conférence de l'archevêque de Grèce à Genève le 30 mai 2006

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

Claude le Liseur
Messages : 4133
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

conférence de l'archevêque de Grèce à Genève le 30 mai 2006

Message par Claude le Liseur » mer. 31 mai 2006 18:17

Chers amis,

J'ai eu la chance hier de pouvoir assister à une conférence donnée par Sa Béatitude Christodoulos (Paraskividhis), archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, à l'université de Genève.

L'un des organisateurs a rappelé la biographie du primat de l'Eglise de Grèce. Né en 1939 d'une famille originaire d'Andrinople déracinée au moment de l'échange forcé des populations en 1924, Mgr Christodoulos a d'abord fait des études de droit qui l'ont mené à la licence en 1961, en même temps que naissait sa vocation monastique qui allait le conduire à entrer au monastère de Varlaam aux Météores. Par la suite, il obtint la licence et le doctorat en théologie (je précise ici, parce que j'aurai peut-être l'occasion de revenir sur ce point, que sa thèse était consacrée à l'histoire du mouvement paléohimérologite). Il a ensuite beaucoup oeuvré pour le renouveau de la musique byzantine comme prêtre de paroisse, puis a été élu en 1974 métropolite de Demetrias avant d'être élu en 1998 archevêque d'Athènes et primat de l'Eglise de Grèce. Sa Béatitude parle le grec, le français, l'allemand, l'anglais et l'italien. Ceci aussi doit être rappelé, parce que Mgr Christodoulos a donné sa conférence en français, et que j'ai pu ensuite constater sa remarquable aisance à s'exprimer en français quand je lui ai demandé conseil au cours de la rencontre informelle avec les fidèles qui a suivi la conférence.

La conférence de Sa Béatitude était consacrée à la manière dont l'Eglise de Grèce aborde les questions de bioéthique, ce qui me semble maintenant ouvrir un nouveau sujet intéressant pour ce forum, et sans doute plus enrichissant que de répondre aux trolleries diverses et variées, fussent-elles drapées dans les confessions de foi du XVIIe siècle ou "autoglorifiantes".

L'Eglise de Grèce a institué une commission de bioéthique, qui, sous la présidence du métropolite Nicolas de Mésogée, regroupe 3 professeurs de théologie, 3 professeurs de médecine, 1 professeur de droit et 1 professeur de biologie. Le saint Synode a mis à disposition de ladite commission les locaux et la bibliothèque nécessaire, et lui a donné des thèmes de recherche. La commission a remis au saint Synode des rapports sur des questions de bioéthique, qui donné lieu à des prises de position du saint Synode, publiées en traductions anglaise, russe et française sur internet par l'Eglise de Grèce. A noter que, parmi les professeurs de théologie membres de la commission figure l'illustre Georges Mantzaridis, dont je peux supposer, vu son travail considérable sur l'oeuvre de saint Grégoire Palamas, qu'il sait à quelle gloire Dieu a destiné l'homme.

Je suppose que c'est à la francophonie du primat que nous devons que le saint Synode ait pris la peine de publier ces documents en français, langue dont la présence est ici aussi surprenante que l'est l'absence de l'allemand. Pour ouvrir une parenthèse, vu l'évolution de la situation, il est plus que probable que Mgr Christodoulos sera le dernier primat de l'Eglise de Grèce à connaître le français; il ne nous restera plus, alors, que nos yeux pour pleurer de ne pas avoir profité de son pontificat pour rapprocher les orthodoxes francophones de la Grèce.

Sa Béatitude a expliqué que la commission de bioéthique auprès de l'Eglise de Grèce travaille en coopération avec les patriarcats de Constantinople, Moscou, Belgrade et Bucarest, qui ont des organismes semblables. Il y a en outre des échanges de points de vue sur les questions bioéthiques avec d'autres confessions chrétiennes et avec d'autres religions.

Sur le plan purement interne, la commission de bioéthique auprès du saint Synode est aussi consultée par le gouvernement grec lors de la préparation de projets de lois relatifs à ces questions.

Mgr Christodoulos a aussi expliqué que l'Eglise de Grèce, sur la base de ces travaux et de ces recherches, organise des journées de formation sur les questions bioéthiques à l'usage du public concerné (surtout médecins et infirmières) et aussi une journée spéciale pour les prêtres.

Je vais maintenant mettre sur le présent forum les déclarations faites par le saint Synode de l'Eglise de Grèce sur la base des rapports qui lui ont été transmis par sa commission de bioéthique.

J'ai en effet la faiblesse de penser que ce forum est destiné à répercuter ce genre de travaux, qui sont le fruit de mois d'efforts, qui représentent une réflexion orthodoxe appliquée à des problèmes actuels, plutôt que de servir d'exutoire à des gens qui trouvent à se défouler sur bien d'autres forums.

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Message par Anne Geneviève » mer. 31 mai 2006 19:37

Merci d'avoir répercuté cette conférence et les déclarations et propositions du saint synode de Grèce sur la bioéthique. Ce sont des questions qui nous concernent tous dans notre vie quotidienne.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Claude le Liseur
Messages : 4133
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: conférence de l'archevêque de Grèce à Genève le 30 mai 2

Message par Claude le Liseur » jeu. 08 avr. 2010 19:08

Le premier message du précédent fil était consacré aux travaux de bioéthique dans le cadre de l'archevêché de Grèce. Dans le cadre du patriarcat de Constantinople, je viens juste d'apprendre la parution en 2008 d'un ouvrage qui reprend les contributions faites dans le cadre d'un congrès scientifique de bioéthique tenu à Chambésy (Suisse) du 11 au 15 septembre 2002:

Église et bioéthique. La raison de la science et la raison de la religion

Éditions du centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique

Chambésy 2008

L'ouvrage de 328 pages contient des contributions en anglais, français, grec et allemand* sur des questions comme l'assistance au suicide, l'embryon, le génome, les cellules-souches, les funérailles religieuses des suicidés, etc. Parmi les contributeurs orthodoxes, on notera le métropolite Daniel de Moldavie, devenu depuis patriarche de Roumanie, le métropolite Athanase d'Héliopolis, le professeur Georges Mantzaridis, spécialiste de la pensée de saint Grégoire Palamas, le professeur Blaise (Vlassios) Phidas, canoniste, le professeur Stylianos Antonarakis de l'université de Genève, généticien, le diacre Dominique Beaufils, le docteur Claude Hiffler, le biologiste et théologien Gary Vachicouras, etc.

Très intéressant et l'ouvrage ne compte que 35 francs suisses.


*Il est d'autant plus regrettable que la contribution d'Erika Schuchardt, qui était membre du groupe parlementaire CDU / CSU au Bundestag, soit rédigée en anglais... surtout quand le professeur Skouteris, de la faculté de théologie d'Athènes, rédigeait la sienne en allemand. C'est tout de même révélateur de l'attitude des élites françaises et allemandes.

Anne Geneviève
Messages : 1041
Inscription : lun. 30 mai 2005 19:41
Localisation : IdF
Contact :

Re: conférence de l'archevêque de Grèce à Genève le 30 mai 2

Message par Anne Geneviève » jeu. 08 avr. 2010 23:07

Nous nous sommes déjà fait l'écho des travaux de cette commission de bioéthique il y a quelques années.

viewtopic.php?f=1&t=1906&p=12193&hilit= ... que#p12193
viewtopic.php?f=1&t=1907&p=12194&hilit= ... que#p12194
viewtopic.php?f=1&t=1909&p=12196&hilit= ... que#p12196

Y compris certaines de nos discussions sur le sujet.
viewtopic.php?f=1&t=1922&p=12316&hilit= ... que#p12316
viewtopic.php?f=1&t=2147&p=13931&hilit= ... que#p13931
viewtopic.php?f=1&t=2199&hilit=bio%C3%A9thique


Je me permets de faire remonter ces liens pour ceux qui seraient intéressés à reprendre la discussion.
"Viens, Lumière sans crépuscule, viens, Esprit Saint qui veut sauver tous..."

Répondre