TRIODE 1

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur: Auteurs

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 16:45

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Matines


Après l'hexapsalme

Ton 2 - Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Apôtres, martyrs et prophètes - hiérarques, sages et justes - qui avez mené le bon combat, qui avez gardé la foi - qui êtes libres auprès du Sauveur, nous vous prions - suppliez Le pour nous de sauver nos âmes.

Gloire... Seigneur, dans ta bonté, souviens Toi de tes serviteurs - et pardonne les fautes de leur vie - Car nul n'est infaillible sinon Toi - qui peux donner le repos à ceux qui partent.

Et maintenant… Sainte Mère de l'inexprimable Lumière - nous te vénérons, nous t'exaltons dans les hymnes angéliques.

Lecture des Psaumes 109 - 117

Cathismes des martyrs, des défunts et de la Mère de Dieu, selon le ton de l'Octoèque (voir appendices)

Psaume 118, 1-93 avec le refrain : Tu es béni, Seigneur…

Petite litanie des défunts : Encore et encore en paix, prions le Seigneur.
Seigneur, aie pitié.

Nous prions encore pour le repos des âmes des serviteurs de Dieu NN., afin que leur soient remis leurs péchés volontaires et involontaires.
Seigneur aie pitié.

Pour que Dieu établisse leurs âmes dans le séjour des justes.

Demandons au Christ, Roi immortel, notre Dieu, de leur accorder la miséricorde divine, le Royaume des cieux et la rémission de leurs péchés.
Accorde Seigneur.

Prions le Seigneur.
Seigneur, aie pitié.

Dieu des esprits et de toute chair qui as vaincu la mort et anéanti la puissance du démon et donné la vie au monde, accorde, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs NN. qui se sont endormis, le repos dans un lieu de lumière, de verdure et de fraîcheur, là où il n'y a ni douleur, ni larmes, ni gémissements. Pardonne leur tous les péchés qu'ils ont commis, en paroles, en actions et en pensées, car Tu es un Dieu bon et ami des hommes. Il n'y a pas d'homme qui vive et qui ne pêche pas, Toi seul est hors du péché, ta justice est la Justice éternelle et ta Parole est la Vérité. Car Tu es la Résurrection, la Vie et le Repos de tes serviteurs défunts NN., Christ notre Dieu et nous Te rendons gloire, avec ton Père et ton très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Psaume 118, 94 - 176 avec le refrain : Sauveur, sauve moi…

Ton 5 Tropaires des défunts avec le refrain :
Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

L'assemblée des saints a trouvé la source de la vie et la porte du Paradis; puissé-je moi aussi trouver ce chemin par le repentir. Je suis une brebis perdue, appelle moi, ô Sauveur, et sauve moi.

Ô saints martyrs qui avez préché l'agneau de Dieu, qui avez été immolés comme les agneaux et qui êtes passés à la vie éternelle, priez sans cesse l'Agneau de Dieu afin qu'Il nous accorde la rémission de nos fautes.

Ô vous qui dans le monde avez suivi la voie étroite et douloureuse, vous qui avez porté la croix comme un joug et qui M'avez fidèlement suivi, venez recevoir les couronnes et les honneurs célestes que Je vous ai préparés.

Je suis l'image de ta gloire ineffable et comme je porte maintenant les stigmates du péché, aie pitié, Seigneur, de l'œuvre de tes mains. Sois miséricordieux envers tes serviteurs et en ta bonté, purifie les. Accorde moi la Patrie que je désire et fais à nouveau de moi un habitant de ton Paradis.

Toi qui jadis me créa du néant et m'as honoré de la ressemblance à ta divine image, à la terre dont Tu m'avais tiré, Tu m'as de nouveau rendu, à cause de la transgression de ton commandement; relève moi à ta ressemblance afin que je resplendisse de mon ancienne beauté.

Fais reposer en paix, Seigneur, tes serviteurs et place les dans le Paradis où les chœurs des saints et des justes resplendissent comme les astres. Fais reposer en paix tes serviteurs en détournant les yeux de leurs fautes.

Gloire... C'est le triple resplendissement de la Divinité Une qu'en toute piété nous chantons en clamant : Tu es Saint, Père sans commencement, Fils co-éternel et Esprit Divin, nous T'adorons avec foi. Remplis nous de ta lumière et arrache nous au feu éternel.

Et maintenant… Réjouis toi, Très Pure, toi qui as mis Dieu au monde pour le salut de tous, toi par qui le genre humain a trouvé le salut. Que par toi, ô Mère de Dieu, toute pure et bénie, nous retrouvions le Paradis.

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Gloire à Toi Seigneur (3)


Petite litanie des défunts

Cathisme
Ton 5 - Donne à tes serviteurs, notre Sauveur, le repos avec les justes - Comme il est écrit, mène les dans ta demeure - passant en ta bonté sur leurs fautes volontaires et involontaires - tout ce qu'ils firent dans l'ignorance et dans la connaissance, Toi qui aimes l'homme.

Gloire... et maintenant… Christ Dieu, qui T'es levé de la Vierge sur le monde - par elle Tu as fait de nous des fils de la lumière. Aie pitié de nous.


Psaume 50
Aux odes 1 à 5, les derniers versets des odes bibliques alternent avec les tropaires du canon des Ménées du jour et du canon du saint de l'église.

Aux odes 6 à 9 les odes bibliques sont chantées intégralement et leurs derniers versets alternent avec les tropaires du canon des Ménées et des "tétra-odes" (canons à quatre odes) de carême.


Canon - Poème de Joseph
6ème ode
Hirmos
Ton 4 - Je suis allé dans les profondeurs de la mer - La tempête de tant de fautes m'a englouti - Dieu, enlève ma vie de la corruption, dans ton grand Amour.

Sous les flots de votre sang, glorieux martyrs - vous avez arrosé les cœurs des fidèles - et vous avez noyé les rangs des impies.

Vous avez glorifié dans vos membres le Maître de l'univers - Maintenant vous ne cessez d'être glorifiés - Gloire des fidèles, grands martyrs qui nous protégez.

Tu fus déposé dans une fosse profonde - Verbe, à ceux qui meurent dans la foi - par les prières des martyrs sacrés - donne le repos et la rédemption des fautes.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 8: Toi qui aimes l'homme, reçois moi…

C'est maintenant la fête des martyrs - Allons glorifier leurs combats vénérables - Et célébrons le Christ qui les a couronnés.

Enflammés par son amour divin - vous marchiez sur les braises de feu comme sur la rosée - en célébrant le Christ, martyrs bienheureux.

Gloire... Je Te chante, Trinité plus haute que le commencement - Unité divine, la Lumière et les Lumières - l'Intelligence, le Verbe, l'Esprit Saint - les saintes Puissances, l'unique Dieu.

Et maintenant… Exulte, ancêtre Jessé - de ta racine est sortie la fleur de la vie - le Christ Dieu venu de la Vierge pure pour sauver le monde.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints, le Dieu d'Israël.

Bienheureux, par la force du Christ - vous n'avez craint ni le feu, ni l'épée, ni la mort - et vous avez gardé la confession du salut.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté…

Libre entre les morts, Maître de la vie et de la mort - donne le repos à ceux que Tu reçois - Mène les dans ta demeure, en ton Amour de l'homme.

Katavasia - Toi qui aimes l'homme, reçois moi - pris par tant de fautes et prosterné devant ta compassion - comme le prophète, Seigneur, et sauve moi.


Kondakion
Ton 8 - Avec les saints, Christ, donne le repos aux âmes de tes serviteurs - là où il n'est plus ni peine, ni tristesse, ni gémissement - mais la vie infinie.

Ikos
Lui seul est immortel, qui créa et forma l'homme. Mais nous les mortels nous sommes faits de terre, et nous irons dans cette terre, comme l'ordonna Celui qui m'a formé et m'a dit : Tu es terre et tu retourneras à la terre, où iront tous les mortels en chantant sur les tombeaux : Alléluia.


7ème ode
Hirmos
Ton 4 - Les trois enfants en Babylone - pour une vanité tenant l'ordre tyrannique - au milieu des flammes chantaient - Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos Pères.

Mon âme qui aimes les passions - à quelle bête ressembles-tu ? - Qui te surpasses dans les fautes ? - Mais appelle le Christ. Sauve moi, dans ta bonté.

Saints, priez toujours Celui qui repose dans les saints - de sanctifier par ces jours saints les cœurs de tous les fidèles.

Très-Haut bon et riche d'Amour - donne l'absolution à tes serviteurs endormis - et compte les dans le chœur des saints, en ton amour de l'homme.

Au delà des lois de la nature tu as enfanté - le Créateur qui S'est fait homme - prie Le d'écarter maintenant les injustices et les fautes.

Autre - Hirmos
Ton 8: Toi qui par l'ange couvris de rosée les Enfants…

Toi qui as fait de la mémoire des saints martyrs - une joie pour ton Eglise et la réjouissance de l'âme - Tu es béni, Dieu de nos Pères.

Christ, nous ne Te trompons pas, nous ne Te renions pas - proclamaient les martyrs au milieu des tourments - et ils étonnaient les juges transgresseurs.

Gloire... Nous vénérons en trois Personnes l'unique nature - du Père, du Fils et de l'Esprit - et nous disons avec le Prophète : Tu es béni, Dieu de nos Pères.

Et maintenant… Comment peux-tu enfanter comme une Mère et rester Vierge ? - J'ai donné naissance à Dieu, ne cherche pas comment - car Il fait ce qu'Il veut, dit la servante divine.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints sur sa terre.

Chœur des martyrs que Dieu révéla - rendez vos serviteurs qui vous vénèrent - dignes de la croix divine et vivifiante du Sauveur.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Maître de la vie, Roi immortel - rends tes serviteurs que Tu reçois dans la foi et l'espérance - dignes de ta Vie éternelle.

Katavasia - Toi qui par l'ange couvris de rosée les Enfants dans le brasier - et transforma en douceur la fournaise ardente - Tu es béni, Dieu de nos Pères.


8ème ode
Hirmos
Ton 4 - Tout-Puissant, Rédempteur de l'univers - Tu es descendu, Tu as couvert de rosée - ceux qui T'adorent au milieu des flammes - Et Tu leur as appris à chanter - Toutes les œuvres, bénissez, célébrez le Seigneur.

Martyrs, vous êtes allés dans les fosses douloureuses - d'un cœur ferme souffrir les peines de la chair - et transportés vers la fin impassible - vous soulagez toutes les peines du cœur.

Des choses qui passent vers les choses d'en haut - vous êtes allés, divins martyrs - par le jeûne, sauvez moi des passions de la chair qui me détruisent - en priant le Dieu de l'univers.

Par les prières de tes martyrs - Christ, envoie ton Amour à tous - Et à ceux qui partent vers Toi le miséricordieux - accorde l'absolution des fautes de leur vie et le repos divin.

Mère, tu as enfanté Dieu sans péché - Efface nos fautes par tes prières maternelles - Et sauve ceux qui chantent : Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Autre - Hirmos
Ton 8: Les Enfants prophètes de Dieu dans la fournaise…

Supportant comme une douceur - les tourments des flammes de feu - martyrs vous chantiez dans votre joie - Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

La divine phalange des martyrs - renversa l'erreur et chanta la victoire - Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Bénissons… Adorant le Père, le Fils et le Saint Esprit - tous appelons dans la foi - Trinité dans l'Unité, sauve nos âmes.

Maintenant… Tu t'es révélée Vierge et Mère - toute pure qui as conçu sans l'homme le Dieu de l'univers - Prie Le de sauver tes serviteurs.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints, le Dieu d'Israël.

Par les prières des martyrs - Christ, rends tes serviteurs dignes de voir - et de vénérer la croix vivifiante de ta bonté.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté

Tu as détruit le pouvoir de la mort - par ta Résurrection d'entre les morts - Donne à ceux qui partent le repos avec tes élus - pour qu'ils célèbrent en Toi le Seigneur.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Les Enfants prophètes de Dieu dans la fournaise - foulaient le feu et la flamme et chantaient - Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.


9ème ode
Hirmos
Ton 4 - Eve par le malheur de la désobéissance - demeura dans la malédiction - Vierge Mère de Dieu, par l'enfant de ta gestation - tu as rendu au monde la fleur de la bénédiction - Tous nous t'exaltons.

Martyrs sur la pierre spirituelle - vous avez fondé vos cœurs - vous n'avez pas changé sous toutes les ruses de l'ennemi - Moi qui suis renversé dans les passions qui corrompent l'âme - affermissez moi par vos prières à la Divinité.

Assemblée des martyrs, divine et lumineuse - priez le Maître infiniment bon - de nous accorder au temps du jeûne - le pardon des fautes et la réjouissance éternelle.

Dieu seul bon qui aimes l'homme - rends tes serviteurs endormis dans l'espoir de la résurrection éternelle - dignes de recevoir ta lumière qui n'a pas de soir et la nourriture des délices - que dans la crainte, nous T'exaltions.

Ton sein, toute Pure, fut la demeure de la Lumière - je T'appelle dans la foi. Eclaire les yeux de mon âme - Montre le chemin droit à celui qui te dit bienheureuse.

Autre - Hirmos
Ton 8: Nous exaltons en toi la Mère de la Lumière…

Fidèles célébrons la mémoire des martyrs - et acclamons leurs combats - afin d'être unis à leur gloire.

Les bêtes craignirent votre courage - le feu recula, les arcs se brisèrent - Martyrs, Dieu en vous fit des merveilles.

Gloire... Nature au delà du commencement - Unité des trois Personnes - Père, Fils et Esprit Saint - Lumière et Vie, divine Origine - garde ceux qui Te glorifient.

Et maintenant… Nous Te bénissons, Dieu d'Israël - qui de la Vierge T'es révélé au monde - et as relevé pour nous la force du salut.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints sur sa terre.

Martyrs du Christ, vous intercédez pour le monde - Rendez nous tous dignes par vos prières - de voir et de vénérer sa croix.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Où jaillit la source de la vie - et brille la lumière de ta face - Fils de Dieu, mène ceux qui partent vers Toi.

Katavasia - Nous exaltons en toi la Mère de la Lumière - et nous glorifions en toi, Mère de Dieu, la Vierge - qui a enfanté le Christ, le Sauveur de nos âmes.


Lucernaire
(soit selon l'ordo grec) :
Lucernaire du ton du Triode (voir appendice III) :
Dieu qui as pouvoir sur les morts et les vivants - donne le repos à tes serviteurs dans les demeures des élus - car j'ai péché, Sauveur, mais je ne me suis pas éloigné de Toi.

(soit selon l'ordo russe) :
Lucernaire du samedi de l'Octoèque :
Ton 3 - Dieu, Tu as paré d'étoiles le ciel - Tu as par tes saints illuminé toute la terre - Créateur de l'univers, sauve ceux qui Te chantent.

Gloire... Dieu qui as pouvoir sur les morts et les vivants - donne le repos à tes serviteurs dans les demeures des élus - car j'ai péché, Sauveur, mais je ne me suis pas éloigné de Toi.

Et maintenant… Douceur des anges, joie des affligés - tu protèges les chrétiens, Vierge Mère du Seigneur - secours nous, délivre nous des tourments éternels.

Stichères des laudes, au ton de la semaine (voir appendice IV)

Apostiches du ton (voir appendice IV)
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 15:21, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 16:47

TROISIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Liturgie

Prokimenon
Ton 6 : Réjouissez vous dans le Seigneur - justes, et exultez
V. : Bienheureux ceux qui ont reçu le pardon de leurs iniquités

Lecture de l'Epître aux Hébreux (1, 32 - 38)

Alléluia
Ton 6: Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Évangiles 1. du jour - Marc II, 14 - 17
2. des Défunts - Jean V, 24 - 30

Communion : Exultez, justes, dans le Seigneur, aux justes convient la louange.
Bienheureux ceux que Tu as élus et accueillis, Seigneur. Alléluia (3).
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 15:22, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 17:19

Troisième Dimanche du Carême

La Vénération de la sainte Croix


Samedi Petites Vêpres


Stichères
Ton 6 - Maintenant les puissances angéliques gardent l'Arbre vénérable - Elles l'entourent de leur piété - Elles appellent tous les fidèles à le vénérer - Venez dans la joyeuse lumière du jeûne - De joie et de crainte prosternons nous devant elle et disons - Salut précieuse croix où s'assure le monde. (bis)

Pour détruire la malédiction d'Adam - sans la souillure Tu assumes notre chair - mais Tu es crucifié, Tu meurs, Jésus très bon - Dans la foi nous vénérons Ta croix - la lance, l'éponge, le roseau, les clous - et nous demandons de voir la Résurrection.

Jadis par l'Arbre le serpent ferma l'Eden - mais l'Arbre de la croix l'ouvre à tous ceux qui veulent - se purifier par le jeûne et les larmes - Venez fidèles qui la voyez devant vous - vénérez la dans la crainte et dites - Croix, ouvre les portes des cieux à ceux qui Te désirent.

Gloire… Et maintenant…

Te voyant suspendu à la croix, Verbe de Dieu - celle qui T'enfanta sans semence implorait : Hélas très doux Enfant ? - Quelle est Ton humilité, mon Dieu ? - Comment Toi l'Impassible supportes-Tu de souffrir sous l'injuste jugement ? - Je célèbre Ta terrible et extrême descente parmi nous.

Apostiches
Ton 2
Fidèles, délivrés par l'Arbre de la croix - des liens de l'ancienne condamnation - glorifions le Christ attaché sur elle.

Peuples contemplons devant nous l'Arbre de la croix - Par Lui le Christ nous donne le salut - Embrassons le dans la foi.

Gloire… Et maintenant…

Voyant ton Fils élevé sur la croix plus haut que les mortels - Vierge dans les larmes tu disais - Gloire à Ta miséricorde.

Apolytikion
Ton 1 - Sauve Seigneur ton peuple et bénis ton héritage - Donne à ta sainte Eglise la victoire sur ses ennemis - et garde ce peuple par Ta croix.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 17:20

Troisième Dimanche du Carême

La Vénération de la sainte Croix

Samedi Grandes Vêpres


Stichères du Lucernaire
6 stichères de l'Octoèque
4 stichères du Triode

Ton 5 - Ô croix du Seigneur que désire le monde -éclaire des splendeurs lumineuses de tagrâce - les cœurs de ceux qui te vénèrent - entourés d'amour inspiré de Dieu - Par toi la tristesse des larmes est passée - nous sommes délivrés des pièges de la mort - nous sommes partis vers la joie infinie - Montre la noblesse de ta beauté - Accorde les dons de la tempérance à tes serviteurs - qui demandent dans la foi ta riche protection et le grand Amour.

Salut, croix qui portes la vie, beau paradis de l'Eglise - Arbre de l'incorruptibilité qui fit s'ouvrir pour nous - les fleurs de la jouissance de la gloire éternelle - Par toi sont chassées les phalanges des démons - se réjouissent les ordres des anges - sont en fête les assemblées des fidèles - Arme invincible, force indéfectible - victoire des rois, gloire des prêtres - donne nous d'atteindre maintenant - la Passion du Christ et la Résurrection.

Salut, croix qui portes la vie, trophée invincible de la piété - porte du paradis, force des fidèles, rempart de l'Eglise - Par toi la malédiction détruite est passée - la puissance de la mort est engloutie - et nous sommes élevés de la terre vers les cieux - arme que nul ne peut combattre, adversaire des démons - gloire des martyrs, beauté des sages en vérité - port du salut, qui donnes au monde le grand Amour.

Venez couple des premières créatures - déchu de la danse d'en-haut sous le plaisir amer du fruit de l'Arbre - que jadis par la jalousie du meurtrier de l'homme vous avez mangé - Voici que nous est donné l'Arbre tout vénérable en vérité - Venez l'embrasser dans la joie et dites lui avec foi - Tu es notre secours, croix toute digne d'être vénérée - Nous avons pris de ton fruit, nous avons découvert l'incorruptibilité - Nous avons reçu la certitude du premier Eden et le grand Amour.

Ton 3 Gloire…

Pour la résurrection commune de la race des hommes - Christ notre Dieu Tu as voulu être crucifié - Tes doigts rouges de sang sous le roseau de la croix - Tu as signé en ton amour de l'homme l'acte royal de notre délivrance - Ne nous abandonne pas qui sommes toujours en péril d'être séparés de Toi - Mais seul Patient, aie pitié de ton peuple dans le malheur - Lève Toi, combats ceux qui nous combattent, dans Ta toute puissance.

Et maintenant… Théotokion de l'Octoèque du dimanche


A la litie
Ton 5 Gloire… Et maintenant…

Toute la création Te voyant suspendu nu sur la croix, le Créateur qui formas l'univers - se transformait de peur et se lamentait - le soleil contracta sa lumière et la terre tremblait - les pierres se fendirent et le voile de la splendeur se déchira - les morts ressuscitèrent des tombeaux et les puissances des anges disaient - O le miracle, le Juge est jugé - Il a voulu souffrir pour le salut du monde et la nouvelle création.


Apostiches de l'Octoèque
Ton 1 Gloire… Et maintenant…

Seigneur qui combattis avec David le très doux - aide notre roi fidèle à soumettre l'étranger - Par l'arme de la croix renverse nos ennemis - Miséricordieux, révèle sur nous Ton premier Amour - Et qu'eux sachent en vérité que Tu es Dieu - Puissions nous vaincre, confiés en Toi - par les prières de ta Mère toute blanche - demandant que nous soit donné le grand Amour.


Apolytikion
Vierge Marie Mère de Dieu… (2 fois)

Ton 1 - Sauve Seigneur ton peuple et bénis ton héritage - Donne à ta sainte Eglise la victoire sur ses ennemis - et garde ce peuple par Ta croix.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 15:23, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 17:26

Troisième Dimanche du Carême

La Vénération de la sainte Croix

Dimanche Matines



Après le Polyeleos

Cathisme de la Croix
Ton 8 - Dans le Paradis, quand je mangeais du fruit de l'Arbre - l'ennemi me dépouilla et me donna la mort - Mais l'Arbre de la croix planté sur la terre - a rendu aux hommes le vêtement de la vie - et le monde entier est rempli de toute joie - Peuples qui voyons la croix, vénérons la dans la foi - et disons à Dieu d'une même voix - Ta maison est pleine de gloire.


Après l'Évangile de l'aube et le psaume 50

Ton 8 Gloire…

Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie moi Compatissant dans la miséricorde de Ton Amour.

Et maintenant…

Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - car dans les fautes infâmes j'ai souillé mon âme - dans la négligence j'ai dépensé ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

Aie pitié de moi, Dieu, dans Ton grand Amour. Dans l'abondance de Tes compassions efface mon péché.

Ton 6 - Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du jugement - mais confiant dans l'amour de ta miséricorde je T'appelle comme David - Aie pitié de moi, Dieu, dans Ton grand Amour.


Canons de la Résurrection et de la Mère de Dieu dans l'Octoèque du dimanche

Canon de la Croix - Poème de Théodore le Studite
1ère Ode
Ton 1 - Un jour de fête, l'aube de la vie, s'est levé - Sous la résurrection du Christ la mort s'en est allée - Adam s'est relevé, il danse de joie - Exultons et chantons l'hymne de la victoire.

C'est le jour de la vénération de la précieuse croix - Tous venez vers elle - car elle nous est offerte maintenant - lumineuse de la clarté des rayons de la Résurrection du Christ - Embrassons la dans le joie de l'âme.

Révèle toi, grande croix du Christ - Ouvre moi maintenant la vision divine de ta beauté - Fais de moi un adorateur digne de ta louange - Que je puisse t'invoquer, t'embrasser, car tu portes la vie.

Que chantent d'une même voix le ciel et la terre - car est portée devant tous la croix toute bienheureuse - sur laquelle son corps attaché, le Christ fut sacrifié - Embrassons la dans la joie de l'âme.

Gloire…

Ô Trinité des caractères, ô Unité de la Forme - Père, Fils et Esprit - Unité d'égale puissance dans le conseil, la volonté, l'origine du pouvoir - garde ton monde et donne la paix.

Et maintenant…

Vierge tu n'a pas connu l'homme - Sans semence tu as enfanté - Tu as porté le Créateur de l'univers, le Christ notre Dieu - Prie Le de donner au monde la paix.

Katavasia - Le divin Moïse par la verge sépara les eaux et fit passer Israël dans la mer Rouge - Il figurait Ta croix et Te chantait - Christ, Dieu, l'hymne de l'exode.


3ème Ode -
Venez chantons un chant nouveau - fêtons la destruction de l'enfer - Le Christ est ressuscité du tombeau - Il a chassé la mort et sauvé l'univers.

Venez fidèles, puisons - non à la fontaine qui verse l'eau de la corruption - mais à la source de la lumière - par la vénération de la croix du Christ, en laquelle nous nous glorifions.

Embrassant maintenant Ta croix que Moïse figura de ses mains - Christ, Maître, nous renversons l'Amalek spirituel - et par elle nous sommes sauvés.

Dans la pureté des yeux et des lèvres - fidèles, disons notre réjouissance - vénérons la croix du Seigneur et chantons de joie.

Gloire…

Je vénère en trois Personnes un seul Dieu sans commencement - indivisible dans la forme de l'Etre - le Père, le Fils et l'Esprit vivant - en qui nous sommes baptisés.

Et maintenant…

Moïse vit jadis en figure dans le buisson ton mystère de même que la flamme ne le consumait pas - et le feu de la Divinité n'a pas brûlé ton sein.

Katavasia - Christ, Maître, fonde moi par Ta croix sur la pierre de la foi - que mon esprit ne soit pas ébranlé par les attaques de l'ennemi - car seul Tu es Saint.


Cathismes
Ton 6 - Seigneur Ta croix fut sanctifiée - Elle guérit ceux qui sont malades dans les fautes - par elle nous T'adorons. Aie pitié de nous.

V. Exaltez le Seigneur notre Dieu…

Aujourd'hui la parole prophétique est accomplie - Nous nous prosternons devant le lieu où se sont posés Tes pieds, Seigneur - Nous goûtons l'Arbre du salut et sommes libres des passions de la faute - par les prières de la Mère de Dieu, dans ton Amour de l'homme.

Gloire…

Christ, quand fut planté l'Arbre de la croix les fondements de la terre tremblèrent - Celui que l'enfer avait englouti dans son désir - Il le rejeta dans la crainte - Saint révèle nous ton salut - Fils de Dieu nous Te glorifions. Aie pitié de nous.

Et maintenant…

Vierge Mère de Dieu prie ton Fils le Christ notre Dieu - qui voulut être attaché à la croix et ressuscita d'entre les morts - de sauver nos âmes.


4ème ode -
Voici, le Christ est ressuscité - dit l'Ange aux femmes porteuses de myrrhe - ne pleurez pas. Allez dire aux Apôtres - Réjouissez vous. Aujourd'hui le salut est venu dans le monde - La tyrannie de l'ennemi est détruite par la mort.

Christ, découvrant aujourd'hui - la joie de vénérer Ta croix qui porte la vie - nous suivons Ta toute sainte Passion - qu'en ta toute puissance Tu as vécue, Sauveur, pour le salut du monde.

La joie se lève aujourd'hui dans le ciel et sur la terre - car le signe de la croix s'est révélé au monde, la croix trois fois bienheureuse - elle est portée devant nous et répand - sur ceux qui la vénèrent la grâce éternelle.

Christ, que T'apporterons nous ? - car Tu nous as donné de vénérer la croix précieuse - sur elle fut répandu Ton sang tout saint - sur elle fut clouée Ta chair - Nous L'embrassons maintenant et nous Te rendons grâce.

Gloire…

Je célèbre les trois Personnes de l'Unique Divinité indivisible - Je confesse le Père, le Fils et l'Esprit Saint - sans commencement sur le même Trône l'unique souveraineté, l'unique et même Royaume, la Puissance éternelle.

Et maintenant…

Seule entre les femmes, toute Pure - tu es chose merveilleuse, chose terrible - Car tu fais la nature nouvelle - en concevant sans semence et demeurant vierge comme avant - Celui qui est né de toi est le vrai Dieu.

Katavasia - Le grand luminaire Te voyant sur la croix, tout Puissant - se retira de peur, contracta et cacha ses rayons - Toute la création célèbre dans la crainte ta patience - et la terre fut emplie de ta louange.


5ème Ode -
Lumière infinie du Seigneur Tu t'es levée du tombeau - Tu as envoyé sur le monde les rayons de l'incorruptibilité - Tu as chassé des limites de la terre les ténèbres de la mort, en Ta miséricorde.

Purifiés par la tempérance nous allons ardemment embrasser - et célébrer l'Arbre tout saint - sur lequel le Christ crucifié - a sauvé le monde en sa miséricorde

Les ordres des anges aujourd'hui dansent de joie -devant la vénération de la croix - sur laquelleTu as détruit les phalanges des démons -Christ, et sauvé l'humanité.

Un autre paradis s'est révélé - l'Eglise qui porte comme autrefois l'Arbre de la vie - Ta croix, Seigneur, par laquelle nous atteignons l'immortalité.

Gloire…

Je glorifie les trois Personnes de l'Etre unique qui n'a pas de commencement - Dieu le Père, le Fils et l'Esprit - l'unique lumière, la triple splendeur - le Royaume d'égale Puissance dans l'identité sans mélange.

Et maintenant…

Tu as conçu par la loi de la nature - mais aussi au dessus de la loi - Seule sans semence tu as enfanté - Terrible à dire et à comprendre est ta gestation.

Katavasia - Levés à l'aube nous Te célébrons, Sauveur du monde - nous qui avons trouvé la paix dans Ta croix - par laquelle Tu as renouvelé la race des hommes - et nous as menés à lumière qui n'a pas de soir.


6ème Ode -
Tu es ressuscité, Tu es le grand Roi - Christ, Tu as meurtri la mort - Tu nous as rappelés du fond de l'enfer - pour la jouissance du Royaume des cieux - pour la terre de l'immortalité.

Fidèles, célébrons Dieu dans les chants divins - Embrassons la croix du Seigneur - Elle répand la source de la sainteté - sur tous ceux qui sont dans le monde.

La parole du psalmiste est accomplie - Nous vénérons, Tout Puissant, le lieu où Tu posas Tes pieds - Ta croix vénérable, l'Arbre trois fois désiré.

Compatissant, nous embrassons Ta croix - l'Arbre que le prophète dans sa lamentation vit touché par ton pain - nous célébrons Tes liens et Ta sépulture, la lance et les clous.

Christ, nous embrassons Ta sainte croix - Tu as accepté de la porter sur Tes épaules - d'être élevé sur elle et crucifié - et nous recevons la force qui nous protège des ennemis invisibles.

Gloire…

Je célèbre l'Unité des trois Caractères - et la Trinité adorée dans la nature unique - la Lumière du triple Soleil - le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Et maintenant…

Le grand miracle des miracles s'est révélé en toi, Brebis blanche - Tu as conçu Celui qui enlève le péché du monde - et tu Le pries toujours pour ceux qui te célèbrent.

Katavasia - Jonas, les mains tendues dans le sein du monstre - Verbe, figurait la croix divine - et fut sauvé de la Bête par Ta puissance.


Kondakion
Ton 7 - L'épée enflammée ne garde plus la porte de l'Eden - Elle s'est éteinte merveilleusement devant l'Arbre de la croix - l'aiguillon de la mort et la victoire de l'enfer sont détruits - Tu es venu, mon Sauveur, dire à ceux qui étaient en enfer : Venez - de nouveau dans le Paradis.

Ikos
Pilate planta trois croix sur le Golgotha, deux pour les larrons, et une pour Celui qui a donné la vie. L'enfer le vit et dit aux démons d'en bas : O mes serviteurs et mes puissances, qui plante un clou dans mon cœur ? La lance d'un arbre vient de me percer et je suis déchiré. Je souffre en moi. Mon sein me fait mal. Mon esprit s'égare. Je suis forcé de rendre Adam et les enfants d'Adam que l'Arbre m'avait donnés Car un Arbre les amène - de nouveau dans le Paradis.

Synaxaire
Ce jour, troisième dimanche de carême, nous célébrons la vénération de la précieuse et vivifiante croix.
Que toute la terre vénère la croix, par laquelle elle apprit, Verbe, à T'adorer.
Par sa puissance, Christ, garde nous des outrages du malin, et rends nous dignes, quand nous aurons traversé sans mal le stade des quarante jours, de vénérer Ta divine Passion et la Résurrection qui porte la vie. Aie pitié de nous, dans ta bonté et ton Amour de l'homme.


7ème Ode -
Tu es ressuscité du tombeau le troisième jour - Seigneur en ton sommeil Tu as brisé - par la puissance divine les portes de l'enfer - et Tu as relevé les ancêtres - Dieu des Pères seul béni et glorifié au dessus de tout.

Peuples, dansant à l'appel des chants - exultons aujourd'hui en vénérant la croix et glorifions le Christ qui fut cloué sur elle - Dieu des Pères seul béni et glorifié au dessus de tout.

Compatissant, de l'instrument de la mort Tu as fait l'œuvre de la vie - Sanctifie ceux qui vénèrent Ta croix qu'embrasse le monde Dieu des Pères seul béni et glorifié au-dessus de tout.

Seul Compatissant, Seul Miséricordieux, Jésus sanctifie ceux qui vénèrent fidèlement - Ta croix et Ta divine Passion - Dieu des Pères seul béni et glorifié au dessus de tout.

Gloire…

Je célèbre la divinité, l'unité en trois Personnes - Le Père est Lumière, le Fils est Lumière, l'Esprit est Lumière - Et la lumière demeure indivisible Elle brille dans l'unité de nature - et les trois rayons des Personnes.

Et maintenant…

Nombreux sont les noms que t'ont donné tous les prophètes - Tu es la Porte de Dieu, le Vase d'or, la Terre sainte - Vierge épouse de Dieu qui as conçu dans la chair Jésus le Christ - Dieu des Pères glorifié au dessus de tout.

Katavasia - Celui qui délivra des flammes les enfants - reçut la chair et vint sur la terre - Cloué à la croix, Il nous a donné le salut - Dieu des Pères seul béni et glorifié au dessus de tout.


8ème Ode -
Que tenez vous la myrrhe dans vos mains ? - Qui donc cherchez vous ? - Le jeune homme dans le tombeau annonce maintenant - Le Christ est ressuscité - Il a relevé la nature des hommes qui gisent en enfer.

Salut Arbre divin trois fois bienheureux - Croix, lumière de ceux qui sont dans les ténèbres - Par ta clarté, aux quatre limites du monde - tu as donné l'aube de la Résurrection du Christ - Rends tous les fidèles dignes d'atteindre la Pâque.

En ce jour, embaume la myrrhe - du divin trésor des parfums, la croix du Christ - l'Arbre qui répand la myrrhe de la vie - Sentons son odeur inspirée de Dieu - et vénérons la fidèlement dans les siècles.

Voici, le prophète Elisée a dit - Quel est ce bois sur l'eau ? - C'est la croix du Christ - Par elle nous sommes tirés des profondeurs de la corruption - Vénérons la fidèlement dans les siècles.

Jacob, autrefois, Christ, figura ta croix - Devant l'extrémité du rameau divin - Joseph se prosterna - prévoyant ce terrible sceptre de ton Royaume - que maintenant nous vénérons fidèlement dans les siècles.

Gloire…

Je glorifie l'Etre unique - en trois Caractères sans confusion - la Trinité dans l'Unité de chaque Personne - Je ne sépare pas dans la forme - le Père, le Fils et l'Esprit - Car Dieu est un sur toutes choses dans les siècles.

Et maintenant…

Seule tu es vierge entre les mères - Marie, Epouse de Dieu - Sans l'homme tu as enfanté le Christ, le Sauveur - Tu as gardé le sceau de la pureté - Fidèles nous te disons bienheureuse dans les siècles.

Katavasia - Jeté dans la fosse des lions - le grand prophète Daniel - étendit ses mains en forme de croix - et fut sauvé de leur voracité - bénissant le Christ Dieu dans les siècles.


9ème Ode -
Descendu dans le tombeau - Dieu qui donnes la vie - Tu as brisé tous les verrous - tout ce qui fermait l'enfer - Et tu as ressuscité les morts qui proclament - Gloire à Ta résurrection, Christ Sauveur Tout Puissant.

Ton sépulcre sur nous - Christ, a répandu la vie - Car Toi qui tiens notre vie - Tu T'es levé pour annoncer - à ceux qui demeurent dans les tombeaux - Soyez délivrés de vos liens - Je suis venu racheter le monde.

Dans les hymnes exultez - tous les arbres de la forêt - qui voyez l'Arbre de la croix - embrassé aujourd'hui - sa tête relevée par le Christ - comme le prophétisa le divin David.

Mort par l'Arbre je découvre - en toi, croix qui portes le Christ - l'Arbre de la vie, ma garde invincible - ma force puissante, qui me protège des démons - Je Te vénère aujourd'hui et dis - Sanctifie moi par Ta gloire.

Exulte, réjouis toi - Eglise de Dieu - qui vénère aujourd'hui l'Arbre trois fois bienheureux - de la sainte croix du Christ - que servent et révèrent les ordres des anges.

Gloire…

Trinité des Personnes - Unité de nature - Je Te vénère, sainte Divinité - Père, Fils et Saint Esprit - unique Origine, unique Royaume qui domine l'univers.

Et maintenant…

Tu es la grande montagne - Sur elle demeura le Christ - comme dit le divin David - Vierge, par toi toute bienheureuse - nous sommes élevés au ciel, adoptés par l'Esprit.

Katavasia - Ô Mère Vierge et vraie Mère de Dieu - sans semence tu as enfanté - le Christ notre Dieu - élevé dans la chair sur la croix - Tous les fidèles avec Lui maintenant nous t'exaltons.


Exapostilaire de la Résurrection

Gloire…

Exapostilaire de la Croix

Vénérons la précieuse croix du Christ - qu'il nous est donné de voir aujourd'hui - Réjouissons nous dans la foi - Embrassons la de notre désir - Demandons au Seigneur qui voulut être crucifié sur elle - de nous rendre dignes de la révérer - et d'atteindre tous sans être condamnés la Résurrection.

Et maintenant…

Nous vénérons l'Arbre sur lequel ton Fils crucifié - a étendu pour nous ses mains saintes - Toute Pure, donne nous d'atteindre en paix - la Passion qui a sauvé le monde - et d'adorer le clair jour de la Pâque - qui porte la joie du monde, le nom du Seigneur, la Lumière.


Stichères des Hymnes
4 de la Résurrection
4 de la Croix

Ton 4 - Acclamons de nos voix, exaltons dans les odes - la précieuse croix que nous embrassons et disons lui - Croix vénérable, par Ta puissance sanctifie nos âmes et nos corps - et sauve du mal que font les adversaires - ceux qui dans la piété Te vénèrent. (bis )

V. Exaltez le Seigneur notre Dieu, et prosternons nous devant le lieu où se posèrent ses pieds.

Venez, puisez les eaux intarissables - qui viennent de la grâce de la croix - voyant devant vous l'Arbre saint - la source des charismes arrosée - par l'eau et le sang du Maître de l'univers - qui voulut s'élever sur la croix et relever les hommes.

V. Notre Dieu avant les siècles accomplit le salut au milieu de la terre.

Croix vénérable, tu es le fondement de l'Eglise - la force des rois, la gloire et le salut des moines - Nous Te vénérons. Nos cœurs et nos âmes aujourd'hui sont illuminés - par la grâce divine de Celui qui fut attaché sur Toi - renversa le pouvoir du malin et détruisit la malédiction.

Ton 8 Gloire…

Le Seigneur de l'univers enseigna dans la parabole - à fuir l'orgueil des Pharisiens malicieux - Il apprit à tous à ne pas s'élever dans leurs pensées au delà de ce qu'il faut - Il se fit Lui même l'exemple et le modèle - Il se dépouilla jusqu'à la croix et la mort - Nous Te rendons grâce avec le Publicain et nous disons - Dieu qui as souffert pour nous, qui es demeuré impassible - délivre nous des passions et sauve nos âmes

Et maintenant…

Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous, nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.


Pendant la grande doxologie, le prêtre, revêtu de tous ses vêtements liturgiques, encense trois fois l'autel sur lequel a été déposée la sainte croix. Durant le chant du Dieu Saint, il fait une triple prosternation devant la croix, la soulève au dessus de sa tête; il fait le tour de l'autel et sort du sanctuaire par la porte du nord précédé du porte-cierge et de l'encensoir. Devant les portes royales il proclame : Sagesse, soyons attentifs, et le chœur chante trois fois l'apolytikion de la Croix : Sauve, Seigneur ton peuple… - Il dépose la croix au milieu de l'église et l'encense trois fois. Enfin, il procède à la triple prosternation devant la sainte croix en entonnant le tropaire au ton 5 : Devant Ta croix nous nous prosternons, ô Maître - et Ta sainte Résurrection, nous la glorifions. Pendant la vénération de la sainte croix, le chœur chante les tropaires suivants :

Poème de Léon

Ton 2 - Venez fidèles, vénérons l'Arbre de la croix qui donne la vie - Sur Lui le Christ, le Roi de la gloire, a voulu étendre les mains - et nous a élevés dans l'ancienne béatitude - nous que l'ennemi nous dépouillant par le plaisir - avait exilés autrefois loin de Dieu - Venez fidèles, vénérons l'Arbre de la croix - Par lui nous avons reçu d'écraser les têtes des ennemis invisibles - Venez, toutes les familles des nations - honorons de nos hymnes la croix du Seigneur - Salut croix, rédemption finale d'Adam déchu - En toi nos rois fidèles se glorifient - par la force de ta puissance ils soumettent le peuple ismaélite - Chrétiens nous t'embrassons maintenant dans la crainte - et nous glorifions Dieu attaché sur toi - Seigneur cloué à la croix, aie pitié de nous dans Ta bonté, dans Ton Amour de l'homme.

Ton 8 - Aujourd'hui le Maître de la création, le Seigneur de la gloire - est attaché sur la croix et percé au côté - Il goûte le fiel et le vinaigre, Lui la douceur de l'Eglise - Il est couronné d'épines, Lui qui couvrit le ciel de nuées - Il est revêtu d'un manteau de dérision, Il est frappé par une main d'argile - Lui qui de sa main a créé l'homme - Il est flagellé, Lui qui a entouré le ciel de nuages - Il reçoit les crachats et les coups, les injures et les gifles - Il supporte tout pour moi, le condamné - mon Rédempteur et mon Dieu, afin de sauver le monde de l'erreur, en sa miséricorde.

Ton 8 Gloire…

Aujourd'hui l'Inaccessible en son Etre m'accueille - Il souffre la Passion et me libère des passions - Il rend la Lumière aux aveugles et des lèvres iniques L'outragent - Aux coups, Il donne son dos pour les captifs - la Vierge pure, sa Mère, Le voyant sur la croix implorait - Hélas mon Enfant, qu'as Tu fait ? - Tu étais beau plus que tous les hommes - Tu n'as plus ni souffle, ni forme, ni beauté - Hélas ma lumière, je ne peux pas Te voir endormi - Je souffre en mes entrailles et la terrible épée me perce le cœur - Je célèbre Ta Passion, je vénère Ta miséricorde - Seigneur patient, Gloire à Toi.

Ton 6 Et maintenant…

Aujourd'hui la parole prophétique est accomplie - Nous nous prosternons devant le lieu où se prosternèrent tes pieds, Seigneur - Goûtant au fruit de l'Arbre du salut - nous sommes libres des passions du péché - par les prières de la Mère de Dieu, dans Ton Amour de l'homme.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Jeu 28 Fév 2008 17:28

Troisième Dimanche du Carême

La Vénération de la sainte Croix

Liturgie


Au lieu du Trisagion
Devant Ta croix nous nous prosternons, ô Maître - Et ta sainte Résurrection, nous la glorifions. (trois fois)

Prokimenon
Ton 6 : Sauve, Seigneur, ton peuple - et bénis ton héritage.
V.: Vers Toi j'appelle, Seigneur mon Dieu.


Lecture de l'Epître aux Hébreux (4, 14 - 5,6)


Alleluia Ton 2
V. Souviens toi de ton peuple que Tu as acquis dès le commencement.


Lecture de l'Évangile - Marc 8, 34 - 9, 1


Communion
La lumière de Ta face s'est levée sur nous, Seigneur.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 15:23, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 10:21

Dimanche Vêpres


Stichères du Lucernaire
4 stichères pénitentiels de l'Octoèque du ton (v. appendice IV)
3 stichères du Triode

Poème de Joseph
Ton 8 - Seigneur Tu as voulu étendre Tes mains sur la croix - Rends nous dignes de la vénérer dans le recueillement du cœur - dans les jeûnes et les prières, la tempérance et la bienfaisance - en Ta bonté, en Ton Amour de l'homme.

Seigneur, efface la multitude de mes péchés - sous l'abondance de tes compassions, Miséricordieux - Rends nous dignes de voir et d'embrasser Ta croix d'une âme pure - dans cette semaine du jeûne, en Ton Amour de l'homme.

Poème de Théodore
Ton 3 - Grand miracle, nous voyons l'Arbre - sur lequel dans la chair fut crucifié le Christ - Le monde vénère et dit dans la lumière - O la puissance de la croix - Nous la contemplons et elle brûle les démons - Sur nous son signe les enflamme - Je te dis bienheureuse sainte croix - Je te vénère dans la crainte et me prosterne devant toi - et je glorifie Dieu qui par toi m'a donné la vie infinie.

Stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant…

Théotokion des Ménées


Prokimenon
Ton 8 : Seigneur Tu as donné l'héritage à ceux qui révèrent Ton nom.
V. Des limites de la terre j'ai appelé vers Toi.

V. Je serai couvert par l'ombre de Tes ailes.


Apostiches
Ton 8 - Malheureux je n'ose pas tendre mon regard vers le ciel - à cause de la malice de mes actions - Mais comme le Publicain, je gémis et T'appelle - Dieu pardonne moi qui ai péché - Délivre moi de l'hypocrisie pharisienne - Toi seul Miséricordieux. (bis)

Martyrs du Seigneur vous sanctifiez tout lieu - vous guérissez toute maladie - maintenant nous vous prions, intercédez - pour que nos âmes soient sauvées des pièges de l'ennemi.

Gloire… Et maintenant…

Les cieux te célèbrent, Vierge Mère qui as reçu la grâce - et nous glorifions la naissance qui n'a pas laissé de trace en toi - Mère de Dieu, prie pour que soient sauvées nos âmes.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 10:23

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME


Lundi Matines


Après la deuxième lecture des Psaumes, (voir indications des Psaumes à la première semaine de Carême)

Cathisme
Ton 8 - Fidèles vénérons le saint Arbre de la croix - sur lequel le Créateur de l'univers fut élevé - sanctifiant ceux qui l'approchent d'âme et de corps - purifiant la souillure du péché en ceux qui jeûnent dans la foi - et célèbrent en tout temps le Christ qui seul fait le bien.

Gloire…

Fidèles vénérons le saint Arbre…

Et maintenant…

Le Verbe du Père est descendu sur la terre - et l'Ange de lumière dit à la Mère de Dieu - Réjouis toi, bénie, qui seule as gardé la porte - et conçu Dieu, le Seigneur qui est avant les siècles - qui vient Lui-même sauver de l'erreur la race des hommes.


Après la troisième lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 3 - Portant en nous maintenant la peine de l'abstinence - et parvenus à la vénération de Ta croix vivifiante, mon Christ - nous nous prosternons devant elle et Te disons - Tu es grand, Dieu qui aimes l'homme - et grandes sont tes œuvres - Car Tu nous as révélé Ta précieuse croix - que nous vénérons dans la crainte et nous chantons : Gloire à Ton extrême miséricorde.

Gloire…

Portant en nous maintenant…

Et maintenant…

Vierge, vigne qui ne fus pas cultivée - tu as porté la plus belle grappe - tu nous as donné le vin salutaire - qui réjouit les âmes et les corps de tous - Tu es la source des beautés, nous t'appelons bienheureuse - et te disons toujours avec l'ange : Réjouis Toi, qui as reçu la vie.


Psaume 50

Litanie Ô Dieu, sauve ton peuple…

Canon du Triode
Poème de Joseph
1ère ode
Hirmos
Ton 5 - La verge de Moïse fit des prodiges - Elle renversa l'armée de Pharaon - Par le signe de la croix elle frappa et divisa la mer - Elle sauva Israël qui s'enfuyait - et traversait à pied, chantant Dieu.

La lumineuse vénération de la croix est ouverte à tous - nous apportant la splendeur solaire du salut - éclairant ceux qui étaient retenus dans les ténèbres des passions - En toute pureté allons l'embrasser.

Purifiés par la grâce du jeûne - venez d'un esprit pur rendre grâce au seul pur - C'est Toi, Verbe qui pour nous as donné ton sang - C'est Toi qui par Ta croix nous as sanctifiés.

Entravé par les attaques du serpent - je porte toujours la mauvaise blessure - Sauveur par la Passion de Ta croix - Tu as redressé la chute des ancêtres - Redresse moi, conduis moi dans l'accomplissement de Tes volontés.

Seigneur, devant Ta croix la Vierge meurtrie de voir Tes blessures - Maître, implorait : Hélas, mon Enfant - J'avais échappé aux douleurs de l'enfantement - Mais maintenant je suis épuisée de souffrances.

Poème de Théodore
Hirmos
Ton 3: Chantons au Seigneur qui fit des miracles…

Cette semaine sainte et lumineuse donne au monde Ta précieuse croix - Venez, nos âmes illuminées - embrassons dans la crainte et le désir le Christ attaché sur elle - et glorifions Le dans les chants.

Christ, tous nous nous prosternons devant Ta croix - et prenant le chemin de Ta Résurrection - nous célébrons Tes clous, nous vénérons ta lance - qui purifient les lèvres et les yeux de l'âme et du corps.

Gloire…

Trinité célébrée dans l'Unité de l'Etre - Père, Fils et Esprit plus que tout saint - Divinité sans commencement, éternelle, incréée - Source de la lumière et de la vie - tous les hommes nous T'adorons, qui donnes l'Etre à l'univers.

Et maintenant…

Nous te célébrons, Vierge Mère de Dieu très pure - Calice des Chérubins, de qui Dieu est né - Toi seule fus la source de l'incorruptibilité - qui a donné à tous la vie - d'où nous puisons et recevons les remèdes.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Vous qui traversez les quarante jours du stade du jeûne - venez de tout votre cœur - partons avec le Christ vers la Passion divine - afin d'être crucifiés avec Lui - et d'avoir part à sa Résurrection.

Katavasia - Chantons au Seigneur qui fit des miracles dans la mer Rouge - recouvrit les adversaires sous les eaux et sauva Israël - Chantons à Lui seul. Car Il s'est glorifié.


8ème ode
Hirmos
Ton 8 - Le tyran des Chaldéens dans sa fureur - chauffa sept fois la fournaise pour ceux qui vénéraient Dieu - Mais les voyant sauvés par une puissance plus forte - il invoqua le Créateur et le Rédempteur - Enfants bénissez, prêtres célébrez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Seigneur, aie pitié, aie compassion de mon âme - de mon intelligence meurtrie par les passions venimeuses - Garde la par Ta croix et les eaux qui sortirent de ton côté - afin que je chante de tout mon cœur - Prêtres bénissez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Sur la montagne Moïse élevant les mains et renversant Amalek - te figura, croix toute vénérable - Devant toi nous prosternant aujourd'hui - nous renversons les troupes étrangères des démons et chantons dans la foi - Prêtres bénissez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Je suis troublé par les passions, foulé par les ennemis - attiré par l'habitude mauvaise - Miséricordieux, compatis, garde moi par Ta croix - Que je puisse chanter d'un cœur ferme - Enfants bénissez, prêtres célébrez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Ne supportant pas la douleur de ton cœur - tu regardais sur la croix Celui qui naquit de ton sein - dans ta souffrance tu implorais maternellement - Enfant, quelle est cette vision ? - Comment souffres Tu, Toi l'Impassible de nature ? - Tu veux délivrer de la corruption la race des hommes.

Autre hirmos
Ton 3: Dieu glorifié dans les hauteurs…

Voyant la croix du Christ offerte à l'Eglise - frères allons la vénérer dans la crainte et la foi - Tu as donné aux hommes la fleur de la vie, Arbre qui portes la lumière.

Le ciel te fit porter le trophée dans les combats - notre croix qui donnes ta vie - Défense invincible des rois, qui emportes les ennemis - force de l'Eglise et salut des fidèles.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

Je glorifie le Père Saint, je vénère le Saint Fils - je célèbre l'Esprit Saint - la Trinité simple des Personnes du même Etre - chacune est Dieu, les Lumières et la Lumière - Elles viennent comme d'un unique Soleil.

Et maintenant…

Réjouis toi, Porte infranchissable - Réjouis toi, Buisson qui ne se consume pas - Réjouis toi Vase d'or. Réjouis toi, Montagne intacte - Réjouis toi, Mère de Dieu - Espérance qui nous secourt et rempart de ceux qui se confient en toi.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Parvenus au milieu du jeûne, frères - Prenons courage en esprit - Allons avec Dieu de toutes nos forces vers la suite - Puissions nous voir dans la joie la Pâque du Christ ressuscité

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Dieu glorifié dans les hauteurs - par les anges qui jamais ne se taisent - cieux des cieux, terre et montagnes - gouffre et toute la race des hommes - bénissez en Lui dans les hymnes le Créateur - célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 8 - Le ciel s'émerveilla, les limites de la terre admirèrent - que Dieu se révélât aux hommes dans un corps - Ton sein était plus vaste que les cieux - Mère de Dieu, les ordres des anges et des hommes t'exaltent.

Jacob bénissant jadis ses petits enfants - figura clairement la croix précieuse - par elle Compatissant, bénis nous - Donne la grâce de la sanctification à ceux qui la vénèrent - et glorifient en Toi le Rédempteur de l'univers.

Fidèles, l'âme et l'esprit purifiés par l'eau du jeûne - embrassons l'Arbre divin qui nous donne la vie - Révélé devant nous il porte l'absolution - la lumière céleste, la vie, la vraie joie.

Je sais que Tu es le Juge redoutable - qui viendra dans la gloire de la Divinité - sonder alors, Seigneur, les secrets de tous - Et je T'appelle, Dieu bon. J'ai péché. Pardonne moi. - Ne m'écrase pas sous le nombre et la peine de mes fautes.

La Brebis voyant l'Agneau mené à l'immolation - et dans les ténèbres la lumière du soleil, implorait - Soleil de la gloire, Jésus, Tu Te couches pour mourir - Mais fais lever la lumière de la Résurrection sur ceux qui Te désirent.

Autre Hirmos
Ton 3: Sur la montagne du Sinaï Moïse te vit…

Sur le lieu où se posèrent les pieds de Dieu notre Maître - nous nous prosternons aujourd'hui devant la croix toute vénérable - comme David la grande voix de Dieu l'avait annoncé - Sur elle est monté Celui qui dans le dragon tient l'univers.

Vous qui habitez la terre venez dans la pureté du jeûne - voyez aujourd'hui la croix toute sainte devant vous - vénérez la dans la crainte, réjouissez vous dans la foi - exultez, puisez en elle la sanctification des âmes.

Gloire…

L'Unité est indivisible dans l'Etre - Mais la plus que divine Trinité - unie dans la nature est divisée dans les Personnes - Indivisible elle est divisée. Une elle est triple - Elle est le Père et l'Esprit vivant qui garde l'univers.

Et maintenant…

Qui a entendu qu'une Vierge ait porté un enfant et soit devenue mère sans l'homme? - Marie tu as fait ce prodige - Mais me diras tu comment ? Ne sonde pas les profondeurs de mon enfantement divin - Il est vrai, mais sa compréhension dépasse l'intelligence humaine.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Tout le peuple, chantons à Dieu notre action de grâce - Car nous voyons maintenant et embrassons la sainte croix - En elle démons, sachez, soumettez vous - nations barbares, sachez, soumettez vous - Car par elle Dieu est avec nous.

Katavasia - Sur la montagne du Sinaï, Moïse te vit dans le buisson - toi qui as conçu en ton sein sans être consumée le feu de la Divinité - Daniel te vit dans la montagne intacte - Et Isaïe annonça que tu serais le rameau fleuri de la racine de David.


Apostiches
Ton 6 - Christ Tu as révélé que l'humilité - était la meilleure des voies de l'élévation - Te dépouillant Toi-même, prenant la forme de l'esclave - Tu n'as pas admis la prière orgueilleuse du Pharisien - mais Tu as reçu dans les hauteurs comme un sacrifice irréprochable - le gémissement brisé du Publicain - Moi aussi je T'appelle. Dieu pardonne moi - pardonne moi, Sauveur, et sauve moi. (bis)

Seigneur, à la mémoire de Tes martyrs - toute la création est en fête - les cieux se réjouissent avec les anges - et la terre exulte avec les hommes - Par leurs prières aie pitié de nous.

Gloire… Et maintenant…

Mère de Dieu tu as reçu la parole archangélique qui fit de toi le Trône des Chérubins - Tu as porté dans tes bras l'espérance de nos âmes.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 10:25

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 7 - Seigneur ne réprouve pas dans ta colère le peuple qui a péché - ne nous châtie pas dans ton ardeur, car Tu es bon - Toute la terre Te glorifie et nous prions - Saint Dieu, épargne nous.

Gloire… Et maintenant…

Seigneur ne réprouve pas dans ta colère…


Prokimenon :Psaume 61
Ton 6 : Sur Dieu sont mon salut et ma gloire - Il est le rocher de ma force.
V. Mon âme ne se repose qu'en Dieu. De Lui vient mon salut.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (1-1, 24 - 32)
Le Seigneur des Puissances en a fait le serment, Il a dit : Ce que J'ai conçu arrivera. Ce que J'ai résolu s'accomplira.
Je briserai Assur dans ma terre. Je l'écraserai sur ma montagne. Ils seront délivrés de son joug. Sa charge sera enlevée de leurs épaules.
Telle est la résolution qui couvrira la terre. Telle est la main qui s'étendra sur toutes les nations.
Le Seigneur des Puissances a résolu. Qui s'opposera ? Sa main est étendue. Qui la détournera ?
L'année de la mort du roi Achas, il y eut cette prophétie :
Ne te réjouis pas, Philistie, de ce qu'est brisée la verge qui te frappait. Car de la racine du serpent sortira une vipère et son fruit sera un dragon qui s'envolera.
Alors les pauvres pourront paître et les humbles reposer dans l'espérance. Mais je ferai mourir de faim ta racine. Ce qui restera de toi sera détruit.
La porte crie. La ville appelle. Toute la Philistie s'effondre. Car du nord vient une fumée. Et tous demeurent dans son tourbillon.
Que sera-t-il répondu aux envoyés du peuple ? Le Seigneur a fondé Sion. En elle se réfugieront les pauvres de son peuple.


Prokimenon: Psaume 62

Ton 4: Je Te bénirai pendant ma vie - à ton nom j'élèverai mes mains.
V. Dieu, Tu es mon Dieu. Je Te cherche. Mon âme a soif de Toi.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 14:46, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 10:27

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Vêpres


Stichères du Triode
Poème de Joseph
Ton 8 - Traversant aujourd'hui le milieu des jours du jeûne - par la puissance de la croix glorifions Dieu Sauveur - élevé sur elle en sa force au milieu de la terre - Fais nous voir Ta Passion, Maître, et donne nous la Sainte Résurrection - le pardon et le grand Amour.

Humilions les passions du corps - par l'abstinence des nourritures, l'éloignement des plaisirs - et embrassons fidèlement l'Arbre de la croix - Nous la contemplons, vénérons la - Elle nous sanctifie tous dans la grâce divine - Appelons le Seigneur. Nous Te rendons grâce, Miséricordieux - qui par elle as sauvé nos âmes.

Poème de Théodore
Ton 8 - Vénérant maintenant la croix, disons tous - Salut, Arbre de la vie. Salut, sceptre saint du Christ - Salut, gloire céleste des hommes. Salut, fierté des princes - Salut, pouvoir de la foi. Salut, défense invincible - Salut, bannissement des ennemis. Salut, lumière salutaire du monde - Salut, grand honneur des martyrs. Salut, force des justes - Salut, splendeur des anges. Salut, toute vénérable.

3 stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant…

Théotokion des Ménées


Prokimenon: Psaume 63
Ton 8: Dieu entends ma voix - quand j'appelle vers Toi.
V. : De la peur de l'ennemi garde mon âme.


Lecture de la Genèse (8, 21 - 9, 7)
Le Seigneur dit en Son cœur : Je ne maudirai plus la terre à cause de l'homme. Car les pensées du cœur de l'homme sont mauvaises dès son enfance. Je ne frapperai plus tout ce qui vit comme J'ai fait.
Tant que durera la terre, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit, ne cesseront pas.
Dieu bénit Noé et ses fils. Il leur dit : Croissez, multipliez, emplissez la terre.
Qu'aient peur de vous et vous craignent tous les animaux de la terre, tout oiseau des cieux, tout ce qui rampe sur la terre, tout poisson de la mer. Ils sont livrés entre vos mains.
Tout ce qui se meut et qui vit sera votre nourriture. Je vous donne tout comme l'herbe verte.
Mais vous ne mangerez pas la chair avec son âme, avec son sang.
Je demanderai le sang de vos âmes. Je le demanderai à tout animal. Je demanderai l'âme de l'homme à l'homme, à l'homme son frère.
Qui versera le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé. Car Dieu a fait l'homme à son image.
Vous, croissez et multipliez. Répandez vous sur la terre. Multipliez sur elle.


Prokimenon: Psaume 64
Ton 6: Dieu, entends nous - espérance de toutes les limites de la terre.
V.: Dieu, en Sion Te revient la louange.


Lecture des Proverbes (11, 19 - 12, 6)
La justice mène à la vie. Mais celui qui poursuit le mal trouve la mort.
Le Seigneur méprise les cœurs malins. Mais Il aime ceux qui vont sur les voies de l'innocence.
De main en main le mal sera dévasté. Mais la semence des justes sera sauvée.
Un anneau d'or au nez d'un pourceau, telle la femme belle, mais qui manque de sens.
Les justes désirent la bonté. Mais les méchants attendent la colère.
Tel homme donne, et il a toujours plus. D'autres amassent sans mesure, mais ils se privent.
L'âme qui bénit sera rassasiée. Celui qui désaltère sera désaltéré.
Le peuple maudit celui qui retient le blé. Mais la bénédiction est sur la tête de celui qui le partage.
Celui qui désire le bien cherche la grâce. Mais celui qui poursuit le mal le découvrira.
Celui qui se confie dans sa richesse tombera. Mais les justes verdoieront comme les feuilles.
Celui qui trouble sa maison héritera le vent. Et le fou sera soumis au cœur sage.
Le fruit du juste est un arbre de vie. Le sage gagne les âmes.
Voici le juste a son salaire sur la terre. Combien plus le méchant et le pécheur.
Celui qui aime la correction aime la science. Celui qui méprise l'instruction manque de sens.
L'homme bon plaît au Seigneur. Mais le Seigneur condamne l'homme rusé.
Nul ne tient par la méchanceté. Mais rien n'ébranle la racine des justes.
La femme vertueuse est la couronne de son époux. Mais la femme qui lui fait honte est la carie dans ses os.
Les pensées des justes sont l'équité. Les ruses des méchants sont le mensonge.
Les paroles des méchants sont des pièges de sang. Mais la bouche des hommes droits les délivre.


Apostiches
Ton 8 - Le Pharisien grandiloquent fut rejeté dans son orgueil - Mais l'humble Publicain fut justifié par le silence de sa prière - Mon âme, entre les deux apprends la différence - Choisis et embrasse l'humilité - Car le Christ a promis qu'Il donnerait - la grâce aux humbles, en Son Amour de l'homme. (bis)

Martyrs du Seigneur, intercédez auprès de notre Dieu - et demandez pour nos âmes, nous vous prions - l'abondance des compassions et l'apaisement de tant de fautes.

Gloire… Et maintenant…

Vierge sainte, Mère de Dieu, je vais dans ton refuge - Je sais que je trouverai le salut - Car tu peux, toute pure, me secourir.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 14:46, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 11:55

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Matines


Après la deuxième lecture des Psaumes:

Cathisme
Ton 8 - Mon âme illuminée par la tempérance - vénérons la croix salutaire sur laquelle fut clouée le Christ - et disons Lui : Salut délices de ceux qui jeûnent et ferme secours - Salut Toi qui enlèves les passions et combats les adversaires - Salut croix bienheureuse.

Gloire…

Mon âme illuminée par la tempérance…

Et maintenant…

Fidèles exaltons dans les hymnes la Mère de Dieu - l'inébranlable colonne de la foi, le don vénérable de nos âmes - Réjouis toi, qui as porté dans ton sein la Pierre de la vie - Réjouis toi, espérance des limites du monde, défense des tourmentés - Réjouis toi, épouse inépousée.


Après la troisième lecture des Psaumes:

Cathisme
Ton 8 - La terre des hommes embrasse comme la vie de la création - la croix qui nous est donnée - Elle la vénère, Seigneur, et Te dit - Par son énergie garde dans la paix profonde - ceux qui Te célèbrent, ceux qui Te bénissent par la tempérance, en Ton grand Amour.

Gloire…

La terre des hommes embrasse…

Et maintenant…

Réjouis toi, qui par l'ange as reçu la joie du monde - Réjouis toi, qui as enfanté ton Créateur et ton Seigneur - Réjouis toi, qui fus digne d'être la Mère de Dieu.


Canon du Triode
Poème de Joseph
2ème ode
Hirmos
Ton 8 - Voyez, voyez que Je suis Dieu - qui jadis a mené Israël dans la mer Rouge - qui l'a sauvé, qui l'a nourri - et qui l'a délivré de l'amer esclavage de Pharaon.

Messie Verbe de Dieu, nous vénérons - fidèlement aujourd'hui au milieu du jeûne - la croix que Tu as souffert au milieu de la création - et nous demandons qu'il nous soit donné de voir la Résurrection.

Ouvrant la mer des passions - avec la verge de puissance que figura Moïse - puissions nous atteindre la terre promise - et nous rassasier de la manne spirituelle.

Qui ne te pleurerait pas ? Qui ne prendrait pas ton deuil - mon âme qui désire le mal, qui ne recherche pas le bien - qui méprise toujours la patience que te porte le juste Juge ?

Vierge tu portes le Christ - qui sans changer s'est fait chair - Prie Le de délivrer des passions charnelles - ceux qui vénèrent la croix qu'Il a souffert dans la chair.

Poème de Théodore
Hirmos
Ton 8: Voyez, voyez que Je suis votre Dieu…

Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - qui ai donné à la terre des hommes ma croix - l'arme du salut, pour que vous la vénériez maintenant - et ceux qui l'embrassent détruisent les ruses de l'ennemi.

Tu es grand et tout amour, Seigneur - Tu nous as donné maintenant de vénérer ta croix vivifiante - où tes mains et tes pieds furent cloués - où coula le sang de ton côté qui nous donne la vie.

Gloire…

Unité des trois Personnes, plus que parfaite, plus que divine - Père incréé, Fils engendré, Esprit qui procède du Père et se révéla par le Fils - Etre, Nature, Souveraineté, Royaume unique, sauve nous tous.

Et maintenant…

Vierge Mère, ineffable est le miracle de ta gestation - comment peux-tu enfanter, mais rester vierge ? - comment conçois-tu l'enfant, sans connaître l'homme - comme le savait le Verbe de Dieu qui par une voie nouvelle - naquit de toi au dessus de la nature.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix, le grand Moïse pour nous Te figura étendant les mains et détruisant Amalek - Faisant ton signe dans les ombres et dans l'air - nous-mêmes renversons et dominons le malin en célébrant le Christ.

Katavasia - Voyez, voyez que Je suis votre Dieu - né du Père avant les siècles - et porté par la Vierge dans les derniers temps - J'ai détruit le péché d'Adam l'ancêtre, en mon amour de l'homme.


8ème ode
Hirmos
Ton 8 - Christ qui as couvert sous les eaux Ta haute demeure - qui as mis à la mer une limite de sable - qui as maintenu dans ses bornes l'univers - le soleil Te célèbre, la lune Te glorifie - le monde entier chante en Toi son Créateur dans les siècles.

Dieu qui élevé sur la croix - as renversé les fondements de toute la terre - Tu as donné aux fidèles la colonne inébranlable - Seigneur, l'arme salutaire de Ta croix - La vénérant nous T'exaltons dans tous les siècles.

Voyant briller plus que l'aube du soleil l'Arbre de la croix - Venez, éclairés par le jeûne, embrassons la - puisons en elle la grâce lumineuse réduisant les ténèbres - de ceux qui exaltent le Christ dans les siècles.

Tu es l'eau de la vie changée en vie éternelle - Verbe qui sur la croix as versé de ton côté le sang et l'eau - et arrêté les torrents de la faute - Maître je Te prie, dessèche la malice que déversent mes passions.

Mère de Dieu sainte et pure - tu as enfanté comme la sanctification spirituelle - Dieu qui repose dans les saints - et sanctifie aujourd'hui toutes les limites du monde - par la divine vénération de la sainte croix - sur laquelle Il fut cloué dans la chair.

Autre Hirmos
Ton 8: Celui qui est porté sur le trône de la gloire…

Venez peuples voir l'Arbre de la croix qui porte la vie - et qui nous est donné maintenant - Sur lui fut cloué le Christ notre Dieu - Nous le célébrons dans la crainte et le vénérons dans tous les siècles.

Célébrons la croix aux trois branches comme la figure de la Trinité - Vénérons la dans la crainte et chantons – bénissant, célébrant et exaltant le Christ dans les siècles

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

La Trinité est Dieu unique - le Père ne sort pas de Lui dans la filiation - Ni le Fils ne change dans la procession - Mais en chacun et dans les deux je glorifie les trois, notre Dieu dans les siècles.

Et maintenant…

Seule tu conçois incorruptiblement - Seule tu allaites et restes vierge - Seule tu enfantes ton créateur et ton Maître - tu es la servante et la mère - Nous te célébrons, Vierge Mère dans les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Par Ta parole, Tu as rendu la vue à l'aveugle de naissance - Ouvre l'œil de mon cœur aveuglé - afin que je puisse voir la lumière de tes ordres, Christ, dans les siècles.

Katavasia - Celui qui est porté sur le Trône de la gloire - Dieu glorifié sans jamais de fin - anges et cieux, bénissez Le - célébrez Le, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 8 - Béni est le Seigneur Dieu d'Israël - qui a éveillé pour nous la force du salut - dans la maison de David son serviteur - et l'Orient d'en haut nous a visités - il nous a conduits sur le chemin de la paix.

Béni est le Seigneur Dieu d'Israël - qui a détruit par la croix l'ancienne malédiction - qui nous a donné la force, le refuge, la certitude - pour confondre maintenant nos ennemis.

Je suis serré par les liens de mes maux innombrables - et je ne veux pas connaître, Christ, tes chemins salutaires - Mais par Ta croix fais moi revenir - Détruis mon endurcissement dans l'ineffable Amour de ta miséricorde.

Dans le mal imitant l'orgueil du Pharisien - je n'étais plus qu'un misérable cadavre écrasé par les ennemis - mais compatis, Christ, sauve moi - Tu T'es abaissé Toi-même en Ta compassion - Très Haut, Roi de la gloire.

Toutes les générations te disent bienheureuse, Vierge pure - Car Jésus qui seul naquit de ton sein - a fait avec toi comme Il le savait de grandes choses - Prie Le de sauver ton troupeau et ton peuple.

Même Hirmos: Béni est le Seigneur Dieu d'Israël…

Béni est le Seigneur Dieu d'Israël - qui a détruit l'ancienne malédiction par la croix - qu'Il nous a donnée à vénérer - L'embrassant et la célébrant dans la foi - nous ne cessons de chanter Ton grand Amour.

Précieuse croix, Tu es la gloire de l'Eglise, la défense des rois, la divine récompense de la paix du monde entier - Croix, joie des orthodoxes, garde de l'univers - protège, sanctifie ceux qui Te vénèrent.

Gloire…

Gloire à Toi, Trinité sainte, Unité de même honneur - Nature divine, unique et terrible Royaume - Père, Fils et Esprit, Divinité sans commencement - sauve ceux qui adorent en Toi le Créateur de l'univers.

Et maintenant…

La Brebis, Te voyant sur la croix, Christ, son Pasteur et son Maître - implorait amèrement et T'appelait dans l'émotion de son cœur - Quelle est cette vision étrange ? - Comment la vie, peux Tu mourir ?

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Dieu qui as sauvé Manassé repenti - sauve moi qui me repens dans les larmes amèrement et n'écarte pas ton serviteur - Car j'ai détourné mon âme comme jadis Israël - en vivant dans le désordre tous mes jours.

Katavasia - Béni est le Seigneur Dieu d'Israël - qui pour nous a éveillé la force du salut - dans la maison de David son serviteur - Et l'Orient d'en haut nous a visités - Il nous a conduits sur le chemin de la paix.


Apostiches des Hymnes
Ton 8 - Considère, mon âme, comment pour son orgueil - fut condamné le Pharisien qui se vantait - et connais la justification du Publicain qui confessait ses fautes - De l'un retiens le penchant pour la vertu - De l'autre préviens la confession des fautes - Porte en toi-même le fruit de la tempérance - et ramène l'orgueilleuse élévation - auprès du Christ qui a le grand Amour. (bis)

Saints martyrs vous avez mené le grand combat - vous avez noblement supporté les tourments des iniques - vous avez confessé le Christ devant les rois - Partis de cette vie vous agissez dans le monde - vous guérissez les malades de leurs souffrances - Priez pour que soient sauvées nos âmes.

Gloire… Et maintenant…

Ta retraite, Vierge Mère de Dieu - est le lieu spirituel des guérisons - En lui nous nous réfugions - et nous sommes délivrés des maladies de l'âme.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 11:56

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 6 - Devant Ta croix, nous nous prosternons ô Maître - et Ta sainte Résurrection, nous la chantons.

Gloire… Et maintenant…

Devant Ta croix, nous nous prosternons…


Prokimenon: Psaume 65
Ton 6 : Acclamez le Seigneur - toute la terre.
V. : Peuples, bénissez Dieu. Annoncez sa louange.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (25, 1 - 9)
Seigneur, Tu es mon Dieu. Je T'exalterai, je célébrerai Ton nom. Car Tu as fait des merveilles. Ce que Tu as résolu de loin est fidèle et vrai.
Car Tu as fait de la ville un tas de pierres, de la cité forte une ruine. La citadelle des profanateurs n'est plus une ville. Elle ne sera jamais plus rebâtie.
Un peuple fort Te glorifiera. La cité des nations puissantes Te craindra.
Tu seras un refuge pour le faible, un refuge pour le pauvre dans la tourmente, une retraite contre l'orage, un ombrage contre la chaleur. Car le souffle des tyrans sera comme la tempête qui frappe le mur.
Comme la chaleur dans l'aridité, Tu vaincras le tumulte des profanateurs. Comme la chaleur sous l'ombre du nuage, sera étouffé le chant des tyrans.
Le Seigneur des Puissances fera pour tous les peuples sur cette montagne un festin de la graisse des nourritures, un festin de vins vieux, de la graisse et la moelle des nourritures et de vins clarifiés.
Il enlèvera sur cette montagne le voile qui voilait tous les peuples, le suaire qui couvrait toutes les nations.
Il enlèvera la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes de tous les visages. Il effacera sur toute la terre la confusion de son peuple. Car le Seigneur a parlé.
On dira en ce jour : Voici notre Dieu en qui nous espérions, et Il nous a sauvés. Voici le Seigneur en qui nous espérions. Exultons et réjouissons nous de son salut.


Prokimenon: Psaume 66
Ton 6 : Dieu nous bénira - notre Dieu.
V. : Dieu aura pitié de nous et Il nous bénira.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 14:45, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 11:59

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mardi Vêpres


6 stichères du Triode

Ton 5 - Supportant au milieu de la terre la croix et la Passion - Compatissant Tu as donné à tous l'impassibilité, la rédemption - Parvenus aujourd'hui au milieu des jours du jeûne - nous vénérons et embrassons dans la joie la croix devant nous - Puissions nous tous illuminés par les vertus divines - voir Ta Passion et Ta Résurrection qui porte la Vie - Verbe de Dieu qui seul as le grand Amour.

Etendu sur la croix Tu es mort - percé par la lance et abreuvé de fiel - Maître patient qui par la main de Moïse - avais changé en douceur les eaux de Mara - Je Te supplie, je Te prie - Enlève de mon âme les passions amères - adoucis mon esprit dans le miel du repentir - Donne moi de me prosterner devant Ta vénérable Passion.

Ton 1 - La grande croix que Moïse figura dans ses mains et il renversa Amalek - peuples nous la voyons aujourd'hui offerte à nos regards - pour que nous la touchions dans la crainte, dans la pureté de l'esprit et des lèvres - Car le Christ s'est élevé sur elle, Il a détruit la mort - Rendus dignes d'une telle grâce célébrons - dans les odes inspirées de Dieu le Sauveur de l'univers - et prions Le d'atteindre la Résurrection salutaire.

Ton 4 - Venez, vénérons la source de notre vie - l'Arbre que nous contemplons aujourd'hui, la croix du Christ notre Dieu - Par elle fut meurtrie la mort et clairement révélée la nouveauté de la Résurrection - à ceux qui étaient tombés et appelaient le Rédempteur - Notre Dieu qui as voulu souffrir pour nous - pour sauver l'univers, gloire à Toi.

Un pouvoir invincible est donné aux chrétiens - Ta croix, notre Sauveur - Par elle sont renversées les multitudes étrangères des nations - et la paix couvre de son ombre ton Eglise - qui va sur le bon chemin de l'orthodoxie - nous l'embrassons maintenant et T'appelons - Rends nous dignes, nous aussi, de l'héritage des saints.

Purifiant par les larmes les sens de l'âme - dans l'innocence du jeûne, venez, vénérons l'Arbre de la croix par lequel dans la tempérance - sont détruites les passions de la chair qui corrompent l'âme - Et appelons le Crucifié - Sauveur, rends nous dignes d'adorer la lumière de Ta Résurrection le troisième jour.

Ton 8 Gloire.… Et maintenant…

Aujourd'hui le Maître de la création, le Seigneur de la gloire - est attaché sur la croix et percé au côté - Il goûte le fiel et le vinaigre, Lui la douceur de l'Eglise - Il est couronné d'épines, Lui qui couvrit le ciel de nuées - Il est revêtu d'un manteau de dérision, Il est frappé par une main d'argile - Lui qui de sa main a créé l'homme - Il est flagellé, Lui qui a entouré le ciel de nuages - Il reçoit les crachats et les coups, les injures et les gifles - Il supporte tout pour moi le condamné, mon Rédempteur et mon Dieu, afin de sauver le monde de l'erreur, en sa miséricorde.


Prokimenon :Psaume 67
Ton 6: Célébrez Dieu - chantez son nom.
V. : Préparez le chemin de Celui qui avance dans les plaines. Le Seigneur est son nom.


Lecture de la Genèse (9, 8 - 17)
Dieu dit à Noé et à ses fils avec lui :
Voici, je conclus mon alliance avec vous, avec les oiseaux, les bêtes des champs, tous les fauves qui sont avec vous, tous ceux qui sont sortis de l'arche, tous les animaux de la terre.
Je conclus mon alliance avec vous. Aucune chair ne sera plus détruite par les eaux du déluge. Il n'y aura plus de déluge pour ravager la terre.
Dieu dit : Voici le signe de l'alliance que je mets entre Moi et vous et toute âme qui est avec vous pour les générations à venir.
Je mets mon arc dans la nuée. Il sera le signe de l'alliance entre Moi et la terre.
Lorsque sous la nuée j'aurai couvert la terre, l'arc apparaîtra dans la nuée,
et Je Me souviendrai de mon alliance entre Moi et vous et toute âme vivante de toute chair, et les eaux ne seront plus un déluge pour détruire toute chair.
L'arc sera dans la nuée, Je le verrai et Je me souviendrai de l'alliance éternelle entre Dieu et toute âme vivante de toute chair qui est sur la terre.
Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l'alliance que Je conclus entre Moi et toute chair qui est sur la terre.


Prokimenon :Psaume 68
Ton 6: Dieu mon salut - viens à mon secours.
V. : Que voient les pauvres, et qu'ils se réjouissent.


Lecture des Proverbes (12, 8 - 22)
On loue un homme pour son intelligence. Mais on méprise le cœur faux.
Mieux vaut l'homme humilié qui travaille lui-même, que l'homme honoré qui manque de pain.
Le juste a pitié de la vie de ses bêtes. Mais les entrailles des méchants sont cruelles.
Celui qui cultive sa terre est rassasié de pain. Mais celui qui poursuit des choses vaines manque de sens.
Le méchant convoite ce que prennent les méchants. Mais la racine des justes donne du fruit.
Le péché des lèvres prend au piège le méchant. Mais le juste sort de la détresse.
Par le fruit des lèvres on est rassasié de bonté. Et chacun reçoit selon l'œuvre de ses mains.
La voie du fou est droite à ses yeux. Mais le sage écoute les conseils.
Le fou montre à l'instant sa colère. Mais celui qui couvre l'outrage est prudent.
Ceux qui disent la vérité annoncent la justice. Mais le faux témoin n'est qu'un mensonge.
Il en est qui en bavardant blessent comme une épée. Mais la langue des sages guérit.
Les lèvres de vérité sont toujours fermes. Mais la langue de mensonge ne dure qu'un instant.
La fraude est dans le cœur de ceux qui méditent le mal. Mais ceux qui conseillent la paix sont dans la joie.
Rien ne tourmente le juste. Mais le méchant est accablé de mal.
Le Seigneur méprise les lèvres de mensonge. Mais Il aime ceux qui œuvrent à la vérité.


Apostiches
Ton 3 - J'ai dépassé par mes fautes le Publicain, mais je ne cherche pas le repentir - Et sans avoir ce qu'a fait le Pharisien, j'imite son orgueil - Christ, Dieu, ton extrême humilité sur la croix - a renversé l'orgueil démoniaque - Délivre moi de la première malice de l'un et du dernier désespoir de l'autre - affermis en mon âme ce qui est bon en chacun d'eux et sauve moi. (bis)

Prophètes, apôtres et martyrs du Christ - vous avez enseigné à célébrer les trois Personnes du même Etre - vous avez illuminé les nations égarées - et uni aux anges les fils des hommes.

Ton 5 Gloire… Et maintenant…

Toute la création Te voyant dépouillé - suspendu à la croix, Créateur de l'univers - fut renversée dans la peur et la souffrance - Le soleil cacha sa lumière et la terre trembla - Les pierres se fendirent et la splendeur du Temple se déchira - Les morts se levèrent des tombeaux et les puissances des anges admirèrent, disant - Ô le miracle, le Juge est Jugé - Il a voulu souffrir pour le salut du monde et la nouvelle création.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 14:45, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 12:24

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Matines


Après la seconde lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 6 - La divine et vénérable croix qui sanctifia le temps du jeûne - est donnée à notre adoration - Allons d'une conscience pure puiser en elle - la sanctification et la lumière - Et disons dans la crainte - Notre Sauveur qui aimes l'homme, gloire à Ta miséricorde.

Gloire…

La divine et vénérable croix…

Et maintenant…

La Vierge Mère devant la croix - de Celui qui sans semence était né d'elle, implorait - Mon Fils, un glaive a traversé mon cœur - Je ne peux supporter de Te voir suspendu sur l'Arbre - Créateur et Dieu que révère l'univers - Seigneur patient, gloire à Toi.


Après la troisième lecture des Psaumes
Cathisme
Ton 1 - Illuminés par les vertus, allons dans la pureté du jeûne - vénérer la précieuse croix et disons - Sanctifie nos âmes et nos corps - Rends nous dignes de Ta Passion sacrée - Dieu de l'univers qui nous donnes Ton Amour.

Gloire..

Illuminés par les vertus..

Et maintenant …

Te voyant mort étendu sur la croix - la Mère toute innocente disait - Mon Fils qui avec le Père et l'Esprit n'as pas de commencement - quelle est cette ineffable providence ? - Par elle Tu as sauvé la créature de Tes saintes mains, Compatissant.


Canon de la Croix
Poème de Théophane
1ère ode
Hirmos
Ton 4 - J'ouvrirai la bouche. Elle sera pleine de l'Esprit - Je parlerai à la Reine, la Mère - Je verrai dans la lumière de la fête - et je chanterai dans la joie ses miracles.

L'Arbre saint sur lequel le Christ étendit les mains - et renversa les puissances contraires - vénérons le, illuminés par le jeûne dans la gloire et la louange - de Dieu qui domine l'univers.

La croix salutaire qui donne la sanctification est révélée devant nous - allons de nos corps et de nos cœurs purs - puiser en elle la grâce du salut.

Gloire …

Dieu qui aimes l'homme, purifie moi dans le feu de tes commandements - Donne moi de voir et de vénérer - protégé, gardé par Ta croix, Ta Passion salutaire.

Et maintenant…

Celle qui T'a conçu, Te voyant élevé sur la croix - Dieu qui aimes l'homme, pleurait et disait - Comment peut on voir condamné, pendu - Celui qui doit juger l'univers, le Seigneur de la gloire.


3ème ode
Hirmos - Mère de Dieu, source de vie et d'abondance - réunis ceux qui te célèbrent - affermis leur assemblée spirituelle - et dans ta gloire divine rends les dignes des couronnes de la gloire.

Nos cœurs jetés dans l'eau du jeûne - embrassons fidèlement l'Arbre de la croix - Crucifié sur lui dans sa bonté - le Christ nous a donné l'eau de la Rédemption.

Nous voici au milieu des jours salutaires du jeûne - portés par le voile de la croix - Par elle Jésus, Dieu notre Messie - mène nous vers le port de Ta Passion.

Croix, Moïse te figura sur la montagne pour vaincre les nations - Nous aussi qui formons ton signe - te voyant dans nos cœurs et te vénérant - nous renversons les ennemis incorporels par ta puissance.

Toi qui es Dieu et Créateur de l'univers, Tu as voulu devenir homme - et je Te vois maintenant suspendu à la croix, Christ, mon Fils - disait celle qui T'a enfanté - et mon cœur est meurtri.

Triode - Poème de Joseph
Hirmos
Ton 6: Seigneur, Créateur de l'univers…

Seigneur Dieu Créateur de l'univers - élevé sur la croix au milieu de la terre - Tu as relevé vers Toi l'être des hommes déchus par le conseil malicieux de l'ennemi - affermis par Ta Passion, nous Te glorifions dans la foi.

Les sens purifiés par la lumière du jeûne - fidèles, recevons l'immense clarté - des rayons spirituels de la croix - De notre piété la contemplant aujourd'hui devant nous - de nos lèvres, de nos bouches, de nos cœurs purs, vénérons la.

Vénérons la croix divine - le lieu où se sont posés les pieds du Christ - et demandons que les pieds de notre âme - reposent sur la pierre des commandements de Dieu - et que soient dirigés ses pas dans la grâce divine sur le chemin de la paix.

Christ Tu es venu de la vierge - D'elle Tu as reçu la chair intelligente et vivante - Tu as détruit l'ennemi par Ta croix - Tu as renouvelé l'être corrompu des hommes - qui glorifient Ta miséricorde.

Autre Triode - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 1: Seigneur affermis ton Eglise…

Exultez dans les hymnes, limites du monde - qui voyez vénéré l'Arbre de la croix - sur lequel le Christ fut suspendu et le diable meurtri.

La précieuse croix du Seigneur qui porte la vie - aujourd'hui nous est donnée - Venez, vénérons la dans la crainte - afin de recevoir le Saint Esprit.

Gloire …

Soleil trois fois rayonnant, Lumière trois fois glorieuse - Père, Fils et Saint Esprit - Nature et Gloire sans commencement - délivre des périls ceux qui Te célèbrent.

Et maintenant...

Les ordres des anges te célèbrent, Mère bénie de Dieu, Vierge toute chantée - avec eux la race des hommes nous glorifions ta virginité.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Ma langue et mon esprit tremblent, croix qui portes la vie - quand je viens t'embrasser - et considère que sur toi fut versé le sang divin de mon Seigneur.

Katavasia - Seigneur affermis ton Eglise - que Tu as acquise par la puissance de Ta croix - en elle Tu as triomphé de l'ennemi - et Tu as illuminé l'univers.


Cathisme
Ton 6 - Aujourd'hui est accomplie la parole prophétique - Voici, nous nous prosternons sur le lieu où se sont posés Tes pieds, Seigneur - Nous avons goûté l'Arbre du salut - et nous sommes délivrés des passions de la faute - par les prières de la Mère de Dieu, dans Ton Amour de l'homme.

Gloire …

Ta croix, Seigneur, est sanctifiée - En elle nous sommes guéris des maladies de nos fautes - Et par elle nous T'adorons. Aie pitié de nous.

Et maintenant…

Quand fut planté l'Arbre de Ta croix, Seigneur - les fondements de la mort furent renversés - Celui que l'enfer avait englouti dans son désir - il Le rendit dans la crainte - Saint, Tu nous as révélé Ton salut - Fils de Dieu, nous Te glorifions. Aie pitié de nous.


4ème ode
Hirmos
Ton 4 - Sur le trône de la divinité, sur la nuée légère - Jésus plus que divin est venu dans la gloire - De Sa main pure, Il a sauvé ceux qui proclament - Gloire, Christ, à Ta puissance.

Annonçant le signe de la croix, le glorieux Jacob étendit et croisa les mains - sur ses petits enfants et les bénit - signifiant la bénédiction salutaire venue sur nous tous.

Gardés par le sceau de la croix - et l'embrassant devant nous dans la joie de l'Esprit - allons vers la Passion salutaire - détruire les funestes passions de la chair.

Gloire …

Force du salut, trophée invincible - signe de la joie qui as détruis la mort - nous t'embrassons portés par la gloire - de Celui qui fut cloué sur toi, croix toute vénérable.

Et maintenant…

Tu T'es révélé à mes yeux - Jésus mon Fils inaccessible aux anges - De moi Tu as pris la chair - Et maintenant je souffre de Te voir cloué sur la croix - disait la Mère du Christ.


5ème ode
Hirmos
Ton 4 - L'univers admira ta gloire divine - Vierge, tu as porté dans ton sein Dieu qui domine toutes choses - Tu as enfanté le Fils intemporel - donnant le salut à tous ceux qui te célèbrent.

Vie et salut de l'univers - Tu étais mort, cloué sur la croix - Sauveur, donne nous de l'embrasser, l'âme purifiée - et de voir dans la joie Ta Passion salutaire.

Les ordres des Incorporels tremblent devant Toi - Arbre de la croix qui nous as donné la vie - car sur toi le Christ a versé son sang précieux - et arrêté les sacrifices maudits - que recevaient les démons pour le malheur de la créature.

Gloire…

Le glaive du malin m'a meurtri - Verbe, par Ton sang guéris moi - par la lance déchire le manuscrit de mes fautes - écris moi sur le livre des sauvés, en Ta miséricorde.

Et maintenant…

Comment la grappe mure est-elle suspendue à l'Arbre de la croix ? - Soleil de la Gloire, comment as-Tu été élevé - cachant la lumière du soleil par Ta Passion ? - la Brebis qui T'a enfanté, Sauveur, T'implorait maternellement.


6ème ode
Hirmos
Ton 4 - Figurant l'ensevelissement durant trois jours - le prophète Jonas dans le monstre priait - De la destruction délivre moi, Jésus Roi des Puissances.

Plantée, tu renversas la demeure de l'enfer - mais pour les fidèles tu fus la colonne inébranlable et le ferme refuge - toute vénérable croix du Seigneur.

Fécondés par les vertus - nous récolterons les fruits de l'Arbre divin qui porte la vie - Jésus la Vigne abondante étendu sur lui.

Gloire…

Nous célébrons, Jésus, ta grande bonté - et nous vénérons Ta croix, la lance et le roseau - par eux Tu as renversé le mur de la haine, Compatissant.

Et maintenant…

La Vierge T'a conçu, Fleuve des eaux où s'écoule la vie - comme la source de notre nouvelle création - Cloué sur la croix, Tu nous as donné les fontaines du salut.


Kondakion
Ton 7 - L'épée enflammée ne garde plus la porte de l'Eden - Elle s'est éteinte merveilleusement devant l'Arbre de la croix - l'aiguillon de la mort et la victoire de l'enfer sont détruits - Tu es venu, mon Sauveur, - dire à ceux qui étaient en enfer : - Venez de nouveau dans le Paradis.


Ikos -
Pilate planta trois croix sur le Golgotha, deux pour les larrons, et une pour Celui qui a donné la vie. L'enfer le vit et dit aux démons d'en bas : Ô mes serviteurs et mes puissances, qui plante un clou dans mon cœur ? La lance d'un arbre vient de me percer, et je suis déchiré, je souffre en moi. Mon sein me fait mal. Mon esprit s'égare. Je suis forcé de rendre Adam et les enfants d'Adam que l'Arbre m'avait donnés. Car un Arbre les amène - de nouveau dans le Paradis.


7ème ode
Hirmos
Ton 4 - Les sages de Dieu n'adorèrent pas la créature au lieu du Créateur - Ils repoussèrent courageusement la menace du feu - et ils se réjouissaient en chantant - Célébré au dessus de tout, Seigneur, Dieu des Pères, Tu es béni.

La hache qu'Elisée retira du Jourdain - Christ, figurait la croix - par laquelle Tu as enlevé du gouffre de la vanité - les nations qui chantent : Seigneur Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Les cieux se réjouissent avec la terre - croix, de te voir vénérée - Car en toi furent unis les anges et les hommes - Seigneur tout puissant, Tu es béni.

Gloire…

Portant la compassion comme le cyprès - la foi douce comme le cèdre - et l'amour vrai comme le pin - vénérons la croix du Seigneur - et glorifions le Rédempteur qui fut cloué sur elle.

Et maintenant…

Sans renverser les cieux le Seigneur demeura - dans ton sein, Cité choisie de Dieu - Mais suspendu à la croix Il renversa la création - Prie Le de me garder sur sa pierre inébranlable.


8ème ode
Hirmos
Ton 4 - L'Enfant né de la Mère de Dieu - a sauvé dans la fournaise les enfants saints - Alors Il était figuré, mais maintenant Il est à l'œuvre - Il réunit le monde qui chante - Œuvres célébrez le Seigneur et exaltez Le dans tous les siècles.

Etendant les mains sur l'Arbre - Tu as détruit la faute de la main qui n'avait pu se retenir - Percé par la lance, Seigneur, Tu as meurtri l'adversaire - Tu as mangé le fiel, Tu as enlevé la malice des plaisirs - Et Tu as bu le vinaigre, réjouissance de tous.

L'esprit et la conscience pure - allons nous prosterner dans la lumière - L'Arbre précieux et vénérable est devant nous - Sur lui le Christ a souffert la mort infamante - et rendu le plus haut honneur à ceux qui s'étaient déshonorés par la transgression.

L'Arbre du péché m'a donné la mort - Je meurs d'avoir mangé le fruit du plaisir - Seigneur, rends moi la vie, relève moi, donne moi d'adorer Ta Passion - de m'unir à Ta Résurrection divine - dans l'héritage de ceux qui T'ont aimé.

Je Te vois élevé, ta beauté disparue dans les souffrances - Toi que j'ai conçu dans Ton corps - Fils unique plus beau que les fils des hommes - disait la Vierge la toute Pure - Mais révèle Ta gloire, salut de l'univers.

Triode
Hirmos
Ton 6 - Crucifié au milieu du jour, au milieu de la terre, Compatissant - Tu as voulu arracher les limites du monde à la bouche du dragon - La vénérant au milieu des sept semaines du jeûne divin - nous glorifions Ta croix précieuse et nous proclamons - Célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Signe de la joie, force invincible - rempart de l'Eglise, gloire des martyrs - beauté des apôtres, puissance des prêtres - Toi qui fortifies notre âme affaiblie - rends digne de te vénérer et de te chanter celui qui dit - Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Je gémis, je pleure et je souffre d'être condamné - quand je considère le lieu de ton Jugement que rien ne peut corrompre - Dieu patient épargne moi, soulage le joug de mon âme - Que je puisse proclamer dans la joie - Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Le buisson figurait le mystère de ton enfantement qui dépasse l'intelligence - Comme lui tu n'as pas été consumée, Vierge qui as enfanté le Feu - le Christ le Sauveur élevé sur la croix - Prie Le de délivrer du feu éternel Celui qui proclame - Célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Autre Hirmos
Ton 1: C'est le jour élu…

Venez purifiés par le jeûne - embrassons la croix du Seigneur devant nous - Elle est le trésor de notre sanctification et de notre puissance - Par elle nous célébrons le Christ dans les siècles.

La petite croix aux trois branches - était grande comme la longueur du ciel - Elle porte toujours par sa puissance - les hommes vers Dieu - Par elle nous bénissons le Christ dans les siècles.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

Je glorifie l'Etre unique en trois Caractères - je ne confonds pas la Trinité des Personnes et leur Unité - et je ne divise pas dans la forme le Père, le Fils et l'Esprit - car Dieu est Un sur tous dans les siècles.

Et maintenant…

Tu es la seule vierge entre les mères - Marie, Epouse de Dieu - Sans l'homme tu as enfanté le Christ le Sauveur - Tu as gardé le sceau de la pureté - Fidèles nous te disons bienheureuse dans les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Que soit vénéré cet Arbre saint - dont le Prophète jadis annonça - qu'il serait le pain du Christ - jeté par les Israélites qui Le crucifient - Lui que nous exaltons dans tous les siècles.

Katavasia - Jeté dans la fosse des lions - Daniel le grand prophète - étendit ses mains en forme de croix - Il ne fut pas dévoré, mais sauvé - bénissant le Dieu de l'univers dans les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 4 - Qu'exulte en esprit tout être - né de la terre et portant la lumière - Que célèbre la nature des Intelligences immatérielles - honorant la sainte fête de la Mère de Dieu - Qu'elle chante : Réjouis toi, toute bienheureuse - Mère de Dieu toute Pure, toujours Vierge.

Le côté percé par la lance - Tu as répandu sur moi les sources de la rédemption - Cloué sur l'Arbre au milieu de la terre, Dieu qui aimes l'homme - Tu as arrêté la condamnation qui vint de l'Arbre - Nous l'embrassons maintenant au milieu des jours du jeûne - célébrant ta bonté.

Montagnes et collines, distillez la douceur et la joie - Arbres de la plaine, cèdres du Liban, dansez aujourd'hui - devant la vénération de la croix qui porte la vie - Exultez, prophètes, martyrs, apôtres, esprits des justes.

Donne à ton peuple et à ton héritage qui Te célèbre dans la crainte - Seigneur, le signe de la mort que Tu as voulu souffrir - Que notre malice innombrable ne triomphe pas de Ta miséricorde - Mais sauve nous tous par Ta croix - dans Ton immense bonté, dans Ton Amour de l'homme.

Crucifié, Tu renverses par Ton signe le monde invisible - mais Tu demeures suspendu, disait dans les larmes la Mère de Dieu - Christ Tu as voulu clouer les passions de la première créature - et guérir son cœur brisé, dans Ta bonté.

Triode
Hirmos
Ton 6 - Elisée par le bois retira la hache du fleuve - Il te figurait, croix, l'Arbre qui donne la vie - Par toi cloué sur toi le Christ - a enlevé les nations du gouffre de la fureur idolâtrique - te vénérant nous glorifions Ta puissance.

La splendeur du soleil se changea en ténèbres - Sauveur quand Tu fus crucifié - La lueur de la lune s'éteignit - Tous les éléments dans leur crainte furent changés - Verbe je T'appelle aliéné par les ténèbres de mes passions - Donne moi d'adorer impassiblement Ta Passion vénérable et la Résurrection.

La Vierge belle T'avait enfanté beau de toute beauté - Mais voyant la beauté détruite par la souffrance - Sauveur, elle se lamentait et disait - Mon Fils j'admire ton humiliation qui dépasse l'intelligence - Par elle Tu sauves la nature humiliée de l'humanité.

Autre Hirmos
Ton 1: Resplendis, resplendis…

Viens, tout le peuple de Dieu - et réjouis toi de voir - devant toi l'Arbre de la croix - Embrasse la dans la crainte et reçois la joie glorifiant toujours le Seigneur de la gloire - qui sur lui s'est élevé.

Croix Tu es la force divine de ma vie - Elevé sur toi le Maître m'a sauvé - Le côté percé, Il a versé le sang et l'eau - que je reçois dans la joie, et je Le glorifie.

Gloire …

Trinité des Personnes - Unité de nature - je T'adore sainte Divinité - Père, Fils et Saint Esprit - unique commencement, unique Royaume - qui domines l'univers.

Et maintenant...

Tu es la grande montagne - Vierge, où demeure le Christ - comme l'annonça le divin David - Par toi au ciel nous sommes élevés - adoptés par l'Esprit, toute bienheureuse.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Sceptre divin, croix du Roi - courage des forces confiées en toi - nous renversons les adversaires - Donne toujours la victoire sur les barbares - à ceux qui te vénèrent.

Katavasia - Mère Vierge, vraie Mère de Dieu - sans semence tu as conçu le Christ - notre Dieu élevé sur la croix dans la chair - Fidèles avec Lui maintenant nous t'exaltons.

Exapostilaire - Au milieu des jours du jeûne - l'Arbre vénérable appelle à se prosterner - tous ceux qui portent leurs souffrances aux souffrances du Christ - Venez fidèles, vénérons l'Arbre du terrible mystère.

Gloire... Et maintenant...

La Vierge toute pure la Mère de Dieu le Verbe - gémissait, se lamentait dans les larmes et disait - Gabriel m'apporta cette bonne nouvelle de la joie - Pars accomplir la mystérieuse volonté, la divine providence.


Apostiches
Ton 8 - Parvenus au milieu de la voie du jeûne qui mène à Ta précieuse croix - par la foi délivrés de l'ennemi - donne nous de voir ton jour que vit Abraham, et il se réjouit - quand du tombeau de la montagne il reçut Isaac vivant - et de communier à ton repas mystique, en proclamant dans la paix - notre lumière et notre Sauveur, gloire à Toi. (bis)

Invincibles martyrs du Christ - par la puissance de la croix vous avez vaincu l'erreur - vous avez reçu la grâce de la vie éternelle - vous n'avez pas craint la menace des tyrans - et soumis à la violence des tourments vous vous réjouissiez - Maintenant votre sang est devenu le remède de nos âmes - Intercédez pour notre salut.

Ton 8 Gloire… Et maintenant…

Parvenus au milieu de l'océan du jeûne - nous attendons, le port du salut - le temps de Ta Passion volontaire Seigneur - Dans Ta compassion, dans Ta miséricorde, rends nous dignes de voir en paix - le jour de la glorieuse Résurrection, en Ton Amour de l'homme.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

Messagepar Monique » Mer 05 Mars 2008 12:26

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 6 - Devant Ta croix, nous nous prosternons, ô Maître - et Ta sainte Résurrection, nous la chantons.

Gloire... Et maintenant...

Devant Ta croix…


Prokimenon :Psaume 69
Ton 6 : Qu'en Toi exultent et se réjouissent - Dieu, tous ceux qui Te cherchent.
V.: Dieu, délivre moi. Seigneur, viens à mon secours.


Lecture de la Prophétie d'Isaie (26,21 - 27, 9)
Voici le Seigneur va sortir de sa Demeure pour châtier les fautes des habitants de la terre. La terre révélera son sang et ne couvrira plus ceux qui furent immolés en elle.
En ce jour le Seigneur châtiera de son épée dure, grande et forte, Léviathan le serpent fuyant, Léviathan le serpent tortueux. Il tuera le dragon qui est dans la mer.
En ce jour, chantez la vigne qui donne le vin.
Moi le Seigneur, Je la garde. A chaque instant Je l'arroserai. Pour qu'on ne la prenne pas, nuit et jour Je veillerai sur elle.
Il n'y aura plus de colère en Moi. Qui me donnera à combattre des épines et des ronces ? Je marcherai sur elles et Je les brûlerai toutes.
Ou bien qu'on vienne en mon refuge. Qu'on fasse la paix avec Moi. Qu'on fasse la paix avec Moi.
Dans les temps à venir Israël s'enracinera. Il aura des fleurs et des germes. Il emplira de fruits la face du monde.
L'a-t-Il frappé comme Il a frappé ceux qui le frappaient ? L'a-t-Il tué comme Il a tué ceux qui le tuaient ?
Avec mesure, dans l'exil, Tu l'as châtié. Il l'a emporté dans la violence de Son souffle, dans le jour de l'orient.
Ainsi sera expiée la faute d'Israël. Et voici les fruits du pardon de son péché: Quand il écrasera les pierres des autels, comme des pierres à chaux, les idoles et les stèles du soleil ne se relèveront plus.


Prokimenon :Psaume 70
Ton 6: En Toi Seigneur, je me confie - Que jamais je ne sois confondu.
V. : Dans Ta justice délivre moi, enlève moi.
Dernière édition par Monique le Mer 05 Mars 2008 14:44, édité 1 fois.
Monique
 
Messages: 788
Inscription: Mer 31 Mars 2004 10:19

PrécédentSuivant

Revenir vers Textes liturgiques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités