Acathiste à saint Etienne le Grand de Moldavie

Pas de discussions dans ce forum destiné exclusivement à une mise à disposition de textes issus du cycle liturgique orthodoxe. Pour toute réflexion sur ces textes, merci de vous reporter au forum général.

Modérateur: Auteurs

Acathiste à saint Etienne le Grand de Moldavie

Messagepar Claude le Liseur » Ven 06 Juil 2012 19:54

ACATHISTE A NOTRE PERE PARMI LES SAINTS
SAINT ETIENNE LE GRAND
PRINCE SOUVERAIN DE MOLDAVIE

(Texte roumain original publié par l’archevêché orthodoxe de Suceava et Rădăuţi en 1992 sous la responsabilité du prêtre Aurel Goraş et avec la bénédiction de l’archevêque Pimène. Traduction française 2003. La mémoire de saint Etienne le Grand, canonisé par le Patriarcat de Roumanie le 20 juin 1992, se célèbre le 2 juillet du calendrier ecclésiastique, date anniversaire de sa naissance au ciel en 1504.)



KONTAKION 1


Au défenseur de la chrétienté, à l’orthodoxe voïvode de Moldavie, à celui qui a guidé avec justice et amour le peuple que Dieu lui avait confié, à celui qui à manifesté une exemplaire humilité chrétienne et qui a pardonné à ceux qui lui avaient nui, à celui qui a été estimé et aimé comme un père, au voïvode glorifié, nous chantons :

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


IKOS 1


Né sur la terre bénie de Moldavie de parents orthodoxes, le voïvode Bogdan et la dame Marie, dès la prime enfance tu as été élevé dans l’amour de la nation et de la foi ancestrale, et c’est pourquoi nous nous écrions :

Réjouis-toi, qui dès l’enfance as aimé l’ornement de la maison de Dieu ;
Réjouis-toi, fondateur de maintes églises du pays de Moldavie ;
Réjouis-toi, qui as aussi construit des édifices sacrés en Transylvanie et en Valachie ;
Réjouis-toi, qui as ainsi renforcé la conscience de l’unité de la nation et de la foi ;
Réjouis-toi, qui as fondé le monastère du Zographe avec tant d’amour chrétien ;
Réjouis-toi, qui as embelli avec une inépuisable générosité les églises que tu avais fondées ;
Réjouis-toi, car ainsi, Dieu a sanctifié ta vie ;
Réjouis-toi, car tu as renforcé la foi orthodoxe par l’érection d’églises et de monastères ;
Réjouis-toi, car, par leur construction, tu as gagné l’éloge et la reconnaissance de Dieu ;
Réjouis-toi, car en édifiant des églises à la place d’autres plus anciennes tu as honoré les ancêtres et tu es devenu un modèle pour les timoniers du pays ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as démontré l’antiquité de notre foi, qui nous fut apportée par le saint apôtre André ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté.



KONTAKION 2


Désirant que les saints ornements que tu donnais aux églises soient travaillés avec beauté et d’après la vraie foi orthodoxe, tu as ainsi enseigné la foi droite, à l’usage de tous ceux qui chantent à Dieu : alléluia !


IKOS 2


Voyant la foi chrétienne mise en péril par l’incroyance des Ottomans, tu as brûlé d’un zèle ardent pour la défendre, en cherchant l’aide de Dieu et en demandant l’intercession des saints ; c’est pourquoi nous nous écrions avec allégresse :

Réjouis-toi, qui, hardi et ingénieux, as lutté contre l’ennemi de la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car Dieu a fait de toi un sage et t’as donné la force dans les luttes que tu as soutenues ;
Réjouis-toi, car les saints grands-martyrs Procope et Démètre te sont apparus et t’ont renforcé au plus fort du combat ;
Réjouis-toi, car le saint grand-martyr Georges a toujours été ton protecteur ;
Réjouis-toi, car tu as fait figurer son icône sur les étendards de ta vaillante armée ;
Réjouis-toi, car tu as fait du grand-martyr Georges le protecteur de la métropole de Moldavie ;
Réjouis-toi, car, ayant ces trois saints pour ambassadeurs et intercesseurs auprès de Dieu, tu as triomphé des ennemis de la foi ;
Réjouis-toi, qui n’as pas triomphé par la puissance des armes et le nombre des soldats, mais par la puissance de Dieu ;
Réjouis-toi, car, dans la lutte, tu n’as pas eu peur de la mort ;
Réjouis-toi, car, là où la lutte était la plus implacable, tu encourageais tes soldats ;
Réjouis-toi, qui as lutté jusqu’à la mort pour défendre la loi chrétienne, prêt à offrir ta tête ;
Réjouis-toi, qui as défendu la porte de la chrétienté au prix de ta vie et de tes labeurs ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 3


Sachant que l’ennemi voulait à tout prix subjuguer non seulement le pays de Moldavie, mais aussi toute la chrétienté, tu en as averti les autres chefs chrétiens, leur demandant l’aide due pour la défense de la chrétienté ; mais ils avaient des âmes faibles et une foi vacillante, et ils t’ont laissé seul dans cette sainte lutte ; mais toi, recevant ta puissance de Dieu, tu as triomphé et tu lui as chanté : alléluia !



IKOS 3


Convaincu que Dieu t’aiderait à disperser les ennemis de la chrétienté, tu as encouragé tes soldats par l’exemple de ton courage et ensuite tu les as récompensés justement et avec un amour inépuisable, et c’est pourquoi nous nous écrions ensemble :
Réjouis-toi, prince rempli de sagesse qui as agi en tout avec justice et crainte de Dieu ;
Réjouis-toi, qui as donné des terres aux pauvres qui avaient lutté au péril de leur vie pour la nation et pour notre foi ancestrale ;
Réjouis-toi, qui as appris aux riches à dédaigner l’avidité et l’injustice ;
Réjouis-toi, qui as attendu avec amour la repentance de ceux qui en voulaient à ta vie, au bien de la nation et à la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car tous les méchants ont reçu de toi leur juste châtiment ;
Réjouis-toi, car ton exemple chrétien s’est répandu en abondance parmi les pécheurs, que tu as jugés avec justice ;
Réjouis-toi, qui as pardonné au Tatare Oana et à d’autres ;
Réjouis-toi, qui as pardonné de tout ton coeur à Mihu qui avait participé à l’assassinat de ton père ;
Réjouis-toi, qui as promis la même miséricorde à ses complices ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as accompli le plus grand commandement divin : l’amour de ceux qui nous haïssent ;
Réjouis-toi, car tu leur as promis le pardon et la restitution de leurs biens et de leurs dignités ;
Réjouis-toi, car tu as fait la paix avec tes ennemis pour le bien de la nation et de la foi ;


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 4


Sachant que les ennemis du pays et de l’Eglise du Christ ne constituent qu’une seule religion et même une seule nation, tu leur as fait la guerre, et tu leur as appris à chanter à Dieu avec amour : alléluia !


IKOS 4


Encerclé par tant de Turcs et de Tatars et d’autres ennemis qui inspirent la crainte, tu as compris que Dieu seul pouvait te secourir : à juste titre tu t’es efforcé de faire Sa volonté, et pour cette raison tu as choisi saint Daniel l’Hésychaste comme intercesseur auprès de Dieu et guide spirituel ; c’est pourquoi nous te louons :
Réjouis-toi, ami des hésychastes ;
Réjouis-toi, bien-aimé fils spirituel du pieux Daniel ;
Réjouis-toi, car tes saintes prières t’ont renforcé dans la lutte contre les ennemis de la foi et du pays ;
Réjouis-toi, car tu as suivi avec amour le conseil de saint Daniel de bâtir des églises et des monastères ;
Réjouis-toi, car tu as illuminé ta conscience des enseignements de saint Daniel ;
Réjouis-toi, car tu as compris que tes luttes contre de tels ennemis étaient justifiées devant Dieu ;
Réjouis-toi, car tu as défendu le pays, la foi orthodoxe et la chrétienté tout entière ;
Réjouis-toi, admirateur de tous les moines ;
Réjouis-toi, car leurs prières t’ont convaincu avec toute ta famille ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as honoré comme les vrais théologiens la beauté de la vie spirituelle ;
Réjouis-toi, car ainsi tu t’es muni de ce qui est nécessaire pour le cours de la vie terrestre et pour le progrès de la vie spirituelle ;


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 5


Les monastères que tu as fondés, ô Etienne le glorifié, sont devenus de vrais foyers de la piété et de notre foi orthodoxe et des luminaires de la connaissance de Dieu, où grâce aux écrits des pieux saints Pères de notre Eglise, nous avons appris à chanter sans cesse à Dieu : alléluia !


IKOS 5


Le Dieu de notre salut nous a exhortés à veiller et à prier afin de ne pas tomber en tentation, et l’Apôtre Paul nous a dit de prier sans cesse ; ces enseignements, tu les as gardés dans ton âme et ton esprit, et c’est pourquoi nous te louons ainsi :
Réjouis-toi, amoureux de la prière ;
Réjouis-toi, qui l’as menée à bien au prix de beaucoup d’efforts et avec un si grand amour ;
Réjouis-toi, qui à la prière as joint les carêmes et les jeûnes ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as triomphé des ennemis visibles et invisibles ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as mieux connu le Seigneur ;
Réjouis-toi, intercesseur constant pour les vivants et les morts ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as purifié ton âme ;
Réjouis-toi, car par la prière tu es demeuré pour toujours en union spirituelle avec les aïeux et les ancêtres avec lesquels tu t’es réjoui ;
Réjouis-toi, car par les prières et les jeûnes tu as acquis l’humilité ;
Réjouis-toi, car par les prières et les jeûnes tu as illuminé ton âme et ton esprit ;
Réjouis-toi, car, avant de commencer la lutte contre les ennemis de la foi, avec ton armée tu t’es préparé par le jeûne et la prière à recevoir dignement les Saints Mystères.


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 6


Sachant que seul le jeûne et la prière peuvent triompher du Diable et de ses serviteurs, tu y as toujours recouru avec foi et humilité, chantant à Dieu : alléluia !


IKOS 6


Constant dans ton amour du Christ, tu t’es toujours comporté avec rectitude et amour chrétien à l’égard de ceux qui étaient dans le besoin, Ses frères plus petits, et c’est pourquoi nous nous écrions :
Réjouis-toi, auxiliateur des pauvres ;
Réjouis-toi, toi qui les as aimés pour l’amour du Christ ;
Réjouis-toi, toi qui as protégé de la gloutonnerie ceux qui étaient trop riches ;
Réjouis-toi, toi qui as aidé moult jeunes familles ;
Réjouis-toi, parce que tes miséricordes ont apporté une joie salvatrice aux pauvres ;
Réjouis-toi, car tes largesses envers les pauvres t’ont donné une échelle vers le ciel ;
Réjouis-toi, car tu as uni la prière et le jeûne à la charité ;
Réjouis-toi, car, en faisant l’aumône, tu as veillé en intendant avisé sur les dons de Dieu ;
Réjouis-toi, car, en faisant l’aumône, tu t’es procuré les richesses du ciel au moyen de celles de la terre ;
Réjouis-toi, car, en distribuant les biens corruptibles et périssables, tu as acquis les biens incorruptibles et éternels ;
Réjouis-toi, professeur de charité et ami des pauvres ;
Réjouis-toi, car tu n’as pas attaché ton âme aux richesses terrestres ;


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 7


Pour l’amour de Dieu, tu as été compatissant au point d’accorder le pardon et la liberté au Tatare Oana et à ses semblables, leur donnant ainsi réconfort et joie spirituelle, et ceux-ci, épargnés grâce à ta charité chrétienne, ont chanté à Dieu : alléluia !


IKOS 7


Les ancêtres du genre humain ont été chassés du paradis à cause de leur désobéissance, mais, grâce à l’obéissance et à l’humilité de la Mère de Dieu, le Sauveur du monde s’est incarné dans le sein de la Toujours Vierge, et nous te chantons ainsi avec joie :
Réjouis-toi, exemple de modestie ;
Réjouis-toi, car ainsi tu as vaincu les embûches de notre ennemi le Diable ;
Réjouis-toi, car c’est ainsi que tu as transformé tes ennemis en amis ;
Réjouis-toi, car, en t’humiliant, tu as apaisé la violence belliqueuse des ennemis de la nation et de la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car tu as attribué à juste titre tes triomphes à la puissance de Dieu et pas à ton ingéniosité ;
Réjouis-toi, car tu as compté tes échecs comme autant de châtiments de Dieu pour tes péchés ;
Réjouis-toi, car ainsi tu t’es protégé contre l’esprit d’orgueil ;
Réjouis-toi, car par ton humilité tu t’es élevé au-dessus de toutes les vanités du monde ;
Réjouis-toi, car tu t’es abaissé toi-même pour exalter le pays et l’Eglise vers les sommets de la foi belle et véritable des ancêtres ;
Réjouis-toi, car, en récompense de ta modestie, Dieu t’a fait le don de la sagesse et du courage dans la lutte contre les ennemis de la foi et du pays ;
Réjouis-toi, car, en t’humiliant, tu as placé toute ta confiance en Dieu ;
Réjouis-toi, car l’humilité a été ta juste balance dans le gouvernement de ton pays ;


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 8


Voyant la multitude des ennemis qui menaçaient de plus en plus le pays et la foi ancestrale, tu as lutté avec virilité à la tête de tes pieux soldats, mais aucun de ces chagrins ne t’a détourné de l’amour du Christ, et tu as chanté d’autant plus fort à Dieu : alléluia !


IKOS 8


« Venez à Moi, vous tous qui êtes accablés et épuisés et vous trouverez le repos », a dit le Seigneur, tandis que l’Apôtre proclame : « Il nous faut passer par beaucoup de tribulations pour entrer dans le Royaume de Dieu » ; glorieux Etienne, tu as été attentif à ces paroles, et tu as porté la croix de ta vie avec une ardeur chrétienne, et c’est pourquoi nous te louons ainsi :
Réjouis-toi, digne soldat du Christ ;
Réjouis-toi, qui as supporté sans te plaindre et avec un amour chrétien les déboires de ta vie ;
Réjouis-toi, car la mort de quatre de tes enfants n’a pas diminué ton amour du Christ ;
Réjouis-toi, car c’est à travers ces chagrins que tu as compris que la vie terrestre est éphémère ;
Réjouis-toi, car, ainsi, tu t’es renforcé dans la foi ;
Réjouis-toi, car, les ennuis de ta vie, tu les as comptés comme la croix que le Christ notre Seigneur, celui qui nous guide dans les épreuves, t’avait donnée à porter ;
Réjouis-toi, car tu as trouvé légers le joug de la vie et le fardeau des chagrins ;
Réjouis-toi, car, bien qu’accablé par la douleur de la défaite dans la lutte contre les ennemis de la foi, tu n’as pas désespéré et tu as écouté les paroles de ta mère ;
Réjouis-toi, car, pour l’amour de Dieu, du pays et de la foi, tu as suivi les conseils de ta mère et tu t’es confié à ses prières ;
Réjouis-toi, car, à travers les déboires, tu t’es renforcé dans l’amour du Christ ;
Réjouis-toi, car au milieu de toute l’affliction qui te frappait, tu as remercié Dieu à la manière de Job ;
Réjouis-toi, modèle de l’endurance ;


Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 9


Blessé à la jambe lors de la bataille de Chilia, tu as souffert jusqu’à la fin de ta vie avec une endurance chrétienne exemplaire, ayant toujours à l’esprit les souffrances du Sauveur sur la croix, en raison desquelles tu as chanté sans cesse à Dieu : alléluia !


IKOS 9


Gouverné par ta foi dans la résurrection des morts et par ton amour pour tes parents, aïeux et ancêtres selon la chair, tu leur as toujours montré, par tes actes chrétiens, le respect qui convient, et c’est pourquoi nous te louons ainsi :


Réjouis-toi, fils très respectueux des parents qui t’ont engendré ;
Réjouis-toi, qui honorais les aïeux et les ancêtres dont tu étais le descendant ;
Réjouis-toi, qui as orné leurs tombeaux de pierres travaillées avec une grande adresse ;
Réjouis-toi, qui as montré ainsi ton amour devant eux et après leur mort ;
Réjouis-toi, qui ainsi as confessé ta foi et ton espérance inébranlable dans la vie éternelle et la résurrection générale ;
Réjouis-toi, qui, grâce à tes prières pour eux, ne t’es jamais séparé d’eux en esprit ;
Réjouis-toi, car, par les pierres des tombeaux que tu as bâtis, tu nous as donné l’exemple du respect dû à nos devanciers ;
Réjouis-toi, car les pierres des tombeaux que tu as édifiés sont les pierres de la juste foi dans la résurrection des morts ;
Réjouis-toi, car leur décoration traduit ton amour de la beauté spirituelle et de la foi ancestrale ;
Réjouis-toi, car tu y as inscrit en bonne théologie ton espérance dans la résurrection des défunts ;
Réjouis-toi, car tu as toujours eu tes ancêtres comme guides dans l’amour de la nation et de la foi ;
Réjouis-toi, car tu as porté dans ton âme et ton esprit l’icône de l’âme de tes parents, forts dans la foi et constants dans la prière ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !



KONTAKION 10


Tu as manifesté ton respect pour les défunts non seulement à l’égard de tes parents selon la chair, de tes aïeux et de tes ancêtres, mais aussi à l’égard des soldats tombés pour la nation et la foi, pour lesquels tu as posé les fondations d’une église à Războieni, pour que, au-dessus des saintes reliques que sont les ossements des héros tombés là-bas, nous chantions sans cesse à Dieu, et ensemble avec eux : alléluia !


IKOS 10


Ouvrant les oreilles de ton âme aux paroles apostoliques : « Pour moi, la vie, c’est le Christ, et la mort est un gain », tu as toujours pensé à l’heure de ta mort, et c’est pourquoi nous te louons ainsi :
Réjouis-toi, qui as toujours gardé à l’esprit la pensée de la mort ;
Réjouis-toi, qui, ainsi, as été attentif au redoutable Jugement du Christ ;
Réjouis-toi, car tu t’es préparé à tout prix à y donner une bonne réponse et à être compté au nombre de ceux qui seront placés à Sa droite ;
Réjouis-toi, car tu as vu dans ta mort corporelle un passage de la vie éphémère à la vie éternelle ;
Réjouis-toi, car pour cette raison, tu as fondé l’église de Putna où tu reposes dans l’espérance de la résurrection et de la vie de l’au-delà ;
Réjouis-toi, car, bien qu’ayant toujours devant les yeux la mort sur les champs de bataille contre les ennemis de la nation et de la foi, tu ne l’as pas redoutée ;
Réjouis-toi, car, ayant toujours dans ton âme le souvenir de la mort, tu as mieux compris la vanité de cette vie ;
Réjouis-toi, car, même à l’heure de ta mort, tu n’as pas oublié de te soucier du bien et de la défense du pays et de la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car tes conseils paternels prodigués à l’heure de ta mort sont restés, pour l’armée du pays et pour nous tous, qui sommes venus après toi, comme un testament saint ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 11


Quand tu as pu écrire sur la pierre de ton tombeau que tu t’étais « transporté vers les demeures des siècles », tu as parlé de la vie éternelle en bon théologien, comme un des Pères de l’Eglise du Christ, et c’est pourquoi nous chantons à Dieu : alléluia !



IKOS 11


Aimant le Christ, tu as défendu la foi orthodoxe jusqu’à la mort, mais tu as prêché sa beauté et sa vérité à travers les chefs d’oeuvre dont tu as orné les saints lieux de prière et les saints objets nécessaires au culte divin de notre Eglise ; c’est pourquoi nous nous écrions :
Réjouis-toi, éternel prédicateur de la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car, en entrant dans les églises que tu as fondées, nous sentons tout de suite que Dieu est près de nous ;
Réjouis-toi, car, en connaissant les prières dans ces saints lieux, nous nous sentons unis en esprit pour une bonne entreprise ;
Réjouis-toi, car c’est ainsi que se renforce notre unité dans la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car les ornements sacrés des églises supportent de saintes icônes ;
Réjouis-toi, car ces saintes icônes nous manifestent le visage de Dieu dans l’homme ;
Réjouis-toi, car en les regardant et en priant, nous voyons notre visage humain déifié ;
Réjouis-toi, car, à travers l’icône de la Crucifixion, nous apprenons l’amour de Dieu pour nous, les hommes ;
Réjouis-toi, car, en regardant l’icône de la mise au tombeau du Seigneur, nous apprenons à être attentifs à l’heure de notre mort.
Réjouis-toi, car en priant dans les églises que tu as fondées pour le Christ, tu as pour intercesseurs et ambassadeurs auprès de Dieu la Mère du Seigneur et les saints ;
Réjouis-toi, car dans les livres saints écrits sur ton ordre, la beauté artistique s’entrelace avec la beauté spirituelle des mots salvateurs qu’ils contiennent ;
Réjouis-toi, car tu as aimé les paroles édifiantes pour l’âme et tu as rejeté celles de la vaine philosophie ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 12


Sachant que le mystère de l’incarnation de Dieu et de la déification de l’homme se découvre le mieux à travers les saintes icônes et les offices de l’Eglise dans des saints lieux de prière, tu nous as laissé un saint héritage pour que nous puissions chanter à Dieu en vérité : alléluia !


IKOS 12


Tu as tant aimé le pays et le peuple qu’à ta mort tous t’ont pleuré comme un père, et l’être même de la terre, les collines et les forêts, eux aussi, ont gémi avec amertume, mais ils se sont consolés par la conviction que tu resterais encore, d’une manière mystérieuse et spirituelle, le défenseur et le protecteur de tous, et c’est pourquoi nous te louons ainsi :
Réjouis-toi, car tu as pris part aux souffrances qu’a endurées ton peuple tout au long des siècles ;
Réjouis-toi, car au tombeau tu as grandement ressenti la douleur du rapt de la Bucovine ;
Réjouis-toi, car tu nous donnes beaucoup d’espoir dans la défense de notre droit, car tu es à jamais le protecteur des soldats de notre pays ;
Réjouis-toi, car se réunissent sur ton tombeau les jeunes amants de la patrie et vénérateurs des ancêtres ;
Réjouis-toi, car ton tombeau est devenu un lieu de réconfort où l’âme s’élève ;
Réjouis-toi, car, en nous agenouillant devant ton tombeau, nous nous rendons compte que tu n’es pas mort, mais que tu donnes de saintes forces à notre volonté et des lumières à nos pensées pour le pays et la foi ;
Réjouis-toi, car ta voix se fait entendre à travers le son de la cloche Buga ;
Réjouis-toi, car tu nous guides avec la lumière du cierge qui brille toujours au-dessus de ton tombeau ;
Réjouis-toi, car tu donnes à nos âmes la paix, l’espérance et la joie spirituelle alors que s’abat sur nous la tempête des envahisseurs ennemis du pays et de notre foi ;
Réjouis-toi, car, à l’écoute de ton nom, la bouche des méchants est frappée de mutisme, alors que l’armée de notre pays s’emplit de force spirituelle ;
Réjouis-toi, car, le jour anniversaire de ton passage dans l’éternité, tous les fils de la nation se rassemblent sur ton tombeau en un seul esprit et dans un sentiment chrétien ;
Réjouis-toi, car tu insuffles la sagesse et la pénétration d’esprit aux serviteurs de la Parole qui célèbrent avec ingéniosité en prose et en vers les hauts faits par lesquels tu as revêtu ton peuple de gloire ;

Réjouis-toi, Etienne, voïvode orthodoxe, défenseur de la chrétienté !


KONTAKION 13


Devant ton tombeau, glorieux Etienne, nous honorons ta mémoire, nous célébrons tes actions étonnantes par lesquelles tu as défendu notre foi ancestrale et la chrétienté toute entière, nous louons ta miséricorde et ta charité chrétienne grâce auxquelles tu as pardonné à ceux qui t’avaient fait du tort, nous prions Dieu qu’Il nous rende dignes d’imiter tes actions qui garantissent le salut, et ensemble avec toi nous chantons à Dieu : alléluia !

(On chante trois fois ce kontakion.)

Ensuite, on dit le premier ikos.




TROPAIRE, ton 1


Défenseur sans peur de la foi droite et protecteur de la patrie ancestrale, grand fondateur de saints édifices, voïvode Etienne, prie le Christ Dieu qu’Il nous délivre du besoin et de l’affliction.



KONTAKION, ton 8


Comme tu aimais en vérité Dieu, ô Etienne, voïvode orthodoxe, tu as élevé des saintes églises et de saints monastères, tu as aidé les pauvres et tu as redressé les pécheurs. En raison de tes actes, Dieu t’a donné la sagesse et la puissance pour que tu triomphes des ennemis du pays et de la foi chrétienne ; et c’est à juste titre, au vu de tes mérites, que nous t’honorons, comme un pieux vainqueur.
Claude le Liseur
 
Messages: 3834
Inscription: Mer 18 Juin 2003 15:13

Revenir vers Textes liturgiques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron