TRIODE 1

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 12:32

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Mercredi Vêpres


Stichères du Lucernaire
6 stichères du Triode

Ton 4 - Le jeûne qui donne les biens est maintenant entré dans son milieu - Il s'est plu aux jours passés, il porte secours aux jours qui viennent - Car la tension de la bonté fait croître la bienfaisance - Aimant le Christ qui donne toute beauté disons Lui - Toi qui plus que nous a jeûné, Toi qui as supporté la croix - accorde nous d'avoir part à Ta Pâque divine - vivant dans la paix, Te glorifiant comme il est digne, avec le Père et l'Esprit.

Ceux qui dans le secret cultivent les vertus - et reçoivent les récompenses de l'Esprit - ne les mènent pas sur les places mais les portent dans leurs cœurs - Et Celui qui voit ce qui est caché en tous - nous donne le salaire de la tempérance - Jeûnons sans assombrir nos visages mais priant toujours au fond de l'âme - Notre Père qui es aux cieux ne nous laisse pas entrer dans la tentation - mais délivre nous du mal.

Saints martyrs, par une insatiable résolution de l'âme - vous n'avez pas renié le Christ - vous avez supporté les violences des tourments et renversé l'audace des tyrans - Gardant immuable la foi vous êtes allés vers les cieux - Dans votre liberté auprès de Lui, priez Le de donner la paix au monde et à nos âmes le grand Amour.

Ton 1 - Lavons nos âmes dans les eaux du jeûne - Allons nous prosterner dans la foi devant la croix vénérable du Seigneur - puiser la lumière divine et récolter le salut éternel - la paix et le grand Amour.

Gloire des apôtres, croix qu'entourent les Principautés, les Puissances, les Archanges - sauve de tout mal ceux qui te vénèrent - rends nous dignes de bien parcourir le stade divin de la tempérance - et d'atteindre le jour salutaire par lequel nous sommes sauvés.

Ton 7 - Vénérant aujourd'hui la Croix du Seigneur, disons - Salut, Arbre de la Vie qui as détruit l'enfer - Salut, Joie du monde qui as effacé la corruption - Salut, Colonne des fidèles, force invincible qui par ta puissance as dispersé les démons - Prions, garde et sanctifie ceux qui t'embrassent.

4 stichères des Menées

Ton 8 Gloire… Et maintenant…

Aujourd'hui l'Inaccessible en son Etre m'accueille - Il souffre la Passion, et me libère des passions - Il rend la lumière aux aveugles, et des lèvres iniques L'outragent - Aux coups Il donne son dos pour les captifs - La Vierge pure sa Mère Le voyant sur la croix implorait - Hélas mon Enfant, qu'as Tu fait ? - Tu étais plus beau que tous les hommes - Tu n'as plus ni souffle, ni forme, ni beauté - Hélas ma lumière, je ne peux pas Te voir endormi - Je souffre en mes entrailles et la terrible épée me perce le cœur - Je célèbre Ta Passion, je vénère Ta miséricorde - Seigneur patient, gloire à Toi.


Prokimenon :Psaume 71
Ton 4 : Béni est le Seigneur Dieu d'Israël - qui seul fait des merveilles.
V. : Dieu, donne ton jugement au roi, et ta justice au fils du roi.


Lecture de la Genèse (9,18 - 10, 1)
Les fils de Noé qui sortirent de l'Arche étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
Ce sont les trois fils de Noé. A partir d'eux fut peuplée toute la terre.
Noé commença à cultiver la terre. Et il planta la vigne.
Il but du vin, s'enivra, et se découvrit au milieu de la tente.
Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.
Sem et Japhet prirent le manteau, ils le mirent tous deux sur leurs épaules, ils allèrent en reculant, et ils couvrirent la nudité de leur père. Leurs visages étaient détournés, et ils ne virent pas la nudité de leur père.
Noé s'éveilla de son vin, et il apprit ce que lui avait fait son plus jeune fils.
Il dit : Maudit soit Canaan, il sera le serviteur des serviteurs de ses frères.
Il dit: Béni soit le Seigneur, le Dieu de Sem. Canaan sera son serviteur.
Dieu étendra Japhet. Il demeurera dans les tentes de Sem. Et Canaan sera son serviteur.
Noé vécut, après le déluge, trois cent cinquante ans.
Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans, et il mourut.
Telles furent les générations des fils de Noé, Sem, Cham et Japhet. Il leur naquit des fils après le déluge.


Prokimenon :Psaume 72
Ton 4 : Il m'est bon d'être près de Dieu - de mettre mon refuge dans le Seigneur.
V. : Dieu est bon pour Israël, pour les cœurs droits.


Lecture des Proverbes (12, 23 - 13, 9)
L'homme prudent cache sa science. Mais le cœur des présomptueux publie leur folie.
La main qui peine dominera. Mais la main nonchalante sera asservie.
L'inquiétude dans le cœur de l'homme l'abat. Mais une bonne parole le réjouit.
Le juste montre le chemin à son ami. Mais la voie des méchants les égare.
Le paresseux ne fait pas cuire le fruit de sa chasse. Le plus beau trésor de l'homme est le travail.
Sur le chemin de la justice est la vie. Mais la voie des méchants mène à la mort.
Un fils sage entend l'instruction de son père. Mais le moqueur n'écoute pas le reproche.
Par le fruit de sa bouche l'homme mange ce qui est bon. Mais l'âme des traîtres se nourrit de violence.
Celui qui veille sur sa bouche garde son âme. Celui qui ouvre grandes ses lèvres se perd.
Le paresseux attend et son âme n'aura rien. Mais l'âme de celui qui peine sera rassasiée.
Le juste méprise les paroles de mensonge. Mais le méchant diffame et déshonore.
La justice garde la voie de l'innocent. Mais la méchanceté ruine le pécheur.
Il est des riches qui n'ont rien. Et il est des pauvres qui ont un grand trésor.
La richesse d'un homme est la rançon de son âme. Mais le pauvre n'entend pas la menace.
La lumière des justes est joyeuse. Mais la lampe des méchants s'éteint.
Les âmes de mensonge se perdent dans les fautes. Mais les justes compatissent et ont pitié.


Suite de la Liturgie des Présanctifiés
Dernière édition par Monique le mer. 05 mars 2008 14:43, édité 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 13:53

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Matines


Après la seconde Lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 1 - Fortifiés par la puissance de la croix - vous avez détruit toute l'erreur de l'ennemi - glorieux martyrs qui intercédez pour nos âmes - Aujourd'hui devant sa vénération vous exultez - priant pour nous Dieu qui seul aime l'homme.

Gloire…

Fortifiés par la puissance…

Et maintenant…

Marie, saint Calice du Maître - relève nous de la chute dans le chaos - du terrible désespoir, des fautes et des tourments - Car tu es le salut, le secours, le refuge des pécheurs - et tu sauves tes serviteurs.


Après la troisième lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 7 - Seigneur, voyant aujourd'hui la croix devant nous - allons fidèlement l'embrasser dans les hymnes et les odes, la crainte et la joie - Sanctifie tes serviteurs, apaise ton monde - par sa révélation dans ton grand Amour.

Gloire…

Seigneur, voyant aujourd'hui ta croix …

Et maintenant…

Seigneur, nous sommes ton peuple et les brebis de ton pâturage - Nous étions égarés dans la corruption, fais nous revenir - Nous étions dispersés, Pasteur, rassemble nous - Aie pitié de ton troupeau, aie compassion, Toi qui aimes l'homme - par les prières de ta Mère, Dieu qui es hors du péché.


Canon - Poème de Joseph

4ème ode
Hirmos
Ton 1: Sur la veille divine…

Nous rendant la grâce qui dispense la sanctification - sainte croix, colonne et gloire des apôtres - tu es donnée aujourd'hui en vénération à toute la terre des hommes - Tu nous aides à traverser le temps du jeûne.

Annonçant la croix, Moïse étendit les mains et renversa Amalek - Imitons le, tendons les mains dans le jeûne et la prière - et nous renverserons la troupe des démons qui nous combattent toujours dans leur jalousie.

Sous la charrue de la croix vous avez renouvelé la terre, divins disciples - vous lui avez donné de porter les fruits de la piété - Vous célébrant de nos voix chaque année - nous glorifions toujours le Christ.

Mère de Dieu bon, donne la bonté à mon âme - que le démon a emportée dans l'habitude mauvaise - me séduisant pour mon malheur - Que je puisse toujours célébrer en toi la source du salut, toute chantée.

Autre Hirmos:
Ton 7: Le prophète Abbakoum confiant…

La sainte croix nous est donnée. Allons l'embrasser - car elle est la force de notre salut.

Ta grâce et ton signe viennent chasser les brumes des démons - croix du Christ, force invincible.

Gloire…

Je Te célèbre, Unité de nature - et Te vénère, Trinité des Personnes - Père, Fils et Esprit Saint.

Et maintenant…

Vierge toute innocente, tu as conçu Dieu plus ancien que l'univers - qui tient dans le dragon les limites du monde.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Apôtres qui intercédez pour le monde priez que nous soyons sauvés - nous qui portons pour nous défendre la croix du Christ .

Katavasia - Le prophète Abbakoum confiant en Ton avènement dans la chair, proclamait : Gloire à Ta puissance.


8ème ode
Hirmos
Ton 1: C'est le jour élu…

Salut divine croix aux trois branches, sur laquelle fut cloué - l'Un de la Trinité qui portait la chair - et libéra du gouffre de l'impiété - ceux qui L'exaltent dans les siècles.

Par la force de la croix - les disciples du Verbe délivrèrent - ceux qui étaient asservis à la funeste puissance du malin - Et ils chantent : Nous T'exaltons dans tous les siècles.

Hélas terrible est le trône - où Verbe Tu viendras - dévoiler mes fautes secrètes - et dénoncer mon insensibilité - Mais en Ta nature compatissante, épargne moi.

Sans sortir du sein paternel - Tu es descendu dans le sein de la Vierge - Jésus pour rappeler la race - dont tu portais dans ton cœur la ressemblance - Hommes, nous Te célébrons dans les siècles.

Autre Hirmos
Ton 7: Le Roi de la gloire…

Semaine qui portes la croix, nous te vénérons - En toi nous prosternant devant l'Arbre sacré nous disons - Prêtres célébrez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Roi des siècles, ô quel miracle - l'Arbre sur lequel Tu fus crucifié - Tu as rendu tes serviteurs dignes de le voir et de le vénérer - Nous Te révérons et Te célébrons dans les siècles.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

Ô toute sainte Trinité des Personnes du même Etre - Père, Fils et Saint Esprit - je glorifie ta puissance indivisible - et je célèbre le Royaume uni dans tous les siècles.

Et maintenant…

Celui qui créa Adam à son image - qui vint de sa race et détruisit l'ancienne malédiction - prêtres célébrez Le, peuples exaltez Le dans tous les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Lyre à douze cordes de l'Eglise - qui célèbre le Verbe de la sagesse - apôtres demandez que ceux qui vous célèbrent - puissent voir la Passion du Seigneur et la chanter dans les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Le Roi de la gloire qui seul n'a pas de commencement - Lui que révèrent les Puissances des cieux et les Ordres des anges - prêtres célébrez Le, peuple exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 1: Resplendis, resplendis…

Réjouis toi, resplendis - Eglise de Dieu - sous les rayons de la croix que tu portes - donnée à la vénération de tous les fidèles - Mais toi pleine de ténèbres, multitude des démons, enfuis toi.

La croix divine est en nous - le pouvoir de la tempérance - le secours de ceux qui veillent - la force de ceux qui jeûnent, la défense de ceux qui combattent - fidèles de notre désir venons la vénérer dans la joie.

Divins fondements - de l'Eglise du Christ - glorieux apôtres, gardez nous tous - soutenus par la piété - affermis sur la pierre secourable de Celui qui vous a élus.

A la voix de l'Archange - tu as conçu la joie - Maintenant enlève de mon cœur - la tristesse qui corrompt les âmes - Vierge pure, donne moi le deuil joyeux - Qu'au delà je trouve la divine consolation.

Autre Hirmos
Ton 7: Mère et Vierge qui as porté…

Arbre vénérable ton image adoucit jadis les eaux de Mara - Adoucis mon jeûne, croix du Christ qu'aujourd'hui nous vénérons.

Défense invincible du Royaume, puissance de l'ordre, force de l'assemblée - croix du Christ, dans les hymnes nous t'exaltons.

Gloire...

Père et Maître qui n'as pas de commencement - Verbe qui avec toi n'a pas de commencement, Esprit Saint - de notre piété tous les fidèles, nous T'exaltons.

Et maintenant...

Glorieuse unique Mère de Dieu - qui as porté dans ton sein et enfanté dans la chair - le Verbe que rien ne peut contenir - dans les hymnes nous t'exaltons.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Voix de feu, apôtres qui avez enflammé - toute la matière de l'erreur - qui avez planté la piété sur le monde - dans les hymnes nous vous exaltons.

Katavasia - Mère et Vierge qui as porté dans ton sein - et enfanté dans la chair le Verbe que rien ne peut contenir - dans les hymnes nous T'exaltons .


Apostiches
Ton 7 - Fidèles, recherchons le repentir du Publicain - ne nous glorifions pas comme le Pharisien - Mais du fond du cœur implorons Dieu qui comble de bien l'univers - Car Il nous a donné l'ordre, disant - Celui qui s'élève sera abaissé - Et celui qui s'abaisse lui même sera élevé - D'une même voix appelons Le - Dieu pardonne nous, pécheurs, et sauve nous. (bis)

Les martyrs qui ne respiraient qu'une chose, qui ne voyaient qu'une chose - qui ne savaient qu'un chemin de la vie, la mort pour le Christ - s'enviaient les uns les autres la célébration du sacrifice - Ô miracle. Prenant les tourments pour des trésors ils se disaient entre eux - Si nous ne mourons pas maintenant, de toute manière nous mourrons - Nous rendrons ce qui est dû à la naissance - Honorons la nécessité. Allons ensemble. Achetons la vie par la mort - Par leurs prières, Dieu, aie pitié de nous.

Gloire… Et maintenant…

Par les prières de la Mère de Dieu - apaise la vie de ceux qui T'appellent - aie pitié de nous. Seigneur, gloire à Toi.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 13:55

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Sexte

Tropaire de la Prophétie
Ton 6 - Devant Ta croix nous nous prosternons ô Maître - et Ta sainte Résurrection, nous la glorifions.

Gloire … Et maintenant…

Devant Ta croix…


Prokimenon: Psaume 73
Ton 4: Dieu avant les siècles est notre Roi - Il a préparé le salut au milieu de la terre.
V. : Dieu, pourquoi nous abandonnes Tu toujours ?


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (28, 14 - 22)
Ainsi parle le Seigneur : Ecoutez la parole du Seigneur, hommes qui blasphémez et dominez ce peuple qui est à Jérusalem. Car vous dites : Nous avons fait une alliance avec la mort. Nous avons fait un pacte avec l'enfer. Quand passera le débordement du fléau, il ne nous atteindra pas. Car le mensonge est notre retraite, et dans l'illusion est notre refuge.
Ainsi parle le Seigneur : Voici Je poserai en Sion une pierre, une pierre angulaire, éprouvée, précieuse, fondamentale. Celui qui croira ne fuira pas.
Je ferai du jugement une règle et de la justice un niveau. La grêle balayera la retraite du mensonge. Et les eaux emporteront le refuge.
Votre alliance avec la mort sera détruite. Votre pacte avec l'enfer ne tiendra pas. Quand passera le débordement du fléau, vous serez écrasés.
Chaque fois qu'il passera, il vous saisira. Matin après matin, il passera dans le jour et dans la nuit. Seule la terreur vous expliquera la révélation.
Car la couche sera trop courte pour qu'on s'y étende, et la couverture trop étroite pour qu'on s'en entoure.
Le Seigneur se lèvera, comme à la montagne de Pératsim. Il s'emportera comme dans la vallée de Gabaon, pour mener son action, son action étrange, pour faire son œuvre, son œuvre mystérieuse.
Maintenant cessez de blasphémer, de peur que vos liens ne se resserrent. Car la destruction est résolue sur toute la terre. Je l'ai appris du Seigneur, le Seigneur des Puissances.


Prokimenon: Psaume 74
Ton 4 : Je me réjouirai - dans l'éternité.
V. : Nous Te louons, Dieu, nous Te louons - nous invoquons Ton Nom.
Dernière édition par Monique le mer. 05 mars 2008 14:43, édité 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 13:57

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Jeudi Vêpres

Stichères
Poème de Joseph

Ton 4 - Fidèles, appelés à embrasser la croix toujours bienheureuse - par laquelle Tu nous as sauvés, Seigneur - nous célébrons Ta miséricorde et Te prions - Sauveur accorde à tous la joie de Ton salut - et donne nous dans le repentir de voir Ta vénérable Passion et la Résurrection.

Tu as souffert la mort étendu sur la croix - Toi qui as détruit la mort et ressuscité les morts par Ta parole qui porte la vie - Je Te prie, rends la vie à mon âme morte sous le péché - donne moi le recueillement et la rédemption du mal - en joie dans les jours saints du jeûne, Seigneur qui aimes l'homme.

Poème de Théodore

Ton 4 - Appelés à voir et embrasser en joie Ta sainte croix - Dieu notre Sauveur nous Te demandons d'atteindre Ta sainte Passion - et fortifiés par le jeûne, de vénérer, de célébrer - la crucifixion, la lance, l'éponge, le roseau - par lesquels Tu nous as donné l'immortalité - et ramenés dans l'ancienne vie de délices, en Ton Amour de l'homme - Te rendant grâce maintenant, nous Te glorifions.

3 stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant… Stavrotheotokion des Ménées


Prokimenon: Psaume 75
Ton 4 : Consacrez vous au Seigneur votre Dieu - Accomplissez votre vœu.
V. : Dieu s'est révélé en Juda. Son nom est grand en Israël.


Lecture de la Genèse (10,32 - 11, 9)
Telles sont les familles des fils de Noé, selon leurs générations, dans leurs nations. D'eux sortirent les nations qui se répandirent sur la terre après le déluge.
Toute la terre avait une même langue et les mêmes mots.
Quand ils partirent de l'orient, ils trouvèrent une plaine dans le pays de Shinéar, et ils y demeurèrent.
Ils se dirent l'un à l'autre : Allons, faisons des briques et cuisons les au feu. La brique leur servit de pierre et le bitume de ciment.
Ils dirent: Allons, bâtissons nous une ville et une tour dont le sommet soit dans les cieux.
Faisons nous un nom, pour ne pas être dispersés sur la face de toute la terre.
Mais le Seigneur descendit, pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.
Le Seigneur dit : Voici, ils sont tous un seul peuple et une seule langue. Tel est le commencement de leur œuvre. Maintenant rien n'arrêtera ce qu'ils ont résolu de faire.
Allons, descendons et confondons là leurs langues, pour qu'ils n'entendent plus la langue les uns des autres.
Le Seigneur les dispersa de là sur la face de toute la terre et ils cessèrent de bâtir la ville.
Aussi son nom fut Babel. Car là le Seigneur confondit la langue de toute la terre, et de là le Seigneur les dispersa sur la face de toute la terre.


Prokimenon: Psaume 76
Ton 7: Ma voix monte vers Dieu et j'appelle - Ma voix monte vers Dieu, et Il m'entendra.
V. : Dans le jour de ma tourmente je cherche le Seigneur.


Lecture des Proverbes (13, 19 - 14, 6)
Le désir accompli est doux à l'âme. Mais les fous ont horreur de s'éloigner du mal.
Celui qui va avec les anges devient sage. Mais celui qui se plaît avec les fous est affligé.
Le mal poursuivra les pécheurs. Mais la bonté comblera les justes.
L'homme bon donnera son héritage aux fils de ses fils. Mais la richesse des pécheurs est destinée aux justes.
Le champ des pauvres déborde de nourriture. Mais il en est qui périssent parce qu'ils n'ont pas la justice.
Celui qui refuse la discipline à son fils le méprise. Mais celui qui l'aime cherche à l'instruire.
Le juste se nourrit et son âme est rassasiée. Mais le ventre des méchants a toujours besoin.
La femme sage bâtit sa maison. Mais la folle la renverse de ses mains.
Celui qui marche droit révère le Seigneur. Mais celui qui se dévoie Le méprise.
Dans la bouche du fou il y a un rameau d'orgueil. Mais les lèvres des sages les gardent.
S'il n'y a pas de bœufs, il n'y a pas de blé. Mais les taureaux puissants font la récolte abondante.
Le témoin fidèle ne ment pas. Mais le faux témoin exhale le mensonge.
Le moqueur cherche la sagesse et il ne la trouve pas. Mais à l'homme intelligent la science est facile.


Apostiches
Ton 6 - Du Seigneur qui s'humilia Lui-même jusqu'à la mort par la croix - apprends mon âme, l'abaissement de la suffisance et l'élévation de l'humilité - N'exalte pas tes vertus. Ne crois pas que tu sois juste toi même - et ne condamne pas les autres, comme le Pharisien orgueilleux - Mais humilie toi, souviens toi de tes fautes - et appelle comme le Publicain. Dieu, pardonne moi, pécheur, et sauve moi. (bis )

Tes martyrs, Seigneur, ne T'ont pas renié - Ils ne se sont pas éloignés de Tes commandements - Par leurs prières, aie pitié de nous.

Gloire... Et maintenant...

La toute Pure, Te voyant suspendu à la croix, implorait - Quel est l'étrange mystère que je vois, mon Fils ? - Comment meurs tu, suspendu à l'Arbre dans la chair, Toi qui donnes la vie ?
Dernière édition par Monique le mer. 05 mars 2008 14:42, édité 1 fois.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 14:21

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Matines


Après la seconde lecture des Psaumes

Cathisme
Ton 4 - Sanctifiant le temps du jeûne - s'est révélée la croix toute vénérable - Nous prosternant aujourd'hui devant elle, disons - Maître qui aimes l'homme, par ton alliance - donne nous de traverser la suite du jeûne dans le recueillement - et de voir ta Passion qui porte la Vie et nous a délivrés.

Gloire…

Sanctifiant le temps du jeûne…

Et maintenant…

Christ suspendu à la croix - Christ né du Père qui n'a pas de commencement - celle qui T'enfanta dans les derniers temps implorait - Hélas mon Fils, comment Toi, Dieu glorifié par les anges - veux Tu être crucifié par les mortels iniques ? - Je Te célèbre, Dieu patient.


Après la troisième lecture des Psaumes
Cathisme
Ton 4 - Contemplant maintenant la lumière de nos âmes, Ta croix sacrée - Christ vénérons la, de notre joie radieuse disons - Gloire à Toi qui as voulu T'élever sur elle - Gloire à Toi qui par elle as illuminé toute la création. - En elle dans les hymnes nous ne cessons de Te glorifier.

Gloire…

Contemplant maintenant la lumière…

Et maintenant…

La Vierge Ta Mère, Verbe de Dieu - Te voyant élevé sur la croix implorait maternellement - Quel est, mon Fils, ce miracle nouveau, ce miracle étranger ? - Comment, Vie de l'univers entres Tu dans la mort ? - Miséricordieux Tu veux rendre la vie à ceux qui meurent.


Canon - de Joseph
1ère ode
Hirmos
Ton 8 - La verge de Moïse fit des prodiges - Elle renversa l'armée de Pharaon - Par le signe de la croix elle frappa et divisa la mer - Elle sauva Israël qui s'enfuyait - et traversait à pied, chantant à Dieu.

Allons aujourd'hui l'esprit pur en toute piété - Venez, vénérons la croix du Seigneur - Elle donne à ceux qui se prosternent devant elle - la sanctification salutaire, la lumière, la gloire et l'Amour.

La croix est devant nous, qui porte la vie, nous la voyons - Elle nous envoie la splendeur lumineuse de la grâce - Allons recevoir la lumière de la joie, le salut, la rédemption - et portons la louange au Seigneur.

La précieuse croix est devant nous - étrange vision pour ceux qui la regardent - Comme une source elle verse les charismes de l'âme - Elle arrête les fautes, elle dissipe les maladies - elle fortifie les cœurs de ceux qui en toute pureté vont à elle.

Gloire…

La verge qui fendit la mer figurait le trophée de la croix - par laquelle dans la foi sans être engloutis - nous allons sur les eaux instables de l'existence - nous échappons à tous les courants du péché - et sommes emplis de la sérénité divine.

Et maintenant...

Quand ineffablement je T'enfantais, mon Fils, j'échappais aux douleurs - Comment maintenant suis-je toute pleine de souffrances - Car je Te vois suspendu à l'Arbre de la croix comme un malfaiteur - Toi qui as suspendu la terre - disait éplorée la toute Pure.


3ème ode
Hirmos - Christ qui au commencement - as étendu les cieux dans la sagesse et posé la terre sur les eaux - fonde moi sur la pierre de tes commandements - Car il n'est pas de Saint hors de Toi qui seul aimes l'homme.

Nous voyons la croix vénérée embrasser toute beauté - Et la création joyeuse est en fête - illuminée par la grâce de notre Dieu - qui sur elle voulut s'élever.

Eclairés par la lumière des rayons de la croix - au milieu du jeûne sacré - fuyons les ténèbres des fautes et proclamons - Illumination de tous, Seigneur miséricordieux, gloire à Toi.

Gloire…

Croix, nous te célébrons et t'embrassons dans la foi, - te demandant de nous délivrer par ta puissance des pièges de l'ennemi - et de mener vers le port du salut tous ceux qui te vénèrent.

Et maintenant…

Contemplant sur la croix la vie qui mourait - et ne supportant pas la peine de son cœur - la Vierge sainte tremblante disait - Hélas mon Fils, que T'a rendu le peuple des iniques ?


Cathisme
Ton 6 - Christ, quand fut planté l'Arbre de Ta croix - les fondements de la mort furent ébranlés - Celui que l'enfer avait englouti dans son désir - il le rendit dans la crainte - Tu nous as révélé ton salut - Nous Te glorifions, Fils de Dieu, aie pitié de nous.

Gloire…

Christ, quand fut planté…

Et maintenant…

Aujourd'hui est accomplie la parole prophétique - Voici, nous nous prosternons devant le lieu où se sont posés Tes pieds, Seigneur - Nous avons goûté de l'Arbre du salut - nous sommes délivrés des passions de la faute - par les prières de la Mère de Dieu, dans Ton Amour de l'homme.


4ème ode
Hirmos - Seigneur Tu es ma force, Tu es ma puissance - Tu es mon Dieu, Tu es ma joie - Sans quitter le sein du Père, Tu es venu visiter notre pauvreté - Avec le prophète Abbakoum, nous Te disons - Gloire à Ta puissance, Dieu qui aimes l'homme.

La ferme protection, le redressement des hommes - la force invincible de la foi, la croix salutaire - Voici, nous la voyons devant nous - Elle sanctifie, elle éclaire dans la grâce les cœurs de ceux qui l'approchent fidèlement.

Au milieu du jeûne, posée au milieu de nous - la précieuse croix sur laquelle, Dieu très bon - Tu as voulu T'élever au milieu de la terre dans Ton Amour de l'homme - sanctifie le monde par sa vénération - et chasse les phalanges des démons.

Le ciel et toute la terre se réjouissent - les martyrs, les apôtres, les âmes des justes exultent dans la joie - voyant posé au milieu d'eux l'Arbre qui donne la vie - et qui sauve et sanctifie dans la grâce tous les fidèles.

Gloire…

Dans mon inconscience je n'ai pas gardé tes lois, Seigneur - et je serai condamné quand Tu viendras du ciel - juger les œuvres des hommes - je T'appelle. Par la puissance de Ta croix - fais moi revenir, sauve moi, donne moi les larmes du repentir.

Et maintenant...

Enfant je T'ai porté dans le sein virginal - et je Te contemple suspendu à l'Arbre de la croix - J'admire et ne vois pas la hauteur du mystère - ni la profondeur de Tes jugements - disait la toute Pure, la Mère de Dieu - De nos voix qui ne se taisent jamais nous la disons bienheureuse.


5ème ode
Hirmos - Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière inaccessible de Ta face - et m'as Tu couvert, malheureux, de ténèbres étrangères ? - Mais fais moi revenir, je Te prie - et dirige ma voie vers la lumière de Tes commandements.

Peuples, réjouissez vous, célébrez et chantez - races exultez devant Dieu qui a donné la croix, la colonne immuable - vous qui jouissez maintenant du temps du jeûne - et nourrissez l'âme et l'esprit.

Toutes les puissances spirituelles t'entourent, sainte croix - Mortels, t'embrassant aujourd'hui de nos lèvres d'argile - nous puisons en toi dans notre désir la sanctification, la bénédiction - et nous glorifions Celui qui fut cloué sur toi.

Seigneur miséricordieux, guéris les passions temporelles de mon âme - et donne moi de vénérer Ta sainte Passion - pendant le temps du jeûne, éloigne moi du mal - et rends moi meilleur en Ta bonté.

Voyant sur la croix Celui qui au-delà de l'intelligence - dans sa bonté naquit de toi, toute innocente - le cœur meurtri, tu disais - Hélas, Enfant divin, comment souffres-Tu pour tous ? - Seigneur je vénère Ta miséricorde.

Triode - Poème de Joseph
5ème ode
Hirmos
Ton 4 - L'univers admire ta gloire divine - Vierge, tu as porté dans ton sein Dieu qui domine l'univers - tu as enfanté le Fils intemporel - et donné la paix à tous ceux qui te célèbrent.

Les flambeaux cachèrent leur lumière - Te voyant injustement cloué sur l'Arbre de la croix - Sauveur seul juste et patient - qui flétris de Ta puissance les pouvoirs ténébreux du malin.

Lavons nos visages dans l'eau du jeûne - et embrassons l'Arbre de la croix sur lequel s'est élevé le Christ - qui seul revêtit la chair mortelle - afin de détruire par la mort celui qui nous avait détruits.

Croix toute vénérable, fierté des apôtres - force des martyrs, gloire des prêtres - rempart des sages, garde de tous les fidèles - protège, sanctifie ceux qui te vénèrent dans la foi.

La vigne, la Vierge, voyant suspendue à l'Arbre de la croix - la Grappe qu'elle avait portée, disait - Enfant, distille le vin qui chasse l'ivresse des ennemis - qui T'ont vainement crucifié, Dieu patient en toutes choses

Autre Poème de Théodore
Hirmos
Ton 4 : Je me lève la nuit…

Aujourd'hui est posée devant nous Ta croix - l'Arbre de la Vie vénéré - Et le monde se réjouit et l'embrasse - visité par l'Esprit.

Voyant Ta croix posée devant nous - les serviteurs de la liturgie des cieux Te célèbrent, Seigneur - et les démons tremblent, ne supportant pas Ton pouvoir.

Gloire…

Glorifions dans l'orthodoxie la Trinité - le Père, le Fils et l'Esprit Saint - la Divinité unique, l'Unité des trois Personnes.

Et maintenant...

Nous te confessons dans l'orthodoxie, Mère et Vierge - qui as conçu le Christ ineffablement - notre Dieu qui seul a le grand Amour.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Fils de Dieu crucifié - sur le pin, le cèdre et le cyprès - sanctifie nous, rends nous dignes de voir Ta Passion qui porte la Vie.

Katavasia - Je me lève de la nuit - Croix du Christ qui donnes la Vie - éclaire moi qui te vénère dans la crainte - fais lever sur moi le jour salutaire.


6ème ode
Hirmos
Ton 8 - Seigneur pardonne moi - Nombreuses sont mes injustices - je Te prie, délivre moi du gouffre du mal - j'ai appelé vers Toi, entends moi, Dieu de mon salut.

Quand la croix fut plantée sur la terre sont tombés les démons - Nous qui la voyons maintenant devant nous dans la gloire et l'embrassons - nous sommes relevés de la chute du péché.

T'exaltant, Christ, Roi et Seigneur - dans la joie d'être au milieu du jeûne divin - nous embrassons la croix, le rempart indestructible que Tu nous as donné.

Gloire…

Grands sont les dons que la croix du Seigneur nous apporte à tous - Nous la voyons posée devant nous - Hommes, allons puiser en elle la lumière du cœur et de l'âme.

Et maintenant...

Vierge pure, donne nous la force de porter le jeûne de toute malice - et la puissance de nous éloigner des œuvres fausses et mauvaises - Tu es la protection de tous les hommes.

Kondakion
Ton 7 - L'épée enflammée ne garde plus la porte de l'Eden - Elle s'est éteinte merveilleusement devant l'Arbre de la croix - l'aiguillon de la mort et la victoire de l'enfer sont détruits - Tu es venu, mon Sauveur, dire à ceux qui étaient en enfer : Revenez - de nouveau dans le Paradis.


7ème ode
Hirmos
Ton 8 - Le feu en Babylone craignit la descente de Dieu - Et les enfants dans la fournaise, le pied réjoui - dansaient comme dans une prairie et chantaient - Béni est le Dieu de nos pères.

Celui qui est au delà du temps porta la chair dans le temps - Il guérit en sa bonté nos passions temporelles - par ce temps du jeûne où la croix divine est devant nous et nous sanctifie.

Nous célébrons, nous glorifions, nous vénérons - et nous exaltons Ton pouvoir, Seigneur - Tu as donné à tes serviteurs la croix divine - les délices inépuisables, la garde de nos âmes et de nos corps.

Seigneur, dans le jour du jugement - ne me laisse pas désespéré sous le mal - ne m'écarte pas dans la confusion loin de Ta face - mais compatis, sauve moi par Ta croix précieuse, dans Ton immense bonté.

Gloire…

Croix, Moïse figurait ta grâce - quand il adoucit avec le bois les eaux amères - Car par ta puissance nous sommes délivrés de l'amertume des passions - Couvre de douceur ceux qui t'embrassent maintenant dans le recueillement de l'âme.

Et maintenant…

Ouvre l'étroitesse de mon esprit par tes prières, Souveraine - Tu as réduit toutes les ruses du malin, Mère de Dieu - Par la voie étroite mène moi vers l'immensité de la Vie.


8ème ode
Hirmos
Ton 8 - Le tyran des Chaldéens chauffa sept fois la fournaise pour ceux qui vénéraient Dieu - Mais les voyant sauvés par une puissance plus forte - il invoqua le Créateur et le Rédempteur - Enfants bénissez, prêtres célébrez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Le divin Elisée par le bois retira du fleuve le fer - et t'annonçant de loin, croix toute vénérable - Par toi remontés du gouffre de l'erreur vers la foi certaine - il nous est donné de voir le jour présent - et de te vénérer fidèlement dans les délices du salut.

Jacob te signifia clairement de loin - dans les bénédictions, croix toute vénérable - Nous qui pouvons te voir dans la grâce et la résolution de la foi - et parvenons à la richesse de la bénédiction - nous recevons la lumière, le salut, l'absolution des fautes.

Vêtus de la blancheur des œuvres de la vertu - allons dans la joie et la foi - au milieu du jeûne embrasser la croix du Seigneur - Puissions nous conduits par Sa force - aller résolument au bout du chemin - et parvenir à la lumière de la Passion divine.

Célébrant tous l'Etre incréé - la Divinité de même nature qui n'a pas de commencement - de même éternité sur le même Trône - simple mais divisée en Personnes - le Père inengendré, le Fils et l'Esprit Saint - nous chantons : Prêtres bénissez, peuples exaltez dans tous les siècles.

Je Te vois maintenant comme un agneau innocent - suspendu cloué à la croix par les iniques - mon Fils qui n'a pas de commencement - Je suis meurtrie de me plaindre, je souffre les douleurs maternelles disait la Vierge, que nous célébrons, nous le devons - de nos voix qui ne se taisent jamais, dans tous les siècles.

Triode
Hirmos
Ton 4 - L'Enfant né de la Mère de Dieu a sauvé - dans la fournaise les saints enfants - Alors Il était figuré mais maintenant, Il est à l'œuvre - Il a réuni le monde qui chante - Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Voyant la Passion de l'Impassible - la création souffrait avec Toi, Dieu patient - le soleil s'éteignit, les pierres éclatèrent - Toute la terre trembla et disait dans sa crainte - Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

Châtie sous le roseau les bêtes terribles - qui me tourmentent en moi, mon Dieu compatissant - Sauveur frappé par le roseau, Tu as supporté l'injure infamante - Christ, Tu es venu rendre l'honneur - à ceux qu'avait déshonorés l'ancienne transgression.

Quand me vient à l'esprit ton terrible Jugement, juste Juge - je tremble et sors de moi, je frémis et je souffre - Car je sais que mes œuvres sont dignes de la condamnation - Que le nombre de mes fautes ne dépasse pas, Sauveur, Ta grande miséricorde.

Je T'avais enfanté sans douleur - Mais je souffre de Te voir crucifié - Mon cœur brûle, Dieu patient - Tu es percé de clous, ton côté est ouvert - implorait la Vierge, la toute Pure - En elle d'une même voix nous célébrons la Mère de Dieu.

Autre - Hirmos
Ton 4 : Toutes les œuvres de Dieu, toute la création…

Les montagnes répandent en esprit la justice et les collines la joie - voyant vénéré l'Arbre de la croix - que nous exaltons, Christ, dans les siècles.

La grâce de Ta croix est terrible - Elle chasse les phalanges des démons - elle donne aux hommes des eaux de guérison - nous Te célébrons, Christ, dans les siècles.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

Le Père qui n'a pas de commencement - le Fils et le Saint Esprit - la divine Trinité des Personnes du même Etre - l'unique Origine, Dieu, louons La, célébrons La dans les siècles.

Et maintenant.

Toutes les langues de ceux qui sont nés de la terre te célèbrent, Vierge - Car Tu as fait lever la lumière inaccessible qui rayonne sur le monde - Christ Dieu que nous exaltons toujours dans les siècles.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Les limites de la terre se réjouissent - de voir la vénération de Ta croix, Dieu qui aimes l'homme - Aujourd'hui les anges exultent dans les cieux - et nous Te célébrons avec eux, Christ, dans les siècles.

Katavasia - Toutes les œuvres de Dieu, toute la création, - sages et humbles de cœur bénissez le Seigneur - peuples célébrez Le, exaltez Le dans les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 8 - Le ciel admira, la terre s'émerveilla - que Dieu se révélât aux hommes dans un corps - Mère de Dieu, ton sein fut plus vaste que les cieux - les ordres des anges et des hommes t'exaltent.

Guéris mon cœur brisé, Dieu très bon, Roi de l'univers - le côté percé, Tes mains et Tes pieds cloués sur la croix - abreuvé de vinaigre et de fiel - Joie de tous, douceur, gloire, délivrance éternelle.

Croix divine, tu es plus belle que le saphir et que l'or - tu es lumineuse comme le soleil - Tu es posée dans les limites d'un lieu - mais toujours entourée par les puissances spirituelles - tu éclaires dans les rayons de la force divine - tout ce qui est sur la terre des hommes.

La croix est le port des tourmentés - le guide, le réconfort des égarés - la gloire du Christ, la force des apôtres et des prophètes, la puissance des martyrs, le refuge de tous les hommes - Nous qui la voyons posée au milieu de nous, par la tempérance embrassons la.

Quand Tu viendras sur la terre juger le monde que Tu as créé - Seigneur, précédé des puissances angéliques - dans l'aube de la croix plus lumineuse que les rayons solaires - par sa puissance compatis - sauve celui qui a failli plus que tous les mortels.

Je T'ai enfanté dans mon sein hors de la corruption - Fils que le Père avant les siècles engendra - Comment peux Tu mourir ? Comment les hommes Te déchirent - T'ouvrent le côté avec la lance, Te clouent les mains et les pieds cruellement ? - disait la Vierge toute pure. Comme il est digne, nous l'exaltons.

Autre - Triode
Hirmos
Ton 4 - Qu'exulte en esprit tout être - né de la terre et portant la lumière - Que célèbre la nature des Intelligences immatérielles - honorant la sainte fête de la Mère de Dieu - qu'elle chante Réjouis toi, toute bienheureuse - Mère de Dieu toute pure, toujours vierge.

Etendant les mains sur l'Arbre de la croix - Christ, Tu as éteint la flamme du péché - Tu as délivré de la main du démon - celui qui dans son intempérance avait tendu les mains pour manger le fruit que je refuse de prendre, Christ, en Ton grand Amour.

Ceux qui vénèrent dans l'impassibilité Ta précieuse croix - Christ rends les dignes de voir Ta Passion - qui donne à tous les hommes l'impassibilité - écarte nos fautes et fais de nous des fils en vérité de la Résurrection.

Nous étions tombés dans la mort - et Tu nous as relevés par Ta Résurrection - Tu as détruit la mort, Tu nous as rendus à Ton Père - en versant pour nous Ton sang, dans Ta bonté - Nous glorifions en Toi Dieu rédempteur tout puissant.

Seule tu as conçu dans sa Personne la Sagesse de Dieu - Donne moi la sagesse de fuir les conseils, les pièges - les ruses de la malice du démon - Vierge Mère de de Dieu, ferme refuge des fidèles.

Autre
Hirmos
Ton 4: Mère de Dieu toute blanche…

La croix précieuse - qu'entourent les puissances des anges - nous aussi la vénérons et l'exaltons.

Nous étions morts autrefois - l'Arbre sacré qui nous donne la Vie - la croix du Sauveur, nous l'exaltons.

Gloire…

Le Père qui n'a pas de commencement - le Fils qui avec Lui n'a pas de commencement - l'Esprit qui avec eux est sur le même Trône - la sainte Trinité, nous L'exaltons.

Et maintenant…

Mère inépousée, Vierge pure - tous nous te célébrons - Car tu as conçu sans semence le Créateur.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Croix du Christ, viens combler de ton parfum - ceux qui furent dignes de te voir - et d'embrasser la toute sainte Passion.

Katavasia - Mère de Dieu toute blanche - tu as enfanté sans semence le Christ notre Dieu - Dans les hymnes qui ne se taisent jamais, nous t'exaltons.


Apostiches
Ton 4 - Seigneur, Tu éprouves la vérité, Tu connais les secrets - Tu as condamné le Pharisien vaincu par la vanité - qui se justifiait par les vertus de ses œuvres - et Tu as justifié le Publicain priant le cœur brisé - qui se condamnait lui-même - Crucifié, donne nous de chercher son repentir - et accorde nous le pardon, dans Ton Amour de l'homme. (bis )

Qui ne s'émerveillerait, saints martyrs - de voir le bon combat que vous avez mené ? - Comment dans un corps vous avez vaincu l'ennemi incorporel - vous avez confessé le Christ et porté la force de la croix ? Vous avez dignement chassé les démons et les adversaires - Priez toujours pour que soient sauvées nos âmes.

Ton 8 Gloire… Et maintenant…

Aujourd'hui le Maître de la création, le Seigneur de la gloire - est attaché sur la croix et percé au côté - Il goûte le fiel et le vinaigre, Lui la douceur de l'Eglise - Il est couronné d'épines, Lui qui couvrit le ciel de nuées - Il est revêtu d'un manteau de dérision, Il est frappé par une main d'argile - Lui qui de Sa main a créé l'homme - Il est flagellé, Lui qui a entouré le ciel de nuages - Il reçoit les crachats et les coups, les injures et les gifles - Il supporte tout pour moi le condamné - mon Rédempteur et mon Dieu, afin de sauver le monde de l'erreur, en Sa miséricorde.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 14:23

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Sexte

Tropaire de la prophétie
Ton 6 - Devant Ta croix nous nous prosternons ô Maître - et Ta sainte Résurrection nous la glorifions.


Prokimenon: Psaume 77
Ton 6: Il est compatissant - Il pardonne nos péchés.
V. : Mon peuple, écoute ma loi.


Lecture de la Prophétie d'Isaie (23, 13 - 23)
Le Seigneur dit : Parce que ce peuple m'approche de sa bouche et me glorifie de ses lèvres, mais que son cœur est éloigné de moi, et que l'hommage qu'il me porte n'est qu'un ordre enseigné par les hommes,
voici, je frapperai encore ce peuple de prodiges et de miracles. La sagesse de ses sages périra, et l'intelligence de ses savants sera engloutie.
Malheur à ceux qui dérobent au Seigneur pour cacher ce qu'ils projettent. Leurs œuvres sont dans les ténèbres. Et ils disent : Qui nous voit ? Et qui nous connaît ?
Quelle perversité est en vous. Le potier est-il comme l'argile, pour que l'œuvre dise de l'ouvrier : Il ne m'a pas fait, et que la créature dise du Créateur : Il n'a pas d'intelligence ?
Encore un peu, le Liban ne sera-t-il pas changé en verger ? Et le verger ne sera-t-il pas comme une forêt ?
En ce jour les sourds entendront les paroles du livre, et délivrés de l'obscurité et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.
De plus en plus dans le Seigneur se réjouiront les humbles, et les pauvres exulteront dans le Saint d'Israël.
Car le tyran ne sera plus. Le blasphémateur sera consumé. Et seront détruits tous ceux qui font l'injustice,
qui trompent l'homme par la parole, qui tendent des pièges à celui qui juge à la porte, et qui dans le vide emportent le juste.
Ainsi parle à la maison de Jacob le Seigneur qui a racheté Abraham : Maintenant Jacob ne sera plus confondu. Son visage ne pâlira plus.
Car lorsque ses enfants verront au milieu d'eux l'œuvre de mes mains, ils sanctifieront mon nom, ils sanctifieront le Saint de Jacob, ils révéreront le Dieu d'Israël.


Prokimenon: Psaume 78
Ton 5: Secours nous - Dieu notre Sauveur.
V. : Dieu, les nations sont venues dans ton héritage, elles ont souillé ton temple saint.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 14:26

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Vendredi Vêpres

10 stichères du Lucernaire
Stichère du Triode

Ton 7 - J'ai asservi aux passions la dignité de mon âme - Je suis comme les bêtes. Je ne peux plus Te contempler, Très Haut - mais prosterné comme le Publicain je Te prie, je T'appelle - Dieu, pardonne moi et sauve moi. (bis)

Stichères aux martyrs de l'Octoèque (voir appendice IV)

Stichères des Ménées

Gloire…

Nekrosimon (Appendice IV)

Et maintenant...

Théotokion du Ton (Appendice IV)


Prokimenon: Psaume 79
Ton 4 : Toi qui demeures sur les Chérubins - révèle Ta splendeur.
V. : Ecoute, berger d'Israël, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau.


Lecture de la Genèse (12, 1 - 7)
Le Seigneur dit à Abram : Pars de ton pays, de ta famille, de la maison de ton père, vers le pays que Je te montrerai.
Je ferai de toi une grande nation. Je te bénirai. J'élèverai ton nom. Il sera une bénédiction.
Je bénirai ceux qui te béniront. Je maudirai ceux qui te mépriseront. En toi seront bénies toutes les familles de la terre.
Abram partit, comme le Seigneur le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram avait soixante quinze ans, lorsqu'il sortit de Charan.
Abram prit Sarah, sa femme, et Lot le fils de son frère, et tous les biens qu'il possédait, et les vies qu'il avait acquises à Charan. Ils partirent pour aller au pays de Canaan. Et ils arrivèrent au pays de Canaan.
Abram traversa le pays jusqu'au lieu de Sichem, jusqu'au chêne de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays.
Le Seigneur apparut à Abram. Il dit : Je donnerai cette terre à ta semence. Et il bâtit là un autel au Seigneur qui lui était apparu.


Prokimenon: Psaume 30
Ton 2 : Chantez de joie - pour Dieu notre force.
V. : Chantez le psaume, frappez la cymbale, jouez de la harpe douce et de la lyre.


Lecture des Proverbes (14, 15 - 26)
Le sot croit tout ce qu'on lui dit. Mais l'homme prudent surveille ses pas.
Le sage craint le mal et s'en détourne. Mais le fou est plein d'arrogance et de présomption.
L'homme coléreux fait des folies. Mais l'homme prudent supporte beaucoup de choses.
Les sots héritent la folie. Mais les hommes prudents recevront la couronne de la science.
Les méchants s'inclineront devant les bons, et les impies aux portes du juste.
Le pauvre est méprisé, même de son ami. Mais ceux qui aiment le riche sont nombreux.
Celui qui méprise son prochain est coupable. Mais bienheureux celui qui a pitié des humbles.
Ceux qui font le mal s'égarent. Mais ceux qui font le bien sont bons et fidèles.
Tout travail crée l'abondance. Mais les paroles des lèvres ne mènent à rien.
La richesse couronne les sages. Mais la folie des sots demeure la folie.
Le vrai témoin délivre les âmes. Mais le fourbe dit des mensonges.
Celui qui révère le Seigneur a une ferme confiance. Il sera un refuge pour ses enfants.

Suite de la liturgie des Présanctifiés.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 14:40

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Matines des défunts

Après l'Hexapsalme

Ton 2 : Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Bienheureux ceux que Tu as élus et recueillis, Seigneur - Et leur mémoire de génération en génération.

Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Leurs âmes seront établies parmi celles des justes.

Alléluia, Alléluia, Alléluia.


Tropaires
Ton 2 - Apôtres, martyrs et prophètes - hiérarques, sages et justes - qui avez mené le bon combat, qui avez gardé la foi - qui êtes libres auprès du Sauveur, nous vous prions - suppliez Le pour nous de sauver nos âmes.

Gloire…

Seigneur dans Ta bonté souviens Toi de Tes serviteurs - et pardonne les fautes de leur vie - Car nul n'est infaillible sinon Toi - qui peux donner le repos à ceux qui partent.

Et maintenant…

Sainte Mère de l'inexprimable lumière - dans les hymnes angéliques nous te vénérons, nous t'exaltons.


Lecture des psaumes 110 - 117

Chant des cathismes aux martyrs du ton de l'Octoèque (voir appendice IV)

Chant du psaume 118 (en deux moitiés)

Psaume 118, 1-93 avec le refrain : Tu es béni, Seigneur…

Petite litanie des défunts :
Encore et encore en paix, prions le Seigneur…

Seigneur, aie pitié.

Nous prions encore pour le repos des âmes des serviteurs de Dieu NN afin que leur soient remis leurs péchés volontaires et involontaires.

Seigneur, aie pitié.

Pour que Dieu établisse leurs âmes dans le séjour des justes.

Demandons au Christ, Roi Immortel, notre Dieu, de leur accorder la miséricorde divine, le royaume des cieux et la rémission de leurs péchés.

Accorde, Seigneur.

Prions le Seigneur.

Seigneur, aie pitié.

Dieu des esprits et de toute chair, qui as vaincu la mort et anéanti la puissance du démon et donné la vie au monde, accorde, Seigneur, aux âmes de tes serviteurs N.N. qui se sont endormis, le repos là où il n'y a ni douleurs ni larmes ni gémissements. Pardonne leur tous les péchés qu'ils ont commis, en paroles, en actions et en pensées, car Tu es un Dieu bon et ami des hommes. Il n'y a pas d'homme qui vive et qui ne pèche pas, Toi seul est hors du péché, Ta Justice est la Justice éternelle et Ta Parole est la Vérité.

Car Tu es la Résurrection, la Vie et le Repos de Tes serviteurs défunts N.N. Christ notre Dieu et nous Te rendons gloire, avec Ton Père éternel et Ton très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.


Psaume 118, 94-176 avec le refrain : Sauveur, sauve moi.


Eulogétaires, avec le refrain :
Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Ton 5 L'assemblée des saints a trouvé la source de la vie et la porte du Paradis; puissé-je moi aussi trouver ce chemin par le repentir. Je suis une brebis perdue, appelle, ô Sauveur, et sauve moi.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Ô saints martyrs qui avez prêché l'agneau de Dieu, qui avez été immolés comme les agneaux et qui êtes passés à la vie éternelle, priez sans cesse l'Agneau de Dieu afin qu'Il nous accorde la rémission de nos fautes.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Ô vous qui dans le monde avez suivi la voie étroite et douloureuse, vous qui avez porté la croix comme un joug et qui M'avez fidèlement suivi, venez recevoir les couronnes et les honneurs célestes que Je vous ai préparés.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Je suis l'image de ta gloire ineffable et comme je porte maintenant les stigmates du péché, aie pitié Seigneur, de l'œuvre de Tes mains. Sois miséricordieux envers Tes serviteurs et en Ta bonté, purifie les. Accorde moi la Patrie que je désire et fais à nouveau de moi un habitant de ton Paradis.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Toi qui jadis me créas du néant et m'as honoré de la ressemblance à Ta divine Image, à la terre dont Tu m'avais tiré, Tu m'as de nouveau rendu, à cause de la transgression de ton commandement; relève moi à Ta ressemblance afin que je resplendisse de mon ancienne beauté.

Tu es béni, Seigneur, enseigne moi tes commandements.

Fais reposer en paix, Seigneur, tes serviteurs et place les dans le Paradis où les chœurs des saints et des justes resplendissent comme les astres. Fais reposer en paix tes serviteurs en détournant les yeux de leurs fautes.

Gloire…

C'est le triple resplendissement de la Divinité Une qu'en toute piété nous chantons en clamant : Tu es Saint, Père sans commencement, Fils co-éternel et Esprit divin, nous T'adorons avec foi. Remplis nous de Ta lumière et arrache nous au feu éternel.

Et maintenant…

Réjouis toi, très Pure, toi qui as mis Dieu au monde pour le salut de tous, toi par qui le genre humain a trouvé le salut. Que par toi, ô Mère de Dieu, toute pure et bénie, nous retrouvions le Paradis.

Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Gloire à Toi, Seigneur. (trois fois)


Petite litanie des défunts.

Cathisme
Ton 5 - Donne à tes serviteurs, notre Sauveur, le repos avec les justes - Comme il est écrit, mène les dans ta demeure - passant en Ta bonté sur leurs fautes volontaires et involontaires - tout ce qu'ils firent dans l'ignorance et dans la connaissance, Toi qui aimes l'homme.

Gloire... Et maintenant...

Christ Dieu, qui T'es levé de la Vierge sur le monde - par elle Tu as fait de nous des fils de la lumière. Aie pitié de nous.

Psaume 50


Canon du saint de l'église et canon - Poème de Joseph
6ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Je suis plongé par mes actes - au fond de l'abîme de l'existence - Mais comme Jonas dans le monstre je T'appelle - Du fond du mal enlève moi - je Te prie, Verbe Fils de Dieu.

Martyrs vous avez surmonté les limites de la chair - en supportant dans votre grande patience les peines du tourment - Apaisez la peine et l'affliction de ceux qui vous célèbrent.

L'ordre des saints martyrs s'est uni aux myriades des anges - et prie le Dieu saint de nous délivrer des myriades de fautes qui nous accusent - Car nous avons aimé le Christ.

Christ mort et dormant dans le tombeau - Tu as ressuscité les morts - Donne à ceux qui sont morts dans la foi la richesse de la bonté - et le repos avec tous les saints.

Dieu le Verbe de Dieu voulant déifier l'homme - S'incarna en toi, Vierge pure et Se fit mortel - Ne cesse pas de Le prier pour que nous trouvions son Amour au temps du Jugement.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 4: Englouti dans la tempête des fautes…

Saints vous n'avez pas épargné la chair et le sang - vous êtes allés impassibles dans les tourments sans renier le Christ - et des cieux le Christ vous envoya les couronnes.

Allons fêter les martyrs rayonnant de la lumière de leurs actes - et proclamons dans les chants inspirés de Dieu - Martyrs du Christ vous avez vraiment porté la lumière sur la terre.

Gloire...

Je Te glorifie, Sainte Trinité, Nature qui n'as pas de commencement - Dieu unique, Seigneur unique, trois Personnes - Père inengendré, Fils engendré, Esprit qui procède le même Etre éternel.

Et maintenant…

Ô bienheureuse Epouse de Dieu - comment sans l'homme as tu enfanté - es tu demeurée comme auparavant ? - Car tu as conçu Dieu. Terrible prodige. Prie pour que soient sauvés ceux qui Te célèbrent.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints sur sa terre.

Ignorant vos membres déchirés - vous vous réjouissiez dans votre sang- Vénérables martyrs, priez toujours pour nous le Seigneur.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Seigneur Tu m'as créé de la terre, Tu m'as donné la vie - et Tu m'as ordonné de retourner dans la terre - donne le repos à tes serviteurs que Tu reçois - et fais les remonter de la destruction de la mort.

Katavasia - Englouti dans la tempête des fautes - enfermé dans le ventre du monstre - je T'appelle avec le prophète - Seigneur, fais remonter ma vie de la destruction et sauve moi.


Petite litanie des défunts


Kondakion
Ton 8 - Avec les saints, Christ, donne le repos aux âmes de tes serviteurs - là où il n'y a plus ni peine ni tristesse ni gémissement - mais la vie infinie.

Ikos - Lui seul est immortel, qui créa et forma l'homme. Mais nous les mortels nous sommes faits de terre, et nous irons dans cette terre, comme l'ordonna Celui qui m'a formé et m'a dit : Tu es terre et tu retourneras à la terre, où iront tous les mortels en chantant sur les tombeaux, Alléluia.


7ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Les enfants d'Abraham n'adoraient pas l'image d'or - Ils furent éprouvés comme l'or dans le creuset - Comme dans une chambre de lumière - dans la fournaise de feu ils dansaient et chantaient - Béni est le Dieu de nos pères.

Martyrs divinement revêtus de l'incorruptibilité - par le dépouillement de la chair corruptible vous êtes maintenant dans la joie - devant Celui qui pour nous reçut la chair d'une femme incorruptible - Couvrez du vêtement sacré celui qui fut dénudé par le mal.

Le peuple des martyrs vécut dans la tempérance - Il nous donne la force de traverser librement le stade du jeûne - Car il prêcha courageusement le Christ dans l'arène et devant le tribunal - Il reçut les couronnes et se réjouit en esprit avec les anges.

Par les prières de tes saints martyrs, Dieu mène dans le Paradis tes fidèles serviteurs qui meurent - Donne la lumière spirituelle à ceux qui ne cessent de T'appeler - Tu es béni, Dieu de nos Pères.

Nous sommes dans le mal. Nous te prions - Vierge la seule bonne, donne nous la bonté - Prie toujours le Christ qui est bon de nature - pour que nous achevions le temps du jeûne à faire le bien, en Le célébrant.

Autre - Hirmos
Ton 4: Tu as parlé à Moïse sur la montagne…

Seigneur Tu as exalté tous tes saints - Tu les as émerveillés dans le monde par tes signes - Tu es béni dans les siècles, Seigneur Dieu de nos Pères.

Martyrs du Christ, vous avez surmonté tous les tourments - vous n'avez pas accepté de plier le genou devant Baal - vous avez reçu de Dieu les couronnes de la gloire.

Gloire…

Etre adoré, Trinité dans l'Unité - Père, Fils et Esprit, garde ceux qui Te célèbrent, Dieu de nos Pères.

Et maintenant…

Toute lumineuse Vierge Mère - seule médiation vers Dieu, Souveraine - ne manque pas de prier pour notre salut.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints.

Martyrs, vous avez combattu pour le Roi immortel - Lui vouant une foi parfaite - vous avez versé votre sang pour lui.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté.

Où brille en Toi la lumière de la vie - mène tes serviteurs fidèles qui partent des choses de ce temps - Seigneur Dieu de nos Pères.

Katavasia - Tu as parlé à Moïse sur la montagne - Tu lui as révélé dans le buisson la figure de la Vierge - Tu es béni, Seigneur Dieu de nos Pères.


8ème Ode
Hirmos
Ton 4 - Dans le feu des flammes t'entourent - les Chérubins et les Séraphins Seigneur - et toute la création Te chante l'hymne de la joie - Célébrez, bénissez, exaltez le Christ, l'unique Créateur dans tous les siècles.

Martyrs du Christ, grands et vénérables en Dieu - par vos plus grandes prières vers Lui - délivrez de leurs grandes fautes et des tourments de l'au delà - tous ceux qui célèbrent votre mémoire.

Ordre saint, élu du Christ Dieu - peuple vraiment ferme des martyrs - sanctifiez nos esprits et nos cœurs - dans ces jours saints du jeûne, par vos prières.

Seigneur, délivre du ver qui tourmente - du grincement des dents et des ténèbres extérieures - ceux que dans la foi, Christ, Tu as reçus - mène les où brille la lumière de Ta face dans les siècles.

A ceux qui ont contemplé la croix du Christ - et l'ont vénérée de tout leur cœur - Mère de Dieu toute pure, par tes prières au Maître - donne de voir aussi la Passion vénérable - purifiés des passions.

Autre - Hirmos
Ton 4: Terre et tout ce qui est en elle…

Ô la beauté de l'échange, saints martyrs du Christ - vous avez trouvé la vie dans la mort - vous n'avez craint ni le feu, ni le glaive ni le froid ni les bêtes et vous disiez - Célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.

En haut les chœurs des anges, en bas nous qui sommes sur la terre - nous célébrons, martyrs du Christ, les luttes étrangères, les combats de votre courage - bénissant, célébrant le Seigneur, et L'exaltant dans tous les siècles.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit

La Lumière, la Vie et les Vies - je Te vénère, Père Fils et Esprit qui procède - Nature unique, Dieu unique, trois Personnes - je Te bénis, je Te célèbre, Seigneur - et je T'exalte dans tous les siècles.

Et maintenant...

Qui parmi ceux qui sont nés de la terre te célébrera, blanche et pure colombe ? - Tu as enfanté pour nous la grande lumière - la richesse de la vie, Jésus le Sauveur - le Seigneur que nous célébrons, nous louons, nous exaltons dans tous les siècles.

V. Dieu est merveilleux dans ses saints.

Martyrs, glorifiant vos luttes admirables, nous bénissons et adorons Dieu qui dans sa bienfaisance - vous a donné la force de mener dans l'arène les combats - Nous L'exaltons dans tous les siècles.

V. Leurs âmes demeureront dans la bonté.

Tu es le Seigneur Dieu de la mort et de la vie - Relève et mène dans les demeures des justes - ceux qui partent en toute piété - Seigneur, Te célébrant, Te bénissant, T'exaltant dans tous les siècles.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Terre et tout ce qui est en elle - mers et toutes les sources, cieux des cieux - lumière et ténèbres, froid et chaleur - fils des hommes, prêtres, bénissez le Seigneur - exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 4 - Le Dieu d'Israël a déployé la force de son bras - Il a renversé les puissants de leur trône et Il a élevé les humbles - Et l'Orient d'en haut nous a visités - Il nous a conduits sur le chemin de la paix.

Martyrs, flambeaux immuables du Christ - éclairez nos pensées, donnez nous la force - de faire la volonté lumineuse et pure de Dieu.

Nobles martyrs du Christ - vous étiez des glaives qui perciez les ennemis - Par votre protection délivrez nous des flèches du malin.

Compatissant, donne le repos dans le sein d'Abraham - à tes serviteurs qui d'entre nous partent dans la foi vers Toi - le Créateur de l'univers en Ta grande bonté.

Tu as enfanté Dieu dans la chair - Fais mourir les mouvements de ma chair - et donne à mon esprit l'illumination - Vierge pure, nuée de la Lumière.

Autre - Hirmos
Ton 4: Nous exaltons Ton Amour de l'homme…

Bienheureux martyrs, tous nous chantons vos mémoires - admirant et voyant les fosses où vous avez mené vos combats sacrés - et nous exaltons le Christ.

Nous combattons les uns pour les autres, disaient les martyrs - N'épargnons pas la chair. Venez, mourons pour le Christ - afin de vivre et danser sans fin dans l'éternité.

Gloire...

Trinité, ceux qui Te célèbrent dans l'unique Nature - Père inengendré, Fils engendré, et Esprit qui procède - garde les saufs dans Ton Amour.

Et maintenant...

Réjouis toi toute Vénérable, toute Pure - Gloire de la virginité, force des mères, secours des hommes, joie du monde - Marie, Mère et servante de notre Dieu.

V. Le Seigneur a émerveillé les saints sur sa terre.

Chœur des saints, reçois ma prière - Demandez au Christ de me rendre digne - d'embrasser la croix et de vénérer la Passion salutaire.

V. Bienheureux ceux que Tu as élus et reçus, Seigneur.

Compatissant, accorde Ton pardon - à ceux qui partent vers Toi qui aimes l'homme - et donne leur le repos dans les demeures des élus car Tu es la Vie et la Résurrection.

Katavasia - Tous, nous exaltons Ton Amour de l'homme - Seigneur notre Sauveur, gloire de tes serviteurs et couronne des fidèles - Tu as exalté la mémoire de celle qui T'a enfanté.


Exapostilaire, Lucernaire et Nekrosimon (voir samedi de la deuxième semaine)

Stichères des Laudes, aux martyrs (voir appendice IV)

Apostiches du ton de la semaine (voir appendice IV)

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 14:41

QUATRIEME SEMAINE DE CAREME

Samedi Liturgie

Prokimenon
Ton 6 : Leurs âmes demeureront dans la bonté.
V. : Vers Toi j'appelle, Seigneur mon Dieu

Epître du Jour
Epître aux Hébreux - 6, 9 - 12

Épître des Défunts
I Cor. 15, 47 - 57

Alléluia

Évangile du jour
Marc 7, 31 - 37

Évangile des défunts
Jean 5, 24 - 30

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 16:14

LE SAINT ET GRAND CAREME

Quatrième dimanche du Grand Carême

Saint Jean Climaque


Grandes vêpres


Stichères du Lucernaire
6 stichères de l'Octoèque du Triode

Ton 8 - Jean, sage Père, tu portais toujours dans ta bouche en vérité les élévations divines - Tu t'exerçais aux paroles inspirées de Dieu - riche de la grâce qui vient de l'au-delà - tu as renversé les conseils des impies, tu es devenu bienheureux. (bis)

Jean, glorieux Père, dans les sources des larmes tu as purifié l'âme - dans les veilles nocturnes tu as appelé la paix de Dieu - tu t'es élevé bienheureux vers son Amour et sa beauté - dont maintenant avec ceux qui combattaient près de toi - tu es digne de jouir sans fin dans la joie.

Jean, sage Père tu as élevé ton esprit vers Dieu dans la foi - tu as méprisé l'instabilité de la confusion du monde - tu as pris ta croix, tu as suivi celui qui veille sur tout - tu as asservi à ta pensée le corps difficile à contenir - dans les gestes de l'ascèse par la force de l'Esprit divin.

Ton 5 Gloire…

Sage Père, tu as entendu la voix de l'Évangile du Seigneur - tu as quitté le monde, tenant pour rien la richesse et la gloire - Et tu as dit à tous : Aimez Dieu - et vous trouverez la grâce éternelle - Ne préférez rien à son Amour - afin, lorsqu'Il viendra dans sa gloire - de trouver le repos avec tous les saints - Par leurs prières, Christ, garde et sauve nos âmes.

Et maintenant...

Théotokion de l'Octoèque


Apostiches de l'Octoèque

Gloire…

Ton 2 - Vénérons Jean, l'ange sur la terre - l'homme de Dieu dans le ciel, l'ordre et la beauté du monde - les délices des biens et des vertus, la gloire des ascètes - Planté dans la maison de Dieu il a fleuri justement - Comme le cèdre dans le désert il a multiplié en sagesse et en justice - les troupeaux des brebis spirituelles du Christ.

Et maintenant…

Ô miracle nouveau entre tous les miracles anciens - Qui a connu la mère qui a conçu sans l'homme - et porté dans ses bras Celui qui contient toute la création - La gestation était la volonté de Dieu - Tu L'as porté comme un enfant, toute pure - Dans ta liberté maternelle auprès de Lui - ne cesse pas de Le prier pour qu'Il compatisse - et sauve les âmes de ceux qui te vénèrent.

A la fin des vêpres, s'il y a vigiles, le tropaire - Vierge Marie - se chante trois fois, sinon : Apolytikion de l'Octoèque du dimanche du ton.

Gloire…

Apolytikion du saint

Ton 8 - Tu as cultivé sous tes larmes - la stérilité du désert - Par tes implorations profondes tu as porté au centuple les fruits de tes peines - et tu es devenu un flambeau qui brille sur le monde - par tes miracles, Jean notre saint Père - Intercède auprès du Christ, Dieu - pour qu'Il sauve nos âmes.

Et maintenant…

Théotokion - Pour nous Tu es né de la Vierge - en ta bonté Tu as souffert la Croix - Par la mort Tu as dépouillé la mort - et revêtu en Dieu la résurrection - Ne laisse pas ceux que de ta main Tu as créés - Montre ton Amour de l'homme, Compatissant - Reçois la Mère de Dieu qui T'a enfanté, qui intercède pour nous - et sauve, notre Sauveur - le peuple désespéré

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 16:18

Quatrième dimanche du Grand Carême

Saint Jean Climaque

Dimanche Matines

Apolytikion du dimanche du ton

Gloire…

Apolytikion du saint (voir aux vêpres)

Et maintenant… Théotokion

Après l'Évangile de l'aube et le psaume 50

Ton 8 Gloire…
Ouvre moi les portes du repentir, Toi qui donnes la vie - Car vers ton temple saint se lève mon esprit - portant tout souillé le temple du corps - Mais purifie moi, Compatissant, dans la miséricorde de Ton Amour.

Et maintenant…

Conduis moi sur le chemin du salut, Mère de Dieu - Car dans les fautes infâmes j'ai souillé mon âme - dans la négligence j'ai dépensé ma vie - Par tes prières délivre moi de toute impureté.

V. Aie pitié de moi, Dieu, dans ton grand Amour. Dans l'abondance de tes compassions efface mon péché.

Ton 6 - Malheureux, considérant le nombre de mes fautes - je crains le jour terrible du Jugement - Mais confiant dans l'amour de ta miséricorde je T'appelle comme David - Aie pitié de moi Dieu, dans ton grand Amour.



Canons 1. du Dimanche de l'Octoèque : de la Résurrection
2. du Triode
3. du saint

Canon du Triode
1ère ode
Hirmos
Ton 5 - Au Sauveur, à Dieu qui dans la mer - conduisit le peuple à pied sec - et engloutit toute l'armée de Pharaon - à Lui seul chantons - Car Il s'est glorifié.

Christ, je ressemble à celui qui tomba dans les mains des brigands - et fut abandonné à moitié mort sous leurs coups - Ainsi de moi meurtri par mes péchés.

Ne me laisse pas. Je suis malade cruellement, Sauveur - disait celui qui souffrait - d'avoir livré ta richesse aux brigands - Ainsi je prie, Seigneur, compatis, sauve moi.

Guéris moi. Mon esprit est meurtri par les fautes - sous les coups des voleurs injustes et des pensées de malice - Christ, Sauveur, sauve moi, dans ton grand Amour.

Sainte Mère du Christ, ne cesse pas de prier Dieu - qui s'incarna en toi sans quitter le sein du Père - de sauver de tous les malheurs ceux qu'Il a créés.

Canon du saint - Poème d'Ignace
Hirmos
Ton 8 - Traversant la mer comme une terre - fuyant les peines de l'Egypte, le peuple israélite proclamait - Chantons au Rédempteur notreDieu.

Me ramenant hors des ténèbres de la matière -dans la lumière immatérielle et spirituelle -Jean, par tes prières au Seigneur, éclaire moi.

Père, tu as reçu la douceur de la tempérance - tu as rejeté l'amertume des plaisirs - comme le miel et la cire, adoucis nos sens.

Gloire…

Elevé sur la hauteur des vertus - et rejetant la bassesse des plaisirs - tu fus la douceur du salut, sage Père, pour ton troupeau.

Et maintenant...

Tu as enfanté ineffablement la sagesse et le Verbe du Père - Guéris la cruelle blessure de mon âme - adoucis la souffrance de mon cœur.

Katavasia
Ton 4 - J'ouvrirai la bouche. Elle sera pleine de l'Esprit - je parlerai à la Reine, la Mère - je verrai dans la lumière de la fête - et je chanterai dans la joie ses miracles.


3ème ode
Hirmos
Ton 5 - Sur la route de l'existence où je marche - les voleurs m'ont meurtri sous les passions - Mais je Te prie, relève moi.

Les voleurs ont dépouillé mon esprit - ils m'ont laisse à moitié mort sous la meurtrissure de mes fautes - Mais guéris moi, Seigneur.

Les passions m'ont dépouillé de tes commandements, Christ, Sauveur - et je suis frappé par les plaisirs - mais sur moi verse Ton Amour.

Vierge pure, ne cesse pas de prier - Celui qui vint de ton corps - de délivrer du mensonge du diable - ceux qui te célèbrent, Epouse de Dieu.

Autre
Hirmos
Ton 8 - Seigneur tu es la force de ceux qui vont à Toi - Tu es la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres - et Te célèbre mon esprit.

Sage, par la braise de l'ascèse - tu as enflammé les épines des passions - et tu réchauffes les ordres des solitaires.

Sage, des aromates de l'ascèse - tu as composé la myrrhe de la sanctification - pour être le parfum qui répand la bonne odeur de Dieu.

Gloire…

Observant les lois de l'ascèse - tu as englouti les passions comme d'autres jadis les Egyptiens - sous les larmes que tu as versées.

Et maintenant…

Fixe la double inconstance de mes pensées - toute pure Mère de Dieu - Et dirige moi vers ton Fils.

Katavasia
Ton 4 - Mère de Dieu, source de vie et d'abondance - réunis ceux qui te célèbrent - affermis leur assemblée spirituelle - et dans ta gloire divine rends les dignes des couronnes de la gloire.


Cathisme du Triode
Ton 5 - Portant ta croix, notre Sauveur - comme la force du salut - en elle nous Te disons - Sauve nous, Toi qui as voulu souffrir pour nous - Dieu de l'univers, dans ton grand Amour.

Gloire…

Cathisme du saint
Ton 4 - Elevé par les vertus vers la lumière du ciel - parvenu à la certitude immuable en ta piété - tu es revenu vers l'immense abîme de la vision - Tu as dénoncé tous les pièges des démons - Et tu protèges les hommes de leurs ravages - Ô Jean, échelle des vertus, tu intercèdes maintenant pour le salut de tes serviteurs.

Et maintenant…

Dieu qui est sur le Trône des Chérubins - et qui demeure dans le sein du Père - est venu dans la chair en ton sein, Souveraine, comme sur un Trône - Il a régné sur toutes les nations en toute intelligence maintenant devant Lui nous chantons - Prie Le de sauver tes serviteurs.


4ème ode
Hirmos
Ton 5 - Les voleurs m'ont dépouillé de l'œuvre divine - et m'ont abandonné tourmenté par les plaies.

Mes pensées inconstantes, Sauveur - m'ont dépouillé de tes commandements - et je suis frappé par les fautes.

Le lévite quand il me vit meurtri sous les plaies, passa - Mais Toi mon Sauveur, sauve moi.

Nous te glorifions, Vierge Mère de Dieu - et dans ton port, les fidèles, nous nous réfugions.

Autre Hirmos
Ton 8 - Seigneur j'ai entendu le mystère de ton économie - J'ai compris tes œuvres et j'ai glorifié ta Divinité.

Comme une prairie odorante - comme le vivant paradis des vertus - tu as porté la tempérance, dont tu nourris tous ceux qui te vénèrent.

Comme Moïse et David en vérité - tu es le législateur de l'ascèse - la douce règle des moines - Père nous te disons bienheureux.

Gloire…

Planté dans les eaux de la tempérance - tu étais, père bienheureux, la vigne féconde - qui donna les grappes de la piété.

Et maintenant

Mère de Dieu, tu as pour nous enfanté - Celui qui hors du temps s'était levé du Père et vint dans le temps - Prie Le de sauver ceux qui te célèbrent.


5ème ode
Hirmos
Ton 5 - Jésus, regarde les meurtrissures de mon âme - comme celui qui tomba aux mains des voleurs - Christ je Te prie, guéris ma souffrance.

Douloureuse mon âme a faibli sous les coups des fautes - et je suis dépouillé des vertus divines - Christ je Te prie, sauve moi.

Le prêtre et le lévite quand ils m'ont vu - ne m'ont pas secouru et sont passés - Mais Toi dans ta compassion maintenant - Tu m'as donné le salut, Tu m'as sauvé.

Maître, je Te prie, ne m'écarte pas le malheureux - mon esprit douloureusement frappé par les voleurs - Mais compatis, Sauveur, par les prières de celle qui T'a conçu.

Autre Hirmos
Ton 8 - Pourquoi m'as Tu éloigné de la lumière inaccessible de Ta face - et m'as Tu couvert de ténèbres étrangères ? - Mais fais moi revenir je Te prie - et dirige mes voies vers la lumière de Tes commandements.

Père bienheureux, tu as éteint toutes les passions - sous la rosée de tes combats - tu as allumé au feu de l'amour et de la foi le chandelier de la tempérance - tu fus une lumière de l'impassibilité, un fils du jour.

Père, tu as nourri par ta culture divine la grappe de la foi - tu l'as foulée aux pressoirs sous les peines de l'ascèse - Tu as empli le calice spirituel de la tempérance - et tu as réjoui les cœurs de ton troupeau.

Gloire…

Bienheureux, tu as supporté noblement - les attaques et les coups des ennemis - tu fus la colonne de patience qui tenais ton troupeau que tu nourrissais avec la verge de Dieu près des eaux - dans les pâturages de la tempérance.

Et maintenant…

Suivant, toute Pure, les paroles de tes lèvres - nous te disons bienheureuse - Car avec toi le Seigneur a vraiment fait de grandes choses - Il t'a exalté, Il est né dans ton sein - Il a faitde toi la vraie Mère de Dieu.

Katavasia
Ton 4 - L'univers admira ta gloire divine - Vierge tu as porté dans ton sein Dieu qui domine toutes choses - Tu as enfanté le Fils intemporel - donnant le salut à tous ceux qui te célèbrent.


6ème ode
Hirmos
Ton 5 - J'ai dépensé dans les passions la vie divine - Cruellement frappé par les fautes, Maître, je me réfugie en Toi - je Te prie, aie compassion de moi.

Les voleurs ont pris ma richesse - Ils ont frappé mon esprit sous les passions - ils m'ont laissé comme mort - Mais compatis, Seigneur, et sauve moi.

Quand le lévite vit mes souffrances sous les coups - il ne supporta pas les meurtrissures et passa - mais Toi qui aimes l'homme, verse moi ton riche Amour.

Nous glorifions en toi, Marie - le buisson qui ne se consumait pas - la montagne et l'échelle vivante - la porte céleste, la gloire des orthodoxes.

Autre
Hirmos
Ton 8 - Seigneur, pardonne moi - Nombreuses sont mes injustices - Du gouffre des malheurs, je Te prie, délivre moi - j'ai appelé vers Toi, entends moi, Dieu de mon salut.

Tu avais reçu dans l'âme la divine richesse de l'Esprit - la prière parfaite, la sainte pureté - la tension de la vigilance, les peines de la tempérance - par lesquelles tu fus la maison de Dieu.

Sage, tu as surmonté la vanité de la matière inférieure - et donné à ton esprit les ailes de la prière immatérielle - Par la perfection de ta vie tu as hérité la fin d'en haut.

Gloire…

Dans les sueurs de l'ascèse tu as éteint en vérité - les charbons des flèches de l'ennemi - tu as allumé le feu de la foi - tu as brûlé l'orgueil de l'infidélité des hérésies.

Et maintenant…

La beauté du Très Haut dans l'union ineffable - a reçu de toi, Vierge, le vêtement de la chair - de Sion elle a brillé, elle a éclairé le monde.

Katavasia
Ton 4 - Sages qui célébrez cette fête divine et vénérable de la Mère de Dieu - venez, acclamons et glorifions Dieu qui est né d'elle.


Kondakion
Ton 4 - Sur les hauteurs de la tempérance - comme un astre fixe éclairant les limites du monde - le Seigneur te porta dans ta vérité - Jean notre maître et notre père.

Ikos - Tu as fait de toi en vérité la maison de Dieu. Comme d'or brillant tu l'as clairement ornée de tes vertus divines, la foi, l'espérance et la charité. Tu as exposé les lois de Dieu et jeûné comme si tu n'avais pas de chair. Tu possédais la prudence, le courage, la sagesse et l'humilité qui t'éleva. Illuminé par les prières éternelles, tu es monté vers les demeures du ciel - Jean notre maître et notre père.

Synaxaire
Ce jour, quatrième dimanche du Carême, nous célébrons la mémoire de notre sage père Jean, l'auteur de l'Echelle.
Jean vivant dans la chair était mort. Et mort sans souffle il vit dans l'éternité.
II s'éleva et nous laissa le livre de l'Echelle. Il nous montra comment il s'est élevé.
Par ses prières, Dieu, aie pitié de nous et sauve nous. Amen


7ème ode
Hirmos
Ton 5 - Exalté au dessus de tout le Seigneur des Pères - éteignit la flamme et couvrit de douceur - les enfants qui chantaient d'une même voix - Dieu, Tu es béni.

Les voleurs sont tombés sur moi le malheureux - Ils m'ont laissé comme mort et sans souffle sous les coups - je Te prie, Dieu, visite moi.

Les pensées inconstantes ont dépouillé mon esprit - Elles m'ont frappé de passions - elles m'ont laissé mort sous le nombre des fautes - Mais Sauveur, guéris moi.

Quand le lévite me vit souffrant sous les plaies - il ne supporta pas mes meurtrissures - Voyant que je ne pouvais guérir il s'éloigna de moi - Mais toi mon Sauveur, guéris moi.

Christ incarné dans la Vierge - sauve moi, verse sur mes plaies - le riche amour de tes compassions. Je Te glorifie.

Autre Hirmos
Ton 8 - Les enfants déportés de Judée en Babylone - par la foi en la Trinité foulèrent la flamme de la fournaise et chantaient - Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Dans l'herbe verte du Royaume d'en haut - Père, tu as nourri ton troupeau - Sous la verge des dogmes tu as chassé les loups des hérésies - Et tu chantais : Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Tu es allé, couvert du vêtement digne de Celui qui t'appela - au festin des noces du Christ notre Roi dans les hauteurs - Et tu chantes : Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Gloire…

Père, tu n'as pas sombré dans les péchés - tu étais un fleuve de tempérance - Tu engloutis les tentations et purifies les souillures - de ceux qui proclament dans la foi - Dieu de nos Pères Tu es béni.

Et maintenant…

Le Seigneur de l'univers s'est incarné dans la Vierge - Il est venu de ton sein - Reconnaissant en toi dans l'orthodoxie la Mère de Dieu - nous chantons à ton Fils - Dieu de nos Pères, Tu es béni.

Katavasia - Les sages de Dieu n'adorèrent pas la créature au lieu du Créateur - Ils repoussèrent courageusement la menace du feu - et ils se réjouissaient en chantant - Célébré au dessus de tout, Seigneur, Dieu des Pères, Tu es béni.


8ème ode
Hirmos
Ton 5 - Pour Toi, le Créateur, les enfants dans la fournaise - tressèrent l'hymne de l'univers et chantaient - Toutes les œuvres célébrez, exaltez le Seigneur dans tous les siècles.

Mes pensées comme des voleurs ont détruit ma vie - Sauveur, sous les coups des péchés - Et je me suis dépouillé de ton image divine, Dieu qui aimes l'homme - Mais aie compassion de moi.

Des hauteurs, Tu es venu sur la terre, Sauveur - pour compatir à moi meurtri sous les coups - sous les plaies de mes fautes, Compatissant - Christ, verse moi Ton Amour.

L'essaim des fautes m'avait meurtri de plaies inguérissables - Maître, Tu m'as donné la rédemption de l'âme et du corps - Tu m'as sauvé, dans ton Amour.

Vierge, tu as enfanté le Seigneur - par la parole divine et humaine qui dépasse l'intelligence - et Vierge tu es demeurée - Toutes les œuvres nous te bénissons et t'exaltons dans tous les siècles.

Autre Hirmos
Ton 8 - Tu es notre colonne vivante en vérité - et l'image de la tempérance - Père Jean nous vénérons ta mémoire.

L'ordre des moines se réjouit - Le peuple des sages et des justes exulte - car avec eux tu as dignement reçu la couronne.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit…

Paré de la beauté des vertus - tu es allé dans le lieu des noces de la gloire ineffable - chantant l'hymne au Christ dans les siècles.

Et maintenant…

Vierge, n'abandonne pas ceux qui demandent ton secours - te célébrant et t'exaltant dans les siècles

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - L'Enfant né de la Mère de Dieu - a sauvé dans la fournaise les enfants saints - Alors Il était figuré. Mais maintenant Il est à l'œuvre - Il réunit le monde qui chante - Œuvres célébrez le Seigneur, exaltez Le dans tous les siècles.


9ème ode
Hirmos
Ton 5 - Danse Isaïe, la Vierge a conçu - Elle a enfanté un Fils, l'Emmanuel, Dieu et Homme - l'Orient est son nom, que nous exaltons - et nous disons bienheureuse la Vierge.

Maître je n'ai pas gardé ton ordre - Je me suis soumis aux passions des plaisirs - je suis dépouillé de la grâce - et par mes plaies suis rejeté dans la nudité - Sauveur je Te demande le salut.

Le lévite ne put essuyer mes blessures - Mais Tu es venu à moi dans ta bonté, dans ta miséricorde, Sauveur - et Tu as versé sur moi, comme le meilleur des médecins - pour me guérir, l'amour de ta compassion.

Christ miséricordieux, Tu as compati, Tu m'as sauvé - abattu et souffrant sous les coups des voleurs - Comme deux deniers Tu T'es donné Toi même âme et corps pour me racheter.

Mère de Dieu, ton enfantement dépasse l'intelligence - la conception en toi s'est faite sans l'homme - et la gestation t'a laissée vierge - Car l'Enfant était Dieu, que nous exaltons - Vierge, nous te disons bienheureuse.

Autre Hirmos
Ton 8 - Tu as guéri ceux qui étaient malades dans leurs fautes - Bienheureux au nom de Dieu tu les as conduits - tu as chassé les esprits de malice et nous te glorifions.

Père, tu as quitté la terre où demeure la corruption - tu es allé vers la terre des doux et tu te réjouis avec eux dans les délices de Dieu.

Gloire…

Aujourd'hui est un jour de fête - Tout appelle les troupeaux des moines - à se réjouir en esprit - à se nourrir à la table de la pureté de la vie.

Et maintenant…

Celui qui demeura en toi, toute Innocente - renversa le malin meurtrier des ancêtres - Il est né de toi, et tous nous a sauvés.

Katavasia - Qu'exulte en esprit tout être - né de la terre et portant la lumière - Que célèbre la nature des Intelligences immatérielles honorant la sainte fête de la Mère de Dieu - Qu'elle chante : Réjouis toi, toute bienheureuse - Mère de Dieu toute Pure, toujours Vierge.


Exapostilaire du dimanche

Gloire…

Exapostilaire du saint
Saint glorieux, tu as décliné comme une souffrance le plaisir du monde - tu as desséché la chair par le jeûne - tu as renouvelé la tension de l'âme - tu as reçu l'abondance de la gloire du ciel - Jean, ne cesse pas d'intercéder pour nous.

Et maintenant…

Sauvés par toi, Souveraine - nous reconnaissons en toi la Mère de Dieu - Car tu as mystérieusement conçu Dieu qui par la Croix détruisit la mort - et attira prés de Lui les peuples des saints - avec lesquels, Vierge, nous te célébrons.



Laudes
Stichères de l'Octoèque du dimanche du ton

Gloire…

Ton 1 - Venez, travaillons dans la vigne mystique - Portons en elle les fruits du repentir - peinant non pour manger et pour boire - mais dans les prières et les jeûnes - nous atteindrons les vertus qui plaisent au Seigneur de l'œuvre - et Il nous donnera le denier par lequel Il rachète les âmes de la dette du péché, dans son grand Amour.

Et maintenant…

Ton 2 - Tu es bénie au dessus de tout, Vierge Mère de Dieu - Car par Celui qui en toi s'est incarné l'enfer a été pris - Adam rappelé, la malédiction détruite - Eve délivrée, la mort anéantie - et nous avons reçu la vie et nous chantons - Béni est le Christ notre Dieu qui a voulu qu'il en soit ainsi. Gloire à Toi.


Grande doxologie, litanies et congé.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » mer. 05 mars 2008 16:19

Quatrième dimanche du Grand Carême

Saint Jean Climaque

Liturgie

Prokimenon du dimanche du ton et du saint

Ton 7: Le Seigneur donnera - la force à son peuple.
V. : Rendez gloire au Seigneur, Fils de Dieu.


Epîtres 1. Lecture de l'Epître aux Hébreux 6, 13-20
2. Lecture de l'Epître aux Ephésiens 5, 5-19


Alleluia du ton et du saint

Ton 7 Il est bon de confesser le Seigneur…


Évangiles 1. selon saint Marc 5, 17-31
2. selon saint Matthieu 4, 25 - 5, 12


Communion :Louez le Seigneur du haut des cieux, louez Le dans les hauteurs.
En mémoire éternelle sera le juste, il ne craindra pas les nouvelles funestes. Alleluia (3).

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 06 mars 2008 15:29

Dimanche Vêpres

Stichères du Lucernaire
4 stichères pénitentiels de l'Octoèque (voir appendice IV)
3 stichères du Triode

Poème de Joseph
Ton 3 - Fidèles durant le temps du jeûne - supportons les plus grandes peines - et nous trouverons la plus grande gloire - par l'amour du grand Dieu notre Roi - délivrés de la flamme de l'enfer.

Dépassant maintenant le milieu du temps du jeûne - entrons clairement dans le commencement de la gloire divine - efforçons nous d'atteindre à la fin la vie des vertus - pour recevoir les délices éternelles.

Autre
Poème de Théodore
Ton 7 - Dépassant le milieu de la période sacrée du jeûne allons dans la joie vers l'avenir - versons sur nos âmes l'huile de la bienfaisance - afin d'être dignes de vénérer la divine Passion du Christ notre Dieu - et d'atteindre la terrible et sainte Résurrection.

3 stichères des Ménées

Gloire… Et maintenant…

Théotokion des Ménées


Entrée avec l'encensoir


Prokimenon
Ton 8 : Ne détourne pas Ta face de ton serviteur, car je souffre - Ecoute moi vite, viens à mon âme et délivre la.
V. Dieu, que me recueille ton salut.
V. Que les pauvres voient et qu'ils se réjouissent.
V. Cherchez Dieu et votre âme vivra.

Ne détourne pas Ta face de ton serviteur, car je souffre - Ecoute moi vite, viens à mon âme et délivre la.


Apostiches du Triode
Ton 7 - Le Sauveur, Celui qui a planté la vigne et appelé les ouvriers, approche - Venez, vous qui avez combattu dans le jeûne, recevoir votre salaire - car Celui qui donne est riche d'amour - Nous avons travaillé un peu de temps - et nous emporterons la compassion de l'âme.

Ton 6 - Adam tombé au milieu des tentations qui le volaient - l'esprit dévasté, l'âme meurtrie, gisait dépouillé de sa conscience - Ni le prêtre avant la loi ne l'approcha - ni le lévite après la loi ne le regarda - sauf Toi Dieu qui venais, non de la Samarie, mais de la Vierge Marie - Seigneur Gloire à Toi.

Tes martyrs, Seigneur, ne T'ont pas renié - Ils ne se sont pas éloignés de tes commandements - Par leurs prières sauve nous

Gloire… Et maintenant…

Fidèles, célébrons avec les Archanges - le Porche céleste, la Porte scellée en vérité - Réjouis toi, par qui s'est levé sur nous le Sauveur de l'univers - Christ Dieu qui donne la vie - Souveraine, renverse par ta main nos ennemis les tyrans athées - Toute Blanche, Espérance des chrétiens.

Maintenant, Maître..

Fin de l'office comme aux dimanches précédents aux vêpres (cf. fascicule 3, pp. 426-429)

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 06 mars 2008 15:32

CINQUIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Matines

Début des matines de Carême
Première lecture des Psaumes (psaumes 25 - 32)
Après la seconde lecture des Psaumes (psaumes 33 - 37),

Cathisme du Triode
Ton 3 - Le beau temps est venu - digne de notre louange le jour du jeûne a brillé - frères, allons nous purifier - Puissions nous être purs devant le Créateur et découvrir sa beauté - par les prières de la Mère de Dieu l'unique Pure qui L'a enfanté.

Gloire…

Le beau temps est venu …

Et maintenant…

Gabriel admirant la beauté de ta virginité - et la splendeur de ta pureté, Mère de Dieu - te disait : Quelle louange digne de toi puis-je te porter ? - Comment t'appeler? j'hésite et m'émerveille - Comme il m'a été ordonné, je te dis : Réjouis toi, qui as reçu la grâce.


Après la troisième Lecture des Psaumes (psaumes 38 - 46)
Cathisme
Ton 7 - Seigneur, Tu nous as donné d'atteindre ce jour - Rends dignes tes serviteurs de traverser dans la crainte - la sainte semaine où brille dans la lumière - la terrible Résurrection de Lazare d'entre les morts - et d'aller au bout du stade du jeûne.

Gloire…

Seigneur, Tu nous as donné…

Et maintenant…

Vierge toute sainte, tu es plus précieuse que les glorieux Chérubins - Car eux ne supportent pas la puissance divine - et célèbrent la liturgie la face couverte de leurs ailes - Mais toi tu vois de tes yeux, tu portes le Verbe incarné - Ne cesse pas de prier pour nos âmes.


Canon
Triode - Poème de Joseph
1ère ode
Hirmos
Ton 3 – Il rassembla les eaux en un seul lieu - Au peuple Israélite Il ouvrit la mer - Il est notre Dieu de gloire - Chantons à Lui seul, car Il s'est glorifié.

Nos esprits renouvelés sous la charrue du jeûne divin - portons l'épi des vertus - Que jamais plus nous n'ayons faim - dans la joie des délices éternelles.

Je porte en moi les passions - qui au long du temps ont obscurci ma pauvre âme - le cœur brisé je me prosterne devant ta puissance invincible - Verbe intemporel du Père qui n'a pas de commencement - Je Te prie, Compatissant, sauve moi.

La beauté du jeûne nourrit les cœurs - fécondant les pensées qui plaisent à Dieu - et desséchant l'abîme des passions - sous les pluies du recueillement il purifie - ceux qui dans la foi portent la louange au Tout Puissant.

Réjouis toi qui portes tant de noms, Vierge sainte, Marie Mère de Dieu - gloire des fidèles, délivrance de la malédiction - échelle céleste, miracle incompréhensible - buisson qui ne se consumait pas, terre qui ne fut pas cultivée.

Autre - Poème de Théodore
Hirmos
Ton 7: Au Seigneur qui engloutit dans la mer…

Vénérant l'arbre de la Croix qui porte la Vie - allons en joie sur le chemin du jeûne, vers la Passion du Christ.

Suivant le Christ, renonçons au monde - portons la Croix sur nos épaules et nous serons formés à sa divine Passion.

Gloire…

Célébrons tous l'unique Divinité plus haute que l'être - en trois Personnes, le Père, le Fils et l'Esprit Saint.

Et maintenant…

Jésus le Sauveur que tu as conçu mystérieusement - sans connaître la corruption, Vierge pure - prie Le maintenant pour tes serviteurs.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Quand Tu viendras dans la gloire avec les anges juger l'univers - Christ, rends nous dignes de Te donner une bonne réponse.

Katavasia - Au Seigneur qui engloutit dans la mer toute la puissance de Pharaon - chantons l'ode de la victoire. Car Il s'est glorifié.


8ème ode
Hirmos
Ton 3 - La fournaise en Babylone ne brûla pas les enfants - ni le feu de la Divinité ne toucha la Vierge - Avec les enfants nous disons - Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

L'esprit séduit et trompé par les mensonges du serpent qui nous détruisent - j'ajoute chaque jour une souffrance à ma douleur - je T'appelle, Sauveur qui guéris les maladies - fais moi revenir et sauve moi.

D'un signe par la puissance de l'Esprit - Elisée ressuscita l'enfant de la Sunamite - Nous qui sommes morts sous les plaisirs des passions - fidèles nous revivrons par le jeûne qui porte la vie.

Seigneur qui aimes l'homme, Tu as sauvé les Ninivites - qui se repentaient dans les pleurs et le jeûne - Sauveur dans ton Amour aie pitié de nous - qui par nos œuvres ne savons pas Te reconnaître.

Toute Innocente, demeurée Vierge après l'enfantement - Toute Pure, délivre de la corruption tes serviteurs - qui chantent fidèlement d'une même âme - Œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur.

Autre Hirmos
Ton 7: Le Créateur du monde que révèrent les Chérubins…

Fidèles, nous avons en Dieu la borne de la tempérance - Parcourons de toute notre force le saint stade qui nous reste, et nous serons couronnés.

Voyant la stérilité de mon âme malade, compatis encore, Christ - et ne me coupe pas comme le figuier maudit.

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit…

Unique Origine, Trinité - Unité des trois Personnes, Père, Fils et Esprit - délivre de toutes les tentations et des périls ceux qui Te chantent.

Et maintenant…

Réjouis toi, Montagne de Dieu - Réjouis toi, Lampe toujours lumineuse - Réjouis toi, nouveau Ciel - Réjouis toi, Intelligence rayonnante - Réjouis toi, Temple du Seigneur. Réjouis toi, toute célébrée.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Christ, considérant ton terrible Jugement - je frémis, je tremble et j'appelle - Incommensurable est ton grand Amour. Sauve moi, le malheureux.

Louons, bénissons et adorons le Seigneur…

Katavasia - Le Créateur du monde que révèrent les Chérubins, qu'admirent les Séraphins - prêtres, serviteurs, esprits des justes, célébrez en Lui le Seigneur.


9ème ode
Hirmos
Ton 3 - Miracle nouveau et divin - le Seigneur passe par la porte fermée de la Vierge - Dieu entra nu et sortit incarné - et la porte demeure fermée - Exaltons la Mère de Dieu.

La grâce du jeûne maintenant - a empli de recueillement le calice divin - et appelle tous les fidèles clairement - Venez, réjouissez vous, chassez l'ivresse des passions - afin d'être dignes de la future consolation.

Le Jugement est proche. Veille mon âme - Sois consciente, fais le bien, garde toi toujours dans l'innocence - Si nous nous jugeons nous mêmes ici bas - nous ne serons pas réprouvés là haut - où sans témoins les coupables sont condamnés.

Principautés, Puissances, Trônes, Séraphins, Dominations - Pouvoirs, Chérubins, Anges et Archanges - priez Dieu pour que nous achevions le temps du jeûne en faisant ce qui lui plaît - afin d'être des serviteurs qu'Il aime et de trouver la gloire.

Avec les martyrs, avec les prophètes, avec tous les sages - Christ reçois toujours celle qui T'a enfanté - et prie pour les serviteurs indociles - Maître qui aimes l'homme et que révèrent les ordres célestes.

Autre Hirmos
Ton 7: Mère plus haute que la nature…

Achevant la sereine traversée du jeûne sous le souffle de l'Esprit, puissions-nous parvenir - au port de la Passion du Christ.

Imitant la Chananéenne je T'appelle - Aie pitié de moi, Dieu, Fils de David - et guéris comme sa fille, mon âme affaiblie.

Gloire…

Célébrons la nature de la Divinité - l'Unité réunie et divisée en trois Personnes - le Père, le Fils et l'Esprit.

Et maintenant…

Toi qui dans ton sein as conçu le Verbe inconcevable - toi qui sans semence dans la chair L'as enfanté - prie Le toujours de sauver nos âmes.

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Tu as justifié le Publicain qui Te disait : Compatis - Juge de toutes choses, aie pitié de moi, le pécheur - et pardonne mes fautes.

Katavasia - Mère plus haute que la nature - et Vierge selon la nature - seule bénie entre les femmes - Fidèles nous te le devons, dans les chants nous t'exaltons.


Hymnes lucernaires (voir appendice III)


Apostiches du Triode
Ton 8 - Tombé sous mes fautes et meurtri par elles impitoyablement - je suis semblable à celui qui tomba au milieu des voleurs - Ne m'abandonne pas, Maître de l'univers - Tu es venu, non de la Samarie, mais de la Vierge - Jésus est ton nom. Aie pitié de moi. (bis)

Saints, comment vous appellerons nous ? - Chérubins ? Car en vous s'est reposé le Christ - Séraphins ? Car vous ne cessez de le glorifier - Anges ? Car vous êtes partis de votre corps - Puissances ? Car vous faites des miracles - Nombreux sont vos noms et plus grandes vos grâces - Priez pour le salut de nos âmes.

Gloire… Et maintenant…

Les cieux te célèbrent, Vierge Mère qui as reçu la grâce - Et nous glorifions la naissance qui n'a pas laissé de traces en toi - Mère de Dieu, intercède pour le salut de nos âmes.

Monique
Messages : 788
Inscription : mer. 31 mars 2004 10:19

Message par Monique » jeu. 06 mars 2008 15:34

CINQUIEME SEMAINE DE CAREME

Lundi Sexte


Tropaire de la Prophétie
Ton 3 - Contre nous se sont retournées nos iniquités - Lève toi, Seigneur, secours nous - Car Tu es notre Père. Hors de Toi nous n'en savons pas d'autre.

Gloire… Et maintenant…

Contre nous se sont retournées…


Prokimenon :Psaume 83
Ton 8: L'oiseau a trouvé une maison - tes autels, Seigneur des Puissances, mon Roi et mon Dieu.
V.: Que tes demeures sont adorables, Seigneur des Puissances.


Lecture de la Prophétie d'Isaïe (37, 33 - 38, 6)
Ainsi parle le Seigneur sur le roi d'Assur : Il n' entrera pas dans cette ville. Il n'y lancera pas une flèche. Il ne tendra pas le bouclier. Il n'élèvera pas de rempart contre elle.
Il s'en retournera sur le chemin par lequel il est venu. Il n'entrera pas dans cette ville, dit le Seigneur.
Je protégerai cette ville pour la sauver, à cause de Moi et à cause de David mon serviteur.
L'Ange du Seigneur sortit et frappa dans le camp d'Assur cent quatre vingt cinq mille hommes. Quand on se leva, le matin, voici, c'était tous des corps morts.
Sennachérib le Roi d'Assur, leva le camp et partit. Il s'en retourna et resta à Ninive.
Comme il était prosterné dans la maison de Nisrok son Dieu, Adrammelek et Saretser, ses fils, le frappèrent de l'épée et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Asar Haddon, son fils, régna à sa place.
En ces jours, Ezéchias fut malade à la mort. Isaïe fils d'Amots, le prophète, vint à lui et lui dit : Ainsi parle le Seigneur. Donne tes ordres à ta maison. Car tu vas mourir. Tu ne vivras pas.
Ezéchias tourna son visage vers le mur et pria le Seigneur.
Il dit : Souviens Toi que j'ai marché devant ta Face dans la vérité et l'intégrité du cœur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux. Et versant toutes ses larmes, Ezéchias pleura.
Alors la parole du Seigneur fut sur Isaïe. Il dit :
Va, et dis à Ezéchias : Ainsi parle le Seigneur, le Dieu de David ton père. J'ai entendu ta prière. J'ai vu tes larmes. Voici, J'ajouterai quinze années à ta vie.
Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assur. Je protégerai cette ville.


Prokimenon :Psaume 84
Ton 8 : Seigneur, révèle nous ton Amour - donne nous ton salut.
V. : Seigneur, Tu veux le bien de ta terre.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités