Liberté sur internet

Échangez vos idées librement ici

Modérateur : Auteurs

joseph1
Messages : 50
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Liberté sur internet

Message par joseph1 » ven. 08 févr. 2019 19:11

Cela concerne tous les forumeurs



Emmanuel Macron veut la fin de l’anonymat sur Internet :

https://www.phonandroid.com/emmanuel-ma ... ernet.html

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019 ... mation.php

Claude le Liseur
Messages : 4138
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Liberté sur internet

Message par Claude le Liseur » ven. 15 févr. 2019 9:44

joseph1 a écrit :
ven. 08 févr. 2019 19:11
Cela concerne tous les forumeurs



Emmanuel Macron veut la fin de l’anonymat sur Internet :

https://www.phonandroid.com/emmanuel-ma ... ernet.html

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019 ... mation.php
Ce type est terrifiant. Je n'ai jamais compris comment des gens avaient pu être assez inconscients pour ne serait-ce que penser une seconde à voter pour un pareil individu.

joseph1
Messages : 50
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » dim. 17 févr. 2019 8:10

Édouard Philippe annonce une loi pour réguler les contenus sur les réseaux sociaux avant l'été

https://twitter.com/BFMTV/status/1095402960283144193

joseph1
Messages : 50
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » mer. 13 mars 2019 13:15

Le contrôle du net , on y arrive :


.....l’article 2 de la proposition de loi propose de rendre obligatoire pour les réseaux sociaux la vérification de l’identité de leurs membres. Concrètement, si un individu veut ouvrir un compte Twitter, Facebook, etc.… il devra au préalable fournir une pièce d’identité au site internet ainsi qu’une déclaration de responsabilité pour les propos qu’il tient.
source :
http://www.assemblee-nationale.fr/15/pr ... on1745.asp

Claude le Liseur
Messages : 4138
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Liberté sur internet

Message par Claude le Liseur » lun. 25 mars 2019 11:44

Emmanuel Macron, discours lors de l'inauguration du "Louvre d'Abu Dhabi", le 9 novembre 2017, cité par Arnaud Imatz dans son avant-propos à Rafael Sánchez Saus, Les chrétiens dans Al-Andalus, Editions du Rocher, Monaco 2019, p. 31 (traduction française par Nicolas Klein de l'ouvrage du professeur Sánchez Saus, Al-Andalus y la Cruz, Stella Maris, Barcelone 2016*) :

"Ceux qui veulent faire croire, où que ce soit dans le monde, que l'islam se construit en détruisant les autres monothéismes sont des menteurs et vous trahissent."

Questions:

1. Le chef d'Etat qui profère avec tant d'assurance une pareille énormité est-il fou, ignare, vendu, malhonnête ou le tout à la fois ?
2. Quels qualificatifs s'appliquent aux électeurs qui ont mis au pouvoir un individu de ce type ?

*NdL: Cela a été un enchantement pour moi d'apprendre qu'en 2016, il avait encore été possible de publier un livre en castillan à Barcelone.

joseph1
Messages : 50
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » mar. 09 juil. 2019 20:39


Cédric O réclame un « Conseil de l’ordre des journalistes », faute de quoi « l’Etat s’en chargera »


Dans un entretien à l’agence de presse Reuters, le secrétaire d’Etat au numérique plaide pour la création d’un dispositif au sein de la profession pour lutter contre les « fake news », mais n’exclut pas que le gouvernement se saisisse du dossier.


https://www.lemonde.fr/actualite-medias ... _3236.html

joseph1
Messages : 50
Inscription : sam. 16 sept. 2017 9:43

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » dim. 14 juil. 2019 9:34

L'avis de la CNCDH ( commission nationale consultatives des droits de l 'Homme ) sur la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet vient de paraître au JO (1).



Cette Commission argumente son opposition à ce projet de loi ainsi :

- ce texte fait peser une menace disproportionnée sur la liberté d'expression,

- la lourdeur de la sanction encourue risque d'encourager des retraits excessifs, faisant peser un risque de censure privée,

- la proposition de loi souffre d'une préparation hâtive, d'une rédaction approximative, d'un dispositif inutilement complexe et de n'être en fin de compte qu'un palliatif à l'insuffisance de moyens budgétaires,

- la CNCDH s'interroge également sur la présence dans un texte consacré aux contenus haineux d'infractions telles que le proxénétisme ou la traite des êtres humains,

- la CNCDH regrette que la proposition de loi s'attache plus à une approche répressive centrée sur le retrait des contenus – le symptôme – plutôt que d'en prévenir la cause en cherchant à faire changer les comportements,

- la CNCDH juge que les deux insertions dans le code de l'éducation prévues [par le projet de loi lui] paraissent insuffisantes. Elles peuvent laisser entendre que les efforts pédagogiques seront focalisés sur l'apprentissage de la tolérance et de la lutte contre les discriminations,

- c'est au juge, et à lui seul, d'apprécier le caractère abusif de l'exercice de la liberté d'expression,

- la CNCDH rappelle régulièrement, à l'instar du Conseil constitutionnel et de la Cour européenne des droits de l'homme, que la liberté d'expression, garantie respectivement par l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme, constitue l'un des fondements essentiels d'une société démocratique. Elle « vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'État ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels il n'est pas de société démocratique ».

Au final, la CNCDH recommande le retrait de l'article 1er de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet et la réécriture des autres articles. Rien que ça...

Si j'en juge par le résultat de ma recherche sur google actualités (2), seul RT France (vous savez, ce média décrié par l'Elysée et ses députés ou ministre à sa botte, telles Bergé ou Chiappa) s'est fait l'écho de cette parution au JO. Et après cela, nous devons croire que la journalie mainstream fait son boulot d'information du public...

(1)https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id

(2) https://news.google.com/search?for=cncd ... id=FR%3Afr

Claude le Liseur
Messages : 4138
Inscription : mer. 18 juin 2003 15:13

Re: Liberté sur internet

Message par Claude le Liseur » dim. 14 juil. 2019 19:21

joseph1 a écrit :
dim. 14 juil. 2019 9:34
L'avis de la CNCDH ( commission nationale consultatives des droits de l 'Homme ) sur la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet vient de paraître au JO (1).



Cette Commission argumente son opposition à ce projet de loi ainsi :

- ce texte fait peser une menace disproportionnée sur la liberté d'expression,

- la lourdeur de la sanction encourue risque d'encourager des retraits excessifs, faisant peser un risque de censure privée,

- la proposition de loi souffre d'une préparation hâtive, d'une rédaction approximative, d'un dispositif inutilement complexe et de n'être en fin de compte qu'un palliatif à l'insuffisance de moyens budgétaires,

- la CNCDH s'interroge également sur la présence dans un texte consacré aux contenus haineux d'infractions telles que le proxénétisme ou la traite des êtres humains,

- la CNCDH regrette que la proposition de loi s'attache plus à une approche répressive centrée sur le retrait des contenus – le symptôme – plutôt que d'en prévenir la cause en cherchant à faire changer les comportements,

- la CNCDH juge que les deux insertions dans le code de l'éducation prévues [par le projet de loi lui] paraissent insuffisantes. Elles peuvent laisser entendre que les efforts pédagogiques seront focalisés sur l'apprentissage de la tolérance et de la lutte contre les discriminations,

- c'est au juge, et à lui seul, d'apprécier le caractère abusif de l'exercice de la liberté d'expression,

- la CNCDH rappelle régulièrement, à l'instar du Conseil constitutionnel et de la Cour européenne des droits de l'homme, que la liberté d'expression, garantie respectivement par l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme, constitue l'un des fondements essentiels d'une société démocratique. Elle « vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'État ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels il n'est pas de société démocratique ».

Au final, la CNCDH recommande le retrait de l'article 1er de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet et la réécriture des autres articles. Rien que ça...

Si j'en juge par le résultat de ma recherche sur google actualités (2), seul RT France (vous savez, ce média décrié par l'Elysée et ses députés ou ministre à sa botte, telles Bergé ou Chiappa) s'est fait l'écho de cette parution au JO. Et après cela, nous devons croire que la journalie mainstream fait son boulot d'information du public...

(1)https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id

(2) https://news.google.com/search?for=cncd ... id=FR%3Afr
Aujourd'hui, j'ai fait quelque chose que je ne fais normalement jamais. J'ai acheté un numéro du Canard enchaîné. Pour une seule et bonne raison: un article sur la soudaine et mystérieuse fortune de feu Raymond Barre, tant je suis enragé en pensant que cette idole des centristes qui prônait la rigueur et l'austérité, qui traquait jusqu'au dernier centime de cotisations sociales impayées chez le petit commerçant, ne s'appliquait guère la rigueur et l'austérité dès lors que ses propres intérêts étaient en jeu. Encore un donneur de leçons à la Pierre Maudet.
Or donc, quelle ne fut pas ma surprise de lire, pour la première fois, un article digne de ce nom dans le Canard enchaîné, un article construit, pas une simple suite de plaisanteries plus ou moins fines, précisément à propos du sujet que vous évoquez, et citant lui aussi la jurisprudence de la Cour de Strasbourg. Si même le Canard enchaîné ne marche pas au même pas que les godillots de la Macronie, l'espoir reste permis.

Répondre