniers, pour tous ceux qui peinent et pour le salut de tous, prions le Seigneur.

- Pour être délivrés de toute affliction, colère, péril et nécessité, prions le Seigneur.

- Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par Ta Grâce.

- Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, au Christ notre Dieu.

- Car à Toi appartiennent toute gloire, honneur et adoration, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Le chœur:
Amen

Lucernaire

Le chœur: Ton 4

Seigneur, je crie vers Toi, exauce-moi; exauce-moi, Seigneur. Seigneur, je crie vers Toi, exauce-moi, entends la voix de ma supplication, lorsque je crie vers Toi. Exauce-moi, Seigneur.
Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi, et l'élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral. Exauce-moi, Seigneur.

v. Si Tu tiens compte des iniquités, Seigneur, Seigneur, qui pourra subsister? Car auprès de Toi est le pardon.

v. À cause de ton Nom, je T'ai attendu, Seigneur. Mon âme a attendu ta Parole, mon âme a mis son espérance dans le Seigneur.

Toutes les nations ont vu aujourd'hui des merveilles dans la cité de David quand l'Esprit Saint est descendu en langues de feu, comme l'a rapporté Luc, le prédicateur de Dieu, en disant : Les disciples du Christ étant réunis, il y eut un bruit semblable à un souffle violent qui emplit la maison où ils se tenaient, et tous par des paroles étranges, des doctrines étranges et des enseignements étranges se mirent à parler de la sainte Trinité. (2 fois)

v. Depuis la garde du matin jusqu'à la nuit, depuis la garde du matin, qu'Israël espère dans le Seigneur.

v. Car auprès du Seigneur est la miséricorde, et grande auprès de Lui la délivrance. C'est Lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités.

L'Esprit Saint a toujours été, Il est et Il sera; Il n'a ni commencement ni fin, mais Il est de tout temps égal au Père et au Fils et compté avec eux ; Il est la Vie et Il vivifie, Il est la Lumière et Il donne la lumière, Il est bon lui-même et Il est source de bonté; c'est par lui que le Père est connu et le Fils glorifié, et qu'à tous sont révélés l'unique puissance, l'unique rang, l'unique adoration de la sainte Trinité. (2 fois)

v. Louez le Seigneur, toutes les nations, célébrez-Le, tous les peuples.

v. Car sa miséricorde s'est affermie sur nous, et la vérité du Seigneur demeure dans les siècles.

L'Esprit Saint est Lumière et Vie, Il est la source vive de la connaissance, Esprit de sagesse, Esprit de discernement, de bonté, de droiture et d'intelligence ; Il gouverne, Il enlève les fautes, Il est Dieu et Il déifie, Il est Feu qui procède du Feu, Il parle, Il agit, Il distribue les dons ; c'est par Lui que tous les prophètes, les apôtres de Dieu et les martyrs furent couronnés. Étrange nouvelle, étrange vision ; le Feu se divise dans le partage des dons. (2 fois)

Gloire... et maintenant... - ton 6

Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Toi qui es partout présent et qui emplis tout, Trésor des biens et Donateur de vie, viens et fais ta demeure en nous, purifie-nous de toute souillure, et sauve nos âmes, Toi qui es bonté.


Lumière joyeuse


Le chœur:

Lumière joyeuse de la sainte gloire du Père immortel, céleste, saint et bienheureux, ô Jésus-Christ. Parvenus au coucher du soleil, voyant la lumière du soir, nous chantons Dieu, Père, Fils et Saint Esprit.
Il est digne dans tous les temps de Te célébrer avec des voix saintes, ô Fils de Dieu qui donnes la vie ; aussi le monde Te glorifie.




Grand prokimenon


Quel Dieu est grand comme notre Dieu. Tu es le Dieu qui fait des merveilles

Première prière à genoux

Encore et sans cesse prions le Seigneur en fléchissant le genou.

Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)


Seigneur immaculé, incorruptible, infini, invisible, inaccessible, inexplicable, immuable, insurpassable, incommensurable, indulgent, qui seul possèdes l’immortalité et qui habites une lumière inaccessible; qui as fait le ciel et la terre et la mer et tout ce qu’ils renferment, qui satisfais toute demande avant même qu’elle ne soit formulée; nous te prions et te supplions, Maître ami des hommes, Père de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ:
Pour nous les hommes et pour notre salut il est descendu des cieux, a pris chair du saint Esprit et de Marie, la toujours-vierge et glorieuse Mère de Dieu; tout d’abord il nous instruisit par ses paroles, ensuite il nous donna l’exemple de ses œuvres:

Lorsqu’arriva sa Passion salvatrice, à nous ses humbles serviteurs indignes et pécheurs il montra comment il faut prier en courbant la tête et en fléchissant les genoux pour ses propres péchés et pour ceux du peuple.

Toi donc, Seigneur compatissant et ami des hommes, écoute-nous au jour où nous t’invoquons et surtout en ce jour de la Pentecôte où notre Seigneur Jésus Christ, après être monté aux cieux et s’être assis à la droite de Dieu son Père, envoya le saint Esprit sur ses Disciples et Apôtres; et l’Esprit reposa sur chacun d’eux et tous, ils furent remplis de sa grâce inépuisable pour dire tes merveilles en d’autres langues et prophétiser.

Maintenant donc, écoute notre supplication et souviens-toi de nous, tes humbles serviteurs si dignes de condamnation; fais revenir nos âmes captives, toi dont la tendresse intercède pour nous, accueille-nous
qui nous prosternons devant toi et te crions: Nous avons péché!

A toi nous fûmes confiés dès la naissance, dès le sein maternel, c’est toi notre Dieu. Mais comme un souffle nos jours se sont évanouis, nous sommes dépouillés de ton soutien, privés de toute défense.

Aussi mettant notre confiance en ta bonté nous crions: Ne te souviens pas des péchés de notre jeunesse ni de nos égarements, purifie-nous de nos fautes cachées, ne nous rejette pas au temps de la vieillesse, ne nous abandonne pas quand déclinera notre vigueur; avant notre retour en terre accorde-nous la conversion, entoure-nous de grâce et de bienveillance. Regarde nos péchés selon la mesure de ta bonté, oppose l’océan de ta miséricorde à la multitude de nos fautes. Du haut de ta demeure sainte, Seigneur, considère ton peuple qui attend de toi l’abondance de ta miséricorde,
protège-nous dans ta bonté,
délivre-nous de l’emprise du mal, fortifie notre vie par tes lois saintes et sacrées. Qu’un Ange fidèle soit le gardien de ton peuple; rassemble-nous tous en ton royaume; accorde le pardon à ceux qui espèrent en toi; à eux comme à nous pardonne tout péché; purifie-nous par la puissance de ton saint Esprit, déjoue les entreprises de l’Ennemi contre nous.
Tu es béni, Seigneur, Maître tout-puissant, qui fais briller le jour de l’éclat du soleil et illumines la nuit à la clarté du feu; toi qui nous as permis de traverser la durée de ce jour et de nous approcher du début de la nuit, écoute notre prière et celle de tout ton peuple; pardonne-nous nos fautes volontaires et involontaires, reçois notre prière vespérale et envoie sur ton héritage l’abondance de ta pitié et de ta miséricorde. Protège-nous de tes saints Anges comme d’un rempart, couvre- nous du bouclier de ta justice, entoure-nous de ta vérité; défends-nous par ta puissance, délivre-nous de toute embûche et machination de l’Ennemi;

accorde-nous en outre que la présente soirée et la nuit qui vient soient parfaites, saintes, paisibles et sans péché, exemptes de scandale et de mauvais songes, comme du reste tous les jours de notre vie.

Nous te le demandons par les prières de la sainte Mère de Dieu et de tous les Saints qui t’ont plu depuis les siècles.

Le Diacre
Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. .

Le Chœur Kyrie eleison.(3 fois)

Le Diacre
Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, au Christ notre Dieu.

Le Chœur A Toi, Seigneur.

Le Prêtre
Car il t’appartient de nous faire miséricorde et de nous sauver, ô Christ notre Dieu, et nous te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours

Le Chœur Amen

Litanie de supplication.
Diacre
Disons tous de toute notre âme et de tout notre esprit, disons:

Le Chœur
Kyrie eleison.

Diacre
Seigneur tout-puissant, Dieu de nos pères, nous t’en prions, écoute et prends pitié.
Aie pitié de nous, ô Dieu, dans ton immense miséricorde, nous t’en prions, écoute et prends pitié.

Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)

Le Diacre
Nous prions encore pour notre très saint Père N, patriarche de X, pour notre archevêque N et pour tous nos frères en Christ.

Nous prions encore pour la France, notre patrie, pour ceux qui la gouvernent et toutes ses autorités et pour tout son peuple.

Nous prions encore pour les prêtres les diacres, les moines et pour tous nos frères en Christ.

Nous prions encore pour obtenir miséricorde, vie, paix, santé, salut, protection, pardon et rémission des péchés des serviteurs de Dieu les membres de cette paroisse.

Nous prions encore pour les très saints patriarches de bienheureuse mémoire, pour les bienheureux fondateurs de ce saint temple, pour tous nos pères et frères orthodoxes qui reposent ici ou en tout autre lieu.

Nous prions encore pour tous ceux qui font le bien dans ce saint et vénérble temple, pour tous ceux qui y travaillent qui y chantent, et pour tout le peuple ici présent qui attend de toi grande et abondante miséricorde.

Car Tu es un Dieu bon et Ami des hommes, et nous Te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours- et dans les siècles des siècles.

Le chœur:
Amen

Seconde prière à genoux

Encore et sans cesse prions le Seigneur en fléchissant le genou.


Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)


Seigneur Jésus Christ notre Dieu qui aux hommes as donné la paix, tu accompagnes encore notre vie et toujours tu accordes aux croyants le don du très-saint Esprit en vue de l’héritage qui ne nous sera pas enlevé.
En ce jour tu as envoyé plus manifestement cette grâce à tes Disciples et Apôtres, purifiant leurs lèvres par les langues de feu. Par eux, nous tous, les humains, ayant reçu et entendu en notre propre langue la connaissance de Dieu, nous avons été illuminés dans la lumière de l’Esprit et délivrés des ténèbres de l’erreur.


Grâce au partage visible des langues de feu et par une force surnaturelle nous avons appris à croire en toi, à te confesser avec le Père et le saint Esprit comme une seule divinité, une seule puissance, une seule majesté.

Toi donc, reflet du Père, empreinte inaltérable et immuable de sa substance et de sa nature, source de grâce et de sagesse, ouvre aussi mes lèvres pécheresses, apprends-moi comment et pourquoi je dois prier. Car tu es celui qui connaît la grande multitude de mes péchés, mais ta miséricorde surpassera leur immensité.

Voici que je me tiens devant toi, saisi de crainte, versant le désespoir de mon âme dans l’océan de ton amour. Gouverne ma vie, toi dont le verbe et la puissance ineffable de ta sagesse gouvernent toute la création; prends le gouvernail de ma vie, toi, le havre paisible des marins en péril;
dirige ma vie et fais-moi connaître le chemin sur lequel je devrai marcher.

Accorde à mes pensées l’Esprit de ta sagesse, à mon manque de sens l’Esprit de ta connaissance, à mes œuvres de rien l’Esprit de ta crainte. Renouvelle en mon cœur un Esprit de droiture.

Un Esprit souverain soutienne ma pauvre âme afin que chaque jour, conduit vers le bien par ton Esprit de bonté, je puisse accomplir tes commandements et me souvenir sans cesse de ta glorieuse parousie où tu scruteras nos actions. Ne permets pas que je sois effleuré par les plaisirs corrompus de ce monde, mais donne-moi la force de tendre à la jouissance des trésors futurs.

Toi-même, Seigneur, tu as dit que tout ce qui sera demandé en ton nom sera tout de suite accordé par le Dieu et Père dont tu partages l’éternité;

et moi, tout pécheur que je suis, en ce jour où descend ton Esprit saint, j’implore ta bonté:

Accorde-moi tout ce que je demande en vue du salut. Oui, Seigneur, auteur de tout bienfait, en ta bienveillance et ta libéralité c’est toi qui accordes en surabondance ce que nous demandons.

Tu es le Dieu compatissant et plein d’amour qui as voulu communier à notre charnelle condition sans en connaître le péché, tu infléchis ton cœur vers ceux qui devant toi fléchissent le genou, et pour nos offenses tu t’es fait propitiation.

Toi donc, Seigneur, accorde à ton peuple la plénitude de ton amour, exauce-nous du haut de ton ciel très-saint, sanctifie-nous par la puissance de ta main salvatrice, mets-nous à l’ombre de tes ailes, ne méprise pas l’œuvre de tes mains.
Contre toi seul nous avons péché, mais tu es aussi le seul que nous servons, nous ne savons pas nous prosterner devant un dieu étranger ni lever les mains vers un autre dieu. Seigneur, efface nos transgressions et, recevant notre prière à genoux, étends vers nous tous une main secourable, accepte notre prière unanime comme un encens d’agréable odeur montant devant le trône royal de ton immense bonté.

Seigneur, Seigneur, tu nous délivres de la flèche qui vole de jour, délivre-nous aussi de toute œuvre perpétrée dans les ténèbres; reçois le sacrifice vespéral de nos mains qui s’élèvent vers toi; rends-nous dignes de parcourir l’étape de cette nuit sans encourir de reproche, sans être tentés par le mal; délivre-nous de toute frayeur et de toute crainte produites en nous par le Démon; accorde à nos âmes la componction, à nos pensées le souvenir de l’examen du terrible et juste jugement.

Perce nos chairs des clous de ta crainte et mortifie nos membres attachés à la terre afin que dans le silence du sommeil nous soyons éclairés par la vision de tes jugements; éloigne de nous tout songe malsain et tout désir mauvais; fais-nous lever à l’heure de la prière fortifiés dans la foi et progressant dans la voie de tes commandements.

Diacre
Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. .

Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)

Le Diacre
Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, au Christ notre Dieu.

Le Chœur
A toi Seigneur

Prêtre

Par la grâce et la bienveillance de fils unique avec lequel tu es béni ainsi que ton très-saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours

Le Chœur Amen

Daigne, Seigneur
Lecteur

Daigne, Seigneur, nous garder ce soir sans péché ; Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères, ton Nom est loué et glorifié dans les siècles. Amen.
Que ta miséricorde, Seigneur, soit sur nous, comme nous avons espéré en Toi. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi tes jugements. Tu es béni, Maître, instruis-moi par tes jugements. Tu es béni, ô Saint, illumine-moi par tes jugements.
Seigneur, ta miséricorde est pour les siècles, ne méprise pas l'œuvre de tes mains. À Toi convient la louange, à Toi convient l'hymne, à Toi convient la gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Troisième prière à genoux

Encore et sans cesse prions le Seigneur en fléchissant le genou.

Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)


Source vive et lumineuse et sans cesse jaillissante, force créatrice et coéternelle du Père, toi qui as accompli merveilleusement tout le plan divin pour le salut des mortels, ô Christ notre Dieu, qui as brisé les liens de la mort et les verrous de l’Enfer après avoir terrassé la multitude des esprits mauvais ;

Toi qui t’es offert pour nous en victime sans tache, livrant en sacrifice ton corps immaculé exempt de tout péché; et qui en cet ineffable et redoutable mystère nous as procuré l’éternelle vie; toi qui, descendu aux Enfers, en brisas les éternels verrous et montras le chemin du ciel à ceux qui étaient assis dans les ténèbres; toi dont la sagesse divine prit à l’hameçon
le dragon de l’abîme, le prince du mal, et l’enchaînas dans l’opacité des infernaux séjours, dans le feu qui ne s’éteint jamais et les ténèbres extérieures où tu l’enfermas par ta puissance infinie;

Sagesse illustre du Père, ferme soutien des opprimés, lumière de ceux qui sont assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort; toi, Seigneur d’inaccessible gloire, Fils bien-aimé du Père très-haut, Lumière éternelle de l’éternelle Lumière, Soleil de justice, écoute-nous qui te prions.

Donne le repos aux âmes de tes serviteurs, nos pères et frères défunts, nos autres parents selon la chair et tous nos frères dans la foi dont nous faisons mémoire maintenant, car tu as le pouvoir sur toutes choses et tu tiens en tes mains les confins de la terre.

Maître tout-puissant, Dieu de nos Pères et Seigneur de miséricorde, créateur des mortels et des êtres immortels,
de toute nature humaine qui vient au monde, puis se désintègre, de la vie et de la mort, du séjour ici-bas et du passage en l’au-delà, toi qui mesures aux créatures leur temps de vie et fixes le moment de la mort, qui fais descendre aux Enfers et qui en fais remonter, qui enchaînes en la faiblesse et libères en la force, qui règles le présent pour notre bien et diriges l’avenir en notre faveur, qui fais revivre par l’espérance de la résurrection ceux qu’a blessés l’aiguillon de la mort, toi-même, Seigneur de l’univers, notre Dieu et Sauveur, espoir des confins de la terre et des îles lointaines,

toi qui en ce jour final, grandiose et salutaire de la Pentecôte nous as révélé le mystère de la sainte, consubstantielle, coéternelle, indivisible, inconfusible Trinité et qui as préparé la descente et la venue de ton saint et vivifiant Esprit répandu sur tes Apôtres sous la forme de langues de feu, en as fait les annonciateurs de notre sainte foi, les confesseurs et les hérauts de la véritable connaissance de Dieu;

toi qui en cette fête éminemment parfaite et salutaire as daigné recevoir nos prières d’intercession pour ceux que retiennent les Enfers, et qui nous as donné grandement l’espérance de te voir accorder aux défunts la délivrance des afflictions qui les accablent et leur soulagement:

écoute nos prières malgré notre faiblesse et notre misère; accorde aux âmes de tes serviteurs défunts le repos dans le séjour de la lumière, de la fraîcheur et de la paix, en un lieu d’où sont absents la peine, la tristesse et les gémissements;

place leurs âmes dans les tabernacles des justes, rends-les dignes de paix et de réconfort, car ce ne sont pas les morts qui te loueront, Seigneur, ni les captifs de l’Enfer qui auront l’audace de confesser ton nom; mais nous, les vivants, nous te bénissons et te supplions, nous t’offrons nos prières d’intercession et nos sacrifices d’expiation pour leurs âmes.

Dieu jeu éternel et plein de majesté, saint et ami des hommes, qui en cette heure nous as jugés dignes d’être admis en la présence de ta gloire inaccessible pour chanter et louer tes merveilles, fais-nous grâce comme à tes indignes serviteurs;

accorde-nous la grâce de t’offrir sans fin d’un cœur contrit la louange de l’hymne trois-fois-sainte et l’action de grâces pour les immenses bienfaits qu’en notre faveur tu accomplis en tout temps.

Souviens-toi, Seigneur, de notre faiblesse, ne nous perds pas à cause de nos péchés, mais exerce ton grand amour envers notre misère, afin que, délaissant les ténèbres du péché, nous marchions au plein jour de la justice et que, revêtus des armes de lumière, nous passions notre vie à l’abri des séductions du Mal et qu’en toutes choses nous te glorifiions avec confiance, toi le seul Dieu véritable et ami des hommes, Seigneur et créateur de l’univers;
car c’est vraiment un grand mystère que la délivrance de tes créatures au temps fixé, puis leur réunion pour le repos éternel.

Pour toutes choses nous te rendons grâces, pour notre venue en ce monde et pour notre départ qui en vertu de ton infaillible promesse fait naître en nous l’espérance de la résurrection et de la vie sans mélange dont nous souhaitons jouir lors de ta seconde et future parousie.

Car tu es l’initiateur de notre résurrection, le juge intègre et bienveillant de tous les mortels trépassés, le Maître et Seigneur de la rétribution; c’est toi qui as voulu participer intimement à notre chair et notre sang, par un effet de ton extrême condescendance à nos passions ;

irréprochable jusqu’à te soumettre volontairement à la tentation, en signe de l’amour dont tu nous aimes;
qui, après avoir subi toi-même la tentation, es devenu notre ferme soutien dans les épreuves et nous entraînes vers ton impassibilité.

Reçois donc, ô Maître, nos prières et nos supplications, accorde le repos à nos pères et mères, à nos frères et sœurs, nos enfants, nos parents et alliés, à toutes les âmes décédées avant nous dans l’espérance de la résurrection et de la vie éternelle; inscris leurs noms dans le livre de vie, place-les dans le sein d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, sur la terre des vivants, dans le royaume des cieux, dans le Paradis de délices, conduis-les tous dans tes saintes demeures par le ministère de tes Anges lumineux, ressuscite leurs corps au jour fixé par toi selon tes saintes promesses qui ne peuvent faillir; car pour tes serviteurs, Seigneur, il n’y a point de mort; lorsque nous nous séparons de notre corps pour te rejoindre, ô notre Dieu, ce n’est qu’un passage du chagrin au bonheur, au repos, à la joie.


Si nous avons péché contre toi, sois-nous propice, à nous comme à eux, car personne devant toi n’est exempt de souillure, quand bien même sa vie ne serait que d’un jour, sinon toi seul qui sur terre es apparu sans péché, Jésus Christ notre Seigneur par qui nous espérons tous obtenir le pardon et la rémission de nos péchés.

C’est pourquoi, Dieu bon et ami des hommes, remets, pardonne, efface nos fautes volontaires et involontaires, manifestes et cachées, commises consciemment ou par ignorance en action, en pensée, en parole dans toute notre conduite et nos mouvements; à ceux qui nous ont précédés accorde la liberté, la rémission, à nous tous ici présents, ta divine bénédiction, à nous et à tout ton peuple, une fin paisible et heureuse, ouvre-nous ton cœur plein d’amour pour les hommes au jour de ta redoutable et terrifiante Parousie et rends-nous dignes de ton Royaume.

Dieu très-haut et plein de majesté, qui seul possèdes l’immortalité et qui habites une lumière inaccessible, avec sagesse tu as formé toute la création, séparant la lumière des ténèbres, plaçant le soleil pour présider au jour, la lune et les étoiles pour présider à la nuit; et malgré nos péchés tu nous as permis de nous tenir en ce jour devant ta face pour proclamer ton nom et t’offrir notre culte vespéral.

Seigneur ami des hommes, dirige toi-même notre prière comme l’encens devant toi et reçois-la comme un parfum d’agréable odeur. Accorde-nous une soirée et une nuit paisibles; revêts-nous des armes de lumière, délivre-nous de toute frayeur nocturne et de toute intrigue menée dans les ténèbres; et le sommeil que tu as accordé comme repos à notre faiblesse, rends-le pur de toute image diabolique.

Oui, Seigneur et Maître de l’univers, dispensateur de tout bien, fais que, durant la nuit, pénétrés de componction sur notre couche, nous nous souvenions de ton saint nom et que, l’âme éclairée par la méditation de tes commandements, nous nous levions dans l’allégresse pour glorifier ta bonté et présenter à ta compassion nos prières et nos supplications pour nos propres péchés et pour ceux de tout le peuple que nous te demandons de garder en ton amour par les prières de la sainte Mère de Dieu.


Diacre
Protège-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce. .

Le Chœur
Kyrie eleison.(3 fois)

Le Diacre
Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, au Christ notre Dieu.

Le Chœur
A toi Seigneur


Prêtre

Car tu es le repos de nos âmes et de nos corps et nous te rendons gloire, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours

Le Chœur
Amen

Litanie de demandes
prière d'inclinaison.


Le Diacre
Accomplissons notre prière vespérale au Seigneur.

Le Chœur
Kyrie eleison.

Le Diacre
Secours-nous, sauve-nous, aie pitié de nous et garde-nous, ô Dieu, par ta grâce.

Que ce soir tout entier soit parfait, saint, paisible et sans péché, demandons au Seigneur.

Pardon et rémission de nos péchés et de nos transgressions, demandons au Seigneur

Ce qui est bon et utile à nos âmes, et la paix pour le monde, demandons au Seigneur

D'achever notre vie dans la paix et la pénitence demandons au Seigneur

Que notre vie ait une fin chrétienne sans angoisse, sans honte, paisible, et qu'une sentence favorable nous soit rendue à son redoutable tribunal, demandons au Seigneur.

Faisant mémoire de notre très sainte, immaculée, toute bénie et glorieuse Souveraine, la Mère de Dieu et toujours vierge Marie, et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, au Christ notre Dieu.

Le Chœur A Toi, Seigneur.

Le Prêtre
Car Tu es un Dieu bon et Ami des hommes, et nous Te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours- et dans les siècles des siècles.

Le chœur: Amen

Prêtre Paix à tous.

Le chœur: Et à ton esprit.

Diacre Inclinons la tête devant le Seigneur!

Le chœur: Devant toi, Seigneur.

Prêtre
Seigneur notre Dieu qui as incliné les cieux et qui es descendu pour le salut du genre humain, penche ton regard sur tes serviteurs et sur ton héritage; car devant toi, juge redoutable et ami des hommes, ils inclinent la tête et courbent la nuque, sans attendre le secours des hommes, mais comptant sur ta miséricorde et espérant ton salut; garde-les en tout temps, ce soir et cette nuit, de tout ennemi, de toute action hostile du démon, des vaines réflexions et des pensées mauvaises.
Que la majesté de ton règne soit bénie et glorifiée, Père, Fils et saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècle des siècles

Apostiches

Maintenant les langues de feu sont devenues un signe évident pour tous. Les juifs, dont le Christ était issu par la chair, malades d'incrédulité, se privèrent de la grâce divine ; et nous, issus des nations, avons été rendus dignes de recevoir la lumière divine, affermis par les paroles des disciples qui annoncèrent la gloire de Dieu, Bienfaiteur de tous ; avec eux inclinons nos cœurs et fléchissons les genoux, et, affermis par le Saint Esprit, adorons avec foi le Sauveur de nos âmes.

v. Ô Dieu, crée en moi un cœur pur et renouvelle en mes entrailles un esprit droit.

Maintenant l'Esprit consolateur s'est répandu sur toute chair ; et, en commençant par le chœur des apôtres, Il a par eux déployé sa grâce sur les fidèles et Il a confirmé sa descente des cieux remplie de puissance en distribuant aux disciples les langues sous forme de feu pour la célébration et la gloire de Dieu. C'est pourquoi, éclairés dans nos cœurs avec intelligence et affermis dans la foi par le Saint Esprit, nous prions pour le salut de nos âmes.

v. Ne me rejette pas loin de ta Face et ne retire pas de moi ton Esprit Saint.
Maintenant les apôtres du Christ sont revêtus de la puissance d'en-haut ; le Consolateur les renouvelle, se renouvelant en eux par un mystérieux
renouvellement de la connaissance. Prononçant des paroles étranges et puissantes, ils nous enseignent à vénérer la nature éternelle, simple, unique et en trois Personnes du Dieu bienfaiteur de tous. C'est pourquoi, illuminés par leurs enseignements, adorons le Père avec le Fils et l'Esprit et prions pour le salut de nos âmes.

Gloire... et maintenant... - ton 8

Venez, peuples, adorons la Divinité en trois Personnes, le Fils dans le Père avec le Saint Esprit ; car hors du temps le Père engendra le Fils coéternel et de même puissance ; et l'Esprit Saint glorifié avec le Fils était dans le Père. Unique puissance, Être unique, Divinité unique, tous nous T'adorons et nous disons: Saint Dieu qui as tout créé par le Fils et la synergie du Saint Esprit, Saint Fort par qui nous avons connu le Père et par qui l'Esprit Saint est venu dans le monde, Saint Immortel, Esprit consolateur qui procèdes du Père et qui reposes dans le Fils. Trinité sainte, gloire à Toi.

Cantique de Syméon

Maintenant, Maître, Tu laisses aller en paix ton serviteur, selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut, que Tu as préparé à la face de tous les peuples, Lumière qui se révèle aux nations et gloire de ton peuple Israël.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel aie pitié de nous (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Toute Sainte Trinité, aie pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés, Maître, pardonne-nous nos iniquités, Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de ton Nom.

Kyrie eleison. (3 fois)

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles Amen.

Notre Père qui es aux cieux que ton Nom soit sanctifié,
que ton royaume vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, donne-nous aujourd'hui notre pain essentiel,
remets-nous nos dettes, comme nous les remettons aussi à nos débiteurs, et ne nous soumets pas à l'épreuve, mais délivre-nous du malin.


Tropaire - ton 8

Tu es béni, ô Christ notre Dieu, Toi qui as envoyé l'Esprit Saint aux pêcheurs, qui les as montrés pleins de sagesse et qui par eux as pris au filet le monde entier. Ami des hommes, gloire à Toi.


Congé.

Que Celui qui, étant dans le sein de Dieu le Père, s’humilia, descendit du ciel sur la terre, assuma toute notre nature et la divinisa, qui est monté aux cieux et siège à la droite de Dieu le Père et qui envoya aux apôtres l’Esprit divin et saint, consubstantiel, coéternel, son égal en puissance et en gloire par lequel Il les a illuminés et par eux l’univers, le Christ, notre vrai Dieu, par les prières de sa très pure, toute immaculée et sainte Mère, des saints, glorieux et illustres apôtres prédicateurs divins et pneumatophores, et de tous les saints, qu’Il ait pitié de nous et nous sauve parce qu’Il est bon et ami des hommes.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19


Revenir vers Textes liturgiques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité