Triode, précarême

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Répondre
Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Triode, précarême

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 15:22

TRIODE

Dimanche du Publicain et du Pharisien


Le samedi aux vêpres

après le psaume d'entrée, on chante Heureux l'homme et tout le cathisme 1.

Au Lucernaire : sur 10 stichères, 7 de l'Octoèque et 3 du Triode. Ton 1

Frères, ne prions pas comme le Pharisien - Car celui qui s'élève lui-même sera abaissé - Humilions nous devant Dieu - appelant dans le jeûne comme le Publicain - Dieu, pardonne nous qui avons péché. (bis)

Le Pharisien vaincu par la vanité - et le Publicain courbé sous le repentir - s'approchèrent de Toi le seul Maître - L'un qui se glorifiait fut privé des biens - Mais l'autre qui n'osait parler fut digne des dons - Dans ces gémissements affermis moi - Christ Dieu qui aimes l'homme.

Gloire… ton 8
Seigneur qui domines l'univers - Je sais combien peuvent les larmes - Des portes de la mort elles ont ramené Ezéchias - De longues fautes elles ont délivré la pécheresse - Plus que le Pharisien elles ont justifié le Publicain - Je Te prie, compte moi parmi eux, aie pitié de moi.

Et maintenant… Théotokion dogmatique du ton

Apostiches de l'Octoèque
Gloire… ton 5
Mes yeux sont alourdis sous mes iniquités - Je ne peux ni contempler ni voir la hauteur du ciel - Fais comme le Publicain reçois moi qui me repens - Sauveur aie pitié de moi.

Et maintenant… théotokion, du même ton :
Tu es le temple et la porte - le palais et le trône du Roi - Vierge toute vénérable - par Toi le Seigneur, le Christ mon Rédempteur - s'est révélé à ceux qui étaient dans les ténèbres - Il est le Soleil de la justice - Il veut éclairer ceux que de sa propre main Il a créés à son image - Toute digne de louanges qui as près de Lui la liberté maternelle - intercède toujours pour le salut de nos âmes.

Le tropaire Vierge Marie, Mère de Dieu se chante trois fois à la fin des vêpres, lorsqu'il y a vigiles. Sinon, apolytikion et théotokion de l'Octoèque.



Dimanche du Publicain et du Pharisien

Matines


Après l'évangile de l'aube et le psaume 50

Gloire… ton 8 : Ouvre moi les portes du repentir Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie moi compatissant dans la miséricorde de ton amour.
Et maintenant… : Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - Car dans les fautes infâmes j'ai souillé mon âme - dans la négligence j'ai dépensé ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.
Verset ton 6 Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour. Dans l'abondance de tes compassions efface mon péché.

Malheureux considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde - je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour.


Canons du dimanche de l'Octoèque : de la Résurrection (4 hir.), de la Croix et Résurrection (2), de la Mère de Dieu (2), puis du Triode (6), au ton 6 :

1ère ode
Hirmos : Israël marchait dans l'abîme comme sur la terre…

Le Christ par les paraboles nous engage à redresser la vie - Il relève le Publicain de son abaissement - et montre le Pharisien abaissé par la suffisance.

Voyant de l'humilité venir la récompense de l'élévation - et de l'orgueil les peines de la chute - recherche les biens du Publicain - et méprise la malice pharisienne.

Par l'orgueil tout bien se perd - Mais par l'humilité tout mal est détruit - Fidèles embrassons la. Méprisons clairement la vanité.

Le Roi de l'univers qui voulait humbles ses disciples les exhorta - Il leur apprit à rechercher le gémissement et l'humilité du Publicain.

Gloire… Comme le Publicain je gémis - Dans les implorations continuelles, Seigneur je viens à ta miséricorde - Aie compassion de moi aussi qui mène maintenant ma vie dans l'humilité.

Et maintenant… La pensée, la volonté, l'attente, le corps, l'âme et l'esprit - Souveraine je te les consacre - De la dureté des ennemis, des tentations et de la menace à venir délivre moi et sauve moi.

Katavasia J'ouvrirai la bouche…



3ème ode
Il n'est pas de saint comme toi…

De la boue et des passions l'humble est relevé - Mais de la hauteur des vertus tombe durement tout cœur orgueilleux - Fuyons les voies de la malice.

La vanité pille le trésor de la justice - Mais l'humilité disperse la multitude des passions - Apprends nous, Sauveur, à suivre la voie du Publicain.

Nous frappant la poitrine comme le Publicain - le cœur douloureux nous appelons - Dieu pardonne nous qui avons péché - Puissions nous recevoir son absolution.

Fidèles, prenons le chemin de la ferveur - découvrons la douceur, menons une vie humble - dans le gémissement du cœur, l'imploration et la prière - Puissions nous recevoir de Dieu le pardon.

Gloire… Fidèles, rejetons la démesure de l'emphase - la violence de l'orgueil, l'odieuse présomption - la folle cruauté du Pharisien, la pire chose devant Dieu.

Et maintenant… Confiant en toi l'unique refuge - que je ne déchoie pas de la bonne attente - Mais Vierge pure, que je trouve ton secours - délivré de tout le mal des ennemis.


Cathisme
Ton 4 L'humilité releva le Publicain qui se méprisait confondu sous le mal - et disait au Créateur : Pardonne moi - Mais l'orgueil fit déchoir de la justice - le Pharisien arrogant - Quittons le mal et recherchons le bien.

Gloire… L'humilité releva le Publicain qui implorait le pardon et il fut justifié - Nous tous qui sommes tombés dans la profondeur du mal imitons le - Du fond du cœur appelons le Sauveur - Nous avons péché. Pardonne nous, Toi qui seul aimes l'homme.

Et maintenant… Reçois, Souveraine, nos prières - et porte les, Toute Pure, à ton Fils et ton Dieu - Délivre des malheurs ceux qui vont à toi - Brise les pièges et renverse l'audace des athées qui s'arment contre tes serviteurs.


4ème ode
Christ ma puissance…

Le Verbe qui s'abaissa jusqu'à prendre la forme du serviteur - montra la voie la meilleure de l'élévation : l'humilité - Tous ceux qui la suivent en s'humiliant sont élevés.

Le juste Pharisien s'éleva et fut abaissé - Mais le Publicain accablé sous la charge de ses maux s'humilia et fut relevé - Contre toute espérance il revint justifié.

De la richesse des vertus l'orgueil a conduit à l'indigence - Mais de l'extrême pauvreté où nous étions - l'humilité nous mène à la justice.

Maître, Tu as prédit que Tu T'opposerais aux orgueilleux - Mais, Sauveur, Tu as donné ta grâce aux humbles - Envoie nous ta grâce, à nous qui maintenant sommes humiliés.

Gloire… Le Sauveur qui nous élève toujours vers la hauteur divine - le Maître qui nous exalte a révélé l'humilité - Il a lavé de ses mains les pieds des disciples.

Et maintenant… Vierge qui as enfanté la Lumière inaccessible - dissipe les ténèbres de mon âme dans le rayonnement de la Splendeur - et conduis ma vie sur les chemins du salut.



5ème ode
Dans la splendeur divine en ta bonté…

Efforçons nous d'imiter les vertus du Pharisien et de rechercher l'humilité du Publicain - Mais méprisons, en l'un et l'autre - le désordre, l'orgueil et la souillure des fautes.

Le chemin de la justice était désert - Le Pharisien fut rejeté qui le suivait uni à l'orgueil - Mais par la vertu qui nous élève, le Publicain - reçut pour compagne de voyage l'humilité.

Le Pharisien croyait aller sur le char des vertus - Mais le Publicain courant à pied précéda le char - Il joignait l'humilité à l'imploration.

Ouvrons tous à l'intelligence la parabole du Publicain - Venez, recherchons ses larmes - Portons à Dieu un esprit brisé - Et demandons la rémission des fautes.

Gloire… Soyons sages, rejetons l'impudence hautaine et méchante - l'audace et le mauvais orgueil du Pharisien - afin de n'être pas dépouillés de la grâce divine.

Et maintenant… Nous nous réfugions tous en toi, toute Bonne - Envoie nous la verge de la puissance - Donne nous de dominer au milieu des ennemis - Délivre nous de tout mal.


6ème ode
Voyant soulevé par la tempête des tentations…

Le Publicain et le Pharisien couraient ensemble sur le stade de la vie - Mais l'un possédé par l'orgueil sombra dans la honte - Et l'autre fut sauvé par l'humilité.

Nous qui parcourons le juste chemin de la vie - imitons dans notre désir le sentiment du Publicain - Fuyons l'orgueil infâme du Pharisien et nous vivrons.

Recherchons les gestes du Sauveur Jésus et son humilité - nous qui désirons trouver la demeure infinie de la joie - entrer dans le pays des vivants.

Maître, Tu as montré à tes disciples l'humilité qui élève - en ceignant tes reins d'un linge et en lavant leurs pieds - Tu leur apprenais comment T'imiter.

Gloire… Le Pharisien menait sa vie dans les vertus et le Publicain dans les fautes - Mais l'un par la folie de l'orgueil fut abaissé - L'autre en son humilité fut élevé.

Et maintenant… Je fus crée nu et simple, ma vie était pure - Mais par la duplicité de la transgression l'ennemi m'a revêtu de l'épaisseur de la chair - Maintenant par ta médiation, Vierge, je suis sauvé.


Kondakion
Ton 4
Fuyons l'orgueil du Pharisien - Mais apprenons l'humilité du Publicain - Implorons et invoquons le Sauveur - Pardonne nous, seul Réconciliateur.

Autre Kondakion
Ton 3 Pécheurs, comme le Publicain implorons le Seigneur - Il est notre Maître, prosternons nous devant Lui - Car Il veut le salut de tous les hommes et donne l'absolution à ceux qui se repentent - Il s'est incarné pour nous, Dieu avec le Père sans commencement.

Ikos
Frères, humilions nous tous. De nos gémissements, de nos implorations frappons notre conscience, afin que dans le jugement éternel, fidèles et innocents, nous puissions trouver l'absolution. Là est le vrai repos, et prions pour le voir. Là passeront la souffrance, la tristesse et les gémissements du cœur, en l'Eden merveilleux que créa le Christ, Dieu avec le Père sans commencement.

Synaxaire
Ce jour nous faisons mémoire de la parabole du Publicain et du Pharisien, dans le saint Evangile.
Qui est comme le Pharisien, qu'il s'éloigne du sanctuaire. Car le Christ est dedans, qu'on doit recevoir dans l'humilité.
Par l'intercession de tous tes saints qui firent de grandes choses, Christ notre Dieu, aie pitié de nous et sauve nous. Amen.


7ème ode
Un ange sur les saints Enfants…

Soulevé par les œuvres de la justification - le Pharisien qui se vantait sans mesure - fut emporté dans les pièges de la vanité - Mais élevé sur l'aile légère de l'humilité - le Publicain approcha Dieu.

Par l'échelle de l'humilité le Publicain fut élevé dans la hauteur des cieux - Mais le Pharisien soulevé par la vaine légèreté de l'orgueil - alla se poser en enfer. Le malin tend ses pièges - Il dépouille les justes dans les œuvres de la vanité - Il enchaîne les pécheurs dans les filets du désespoir - De ces maux efforçons nous de nous délivrer - nous qui désirons suivre le Publicain.

Prosternons nous devant Dieu dans notre prière - fidèles, par nos larmes et nos implorations ardentes - imitant du Publicain l'humilité qui nous élève - et chantant : Tu es béni, Dieu de nos Pères.

Gloire… Maître, enseignant les disciples Tu leur disais de ne pas avoir de pensées orgueilleuses - Sauveur Tu leur apprenais à cheminer avec les humbles - Fidèles nous T'invoquons : Tu es béni, Dieu de nos Pères.

Et maintenant… En toi, Sainte, nous reconnaissons la beauté - l'échelle divine que vit Jacob - tendue d'en bas vers la hauteur - qui d'en haut nous donna Dieu incarné - et releva les mortels.


8ème ode
De la flamme Tu as tiré la rosée…

Le Publicain qui implorait humblement - trouva le Seigneur compatissant et fut sauvé - Mais par l'infamie de sa langue présomptueuse - le Pharisien fut déchu de la justice.

Fidèles, fuyons la présomption du Pharisien, sa prétention de pureté - Appelons sur nous la compassion - Recherchons l'humilité, le sentiment du Publicain.

Fidèles, disons dans le sanctuaire les paroles du Publicain - Dieu pardonne moi - Puissions nous avec lui trouver l'absolution - délivrés de l'orgueilleuse infamie du Pharisien.

Recherchons tous l'imploration du Publicain - Appelons Dieu dans la chaleur des larmes - Toi qui aimes l'homme, nous avons péché - Miséricordieux compatis, pardonne et sauve.

Bénissons… Dieu exauça l'imploration du Publicain et le justifia - A tous Il montra comment s'humilier toujours dans les gémissements et les larmes - en demandant l'absolution des fautes.

Et maintenant… Je ne connais pas d'autre aide que toi - Toute pure, je porte ton intercession - je porte ta médiation auprès de Celui qui naquit de toi - Délivre moi de tout ce qui m'afflige.


9ème ode
Il est impossible aux hommes de voir Dieu…

Recevant du Christ l'humilité, la voie de l'élévation - recherchons l'exemple du salut, le geste du Publicain et rejetons toute présomption - en implorant humblement le pardon de Dieu.

Rejetons l'orgueil de l'âme - Acquérons une pensée droite dans l'humilité - Ne cherchons pas à nous justifier nous-mêmes - Méprisons la présomption de la vanité - Et implorons avec le Publicain le pardon de Dieu.

Portons au Créateur les prières implorantes du Publicain - Détournons nous des prières ingrates du Pharisien - des paroles orgueilleuses qui jugent les autres - Puissions nous recevoir le pardon de Dieu et la lumière.

Chargé d'un lourd essaim de fautes - je déborde de mal et dépasse le Publicain - Mais je porte aussi l'orgueilleuse présomption du Pharisien - Je suis de partout privé de tous les biens - Seigneur épargne moi.

Rends dignes de ta béatitude ceux qui pour Toi sont pauvres en esprit - Suivant le conseil de ton ordre, nous Te portons un esprit brisé - Reçois, Sauveur, et sauve ceux qui T'adorent.

Gloire… Le Publicain qui dans la foi monta au sanctuaire pour prier Dieu fut justifié - Approchant le cœur brisé, dans les gémissements et les larmes - il fut déchargé par ses prières du fardeau des péchés.

Et maintenant… Donne à ceux qui te vénèrent et exaltent ton enfantement, seule Bénie - de te chanter, toute Pure, de te glorifier, de te dire bienheureuse - Car tu es la gloire des chrétiens - ton intercession est reçue devant Dieu.


Exapostilaire du dimanche

Gloire… Fuyons la mauvaise arrogance du Pharisien - Mais apprenons la bonne humilité du Publicain - afin qu'invoquant Dieu avec lui nous soyons élevés - Pardonne à tes serviteurs, Christ né de la Vierge - Sauveur qui as voulu souffrir la croix - et as ressuscité ton monde dans la puissance divine.

Et maintenant… Le Créateur Dieu de l'univers - prit une chair mortelle en ton sein pur, Vierge Mère - Il renouvela toute ma nature corrompue - te laissant après comme avant l'enfantement - Dans la foi tous nous te chantons : Réjouis toi, gloire du monde.


Aux Laudes, 4 stichères de l'Octoèque, 4 stichères du Triode

Ton 1 Frères ne prions pas comme le Pharisien - Car celui qui s'élève lui même sera abaissé - Humilions nous devant Dieu - appelant dans le jeûne comme le Publicain - Dieu, pardonne nous qui avons péché.

Le Pharisien vaincu par la vanité - et le Publicain courbé sous le repentir - s'approchèrent de Toi le seul Maître - L'un qui se glorifiait fut privé des biens - Mais l'autre qui n'osait parler fut digne des dons - Dans ces gémissements affermis moi - Christ Dieu qui aimes l'homme.

V. Lève Toi, Seigneur mon Dieu. Que s'élève ta main. N'oublie pas tes pauvres à la fin.

Ton 3 Reconnais mon âme, ce qui sépare le Publicain et le Pharisien - De l'un méprise la parole orgueilleuse - De l'autre recherche la prière douloureuse et appelle - Dieu, pardonne moi qui ai péché. Aie pitié de moi.

V. Je Te confesserai Seigneur, de tout mon cœur. Je raconterai toutes tes merveilles.

Ton 3 Fidèles, méprisant la parole orgueilleuse du Pharisien - mais recherchant la prière douloureuse du Publicain - évitons les pensées hautaines, humilions nous - Recueillons nous et appelons - Dieu, pardonne nos péchés.

Gloire… Ton 8 Seigneur, Tu as condamné le Pharisien qui se justifiait lui-même par la gloire des œuvres - et Tu as justifié le Publicain qui s'humiliait et implorait le pardon - Car Tu ne permets pas les pensées orgueilleuses - et Tu protèges les cœurs brisés - A nous qui humblement nous prosternons devant Toi qui as souffert pour nous - donne l'absolution et le grand amour.

Et maintenant… Ton 2 Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné, l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande doxologie, litanies et congé.



Dimanche du Publicain et du Pharisien

Liturgie

Prokimenon du ton de l'Octoèque

Epître 2 Tim. 3, 10-15

Alléluia et Versets du ton de l'Octoèque

Evangile Luc 81, 10-14

Communion Louez le Seigneur du haut des cieux, louez le dans les hauteurs. Alleluia (3).

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Fils prodigue

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 15:32

Dimanche du Fils prodigue


Samedi Vêpres

Stichères du Lucernaire : sur 10
7 stichères de l'Octoèque, 3 stichères du Triode

Ton 1
J’étais dans le vivant pays de l'innocence - mais j'ai semé le péché sur la terre - J'ai récolté sous la faucille les épis de la négligence - J'ai fait des meules avec les gerbes de mes actes - et ne les ai pas étendues sur l'aire du repentir - Mais je Te prie, notre Dieu qui es avant les siècles et cultives le monde - vanne au vent de ta miséricorde la paille de mes œuvres - verse dans mon âme le blé de l'absolution - porte moi dans les greniers du ciel et sauve moi. (bis)

Reconnaissons frères la puissance du mystère - Du péché le fils prodigue revient vers le foyer paternel - Toute bonté, le Père part à sa rencontre et l'embrasse - Il lui rend les signes de sa gloire - et comble de joie mystique ceux qui sont en haut en immolant le veau gras - pour que notre vie soit digne d'être au Père qui sacrifia en son amour de l'homme - et à la victime glorieuse, le Sauveur le nos âmes.

Gloire… Ton 2 O de quels biens, malheureux, je me suis privé - O de quel Royaume je suis tombé, en ma misère - J'ai dépense la richesse que j'avais reçue, j'ai transgressé l'ordre - Hélas, pauvre âme, tu es condamnée au feu éternel - Appelle avant la fin le Christ notre Dieu - Comme le fils prodigue, reçois moi, Dieu, aie pitié de moi.

Et maintenant… Théotokion de l'Octoèque


Apostiches de l'Octoèque

Gloire…
Ton 6
Jai dispersé la richesse du don paternel - Malheureux j'ai mangé avec les bêtes qui n'ont pas de raison - J'étais épuisé, affamé, j'enviais leur nourriture - Mais je suis revenu vers le Père miséricordieux et j'appelle dans les larmes - Reçois moi comme un serviteur prosterné devant ton amour de l'homme, et sauve moi.

Et maintenant…
Ton 6
Christ le Seigneur, mon Créateur et mon rédempteur - est venu de ton sein, Toute Pure -Il m'a revêtu, Il a délivré Adam de l'ancienne malédiction - A Toi Toute Pure, à la Mère de Dieu, à la Vierge en vérité - nous ne cessons de dire la salutation de l'ange : - Réjouis Toi, Souveraine, protection, refuge et salut de nos âmes.



Dimanche du Fils Prodigue

Matines

Après le polyeleos (Ps. 135 - 136) est chanté le Ps. 137 : "Au bord des fleuves de Babylone…"

Après l'évangile de l'aube et le psaume 50
Gloire…
Ton 8 Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie le, Compatissant, dans ton amour miséricordieux.

Et maintenant…
Ton 8 Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - Car j'ai souillé mon âme dans les fautes infâmes - Dans la négligence j'ai dépensé toute ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

Ton 6 V. Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour. Dans l'abondance de tes compassions efface mon iniquité.

Ton 6 Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour.

Canons du dimanche de l'Octoèque :
1. de la Résurrection
2. de la Croix et Résurrection
3. de la Mère de Dieu

Canon du Triode
Poème de Joseph
Ton 2

1ère ode
Reprenant l'ode de Moïse…

Jésus, Dieu, reçois moi maintenant qui me repens comme le fils prodigue - qui T'ai provoqué, passant dans la négligence toute ma vie.

Dans le mal j'ai dispersé la richesse divine que Tu m'avais donnée - Père miséricordieux loin de Toi je suis allé mener une vie de désordre - Reçois moi qui reviens.

Gloire… Etendant maintenant tes bras paternels - Seigneur tout compatissant reçois moi comme le fils prodigue - que je puisse en ma reconnaissance Te glorifier.

Et maintenant… Dieu révèle en moi ta bonté - En ta bienfaisance écarte la multitude de mes fautes - par les divines prières de ta Mère.

Katavasia Reprenant l'ode de Moise, chante mon âme - Il fut mon secours et mon défenseur, Il m'a sauvé - Il est mon Dieu, et je Le glorifierai.


3ème ode
Mon esprit est stérile…

J'étais tout entier sorti de moi-même - follement attaché à ceux qui me découvraient les passions - Mais reçois moi, Christ, comme le fils prodigue.

Imitant la voix du fils prodigue je T'appelle - Père j'ai péché - Comme lui embrasse moi maintenant. Ne me renvoie pas.

Gloire… Etends tes bras, Christ, en ta miséricorde reçois moi - qui reviens des pays lointains du péché et des passions.

Et maintenant… Je me suis appauvri en tant de fautes - Toute Pure, belle entre les femmes - donne moi la richesse des formes de la beauté - que je puisse te glorifier.

Katavasia Mon esprit est stérile - Dieu, Tu cultives la beauté, Tu plantes la bonté - Donne moi de porter des fruits en ta miséricorde.


Cathisme
Ton 1
Viens m'ouvrir tes bras paternels - Dans le désordre j'ai dépensé ma vie - Sauveur, j'ai négligé l'inépuisable richesse de tes compassions - Maintenant, n'abandonne pas mon cœur appauvri - Je suis brisé Seigneur je T'appelle - Père, j'ai péché contre le ciel et contre Toi.

Gloire… (le même)

Et maintenant… Toute Pure Vierge Mère de Dieu, unique protection et refuge des fidèles - délivre des périls, des afflictions et des malheurs tous ceux qui ont en Toi leur espérance et sauve nos âmes par tes divines prières.


4ème ode
Prévoyant ta naissance de la Vierge…

La richesse des beautés que Tu m'avais donnée - Père céleste, je l'ai dépensée dans le mal, asservi aux étrangers - je T'appelle, j'ai péché contre Toi - Reçois moi comme le fils prodigue, tends moi les bras.

J'étais asservi à tout mal, misérablement soumis aux fauteurs des passions - J'étais sorti de moi dans ma négligence - Sauveur, Père céleste, aie compassion de moi qui me réfugie dans ta grande miséricorde.

Gloire… J'étais empli de toute honte - Je n'osais pas regarder vers la hauteur du ciel - Car j'étais follement soumis au péché - Maintenant le cœur brisé, je reviens et j'appelle - j'ai péché contre Toi, reçois moi, Roi de l'univers.

Et maintenant… Secours des hommes, sûre espérance de tous les chrétiens - Toute Blanche, refuge des sauvés - Vierge sauve moi par tes prières maternelles - Rends moi digne de la vie à venir.

Katavasia Prévoyant ta naissance de la Vierge, le Prophète proclamait - J'ai entendu annoncer ton avènement et j'ai craint - Christ, Tu es venu de Thaiman et de la sainte montagne ombragée.


5ème ode
La nuit est passée…

J'étais asservi aux étrangers - parti dans le pays corrupteur et empli de honte - Maintenant je reviens et Te dis : Compatissant, j'ai péché.

Ouvre moi maintenant ton cœur paternel - je reviens du mal, ne me rejette pas - Père céleste qui débordes d'amour.

Gloire… Je n'ose pas regarder vers la hauteur - Christ je T'ai provoqué au delà de toute mesure - Mais je sais ta miséricorde, Compatissant, et j'appelle - J'ai péché, pardonne moi, sauve moi.

Et maintenant… Vierge toute sainte, tu as reçu la grâce et enfanté le pardon de tous - Allège par tes prières la lourde charge de mes fautes.

Katavasia La nuit est passée, le jour est venu - La lumière a brillé sur le monde - Les ordres des anges Te chantent, Christ Dieu et Te glorifient.


6ème ode
Seigneur, je suis recouvert par le gouffre des péchés…

Le gouffre des péchés me recouvre toujours - et la tempête des fautes m'engloutit - Christ Dieu, conduis moi vers le port de la vie - et sauve moi, Roi de gloire.

J'ai malheureusement dispersé la richesse paternelle - Appauvri, asservi aux pensées stériles je suis empli de honte - Dieu qui aimes l'homme je T'appelle, compatis, sauve moi.

Gloire… J'étais épuisé par la faim, étranger à tous les biens qui viennent de Toi - Dieu bon, aie pitié de moi qui reviens maintenant - Christ sauve moi qui chante ton amour de l'homme.

Et maintenant… Tu as conçu le Christ le Sauveur et le Maître - Rends moi digne du salut, qui suis pauvre de tout bien - Que je puisse chanter, Vierge Pure, ta grandeur.

Katavasia Sauveur, je suis recouvert par le gouffre des péchés - englouti dans l'océan le l'existence - Mais comme Jonas hors de la bête délivre moi des passions, et sauve moi.


Kondakion
Ton 3
Quittant follement ta gloire paternelle - dans le mal j'ai dispersé la richesse que Tu m'avais donnée - Et je Te dis les paroles du fils prodigue - J'ai péché contre Toi, Père compatissant - Reçois moi qui me repens - Et fais de moi l'un de tes serviteurs.

Ikos
Chaque jour le Sauveur nous enseigne de sa voix. Ecoutons les Ecritures, l'histoire du fils prodigue qui revint à la sagesse. Dans la foi imitons son bon repentir. Dans l'humilité du cœur disons à Celui qui voit tous les secrets : Nous avons péché contre Toi, Père compatissant et nous ne sommes plus dignes d'être appelés tes enfants. Mais par nature Tu aimes l'homme. Reçois moi - Et fais de moi l'un de tes serviteurs.

Synaxaire
Ce jour nous faisons mémoire de la parabole évangélique du Fils prodigue, que nos Pères nous ont prescrite en second dans le Triode.
Qui s'est perdu comme moi, qu'il reprenne courage et qu'il aille. La porte de la compassion divine est ouverte à tous.
En ton ineffable amour de l'homme, Christ notre Dieu, aie pitié de nous.


7ème ode
Imitant les Chérubins…

Dans ma grande misère, courbé sous les plaisirs du corps, - tout entier asservi à ceux qui découvraient en moi les passions - Dieu qui aimes l'homme j'étais étranger loin de Toi - Maintenant j'appelle comme le Fils prodigue - J'ai péché, ne m'abandonne pas, Christ Toi le seul compatissant.

Je crie mon péché, Roi de l'univers - et n'ose pas regarder la hauteur du ciel - Car dans ma folie, seul je T'ai provoqué, j'ai transgressé tes commandements - Mais Toi qui seul es bon, ne me re jette pas loin de ta face.

Gloire… Par les prières des apôtres, des prophètes, des bienheureux - des vénérables martyrs et des justes - Seigneur, pardonne toutes mes fautes qui provoquèrent ta bonté - que je puisse Te chanter dans tous les siècles.

Et maintenant… Mère de Dieu plus claire que les Chérubins - que les Séraphins, que toutes les puissances du ciel - supplie Dieu à qui tu as donné un corps, Toute innocente - le Verbe du Père qui n'a pas de commencement - pour que nous soyons dignes des biens éternels.

Katavasia Imitant les Chérubins, les enfants dans la fournaise - exultaient et chantaient ; Dieu Tu es béni - Car Tu as tout conduit dans le jugement et la vérité à cause de nos fautes - Chanté au dessus de tout et glorifié dans tous les siècles.


8ème ode
Celui qui à Moïse sur le mont Sinaï…

Descendu sur la terre pour sauver le monde - par la pauvreté volontaire dans ton grand amour - Sauve moi qui suis pauvre maintenant de toute œuvre bonne, Compatissant.

Dans ma grande misère asservi au séducteur - je m'étais éloigné de tes commandements - Reçois moi qui viens maintenant comme le Fils prodigue - me prosterner devant Toi, Père céleste.

Bénissons… Accablé sous les ténèbres des pensées corruptrices - Eloigné de Toi Compatissant j'étais tout entier sorti de moi-même - Sauve moi, qui dans le repentir me prosterne devant Toi.

Et maintenant… Vierge Pure, Mère de Dieu - seule tu nous redresses qui sommes renversés - Relève moi tout brisé, humilié sous tant de fautes.

Katavasia Celui qui à Moïse sur le mont Sinaï - révéla dans le buisson le miracle de la Vierge - chantez Le, bénissez Le et exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Qui parmi ceux qui sont nés sur la terre…

Vois, Christ, l'affliction de mon cœur, vois mon retour - vois mes larmes, Sauveur, ne m'abandonne pas - Mais embrasse moi de nouveau dans ta miséricorde, compte moi au nombre des sauvés - que je puisse dans ma reconnaissance chanter ton amour.

Comme le larron je dis : Souviens toi de moi - Comme le Publicain je me lamente et j'implore : Pardonne moi - Comme le Fils prodigue, délivre moi de tous mes maux, tout Compatissant, Roi de l'univers - Que je puisse chanter ton extrême descente parmi nous.

Implore maintenant, ma pauvre âme, et appelle le Christ - Tu as voulu t'appauvrir pour moi qui suis pauvre de toute œuvre bonne - Enrichis moi de l'abondance des biens - Seigneur qui seul es bon, dans ton grand amour.

Gloire… Dieu bon, Tu as comblé de joie le retour volontaire du Fils prodigue - Maintenant encore comble moi de joie - en étendant vers moi le malheureux tes bras vénérables - Que sauvé, je puisse chanter ton extrême descente parmi nous.

Et maintenant… Vierge, du rayonnement de tes prières - éclaire je te prie les yeux de mon intelligence aveuglés par la malice - et conduis moi sur les voies du repentir que je puisse te chanter comme je le dois - toi qui au dessus de la raison enfantes le Verbe dans un corps.

Katavasia Qui parmi ceux qui sont nés de la terre - a jamais entendu, jamais vu telle chose ? - Une vierge a conçu dans son sein et sans douleur a enfanté - Tel est ton miracle, Toute Pure - Mère de Dieu, Marie, nous t'exaltons.



Exapostilaire du dimanche et exapostilaires du Triode

Malheureux, inutilement j'ai quitté la grâce - dans le mal j'ai dépensé la richesse que Tu m'avais donnée - Dans la ruse devant les démons je l'ai dispersée - Dans le désordre j'ai vécu, Sauveur, Père Compatissant - reçois moi qui reviens comme le Fils prodigue, et sauve moi.

Gloire… J'ai dispersé, j'ai dépensé ta richesse, Seigneur - Malheureux je suis soumis aux démons du mal - Mais Sauveur miséricordieux aie compassion du Fils prodigue - Purifie moi qui suis souillé - et rends moi le premier vêtement de ton Royaume.

Et maintenant… Sainte Vierge Mère qui enfantas Dieu - la grande louange des apôtres, des martyrs, des prophètes, des bienheureux - demande pour nous tes serviteurs le pardon de ton Fils et ton Seigneur - quand Il viendra juger chacun selon ses œuvres.


Aux Laudes, 4 stichères de l'Octoèque,4 stichères du Triode

Ton 2
Je Te porte, Seigneur, les paroles du Fils prodigue - Dieu bon, j'ai péché devant tes yeux - J'ai dispersé la richesse de tes grâces - Mais reçois moi qui me repens, Sauveur, et sauve moi.

V. Je Te confesserai, Seigneur, de tout mon cœur. Je raconterai toutes tes merveilles.

Ton 4
Comme le Fils prodigue je suis venu, Compatissant - J'ai dépensé à l'étranger toute ma vie - Père, j'ai dispersé toute la richesse que Tu m'avais donnée - Reçois moi qui me repens, Dieu, aie pitié de moi.

V. Lève Toi, Seigneur mon Dieu. Que s'élève ta main. N'oublie pas tes pauvres à jamais

Ton 8
J'ai dépensé dans le désordre la richesse du bien paternel - Je l'ai dissipée, je me suis ruiné en demeurant dans le pays des hommes de malice - Mais ne supportant plus de vivre avec eux - je suis revenu et T'appelle, Père miséricordieux - J'ai péché contre le ciel et contre Toi - et je ne suis pas digne d'être appelé ton Fils - Fais de moi l'un de tes serviteurs, Dieu, aie pitié de moi.

Gloire… Ton 6
Père bon, je me suis éloigné de Toi - ne m'abandonne pas, ne me ferme pas ton Royaume - l'ennemi malin m'a dépouillé, il a pris ma richesse - J'ai dispersé dans le désordre les charismes de l'âme - Mais relevé, je suis revenu et je T'appelle - Toi qui as étendu tes mains saintes sur la croix - fais de moi l'un de tes serviteurs - afin de m'enlever à la bête cruelle - et de me couvrir du premier vêtement, dans ton grand amour.

Et maintenant… Ton 2
Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi S'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande doxologie, litanies et congé.



Liturgie


Prokimenon du ton de l'Octoèque

Epître I Cor.6, 12-20

Alleluia et versets du ton de l'Octoèque
Evangile Luc 15, 11-32

Communion Louez le Seigneur du haut des cieux, louez le dans les hauteurs. Alleluia (3).

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Samedi du Carnaval

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 15:53

SAMEDI DU CARNAVAL

Office des Morts


Vendredi soir aux Vêpres

Stichères du Lucernaire : 3 stichères des Martyrs, de l'Octoèque du ton, 3 stichères du Triode

Ton 8
Faisant mémoire aujourd'hui de tous ceux qui sont morts depuis l'origine des siècles - et vécurent dans l'amour de Dieu et dans la foi - fidèles, chantons le Sauveur et le Seigneur - prions de tout notre cœur qu'ils puissent à l'heure du Jugement - donner une bonne réponse à notre Dieu qui juge toute la terre - se retrouver dans la joie de la présence à sa droite - dans la part des justes, dans l'héritage lumineux des saints - et être dignes de son Royaume céleste.

Ton 8
Sauveur qui par ton sang as racheté les mortels - par ta mort nous as délivrés de la mort amère - et par ta résurrection nous as ouvert la vie éternelle - Seigneur, donne le repos à ceux qui s'endorment en Toi - dans les déserts, dans les villes, sur la mer, sur la terre, en tout lieu - les rois, les prêtres, les évêques, les moines, les époux - les hommes de tout âge et de toute race - et rends les dignes de ton Royaume céleste.

Ton 8
Par ta résurrection des morts, Christ, la mort ne domine plus ceux qui meurent en Toi - De tout notre cœur nous Te prions - Donne le repos dans ta demeure, dans le sein d'Abraham - aux enfants d'Adam qui jusqu'à ce jour T'ont adoré purement - nos pères, nos frères, nos amis, nos parents - tous les hommes qui dans la foi menèrent les choses de la vie - et sous tant de formes et par tant de voies, Dieu, sont partis vers Toi - et rends les dignes de ton Royaume céleste.

Gloire… Ton 8
Je me lamente et je souffre quand je considère la mort - et vois dans le tombeau la beauté créée pour nous à l'image de Dieu - gisant sans forme, sans gloire, sans plus aucune apparence - O le miracle, pourquoi ce mystère nous est-il venu ? - Comment avons nous étés livrés à la destruction ? - Comment avons nous été liés à la mort ? - Vraiment comme il est écrit, par l'ordre de Dieu qui donne à ceux qui partent le repos.

Et maintenant… Théotokion du ton Lumière joyeuse…

Au lieu du prokimenon :
Ton 8 : Alleluia, Alleluia, Alleluia.
V. Bienheureux sont ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur - Et leur mémoire est de génération en génération.
V. Leurs âmes seront établies parmi celles des justes.


Apostiches de l'Octoèque - du ton

1 stichère des martyrs, 2 stichères des morts, de st Jean Damascène
Gloire…
Ton 6
Ton ordre créateur fut mon origine et m'a fondé - Tu as voulu faire de moi un vivant de nature invisible et visible - Tu as fondé mon corps de terre - Tu m'as donné une âme par ton souffle divin qui crée la vie - Sauveur accorde à tes serviteurs le repos dans le pays des vivants, dans les demeures des justes.

Et maintenant… Ton 6
Christ, par les prières de celle qui T'a enfanté - et de tes martyrs, des apôtres, des prophètes, des prêtres - des bienheureux, des justes et de tous les saints - donne à tes serviteurs qui s'endorment le repos.

Apolytikion
Ton 8
Seul Créateur qui dans la profondeur de la sagesse - en ton amour de l'homme diriges l'univers - et délivres à tous les êtres ce qui leur est bon - donne le repos, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs - Car ils ont mis leur espoir en Toi qui nous as formés, notre Créateur et notre Dieu.
Et maintenant… Ton 8 Nous avons en Toi le rempart et le port - la médiatrice exaucée de Dieu que Tu as enfanté - Vierge Mère de Dieu, salut les fidèles.

Litanies et congé.



Matines

Après l'hexapsalme
Ton 8 Alleluia, Alleluia, Alleluia.

V. Bienheureux sont ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur - Et leur mémoire de génération en génération.

V. Leurs âmes seront établies parmi celles des justes.

Apolytikion
Ton 8
Seul Créateur qui dans la profondeur de la sagesse - en ton amour de l'homme diriges l'univers - et délivres à tous les êtres ce qui leur est bon - donne le repos, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs - Car ils ont mis leur espoir en Toi qui nous as formés, notre Créateur et notre Dieu.

Gloire… Et maintenant… Ton 8
Nous avons en Toi le rempart et le port - la médiatrice exaucée de Dieu que Tu as enfanté - Vierge Mère de Dieu, salut les fidèles.

Lecture des Psaumes 110 - 117
Chant du Psaume 118 ( en deux moitiés)
Ps. 118, 1-93 avec le refrain : Tu es béni, Seigneur.

Petite litanie des défunts :
Encore et encore en paix, prions le Seigneur.

Seigneur, aie pitié.

Nous prions encore pour le repos des âmes des serviteurs de -Dieu N.N. afin que leur soient remis leurs péchés volontaires et involontaires.

Seigneur, aie pitié.

Pour que Dieu établisse leurs âmes dans le séjour des justes.

Demandons au Christ, Roi immortel, notre Dieu, de leur accorder la miséricorde divine, le royaume des cieux et la rémission de leurs péchés.

Accorde, Seigneur.

Prions le Seigneur.

Seigneur, aie pitié.

Dieu des esprits et de toute chair, qui as vaincu la mort et anéanti la puissance du démon et donné la vie au monde, accorde, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs N… qui se sont endormis, le repos dans un lieu de lumière, de verdure et de fraîcheur, là où il n'y a ni douleur, ni larmes, ni gémissements. Pardonne leur tous les péchés qu'ils ont commis en paroles, en actions et en pensées, car Tu es un Dieu bon et ami des hommes. Il n'y a pas d'homme qui vive et qui ne pèche pas, Toi seul est hors du péché, ta Justice est la Justice éternelle et ta Parole est la Vérité.

Car Tu es la Résurrection, la Vie et le repos de tes serviteurs défunts N..., Christ notre Dieu, et nous Te rendons gloire, avec ton Père éternel et ton très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Ps. 118, 94- 176 avec le refrain : Sauveur, sauve moi…

Tropaires des défunts, avec le refrain :
Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

L'assemblée des saints a trouvé la source de la vie et la porte du Paradis, puissé-je moi aussi trouver ce chemin par le repentir. Je suis une brebis perdue, appelle moi, ô Sauveur, et sauve moi.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Ô Saints martyrs qui avez prêché l'agneau de Dieu, qui avez été immolés comme les agneaux et qui êtes passés à la vie éternelle, priez sans cesse l'Agneau de Dieu, afin qu'Il nous accorde la rémission de nos fautes.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Ô vous qui dans le monde avez suivi la voie étroite et douloureuse, vous qui avez porté la croix comme un joug et qui M'avez fidèlement suivi, venez recevoir les couronnes et les honneurs célestes que Je vous ai préparés.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Je suis l'image de ta gloire ineffable et comme je porte maintenant les stigmates du péché, aie pitié, Seigneur, de l'œuvre de tes mains. Sois miséricordieux envers tes serviteurs et en ta bonté, purifie les. Accorde moi la Patrie que je désire et fais à nouveau de moi un habitant de ton Paradis.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Toi qui jadis me créas du néant et m'as honoré de la ressemblance à ta divine Image, à la terre dont Tu m'avais tiré, Tu m'as de nouveau rendu, à cause de la transgression de ton commandement ;relève moi à ta ressemblance afin que je resplendisse de mon ancienne beauté.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Fais reposer en paix, Seigneur, tes serviteurs et place les dans le Paradis où les chœurs des saints et les justes resplendissent comme les astres. Fais reposer en paix tes serviteurs en détournant les yeux de leurs fautes.

Gloire… C'est le triple resplendissement de la Divinité Une qu'en toute piété nous chantons en clamant : Tu es Saint, Père sans commencement, Fils co-éternel et Esprit Divin, nous T'adorons avec foi. Remplis nous de ta lumière et arrache nous au feu éternel.

Et maintenant… Réjouis toi, Très Pure, toi qui as mis Dieu au monde pour le salut de tous, toi par qui le genre humain a trouvé le salut. Que par Toi, ô Mère de Dieu, toute pure et bénie, nous retrouvions le Paradis.

Alleluia, Alleluia, Alleluia. Gloire à Toi, Seigneur. (3)

Petite litanie des défunts.

Cathisme
Ton 5
Donne à tes serviteurs, notre Sauveur, le repos avec les justes - Comme il est écrit, mène le dans ta demeure - passant en ta bonté sur leurs fautes volontaires et involontaires - tout ce qu'ils firent dans l'ignorance et dans la connaissance, Toi qui aimes l'homme.

Gloire… Et maintenant… Christ Dieu, qui T'es levé de la Vierge sur le monde - par Elle Tu as fait de nous des fils de la lumière. Aie pitié de nous.

Psaume 50

Canon du saint de l'église et canon de Théodore.

1ère ode
Ton 8
Hirmos Peuples, portons notre chant…

Célébrant aujourd'hui la mémoire des morts depuis l'origine des siècles - tous prions le Christ de délivrer du feu éternel - ceux qui s'endormirent dans la foi et l'espérance

Christ dans la profondeur de ta justice - Tu as sagement prévu pour chacun la fin de sa vie, la limite et la voie - Ceux qu'a recouverts le tombeau, en tous les pays - dans le Jugement sauve les, Compatissant.

Tu as donné ses limites à notre vie - De ceux qui s'éveillent de la nuit de l'existence - des prêtres orthodoxes, des rois, de tout ton peuple - Seigneur, fais des fils du jour qui n'a pas de soir.

Ceux que la mer a recouverts, ceux que la guerre a moissonnés - ceux que la terre engloutit quand elle a tremblé - ceux que les meurtriers ont abattus, ceux que le feu a consumés - Toi qui as compassion des fidèles, mène les dans l'héritage des justes.

Remettant toutes les dettes de la chair, notre Sauveur - aux hommes de tout âge, de toute race devant le trône de ton Jugement - garde de la condamnation ceux qui furent justifiés par Toi, le Créateur.

Gloire… Je chante chacune en Elle-même les trois Personnes de la nature unique - le Père inengendré, le Fils engendré, l'Esprit Saint - le Royaume qui n'a pas de commencement, le pouvoir, l'unique Divinité.

Et maintenant… Vierge, tu fus vraiment sur la terre un ciel plus grand que la plus haute voûte - Car de toi s'est levé le Soleil de la justice qui domine le monde.

Katavasia Peuples, portons notre chant à notre Dieu qui nous émerveille - qui délivra Israël de la servitude - Chantons l'ode de la victoire, chantons à Toi, l'unique Maître.



2ème ode
Hirmos
Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - né du Père avant les siècles et de la Vierge dans les derniers temps - conçu sans l'homme pour absoudre le péché d'Adam l'ancêtre, en mon amour de l'homme.

Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - qui par un juste jugement ai donné ses limites à la vie - et porté de la corruption à l'incorruptibilité - tous ceux qui s'endormirent dans l'espérance de la résurrection éternelle.

Seigneur, qui reçois des quatre horizons tous ceux qui dans la foi sont morts - sur la mer, sur la terre, dans les fleuves - dans les sources, dans les étangs, dans les puits - qui furent la proie des fauves, des oiseaux, des serpents - donne à tous le repos.

Seigneur ,qui as fondé l'univers dans ta main - reforme ceux qui sont dissous dans les quatre éléments - relève les dans ton avènement - pardonne leur toutes les fautes qu'ils firent en ignorance et en connaissance.

Ô ton terrible second avènement, Seigneur - Car Tu viendras sur la terre comme l'éclair - Pour le Jugement Tu ressusciteras toute créature - Alors donne d'aller à ta rencontre à ceux qui auront vécu pour Toi dans la foi.

Gloire… Unité des trois Personnes, plus que parfaite, plus que divine - Père inengendré, Fils unique - Esprit qui procède du Père et que montra le Fils - Etre, Nature, Souveraineté, Royaume uniques, sauve nous tous.

Et maintenant… Vierge Mère, ineffable est le miracle de ta gestation - Comment es-tu vierge et peux-tu enfanter ? - Comment n'as tu pas connu l'homme et peux tu concevoir ? - Comme le savait le Verbe de Dieu venu de toi - au dessus de la nature dans la naissance nouvelle.

Katavasia Voyez, voyez que je suis votre Dieu - né du Père avant les siècles et de la Vierge dans les derniers temps - conçu sans l'homme pour absoudre le péché d'Adam l'ancêtre, en mon amour de l'homme.


3ème ode
Hirmos
Verbe de Dieu qui dans ta main…

A ceux qui dans la gloire de ton amour ont parcouru le chemin de l'existence - Dieu, donne de recevoir la couronne de la justice - et de jouir des biens éternels.

A ceux qu'emportèrent soudain les éclairs enflammés - à ceux que tuèrent le froid et toute plaie - Dieu, donne le repos quand Tu éprouveras l'univers dans le feu.

A ceux qui traversèrent la mer toujours troublée de l'existence - et furent conduits par la vie orthodoxe - Christ, donne d'aller au port de ta vie incorruptible.

Ceux qui furent la proie de tous les poissons de la mer et des oiseaux du ciel - Christ Dieu, ressuscite les par ton Jugement - dans la gloire au dernier jour.

Gloire… A la division des Indivisibles j'unis en esprit la divine Unité dans les trois Personnes - Car vive comme l'éclair la triple lumière se révèle dans l'Unité.

Et maintenant… Incompréhensible est ton miracle - Car sans l'homme tu conçois, Toute Pure - Tu enfantes et tu gardes ta virginité - La multitude des anges et la race des mortels te chantent dans les siècles.

Katavasia Verbe de Dieu qui dans ta main as créé le firmament des cieux - confirme dans l'illumination de ta vraie connaissance - les cœurs de ceux qui se confient en Toi.


Cathisme
Ton 5
Sauveur qui as souffert pour nous la croix et la mort - qui as détruit l'enfer et relevé les morts avec Toi - donne le repos à ceux qui partent d'entre nous - Dieu qui aimes l'homme et qui donnes la vie - dans ton terrible et redoutable avènement, dans ton grand amour - ouvre leur ton Royaume.

Gloire… Et maintenant… Viens couvrir de ton secours, de ton amour tes serviteurs - Apaise les vagues des vaines pensées, toute Pure - Et relève mon âme tombée, Mère de Dieu - Je sais, Vierge, je sais que tu peux ce que tu veux.


4ème ode
Hirmos Le prophète en sa vision divine…

Des pères, des ancêtres, des parents, des aïeux - qui du commencement au dernier temps sont morts dans l'ordre de la loi et de la foi - souviens Toi de tous, notre Sauveur.

Ceux qui sur la montagne, sur la route, dans les tombeaux, dans les déserts - ont achevé leur existence, moines, époux, jeunes et vieux - mène les, Christ, dans la demeure des saints.

A ceux qui soudain dans la foi ont quitté l'existence - qui reçurent la tristesse et la joie contre toute espérance - qui connurent le bonheur ou le malheur - donne à tous le repos, notre Sauveur.

A ceux que tua le froid, qu'emporta le cheval - qu'engloutirent la grêle, la neige et la pluie - qu'étouffèrent les murs ou qu'enferma la terre - donne le repos, Christ notre Sauveur.

Gloire… Etrangement la Divinité est Une et Trois - tout entière sans partage dans chaque Personne - Elle est Père, elle est Fils, elle est Saint Esprit - qui sont adorés comme un seul Dieu.

Et maintenant… Nous sommes emportés dans la tempête du péché - Mère du Seigneur, qui nous diriges par tes prières - mène nous vers les portes du salut - et délivre nous de tous les malheurs.

Katavasia Le prophète en sa vision divine - Verbe, comprit que Tu devais T'incarner - de la montagne ombragée, de l'unique Mère de Dieu - et dans la crainte il glorifiait ta puissance.


5ème Ode
Hirmos Dieu, vers Toi se lève mon esprit…

Faisant mémoire aujourd'hui de chacun de ceux qui sont morts - Seigneur, dans ton amour depuis l'origine des siècles - de tout notre cœur nous T'invoquons - A tous donne le repos avec tes saints.

Ceux que Tu reçois de génération en génération - d'entre les rois, d'entre les princes, d'entre les moines qui vivent dans l'orthodoxie - Compatissant délivre les de la damnation éternelle.

Seigneur, Tu sais ce qui est bon à toutes tes créatures - Tu as permis qu'elles meurent en tant de malheurs contre toute espérance - Notre Dieu délivre les de la damnation.

Du feu qui brûle toujours, des ténèbres sans lumière - du grincement des dents, du ver qui tourmente sans fin, et de tout châtiment - notre Sauveur, délivre tous ceux qui sont morts dans la foi.

Gloire… Sur le même trône sans commencement, Unité les trois Personnes - qui portes l'union dans la division et la division dans l'union - la Nature dans les Personnes - attache nous dans l'unité à la volonté de tes ordres.

Et maintenant… Tu es plus vénérable que les Séraphins aux formes de feu - Toute Pure qui as conçu Jésus le Sauveur qu'ils ne peuvent approcher - Lui qui prit la chair et divinisa la nature - de ceux qui sont nés de la terre.

Katavasia Dieu vers Toi se lève mon esprit - Car l'ordre de ton avènement est la lumière - Maître, illumine en lui notre intelligence - et conduis nous sur le chemin de la vie.


6ème ode
Hirmos En ton amour de l'homme reçois moi…

Prince de la vie, notre Dieu - par ta Passion Tu as effacé les souffrances de la mort - donne le repos à tes serviteurs endormis depuis l'origine des siècles.

Ceux que tuèrent les drogues, les poisons, l'étouffement - donne leur dans ton ineffable Jugement - Seigneur le repos avec les saints.

Dieu, quand Tu jugeras l'univers - quand nous serons nus, inclinés devant ta face - alors Compatissant épargne ceux qui T'ont adoré dans la foi.

A la dernière trompette quand ton Archange sonnera - pour la résurrection de la vie de tous - alors Christ donne à tes serviteurs le repos.

Aux fidèles que Tu reçois de ce siècle - Dieu, à toute la race des mortels - donne de Te glorifier avec tes serviteurs dans les siècles.

Gloire… Divine Origine trois fois sainte - sur le même Trône, Père, Fils et Esprit - Tu es mon Dieu qui domines tout et tiens l'univers.

Et maintenant… Exulte, ancêtre Jessé - De ta racine s'est levée la Fleur le la vie - Christ Dieu qui par la Vierge Pure sauve le monde

Katavasia En ton amour de l'homme reçois moi - qui suis accablé par tant de fautes et me prosterne devant tes compassions - comme le Prophète, Seigneur, et sauve moi.

Petite litanie des défunts.


Kondakion
Ton 8
Avec les saints, Christ, donne le repos aux âmes de tes serviteurs - là où il n'est plus ni peine, ni tristesse, ni gémissement - mais la vie infinie.

Ikos
Lui seul est immortel, qui créa et forma l'homme. Mais nous les mortels nous sommes faits de terre, et nous irons dans cette terre, comme l'ordonna Celui qui m'a formé et m'a dit : Tu es terre et tu retourneras à la terre, où iront tous les mortels en chantant sur les tombeaux : Alleluia.

Synaxaire
Ce jour, les divins Pères ont prescrit de faire mémoire de tous ceux qui depuis l'origine des siècles se sont endormis dans l'amour de Dieu et l'espérance de la résurrection, de la vie éternelle.

Efface les fautes de ceux qui sont morts, Verbe, révèle vivante la bonté de ton cœur.

Mène dans les demeures des justes les âmes de ceux qui sont partis vers le repos, Christ, Maître. Et aie pitié de nous, seul Immortel. Amen.


7ème ode
Hirmos Toi qui au commencement as fondé la terre…

Faisant mémoire de ceux qui depuis l'origine des siècles - sont morts dans l'amour de Dieu, nous chantons - Tu es béni dans les siècles, Seigneur Dieu de nos Pères.

A ceux qui moururent soudain dans ton amour - sous le fer, sous le bois, sous les pierres qui leur furent lancées - aux fidèles endormis, Dieu, donne le repos.

Dans ton terrible avènement, Compatissant - mène à droite, Christ, avec tes brebis - ceux qui vécurent dans l'orthodoxie et sont partis vers Toi.

Dans le chœur de tes élus - Christ, mène tes serviteurs pour qu'ils Te chantent - Tu es béni dans les siècles, Seigneur, Dieu de nos Pères.

Toi qui de la terre as créé l'argile de la chair - et par l'Esprit as mis en elle la vie - Sauveur Compatissant donne le repos à ceux que Tu reçois - Dieu, dans la vie qui ne finit pas.

Gloire… Que soit célébrée la divinité en trois soleils et l'unique fusion de la lumière - Père, Fils et Esprit divin - l'unité des natures mais la Trinité des Personnes.

Et maintenant… Nous Te chantons le cantique de David - en t'appelant, Vierge, montagne de Dieu - Le Verbe en toi demeura dans la chair - en Lui dans l'Esprit Il nous a déifiés.

Katavasia Toi qui au commencement as fondé la terre - et par la parole as étendu les cieux - Tu es béni dans les siècles, Seigneur Dieu de nos Pères.


8ème ode
Hirmos Le Seigneur qui fut glorifié…

Tu as détruit l'ancienne ombre de la mort - en Te levant du tombeau comme le soleil - Seigneur de la gloire fais des fils de ta résurrection de tous ceux qui dans la foi sont morts sur les siècles.

Toi qui connais les mystères et les secrets - quand Tu viendras dévoiler les ténèbres, les œuvres et les volontés de nos cœurs - ne juge pas tous ceux qui sont morts dans la foi.

Quand Tu viendras siéger sur le Trône - et appelleras à comparaître au Jugement - ceux que la Trompette rassemblera des extrémités de la terre - alors épargne tous les êtres, Christ, en ta compassion.

A ceux qui dans la foi sont morts d'un accident soudain - de la violence de la guerre et de la vitesse de la route - sous les coups, les poings et les pieds - Seigneur de la gloire, pardonne dans les siècles.

Bénissons… Je célèbre en Toi l'unité de l'Etre - je vénère en Toi la Trinité des Personnes - Père, Fils et Tout Saint Esprit - Je glorifie le pouvoir sans commencement - de ton Royaume dans les siècles.

Et maintenant… Tu t'es révélée la source scellée du courant de la vie, Vierge Mère de Dieu - Car sans l'homme tu as enfanté le Seigneur - et tu verses aux fidèles l'onde de l'immortalité dans les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur, …

Katavasia Le Seigneur qui fut glorifié sur la sainte montagne - révélant à Moise dans le buisson le mystère de la toujours Vierge - louez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos l'Enfantement de la toujours Vierge qui se révéla au législateur…

Où demeurent tes saints dans la joie - Seigneur donne de se réjouir à tous ceux qui se sont endormis - depuis l'origine des siècles dans la foi et l'espérance.

A tous les fidèles emportés par la calamité de la foudre mortelle qui se répand du ciel - de la terre qui se fend, de la mer qui engloutit - Christ, donne le repos.

Aux fidèles de tout âge que Tu reçois - aux vieillards et aux jeunes, aux petits et aux grands - aux enfants, à ceux qui viennent de naître - aux hommes et aux femmes, Dieu, donne le repos.

A ceux qui se sont endormis sous les morsures venimeuses - mangés par les serpents, foulés par les chevaux, étouffés et pendus par l'ennemi -et qui T'ont adoré dans la foi, donne le repos.

A chacun de ceux qui sont morts dans la foi depuis l'origine des siècles - dans les générations des générations - donne d'aller devant Toi sans être condamnés, en ton avènement.

Gloire… Dieu Un dans la Trinité, gloire à Toi continuellement - Car Tu es Dieu en chaque Personne, mais Tu es Un de nature - Père, Fils et Esprit, dans les signes de la triple lumière.

Et maintenant… Ton enfantement dépasse l'intelligence - car tu donnes naissance à Celui qui Est avant toutes choses - tu allaites ineffablement Celui qui nourrit le monde - Toute innocente Tu portes Celui qui tient l'univers - le Christ notre Unique Rédempteur.

Katavasia L'Enfantement de la toujours Vierge qui se révéla au législateur - sur la montagne dans le feu et le buisson pour le salut des fidèles - exaltons le dans les hymnes qui ne se taisent jamais.


Exapostilaire
Dieu qui as pouvoir sur les morts et les vivants - donne le repos à tes serviteurs dans les demeures des élus - Car j'ai péché, Sauveur, mais je ne me suis pas éloigné de Toi.

Gloire… Seigneur, donne à tes serviteurs le repos dans le pays des vivants - où passent la douleur, la tristesse, les gémissements - Pardonne en ton amour de l'homme les péchés de ma vie - Car seul Tu es sans faute et compatis, Maître des morts et des vivants.

Et maintenant… Marie, Epouse de Dieu, prie toujours le Christ avec les prophètes et le peuple des martyrs - les hiérarques, les bienheureux et tous les justes - pour qu'avec eux tes serviteurs héritent le Royaume des cieux.


Stichères des Laudes
Ton 8
Frères, avant la fin venez tous voir notre poussière - la faiblesse de notre nature et notre insignifiance - Considérons la fin et les organes de ce vase de la chair - L'homme est poussière, nourriture des vers et corruption - Nos os sèchent et n'ont plus de souffle - Regardons les tombeaux. Où est la gloire ? Où est la beauté de la femme. Où la langue éloquente ? Où les sourcils ? Où est l'œil ? - Tout est poussière et ombre, Sauveur épargne nous tous.

Pourquoi l'homme se trompe en son orgueil ? - Il ne sera bientôt que de la boue - Pourquoi la boue se trouble-t-elle en vain ? - Pourquoi l'argile ne pense-t-elle pas qu'elle est pétrie de poussière - et qu'elle doit rejeter la souillure et la corruption ? - Hommes, si nous sommes de la boue, que ne sommes nous fondus à la terre ? - Et si nous sommes de la nature du Christ, que n'allons nous à Lui ? - Laissant toute la vie qui coule et meurt, suivons la vie incorruptible - qui est le Christ, l'illumination de nos âmes.

Sauveur, de ta main Tu as formé Adam - Tu as tracé la frontière, la frontière de l'incorruptibilité, de la mort et de la vie dans la grâce - Tu l'as délivré de la corruption et ramené à la vie première - Maître, à tes serviteurs que Tu reçois d'entre nous - donne le repos avec les justes dans le chœur des élus - écris leurs noms dans le livre de la vie - et à la voix de l'Archange au son de la trompette - ressuscite les, ouvre leur ton Royaume céleste.

Christ est ressuscité - Il a délivré des liens Adam la première créature - et Il a détruit la force de l'enfer - Courage, tous les morts, la mort est abolie - et l'enfer avec elle est dépouillé - Il nous a donné l'incorruptibilité de la chair - Il nous relève, Il nous apporte la Résurrection - et Il nous rend dignes de cette gloire dans la joie - tous ceux qui d'une foi inflexible ont cru ardemment en Lui.

Gloire… Ton 2
Comme se fane la fleur et passe le rêve - tout homme a une fin - Mais au son de la trompette, quand la terre tremblera - pour aller à Ta rencontre, Christ, Dieu, tous les morts ressusciteront - Alors, Maître, mène dans les demeures des saints ceux que Tu as fait partir d'entre nous - les esprits de ceux qui Te servent toujours.

Et maintenant… Réjouis toi, Marie Mère de Dieu, temple que rien ne peut détruire - et plus encore, temple saint, comme dit le Prophète : Saint est ton temple, merveilleux dans la justice.


Apostiches
de Jean Damascène, de l'Octoèque, du ton

Gloire… Adam connut la souffrance - lorsqu'en Eden il mangea du fruit de l'arbre - et que le Serpent vomit le venin - Par lui est entrée la mort qui dévore toute la race humaine - Mais le Maître est venu, Il a renversé le Dragon - Il nous a donné le repos. Appelons Le - Epargne, Sauveur, ceux que Tu reçois. Donne leur le repos avec tes élus.

Et maintenant… Tu es notre Dieu qui dans la sagesse crée et emplit l'univers - Christ, Tu as envoyé les prophètes annoncer ton avènement et les apôtres prêcher tes prodiges - Les uns prédirent ton avènement - Les autres éclairèrent les nations par le baptême - Et les martyrs dans les souffrances trouvèrent ce qu'ils désiraient - avec celle qui T'a enfanté, Te prient les chœurs des uns et des autres - Donne le repos aux âmes de ceux que Tu reçois - Et rends nous dignes de ton Royaume - Toi qui pour moi le condamné as souffert la croix, mon Rédempteur et mon Dieu.

Il est bon de confesser… Trisagion. Notre Père…

Apolytikion
Seul Créateur qui dans la profondeur de la sagesse - en ton amour de l'homme diriges l'univers - et délivres à tous les êtres ce qui leur est bon - donne le repos, Seigneur, aux âmes des tes serviteurs - Car ils ont mis leur espoir en Toi qui nous as formés, notre Créateur et notre Dieu.

Gloire… Et maintenant… Nous avons en toi le rempart et le port - la médiatrice exaucée de Dieu que tu as enfanté - Vierge Mère de Dieu, salut des fidèles.

Litanie et congé



Liturgie

Prokimenon
Ton 6
Leurs âmes seront établies parmi celles des justes.
V. Vers Toi j'appelle, Seigneur mon Dieu.

Epîtres 1) I Cor. 10, 23-28 - 2) I Thess. 4, 13-17

Alleluia
Ton 6
Bienheureux ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur.
V. Et leur mémoire est de génération en génération.

Evangiles 1) Luc, 21, 8-9, 25-27, 33-36 - 2) Jean, 5, 24-30

Communion: Bienheureux ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur. Et leur mémoire sera de génération en génération.

Note : Cette même célébration des défunts est chantée le samedi qui précède la Pentecôte.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

dimanche du jugement dernier

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 16:20

Dimanche du Jugement dernier


Samedi Vêpres

Stichères du Lucernaire
6 stichères de l'Octoèque, 4 stichères du Triode

Ton 6
Quand Tu viendras faire le juste Jugement sur le siège de ta gloire, très juste Juge - un fleuve de feu terrifiant entraînera tous les êtres devant ton Trône - Les puissances célestes et les hommes jugés chacun selon ses œuvres - dans la crainte T'entoureront - Alors épargne nous, Christ, donne nous la part des sauvés, en Ta miséricorde - Nous Te supplions dans la foi.

Les livres seront ouverts, les actions des hommes seront dévoilées - face à ton Trône devant lequel nul ne tient - et toute la vallée des larmes se fendra dans un terrible grincement - voyant ceux qui ont péché envoyés par ton juste Jugement dans les damnations éternelles - et implorant en vain, Compatissant - nous Te supplions, Toi qui es bon - Epargne nous qui Te chantons, dans ton grand amour.

Les trompettes résonneront, les tombeaux s'ouvriront - et toute la nature des hommes tremblante ressuscitera - Ceux qui ont fait le bien se réjouissent dans la joie, attendant de recevoir la récompense - Mais ceux qui ont péché tremblent et crient, envoyés à la damnation et séparés des élus - Seigneur de la gloire, aie compassion de nous en ta bonté - et donne nous la part de ceux qui T'ont aimé.

Je pleure et souffre quand je prends conscience de ce que seront le feu éternel - les ténèbres extérieures, l'enfer, le ver cruel - le grincement des dents, la douleur à venir qui ne cessera jamais - pour ceux qui sont tombés dans les fautes innombrables et T'irritent par leur malice - dont je suis l'un, misérable, et le premier - Mais, Juge miséricordieux, sauve moi, dans ton amour.

Gloire… Ton 8
Quand seront posés les trônes, quand s'ouvriront les livres - quand Dieu siégera pour le Jugement - alors, ô quelle épouvante - Lorsque les anges dans la crainte seront là - et que le fleuve le feu nous emportera - alors que ferons nous, hommes coupables de tant de fautes - quand nous L'entendrons appeler les bénis dans le Royaume du Père - et envoyer les pécheurs dans la damnation ? - Qui supportera cette terrible sentence - Mais Sauveur qui seul aimes l'homme, Roi des siècles - avant que vienne la fin fais moi revenir par le repentir. Aie pitié de moi.

Et maintenant… Théotokion de l'Octoèque du dimanche


Litie, stichère du saint de l'église
Gloire… Ton 7
Nous qui connaissons les commandements du Seigneur - menons en eux notre vie - Nourrissons ceux qui ont faim, donnons à boire à ceux qui ont soif - revêtons ceux qui sont nus, recevons les étrangers - visitons les malades et ceux qui sont dans les prisons - afin que nous dise Celui qui viendra juger toute la terre - Venez les bénis de mon Père, hériter le Royaume préparé pour vous.

Et maintenant… Ton 7
Réfugiés dans ta retraite, Souveraine - nous tous qui sommes nés de la terre, nous t'appelons - Mère de Dieu, notre espérance - délivre nous des fautes sans nombre et sauve nos âmes.


Apostiches de l'Octoèque du dimanche
Gloire… Ton 8
Hélas, âme noire - jusques à quand ne te couperas tu pas du mal ? - Jusques à quand seras tu couchée dans la négligence ? - Que ne considères tu l'heure terrible de la mort ? - Que ne trembles tu devant le trône redoutable du Sauveur ? - Où est ce qui te justifie, où est ce qui te condamne ? - Tes œuvres sont là qui te réfutent et les actes qui t'accusent te dénoncent - O mon âme le temps est venu, approche, appelle dans la foi - J'ai péché, Seigneur, j'ai péché contre Toi - Mais Dieu qui aimes l'homme, je sais Ta compassion - Bon pasteur ne me sépare pas de Toi - Que je puisse être à ta droite, dans ton grand amour.

Et maintenant… Vierge inépousée, Mère du Dieu Très Haut - Toute Innocente qui as ineffablement conçu Dieu dans la chair - reçois les prières de tes serviteurs - Tu donnes à tous la purification des fautes et accueilles maintenant nos supplications - prie pour que tous nous soyons sauvés.

Fin des vêpres comme au dimanche du Fils Prodigue



Dimanche Matines
(Comme au dimanche du Fils Prodigue jusqu'aux canons)

Après l'évangile de l'aube et le Psaume 50

Ton 8 Gloire… Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie le, Compatissant, dans ton amour miséricordieux.

Et maintenant… Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - Car j'ai souillé mon âme dans les fautes infâmes - Dans la négligence j'ai dépensé toute ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

V. Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour. Dans l'abondance de tes compassions, efface mon iniquité.

Ton 6 Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour


Canons du dimanche de l'Octoèque
1. de la Résurrection - 2. de la Mère de Dieu

Canon du Triode, ton 6
Poème de Théodore le Studite

1ère ode
Hirmos Il m'a secouru et protégé pour me sauver…

Je tremble quand j'y pense, je crains quand je vois venir - le jour terrible de ton ineffable avènement - Alors Tu siégeras, mon Dieu Tout Puissant, pour juger les morts et les vivants.

Quand Tu viendras, Dieu, parmi les myriades et les milliers des princes angéliques du ciel - rends moi le misérable digne d'aller à ta rencontre, Christ dans les nuées.

Va, mon âme, conçois cette heure et ce jour où Dieu viendra se révéler - Gémis et pleure, que tu sois trouvée pure à l'heure du Jugement.

Le feu de l'enfer qui ne s'éteint jamais, le ver amer, le grincement des dents - me bouleversent et me terrifient - Mais pardonne moi, délivre moi, Christ, mène moi où sont tes élus.

Que moi aussi le misérable je puisse entendre ta voix désirée qui appelle tes saints à la joie - et trouver l'ineffable jouissance du Royaume des cieux.

N'entre pas en jugement avec moi quand Tu porteras mes actes - Quand Tu demanderas compte de mes paroles, quand Tu vérifieras mes désirs - Mais dans Ta compassion, Tout Puissant, pardonne mes fautes et sauve moi.

Gloire… Unité des Trois Personnes, souveraine origine de l'univers - plus haute que le commencement célébrant le mystère - sauve nous, Père, Fils et Esprit Tout Saint.

Et maintenant… Qui enfanta un fils qui ne fut pas semé selon la loi du père ? - Mais Celui-ci, le Père L'a engendré sans mère - Prodige paradoxal. Toute pure, tu as enfanté ensemble un homme et Dieu.

Katavasia Il m'a secouru et protégé pour me sauver - Il est mon Dieu et je Le glorifierai - Il est le Dieu de mon Père et je L'exalterai - Car Il s'est glorifié.


3ème ode
Hirmos Sur la pierre de tes commandements, Seigneur…

Le Seigneur vient. Et qui supportera sa crainte ? Qui regardera sa face ? - Mais sois prête, mon âme, pour la rencontre.

Allons, pleurons, réconcilions nous avec Dieu avant la fin - Car terrible sera le lieu du Jugement devant lequel tous nous serons inclinés.

Aie pitié, Seigneur, aie pitié de moi, je T'appelle - Quand Tu viendras avec tes anges rendre à tous le salaire de leurs œuvres.

J'ai transgressé ton ordre, Seigneur - Comment supporterai-je l'ardeur de ton Jugement, devant laquelle nul ne tient ? - Mais épargne moi à l'heure du Jugement.

Reviens, pauvre âme, implore avant que prenne fin la fête de l'existence - avant que le Seigneur ne ferme la porte de la demeure des noces.

J'ai péché, Seigneur, comme aucun autre parmi les hommes - Je suis tombé dans des fautes qui dépassent l'homme - Avant le Jugement pardonne moi, dans ton amour de l'homme.

Gloire… Trinité simple incréée - nature sans commencement célébrée dans les Trois Personnes - sauve nous qui dans la foi adorons ta puissance.

Et maintenant… Par un enfantement sans semence, toute Blanche - tu as donné naissance au Verbe vivant - Il S'est incarné dans ton sein, Il n'a pas changé - Gloire, Mère de Dieu, à ton enfantement.

Katavasia Sur la pierre de tes commandements, Seigneur - fonde mon cœur ébranlé - car seul Tu es Saint et Seigneur.


Cathisme
Ton 1
Ton Trône est terrible, le Jugement juste et mes œuvres mauvaises - Mais viens Toi même, Maître Compatissant - me sauver, me délivrer de la damnation, me libérer de la part des boucs - et rends moi digne juste Juge, d'être à ta droite.

Toute Pure, tu as porté en ton sein et enfanté sans corruption Celui qui fit l'univers - ton Dieu et ton Créateur que nous glorifions - Et nous célébrons en toi, Vierge, le palais du Roi de gloire, la rédemption du monde.

Autre cathisme
Ton 6
Je pense au jour terrible et pleure mes actes de malice - Que répondrai-je au Roi immortel ? - De quel cœur, enfant prodigue, irai-je vers le Juge ? - Père miséricordieux, Fils unique, Esprit Saint, aie pitié de moi.

Gloire… Dans la vallée de larmes, dans le lieu où j'ai passé - quand Tu viendras, Compatissant, faire le Jugement - ne publie pas mes secrets, ne me confonds pas devant les anges - Mais épargne moi, Dieu, aie pitié de moi.

Et maintenant… Vierge Mère de Dieu, bonne espérance du monde - je demande ton unique et redoutable protection - Aie compassion du peuple assiégé - Supplie le Dieu d'amour de délivrer de toute menace nos âmes, seule bénie.


4ème Ode
Hirmos Le prophète apprit ton avènement, Seigneur…

Le jour arrive, déjà le Jugement est aux portes, veille mon âme - le où les rois et les princes, les pauvres et les riches se rassemblent - où chacun parmi les hommes recevra le salaire de ses actes.

Chacun dans son ordre sera jugé, le moine et le hiérarque - l'ancien et le jeune, le serviteur et le maître - La veuve et la vierge seront scrutées - Et malheur alors à tous ceux dont la vie n'est pas innocente.

Intègre sera ton Jugement et infaillible ton Tribunal - sans la trompeuse incertitude de l'éloquence des orateurs - ni les mensonges des témoins qui faussent la justice - Car devant Toi Dieu sont les secrets de tous.

Que je n'aille pas dans les terres des lamentations - Que je ne voie pas le lieu des ténèbres, Verbe mon Christ - Que je ne sois pas rejeté, mains et pieds liés, loin de la maison des noces - pour avoir souillé, misérable, le vêtement d'incorruptibilité.

Quand Tu viendras séparer les pécheurs des justes et juger le monde - fais de moi l'une de tes brebis, éloigne moi des boucs - Que je puisse entendre, Dieu qui aimes l'homme, ta voix bénie.

Lorsque viendra le Jugement et que seront ouverts les livres des actions - que feras tu, pauvre âme ? Que répondras tu devant le trône - si tu ne portes pas les fruits de la justice du Christ, ton Créateur ?

Entendant les lamentations du riche dans la flamme des tourments - je pleure et souffre, misérable, d'être soumis à cette condamnation - Et je prie. Aie pitié de moi, Sauveur du monde, au temps du Jugement.

Gloire… Je glorifie le Fils né du Père et l'Esprit, comme la lumière et le rayon du soleil - l'un engendre, c'est la filiation - l'autre projette, c'est la procession divine - Trinité qui n'a pas de commencement, adorée par toute la création.

Et maintenant… Vierge tu as enfanté, tu as gardé la pureté - Tu as révélé ta sainteté, portant au monde le Dieu homme - unique et le même en l'une et l'autre forme - Ton miracle, Vierge Mère, émerveille tout entendement et toute intelligence.

Katavasia Le prophète apprit ton avènement, Seigneur, et il eut peur - Tu devais naître de la Vierge et Te révéler aux hommes - Il disait : J'ai entendu et j'ai craint - Seigneur, gloire à ta puissance.


5ème Ode
Hirmos Celui qui se lève de la nuit…

La terreur et la crainte là-bas ne peuvent se dire - quand viendra le Seigneur et l'œuvre de chaque homme avec lui - Qui donc sur lui même ne pleurera pas?

Le fleuve de feu, le grincement des dents, les ténèbres de l'abîme - me troublent, m'épuisent, me déchirent - Comment faire et que faire, pour trouver le pardon de Dieu?

Epargne, Seigneur, épargne ton serviteur - Ne me livre jamais aux tourments amers des anges retranchés - près desquels il n'est là-bas pas de repos.

Roi et prince, riche, humble, grand et petit - tous là-bas sont pareillement jugés - et malheur alors à qui n'est pas préparé.

Remets, absous, Seigneur, pardonne mes fautes - Ne m'expose pas là bas devant les anges à la condamnation au feu, à la confusion infinie.

Epargne, Seigneur, épargne ta créature - J'ai péché, pardonne moi - Car seul Tu es pur de nature, et nul n'est sans souillure hors de Toi.

Gloire… Trinité, je célèbre en Toi l'Unité de nature - sans commencement, insaisissable, originelle, royale, élevée au dessus de tout - Dieu, la Lumière et la Vie, le Créateur du monde.

Et maintenant… Par ta gestation surnaturelle, Vénérable - les lois de la nature sont clairement abolies en toi - car sans semence tu as enfanté Dieu né du Père avant les siècles.

Katavasia Celui qui se lève de la nuit, je Te prie, éclaire le, Toi qui aimes l'homme - Conduis moi dans tes commandements - et enseigne moi, Sauveur, à faire toujours ta volonté.


6ème ode
Hirmos De tout mon cœur, du fond de l'enfer…

Dans ton terrible avènement, Christ, quand Tu viendras du ciel - quand les trônes seront posés, quand les livres seront ouverts - alors épargne, Sauveur, épargne ta créature.

Là Dieu sera Juge. Rien ne pourra t'aider - ni zèle, ni art, ni gloire, ni amitié - sinon ta force qui vient des œuvres, mon âme.

Là où seront ensemble le roi et le prince, le pauvre et le riche, mon âme - nul père ne donnera sa force, nulle mère n'aidera - nul frère ne délivrera de la condamnation.

Pense, mon âme, au terrible réquisitoire du Juge, et tremble dès ici bas - Prépare ce que tu as à dire - pour n'être pas condamnée dans les liens éternels.

Que je n'entende pas, renvoyé loin de Toi, Seigneur - ton ordre qui m'emportera et me mènera dans le feu maudit - mais la voix que désirent les Justes.

Seigneur, délivre moi des portes de l'enfer du chaos, des ténèbres, des tombeaux - du feu qui ne s'éteint pas et de toute autre peine éternelle.

Gloire… Je célèbre la divinité de l'Unité trinitaire - le Père, le Fils et l'Esprit divin - la puissance de l'unique Origine partagée par les trois Personnes.

Et maintenant… Toute Pure, tu es la porte que seul a passée Celui qui entra et sortit - sans forcer les verrous de la virginité - Jésus ton Fils qui a formé Adam.

Katavasia De tout mon cœur, du fond de l'enfer, j'ai appelé vers Dieu compatissant, et Il m'a entendu - De la destruction Il a délivré ma vie.


Kondakion
Ton 1
Lorsque Tu viendras, Dieu, dans la gloire sur la terre et que tremblera l'univers - un fleuve de feu emportera tout devant le Trône - les livres seront ouverts et les secrets seront révélés - Alors délivre moi du feu qui ne s'éteint pas - et donne moi d'être à ta droite, très juste Juge.

Ikos
Sous les reproches de ma conscience je tremble et je crains, me rappelant ton terrible tribunal et le jour du Jugement, Seigneur très bon, quand Tu viendras siéger sur ton Trône et nous sonder. Alors nul ne pourra nier ses fautes. La vérité dénoncera et la peur étreindra. Alors grondera le grand feu de l'enfer et les pécheurs frémiront. Aie pitié de moi avant la fin, pardonne moi, très juste Juge.

Synaxaire
Ce jour, nous faisons mémoire de la seconde et intègre Parousie de notre Seigneur Jésus Christ.
Juge de tous, quand Tu siégeras pour juger la terre, juge moi digne d'entendre ta voix qui dira : Venez.
Dans ton ineffable amour de l'homme, Christ Dieu, donne nous d'entendre Ta voix désirée. Compte nous avec ceux qui sont à ta droite. Aie pitié de nous.


7ème Ode
Hirmos Injustes, iniques devant Toi nous avons péché…

Prosternons nous et implorons, fidèles, avant ce Jugement - quand s'en iront les cieux, quand tomberont les astres, quand tremblera toute la terre - pour que nous puissions trouver à la fin le pardon du Dieu des Pères.

Intègre est le procès, redoutable le Jugement - là bas où le Juge est infaillible, où nul ne reçoit de présents - Mais épargne moi, Maître, et délivre moi de ta terrible colère,

Le Seigneur vient juger, qui peut supporter de Le voir ? - Tremble, pauvre âme, tremble, et prépare tes œuvres pour l'exode - afin de trouver le pardon et la miséricorde du Dieu des Pères.

Le feu qui ne s'éteint pas, l'amer grincement des vers me troublent - L'enfer me terrifie qui corrompt les âmes - Je ne peux pas trouver le recueillement - Mais Seigneur, Seigneur, avant la fin, affermis moi dans ta crainte.

Je me prosterne devant Toi et je vais à Toi. Mes paroles sont comme des larmes - J'ai péché comme n'a pas péché la prostituée - J'ai transgressé comme nul autre sur la terre - Mais aie compassion, Maître, de ta créature, et rappelle moi.

Reviens, repens toi, dévoile tes secrets, dis à Dieu qui sait tout - Tu connais ce qui est caché en moi, Sauveur - Mais aie pitié de moi, comme chante David, en ton amour.

Gloire… Je célèbre les Trois qui sont Un dans leur Etre - et l'Un qui est Trois dans les Personnes - le Père, le Fils et le Saint Esprit - la puissance, la volonté, l'énergie uniques - un seul Dieu trois fois saint, l'unique origine d'un même Royaume.

Et maintenant… Dieu vient dans sa grande beauté de la demeure de ton sein - comme un souverain couvert du tissu divin - du vêtement pourpre de la teinture mystique, Vierge, de ton sang très pur - et Il règne sur la terre.

Katavasia Injustes, iniques devant Toi nous avons péché - Nous n'avons ni gardé ni fait ce que Tu nous avais ordonné - Mais à la fin ne nous livre pas, Dieu des Pères.


8ème Ode
Hirmos Celui que glorifient les Puissances des cieux - et que révèrent les Chérubins et les Séraphins - création, tout ce qui respire, célébrez Le - bénissez Le et exaltez Le dans tous les siècles.

Quand je pense à la rencontre de ton terrible second avènement, Seigneur - je frémis à ta menace, je crains ta colère, et j'appelle - De cette heure, sauve moi dans les siècles.

Dieu, quand Tu jugeras l'univers, qui pourra supporter - parmi ceux qui sont nés de la terre et vivent dans les passions ? Alors le feu qui ne s'éteint pas et le grand ver grinçant - viendront prendre les condamnés dans les siècles.

Christ, quand Tu appelleras au même Jugement tout ce qui respire - alors grande sera la peur et grande la tourmente - Seules nous aideront nos œuvres dans les siècles.

Juge de l'univers, mon Dieu et mon Seigneur - j'entendrai alors ta voix désirée - je verrai Ta grande lumière, j'irai dans ta demeure - je contemplerai ta gloire en joie dans les siècles.

Juste Juge, Sauveur, aie pitié de moi - Délivre moi du feu et de la menace que je dois subir pendant le Jugement - Pardonne moi avant la fin, dans la vertu et le repentir.

Quand Tu viendras, Christ, juger dans Ta miséricorde - et révéler ta terrible gloire, alors ô quelle peur - La fournaise brûlera et tous craindront ton Trône devant lequel nul ne tient.

Bénissons… Je vénère Dieu unique en son Etre - Je célèbre trois Personnes distinctes mais non différentes - Car la Divinité est une en trois Personnes, Père, Fils et Esprit divin.

Et maintenant… Venu de ton sein lumineux le Christ brillait comme l'époux à la porte - grande Lumière sur ceux qui étaient dans les ténèbres - Car Toute Pure, le Soleil de la Justice rayonnant a éclairé le monde.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur, …

Katavasia Celui que glorifient les Puissances des cieux - et que révèrent les Chérubins et les Séraphins - Création, tout ce qui respire, célébrez Le - bénissez Le et exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos La Vierge a conçu sans semence…

Le Seigneur vient châtier les pécheurs et sauver les justes - Tremblons, pleurons, prenons conscience de ce jour - où dévoilant les fautes cachées et les secrets des hommes - Il leur rendra ce qu'ils méritent.

Moïse eut peur et trembla de T'avoir vu par derrière - Malheureux, comment supporterai-je de voir Ta face quand Tu viendras du ciel ? - Mais épargne moi, Compatissant, sous l'apaisement de ton regard.

Daniel craignit l'heure du jugement - Malheureux, qu'aurai-je à souffrir en arrivant, Seigneur, à ce jour terrible - Mais donne moi avant la fin de T'adorer comme Tu aimes - et d'atteindre ton Royaume.

Le feu est prêt, le ver attend - mais aussi la gloire de la réjouissance, le repos - la lumière qui n'a pas de soir, la joie des justes - Que sera bienheureux celui qui fuira les châtiments des premiers, pour hériter les seconds.

Seigneur, que l'ardeur de ta colère ne me détourne pas de ta face - Que je n'entende pas ta voix irritée qui enverra au feu - Mais que j'aille alors dans la joie de l'incorruptible demeure des noces avec tes saints.

L'intelligence est blessée, le corps épuisé, l'esprit malade - la parole affaiblie, l'existence se meurt, la fin est aux portes - Pauvre âme que feras tu, quand le Juge viendra sonder ce qui est en toi ?

Gloire… Père qui seul engendras le Fils unique - Unique de l'Unique, Lumière, flamboiement de la lumière - seul Esprit Saint de l'unique Dieu, qui es en vérité le Seigneur du Seigneur - Trinité, sainte Unité, sauve moi qui célèbre Ta Divinité.

Et maintenant… Le miracle de ton enfantement, Toute Innocente, m'émerveille - Comment sans semence conçois tu l'Inconcevable ? - Dis, comment es tu restée Vierge en enfantant comme une mère? - Reçois dans la foi ce qui dépasse la nature, et adore l'enfant - Car Il peut tout ce qu'Il veut.

Katavasia La Vierge Mère a conçu sans semence - Inexplicable est l'enfantement, pure la gestation - Car la naissance de Dieu renouvelle les natures - Toutes les générations nous exaltons en toi dans l'orthodoxie la Mère Epouse de Dieu.



1. Exapostilaire du dimanche
2. Exapostilaire du Triode

Me rappelant le jour terrible du Jugement et ta gloire ineffable - Seigneur, je frémis et j'appelle, tremblant de peur - Christ, quand Tu viendras sur la terre juger l'univers - Dieu dans la gloire alors compatis, délivre moi de tous les châtiments - Maître donne moi d'être à ta droite.

Gloire… Voici qu'arrive le jour du Seigneur qui domine l'univers - Et qui supportera la peur de cet avènement? - Car c'est un jour de colère, une fournaise brûlante - où le Juge viendra rendre à chacun ce que méritent ses actions.

Et maintenant… Quand je pense à l'heure du Jugement, au terrible avènement du Maître qui aime l'homme - Je tremble, triste, et je T'appelle, très juste Juge, mon Dieu d'amour - Reçois moi qui me repens, par les prières de la Mère de Dieu.



Stichères des Laudes
4 stichères de l'Octoèque, 4 stichères du Triode

V. Que tout souffle loue le Seigneur.

Ton 6
Je songe à ce jour et à cette heure - où nus et comme des condamnés nous devrons tous comparaître devant le Juge intègre - Alors sonnera la grande trompette - trembleront les fondements de la terre et les morts ressusciteront des tombeaux - tous n'auront plus qu'un même âge et leurs secrets seront devant Toi - Ceux qui jamais ne se sont repentis seront retranchés et renvoyés pleurant dans le feu extérieur - Mais l'héritage des justes exultera dans la joie - il entrera dans la demeure du ciel.

V. Je Te confesserai, Seigneur, de tout mon cœur. Je raconterai toutes tes merveilles.

Ton 6
Ô quelle heure alors et quel jour terrible, quand le Juge siégera sur le Trône redoutable - Les livres seront ouverts, les actes vérifiés, les secrets des ténèbres révélés - Les anges viendront rassembler toutes les nations - Venez, entendez, rois et princes, esclaves et libres, pécheurs et justes, riches et pauvres - le Juge vient, qui doit juger le monde entier - Et qui pourra subsister devant sa face, quand les anges sonderont les actes, les pensées et les désirs, les choses de la nuit et celles du jour - O quelle heure alors - Mais avant qu'arrive la fin, hâte toi, mon âme, et appelle - Dieu seul compatissant fais moi revenir, et sauve moi.

V. Lève Toi, Seigneur mon Dieu. Que s'élève Ta main. N'oublie pas tes pauvres à la fin.

Ton 8
Le prophète Daniel devenu homme de désirs, contempla la puissance de Dieu - Il dit : Les juges ont siégé, les livres sont ouverts - Vois, mon âme, jeûnes-tu ? N'as-tu pas repoussé ton prochain ? - T'abstiens-tu des nourritures ? N'as-tu pas condamné ton frère ? - Crains d'être envoyée au feu et de brûler comme la cire - Mais que le Christ te fasse entrer librement dans son Royaume.

Gloire… Ton 1
Frères, que nous purifie la reine des vertus. Voici elle est venue, elle nous apporte la richesse des biens - Elle endort l'orgueil des passions - Elle réconcilie avec le Maître ceux qui étaient tombés - Recevons la dans la joie, disant au Christ notre Dieu - Ressuscite des morts, seul hors du péché - de la condamnation garde nous qui Te glorifions.

Et maintenant… Ton 2
Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande doxologie, litanies, congé.



Liturgie

Prokimenon
Ton 3
Grand est notre Seigneur et grande est sa puissance, et son intelligence n'a pas de limites.

V. Célébrez le Seigneur, car Il est bon de célébrer notre Dieu, il est doux et bienséant de le louer.

Epître : I Cor. 8,8 - 9,2

Alléluia
Ton 8
V. Venez, réjouissons nous dans le Seigneur, chantons Dieu notre Sauveur.
V. Hâtons nous de nous présenter devant sa face pour Le confesser et chantons Le au son des instruments.

Evangile : Matthieu, 25, 31-46

Communion : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez Le dans les hauteurs.
Alleluia, Alleluia, Alleluia.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 17:09

Mercredi Matines


Début des matines selon l'ordinaire en temps de Carême : au lieu de - Le Seigneur est Dieu -, on chante Alléluia au ton de l'Octoèque avec les versets suivants :

V. 1 Au milieu de la nuit, mon esprit veille vers Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre.

V. 2 Apprenez la justice, habitants de la terre.

V. 3 Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.

V. 4 Ajoute leur des malheurs, Seigneur, ajoute leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Hymnes trinitaires du ton, tirés de l'ordinaire de Carême (voir appendice 1)

Après la lecture des psaumes,

Cathismes de l'Octoèque et cathisme du Triode
Ton 2
Donne nous de traverser dans la paix, dans notre humilité, la première purification du jeûne - En ton ineffable amour de l'homme, Christ Dieu, renverse les pièges de l'ennemi - Par ta croix sauve tous les êtres, Toi qui seul connais les cœurs.

Gloire…Donne nous de traverser dans la paix…

Et maintenant... Devant ta croix celle qui T'enfanta sans semence - ne supportant pas de Te voir souffrir injustement gémissait et Te disait : Comment peux-Tu souffrir, impassible de nature, très doux enfant ? - Je célèbre ton extrême bonté.


Psaume 50
Canons de l'Octoèque : à la sainte croix, des Ménées, du Triode

Aux odes 3, 8 et 9 : canons du Triode exclusivement (le canon de l'Octoèque
est omis, le canon des Ménées est adjoint aux odes 1, 6 et 7)

Canon du Triode - Poème d'André de Crète
Ton 4

1ère Ode
Hirmos
Je Te chanterai, Seigneur mon Dieu…

Le Seigneur jeûnant humainement pour nous montrer le chemin vainquit le tentateur - Il nous révèle ce qui est nôtre et nous trace notre conduite.

Le divin Moïse au Sinaï par sa tempérance - fut digne de parler à Dieu face à face - Fidèles, imitons le.

Gloire… Seigneur, pardonne à ton peuple - Veille sur lui en Dieu de ton regard compatissant - Couvre nous tous de l'abondance de ton amour.

Et maintenant... Tous nous allons à toi, Mère de Dieu notre sûre défense - et nous appelons ta prière - pour que soit délivré ton troupeau de tous les malheurs.


3ème Ode
Hirmos
Dans le Seigneur mon Dieu fut affermi mon cœur - car les faibles ont été revêtus de puissance.

Par la tempérance, le merveilleux Enoch fut enlevé de la terre - imitons le et nous serons transportés de la corruption vers la vie .

Par les prières et les jeûnes demandons pardon au Rédempteur - Car le Créateur se réjouit du repentir de ses créatures.

Prépare toi, mon âme. Purifie toi avant la Passion du Christ - Que tu puisses avec Lui fêter en esprit la Résurrection.

Tu as enfanté Dieu, intercède toujours pour nous - Car en toi Mère de Dieu, pécheurs, nous nous réfugions.

Triode - de Joseph - Ton 2


3ème ode
Hirmos
Tu m'as fondé sur la pierre de la foi…

Etendant les mains sur la croix, Tu as détruit par ta mort la malédiction - Tu as par ta Passion donné la vie aux hommes - Nous célébrons Ta divine Crucifixion, Jésus notre Dieu qui aimes l'homme.

Voués à la mort pour avoir mangé du fruit de l'Arbre - nous sommes rendus à la vie par l'Arbre de ta croix - Nous Te la portons en intercession - Envoie nous la grâce et la compassion - Bienfaiteur, Maître, en ton grand amour.

Les premières portes du jeûne sont ouvertes - Le stade de la tempérance est proche - Levons nous dans la chaleur de la résolution - pour recevoir le don de Dieu qui enlève la brûlure des fautes.

Le temps bienheureux du jeûne s'est levé - dans la lumière des rayons du repentir - Avançons tous dans la joie et la ferveur - repoussant les ténèbres profondes de la négligence.

Sanctifions dans la bonté le jeûne - prêchons l'abstinence des passions, appelons le Maître dans les larmes - Donne nous, Seigneur, la grâce de faire ta volonté, en ton grand amour.

Recevant le don du jeûne - glorifions Celui qui donne pour nous sauver et peinons pour cette œuvre - afin de recevoir la rémission de nos fautes de la main du Créateur.

Endors le trouble de mes passions - guéris les blessures de mon âme - éveille moi du sommeil de la négligence - par ta médiation, par ta protection, toute sainte Souveraine Vierge Mère.

Autre triode
Hirmos
Donne à mon esprit stérile…

Quand Tu voulus, Sauveur, être élevé sur la croix - Toute la création de la terre fut renversée - et se déchira le voile du temple

Tu as été frappé, Jésus, pour moi sur la croix - et percé au côté, en ta bonté - Dans la foi j'adore ta puissance divine.

Gloire… Agenouillé sur la terre j'adore le Père - je glorifie le Fils, je célèbre l'Esprit - l'unique volonté, les trois Personnes de l'Origine.

Et maintenant... Incompréhensible, Vénérable, est le mystère de ton enfantement - Car sans l'homme, Marie, tu enfantes Dieu et tu demeures incorruptible.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Christ, Tu as sanctifié le temps du jeûne par ta puissance - Des pièges de l'ennemi sauve nous tous qui T'adorons.

Katavasia Donne à mon esprit stérile les fruits des vertus - Toi qui cultives la beauté, qui plantes le bien dans Ta miséricorde.


4 ème ode
Ton 4
Hirmos
Dieu, j'ai entendu la nouvelle de ton avènement…

Par sa vertu, par son hospitalité, Abraham reçut la Trinité - qui près de lui séjourna dans les anges.

Le don de la tempérance est une richesse inviolable - Celui qui est riche de ce don enrichira la Divinité.

Gloire… Venez, pleurons, appelons en parole et dans la foi - Dieu pardonne nous qui sommes tombés en tant de fautes.

Et maintenant... Mère bénie, blanche Vierge pure - supplie pour le monde ton Fils et notre Dieu.


5ème ode
Hirmos
Seigneur, fais venir sur moi la lumière de Tes commandements…

Jeûnant autrefois sur le mont Sinaï, Moïse reçut la vision de Dieu - Elie fut emporté dans un char de feu.

Par le jeûne autrefois le sage Isaïe - goûta sur ses lèvres la braise ardente.

Gloire… Jeûnant autrefois Daniel et les trois Enfants - brisèrent les mâchoires des lions et foulèrent la flamme brûlante.

Et maintenant... Mère pure de Dieu - incorruptiblement tu as porté Dieu dans ton sein - Garde ton troupeau, préserve le du mal.

6ème Ode
Hirmos
Christ, comme Tu as délivré du monstre le prophète Jonas…

Le saint jeûne autrefois sauva Jonas dans le monstre - Jeûnons de tout notre cœur et fuyons cette corruption de l'enfer.

Par leur ardent repentir et leur désir autrefois - les Ninivites changèrent la colère de Dieu - Tous de notre désir maintenant, imitons les.

Gloire… Le jeûne qui vient nous invite au repentir - Allons de tout notre désir. Connaissons quel est le don de la tempérance.

Et maintenant... Toi qui as enfanté ineffablement le Sauveur du monde, le Christ notre Dieu - ne cesse pas de Le prier pour toute la race de ceux qui te célèbrent.


Kondakion des Ménées, ou hymne des martyrs du ton de l'Octoèque


7ème ode
Hirmos
Dieu de nos Pères, ne nous couvre pas de honte…

Devenons nous aussi comme Daniel - qui par le jeûne dans la fosse apprivoisa les lions rugissants.

Imitons dans la crainte les trois Enfants - afin d'échapper au feu de l'enfer - comme eux à la fournaise de Babylone.

Gloire… Jeûnons d'un cœur pur nous aussi et purifions le corps - Consacrons à Dieu tout notre esprit.

Et maintenant... Vierge Mère toute pure - tu as incarné en toi le Verbe qui est avant les siècles - Ne cesse pas de supplier pour le salut de nos âmes.



8ème ode
Hirmos
Les enfants captifs dans la fournaise confessaient la royauté du Christ - Ils chantaient : Toutes les œuvres, célébrez le Seigneur.

Jeûnant autrefois Joseph - put fuir l'union avec la femme inique et reçut le Royaume - Nous aussi par le jeûne éteignons les flèches enflammées de l'ennemi.

Par le jeûne, David put vaincre l'étranger et trouva le royaume - Recevons nous aussi par la tempérance - la victoire sur les ennemis et la couronne dans le Seigneur.

Gardons nous aussi leurs vertus - le courage de Job, la simplicité de Jacob - la foi d'Abraham, la chasteté de Joseph, la vaillance de David.

Le Roi, le Christ que la Vierge Marie enfanta - et après l'enfantement elle demeura Vierge pure - toutes les œuvres, célébrez en Lui le Seigneur.

Triode
Hirmos
Ton 2
Dieu qui avec les enfants des Hébreux…

Moïse élevant ses mains en forme de croix sur la montagne renversa les ennemis - Mais Toi Sauveur, étendant les mains sur la croix - Tu as détruit la meurtrière tyrannie de l'enfer.

Cloué sur la croix, le côté percé, Christ mon Sauveur - Tu as délivré de la malédiction ceux qui sont nés de la terre - Tu leur as donné de s'unir à la joie éternelle - Nous bénissons ton amour de l'homme.

Le temps de la tempérance qui se lève - éclaire en esprit les sens de l'âme et dissipe les brumes des passions - Embrassons le, exaltant de tout notre cœur le Christ.

Le jeûne détruit les passions qui meurtrissent l'âme et les plaisirs qui portent la mort - il arrête en vérité les élans et les soulèvements du cœur - Recevons le résolument dans la foi.

Fidèles honorons en toute pureté ce jour - sachant qu'il n'est pas les prémices - mais nous l'appelons le seuil, l'entrée par les premières portes du jeûne.

La beauté du jeûne accueille l'âme qui aime Dieu - au seuil des fortes purifications - lui donnant sur les degrés et sur l'échelle ce jour.

Ouvre nous qui frappons et appelons ton amour - Vierge, ferme refuge des hommes et prompt secours en tout - sûre protection de ceux qui sont dans les périls.

Autre hirmos Celui qui à Moïse sur le mont Sinaï…

Elevé sur la Croix, Maître de l'univers - Tu as rappelé Adam et Eve et les as ramenés dans le Paradis - Christ Sauveur, ils Te célèbrent dans tous les siècles.

Christ, quand Tu voulus être élevé sur la croix - les rayons du soleil se retirèrent de peur, le jour déclina - et le larron Te confessa, Dieu dans tous les siècles.

Bénissons… Nous avons cru que le Fils et le Saint Esprit sont comme le Père - et que la Sainte Trinité est dans l'unique Divinité - que foulant toujours la doctrine d'Arius nous adorons dans la foi.

Et maintenant... Vierge Mère de Dieu, comment te chanterai-je comme il se doit ? - Je suis maintenant dans les ténèbres et la mauvaise odeur des fautes - Sainte au dessus de tout, pardonne moi l'audace de mes pauvres paroles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix, espérance des fidèles, défense des rois - gloire des prêtres, force des moines - sauve par ta puissance tous ceux qui te glorifient dans les siècles.

Célébrons, bénissons et adorons le Seigneur, Le chantant et L'exaltant dans tous les siècles.

Katavasia Celui qui à Moïse sur le mont Sinaï - révéla dans le buisson le miracle de la Vierge - célébrez Le, bénissez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode -
Ton 4
Hirmos
Nous exaltons tous ton amour de l'homme - Christ notre Sauveur, gloire de tes serviteurs, couronne des fidèles - qui exaltes la mémoire de celle qui T'a enfanté.

Moïse en Egypte fendit la mer - Il fit passer le peuple et le nourrit dans le désert infranchissable - Par le jeûne il accomplit ces prodiges.

Par la tempérance autrefois Josué sanctifia le peuple - Il hérita la terre promise - Le premier, il passa le Jourdain.

Par la tempérance et la prière - avec les seuls trois cents hommes qui portaient les lumières, Gédéon vainquit l'étranger - efforçons nous de le suivre et imitons le.

Réjouis toi, toute Vénérable, toute Pure, Gloire de la virginité - firmament des anges, secours des hommes, joie du monde - Marie Mère et servante de notre Dieu.

Triode
Hirmos - Ton 2
Le Verbe qui vint de Dieu dans la sagesse ineffable…

Etendant tes mains divines sur la croix - Rédempteur Tu as réuni ce qui était séparé - T'offrant pour nous, Tu as porté en don au Père l'être condamné des mortels - Nous célébrons Ta sainte crucifixion.

La grâce lumineuse du saint jeûne nous envoie les rayons - qui purifient le flux des pensées, qui dissipent les ténèbres de l'orgueil - Fidèles recevons la de tout notre cœur.

Le jeûne qui porte la lumière vient aujourd'hui nous donner à tous - le calice où se mêlent les grâces divines - Nous qui voulons les recevoir pour le bien de l'âme - supplions que nous secoure le Maître de l'univers.

Les clous dans tes mains divines, Compatissant, ont cloué nos péchés sur la croix - La lance dans ton côté a déchiré le mal écrit par les erreurs et les fautes qui nous ruinent - Nous célébrons ta sainte crucifixion.

La plus belle des vertus ouvre le chemin - A tous est offert le stade du jeûne divin - Vous qui voulez mener le juste combat - demandez au Christ de nous donner d'en haut le temps de la paix.

Par ta prompte intercession, par ta protection vigilante - par la force ton secours, Souveraine toute Pure - garde maintenant de toute agression tes serviteurs fidèles - Sauve les des passions, les fautes et des tentations.

Autre hirmos Elle a surnaturellement dans la chair conçu en son sein…

Tu as voulu être cloué sur l'Arbre de la croix - Tu nous as tous délivrés de la malédiction de la Loi - Christ, comme il T'est dû, nous T'exaltons.

Tous, nous nous prosternons devant tes souffrances que Tu as voulues, Sauveur - pour délivrer la race des hommes de l'esclavage de l'ennemi.

Gloire… Dans l'éternel, dans l'immuable, le Père engendre le Fils et l'Esprit procède du Père - L'indivisible Trinité a le même honneur.

Et maintenant... Marie bénie au dessus de tout - pour nous les pécheurs supplie le Sauveur incarné en toi - de nous accorder le pardon des fautes.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix, par ta puissance donne à ceux qui t'embrassent de passer dans la paix le temps du jeûne - et délivre les de l'esclavage de l'ennemi.

Katavasia Elle a surnaturellement dans la chair conçu en son sein - le Verbe qui dans la lumière est venu du Père hors du temps - Fidèles, exaltons l'unique Mère de Dieu.


A la fin du canon, on dit les hymnes à la lumière du ton, tirés de l'ordinaire du Carême


Apostiches du Triode
Ton 1 Mon âme, si tu te prives de nourriture et ne te purifie pas des passions - en vain tu te glorifies de ton jeûne - Et si le jeûne ne te porte pas au redressement - tu es rejetée de Dieu comme un menteur - et tu ressembles aux plus mauvais démons qui ne se nourrissent jamais - N'annule pas le jeûne en tombant dans les fautes - Reste immobile devant les désirs sauvages - Ou mieux, sois crucifié pour Celui qui s'est crucifié pour toi, et appelle vers Lui - Souviens Toi de moi, Seigneur, quand Tu viendras dans Ton Royaume. (bis)

Glorieux martyrs, ni l'affliction, ni l'angoisse, ni la faim - ni la persécution, ni le péril, ni la férocité des bêtes, ni l'épée - ni le feu qui vous menaçaient ne purent vous séparer de Dieu - Mais plutôt par le désir de Lui, comme si vous combattiez en d'autres corps - vous avez oublié la nature et méprisé la mort - Vous avez dignement reçu le salaire de vos peines - Vous êtes devenus les héritiers du Royaume des cieux. Intercédez pour nos âmes.

Gloire… Et maintenant... Voyant l'Agneau élevé sur la croix, la Vierge blanche implorait - Mon très doux Enfant, quel est ce spectacle nouveau et paradoxal ? - Comment, Toi qui tiens l'univers dans le Dragon - es Tu cloué sur l'Arbre de la croix dans la chair ?


Il est bon de confesser le Seigneur.. Trisagion… Notre Père…

Fin des matines selon l'ordinaire du temps de Carême

Tropaire : Dans le temple de ta gloire nous pensons être au ciel, Mère de Dieu, porche céleste, ouvre nous la porte de ton amour.

Kyrie eleison (40) Gloire… Et maintenant... Toi plus vénérable que les chérubins… Au nom du Seigneur, Père, donne la bénédiction

Le prêtre : Que nous bénisse Celui qui est béni…

Ô Roi céleste, affermis la foi, apaise les nations, donne la paix au monde, garde heureusement la sainte Eglise et cette ville, introduis dans le séjour des justes nos pères et nos frères qui nous ont déjà quittés et reçois nous dans la pénitence et la confession, Toi le Très Bon et l'Ami de l'homme.

Prière de saint Ephrem avec les métanies comme à la fin des vêpres le mardi soir.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 06 févr. 2008 17:12

Mercredi Prime

Lecture du tropaire "Au matin écoute ma voix, ô mon Roi et mon Dieu".

Après le Trisagion… et le Notre Père…

Tropaire de Carême
Hâte Toi de me secourir, ô Christ notre Dieu, avant que nous ne soyons asservis par les ennemis qui Te blasphèment et qui nous menacent. Détruis par ta croix ceux qui luttent contre nous afin qu'ils connaissent la puissance de la foi de Tes fidèles, par les prières de ta Mère, unique Ami de l'homme.

Fin de prime avec la prière de saint Ephrem et le congé.



Tierce, Sexte et None sont célébrées de la même manière,

Mercredi Sexte

Tropaire de la Prophétie
Ton 3
Roi Saint, tout Puissant devant qui frémit et tremble l'univers, sauve nous - Car Tu peux pardonner les péchés, en ta miséricorde.

Gloire… et maintenant... Roi Saint, Tout-Puissant…

Prokimenon
Ton 6
Sauve, Seigneur, ton peuple. Et bénis Ton héritage.
V. Vers Toi, j'appelle, Seigneur mon Dieu.


Lecture de la Prophétie de Joël (2, 12-26 )

Voici ce que dit le Seigneur : Revenez à Moi de tout votre cœur, dans le jeûne, dans les larmes, dans les gémissements.

Déchirez vos cœurs et non vos vêtements. Revenez au Seigneur votre Dieu. Car est compatissant et miséricordieux, patient et très bon. Il a pitié du mal.

Qui sait s'Il ne reviendra pas, s'Il n'aura pas pitié, s'Il ne laissera pas après Lui la bénédiction, l'offrande et l'oblation pour le Seigneur votre Dieu ?

Sonnez de la trompette en Sion. Sanctifiez le jeûne. Appelez la fête.

Réunissez le peuple. Sanctifiez l'assemblée. Appelez les vieillards. Assemblez les enfants, ceux qu'on allaite au sein. Que l'époux quitte sa chambre et l'épouse son voile.

Qu'entre le portique et l'autel pleurent les prêtres, les serviteurs du Seigneur. Qu'ils disent : Seigneur, aie pitié de ton peuple. Ne livre pas ton héritage à la honte, à l'ironie des nations. Pourquoi dirait on parmi les peuples : Où est leur Dieu ?

Mais le Seigneur est jaloux de sa terre. Il épargne son peuple.

Le Seigneur répond. Il dit à son peuple: Voici ,Je vous envoie le blé, le vin doux, l'huile vierge. Vous en serez rassasiés. Jamais plus Je ne vous livrerai à la honte au milieu des nations.

J'éloignerai de vous celui qui vient du nord. Je le chasserai vers une terre aride et déserte, ce qui va devant lui vers la mer d'orient, ce qui vient derrière lui vers la mer d'occident. Son infection se répandra. Et montera sa pourriture. Car Il fait de grandes choses.

Terre, ne crains pas. Exulte, réjouis toi. Car le Seigneur fait de grandes choses.

Bêtes des champs, ne craignez pas. Car les pâturages du désert verdiront. Car les arbres porteront leurs fruits. La vigne et le figuier donneront leur abondance.

Enfants le Sion, exultez et réjouissez vous dans le Seigneur votre Dieu. Car Il vous donnera dans la justice la pluie d'automne. Il vous enverra les pluies d'automne et de printemps, comme autrefois.

Les aires s'empliront de blé et les pressoirs déborderont de vin doux et d'huile vierge.

Je vous remplacerai les années qu'ont dévorées la sauterelle, la cigale, le scarabée, la chenille, ma grande puissance que j'avais envoyée contre vous.

Vous mangerez et vous serez rassasiés. Et vous louerez le Nom du Seigneur votre Dieu, qui a fait avec vous des merveilles. Et plus jamais mon peuple ne sera confondu.


Prokimenon
Ton 7
Le Seigneur donnera la force à son peuple, le Seigneur bénira son peuple dans la paix.
V. Célébrez le Seigneur, enfants de Dieu.



Mercredi Vêpres

Stichères du Lucernaire : de l'Octoèque et des Ménées

Prokimenon
Ton 5
Ô Dieu, en Ton Nom sauve moi, en Ta puissance juge moi.
V. Dieu, entends ma prière, écoute les paroles de ma bouche.


Lecture de la Prophétie de Joël (4, 12-21)

Voici ce que dit le Seigneur: Que les nations se réveillent et qu'elles montent vers la vallée de Josaphat.

C'est là que Je serai pour juger toutes les nations alentour.

Lancez la faucille, car la moisson est mûre. Venez, foulez, car le pressoir est plein. Les cuves débordent, car leur malice est grande.

Les multitudes suivent les multitudes dans la vallée du Jugement. Car le jour du Seigneur est proche dans la vallée du Jugement.

Le soleil et la lune s'obscurcissent, les étoiles perdent leur éclat.

De Sion le Seigneur appelle. De Jérusalem Il élève la voix. Les cieux et la terre tremblent. Mais le Seigneur est un refuge pour son peuple, une citadelle pour les enfants d'Israël.

Alors vous saurez que Je suis le Seigneur votre Dieu qui demeure en Sion ma montagne sainte. Jérusalem sera sainte. Les étrangers n'y passeront plus.

Ce jour là le vin doux débordera sur les montagnes, le lait ruissellera sur les collines, l'eau coulera dans les rivières de Juda, une source sortira de la maison du Seigneur et elle arrosera la vallée des tentes.

L'Egypte sera dévastée. L'Idumée ne sera plus qu'un désert, à cause de leurs violences contre les enfants de Juda, dont elles ont versé sur leur terre le sang innocent.

Mais la Judée sera toujours habitée, et Jérusalem d'âge en âge.

Je vengerai leur sang. Je ne les laisserai pas sans jugement. Le Seigneur demeurera en Sion.


Prokimenon
Ton 6
Qu'Israël espère dans le Seigneur, dès maintenant et à jamais.
V. Seigneur, dans l'orgueil ne s'est pas élevé mon cœur.


Apostiches du Triode
Ton 3
Le printemps du jeûne, la fleur du repentir, s'est levé - Frères purifions nous de toute souillure - Chantons à Celui qui donne la lumière : Gloire à Toi qui seul aimes l'homme. (bis)

Tes martyrs, Seigneur, fermes dans la foi, résolus dans l'espérance - unis dans l'âme par l'amour de ta croix, renversèrent la tyrannie de l'ennemi - Ils ont reçu les couronnes et avec les anges intercèdent pour nos âmes.

Gloire… et maintenant... Première des saints, Vénérable, Louange des ordres célestes - célébration des apôtres, rayonnement des prophètes - Souveraine, reçois nos prières.

Maintenant, Maître…

Après le Trisagion… et le Notre Père, apolytikion des Ménées.

Gloire… et maintenant... Théotokion du ton

Litanie
Prière de saint Ephrem avec trois métanies.

Que le Nom du Seigneur soit béni… (3 fois)

Psaume 33 Je bénirai le Seigneur…

Il est digne en vérité…

Congé


Ce mercredi et le vendredi de cette semaine, la liturgie n'est pas célébrée.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 16:06

Jeudi Matines


Après la lecture des Psaumes, cathismes de l'Octoèque et cathisme du Triode

Ton 5
Aujourd'hui, tous les apôtres couronnent les quarante jours et les vigiles de la purification - Ils sanctifient le temps du jeûne au nom du Christ le Rédempteur - Ils annoncent à tous sa Résurrection - Ils prient le Seigneur d'avoir pitié de nos âmes.

Gloire… Aujourd'hui tous les apôtres…

Et maintenant... Vierge Pure, refuge de ceux qui ont en toi inflexiblement leur espérance - délivre les de toutes les tentations, de tous les malheurs, de tous les périls - Intercède auprès de ton Fils avec ses apôtres.

Psaume 50
Canons de l'Octoèque et des Ménées

Aux odes 4, 8 et 9, le canon de l'Octoèque est omis et le canon des Ménées est suivi des deux canons du Triode ci-après :

Canon du Triode - Poème de Joseph - Ton 4


4ème Ode
Hirmos
Le prophète apprit ton avènement…

Tes disciples illuminèrent le monde sous les rayons de la connaissance de Dieu - Ils couvrirent de ténèbres l'erreur et dissipèrent l'obscurité du mensonge - Par leurs prières, sauve ceux qui Te célèbrent.

Les premières portes du jeûne couronnées par les fruits des combats - reçoivent ceux qui vont vers elles - sobrement dans les hymnes et les odes mystiques - Fidèles allons tous, en notre résolution.

Pressé par l'intempérance, je m'étais couvert des vêtements de la mort - Mais revêts moi, Fils de Dieu, de la robe lumineuse de la nouvelle naissance.

Ma vie s'est passée dans la malice et toute impureté - Mais je me réfugie en Toi, Tout Compatissant - Viens, sauve moi, Christ Dieu en Ta bonté.

Mère de Dieu, plus haut que la raison tu as conçu - Plus haut que la nature tu as enfanté Celui qui domine toute la création - Prie toujours que soient délivrés de toute colère ceux qui te disent bienheureuse.

Autre canon - Ton 2
Hirmos
Tu es venu de la Vierge…

Glorieux apôtres, dispersant les ténèbres de la violence par les lumières de vos enseignements - vous avez éclairé dans la tempérance tous les êtres, les pécheurs et les justes.

Apôtres, lumineuses perles du Verbe - par la tempérance vous avez paré tous les confins du monde - et vous cultivez maintenant en vérité la noblesse de nos âmes.

Apôtres, vous avez éteint la fournaise des passions sous la rosée du jeûne - vous avez enseigné à tous les hommes à trouver cette cité inviolable - la demeure de la sanctification.

Gloire… J'ai péché, malheureux, plus que tous les hommes - et ne me suis pas repenti de mes fautes comme Manassé - Seigneur, accorde moi les signes de la repentance avant que ne me détruise la mort.

Et maintenant... Tous les fidèles nous te savons, Mère de Dieu, Souveraine - le port du salut et le rempart inébranlable - par tes prières délivre des périls nos âmes.

Katavasia Tu es venu de la Vierge, ni intercesseur ni ange - Mais Toi-même, le Seigneur incarné - et Tu as en moi sauvé l'homme tout entier - Je T'appelle, Seigneur, gloire à Ta puissance.


8ème ode
Ton 4
Hirmos
Toute la terre, Seigneur, fut emplie de ta louange…

La grâce divine du repentir s'est révélée apportant à ceux qui s'y complaisent - le salut, les combats et les gouffres des sueurs et des peines - Va, mon âme, à ton Maître, demander de recevoir le pardon de tes nombreuses fautes.

Le stade est ouvert de la tempérance que Dieu nous donne - Nous qui avons besoin d'amour, allons joyeusement à sa rencontre - Car le Miséricordieux a soif de notre salut - Il vient donner le pardon à ceux qui Le cherchent de tout leur cœur - et qui Le servent dans leur désir.

Fortifiez vous dans le jeûne, l'intelligence apaisée - Mon âme, nourris le Seigneur par tes victoires - lui portant les nourritures de la vertu comme un sacrifice de bonne odeur - et chantant : Œuvres, bénissez toujours le Seigneur.

Sainte Mère de Dieu Souveraine - tu domines l'univers et reçois les prières de tes serviteurs - délivre moi des ténèbres et du feu qui ne s'éteint pas - Efface la foule de mes maux dans ta médiation et ta prière seule divine.

Autre hirmos
Ton 2
Le corps pur des saints enfants frémit…

Le Christ vous donna comme la lumière, apôtres, aux confins du monde entier - Il vous dit : Allez enseigner dans les nations - afin de connaître par la tempérance que Je suis venu vivre dans la chair - écraser toute la force de l'ennemi et révéler aux hommes la voie droite.

Christ, Tu as révélé la tempérance qui mène à l'apaisement des hommes, l'éloignement des passions - C'est par elle que les apôtres Te plurent et furent sur toute la terre les flambeaux lumineux - qui annoncèrent le Seigneur en Trois Personnes mais en un seul Etre à tous ceux qui Le célèbrent.

Disciples, prédicateurs des nations, le Maître, le Christ - vous envoya éclairer leurs pensées par les divins enseignements - l'abstention des passions et des nourritures, la tempérance - et la connaissance du Seigneur, le Bienfaiteur et le Créateur de l'univers.

Bénissons… Comme Caïn le meurtrier, prisonnier des pensées impures - Christ, je ne T'ai pas apporté le juste sacrifice de mon âme - Je viens à Toi dans le jeûne, Sauveur très bon, ne me rejette pas - Mais regarde les dons que de tout mon désir je Te porte, mon Dieu, pendant le temps du jeûne.

Maintenant... Bienheureux le sein de la Mère de Dieu - qui reçut le Verbe uni à l'épaisseur de la chair - en sa personne dans une forme mortelle - Il s'est révélé la cité de Dieu - en qui le Très Haut, le Seigneur Dieu, voulut demeurer - Nous te disons: Réjouis toi. Tu as reçu la grâce, toute Pure, Mère de Dieu.

Célébrons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia Le corps pur des saints enfants frémit, qui portait le vêtement de l'âme - Et le feu infatigable nourri de matière infinie recula - Quand tomba la flamme qui brûle toujours - s'éleva le chant de l'hymne éternelle - Toutes les œuvres célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode - Ton 4
Hirmos
Le Puissant a fait pour moi de grandes choses…

Délivrés du gouffre des fautes, nous célébrons dans la joie - Celui qui vous donna la force d'être ses apôtres - fermes flambeaux envoyés dans le monde.

Sages, le Christ vous envoya comme le sel dans le monde affadi - pour que vous l'éclairiez de sa connaissance - Nous vous célébrons dans la foi.

Une foule de fautes pénibles me tiennent - Christ, dans les larmes je me prosterne devant Toi - demandant que Tu me donnes les sources du pardon pendant le temps du jeûne.

Enchaîné par les liens des passions que nul ne peut dénouer - Sauveur j'implore et je T'appelle - Délivre moi aussi afin que je célèbre en joie Ta miséricorde.

Dieu fit de toi, Vierge Pure, le secours de la race des hommes - Ne manque pas de Le supplier toujours pour nous qui portons la foi.

Autre canon - Ton 2
Hirmos
Tu as porté dans ton sein…

Le jeûne donna au chœur des apôtres - de porter sur toute la terre la splendeur divine et d'éclairer le monde.

Le chœur de tes disciples, Jésus qui aimes l'homme - enseigna aux familles des nations à garder le trésor de la tempérance.

La voix des douze cordes, l'ordre de tes disciples - donne aux hommes la richesse de la tempérance et la source du salut.

Gloire... De la voix du fils prodigue, Seigneur, je T'appelle - Père, j'ai péché, sauve-moi. Compatis - Ne me sépare pas de ta gloire.

Et maintenant... Tu as porté en ton sein Dieu comme un homme - et tu as donné la vie au monde - Nous te célébrons, Vierge toute sainte.


Apostiches du Triode
Ton 3
La beauté de la tempérance a brillé - dispersant les brumes des démons. - La sainteté du jeûne est venue - apportant la guérison des passions de l'âme - C'est elle qui fortifia Daniel et les enfants en Babylone - L'un ferma la bouche des lions. Les autres éteignirent la flamme de la fournaise - Par elle, avec eux, sauve-nous, Christ, Dieu, dans ton amour de l'homme. (bis)

Vous brillez comme des flambeaux dans le monde au-delà de votre mort - saints martyrs qui avez mené le bon combat - Dans votre liberté, suppliez le Christ d'avoir pitié de nos âmes.

Gloire... Et maintenant...
Sainte entre les femmes, Vierge, Mère de Dieu - prie Dieu notre Roi que tu as enfanté - de nous sauver en son amour de l'homme.


Jeudi Vêpres

Stichères du Lucernaire : de l'Octoèque et des Ménées

Apostiches du Triode
Ton 2
La croix du Seigneur en ceux qui l'adorent d'un cœur droit - est un frein des plaisirs, une loi de tempérance - Ceux qui ne cessent de contempler Celui qui fut cloué sur elle - crucifient la chair avec les passions et les désirs - efforçons-nous par la pureté du jeûne d'être parmi eux, nous aussi - réconcilions-nous avec Celui qui dans son amour de l'homme nous a réconciliés par sa Passion - qui nous a donné la nature de sa propre impassibilité - et qui a le grand amour. (bis)

Les martyrs qui ne désiraient pas la jouissance terrestre - furent dignes des biens célestes et devinrent concitoyens des anges - Seigneur, par leurs prières, aie pitié de nous et sauve-nous.

Gloire... et maintenant... Voyant suspendue à la croix la grappe mûre - que tu avais portée dans ton sein sans être cultivée - Toute Pure, tu gémissais, tu implorais - Enfant, verse le vin qui enlève toute l'ivresse des passions - par les prières divines de celle qui T'a enfanté, Bienfaiteur, en ta miséricorde.

Fin des vêpres comme le mardi précédent

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 16:09

Vendredi Matines

Début des matines comme le mercredi précédent.

Cathisme du Triode
Ton 7
Précieuse croix, relève la force des Eglises - par ta puissance renverse l'orgueil des hérétiques - et réjouis les chœurs des orthodoxes - rends nous dignes de te suivre et de nous prosterner devant toi, la marche du Christ - Car en toi nous nous glorifions, Arbre béni.

Gloire... Précieuse croix…

Et maintenant... Tu compatis à notre humiliation et regardes ceux qui sont sur la terre - Mère bénie de Dieu, aie pitié du peuple dans les malheurs - prie toujours que nous ne tombions pas dans la cruelle perdition - En ta pureté supplie Dieu qui pardonne - pour le salut de nos âmes, Vierge toute sainte.

Psaume 50
Canons de l'Octoèque, des Ménées et du Triode

Aux odes 5, 8 et 9 : canons du Triode exclusivement.
(Le canon de l'Octoèque est omis, le canon des Ménées est adjoint aux odes 4, 6 et 7)

Canon - Poème de Joseph

1ère ode
Hirmos
Ton 8
Le peuple israélite traversa la mer comme une terre…

Le temps divin de la tempérance a fait lever sur tous la lumière du repentir - effaçant les ténèbres des fautes - Recevons le dans la résolution du cœur.

Voici, la beauté du repentir, l'approche du jeûne, transforme les âmes - Entrons en elle sobrement - et recevons, fidèles, l'absolution des fautes.

Gloire… Principes, Pouvoirs, Chérubins et toutes les Puissances - Priez que nous passions le temps du jeûne dans le repentir et toute dignité.

Et maintenant... Vierge sainte, seule défense des fidèles - aide de ton intercession pendant le jeûne - tous ceux qui reconnaissent en toi la Mère de Dieu, la Vierge Pure.

Katavasia Le peuple israélite traversa la mer comme une terre - Il fuyait les peines de l'Egypte et proclamait : Chantons au Rédempteur notre Dieu.


3ème ode
Hirmos
Seigneur, Tu as étendu la voûte du ciel…

Fuyons les ruineuses passions de l'âme - dans l'attente portons les fruits du jeûne et du recueillement - nous qui autrefois par nos fautes avons couvert d'amertume Dieu Compatissant.

Efforçons nous maintenant de porter nos lampes pleines de l'huile des œuvres bonnes - afin d'entrer en joie avec les vierges sages - dans la grande lumière du lieu les noces.

Gloire... Prophètes prédicateurs de Dieu, divins martyrs et disciples du Sauveur - priez que tous commencent bien et achèvent le stade du jeûne comme il plaît à Dieu.

Et maintenant... Souveraine, source de tous les biens - continuellement nous te prions tous de venir avec nous - par ta médiation dans le combat du jeûne - afin qu'au delà de lui nous soit donné le salut.

Katavasia Seigneur, Tu as étendu la voûte du ciel et bâti l'Eglise - Affermis moi dans ton amour, digne des désirs, firmament des fidèles - Toi qui seul aimes l'homme.


4ème ode
Hirmos
Seigneur, j'ai appris le mystère de ta providence…

Levée comme l'aurore, la grâce du jeûne nous apporte maintenant - le temps du repentir qui dissipe les ténèbres des fautes.

Nourrissons les pauvres, recevons l'amour avec amour - et lavons dans les eaux divines du jeûne les souillures de l'âme.

Gloire... Anges célestes priez Celui qui nous donne la bonté - de recevoir dans son immense compassion notre pauvre repentir.

Et maintenant... Sainte Souveraine, pur apaisement de ceux qui ont péché - par ta médiation déchire ce qu'ont écrit mes fautes.

Katavasia Seigneur, j'ai appris le mystère de ta providence -j'ai compris tes œuvres et j'ai glorifié ta Divinité .


5ème ode
Hirmos
Pourquoi m'as-Tu éloigné de la lumière inaccessible de ta face - et m'as-Tu couvert, malheureux, de ténèbres étrangères ? - Mais fais moi revenir, je Te prie - et dirige mes voies vers la lumière de tes ordres.

Faisant de ce jour les prémices d'une vie de sainteté - fidèles, préparons nous résolument aux combats, aux peines de la chair, à la fécondité de l'âme - Allons vers le Maître de l'univers.

A Moise le jeûne donna la vision de Dieu - Imite le, mon âme - Par le jeûne prends sur toi les montées divines - Prépare toi pour voir la splendeur de Dieu.

Par les prières des saints apôtres et des martyrs sacrés - rends nous dignes de passer le temps du jeûne - dans le repentir et loin du péché, nous Te prions.

Nous qui devons entrer par la porte du jeûne - nous te prions, Souveraine, porte de Dieu, de venir avec tes serviteurs - d'ouvrir en tout nos pensées et nos esprits - pour que nous fassions les volontés salutaires.


Triode - de Joseph

Hirmos
Ton 6
Dans ta splendeur divine, en ta bonté…

Les mains clouées à la croix, le côté percé par la lance - Toi qui aimes l'homme, Tu as déchiré ce qu'avait écrit Adam déchu - Toi qui donnes la vie, dans les hymnes nous Te glorifions.

Le serpent malin qui m'infligea par la ruse les passions de l'âme m'exila du paradis - Mais Toi Sauveur, les mains clouées sur la croix - Tu m'as ramené vers la hauteur de l'incorruptibilité.

Le temps divin du jeûne est venu - Il est là qui purifie les passions et lave les souillures de l'âme - Fidèles allons sagement le recevoir.

Le temps de bonté est arrivé, qui revêt de bonheur divin toute la face de l'âme Venez, recevons dans la joie, purifiés par le jeûne et la prière.

Portons le jeûne, les larmes, la prière, l'humilité - à Celui qui s'est humilié pour nous - Que dans le jour de la tempérance Il nous accorde le pardon des fautes.

Dans les éclairs de ta lumière, bonne Souveraine du monde - dissipe les ténèbres de mon âme et la nuit de mon péché - Que de tout mon cœur je te chante et te dise bienheureuse.

Autre
Hirmos
Ton 8
Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière inaccessible de ta face…

Seigneur qui aimes l'homme je vénère ta croix. Par elle Tu m'as sauvé - Maître je célèbre ta divine Passion salutaire - Par elle Tu m'as délivré des passions douloureuses - Verbe Tu m'as méné dans la vie paisible.

Confiés dans la croix nous renversons le mensonge de l'adversaire - Attachés à elle, fidèles, nous sommes connus de Dieu - comme des agneaux élus qui viennent de naître et boivent le lait de l'innocence.

Gloire... Tous glorifions le Père, le Verbe, le Saint Esprit - Découvrons la lumière qui Les révèle en une seule nature, discernons en eux les Personnes - Prosternons nous devant l'un et l'autre - Sans confusion, sans changement, adorons Les.

Et maintenant... Tu es l'espérance des confins du monde, la joie de tes serviteurs, Vierge pure - Garde ceux qui vénèrent ton icône - Par tes prières délivre nous tous de l'étranger en ta grande compassion.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Dirige dans la voie droite, Seigneur - tous tes serviteurs qui Te vénèrent de leur désir - Garde ferme le stade du jeûne - Et nous menant vers le meilleur, rends nous dignes de ton saint Royaume.

Katavasia Pourquoi m'as-Tu éloigné de la lumière inaccessible de ta face - et m'as Tu couvert, malheureux, de ténèbres étrangères? - Mais fais moi revenir, je Te prie - et dirige mes voies vers la lumière de tes ordres.


6ème Ode
Hirmos
Ton 8
Pardonne moi, Sauveur, tant sont grandes mes injustices…

Par son jeûne le Rédempteur nous signifia le temps qui vient - pour purifier les souillures de l'âme - Dans l'ardeur du cœur, fidèles, allons recevoir le pardon.

Christ ,Tu as reçu le gémissement du Publicain - Tu as accueilli la Prostituée qui pleurait de toute son âme - reçois dans ton amour de l'homme nos prières, accorde nous le pardon.

Gloire... Par les prières de tes prédicateurs, de tes prophètes - de tes martyrs, de tes apôtres - de tes hiérarques bienheureux, de tous tes justes - Christ, envoie à nos âmes le pardon des fautes.

Et maintenant... Vierge Pure par ton enfantement divin - seule tu as fortifié la faiblesse de l'existence humaine - aide moi qui entre dans le stade du divin jeûne.

Katavasia Pardonne moi, Sauveur, tant sont grandes mes injustices - Du gouffre du mal ramène moi, je Te prie - J'appelle vers Toi, entends moi, Dieu de mon salut.


7ème ode
Hirmos
Les enfants des Hébreux dans la fournaise foulèrent courageusement la flamme - Ils chargèrent le feu en rosée et chantaient - Tu es béni, Seigneur Dieu dans les siècles.

Par le jeûne autrefois Elie fut emporté dans la lumière sur un char de feu - Imite le, mon âme, détruis par la tempérance les violences de la chair.

Voici, le temps de la tempérance te révèle la lumière du salut - Ne néglige rien, mon âme, devant la patience de Dieu - Mais de tout ton cœur appelle. Dieu bon, aie compassion de moi.

Gloire... Le jeûne fortifia les Enfants et les garda des flammes du feu - Par leurs prières, Jésus, délivre moi du feu éternel, dans ta grande miséricorde.

Et maintenant... Unique secours des hommes, aide nous tes serviteurs durant le temps de la tempérance - afin que nous plaisant au repentir nous puissions recevoir le Royaume des cieux.

Katavasia Les enfants des Hébreux dans la fournaise foulèrent courageusement la flamme - Ils changèrent le feu en rosée et chantaient - Tu es béni, Seigneur Dieu dans les siècles.


8ème Ode
Hirmos
Furieusement le tyran des Chaldéens - chauffa sept fois la fournaise sur les Enfants qui vénéraient Dieu - Mais les voyant sauvés par une puissance, plus forte, il invoqua le Créateur et le Rédempteur - Enfants bénissez, prêtres célébrez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Chauffons de toute notre résolution la fournaise du repentir - Brûlons en elle tous les plaisirs du corps - Prions le Dieu riche d'amour de nous préserver du feu à venir - Et chantons : Prêtres bénissez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Le temps du jeûne qui vient nous gardera de tout péché - Mais ne tendons pas vers le bas, n'agissons pas négligemment - afin qu'en peu de jours par la contrition du cœur - nous puissions laver les souillures de tant d'années, célébrant notre unique Dieu.

Les ordres des anges, la réunion des martyrs, le saint chœur des divins apôtres - l'assemblée des bienheureux, des hiérarques et des prophètes - Te prient, Compatissant et Bon, d'accorder le repentir véritable à tes serviteurs - pendant le temps de la tempérance qui maintenant est arrivé.

Toute pure Mère de Dieu, en toi nous nous réfugions - Par ta bonne intercession compatis, accorde le pardon de ton Fils et ton Seigneur - à tous ceux qui pendant le temps du jeûne maintenant arrivé pour le salut des fidèles - te célèbrent dans tous les siècles.

Triode
Ton 6
Nous n'avons pas gardé l'héritage paternel…

Christ, par Ta croix Tu as enlevé la séparation, le mur de clôture - Tu as porté la paix nouvelle aux confins du monde - Donne à ceux qui ne cessent de célébrer en Toi le Seigneur - de traverser paisiblement le jeûne à venir - et de T'exalter dans tous les siècles.

La grâce du jeûne aujourd'hui envoie sur tous les rayons du soleil purifiant les ténèbres du péché - Nous qui étions accablés sous toutes les passions - allons dans la joie et la sagesse recevoir le don et chanter - Célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.

Récoltant amèrement au paradis jadis la nourriture de la déraison - la première créature fut condamnée, rejetée de la jouissance - Mais cloué sur la croix, Tu as cloué le mal écrit par sa faute - Nous célébrons ta grande miséricorde dans tous les siècles.

Repoussant la loi du jeûne nous étions tombés dans le gouffre du péché - Mais le jeûne maintenant arrivé nous l'avons appelé - Du ciel envoie la grâce et la paix abondante Compatissant - à nous qui allons sur le chemin et chantons: - Célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.

Redressement des déchus, médiation des pécheurs - réconfort des étrangers, consolation des affligés - Vierge toute sainte, dissipe la tristesse de mon âme - Toute Pure, prie que me soit donnée de Dieu la consolation d'en haut - de tout mon cœur je te chante et t'exalte dans tous les siècles.

Autre
Hirmos
Ton 8
Dieu porté sur le trône de la gloire…

La nature créée Te voyant, Compatissant - cloué dans la chair sur la croix, se retourna - La lumière du jour devint ténèbres, la terre trembla, l'univers fut ébranlé.

Elevant la nature des hommes sur la hauteur de la croix, Sauveur - de ton côté divin Tu as versé la richesse du salut - sur ceux qui adorent dans la foi ta sainte Passion.

Bénissons... La Trinité est un seul Dieu - le Père ne sort pas de Lui dans la filiation - ni le Fils ne change dans la procession - mais les deux sont les mêmes, les trois sont lumière - Je glorifie Dieu dans les siècles.

Maintenant... Dis, comment as-tu enfanté - Celui qui dans la lumière se leva du Père hors du temps - Celui qui est célébré avec le Saint Esprit ? - Comme Lui seul le savait, Il a voulu naître de toi, dans tous les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Seigneur, Tu as reçu dans ta bonté notre repentir - Délivre nous des pièges de l'ennemi afin que dans la foi et le désir nous puissions célébrer maintenant ta sainte puissance.

Célébrons, bénissons et adorons le Seigneur.. .

Katavasia Dieu porté sur le trône de la gloire - et sans fin glorifié, anges et cieux - Bénissez Le, célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos Ton 8
Le ciel s'émerveilla et les confins de la terre admirèrent - que Dieu se révélât aux hommes dans un corps - et que ton sein fût plus vaste que les cieux - Mère de Dieu, les ordres des hommes et des anges t'exaltent.

Voici, le temps qui porte la lumière est venu, le jour saint a brillé - Fuis tes passions ténébreuses mon âme - Reçois l'aube qui te mènera vers la lumière - Réjouis toi de boire le recueillement comme le vin - et méprise l'ivresse les plaisirs.

Christ, vraiment très bon est le temps du jeûne que Tu as donné à tous les fidèles - pour le rejet des fautes, l'expiation salutaire et l'accueil des grâces - En lui nous Te prions. Donne nous de nous unir tous à ton bien.

Compatissant qui verses toujours sur nous la richesse de ton amour - Sauveur, donne nous les larmes qui purifient les souillures - le désir de Toi, la foi, la charité pure - le grand repentir, la réconciliation parfaite en Toi qui seul débordes d'amour.

Divine multitude de tous les anges et chœur glorieux des saints - priez maintenant, continuellement, le Dieu de bonté - pour que le divin stade du jeûne qui vient - nous donne la force de ? ? ?

Pour ceux qui sont enfermés dans les ténèbres des péchés - l'entrée sacrée du repentir est ouverte - illuminant les âmes de tous - Détourne toi, mon âme, des ténèbres de l'orgueil des passions - pars jouir là bas des délices éternelles.

Tu as voulu étendre les mains sur la croix - Dieu qui donnes la vie, Tu as rassemblé ce qui était séparé - par Ta patience, le côté percé par la lance - Tu as redressé notre défaite née du côté - Te rendant grâce nous célébrons Ta miséricorde.

Le jeûne qui porte la lumière est maintenant arrivé - Il vient nous apporter une table de combats - Tous les fidèles recevons sobrement son vénérable calice de larmes purificatrices - afin de n'être pas tourmentés là-bas dans les pleurs inconsolables.

MANQUE THEOTHOKION ?

Autre
Hirmos
Etrangère aux mères est la virginité - inconnu des vierges l'enfantement - En toi, Mère de Dieu, l'une et l'autre sont accomplis - Toutes les natures de la terre, nous ne cessons de t'exalter.

Dieu qui donnes la vie, nous vénérons tes plaies - Par elles Tu nous as libérés des passions du péché - nous sommes marqués du sceau de ta croix vénérable - qui nous sauve et nous protège de toutes les attaques de l'ennemi.

Toi qui as voulu porter la croix pour le salut de tous - éclaire de sa lumière les âmes de ceux qui chantent tes souffrances, Miséricordieux - et dirige notre vie sur ton chemin.

Nous avons péché, Sauveur, en transgressant tes commandements - Nous nous sommes égarés loin de la voie de tes ordres divins, par notre négligence - Mais Toi qui aimes l'homme, rappelle du mensonge nos âmes.

Gloire... A la Trinité, la louange et l'honneur - Et gloire à l'unique Seigneurie, à l'unique Royaume - à l'Unité divine adorée dans sa nature - sans mélange, sans division, sans partage - Nous ne cessons de L'exalter.

Et maintenant... Sois miséricordieux, comble nous de ta bonté - par les prières de ta Mère toute pure, Roi de toute gloire - quand Tu viendras dans ta miséricorde juger tes serviteurs - en Toi nous nous sommes confiés. En Toi nous connaissons notre Dieu.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Protection de tous ceux qui se confient en toi - Mère de Dieu qui veille sur nous dans les tourmentes - délivre nous de l'enfer éternel et de l'amère damnation qui nous attendent - afin que nous puissions célébrer justement tes merveilles.

Katavasia Etrangère aux mères est la virginité - inconnu des vierges l'enfantement - en toi, Mère de Dieu, l'une et l'autre sont accomplis - Toutes les natures de la terre, nous ne cessons de t'exalter.

A la fin du canon, on dit l'hymne à la Lumière du ton


Apostiches du Triode
Ton 6 Avant la croix salutaire le péché régnait, l'impiété des hommes dominait - on n'estimait heureux que les délices du corps - peu méprisaient les désirs de la chair - Mais depuis que le mystère de la croix s'est révélé - et que la tyrannie des démons s'est éteinte sous la connaissance de Dieu - la vertu des cieux est vécue sur la terre - le jeûne est vénéré, la tempérance brille, la prière s'élève - le temps témoigne, le présent nous est donné - par le Christ, Dieu crucifié, pour le salut de nos âmes. (bis)

Seigneur, à la mémoire de tes saints toute la création est en fête - Les cieux se réjouissent avec les anges - et la terre exulte avec les hommes - Par leurs prières, aie pitié de nous.

Gloire... Et maintenant... La toute Pure Te voyant suspendu à la croix implorait maternellement - Mon Fils et mon Dieu, mon très doux enfant - comment supportes-Tu la Passion infamante ?

Fin des matines selon l'ordinaire du temps de Carême, comme le mercredi précédent.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 16:12

Vendredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 6 Secours nous dans l'affliction et sauve nous, Sauveur né de la Vierge, en ton amour de l'homme. (bis)

Prokimenon
Ton 1 Que vienne, Seigneur, ton amour sur nous, car nous avons espéré en Toi.

V. Réjouissez vous, justes, dans le Seigneur, aux justes convient la louange.


Lecture de la Prophétie de Zacharie (8, 7-17)

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : Je délivrerai mon peuple de la terre de l'orient et de la terre du soleil couchant.

Je le ramènerai. Ils habiteront au milieu de Jérusalem. Ils seront mon peuple et Je serai leur Dieu, dans la vérité et dans la justice.

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : Fortifiez vos mains, vous qui entendez en ces jours ces paroles de la bouche des prophètes qui se levèrent au temps où fut fondée la maison du Seigneur des Puissances, quand fut bâti le Temple.

Car avant ces jours, l'homme ne recevait aucun salaire ni la bête aucune récompense. A cause de l'ennemi, il n'y avait pas de paix pour ceux qui entraient et sortaient. Je lâchais tous les hommes les uns contre les autres.

Mais maintenant Je ne suis pas pour le reste de ce peuple comme aux jours passés, dit le Seigneur des Puissances.

Car la semence sera la paix, la vigne donnera son fruit, la terre donnera sa moisson, les cieux enverront leur rosée. J'accorderai toutes ces choses au reste de ce peuple.

De même que vous étiez une malédiction parmi les nations, maison de Juda et maison d'Israël, de même Je vous sauverai, et vous serez une bénédiction. Ne craignez pas. Que se fortifient vos mains.

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : De même que J'ai résolu de vous dévaster quand m'avaient provoqué vos pères, dit le Seigneur des Puissances, et Je n'avais pas eu pitié,

de même Je suis revenu et J'ai résolu en ces jours de combler de bien Jérusalem et la maison de Juda. Ne craignez pas.

Voici ce que vous devez faire : Dites vous la vérité les uns aux autres. Jugez à vos portes dans la vérité et la justice, pour la paix.

Ne pensez pas le mal dans vos cœurs. N'aimez pas les serments de mensonge. Ce sont là toutes choses que Je méprise, dit le Seigneur.


Prokimenon
Ton 3 Chantez à notre Dieu, chantez, chantez à notre Roi, chantez.

V. Battez des mains, toutes les nations, criez à Dieu dans des cris d'allégresse.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 16:14

Vendredi Vêpres


Mémoire de tous les saints Pères théophores qui furent illuminés dans l'ascèse.


Stichères du Lucernaire

Ton 8
Venez tous les fidèles, célébrons les chœurs des Pères bienheureux - Antoine, le prince des ascètes, Euthyme lumineux, et chacun, et tous - Traversons en esprit leurs vies comme un autre paradis de délices - Ces arbres qu'a plantés Dieu ont eux mêmes porté les fruits incorruptibles de la vie - Ils les ont donnés au Christ. Ils ont nourri nos âmes. Invoquons les. - Bienheureux qui portez Dieu, intercédez pour notre salut. (bis)

Réjouis toi, fidèle Egypte, réjouis toi, sainte Libye - réjouis toi, Thébaïde élue. Réjouissez vous, tous les lieux - les villes et les campagnes - qui avez nourri les citoyens du Royaume des cieux - les avez élevés dans la tempérance et les peines - et avez révélé à Dieu des hommes de désirs, des hommes parfaits - Ils furent les flambeaux de nos âmes - Et par la lumière des miracles et les prodiges des œuvres - Ils ont brillé en esprit sur tous les confins du monde. Invoquons les - Pères bienheureux, intercédez pour notre salut. (bis)

Qui parmi ceux qui sont nés de la terre pourrait raconter vos vies admirables, Pères universels? - Quelle langue pourrait parler de vos combats sacrés dans l'Esprit - de vos sueurs, des luttes des vertus, de l'épuisement du corps - des combats contre les passions, dans les veilles, les prières et les larmes ? Dans le monde vous étiez vraiment comme des anges - Vous mêmes avez renversé les puissances des démons - accompli des miracles et des prodiges merveilleux - Bienheureux, intercédez pour qu'avec vous nous trouvions la joie infinie. (bis)

Gloire… Ton 6 Gardant sauve en vous l'image de Dieu, - opposant par l'ascèse l'intelligence qui nous guide et les passions qui nous ruinent - vous êtes montés vers la ressemblance autant qu'il nous est possible - Forçant courageusement la nature - ardemment vous avez soumis le pire au meilleur, asservi la chair à l'esprit - Vous étiez la cîme des solitaires, les citoyens du désert - les maîtres de ceux qui partent sur le bon chemin, les justes modèles de la vertu - Maintenant dans les cieux, les miroirs dévoilés, bienheureux - vous contemplez purement la Sainte Trinité - priant face à face pour ceux qui vous vénèrent dans la foi et le désir.

Et maintenant… Théotokion du ton de l'Octoèque du dimanche


Prokimenon du jour
Ton 7 Dieu, Tu es mon défenseur et ta miséricorde me devancera.
V. Arrache moi à mes ennemis, ô Dieu, et libère moi de ceux qui s'élèvent contre moi


Lecture de la Prophétie de Zacharie (8, 19-23)

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : Le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième se changeront pour la maison de Juda en joie, en réjouissances, en fêtes bienheureuses. Mais aimez la vérité et la paix.

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : Il viendra encore des peuples et des habitants de beaucoup de villes.

Et les habitants d'une ville iront dire à l'autre : Allons implorer la face du Seigneur et chercher le Seigneur des Puissances. Nous irons aussi.

Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher le Seigneur des Puissances à Jérusalem et implorer la face du Seigneur.

Voici ce que dit le Seigneur des Puissances : En ces jours là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le bord de son vêtement et diront : Nous irons avec vous. Car nous avons appris que Dieu est avec vous.


Prokimenon
Ton 6 Qu'Israël espère dans le Seigneur, dès maintenant et pour l'éternité.
V. Seigneur, dans l'orgueil ne s'est pas élevé mon cœur.


Apostiches du Triode
Ton 2 Frères, purifions nous de toute souillure de la chair et l'esprit - Allumons les lampes de nos âmes à l'amour de la pauvreté - Ne nous dévorons pas les uns les autres par la calomnie - Car le temps est arrivé, où l'Epoux viendra rendre à tous selon leurs œuvres - Allons au Christ avec les vierges sages - Appelons Le par la voix du larron - Souviens Toi de nous, Seigneur, quand Tu viendras dans ton Royaume. (bis)

Gloire… Ton 8
Pères saints, nous vénérons en vous maintenant - La multitude des solitaires, nos maîtres. - Car de vous nous avons appris à marcher sur le chemin droit - Vous êtes bienheureux d'avoir servi le Christ et triomphé de la puissance de l'ennemi - vous vivez avec les anges et demeurez près des justes et des saints - Avec eux, priez le Seigneur d'avoir pitié de nos âmes.

Et maintenant… Réjouis toi, trésor de pureté - Réjouis toi, pure demeure de la lumière immatérielle - Réjouis toi, cîme de notre salut. Réjouis toi, prédication des apôtres - Réjouis toi, gloire des martyrs. Réjouis toi, accomplissement des prophètes - Toute Innocente, beauté des ascètes, des solitaires, et salut des fidèles


Apolytikion
Ton 4
Dieu de nos Pères qui agis toujours avec nous selon ta douceur - ne détourne pas de nous ton amour - Mais par leurs prières dirige notre vie dans la paix.

Gloire… et maintenant…
En toi Mère de Dieu, pour ceux qui sont sur la terre - s'est révélé le mystère inconnu des anges et caché depuis l'origine des siècles - Dieu incarné dans une union sans mélange - qui pour nous de Lui même accepta la croix - par laquelle Il a ressuscité. la première créature et sauvé de la mort nos âmes.

Fin des vêpres comme le mercredi de cette semaine.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 16:40

Samedi Matines


Après la première lecture de Psaumes

Cathisme
Ton 8
Illuminés par les éclairs des Pères - entrant maintenant comme en un Paradis de douceur - jouissons du torrent des délices. Visons, éblouis de lumière, leur vaillance - efforçons nous d'acquérir leurs vertus. Invoquons le Sauveur - par leurs prières, Dieu, donne nous d'avoir part à ton Royaume des cieux.

Gloire… Tous d'une même voix célébrons Paul le prince des solitaires - Antoine le sage, Euthyme et les autres Pères - Supplions les de prier toujours le Christ pour nous - qui chantons leur divine et lumineuse mémoire en glorifiant le Sauveur et Seigneur.

Et maintenant… Toujours nous te rendons grâce, Mère de Dieu - Nous exaltons, nous vénérons, nous célébrons ton enfantement - toute Pure qui as reçu la grâce et nous ne cessons de dire - Sauve nous Vierge toute Compatissante, en ta bonté - Délivre nous de la terrible accusation des démons - Qu'à l'heure du jugement ne soient pas confondus tes serviteurs.


Après la seconde lecture de Psaumes


Cathisme
Ton 4
Célébrons Antoine, Euthyme et tous les autres Pères qui portaient Dieu - et fêtons dans les hymnes leur mémoire - Car ils prient le Seigneur pour le monde entier - afin que nous soyons délivrés de l'ancienne malédiction et libérés de la damnation.

Gloire… Ton 8
Marchant dans la prairie où fleurissent les vertus des ascètes qui portaient Dieu - nous sommes emplis de la douce haleine de son parfum - Fortifiés par les combats des tentations - dans la tempérance ils soumirent le corps à l'esprit - en menant sur la terre une vie angélique - Et ils furent dignes de la gloire.

Et maintenant… Par les prières de tes anges, du Précurseur, des disciples, des prophètes - des martyrs, de tous les saints, des bienheureux, et de ta Mère Vierge et bonne - Christ, donne nous d'aller dans ta lumière - Rends nous dignes d'atteindre ton Royaume dans le cœur de ton amour.

Psaume 50
Canon du saint de l'église et canon des saints Pères


1ère Ode
Hirmos
Peuples portons l'hymne à notre Dieu merveilleux

Ton 8
Célébrons tous d'une même voix dans des odes spirituelles - nos divins Pères qui brillèrent dans l'ascèse - eux que portèrent l'Egypte, la Thébaïde, la Libye - et tout lieu, les villes et les campagnes.

Réjouissez vous, glorieux Antoine, prince des solitaires - Ammoun qui portais Dieu, la gloire du jeûne - Arsène, ange, force de calme - et Ammonas qui portais l'Esprit.

Réjouissez vous, Agathon, calice de Dieu, âme sainte - Achillas et Amoès, fleurs du désert - Anoub et Alonie, Amonathas et Anthime, perles brillantes des vertus.

Célébrons aujourd'hui les flambeaux du discernement, Arès et le grand Apollos - et les lumières de l'obéissance, Athrès et Akakios - et brillant avec eux Abbakyrès qui portait l'aurore.

Auxence fut une montagne de vie la plus haute - Le grand Abram mena le combat de la pureté - Avec eux Aphrodise et Athénodore furent des colonnes de la tempérance.

Ammon et le divin Aninas brillent parmi les ascètes comme les astres dans le ciel - Avec eux le grand Antiochus et le glorieux Agapet - et un autre père sont montés dans la lumière.

Célébrons dans les hymnes sacrés le grand Athanase - qui mena sur la montagne de l'Athos la vie lumineuse de l'ascèse - le grand flambeau de la terre entière - Par ses prières tous nous sommes sauvés.

Sages, bienheureux pères, chacun de vous tous - par vos vies inspirées de Dieu vous étiez vraiment le paradis de l'Eglise - Intercédez toujours pour nous auprès du Seigneur.

Venez fidèles qui aimez les martyrs - vénérons les dans les odes annuelles - chantant dans la foi au Christ notre Dieu - Nous Te chantons, notre seul Maître.

Gloire… Je célèbre les trois Personnes de l'unique Nature - le Père inengendré, le Fils engendré, l'Esprit Saint - un seul Royaume qui n'a pas de commencement, un seul pouvoir, une seule Divinité.

Et maintenant… Réjouis toi, temple saint, toison couverte de la rosée de Dieu - source scellée du fleuve immortel - Souveraine garde ta cité d'être prise par tous ceux qui la combattent.

Katavasia Peuples, portons l'hymne à notre Dieu merveilleux - qui délivra de l'esclavage Israël chantant l'ode de la victoire - Nous Te chantons, notre seul Maître.




2ème ode
Hirmos
Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - né du Père avant les siècles et de la Vierge dans les derniers temps - conçu sans l'homme pour absoudre la faute de l'ancêtre Adam par Mon amour de l'homme.

Allant comme en un autre Paradis - nous nous emplissons du parfum des vertus des ascètes que Dieu a plantées - que firent fleurir dans la tempérance et les larmes - les bienheureux qui portèrent les fruits de la vie en Dieu.

Que soient célébrés le grand Bessarion, un autre ange, qui menait la vie des oiseaux - et le ferme Benjamin, nouveau Job - et Vital, flambeau qui sauva en Dieu des prostituées - et le divin Bytime et le glorieux Babylas.

Par la hauteur de la vie, Benoît, tu es devenu céleste - Basian le berger fut une maison de la sagesse - Mais Basile reçut la couronne de la soumission - Habitant vivant dans le tombeau, il nous a montré la splendeur de l'obéissance.

Célébré soit le glorieux Gélase qui régnait sur les passions - Loué soit Gérasime qui asservit le fauve en l'attirant par la perfection de sa vertu - Gloire à Germain le père et à Gaius, le sage serviteur du Christ.

Honneur et gloire à David de Thessalonique - Loués soient Daniel grand par les miracles, inspiré de Dieu - Daniel de la skite, et Dios et Dalmate - princes des solitaires par l'œuvre et la parole, force de la foi.

La soumission révéla comme deux flambeaux - qui nous éclairent au dessus de la clarté des astres - Dométien et Domète les sages de Dieu - Qu'avec eux dans la gloire soient célébrés ceux que nous ignorons…

Un trésor inépuisable a comblé le tombeau des saints - qui combattirent peur l'amour du Seigneur - Venez fidèles, chantons les dans leur martyre - Recevons dans la foi les fruits des guérisons des âmes et des corps.

Gloire… Unité des trois Personnes, plus que parfaite, plus que divine - Esprit qui procède du Père et que le Fils a révélé - Etre et nature uniques, souveraineté, royaume, sauve nous tous.

Et maintenant… Seule tu as porté dans l'humanité une naissance étrangère - seule tu n'as pas subi la corruption qui vient de la nature - Seule sans semence et sans tache tu as enfanté - Fidèles nous nous devons de glorifier en toi, toute Pure, la Mère de Dieu.

Katavasia Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - né du Père avant les siècles et de la Vierge dans les derniers temps - conçu sans l'homme pour absoudre la faute de l'ancêtre Adam par Mon amour de l'homme.


3ème Ode
Hirmos
Il n'est pas de saint comme le Seigneur…

Entrant dans l'autre Paradis des vertus des Pères merveilleux - goûtons en lui les délices qui donnent la vie éternelle - Célébrons les dans la foi.

Que soient honorés Euthyme l'astre de lumière - Hellade qui portait l'aurore, Ephrem inspiré de Dieu, Euloge le grand - qui par leurs œuvres et leurs miracles ont éclairé les confins du monde.

Que soient célébrés dans les chants Zozime le merveilleux, Zacharie le vénérable, Zénon et Zoïle - Que grand Isaïe et le glorieux Elie avec eux soient vénérés.

Je célèbre l'admirable Théodore de Thermie et le glorieux Ennate - Je chante avec eux Théodule et Théone - Je vénère Thespèse et le grand Théodose.

Que soient célébrés Théoktiste le noble pasteur - Thalasse la haute intelligence, le grand Théodore, Sykéotès l'élu - qui dans les miracles et les prodiges fut élevé sur la terre.

D'autres astres se lèvent qui furent lumineux - Jean dans sa chaumière, les trois qui sur l'échelle portaient la lumière - et tous ceux qui brillèrent dans la gloire.

Rassemblés par l'amour de la fête - vénérons dans les chants et les odes spirituelles - la sainte commémoration annuelle des martyrs - Car ils intercèdent toujours auprès du Christ pour notre race.

Gloire… Trinité du même Etre, Unité plus que divine - qui portes l'union dans la division, la division dans l'union - la même Nature dans les Personnes - rassemble nous dans l'unique volonté de tes commandements.

Et maintenant… Moise prescrivit que le Saint des Saints, la demeure de Dieu - devait être couverte par les Séraphins - Vierge, il figurait ton pur enfantement - révélant que tu nourrirais le Christ dans la chair.

Katavasia Il n'est pas de saint comme le seigneur - Il n'est pas de juste comme notre Dieu que célèbre toute la création - Il n'est pas de saint hors de Toi, Seigneur qui aimes l'homme.


Cathisme
Ton 4
Le Christ vous envoya comme les rayons du Soleil de la justice - Saints Docteurs, éclairer la terre - Illuminez mon âme enténébrée par la malice - Bienheureux, dans vos prières divines et la lumière de la connaissance.

Autre Cathisme
Ton 8
Fidèles, glorifions la douceur et la pureté d'Antoine, - la grandeur et les merveilles d'Euthyme - l'intégrité, le calme de Paul et d'Arsène - la gloire de Théoktiste et les ordres de tous les autres bienheureux - Avec eux dans les odes célébrons Eupraxie la vierge et toutes les femmes qui cherchaient Dieu - d'une même voix appelons les - Intercédez auprès du Christ notre Dieu - Pour que soit donnée l'absolution des fautes à ceux qui fêtent dans le désir votre sainte mémoire.

Gloire… Arrachant les liens des passions, vous vous êtes attachés au désir du bien - et vous avez revêtu en Christ la gloire au delà du monde - Par vos efforts vous avez trouvé le repos - Par les peines de la tempérance vous avez atteint la vie des anges - Vous vous réjouissez justement avec les Puissances d'en haut - devant Dieu dan s les chants et la joie - Nos Pères qui portez Dieu, demandez l'absolution des fautes - pour ceux qui fêtent dans leur désir votre sainte mémoire.

Et maintenant… Je me suis plongé dans la boue du péché. J'ai perdu la source de mon être - La tempête des fautes m'a englouti dans le mal - Mais, Souveraine, tu as enfanté le Verbe qui seul aime l'homme - Je te prie, regarde moi ton serviteur - délivre moi du péché, des passions qui corrompent l'âme, de toute malfaisance du malin - afin que je te chante dans la joie - Intercède auprès du Christ notre Dieu pour qu'Il me donne l'absolution des fautes - Car tu es l'espérance de ton serviteur.


4ème ode
Hirmos
De la montagne ombragée de l'unique Mère de Dieu…

Le divin Hilarion fut un flambeau qui brilla sur le monde - et le grand Justin une montagne de connaissance - qu'avec eux soient vénérés les glorieux Hiérax, Ibestion et Joseph.

La vie de Jérémie fut lumineuse - Ischyrion fut une grande force - Avec eux brillèrent Carion, Coprès et Castor - Et Cassien eut la beauté de l'un et de l'autre.

J'admire la simplicité de Calliste - Je célèbre la bonté de l'œuvre de Laurent - Je loue la belle action de Longin - Je vénère les vertus de Lot.

Je célèbre Léon, abîme de théologie - Je chante Maxime, océan de doctrines - et la beauté de Marcien, et la docilité de Marc, qui écoutait Dieu.

Le grand Macaire reçut la récompense des vertus - Politice fut un trésor d'amour de Dieu - Avec eux soit loué le glorieux Marc - et Dalmatoès et Moïse l'Ethiopien.

J'exalte les chemins et les luttes de Martinien et de Malchus pour trouver la pureté - Je vénère la bonté de Marcel le pasteur - et Millès ressuscité des morts.

Martyrs du Christv portez toujours vos prières au Créateur - pour la paix du monde et de ceux qui vénèrent dans les chants votre mémoire.

Gloire… Mystère étranger. La Divinité est une et trois - Toute en trois Personnes indivisiblement - Père, Fils et Esprit Saint sont adorés dans l'unique Nature.

Et maintenant… Réjouis toi, vaste demeure de Dieu - Réjouis toi, arche du nouveau Testament - Réjouis toi, Vase d'or d'où fut donnée à tous les hommes la manne céleste.

Katavasia De la montagne ombragée de l'unique Mère de Dieu - le prophète comprit dans la vision divine ta future incarnation - et glorifia dans la crainte, Verbe, ta puissance.


5ème ode
Hirmos
Me libérant des brumes des passions…

Venez, contemplons les fleurs éternelles du Paradis en Eden - les œuvres des Pères plantées par Dieu - que seul cultiva le Seigneur

Toute âme spirituelle est arrosée par les eaux des paroles de Nil - éclairée par les vies de Naucrate et de Nicone - Nathanael et Nisthénor la réjouissent.

Xénophon et ses fils rayonnant de vertus nous éclairent - Grand fut Orsèse. Elevé fut Onuphre - Et qui parmi les hommes sera digne de Pimène ?

Que dans ses ceuvres et ses paroles, pour son élévation, Pambo soit dit bienheureux - Que le glorieux Pouple qui chassait les démons et le radieux Pinnuphre soient glorifiés.

Que soient justement vénérés le glorieux Paphnuce, Pior, Patermouthe - Paul le simple et Pityroun le grand, la cîme des pères.

Que soient loués dans la lumière Pacôme le flambeau des flambeaux - et Palamon son compagnon de combat - Qu'avec eux soient chantés le divin Pétrone et Passarion.

Invincibles martyrs qui par vos combats avez annoncé le Christ Dieu dans le stade - vous avez reçu les couronnes et vous exultez avec les chceurs des anges.

Gloire… La Divinité est Une par la nature, elle est trois par les Personnes - En elles nous sommes baptisés, en elles nous croyons - le Père, le Verbe et l'Esprit de même nature.

Et maintenant… Toute Blanche qui par la parole as enfanté le Verbe qui dépasse la raison - nous te prions, supplie toujours que soit délivré des périls ton troupeau.

Katavasia Me libérant des brumes des passions comme de la plus profonde nuit - je Te prie, donne à mon esprit de se lever - Christ, dans la lumière du jour de tes commandements.


6ème ode
Hirmos
Seigneur qui aimes l'homme - reçois moi…

Merveilleux furent nos pères vénérables - leurs combats divins, leurs luttes, leurs guérisons - Qui en dehors d'eux a montré une telle force de prodiges?

Que soient célébrés l'admirable Raboulas - et Rufus et Sisoès pareil aux anges - et le divin Séride et Silvain.

Ciel quatre fois lumineux furent sur la terre les quatre Symeon - trois sur les colonnes et l'autre Fou en Christ.

Au milieu des astres qu'il dirigeait - Sabbas sanctifié brillait comme un soleil - Avec lui se levèrent dans la lumière des œuvres Sérapion et Silvain.

Que soient célébrés Samartas et Thimothée - Tithoès, Hyperèche et Pharmouthe - Phocas, Chariton, Chairemon, Psoès et Or le sage.

Sainte et glorieuse multitude des Pères anonyme et commémorée - délivrez des périls ceux qui dans leur désir célèbrent vos mémoires.

Seigneur qui aimes l'homme, Tu es merveilleux dans tes martyrs - Ils ont mené les combats, porté les miracles et les guérisons - par leurs prières, sauve nous.

Gloire… Trinité plus haute que l'origine, Unité divine - je chante en Toi la lumière et les lumières, la vie et les vies - l'Intelligence, le Verbe, l'Esprit Saint - le Sanctuaire, l'unique Dieu.

Et maintenant… De ta racine s'est levée la fleur de la vie - Exulte, ancêtre Jessé - Christ Dieu qui sauve le monde est venu de la Vierge Pure.

Katavasia Seigneur qui aimes l'homme - reçois moi qui suis pris dans tant de fautes et me prosterne - Par tes compassions, comme le Prophète, sauve moi.


Kondakion
Ton 8
Tu as réjoui Seigneur, les prédicateurs de ton amour qui firent taire l'impiété - le peuple des pères qui portaient Dieu - Dans une paix parfaite par leurs prières - garde ceux qui Te glorifient, T'exaltent et Te chantent : Alléluia.

Ikos
Je m'en allais dans les délices de la vie - Mais je vois où mèneront mes pensées. J'ai mesuré les douleurs et j'ai dit malheureuse la vie des hommes. Seuls je vous ai dits bienheureux, vous qui avez choisi la bonne part, souffrir en Christ et demeurer avec Lui, - et chanter toujours avec le Prophète David : Alléluia.

Synaxaire
Ce jour nous faisons mémoire de tous les saints, hommes et femmes, qui ont brillé dans l'ascèse.
Aux âmes des justes dont la mémoire est éternelle, en libations constantes je porte mes paroles.
Par les prières de tous tes saints, Christ notre Dieu, aie pitié nous.


7ème Ode
Hirmos
Tu as couvert de rosée les Enfants dans la fournaise

Venez, nous le devons - Chantons les femmes qui vécurent saintement comme les anges - Par leurs prières nous T'appelons. Dieu, sauve nous tous.

Que soient vénérées Bryainie qui portait le Christ et la divine Fébronie - et Thomais et Hiérie - que Platonis et Mélanie soient chantées dans la foi.

Louange aux Eupraxie angéliques et aux deux Théodora - Hymne et gloire sans fin aux bienheureuses Anastasie - qui merveilleusement ont adoré Dieu.

Marie l'Egyptienne fut une lumière dans le monde - Marina l'appelée un astre sur toute la terre - Euphrosine un soleil rayonnant de vertus.

Théodulie flamboie dans la lumière de l'ascèse - Avec elle brillent Juliette et Théodotie - et la bienheureuse Isidora rayonne de toutes ses œuvres.

Que soient vénérées maintenant Marina donnée au ciel et Matrone la grande - et soient chantées Synclétique, Sarah et Justine les sages.

Que soient chantées Pélagie l'ange du Seigneur, Taisia le chandelier du repentir - et toutes les autres femmes qui brillèrent dans l'ascèse.

Célébrant la mémoire des martyrs - nous supplions l'unique Dieu qui donne la vie d'envoyer son amour et le pardon des fautes à ceux qui chantent.

Gloire… Adorons d'un même cœur le Père, le Fils et le Saint Esprit - Glorifions les dans la foi et chantons - Gloire à Toi, Trinité, Unité, notre Dieu.

Et maintenant… Mère de Dieu, Vierge bénie qui as enfanté le Sauveur et le Maître du monde - prie Le toujours d'avoir pitié de nos âmes.

Katavasia Tu as couvert de rosée les Enfants dans la fournaise - Après la naissance Tu as gardé Vierge celle qui T'enfanta - Tu es béni, Seigneur Dieu de nos Pères.


8ème ode
Hirmos
Le Seigneur glorifié sur la sainte montagne…

Tous, célébrons les pasteurs, les maîtres sages - les hiérarques de l'Eglise du Christ, les bienheureux - louant et exaltant le Seigneur dans tous les siècles.

Que soient chantés comme nous le devons Basile le grand - Athanase qui tellement combattit - et Grégoire le maître de tous en théologie.

Glorifions Jean, la bouche qui parlait d'or et les Cyrille, les colonnes de la sagesse de Dieu - Hésiche, l'autre théologien, Téègoros et le divin Mélétios.

Gloire à Grégoire de Nysse et aux deux pères thaumaturges - Qu'Epiphane sage dans les choses de Dieu, et Amphilochios le flambeau lumineux soient célébrés dans les siècles.

Célébrons Métrophane la gloire des prêtres - Nectaire, Attique, Gennade, Anatole les flambeaux de la vie - Et Eusèbe et Procle les sages.

Je chante Nicolas le saint prédicateur et Sophrone la bouche de miel - Eulalie et Diadoque, Eusthate et Juvénal les cimes des pères.

Comme à une fontaine puisons dans la foi au tombeau débordant des martyrs - les guérisons des âmes et des corps - célébrant le Seigneur et L'exaltant dans tous les siècles.

Bénissons…Je Te célèbre dans l'unité de l'Etre - Je Te vénère dans la Trinité des Personnes, Père, Fils et Saint Esprit - Je glorifie le pouvoir sans commencement de ton Royaume dans les siècles.

Maintenant… Mère de Dieu tu t'es révélée la Montagne de Dieu - en elle a demeuré le Christ - et Il fit des temples divins de ceux qui chantent : Célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur, Le chantant et L'exaltant dans tous les siècles.

Katavasia Le Seigneur glorifié sur la sainte montagne - qui à Moïse par le feu dans le buisson révéla le mystère de la Vierge - célébrez Le et exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
L'enfantement de la Mère de Dieu toujours Vierge…

Qui proclamera la liberté d'Ambroise ? - Et comment dire la sagesse de Hiérothée - et la fermeté dans la foi des sages de Dieu les pères Alexandre ?

Que le divin Phaidime, Spiridon qui portait Dieu - Antipatre, Pambo, Pallade, Nonne, Jérôme et Germain le vénérable - soient vénérés comme des flambeaux de Dieu.

Que soient honorés Denys grand dans la connaissance de Dieu, initié aux choses du ciel - Clément qui mena tant de combats - Flavien et le grand Paul qui proclamèrent leur confession.

Que soient célébrés Michel, Synade, Tarase, Nicéphore - Théodore le grand, Théophane et Jerôme - qui portèrent les marques du Christ.

Que soient célébrés Pierre et Ignace qui portaient Dieu - les apôtres qui menèrent pour le Christ les combats sacrés - et Polycarpe et Cyprien les martyrs du Seigneur.

Bienheureux pères et hiérarques du Seigneur - avec les martyrs et les saintes femmes - commémorés et anonymes priez tous pour le salut de nos âmes.

Dans les demeures célestes de la gloire du Seigneur - où vous vous réjouissez dans les chœurs des martyrs et des apôtres - martyrs priez le Créateur pour nous qui sommes sur la terre.

Gloire… Dieu est Un dans la Trinité. Gloire à Toi, sans fin - Chacun est Dieu, mais Tu es Un de nature - dans les trois Personnes lumineuses, Père, Fils et Esprit.

Et maintenant… Moïse vit jadis sur le mont Sinaï - dans le buisson qui brûlait dans le feu et ne se consumait pas - Vierge, ton sein exaucé de Dieu, qui reçut le feu immortel.

Katavasia L'enfantement de la Mère de Dieu toujours Vierge - révélé au Législateur sur la montagne - dans le feu et le buisson pour le salut des fidèles - exaltons Le dans les hymnes qui ne se taisent jamais.


Exapostilaire
Renonçant au monde et portant la croix - multitude des pères bienheureux, chœurs des martyrs - assemblée des hiérarques, ordre des femmes, éclairez nous - pour que nous puissions célébrer dignement votre mémoire lumineuse.

Gloire… et maintenant… Autre : Célébrons joyeusement dans les hymnes - les pères qui portaient Dieu et brillèrent dans l'ascèse - les hiérarques, les saintes femmes, les chœurs des martyrs - afin que par leurs prières et l'intercession de la Mère de Dieu nous soyons sanctifiés - et que doucement nous parvenions au bout du chemin du jeûne.


Stichères des Laudes
Ton 8
Tous les fidèles, louons dans les odes la multitude des pères qui vécurent saintement dans l'ascèse - Frères, chantons les hiérarques du Christ d'une même âme en la sagesse divine - Car ils ont vécu dans la tempérance et la pureté du jeûne - et ils nous ont révélé l'Evangile du Christ - Avec eux, célébrons les femmes lumineuses qui portaient Dieu - et recherchons en Lui leurs vies dans nos âmes - afin le pouvoir trouver là-bas le pardon des fautes.

Frères, célébrons dans la gloire ceux qui rayonnèrent de la lumière de l'ascèse - ceux qui menèrent bien leur existence et partirent en joie dans l'amour de Dieu vers la vie éternelle - vers la fin paisible et bienheureuse là bas - et vénérons ceux qui allèrent sur le chemin droit de la vertu et le la sainteté - afin que par leurs prières nous trouvions la compassion de Dieu, la gloire éternelle et la joie - et soyons délivrés là-bas des inexorables tourments.

Chœur de tous les hiérarques, assemblée des justes, des ascètes et des saintes femmes - qui vécurent dans l'amour de Dieu, qui prièrent dans la grâce - suppliez le Seigneur Seul bon et tout compatissant pour qu'Il nous donne sa miséricorde - Sages, que par vos prières nous soyons délivrés là bas de la condamnation pour toujours - et joyeux nous aussi de jouir des délices à venir dans les siècles des siècles - et célébrant sans fin dans les hymnes la louange de Celui qui donne la Vie.

Fidèles, célébrons d'abondance aujourd'hui la fête divine - à la mémoire des saints, des hiérarques, des martyrs, des femmes bienheureuses, de tous ceux qui aimèrent Dieu - Car ils ont méprisé en vérité les choses corruptibles et qui passent - les tenant pour ordures et toiles d'araignée - afin de gagner le Christ et son Royaume - ces choses divines que jamais l'œil n'a vues ni l'oreille entendues - Dieu, par leurs prières délivre de la corruption nos âmes.

Gloire… Ton 6
Bienheureux pères, sur toute la terre s'en est allé le message de vos œuvres droites - Par elles dans les cieux vous avez trouvé la récompense de vos peines - Vous avez détruit les phalanges des démons - Vous avez atteint les ordres des anges dont vous recherchiez la pureté de vie - Dans votre liberté auprès du Seigneur demandez la paix pour nos âmes

Et maintenant… Mère de Dieu, tu es la vraie vigne qui portas le Fruit de la vie - Nous te prions, Souveraine, avec les bienheureux et tous les saints - intercède pour qu'Il ait pitié de nos âmes.

Grande doxologie, litanies et congé.


Samedi Liturgie

Prokimenon
Ton 7 Les saints exulteront dans la gloire et se réjouiront sur leur couche.
V. De leur bouche Dieu sera exalté.


Epîtres 1 Lecture de l'Epître de Paul aux Romains (l4, 19-26)
2. Lecture de l'Epître de Paul aux Galates (5,22 - 6,1)

Alléluia
Ton 2 Ils sont plantés dans la maison du Seigneur.
Réjouissez vous, justes, dans le Seigneur

Evangile : Evangile selon Matthieu (6, 1-13)
Evangile selon Matthieu (11, 27-30)

Communion : Réjouissez vous, justes, dans le Seigneur, aux justes convient la louange. Alléluia (3)

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Dimanche de l'expulsion d'Adam

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 17:03

Dimanche de l'Expulsion d'Adam

Samedi Vêpres

Stichères du Lucernaire
6 stichères de l'Octoèque du ton
4 stichères du Triode :
Ton 6
Le Seigneur mon Créateur m'a pris poussière de la terre - Il m'a donné par son souffle de vie d'être une âme vivante -Il a fait de moi le prince de toutes choses vivantes sur la terre et le compagnon des anges - Mais Satan le rusé se servit du serpent ; il m'a séduit par la nourriture - il m'a séparé de la gloire de Dieu, il m'a livré dans la terre à la mort profonde - mais dans ta miséricorde, Maître, Tu m'as rappelé.

Malheureux ,j'ai rejeté le vêtement que Dieu m'avait tissé - Sur le conseil de l'ennemi j'ai transgressé ton ordre divin, Seigneur - Maintenant je suis couvert de feuilles de figuier, de tuniques de peau - dans la sueur et la peine je suis condamné à manger mon pain - La terre maudite me rend des épines et des ronces - Mais Celui qui dans les derniers temps S'est incarné dans la Vierge - m'a rappelé, m'a ramené au Paradis.

Précieux Paradis, beauté merveilleuse, demeure que Dieu a bâtie - bonheur et jouissance infinis, gloire des justes - délices des prophètes, maison des saints - par la voix de tes feuilles, supplie le Créateur de l'univers - de m'ouvrir les portes que j'ai fermées par ma transgression - et de me rendre digne de communier à l'Arbre de la vie - et à la joie dont auparavant je jouissais en toi.

Par la désobéissance, Adam fut banni du Paradis - Trompé par les paroles de la femme il fut rejeté des délices - Hélas il est assis, nu, éploré, en face du lieu - Allons tous accueillir le temps du jeûne, écoutant les traditions évangéliques - afin que par elles nous plaisions au Christ et retrouvions la demeure du Paradis.

Gloire… Ton 6
Adam était en face du Paradis et se lamentait éploré sur son dépouillement - Hélas, je suis séduit et trompé par le mensonge du mal, je suis éloigné de la gloire - Hélas, j'étais nu dans la simplicité, maintenant je suis dénué de tout - Ô Paradis, jamais plus je ne jouirai de tes délices - jamais plus je ne verrai le Seigneur mon Dieu et mon Créateur - je retournerai à la terre d'où j'ai été pris - Compatissant, Miséricordieux, je T'appelle - Aie pitié de moi, qui suis tombé.

Et maintenant… Théotokion de l'Octoèque -
Litie - Idiomèle du saint de l'église

Gloire… Ton 6
Le soleil cacha ses rayons, la lune et les étoiles se changèrent en sang - Les montagnes frémirent, les collines tremblèrent quand fut fermé le Paradis - Adam sortit, se frappa le visage de ses mains - Il disait : Compatissant, aie pitié de moi, qui suis tombé.

Et maintenant… Dans le mystère nous te chantons, Marie Mère de Dieu - Car tu t'es révélée le trône du grand Roi, la demeure toute sainte - plus vaste que les cieux, le char des Chérubins - plus haute que les Séraphins, le lieu des noces de la gloire - Car de toi est venu, incarné, le Dieu de l'univers - Supplie Le pour le salut de nos âmes.



Apostiches de l'Octoèque

Gloire… Ton 6
Pour avoir mangé le fruit, Adam fut rejeté du Paradis - Assis en face de lui, de sa pauvre voix il se lamentait - Hélas, malheureux, quelle est ma souffrance - J'ai transgressé un seul ordre du Maître et je suis privé de tous les biens - Saint Paradis qui fus planté pour moi et fus fermé par Eve - prie Celui qui t'a fait et qui m'a formé, pour que je sois comblé de tes fleurs - Et le Sauveur lui répondit : Je ne veux pas que se perde ma créature - mais Je veux qu'elle soit sauvée, qu'elle aille à la connaissance de la vérité - Je ne rejetterai pas dehors celui qui vient vers Moi.

Et maintenant… Christ le Seigneur, mon Créateur et mon Rédempteur - est venu de ton sein, toute Pure - Il m'a revêtu, Il a délivré Adam de l'ancienne malédiction - et à toi comme à la Mère de Dieu, à la Vierge en vérité, nous ne cessons de chanter la salutation de l'Ange - Réjouis toi, Souveraine, protection, refuge et salut de nos âmes.

Fin des vêpres comme au dimanche du Fils Prodigue.


Dimanche de l'Expulsion d'Adam

Matines

Début des matines comme au dimanche du Fils Prodigue

Après l'évangile de l'aube et le psaume 50

Ton 8 Gloire… Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie moi Compatissant, dans la miséricorde de ton amour.

Et maintenant… Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - Car dans les fautes infâmes j'ai souillé mon âme - dans la négligence j'ai dépensé ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

V. Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour. Dans l'abondance de tes compassions efface mon péché

Ton 6
Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - Je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde - je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand amour


Canons de l'Octoèque : l. de la Résurrection 2. de la Croix et Résurrection 3. de la Mère de Dieu

Canon du Triode - Poème de Christophe

1ère ode
Hirmos
Ton 6
Israël marchait dans l'abîme comme sur la terre…

Viens, ma pauvre âme, pleure aujourd'hui tes fautes - souviens toi comment tu fus autrefois dépouillée en Eden - rejetée hors des délices et de la joie infinie.

Dans ta grande miséricorde, dans tes compassions - Créateur de l'univers qui as formé toutes choses - qui de la terre autrefois m'a donné la vie - je viens Te célébrer avec les anges.

Dans la richesse de ta bonté, Créateur et Seigneur - Tu plantes les délices du Paradis et m'ordonnes de jouir dans l'Eden - de la beauté et de la douceur des fruits qui ne passent pas.

Gloire… Hélas, ma pauvre âme tu avais reçu de Dieu le pouvoir de te réjouir en Eden - et l'ordre de ne pas manger le fruit de la connaissance - Pourquoi as-tu transgressé la loi de Dieu?

Et maintenant… Vierge qui as conçu Dieu, fille d'Adam par la race - et Mère du Christ, Dieu, par la grâce - rappelle moi maintenant qui suis exilé de l'Eden.

Katavasia Israël marchait dans l'abîme comme sur la terre - Voyant englouti sur ses traces Pharaon qui le poursuivait - Il proclamait : Chantons à Dieu l'ode de la victoire.


3ème Ode
Hirmos
Il n'est pas de saint comme Toi Seigneur mon Dieu

Le serpent rusé, jalousant autrefois mon bonheur - murmura la malice aux oreilles d'Eve - Par elle je fus trompé et je fus exilé - hélas, hors du lieu de la vie.

Dans mon inclination j'ai tendu la main - j'ai goûté de l'Arbre de la connaissance - dont Dieu m'avait ordonné de ne pas prendre - Et je fus rejeté amèrement hors de la gloire divine.

Gloire… Hélas ma pauvre âme, comment n'as-tu pas reconnu la malice - Comment n'as-tu pas senti le mensonge et la jalousie de l'ennemi ? - Comment ton intelligence aveuglée, as-tu transgressé l'ordre de ton Créateur ?

Et maintenant… Mon espérance et ma sainte retraite - qui seule as recouvert par ton enfantement la nudité d'Adam déchu - revêts moi, Vierge pure, de l'incorruptibilité.

Katavasia Il n'est pas de saint comme Toi Seigneur mon Dieu - qui as élevé la force de tes fidèles en ta bonté - et les as fondés sur la pierre de ta confession.


Cathisme
Ton 4
Adam fut rejeté des délices du Paradis - pour avoir mangé le fruit amer - et n'avoir pu garder dans la tempérance l'ordre du Maître - Il fut condamné à travailler la terre d'où il avait été pris - et à manger son pain dans les sueurs - Nous maintenant, recherchons la tempérance - afin de ne pas nous lamenter comme lui hors du Paradis mais d'y entrer.

Gloire… Autre : Ton 4 Le temps des vertus est arrivé - Le Juge est aux portes. Ne nous troublons pas - Venez, portons dans le jeûne les larmes, la contrition, la charité - Disons : Nous avons fait plus de fautes qu'il n'est de sable dans la mer - Mais pardonne à tous, Rédempteur de tous - afin que nous puissions recevoir la couronne incorruptible.

Et maintenant… Nous ne cesserons jamais, nous les indignes - de dire ton pouvoir, Mère de Dieu - Car si tu n'intercédais pas, qui nous délivrerait de tant de périls ? - Qui jusqu'à maintenant nous aurait gardés libres? - Nous ne nous éloignons pas de toi, Souveraine - Car tu sauves toujours tes serviteurs de tous les malheurs.


4ème ode
Hirmos
Christ, ma puissance, mon Dieu et mon Seigneur…

Malheureux, j'avais reçu l'honneur d'être près de Toi, Maître, dans l'Eden - Hélas comment suis-je trompé, jalousé par le diable - et rejeté loin de Ta face ?

Ordre des anges, beauté du paradis, harmonie des plantes là-bas - pleurez sur moi qui fus malheureusement trompé, rejeté loin de Dieu.

Prairie bienheureuse, plantes divines, douceur du paradis - de vos feuilles comme des yeux versez maintenant vos larmes sur moi - dépouillé, étranger à la gloire de Dieu.

Gloire… Je ne te vois plus, précieux Paradis - je ne jouis plus de l'immense douceur de ton divin flamboiement - J'ai provoqué le Créateur et suis rejeté, dépouillé, sur la terre.

Et maintenant…Sainte Souveraine, à tous les fidèles tu as ouvert les portes du Paradis - qu'Adam avait fermées par la transgression - Ouvre moi les portes de l'amour.

Katavasia Christ, ma puissance, mon Dieu et mon Seigneur - chante divinement la sainte Eglise - invoquant d'un esprit pur en fête dans le Seigneur.


5ème ode
Hirmos
Dans la splendeur divine, en ta bonté je Te prie…

L'ennemi qui méprise l'homme fut jaloux de ma vie heureuse dans le Paradis - il me trompa sous la forme du serpent - et me rendit étranger à la gloire éternelle.

Je me lamente et tourmente mon âme - je demande à mes yeux de déborder de larmes - quand je considère et comprends combien m'a dépouillé la transgression.

Gloire… Créé de la terre par la main de Dieu - malheureux j'ai reçu l'ordre de retourner dans la terre - Qui ne me pleurerait pas, qui loin de Dieu suis rejeté - et qui pour l'enfer ai échangé l'Eden?

Et maintenant… Tous les fidèles, toute innocente Mère de Dieu - nous te disons le lieu mystique des noces de la gloire - je te prie, Vierge pure, mène moi qui suis tombé - vers la demeure des noces du Paradis.

Katavasia Dans la splendeur divine, en ta bonté je Te prie - illumine les âmes de ceux qui de tout leur désir se lèvent vers Toi - pour connaître en Toi, Verbe de Dieu - le vrai Dieu qui les rappelle des ténèbres des fautes.


6ème ode
Hirmos
Voyant soulevée par la tempête des tentations…

Tu m'as couvert du vêtement que Dieu a tissé - Sauveur, dans l'Eden en ta miséricorde - mais séduit par le malin j'ai transgressé ton ordre - et malheureux fut révélée ma nudité.

Ma pauvre âme éloignée de Dieu par ta négligence - tu t'es privée des délices du Paradis, tu t'es séparée des anges - tu es tombée dans la corruption. O quelle chute !

Gloire… Aie pitié, aie compassion de la créature de tes mains - Dieu qui domines l'univers en ta bonté ne délaisse pas - celui qui s'est séparé du chœur de tes anges.

Et maintenant… Marie élue de Dieu, Souveraine du monde - tu as enfanté le Seigneur, le Roi de l'univers, le Rédempteur - de la captivité rappelle moi dans la gloire du Paradis.

Katavasia Voyant soulevée par la tempête des tentations la mer de l'existence - je vais à ton port serein et T'appelle - Délivre ma vie de la corruption, dans ton grand amour.


Kondakion
Ton 6 -
Guide de la sagesse, Prince de l'intelligence - Tu enseignes les insensés, Tu défends les pauvres - Maître, garde ferme et sage mon cœur - Verbe du Père, donne moi la parole - Permets à mes lèvres de Te dire - Compatissant, aie pitié de moi, qui suis tombé.

Ikos
Adam était alors en face des délices du Paradis et se lamentait. Il se frappait le visage de ses mains et disait : Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Voyant l'ange qui le chassait et fermait la porte du jardin de Dieu, Adam gémissait et disait - Compatissant, aie pitié de moi, qui suis tombé.
Paradis, souffre avec le Créateur appauvri. Par la voix de tes feuilles, prie Le de ne pas te fermer - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Incline tes arbres vivants. Et prosterne toi devant Celui qui te garde, pour demeurer ouvert à celui qui appelle - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Je sens ta beauté et me consume, me souvenant combien je me réjouissais du parfum des fleurs - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé
Maintenant, je sais ce qui m'arrive. Maintenant, je connais ce que Dieu m'a dit dans le Paradis. En prenant Eve tu M'oublies. - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Paradis de toute vertu, de toute sainteté, de toute béatitude, planté pour Adam et fermé par Eve, supplie Dieu pour l'homme déchu - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Je suis souillé, je suis détruit, je suis asservi à mes serviteurs. La crainte m'a soumis aux serpents et aux bêtes. Ils me font peur - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé .
Je ne peux plus jouir des fleurs. Epines et ronces la terre me donne, et non des fruits - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Je l'ai voulu, j'ai renversé la table qui ne me donnait nulle peine. Désormais à la sueur de mon visage je mange mon pain - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé .
Ma gorge qu'ont réjouie les eaux saintes est emplie d'amertume par tous mes gémissements, quand j'appelle - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Comment suis-je tombé ? Où suis-je allé ? De la hauteur au fond du monde. A la misère de mon être m'a mené le reproche divin - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Satan exulte désormais. Il m'a dépouillé de ma gloire. Mais il ne s'en réjouit pas. Car voici que me revêt mon Dieu - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Dieu lui même a compassion de moi. Il revêt ma nudité. Et Il me le montre. J'ai transgressé. Pourtant Il veille sur moi - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Le vêtement signifie ma condition future. Car Celui qui me revêt désormais, bientôt me porte et me sauve. - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Adam a vite connu la volonté de mon cœur. Je ne t'enlève pas cette espérance en toi qui appelles - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Je ne veux ni ne désire la mort de ma créature. S'il se fait sage dans la mesure, Je glorifierai dans l'éternité celui qui appelle - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Donc Sauveur, maintenant sauve moi qui Te cherche dans mon désir. Je ne veux pas Te prendre. Mais je veux que Tu me prennes et appeler - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Nul n'est pareil à Toi, Tout Saint, Tout Pur. Regarde du haut du ciel en ta miséricorde. Et sauve moi qui appelle indignement - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé .
Porte le cœur à la louange. Relève celui qui gît sur la couche et qui T'appelle, Sauveur, indignement - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Relève, recueille en ton amour de l'homme celui qui est tombé. Viens, Sauveur, près de moi qui ai perdu ma vie maintenant et appelle - Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.
Unité, Trinité ni divisée, ni séparée, par les prières de la Mère de Dieu aie compassion de moi. Pardonne les fautes de ceux qui appellent Compatissant, aie pitié de moi qui suis tombé.


Synaxaire
Ce jour nous faisons mémoire de l'exil d'Adam la première créature hors des délices du Paradis.
Qu'avec les ancêtres amèrement se lamente le monde. Ils ont mangé la douce nourriture. Et il tombe avec eux qui sont déchus.
Dans ton indicible miséricorde, Christ notre Dieu, rends nous dignes des délices du Paradis. Seul Tu aimes l'homme. Aie pitié de nous. Amen.


7ème ode
Hirmos
Un ange sur les saints Enfants couvrit de rosée la fournaise

Seigneur Tu domines tous les siècles. Tu m'as créé par ta volonté - Mais le dragon malin m'a jalousé. Sauveur, je T'ai provoqué - Dieu, ne m'abandonne pas Mais rappelle moi.

Je suis couvert des vêtements de la confusion, hélas, au lieu de la robe de lumière - Sauveur, je pleure ma perdition et dans la foi T'appelle en ta bonté - Dieu ne m'abandonne pas. Mais rappelle moi.

Gloire… Le serpent malin dans sa jalousie a meurtri toute mon âme - Il m'a exilé hors des délices du Paradis - Sauveur Compatissant, Dieu, ne m'abandonne pas. Mais rappelle moi.

Et maintenant… Reçois, Toute Innocente, ma prière suppliante, en ta compassion - Accorde moi le pardon des fautes, Vierge pure, je t'implore continuellement - en ta bonté ne m'abandonne pas. Mais rappelle moi.

Katavasia Un ange sur les saints Enfants couvrit de rosée la fournaise - Mais l'ordre de Dieu brûla les Chaldéens et força le tyran à dire - Tu es béni, Dieu de nos Pères.


8ème ode
Hirmos
De la flamme Tu as tiré la rosée qui couvrit les bienheureux…

Tu as honoré de tant de dons l'œuvre de tes mains, Dieu qui seul aimes l'homme -- Mais le funeste dragon nous attira par son sifflement - hélas, et nous dépouilla des beautés que nous avions.

Pourquoi as tu écouté le conseil amer et désobéi à l'ordre divin? - Hélas, pauvre âme, tu as affligé Dieu que tu devais toujours glorifier avec les anges.

Bénissons… Tu régnais sur les serpents et sur les bêtes - Comment t'es tu livrée au serpent qui corrompt les âmes - comment as tu reçu le malin comme un conseiller droit - O quelle fut ton erreur, ma pauvre âme.

Maintenant… Nous célébrons en toi qui reçus la grâce divine - la demeure lumineuse de l'incarnation de Dieu - Dans les dures ténèbres de mes passions - éclaire moi de la lumière de l'amour, espérance des désespérés.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia De la flamme Tu as tiré la rosée qui couvrit les bienheureux - et dans l'eau Tu as enflammé le sacrifice du juste - Christ Tu fais tout par ta seule volonté - Nous T'exaltons dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Il est impossible aux hommes de voir Dieu…

Doux au goût me parut dans l'Eden le fruit de la connaissance, quand je me rassasiais de nourriture - Mais la nourriture à la fin se changea en fiel - Hélas, pauvre âme, comment l'intempérance a-t-elle pu te rendre étranger au foyer du Paradis ?

Dieu de l'univers, Seigneur d'amour, regarde mon humiliation dans ta miséricorde - Ne me renvoie plus loin de l'Eden divin - Que voyant la beauté d'où je suis tombé - je retourne prendre en pleurs ce que j'ai perdu.

Je pleure, je gémis, je souffre de voir les Chérubins à l'épée de flammes - garder l'entrée de l'Eden et l'interdire, hélas, à tous les transgresseurs - Mais Toi, Sauveur, Tu viendras me l'ouvrir.

Gloire… Je me confie dans l'abondance de ton amour et dans le sang de ton côté divin, Christ, Sauveur - Par lui Tu as sanctifié la nature des hommes - Tu as ouvert dans ta bonté pour ceux qui T'adorent - les portes du Paradis autrefois fermées sur Adam.

Et maintenant… Mère de Dieu, Vierge inépousée - porte infranchissable de la vie, porte spirituelle - par tes prières, ouvre les portes du paradis qui s'étaient fermées - Que je glorifie en toi mon secours après Dieu, et mon ferme refuge .

Katavasia Il est impossible aux hommes de voir Dieu - que n'osent pas regarder les ordres des anges - Mais par toi toute Pure, le Verbe incarné s'est révélé aux mortels - L'exaltant avec les Puissances célestes, nous te disons bienheureuse .


Exapostilaire du dimanche de l'Octoèque

Gloire… Exapostilaire du Triode
Malheureux, j'ai transgressé ton ordre, Seigneur - Dépouillé de ta gloire, hélas, je suis empli de confusion - et rejeté hors des délices du Paradis, Miséricordieux - Aie pitié, Compatissant, de celui qui fut justement privé de ta bonté.

Et maintenant… Autre : Ceux qui pour avoir mangé du fruit de l'Arbre furent exilés du Paradis, Seigneur - Tu les as ramenés par ta croix et ta Passion, mon Sauveur et mon Dieu - A travers elles donne nous la force de mener à bien le jeûne en toute pureté - et de vénérer ta divine Résurrection, la Pâque salutaire - par les prières de celle qui T'a enfanté


Stichères des Laudes :
5 stichères de l'Octoèque
Stichères du Triode
Ton 5
Hélas, implorait Adam, le serpent et la femme m'ont enlevé la confiance divine - et le fruit de l'Arbre m'a exilé hors des délices du Paradis - Hélas, je ne supporte plus cette charge - Moi qui étais le roi de toutes les créatures terrestres de Dieu - je suis captif maintenant pour avoir écouté un conseil inique - Moi qui étais vêtu de la gloire de l'immortalité - comme un mortel je suis misérablement couvert de la dépouille de la mort - Hélas, à mon imploration qui répondra ? - Mais Toi qui aimes l'homme, qui m'a créé de la terre et as porté la miséricorde, rappelle moi de l'esclavage de l'ennemi et sauve moi.

V. Je Te confesserai, Seigneur, de tout mon cœur. Je raconterai toutes tes merveilles.

Ton 5
Le stade des vertus est ouvert - Entrez, vous qui voulez revivre le bon combat du jeûne - Car ceux qui luttent bien seront justement couronnés - Prenons l'armure de la croix et résistons à l'ennemi - Ayons l'indestructible rempart de la foi, la cuirasse de la prière - le casque de la charité, l'épée du jeûne qui enlève du cœur toute malice - Celui qui fait ces choses reçoit du Christ le Roi de l'univers - la vraie couronne dans le jour du Jugement.

V. Je serai dans l'allégresse et je me réjouirai à cause de Toi.

Ton 6
Adam, prenant le fruit de l'Arbre, désobéit et fut chassé du Paradis - Mais par le jeûne, Moïse le voyant de Dieu purifia les yeux de l'âme - Nous qui désirons habiter le Paradis, rejetons la nourriture qui nous a perdus - Efforçons nous de voir Dieu, jeûnons le quatorzième jour avec Moïse - Persévérons en toute pureté dans la prière et la supplication - endormons les passions de l'âme, fuyons les vanités de la chair - Légers sur le chemin d'en haut où les chœurs des anges - célèbrent de leurs voix qui ne se taisent jamais la Trinité indivisible - Partons contempler la merveilleuse beauté du Maître - Là, Fils de Dieu qui donnes la vie - rends dignes ceux qui se confient en Toi d'exulter avec les ordres des anges - Christ, par les prières de celle qui T'a enfanté - des apôtres, des martyrs et de tous les saints.

V. Lève Toi, Seigneur mon Dieu, que s'élève ta main, n'oublie pas tes pauvres à jamais.

Ton 6
Le temps est venu, le commencement des combats spirituels - la victoire sur les démons, la force de la tempérance - la beauté les anges, la liberté devant Dieu - Par elle, Moïse rencontra le Créateur et entendit la voix de l'invisible - Par elle, Seigneur, donne nous de vénérer ta Passion et ta sainte Résurrection, en ton amour de l'homme.

Gloire… Le temps est venu…

Et maintenant… Ton 2
Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui as voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.

Grande doxologie, litanies et congé.



Liturgie


Prokimenon
Ton 8 Priez et rendez gloire - au Seigneur notre Dieu.

V. Dieu s'est révélé dans la Judée, grand est son Nom en Israël.

Epître : Lecture de l'Epître de Paul aux Romains (13,11 - 11, 4)

Alléluia
Ton 6 Il est bon de confesser le Seigneur, et de chanter ton Nom, ô Très Haut.

Evangile : Evangile selon saint Matthieu (6, 14-21)

Communion : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez Le dans les hauteurs

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

vêpres du pardon

Message par Monique » jeu. 07 févr. 2008 17:06

Dimanche Vêpres du Pardon


Stichères du Lucernaire
4 stichères pénitentiels des apostiches aux vêpres et aux matines de l'Octoèque du ton,
3 stichères du Triode, de Joseph.

Ton 2
Tous efforçons nous par la tempérance de rendre humble la chair - en traversant le stade divin du jeûne - Dans les prières et les larmes, recherchons le Seigneur qui nous sauve - Oublions profondément la malice et appelons - Nous avons péché contre Toi, Christ, Roi, sauve nous comme les Ninivites - et ouvre nous le Royaume céleste en ta miséricorde.

Considérant mes œuvres dignes de tout châtiment - Seigneur, je désespère de moi-même - Car j'ai transgressé, Sauveur, tes ordres vénérables en dépensant ma vie dans le désordre - je Te prie, purifie moi sous les pluies du repentir - Illumine moi dans le jeûne et la prière, seul Compatissant - Ne me rejette pas, Dieu qui combles de biens l'univers en ta bonté infinie.

De Théodore
Ton 2
Commençons joyeusement le temps du jeûne. Menons les combats de l'Esprit - Faisons l'âme chaste et purifions la chair - Livrons nous au jeûne des nourritures et de toute passion - Et jouissons des vertus de l'Esprit - Persévérant en elles dans notre désir, puissions nous être dignes de voir la Passion toute vénérable du Christ notre Dieu - et dans la joie spirituelle la sainte Pâque.

3 stichères des Ménées

Gloire… et maintenant… Théotokion des Ménées


Entrée avec l'encensoir- Lumière Joyeuse

Prokimenon
Ton 8 Ne détourne pas ta face de ton serviteur, car je souffre - écoute moi vite, viens à mon âme et délivre la.

V. Dieu, que me recueille ton salut.
V. Que les pauvres voient et qu'ils se réjouissent.
V. Cherchez Dieu et votre âme vivra.

Ne détourne pas…


Daigne, Seigneur, nous garder ce soir sans péché…
(Cette prière de l'ordinaire des vêpres est lue très lentement pendant que le clergé revêt les ornements de Carême)

Accomplissons notre prière vespérale…

Apostiches du Triode
Ton 4
Ta grâce, Seigneur, l'illumination de nos âmes, a brillé - Voici le temps bienvenu, voici le temps du repentir - Repoussons les œuvres des ténèbres, revêtons les armes de la lumière - afin que traversant le grand océan du jeûne - nous puissions parvenir à la Résurrection le troisième jour - de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, qui sauve nos âmes. (bis)

Christ Dieu glorifié dans les mémoires de tes saints - prié par eux, envoie nous le grand amour.

Gloire… et maintenant… Les ordres des anges te glorifient, Mère de Dieu - Car toute Pure tu as conçu Dieu qui est toujours avec le Père et l'Esprit - Qui de rien par sa volonté a fondé les puissances angéliques - Prie Le de sauver et d'éclairer les âmes de ceux qui te célèbrent dans l'orthodoxie, toute Pure.

Maintenant, Maître...Après le Trisagion.. et le Notre Père...:

Ton 5
Vierge Marie Mère de Dieu, réjouis toi pleine de grâce - le Seigneur est avec toi - tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de ton sein est béni - car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes. (une métanie)

Gloire… Saint Jean, toi qui as baptisé le Christ, prie Le pour nous tous, afin que nous soyons délivrés de nos iniquités, car tu as reçu la grâce de prier pour nous. (une métanie)

Et maintenant… Priez pour nous, saints Apôtres et tous les saints - pour que nous soyons délivrés des dangers et des peines, car votre ferveur nous précède auprès du Sauveur. (une métanie)

Ô Mère de Dieu, dans ta tendresse nous nous réfugions - ne méprise pas nos supplications dans nos tribulations - mais libère nous des malheurs, toi l'unique Pure, l'unique bénie.

Kyrie éleison (40 fois) Gloire... et maintenant... Toi plus vénérable… Au nom du Seigneur, Père, donne la bénédiction.

Le prêtre : Que nous bénisse, Celui qui est béni, le Christ notre Dieu…
Ô Roi céleste, affermis la foi, calme les nations, apaise le monde, mène dans les demeures des justes nos pères et nos frères qui sont partis. Et reçois nous dans le repentir et la confession, en ta bonté et ton amour de l'homme.


Prière de saint Ephrem :

Seigneur et Maître de ma vie, éloigne de moi l'esprit d'oisiveté, d'abattement, de domination et le vaines paroles. (une métanie)

Donne à ton serviteur l'esprit de chasteté, d'humilité, de patience et d'amour. (une métanie)

Oui, Seigneur, Roi, donne moi de voir mes fautes et de ne pas condamner mon frère. Car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen. (une metanie)



Le prêtre : Gloire à Toi, ô Christ, notre Dieu, notre espérance, gloire à Toi.

Gloire… et maintenant… Kyrie eleison (3) Père, donne la bénédiction.


Devant le peuple prosterné à terre, le prêtre lit la prière suivante :
Maître plein de pitié, Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières de ta Mère toute Pure la Vierge Marie, notre Reine immaculée, par la puissance de la croix vivifiante, par la protection des puissances célestes incorporelles, du glorieux prophète et précurseur Jean le Baptiste, des saints, glorieux et vénérables apôtres, les saints, glorieux et victorieux martyrs, des religieux, nos saints pères, de tes saints, les justes aïeux de Dieu Joachim et Anne et de tous les saints, accorde nous la rémission de nos péchés, couvre nous de l'ombre de tes ailes, éloigne de nous tout ennemi et adversaire, remplis notre vie de paix, Seigneur, prends pitié de nous et du monde qui est tien et sauve nos âmes car Tu es bon et Ami de l'homme. Amen.

Après avoir baisé les saintes icônes, le prêtre demande pardon au peuple :
Pardonnez moi, frères et sœurs, tout péché commis volontairement ou involontairement, en parole, en action ou en pensée et priez pour moi pécheur

Le peuple : Que Dieu te pardonne, Père Vénérable, pardonne nous et prie pour nous.

Le prêtre : Que Dieu vous pardonne et vous bénisse.

A leur tour, les fidèles vénèrent et baisent les saintes icônes, demandent tour à tour pardon au prêtre et les uns aux autres et échangent le baiser de paix. Pendant ce temps, le chœur chante les stichères des matines de Pâques.
Après le rite du pardon, le prêtre donne le congé :
Par les prières de nos saints pères, Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, aie pitié de nous.

Le choeur : Amen

Petites complies et prière de saint Ephrem.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités