Office à saint Photios le Grand (6 février)

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 3856
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Office à saint Photios le Grand (6 février)

Message par Claude le Liseur » sam. 06 févr. 2010 3:17

Composé par le moine Gérasime de la Petite-Sainte-Anne d'éternelle mémoire.
Traduit en français par l'archimandrite Denis d'éternelle mémoire.


PETITES VÊPRES

Lucernaire, ton 2

Toi qui d'un noble lignage étais issu, * toi le rejeton donné par Dieu, * d'avance, Photius, tu annonças ta splendeur, *en grâce et en sagesse croissant, * au point d'être rempli de tout savoir excellent; *aussi, lorsque tu accordas ta vie au modèle des vertus, * Père, tu devins l'instrument de l'Esprit.

Lorsqu'au suprême conseil, * Photius, tu fus choisi, * toi l'habitacle du Paraclet * et sa bouche divine, pour devenir * patriarche et premier des pasteurs, * défenseur de l'Église du Christ, *brillant par tes paroles et tes actions, *alors, par tes sages démonstrations, tu rejetas * comme racine de tous les maux l'addition au symbole de foi.

Elle tremble devant ton nom, * qui sur tous a fait briller * la lumière de l'orthodoxie, * la déloyale Église du Couchant * qui, par de vains sophismes, a falsifié * l'authentique symbole de foi, non altéré, * alors que tout l'héritage du Levant, * comme en harmonie avec les Apôtres, Photius, * te glorifie de radieuse façon.

Lorsque tu fus éloigné cruellement * par un inique décret, * de l'Église du Christ, * alors tu as connu les peines, l'affliction, * toi le plus fervent serviteur * du Christ notre Sauveur, * dont tu portas les souffrances allégrement; * aussi à juste titre, tu as reçu * la couronne des confesseurs, * Photius, de la main du Seigneur tout-puissant.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit (ton 1)

Le zèle apostolique t'animant, * de l'Église, sublime Père, tu t'es montré le champion, * suivant l'exemple de saint Paul, * initiant aux biens supérieurs par tes amples discours; * des fidèles tu éduques l'esprit * à rechercher et méditer les choses d'en-haut, * et comme hiérarque divinement sage, illustre Photius, * tu repoussas les assauts des diverses hérésies; * à la lumière des divins commandements * dirige sur le droit chemin notre démarche et constamment * intercède pour nos âmes auprès du Christ.

Maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles (ton 2)

La Vierge sainte a porté * au saint homme dans le sanctuaire l'Enfant sacré; * et Siméon, tendant les bras, * avec joie l'a reçu en s'écriant: * Maintenant, ô Maître, laisse ton serviteur * s'en aller en paix, selon ta parole, Seigneur.

(Apostiches, ton 2)

Admirable Photius, réjouis-toi, * qui de la sagesse t'es montré * le riche trésor *, la colonne et le soutien * de l'entière Église du Christ.

Ma bouche dira la sagesse,
et le murmure de mon cœur, l'intelligence.

Pour le monde tu t'es montré * le clairon spirituel, *faisant retentir bien clairement * le parfait enseignement, * Photius, père digne de toute admiration.

La bouche du juste murmure la sagesse,
et sa langue proclame la justice.

Pour l'Église tu apparus * comme orateur aux divines pensées, * soutenant le cœur des croyants * et illuminant leur esprit, saint patriarche Photius.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit (Triadique)

Du Père uniquement procède l'Esprit * qui à tous est donné par le Fils: * c'est ce que tu as proclamé, * Père Photius, de très sage façon.

Maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles.

Joyeusement Siméon a reçu le Créateur * dans ses bras et s'est écrié: * Maintenant, Sauveur, laisse aller * ton serviteur, car j'ai vu ton salut.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités